Bibliothèque Nationale de France - BNF-

http://catalogue.bnf.fr/

 11 quai François Mauriac  75013 PARIS  Tél : 01 53 79 53 19

Films dans la base

Retour à Chicago

Roxane Frias, 2012

Il y a 4 ans Barack Obama est apparu sur la scène du Grant Park dans la ville qui lui a tant donné : Chicago. À la veille des élections de 2012, la réalisatrice a voulu savoir ce qu’a en fait été accompli par le président Obama depuis ce moment porté par l’espoir et l’optimisme ?

Bismarck est foutu

Carole Equer-Hamy, Martine Scemama, 2012

À Cherbourg en 1942, l’arrestation d’une faiseuse d’anges, de ses pourvoyeuses, de ses «  patientes  », mobilise le temps et l’énergie des policiers et des juges dans cette ville la plus occupée de France. Cette traque conduira à la mise à mort de l’avorteuse par une juridiction politique mise en place par Vichy : le Tribunal d’État.

Réhabilitations 3 : du « non-droit » aux « nouveaux droits »

Michael Hoare, 2012

On parle des droits, ou plutôt de leur absence. Pour les résidents des foyers de travailleurs ou les résidence sociales, pas le droit de visite après 22h00, un droit strictement limité à héberger un tiers ou un membre de sa famille, pas le droit de changer sa serrure, pas le droit d’avoir un animal. On a surtout le droit de se replier dans sa petite cellule et crever de misère et de solitude.

Réhabilitations 2 : surfaces, prix et espaces collectifs

Michael Hoare, 2012

Une étude filmée de quelques uns des « problèmes » rencontrés dans le projet de faire disparaître les foyers de travailleurs immigrés en les transformant en « résidences sociales ».

Réhabilitations 1 : ce que nous enseignent les archives

Michael Hoare, 2012

Couvrant les années 50 jusqu’à la fin des années 90, ce film raconte l’histoire des foyers de travailleurs immigrés depuis leur création jusqu’à l’annonce du plan de leur transformation en « résidences sociales », ambition politique visant à terme leur disparition.

Khmer rouge et le non-violent (Le)

Bernard Mangiante, 2011

En 2009, à Phnom Penh, Douch, l’ex-directeur du terrible centre de détention S21, est le premier haut dignitaire du régime khmer rouge à être jugé pour crimes contre l’humanité. François Roux, un avocat adepte de la non-violence, accepte de le défendre. Ce film suit le face-à-face entre le disciple de Pol Pot et celui de Gandhi, de la préparation du procès au verdict.

Hugo Cabret

Martin Scorsese, 2011

Paris, années 1930. La rencontre entre un jeune orphelin qui erre dans la gare Montparnasse et Georges Méliès, le premier cinéaste de fiction du monde.

Langue de Zahra (La)

Fatima Sissani, 2011

La réalisatrice filme sa mère, et, à travers elle, pose un regard sur la langue Kabyle. Cette langue, c’est l’ultime bagage que des milliers d’émigrants kabyles ont emporté avec eux… Une langue pour se construire un ailleurs qui ne soit pas que l’exil.

Conquête (La)

Xavier Durringer, 2011

Le film évoque l’ascension au pouvoir de Nicolas Sarkozy, de sa nomination au poste de ministre de l’Intérieur en 2002 à son élection à la tête de l’État français en 2007.

Peine infinie (Une). Histoire d’un condamné à mort

David André, 2010

En 1999, Sean Sellers, condamné à mort à l’âge de 16 ans, est exécuté en Oklahoma malgré les nombreuses protestations internationales. Quelques jours avant, le réalisateur David André le filme dans les couloirs de la mort. Il rencontre également, lors de l’audience du recours en grâce, la famille de ses victimes qui réclame l’exécution, devant le condamné suppliant qu’on l’épargne. Dix ans après sa mort, hanté par le souvenir de cette histoire, le réalisateur retourne en Oklahoma à la recherche des protagonistes qu’il a filmés.

Solutions locales pour un désordre global

Coline Serreau, 2010

Dépassant la simple dénonciation d’un système agricole perverti par une volonté de croissance irraisonnée, Coline Serreau nous invite dans Solutions locales pour un désordre global à découvrir de nouveaux systèmes de production agricole, des pratiques qui fonctionnent, réparent les dégâts et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pérenne.

Nous, princesses de Clèves

Régis Sauder, 2010

L’action se déroule en 1558, à la cour du roi Henri II. Mademoiselle de Chartres, devenue Princesse de Clèves après son mariage, rencontre le Duc de Nemours. Naît entre eux un amour immédiat et fulgurant, auquel sa mère la conjure de renoncer. Aujourd’hui à Marseille, des élèves du Lycée Diderot s’emparent de La Princesse de Clèves pour parler d’eux. A 17 ans, on aime intensément, on dissimule, on avoue. C’est l’âge des premiers choix et des premiers renoncements.

Gasland

Josh Fox, 2010

Un documentaire sur les dégâts de la fracturation hydraulique, la technique de forage développée pour extraire les gaz de schiste avec des images choc comme l’embrasement de l’eau sortant d’un robinet d’une maison située sur une zone d’exploitation.

Katanga business

Thierry Michel, 2010

Ce film prend pour décor cette province du sud-est de la République démocratique du Congo, l’une des plus riches régions du globe en ressources minières. Pourtant, la population du Katanga continue de vivre dans une pauvreté extrême, tandis que des multinationales se trouvent concurrencées par l’arrivée de la Chine et ses milliards de dollars.

Z 32

Avi Mograbi, 2009

Le récit par un soldat israélien d’une expédition punitive au cours de laquelle furent tués deux policiers palestiniens. Ce documentaire traite du fossé infranchissable qui existe entre le témoignage dérangeant d’un soldat d’une unité d’élite de l’armée israélienne et la représentation artistique de ce même témoignage.

1929

William Karel, 2009

Une investigation historique sur le déraillement généralisé de l’économie mondiale en 1929 et les conséquences dramatiques qui suivirent : la Grande Dépression et la Seconde Guerre mondiale.

Kérity, la maison des contes

Dominique Monféry, 2009

Natanaël a bientôt 7 ans, mais il ne sait toujours pas lire… Lorsque sa tante Eléonore lui lègue sa bibliothèque contenant des centaines de livres, Natanaël est très déçu  ! Pourtant, chacun de ces contes va livrer un merveilleux secret : à la nuit tombée les petits héros, la délicieuse Alice, la méchante fée Carabosse, le terrible capitaine Crochet, sortent des livres…

District 9

Neill Blomkamp, 2009

Des extraterrestres réfugiés sur la Terre depuis 20 ans deviennent un problème international explosif. Parqués dans le District 9, leur destin est entre les mains d’une multinationale, le MNU, qui s’intéresse à leur extraordinaire armement qui ne fonctionne qu’avec de l’ADN extraterrestre

Invictus

Clint Eastwood, 2009

1994 - L’élection de Nelson Mandela consacre la fin de l’apartheid, mais l’Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour réconcilier son pays avec lui-même et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela fait un pari risqué : présenter la petite équipe sud-africaine de rugby à la Coupe du Monde…

Au nom du père, de tous, du ciel

Marie Violaine Brincard, 2009

D’avril à juillet 1994 au Rwanda, quelques Hutus résistent à la terreur génocidaire et décident d’accueillir et de sauver des Tutsis. Aujourd’hui malgré des tentatives symboliques de reconnaissance, ils sont toujours marginalisés.

Enfants de Don Quichotte (Les) - Acte 1

Ronan Denecé, Augustin Legrand, Jean-Baptiste Legrand, 2009

Le 26 octobre 2006, Augustin Legrand et Pascal Oumaklouf, de simples citoyens, décident de vivre dans la rue, au plus proche des sans-abri afin de les fédérer et de les amener à exiger le respect de leurs droits fondamentaux.

Barack Obama, l’homme qu’on n’attendait pas

Roxane Frias, 2008

Ce film retrace le parcours - à la fois surprenant et si américain - qui a conduit une moitié de l’Amérique à se donner pour président potentiel un métis nommé Barack Obama, inconnu du grand public encore quelques années auparavant. Ce parcours est à la fois celui d’un homme, mais aussi celui de tout un peuple : cette partie non négligeable de l’Amérique qui se sera retrouvée en lui.

Profils paysans, chapitre 3 : la vie moderne

Raymond Depardon, 2008

Raymond Depardon revient sur les routes des Cévennes qu’il emprunte depuis des années Il y retrouve ceux qu’il connait bien mais aussi de nouveaux paysans. Il recueille leur parole, rare et précieuse, évoque le devenir des gens de la terre et dresse le portrait de familles qui tentent tant bien que mal de transmettre, de résister.

Robert Badinter : la justice et la vie

Joël Calmettes, 2008

Un documentaire sur la vie et les combats de Robert Badinter, alternant séquences tournés sur le vif, images d’archives et entretiens tournés dans l’intimité. Le film révèle la cohérence d’un homme dont les engagements trouvent en partie leurs origines dans le drame d’une jeunesse heureuse brisée par les horreurs de la guerre.

Affaires de grandes familles

Samuel Gantier, 2008

Ce film est un portrait de la grande bourgeoisie du Nord de la France qui, au XIXe siècle, a bâti une puissance industrielle colossale.

Réforme de la carte judiciaire : une tentative de museler la justice

Thomas Lacoste, 2008

Entretien avec Simone Gaboriau, présidente de chambre à la Cour d’appel de Paris et présidente du Syndicat de la magistrature de 1982 à 1986.

Versailles

Pierre Schoeller, 2008

A travers la rencontre d’un sans-abri et d’un enfant, le réalisateur filme, dans cette fiction, les exclus de Versailles.

Michelet, Bondy

Canal Marches, 2008

Chronique de la lutte des résidents d’une clinique désaffectée de Bondy (93). Pour le droit au logement, et aux papiers.

Drôle de mai. Chronique des années de boue

José Vieira, 2008

Lorsque se déclenchent les événements de mai 68, l’immigration portugaise commence à peine à s’installer en France. La plus grande vague migratoire que la France ait jamais connue s’est amorcée en 1963. En 1968, ils sont déjà 500 000. Mai 68 va les surprendre dans les années provisoires, quand ils ne pensent qu’à économiser pour construire la maison au pays.

Au tribunal de l’enfance

Adrien Rivollier, 2008

À travers le travail de deux juges pour enfants, un plaidoyer pour la protection des mineurs.

89, avenue de Flandre

Allessanda Celesia, 2008

Accrochés à leur immeuble depus sa construction dans les années 1970, les plus anciens habitants d’une tour parisienne se sont laissé filmer, entre solitude et sentiment d’appartenance à une drôle de communauté.

Plages d’Agnès (Les)

Agnès Varda, 2008

En revenant sur les plages qui ont marqué sa vie, Varda invente avec Les Plages d’Agnès une forme d’auto-documentaire. Agnès se met en scène au milieu d’extraits de ses films, d’images et de reportages. Elle nous fait partager avec humour et émotion ses débuts de photographe de théâtre, puis de cinéaste novatrice dans les années 1950, sa vie avec Jacques Demy, son engagement féministe, ses voyages à Cuba, en Chine et aux États-Unis, son parcours de productrice indépendante, sa vie de famille et son amour des plages.

Citronniers (Les)

Eran Riklis, 2008

Parce que son voisin est le ministre israélien de la Défense, Salma doit de raser ses citronniers… Un beau portrait de femme, doublé d’une fable généreuse sur l’absurdité du conflit israélo-palestinien…

Vent de sable, le Sahara des essais nucléaires

Larbi Benchiha, 2008

Fin des années cinquante, dans le nord de l’Algérie la guerre est à son apogée. Mais à plus de mille kilomètres du champ de bataille, un gigantesque projet émerge du sable saharien : la bombe atomique…

Françoise Dolto. Le désir de vivre

Serge Le Péron, 2008

Nous assistons à travers deux cas traités au travail quotidien d’une femme médecin exceptionnelle, inventrice d’une discipline : la psychanalyse pour enfants…

Comme une ligne rouge dans la mer

Chantal Gresset, Richard Volante, 2008

Leurs familles sont arrivées en France il y a trois, quatre, cinq générations, elles s’y sont établies. Eux, les descendants d’immigrés, portent cette part d’étranger.

Cahier (Le)

Hana Makhmalbaf, 2008

Sous les anciennes statues géantes de Bouddhas détruites par les talibans, des milliers de familles tentent de survivre dans des grottes. Baktay, une petite fille de 6 ans, entend toute la journée son petit voisin réciter l’alphabet. Elle se met alors en tête d’aller à l’école, quitte à braver tous les dangers.

Israël-Palestine : l’emprise des images

Antonio Wagner, Jérôme Bourdon, 2008

A l’occasion du 60ème anniversaire de la création de l’état d’Israël, un film sur le conflit le plus médiatique de l’histoire du XXè siècle, qui mobilise toujours autant d’émotion et de passion.

Chomsky & compagnie

Olivier Azam, Daniel Mermet, 2008

A l’heure où impuissance et résignation l’emporte, le travail de Noam Chomsky est un antidote radical pour tous ceux qui veulent en finir avec la fabrique de l’impuissance et ses chiens de garde intello-médiatiques…

Une maison de paille

Boris Claret, 2008

Penser, concevoir, construire une maison écologique aujourd’hui.

Louise-Michel

Benoît Delépine, Gustave Kervern, 2008

Un patron délocalise son usine de textiles et déménage l’intégralité de ses machines en une nuit, sans prévenir ses ouvrières. Celles-ci décident de mettre leurs indemnités en commun. Sur proposition de Louise (Yolande Moreau), elles font appel à un tueur professionnel pour assassiner le patron indigne.

Demain, sur la place publique

Anne Galland, 2008

Comment vit-on ensemble aujourd’hui dans une petite commune rurale ?

Valse avec Bachir

Ari Folman, 2008

N’ayant aucun souvenir de son expérience lors de la 1ère guerre du Liban au début des années 80, Ari Folman décide de partir à la rencontre de ses anciens camarades de guerre.

Trois faces

Erik Bullot, 2007

Ce documentaire se propose d’observer trois villes portuaires de la Méditerranée (Barcelone, Gênes et Marseille), en s’attachant, pour chacune d’entre elles, à un angle d’attaque précis : la question du bilinguisme à Barcelone, le droit des étrangers à travers l’existence d’un centre de rétention à Marseille, les travaux récents d’urbanisme à Gênes. Autant de manières d’interroger la frontière. Frontière entre deux langues, deux pays, deux quartiers.

On the rumba river

Jacques Sarasin, 2007

C’est en sillonnant le majestueux fleuve Congo pendant une dizaine d’années, les mains sur les cordages et dans le cambouis que « Wendo » a composé à la guitare ses premières chansons. Son premier succès fut excommunié par l’Église belge pour satanisme et Antoine Kolosoy, dit Wendo du fuir à Kisangani. Ses compatriotes le considèrent aujourd’hui comme le père fondateur de la rumba congolaise, cette musique exporté à Cuba par la traite négrière.

Algérie, histoires à ne pas dire

Jean-Pierre Lledo, 2007

Le cinéaste Jean-Pierre Lledo explique les liens entre le déroulement de la guerre d’indépendance algérienne et les problèmes que rencontre l’Algérie aujourd’hui.

Dem walla dee - Partir ou mourir

Rodrigo Saez, 2007

Ce documentaire donne la parole aux sénégalais, partis clandestinement en chaloupes à travers l’océan atlantique, pour rejoindre l’Europe qui verrouille ses frontières.

Avril 50

Bénédicte Pagnot, 2007

« Avril 50 » est consacré à la réalisation de l’album « Un homme est mort » de Kris et Étienne Davodeau, sur la grève de 1950 à Brest filmée par René Vautier

Patti Smith, dream of life

Steven Sebring, 2007

De voyages en concerts, en coulisses ou chez elle, Steven Sebring a suivi Patti Smith dans son intimité pendant onze ans. Plus qu’un portrait, son documentaire ouvre une large fenêtre sur l’univers familier et artistique d’une des plus grandes figures du rock.

Mur des oubliés (Le)

Joseph Gordillo, 2007

Le film « Le Mur des Oubliés » traite de l’histoire et de l’amnésie de l’Espagne sur les exécutions des Républicains par les Franquistes.

Monde selon Monsanto (Le)

Marie-Monique Robin, 2007

Le film retrace l’histoire de Monsanto, une multinationale américaine, aujourd’hui leader mondial des OGM, et considéré comme l’un des plus grands pollueurs de l’ère industrielle.

Cercle des noyés (Le)

Pierre-Yves Vandeweerd, 2007

Le Cercle des noyés est le nom donné aux détenus politiques noirs en Mauritanie, enfermés à partir de 1987 dans l’ancien fort colonial de Oualata. Ce film donne à découvrir le délicat travail de mémoire livré par l’un de ces anciens détenus qui se souvient de son histoire et de celle de ses compagnons.

Trois brigands (Les)

Hayo Freitag, 2007

Trois méchants brigands passent leur temps à détrousser les voyageurs en diligence et à détruire les attelages… Leurs forfaits commis, ils accumulent leurs butins dans une caverne retirée en haut de la montagne.

Coup d’état à Santiago - Les Derniers jours de Salvador Allende

Michael Trabitzsch, 2007

C’est dans les premières heures du 11 septembre 1973 que démarre le Coup d’Etat des militaires du Chili, sous le commandement du général Pinochet, contre Salvador Allende, Président de la République élu trois ans auparavant. Avec quelques fidèles collaborateurs, Allende se réfugie à la Moneda, le Palais présidentiel de Santiago de Chile.

Pieds-noirs, histoires d’une blessure (Les)

Gilles Perez, 2007

Ce documentaire est principalement composé de témoignages personnels et d’archives familiales. L’histoire des Pieds Noirs, c’est, avant tout, celle de l’Algérie française : une histoire de conquête, de colonie créée sur une terre étrangère, par les Pieds Noirs, une population composée de Républicains espagnols, d’Italiens fuyant le fascisme, de Maltais fuyant la pauvreté, ou encore d’ouvriers parisiens.

Invitation à quitter la France

Marion Stalens, 2007

Récit d’un combat mené pour éviter l’expulsion de lycéens sans papiers. Face à des dérives politiques inacceptables et des pratiques administratives inhumaines, le film est un vibrant appel à repenser le sens de l’engagement citoyen.

Rostock - Chroniques vidéo quotidiennes de la marche contre la précarité

Canal Marches, 2007

Tenir chaque jour la Chronique de la Marche vers Rostock, par textes, photos, et vidéo. C’est le défi que se sont lancé une équipe de marcheurs

Avenir est ailleurs (L’)

Antoine Léonard Maestrati, 2007

Plus d’un demi million d’Antillais vivent aujourd’hui en France hexagonale. A l’origine de cette présence massive, un bureau de migration mis en place par l’Etat français au début des années 1960 : le BUMIDOM (Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’Outre-mer).

À côté

Stéphane Mercurio, 2007

Au centre de détention de Rennes, comme à côté de presque toutes les prisons françaises, il y a un lieu d’accueil pour les familles de détenus. On vient là avant et après le parloir. Et l’on attend. A côté…

Elle s’appelle Sabine

Sandrine Bonnaire, 2007

Un portrait sensible de Sabine Bonnaire, autiste de 38 ans, réalisé par sa sœur aînée. À travers des archives personnelles et des séquences tournées aujourd’hui, le film évoque une personnalité singulière dont le développement et les dons multiples ont été entravés par une prise en charge défaillante.

Voyage en Arménie

Robert Guédiguian, 2007

Se sachant gravement malade, Barsam souhaite retourner sur la terre qui l’a vu naître : l’arménie. Il souhaite également léguer quelque chose à sa fille Anna.

Rue Santa Fe - De défaite en défaite jusqu’à la victoire finale

Carmen Castillo, 2007

Le 5 octobre 1974, les militaires prennent d’assaut la rue Santa Fe, dans les faubourgs de Santiago du Chili. Leur cible est le chef de la résistance, Miguel Enriquez qui va mourir sur ces lieux. Carmen Castillo revient, 30 ans plus tard, à cette endroit où son mari est décédé et où elle a pu s’échapper, ce jour-là, de peu à la torture et à la dictature de Pinochet

LIP, l’imagination au pouvoir (Les)

Christian Rouaud, 2007

«  On fabrique, on vend, on se paie  », tel était le slogan des LIP, les ouvriers qui avaient récupéré en 1973 la gestion de leur usine horlogère qui avait déposé le bilan . Une épopée ouvrière qui a marqué la France et le mouvement autogestionnaire.

Jana Sanskriti, un théâtre en campagne

Jeanne Dosse, 2006

Des troupes itinérantes de théâtre à visée politique se sont créées en Inde, sur le modèle du Théâtre de l’opprimé d’Augusto Boal. Amenant les villageois à intervenir dans les spectacles, les “comédiens”, souvent d’anciens paysans eux-mêmes, espèrent faire changer les mentalités les plus rétrogrades et éveiller les populations à la conscience puis à l’expression politiques. Cette tournée sociologique et politique dans les villages bengalis en dit long sur les contraintes pesant sur la vie rurale en Inde, mais aussi sur les espoirs qu’elle fait naître.

Outreau, notre histoire

Rémi Lainé, 2006

Parmi les acquittés de l’affaire d’Outreau, il y a un couple, un seul, qui a surmonté quatre ans d’opprobre et d’injustice : Franck et Sandrine Lavier, amoureux comme au premier jour. Ce documentaire les suit au cours d’un procès qui marquera à jamais l’histoire de la justice et cela au plus près de deux personnages bouleversants qui finiront par retrouver leurs quatre enfants.

Danse de Jupiter (La)

Renaud Barret, Florent de la Tullaye, 2006

Un voyage musical dans le ghetto de Kinshasa à la rencontre de ses innombrables musiciens.

Chant nègre (Un)  : Léopold Sedar Senghor

Jean-Denis Bonan, 2006

Senghor a puisé la force de sa poésie dans les forces de l’histoire. Ses poèmes chantent l’africanité et la fraternité. Les poètes et les artistes aujourd’hui questionnent son héritage.

Nous sommes nés pour marcher sur la tête des rois

Vincent Sorrel, 2006

La petite île d’Eigg en Écosse a toujours appartenu à un Landlord. En 1997, les îliens ont récolté des fonds pour acheter la terre et leur liberté. Alors que certains pensaient ainsi acheter aussi leur tranquillité, ils doivent désormais construire une société pour l’île…

Je prends ta douleur

Jean-Marie Barbe, Joëlle Janssen, 2006

Deux portraits : Jimmy, 23 ans, en prison, et Galès, qui a choisi de le visiter une fois tous les deux ou trois mois.

Raison du plus faible (La)

Lucas Belvaux, 2006

Pour pouvoir offrir une mobylette à la femme de leur copain Patrick, trois hommes vont prendre les armes pour aller chercher l’argent là où il est. Rêvant que quelque chose est encore possible pour sortir de leur détresse, ils vont tenter un très gros hold-up…

Vent se lève (Le)

Ken Loach, 2006

Irlande, 1920. Des paysans s’unissent pour former une armée de volontaires contre les redoutables Black and Tans, troupes anglaises envoyées par bateaux entiers pour mater les velléités d’indépendance du peuple irlandais. Par sens du devoir et amour de son pays, Damien abandonne sa jeune carrière de médecin et rejoint son frère Teddy dans le dangereux combat pour la liberté…

Azur et Asmar

Michel Ocelot, 2006

Un conte d’animation qui nous emmène à la rencontre de deux jeunes hommes, bercés, lorsqu’ils étaient enfants, par la même femme : nourrice de l’un,maman de l’autre. Après une séparation brutale, ils sont devenus des étrangers l’un pour l’autre. pourtant, ils nourrissent ensemble le même rêve : retrouver la fée des Djinns, héroïne des histoires qu’on leur racontait, enfants…

Thank you for smoking

Jason Reitman, 2006

Lobbyiste séduisant et ambitieux, Nick Naylor met son charme, son talent et son sourire carnassier au service de la société Big Tobacco pour contrer les ravages de la politique de prévention contre le tabagisme. De conférence de presse en talk-show télévisé, il défend l’indéfendable, mais a du mal à convaincre son ex-femme qu’il peut être un père modèle pour son fils.

Fast food nation

Richard Linklater, 2006

Don Henderson a un vrai problème. Il est responsable marketing de la chaîne des Mickey’s Fast Food Restaurants, et de la viande contaminée a été découverte dans les stocks de steaks surgelés du fameux Big One, le hamburger vedette de la marque. Quittant ses confortables bureaux de Californie du Sud, il va découvrir les abattoirs et leurs employés immigrés, les élevages surpeuplés et les centres commerciaux de l’Amérique profonde et que ce sont les consommateurs qui se font bouffer par l’industrie du fast food et non l’inverse  !

Ode pavillonnaire

Frédéric Ramade, 2006

Pavillons et lotissements incarnent le rêve de millions de Français et sont devenus en trente ans le mode d’habitation le plus répandu en France. Cherchant à comprendre ce phénomène, c’est avec une délectable auto-dérision que Frédéric Ramade reprend le chemin du lotissement où il a passé son enfance pour y mettre en scène les membres de sa famille.

Mongolian Ping pong

Ning Hao, 2006

Bilike n’a jamais vu de balle de ping-pong. Il vit avec sa famille dans une yourte sans eau courante ni électricité, au fin fond de la Mongolie. Pour un garçon de son âge le moindre détail peut se transformer en événement, et la mystérieuse petite balle blanche qu’il trouve dans une crique va apporter son lot d’interrogations et d’aventures.

Amer béton

Michael Arias, 2006

Blanc et Noir, deux orphelins, sèment la terreur dans les rues de Takara, la ville « trésor ». Rackettant bandits, yakuzas et fanatiques religieux, les deux gamins, surnommés « les chats » pour leur agilité, sont pourtant très différents. Alors que Noir apparaît dur et enragé, Blanc est innocent et lunaire.

Héros fragiles

Emilio Pacull, 2006

Le 11 septembre 1973, le gouvernement socialiste Chilien était renversé par un coup d’Etat militaire. Après trente années d’exil en France, Emilio Pacull retourne sur les traces de sa famille qui a participé, aux côtés d’Allende, à la révolution socialiste, et propose un film où se côtoient sans s’opposer l’intime et l’événement Historique, le document d’archive et le sentiment personnel.

Silence des nanos (Le)

Julien Colin, 2006

Au fil d’une cyber-enquête virtuelle avec des séquences audiovisuelles glanées sur la toile, le réalisateur dévoile les implications de ce que l’on présente comme la troisième révolution industrielle. Le film introduit ainsi des pistes de réflexion, pour nous fournir des clés de débat sur ces technologies émergentes qui sont en passe de transformer radicalement la nature, la société et l’homme.

Allez Yallah !

Jean-Pierre Thorn, 2006

Un poème épique - une chanson de geste - à la gloire d’une caravane de femmes, se donnant la main des deux côtés de la méditerranée, pour combattre ce fléau de l’intégrisme religieux remettant en cause leurs droits universels à l’égalité.

J’ai très mal au travail

Jean-Michel Carré, 2006

Le travail est le carrefour de valeurs contradictoires. Quels sont ses enjeux ? Pour répondre à quels objectifs opposés ? Au bénéfice de qui ? Quelles sont les nouvelles méthodes de management ?

Vive les vacances

Alain Pitten, 2006

Vietnam : un pays émergeant où l’on travaille beaucoup en raison d’une main d’oeuvre bon marché. Dans une usine de fabrication de sacs dédiés à l’exportation, les 300 ouvrières attendent leurs 4 jours de vacances…

The road to Guantanamo

Michael Winterbottom, Matt Whitecross, 2006

Fin septembre 2001, quatre musulmans britanniques s’envolent pour le Pakistan, où l’un d’eux doit se marier. Victimes de leur insouciance, trois d’entre eux seront arrêtés en Afghanistan et conduits à Guantanamo Bay, accusés à tort d’être des sympathisants d’Al-Qaida…

Li fet met - Le passé est mort

Nadia Bouferkas, Mehmet Arikan, 2006

Depuis la guerre d’Algérie, plus de quarante ans se sont passés. Le film constitue une plongée dans le quotidien d’une «  Section administrative  ». Aujourd’hui y cohabitent comme ils peuvent les ennemis d’hier. Loin de tout héroïsme ou de repentir, ces villageois, oubliés de l’Histoire officielle nous racontent simplement leurs histoires.

It’s not a gun

Héléna Cotinier, Pierre-Nicolas Durand, 2006

Depuis 2003, chaque été, Ramzi invite des musiciens de divers horizons dans les territoires palestiniens. Ils sont plus de trente à s’être succédés pour donner des concerts et animer des ateliers pour les plus jeunes.

Tjibaou, le pardon

Gilles Dagneau, 2006

A partir d’images d’archives inédites et de témoignages recueillies en Nouvelle-Calédonie, Tjibaou, le pardon retrace le chemin de la réconciliation des familles Tjibaou et Wea, depuis l’assassinat du chef du mouvement indépendantiste kanak Jean-Marie Tjibaou par Djubelli Wea, un militant de terrain.

Notre pain quotidien

Nikolaus Geyrhalter, 2006

Pendant deux ans, Nikolaus Geyrhalter a placé sa caméra au coeur des plus grands groupes européens agricoles, nous donnant accès des zones inaccessibles.

Questions à la terre natale

Samba Félix NDiaye, 2006

Où va le continent noir  ? En quête de réponses, le documentariste sénégalais Samba-Félix Ndiaye, exilé depuis près de 40 ans à Paris, parcourt l’Afrique de l’Ouest, glanant des éléments de réponses auprès d’économistes, d’hommes politiques et d’intellectuels.

SNCF, une erreur d’aiguillage - Service public (3)

Atisso Médessou, 2006

1997 sonne la fin du monopole de la SNCF et voit la naissance de la RFF (Réseau ferré de France)… Le but, ouvrir les voies à la concurrence en 2009… Etat des lieux en compagnie de cheminots, de chefs de gare et d’équipes d’entretien dans le Massif central…

La Poste, un drôle de pli - Service public (1)

Marie-Pierre Jaury, 2006

1991 voit la mort des PTT, depuis La Poste n’en finit pas de se mettre aux normes pour affronter la concurrence européenne en 2009, postiers vendeurs, produits dérivés, une mutation parfois douloureuse…

EDF, les apprentis sorciers - Service public (2)

Gilles Balbastre, 2006

Depuis le début des années 2000, les clients professionnels, les industriels, les commerçants, les collectivités locales, peuvent choisir en France un fournisseur d’électricité autre qu’EDF

Brahmane du Komintern (Le)

Vladimir Léon, 2006

Du Mexique à la Russie, d’Allemagne en Inde, Vladimir Léon part à la recherche d’un formidable aventurier-révolutionnaire-philosophe du Bengale : M. N. Roy.

Petite Espagne (La)

Sophie Sensier, 2006

Il existe près du stade de France, à la Plaine Saint-Denis, près de Paris, un quartier où s’installèrent au XXe siècle, par vagues successives, des milliers d’immigrés espagnols

Parole de militants, le mouvement du 22 mars 1968

Audrey Lezais, Carine Médaillon, 2006

Entretien de Jean-Pierre Duteil qui évoque le mouvement du 22 mars 1968 à Nanterre.

Quelle classe ma classe !

Philippe Troyon, 2006

C’est l’histoire d’une vie… Celle d’un collège de la Seine-Saint-Denis. Joseph Rossetto, principal du collège Pierre Sémard de Bobigny, a imaginé avec des professeurs une école pour que chaque enfant trouve sa place.

Chirac

Patrick Rotman, 2006

Une histoire politique de la droite française, une histoire de France, une histoire de la Vème république à travers un homme : jacques Chirac qui a été ministre de tous les Présidents de la République, de De gaulle à Mitterrand. Premier documentaire jamais réalisé à la télévision française sur un président en exercice et diffusé sur une chaîne publique.

Bataille de Tchernobyl (La)

Thomas Johnson, 2006

L’explosion du réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl constitue, le 25 avril 1986, la plus grande catastrophe nucléaire civile. Sept mois, d’une intensité phénoménale, que les survivants ne sont pas prêts d’oublier…

Voyage en sol majeur

Georgi Lazarevski, 2006

Depuis quarante ans, Aimé projette un grand voyage au Maroc. Aimé a 93 ans. Sa vie sage s’est organisée autour de son métier de violoniste dans un grand orchestre, sans grand éclat et sans grandes entreprises. Quand son petit-fils l’emmène enfin au Maroc, Aimé prépare sa valise avec un soin maniaque.

Ma mondialisation

Gilles Perret, 2006

Un regard sur l’économie internationale à travers des hommes pris dans les contraintes du marché mondialisé.

Lettre scellée du soldat Döblin (La)

Jürgen Ellinghaus, Hubert Ferry, 2005

La courte vie de Wolfgang Döblin, mathématicien de génie, fils du célèbre écrivain Alfred Döblin, qui avait fui en 1933 le nazisme. Naturalisé français, Alfred est mobilisé en 1939 et sert comme soldat dans les Ardennes et en Lorraine, tout en continuant ses recherches sur les «  mouvements aléatoires  » en probabilités. Face à la défaite en juin 1940, il préfère se donner la mort, sorte d’acte de résistance. Il a 25 ans. Une lettre de lui, scellée, est découverte en 2000, et révèle l’ampleur de ses découvertes sur ces «  mathématiques du hasard  » que sont les probabilités.

Mahaleo

Cesar Paes, Raymond Rajaonarivelo, 2005

En malgache, « Mahaleo » signifie libre, indépendant et autonome. Les sept musiciens du groupe ont toujours refusé le show-business malgré trente ans de succès, et ont choisi de s’engager dans le développement de leur pays. Ces précurseurs du blues malgache sont aussi médecins, chirurgien, agriculteur, sociologue ou député… Guidé par la force et l’émotion de leurs chansons, le film est un portrait de Madagascar d’aujourd’hui.

China Blue

Micha X. Peled, 2005

Ce documentaire offre un rare aperçu de la transformation rapide de la Chine et de ses conséquences, à travers le portrait d’une jeune travailleuse. A l’opposé de l’image de travailleuses soumises, le film révèle une volonté farouche de se défendre et de résister.

Chasse au miel à Socotra

Richard Hamon, 2005

Au Sud du Yemen, l’île de Socotra est un paradis de nature dont la végétation unique au monde lui vaut d’être classée « réserve mondiale de Biosphère » par l’UNESCO. Elle se retrouve néanmoins confrontée à deux problèmes majeurs : la pauvreté de sa population et la difficulté de reproductions de ses plantes. Attirés au Yemen par sa culture du miel, dont la valeur là-bas est celle du caviar pour nous, Camille et Thierry Sergent, apiculteurs et botanistes français, ont découvert par hasard ce bout de terre à l’écart du monde.

Est-ce qu’on a gagné ou est-ce qu’on a encore perdu?

Claire Simon, 2005

Claire Simon filme pendant trois jours le le Comité de suivi de l’assurance chômage des intermittents.

Following Sean

Ralph Arlyck, 2005

En 1969, Ralph Arlyck filmait un petit garçon de 4 ans, enfant de «  beautiful people  » qui explorait San Francisco pieds nus. Retrouver Sean, ses parents, et revoir sa propre vie conduisent le cinéaste à s’interroger sur la liberté, les sentiments, et le devenir des utopies.

Une chambre à elle - Entretiens avec Benoîte Groult

Anne Lenfant, 2005

« Féministe d’enthousiasme », « pont entre les générations », « lucide et enjouée », beaucoup reconnaissent Benoîte Groult comme une figure emblématique du féminisme.

Un beau matin

Serge Avédikian, 2005

Dans une petite ville, un étudiant et un photographe acceptent de sacrifier leurs animaux domestiques qui ne correspondent plus aux normes édictées par l’Etat.

Premier Noël dans les tranchées

Michael Gaumnitz, 2005

A travers leurs lettres et journaux intimes, la première guerre mondiale du point de vue des simples soldats.

Dia de festa

Toni Venturi, Pablo Georgieff, 2005

Chaque année, des immeubles abandonnés du centre-ville de São Paulo sont investis par un collectif de citoyens engagés. Suivant un planning parfaitement élaboré, le «  Mouvement des Sans Toit du Centre  » (MSTC) procède à l’invasion de ces bâtiments après une préparation minutieuse, au nom du droit à un logement décent et pour lutter contre le rejet des populations les plus pauvres à la périphérie.

Tortues volent aussi (Les)

Bahman ghobadi, 2005

Dans un village du Kurdistan irakien, à la frontière de l’Iran et la Turquie, les habitants cherchent activement une antenne parabolique pour capter des nouvelles par satellite, car nous sommes à la veille de l’attaque des Américains en Irak… Un garçon mutilé, venant d’un autre village, accompagné de sa petite soeur et son enfant, en fait la prédiction… La guerre s’approche de plus en plus…

Dans la Maison Radieuse

Christian Rouaud, 2005

Le Corbusier a construit la « Maison Radieuse » de Rezé, il y a 50 ans, imaginant un habitat collectif qui respecte la vie privée de chacun tout en favorisant les échanges et les contacts. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ?

Filmeur (Le)

Alain Cavalier, 2005

À partir de son journal intime filmé en vidéo entre 1994 et 2005, Alain Cavalier nous invite avec humour et sensiblité à une méditation sur la vieillesse, la vie, la mort…

Paul Klee, le silence de l’ange

Michael Gaumnitz, 2005

Un parcours dans l’œuvre immense de Paul Klee et à travers ses écrits

Enfer du Pacifique (L’)

Bouyer René-Jean, 2005

Un documentaire exclusif d’images d’archives en couleur, consacré à un volet souvent méconnu du second conflit mondial : la guerre dans le Pacifique.

De père en fils

Philippe Ayme, 2005

La transmission d’une petite exploitation agricole d’une génération à l’autre

Médiathèque de Sendaï (La) - Architectures 4

Richard Copans, 2005

Bâtiment traversé par des tubes aux motifs ajourés, tordus ou inclinés, la médiathèque de Sendaï rompt avec les tendances de l’architecture du XXe siècle

14 récits d’Auschwitz

Caroline Roulet, 2005

Cette série inédite de 14 témoignages de juifs arrêtés en France et déportés à Auschwitz retrace l’itinéraire de ces hommes et femmes, marqués à tout jamais et désireux de transmettre la mémoire de la Shoah.

Tweety lovely superstar

Emmanuel Gras, 2005

Quatre hommes et un enfant sur le toit d’un immeuble. Leur travail : le détruire. Leurs outils : leurs bras. Leur labeur de ce soir est leur labeur de chaque jour.

Sur les routes du coton

Joël Calmettes, 2005

D’Afrique en Asie, via l’Amérique du nord et le Brésil, Erik Orsenna et Joël Calmettes nous emmènent dans les mondes du coton dans toutes ses dimensions

Deux Sœurs

Jasna Krajinovic, 2005

Violeta et Vyollca Dukay habitent au sud du Kosovo, près de la frontière avec l’Albanie. Confrontées à un chômage très important dans leur pays depuis la fin de la guerre, les deux sœurs sont devenues démineuses.

Profils paysans, chapitre 2 : le quotidien

Raymond Depardon, 2005

En Lozère, Ardèche et Haute-Loire, nous retrouvons plusieurs familles du monde rural.

Va, vis et deviens

Radu Mihaileanu, 2005

En 1984, des milliers d’Africains de 26 pays frappés par la famine se retrouvent dans des camps au Soudan. A l’initiative d’Israël et des Etats-Unis, une vaste action est menée pour emmener des milliers de Juifs éthiopiens vers Israël.

Terre et cendres

Atiq Rahimi, 2005

Rien ne bouge ou presque. Nous sommes en Afghanistan. Le vieil homme va annoncer à son fils qui travaille à la mine, le père du petit, qu’au village tous sont morts sous un bombardement.

The yes men

Chris Smith, Dan Ollman, Sarah Price, 2005

Les «  Yes Men  », un petit groupe d’activistes, créent un faux site internet affilié à l’Organisation Mondiale du Commerce.

Mar adentro

Alejandro Amenabar, 2005

Mar adentro est tiré d’une histoire vraie. Celle de Ramon Sampedro, devenu tétraplégique à la suite d’un accident, et qui s’est battu durant vingt-neuf ans pour le droit à l’euthanasie.

De battre, mon coeur s’est arrêté

Jacques Audiard, 2005

A 28 ans, Tom semble marcher sur les traces de son père dans l’immobilier véreux. Mais une rencontre fortuite le pousse à croire qu’il pourrait être le pianiste concertiste de talent qu’il rêvait de devenir, à l’image de sa mère.

Poste restante

Christian Tran, 2005

À travers la restructuration du service postal en Ardèche, le film propose une réflexion sur le pouvoir politique, économique et citoyen.

Marcel Ophuls, parole et musique

Bernard Bloch, François Niney, 2005

Fils du cinéaste Max Ophuls, Marcel Ophuls est un cinéaste à la fois reconnu et méconnu. Au lieu de simplement regarder passer les trains de l’Histoire, les films de Marcel Ophuls nous engagent à juger de nos comportements.

Femmes précaires

Marcel Trillat, 2005

En travaillant, aujourd’hui en France, les femmes sont paradoxalement héritières des conquêtes d’un siècle de luttes féministes et victimes de la persistance de discriminations, parfois de leur aggravation, dans un contexte de montée du chômage et de la précarité, de dérèglementation généralisée, de flexibilité, de travail à temps partiel imposé.

Survivants (Les)

Patrick Rotman, 2005

Ce sont quelques survivants, les uns « déportés raciaux », les autres « politiques » et parfois les deux à la fois, Juifs et résistants, résistants et Juifs qui relatent la dernière année, la plus terrible peut-être…

Il faudra raconter

Daniel Cling, Pascal Cling, 2005

« Il faudra raconter » disaient ceux qui mouraient dans les camps. Certains, parmi les rares rescapés d’Auschwitz ont encore la force d’aller au devant des jeunes générations, parler sans relâche dans les classes, de la primaire à la terminale. Qu’en sera-t-il demain quand nous n’aurons plus que des traces ?

Pour un seul de mes deux yeux

Avi Mograbi, 2005

Les mythes de Samson et de Massada enseignent aux jeunes générations israéliennes que la mort est préférable à la domination. Alors que la seconde Intifada bat son plein, les Palestiniens subissent quotidiennement les humiliations de l’armée israélienne…

Désentubages cathodiques

Olivier Azam, Alain-Gilles Bastide, Pascal Boucher, Christophe Del Debbio, Michel Fiszbin, Pierre Merejkowsky, 2005

Désentubages cathodiques présente une sélection de décryptages en images des arnaques en tous genres du petit écran. Du mensonge à la mystification en passant par la manipulation et la fausse impartialité, c’est toute la logique de la désinformation et de l’abrutissement qui est mise à jour.

Blés d’or (Les)

Honorine Périno, 2005

Un groupe de paysans, de boulangers, de chercheurs se retrouvent, ils nous donnent en spectacle l’art de faire du pain, et expérimentent des variétés de blés quasiment disparues.

Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés

Marc-Antoine Roudil, Sophie Bruneau, 2005

Chaque semaine, dans trois hôpitaux publics de la région parisienne, une psychologue et deux médecins reçoivent des hommes et des femmes malades de leur travail.

Regards de femmes

Michel Amarger, 2004

Réunis à l’occasion du second Festival des cinémas d’Afrique, sept artistes dont quatre femmes s’expliquent sur la place des femmes dans le cinéma africain. Malgré les pressions de leur famille et de la société, malgré la pauvreté des États et la faiblesse des politiques culturelles, quelques unes se sont imposées comme comédiennes, réalisatrices ou plasticiennes.

Chine, la 2ème Révolution?

Xiaolu Guo, 2004

Ce film traite des conséquences humaines du rapide développement urbain balayant actuellement toute la Chine

Moi Sékou, mon exil, mon village, mon combat

Eric Mounier, 2004

Construit comme un « voyage enquête », ce documentaire nous emmène sur les pas d’un jeune Malien. Emigré en France, Sékou refuse la fatalité. Il retourne dans son pays pour tenter de trouver des solutions à la désertification, qui détruit inexorablement son village.

Jungle Blue

Jacques Goldstein, 2004

Une percée au coeur de la musique avec la périphérie parisienne comme décor à l’occasion du festival Banlieues Bleues.

Lune ronde (La)

Fernando Lopez, 2004

Le récit d’un enfant de l’exil qui tente de revisiter son passé, en assemblant les flashs, les courts instants d’images et d’émotions qui constituent sa mémoire.

The future of food

Deborah Koons Garcia, 2004

Partie pour enquêter sur l’utilisation des pesticides dans l’agriculture américaine, Deborah Koons Garcia s’est intéressée à la zone d’ombre qui entoure aujourd’hui les « aliments biotechnologiques ». Ses recherches l’ont conduite à poser des questions cruciales ayant trait aux OGM, à leurs effets inconnus et potentiellement catastrophiques sur la santé humaine et sur l’environnement.

Agronome (L’) (Jean Dominique, l’agronome)

Jonathan Demme, 2004

Documentaire sur le journaliste Jean Dominique, directeur de Radio Haïti Inter à partir de 1968, qui deviendra la première radio libre de l’île introduisant l’utilisation du créole.

Après - Un voyage dans le Rwanda

Denis Gheerbrant, 2004

Près de dix ans après le génocide, Denis Gheerbrant part dresser un état des lieux du Rwanda.

Home squat, le wagon des punks (L’)

Larbi Benchiha, 2004

En quoi la situation de squat constituerait parfois, le dernier maillon qui maintient actif le lien d’intégration dans la société des hommes.

Citizen King

Orlando Bagwell, 2004

Les cinq dernières années de la vie de Martin Luther : une période d’activisme politique intense, marquée par le succès de son action en faveur des droits civiques des Noirs, mais aussi par la montée des violences.

Combattants de la paix

Bruno Vouters, Pascal Goethals, 2004

Le souvenir de la Grande guerre peut-il nous aider à bâtir la Grande Paix ? Comment se battre pour un monde apaisé ?

Monde selon Bush (Le)

William Karel, 2004

Les mille jours de la présidence de George Bush, des attentats du 11 septembre au bourbier de la guerre en Irak.

Traversée (La)

Patrice Dubosc, 2004

En traitant de L’hôpital Avicenne, à Bobigny, ce film évoque la précarité des exilés, des sans-papiers…

Simone Veil, une histoire française

David Teboul, 2004

Au travers de ses propres confidences ou de celles de ses proches, ce portrait de Simone Veil révèle la façade profonde d’une femme hantée par le souvenir des mois passés en déportation et de sa mère absente

Routes du silence (Les)

Jean-Luc Cohen, Arnaud Jouve, Louis Bastin, 2004

Enquête sur la probable toxicité du bitume qui recouvre nos routes : un problème de santé publique recouvert du sceau du secret par les intérêts en jeu

Pas assez de volume, notes sur l’OMC

Vincent Glenn, 2004

En deux chapitres, sous forme d’enquête menée par un profane, le film dresse le portrait polémique d’une instance de pouvoir dont le champ d’influence n’a cessé de s’étendre depuis sa création en 1995, et qui, depuis la bataille de Seattle en 1999, est âprement contestée.

Langue ne ment pas (La)

Stan Neumann, 2004

Le journal intime que Victor Klemperer a tenu de 1933 à 1945 est un des témoignages les plus précis et les plus impressionnants sur le destin des Juifs allemands sous le régime nazi.

Enigme du caïman noir (L’)

Luc Riolon, 2004

Daniel Guiral est un passionné de chez passionné. Ce qu’il veut c’est comprendre comment des caïmans noirs peuvent survivre dans un endroit ou logiquement il n’y a rien : le marais. Il va jusqu’à construire une sorte de radeau amélioré et vivre au milieu du site le plus inhospitalier de la planète…

Deux vies d’Eva (Les)

Esther Hoffenberg, 2004

De quelle histoire Eva la tourmentée prenait-elle son malheur ? Sa fille Esther n’a d’autre choix, pour comprendre, que d’affronter un passé occulté, traversé par la guerre, la double ou triple identité et la culpabilité.

Condamnées au mariage

Anat Zuria, 2004

Une épouse juive est la propriété de son mari. Par le mariage, il l’acquiert et il est le seul à pouvoir lui accorder un divorce.

Abbatiale de Sainte-Foy de Conques (L’) - Architectures 4

Stan Neumann, 2004

Au début du neuvième siècle, une petite abbaye, construite sur l’emplacement d’un ancien ermitage, périclite dans un site sauvage et hostile de l’Aveyron.

Maison de verre (La) - Architectures 4

Richard Copans, Stan Neumann, 2004

La maison de verre, icône de la modernité, construite à Paris en 1932 par un architecte original, Pierre Chareau

À l’ouest des rails

Wang Bing, 2004

Saga en trois épisode, ce film dresse le patient inventaire d’un effondrement économique. Autrefois grand pôle industriel au nord-est de la Chine, Tie Xi Qu, cette région voit depuis quelques années ses sites industriels fermer les uns après les autres, et leur population laborieuse rendue à la déshérence.

10ème chambre : instants d’audiences

Raymond Depardon, 2004

De mai à juillet 2003, Raymond Depardon et son équipe ont obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer le déroulement des audiences de la 10ème Chambre Correctionnelle de Paris.

Rosenstrasse

Margarethe Von Trotta, 2004

De nos jours, à New York, Ruth Weinstein vient de perdre son mari et s’oppose au mariage de sa fille, Hannah, avec Louis, un Sud-Américain.

Amants réguliers (Les)

Philippe Garrel, 2004

En 1969, un groupe de jeunes gens s’adonne à l’opium après avoir vécu les événements de 1968. Un amour fou naît au sein de ce groupe entre une jeune fille et un jeune homme de 20 ans qui s’étaient aperçus pendant l’insurrection.

Maria, pleine de grâce

Joshua Marston, 2004

Une jeune Colombienne veut quitter son pays. Elle ne trouve qu’un seul moyen : accepter d’être «  une mule  » pour le compte d’un trafiquant.

Cauchemar de Darwin (Le)

Hubert Sauter, 2004

Les rives du plus grand lac tropical du monde, considéré comme le berceau de l’humanité, sont aujourd’hui le théâtre du pire cauchemar de la mondialisation.

Musée Guggenheim de bilbao (Le) Architectures 4

Julien Donada, 2004

Julien Donada retrace l’histoire de la construction du musée Guggenheim de Bilbao, entre 1991 et 1997.

Esquive (L’)

Abdellatif Kechiche, 2004

Abdelkrim, alias Krimo, découvre au travers de la fougue de la blonde Lydia le théâtre classique (Marivaux) et surtout l’amour, le vrai, celui qui vous fait oublier le reste du monde, les copains, le père en prison et la cité…

Tuez-les tous ! - Rwanda : Histoire d’un génocide ″sans importance″

Raphaël Glucksmann, David Hazan, Pierre Mezerette, 2004

Que cachaient les termes de «  Massacre inter-ethnique  », de «  Guerres tribales  » que nous entendions sur toutes les ondes en 1994 …  ? Que se passait-il VRAIMENT au Rwanda  ? Quel a été le rôle des grandes puissances et de la France en particulier dans ce qui fut le dernier génocide du XXème siècle  ?

Musafir

Cédric Dupire, Pierre-Yves Perez, 2004

Musafir est un groupe de musique folklorique qui a la particularité unique de regrouper des musiciens de différentes castes et de différentes religions.

Super size me

Morgan Spurlock, 2004

37% des enfants et des adolescents américains ont un problème de poids. Le fil rouge de ce documentaire décapant est une expérience que Morgan Spurlock décide de mener… sur lui-même. Pendant 30 jours il va manger exclusivement dans les restaurants de la firme McDonald’s et consommer uniquement les produits qui y sont vendus.

Violence des échanges en milieu tempéré

Jean-Marc Moutout, 2004

Philippe, jeune diplômé, vient d’intégrer le prestigieux cabinet de consultants McGregor, dont les bureaux sont situés à La Défense. La première mission qui lui est confiée est de faire l’audit de Janson, une entreprise de province spécialisée dans la métallurgie. En améliorant la rentabilité de l’usine, son rapport doit permettre le rachat de l’établissement par un grand groupe international.

Falkenau

Emil Weiss, 2004

Le 9 mai 1945. Un document tourné lors de la libération du camp de concentration de Falkenau, en Tchécoslovaquie, commenté par le réalisateur lui-même, Samuel Fuller.

Malentendu colonial (Le)

Jean-Marie Teno, 2004

Episode sombre et méconnu, le génocide colonial du peuple Herero fut perpétré par les Allemands en Namibie au début du siècle dernier. Jean-Marie Teno rappelle les faits, dessine le contexte, interroge les conséquences de cette tragédie.

Paul dans sa vie

Rémi Mauger, 2004

Paul aura bientôt soixante-quinze ans. Il est vieux garçon, paysan, pêcheur et bedeau. Il vit dans une ferme d’un autre âge avec ses deux sœurs cadettes, célibataires elles aussi.

Fond du garage (Le)

Loïc Balarac, 2004

“Le garage moderne” n’est pas un garage comme les autres. C’est un nouveau « lieu » associatif, installé à Bordeaux depuis fin 2000, où l’on peut tout à la fois venir avec son véhicule pour raison mécanique, ou découvrir sur place une activité artistique.

Mondovino

Jonathan Nossiter, 2004

Armé de sa caméra numérique et d’une affabilité à toute épreuve, Jonathan Nossiter signe un documentaire édifiant sur le commerce du vin, à l’échelle de trois continents et sur fond de mondialisation.

Camarades : il était une fois les communistes français (1944-2004)

Yves Jeuland, 2004

De la Libération à la chute du mur de Berlin, de 28,6 % à 3,37 %, des hommes et des femmes, responsables communistes et simples militants, ex ou actuels, se souviennent et racontent. Ils parlent des espoirs et des désillusions, des combats, des aventures et des colères de leur vie en rouge.

Louise, son père, ses mères, son frère et ses sœurs

Stéphane Mercurio, Catherine Sinet, 2004

Un dîner, bruyant, drôle. Autour de la table, une bien curieuse famille, celle de Louise : son père, ses mères, la femme de son père, ses frères et sœurs. Françoise et Gérard s’aiment depuis 44 ans. Ils ont trois enfants. Sybille et Sylviane s’aiment depuis 23 ans. Elles voulaient un enfant. Elles ont demandé à leur amie Françoise de leur prêter Gérard, son mari. Celle-ci a accepté.

Ma vie est mon vidéo-clip préféré

Lee Show-Chun, 2004

La vie d’une jeune Chinoise sans-papiers qui vit et travaille à Paris, comme beaucoup de clandestins, dans la fabrication du prêt-à-porter.

Chats perchés

Chris Marker, 2004

Avec « Chats Perchés », Chris Marker retrouve le Paris de « Joli Mai », entre septembre 2001 et l’automne 2003. Son guide, entre les événements qui ponctuent cette nouvelle chronique poétique et politique : M. Chat.

Eté 44

Patrick Rotman, 2004

Été 44 se propose de faire le récit de ces mois décisifs où des millions de français ont basculé d’un régime dictatorial sous et à la botte de l’occupant dans la liberté retrouvée.

Odessa odessa

Michale Boganim, 2004

À travers les histoires de différents personnages qui nous emmènent à Odessa, New York et Israël, le film évoque l’exil et l’errance d’une communauté particulière : les juifs d’Odessa.

Flying solo, Alex MacLean

Odile Fillion, 2003

Pilote d’avion, architecte diplômé de Harvard, spécialiste de l’environnement et photographe spécialisé dans les vues aériennes, Alex Maclean survole le territoire des États-Unis et en donne des images étonnantes, à la fois documents d’analyse et œuvres d’art. Odile Fillion l’a accompagné dans ses expéditions et a rencontré avec lui les paysagistes, les chercheurs en urbanisme ou les galeristes d’art qui suivent son travail.

Life and debt

Stephanie Black, 2003

Un portrait désenchanté de la Jamaïque. Au delà de la façade touristique si agréable, la population est démunie et l’économie en danger. Les coupables sont vite identifiés : FMI, OMC, Banque Mondial. A travers entretiens et rencontres, un regard concret sur certains effets de la mondialisation.

Grand littoral

Valérie Jouve, 2003

Photographe de renom, Valérie Jouve fait là son premier film, multicolore, multi-sons : elle interroge nos habitudes de perception, les résonances de tout ce qui nous entoure, le plus banal, l’autoroute et le supermarché, l’homme et la femme, à la recherche d’une autre sensualité.

Fast film

Virgil Widrich, 2003

Montage, collage, découpage, trucage… un cinéma de quartier

Petite prairie aux bouleaux (La)

Marceline Loridan, 2003

Myriam revient à Paris après une longue absence New Yorkaise et retrouve ses anciennes amies qui, comme elle, sont des rescapées d’Auschwitz. Ensemble, elles se rappellent et Myriam décide après soixante ans d’éloignement de se rendre sur le site de Berkinau (la petite prairie aux bouleaux en allemand) - Auschwitz.

Rwanda, pour mémoire

Samba Félix NDiaye, 2003

À l’initiative de Fest’Africa une dizaine d’écrivains africains se retrouvent en résidence d’écriture à Kigali, quatre ans après le génocide, et brisent ainsi le silence dans lequel les intellectuels africains s’étaient terrés.

Just a kiss

Ken Loach, 2003

Loin de cet univers ouvrier qui caractérise habituellement le cinéma de Ken Loach, Just A Kiss est avant tout une romance contrariée grâce à laquelle le réalisateur anglais dénonce le racisme et le communautarisme religieux.

Sacrifice (Le)

Emanuela Andreoli, Wladimir Tchertkoff, 2003

Anatoli fait partie de ces centaines de milliers d’hommes qui dans les jours qui ont suivi la catastrophe de Tchernobyl en avril 1986 ont travaillé à la décontamination du site, des villages, des routes et des champs alentour et à la construction improvisée du sarcophage recouvrant le réacteur n°4 en fusion pour éviter qu’il ne s’effondre provoquant une explosion atomique 20 à 50 fois supérieure à celle d’Hiroshima. Ces hommes appelés « liquidateurs » ont travaillé dans des conditions de radioactivité extrêmes, déblayant les décombres de l’explosion à la pelle ou à la main, avec pour seule protection un tablier de plomb.

Paysage

Sergeï Loznitsa, 2003

Un arrêt d’autobus dans un bourg de Russie. Les gens attendent le car. Des bribes de dialogues, des fragments de conversations laissent percevoir leur univers.

Culture, une affaire d’Etat

Joël Calmettes, 2003

En cinq époques (et cinq règnes présidentiels), une rétrospective des différentes politiques culturelles menées en France de 1958 à 2002

4 empereurs et 1 rossignol, et un ballet perdu

Wilbert Bank, 2003

En 1999, deux danseurs anglais Millicent Hodson et Kenneth Archer remontent le « Chant du Rossignol », ballet créé en 1925 par le chorégraphe Georges Balanchine, sur une musique d’Igor Stravinsky

Vivre chez Rothschild

Daniel Friedmann, 2003

Captant le vécu quotidien des pensionnaires de la maison de retraite de la fondation Rothschild, la caméra du réalisateur fait revivre en même temps leur passé

Gens d’Angkor (Les)

Rithy Panh, 2003

Défiant les siècles, Angkor apparaît comme un symbole de la résistance du peuple cambodgien aux ravages de la guerre.

Consultants, la règle du jeu

Laurent Salters, 2003

De nombreuses entreprises font appel à des firmes de conseil en stratégie : gros plan sur des analystes pas comme les autres qui ne semblent avoir aucun état d’âme.

Repos du fakir (Le)

Gilles Paté, Stéphane Argillet, 2003

Un regard critique, caustique et humoristique sur le mobilier urbain, reflet et générateur d’exclusions sociales…

Chômage et Précarité, l’Europe vue d’en bas

, 2003

Pour tenter d’enrayer le chômage de masse, les gouvernements européens mettent en place diverses mesures dont aucune n’a fait preuve de son efficacité.

Tarnation

Jonathan Caouette, 2003

Tarnation élabore une nouvelle écriture du documentaire. Ce long métrage est l’autoportrait de Jonathan Caouette, 31 ans, qui dès l’âge de 11 ans, décide de filmer la chronique chaotique de son enfance dans une famille texane.

Oradour, retour sur un massacre

Christophe Weber, 2003

Le documentaire reconstitue la destruction d’Oradour-sur-Glane à l’aide d’archives juridiques ou militaires, mais aussi du témoignage des deux seuls rescapés encore en vie aujourd’hui.

Fahrenheit 9/11

Michaël Moore, 2003

Prenant pour point de départ l’élection controversée de 2000, le réalisateur retrace l’improbable ascension d’un médiocre pétrolier texan devenu maître du monde libre.

Peau trouée (La)

Julien Samani, 2003

C’est l’histoire de cinq pêcheurs de requins-taupe au large de l’Irlande.

Gérard Philipe, un homme, pas un ange

Michel Viotte, 2003

« Acteur engagé dans sa vie comme dans son art », Gérard Philipe meurt le 25 novembre 1959, à 37 ans. La France entière est en deuil. Cet éternel jeune premier à la beauté insolente vécut avec une rigueur et une exigence professionnelles et politiques qui forcent le respect. Extraits de fictions, images d’actualités et films de famille recomposent la biographie de celui qui, à la fois ombre et soleil, reste néanmoins une énigme.

Hollywood sur Nil

Saïda Boukhemal, 2003

Passant par Le Caire, Alger, Marseille et Paris, Saïda Boukhemal recueille le témoignage des protagonistes du cinéma égyptiens des années 50.

Au bonheur des planches

Yolande Josèphe, 2003

En 1997, l’hôpital psychiatrique Charcot fait appel à des intervenants comédiens pour débuter un atelier théâtre ouvert aux patients et aux soignants. Six ans plus tard, Yolande Josèphe suit les séances où se retrouve une douzaine d’acteurs amateurs, libérés un instant de leur dimension pathologique ou de leur rôle professionnel.

Aux yeux des autres

Pierre Bressiant, 2003

Le sort qu’un habitant réserve aux parties communes de sa copropriété est significatif. Pierre Bressiant confronte les pratiques et les aspirations des habitants des cités du Stella et des Jonquilles, dans la banlieue de Nîmes. Comment rendre possible une coexistence sereine entre personnes de cultures et d’âges différents ?

Syndic, priez pour nous

Emmanuel Laborie, 2003

Réalisation : Emmanuel Laborie. Production : La Huit production, France 5. Participation : CNC, ministère de la Culture et de la Communication (DAPA-mission du patrimoine ethnologique). Traité avec légèreté et humour, un documentaire en forme de comédie de mœurs sur les aléas du « vivre ensemble » et sur les servitudes de la gestion d’immeubles.

Casa Milá (La)

Frédéric Compain, 2003

Chef-d’œuvre de Gaudi, la Casa Milá connut pourtant une triste période où, d’abord boudée par ses commanditaires qui la trouvaient « horrible », elle ne suscita plus qu’indifférence, avant d’être réinvestie par Dali.

Centre municipal de Säynätsalo (Le)

Stan Neumann, Richard Copans, 2003

Au cœur de la Finlande, s’était installée une communauté qui, depuis plus d’un siècle, vivait autour de son usine à bois… L’architecte Alvar Aalto construisit, entre 1949 et 1952, un nouvel hôtel de ville. Richard Copans analyse ici les choix esthétiques et politiques de l’architecte.

Bulle et l’architecte (La)

Julien Donada, 2003

« La Bulle et l’Architecte » raconte l’histoire de Pascal Häusermann, un architecte qui bouleversa les conventions en réinventant une manière d’habiter et de construire.

Hôpital au bord de la crise de nerfs

Stéphane Mercurio, 2003

Plongée au coeur de l’institution hospitalière croisera deux niveaux de perception de la crise : d’un côté la direction, de l’autre, les soignants en prise directe avec les malades. Entre les deux réunions sans fin, discussions, incompréhension et un même discours : l’hôpital est au bord de la rupture.

Immeuble, des histoires (Un)

Emmanuel Laborie, 2003

93 appartements ont été investis par des candidats au logement social qui ont fait un double pari : celui de vivre dans un quartier en friche, chantier à ciel ouvert, mais aussi celui d’habiter une architecture originale dont la manifestation la plus spectaculaire est la présence de sérigraphies sur la façade.

Penn sardines

Marc Rivière, 2003

A travers la grève des sardinières en 1924 à Douarnenez, c’est histoire d’une jeune veuve, Jeanne Le Meur, qui se bat afin que son petit garçon connaisse un autre destin que celui de son père, marin-pêcheur disparu en mer.

Nos inquiétudes

Judith Du Pasquier, 2003

Le film est parti d’une idée très simple : donner la parole, à propos de la psychanalyse, à ceux qui en ont fait ou font l’expérience  ; ceux qu’on appelle les «  analysants  ». Des gens ordinaires, comme vous et moi, qui souffrent dans leurs têtes, dans leurs corps, comme tout le monde.

Histoire d’un secret

Mariana Otero, 2003

Après 25 ans de silence, le père de la réalisatrice Mariana Otéro lui révéla, à elle et à sa soeur, les véritables circonstances du décès de leur mère, artiste-peintre.

Ecole en campagne (L’)

Christian Tran, 2003

Face à la fermeture annoncée, à Sainte-Eulalie, de la dernière école publique du haut plateau ardéchois, des parents se mobilisent pour conserver la liberté du choix de scolarisation de leurs enfants.

Rwanda, un cri d’un silence inouï

Anne Lainé, 2003

Au Rwanda, aujourd’hui, 7 ans après le génocide, une grande partie de la population vit avec une bombe dans la tête qui peut exploser à tout moment. Ces gens, rescapés de tous âges du génocide, font ce que les psychiatres appellent des «  rêves traumatiques  ».

CIA : guerres secrètes

William Karel, 2003

De Bush père à Bush junior, de la première guerre du Golfe à la seconde qui s’annonce, du premier attentat contre le World Trade Center en 1993 au 11 septembre 2001, William Karel plonge au cœur du fonctionnement de la CIA et décortique la réalité de son pouvoir.

Route 181: Fragments d’un voyage en Palestine-Israël

Michel Khleifi, Eyal Sivan, 2003

Pendant plus d’un an, l’Israélien Eyal Sivan et le Palestinien Michel Khleifi se sont consacrés à la réalisation de ce qu’ils considèrent comme un acte de foi cinématographique. À l’été 2002, pendant deux mois, ils ont voyagé ensemble du sud au nord de leur pays. Pour accomplir ce voyage en terre natale, ils ont tracé leur parcours sur une carte routière et l’ont intitulé " route 181 « .

Dix-sept ans

Didier Nion, 2003

Jean-Benoît a dix-sept ans. Tourné pendant trois ans, le film fait partie de son parcours, pour restituer la difficulté, la délicatesse, d’un passage vers l’âge adulte.

Plafond de verre (Le)

Yamina Benguigui, 2003

C’est le tout premier documentaire sur la discrimination raciale à l’embauche. Ces témoignages, habilement mis en perspective par les propos de sociologues et de représentants du monde associatif et de l’entreprise, stigmatisent l’intégration républicaine.

Mémoire d’un saccage - Argentine, le hold-up du siècle

Fernando Solanas, 2003

Durant ces 25 dernières années, de la dictature militaire à aujourd’hui, l’Argentine a subi l’un des effondrements économique et social les plus brutaux qu’un pays ait pu connaître en temps de paix. Tout cela avec l’aide et la connivence de multinationales occidentales et sous le regard complice des institutions internationales.

Madegee, après coups

Céline Cros, 2003

En partageant le quotidien de Madegee, les fragments d’une histoire lourde à porter émergent et nous laissent entrevoir le long chemin à parcourir pour retrouver l’estime de soi. Madegee part à la recherche de son corps, de la ré-appropriation, tel un parcours initiatique où le corps reprend son espace, son langage, sa liberté…Comment retrouver son corps après coups ?

Chili, les héros sont fatigués

Marco Enriquez Ominami, 2003

En désignant les rapports de force et en pointant les contradictions de la jeune démocratie chilienne, le réalisateur, a voulu figurer les dérives de l’exercice du pouvoir aujourd’hui entre les mains d’anciens révolutionnaires ayant fait allégeance à leurs ennemis passés.

Rêve d’usine

Luc Decaster, 2003

Proche ouvriers, c’est le récit d’une résistance au quotidien contre la fermeture de l’usine de Mer fondatrice des matelas Epéda, au cœur du Loir-et-Cher.

No pasarán, album souvenir

Henri-François Imbert, 2003

Enfant, le cinéaste avait trouvé chez ses grands-parents une série incomplète de cartes postales photographiées dans le village de sa famille, à la fin de la guerre d’Espagne en 1939. Vingt ans plus tard, il remonte le fil de leur histoire.

Moulinex, la mécanique du pire

Gilles Balbastre, 2003

Le 7 septembre 2001, la société Moulinex dépose son bilan, une catastrophe pour des milliers de salariés qui perdent ainsi leur emploi. Comment le n° 1 de l’électroménager français en est-il arrivé là ? C’est ce que tente d’expliquer ce documentaire en retraçant l’histoire de l’entreprise.

MetalEurop Germinal 2003

Jean-Michel Vennemani, 2003

Après la fermeture sauvage de l’usine Metaleurop, ce documentaire est un des plus beaux témoignages sur les souffrances des ex salariés et de leurs proches. C’est aussi le portrait d’un homme, exsalarié, militant syndicaliste et politique qui refuse d’abdiquer et se reconstruit en créant avec quelques ex salariés une coopérative ouvrière.

Hommes du Labici B. (Les)

François Chilowicz, 2003

Un cargo appareille de France, pour livrer du sucre en Algérie. À son bord, 11 marins de 7 nationalités différentes, sous pavillon de complaisance… Les ennuis sont au bout du voyage…

Affaire Clearstream… racontée à un ouvrier de chez Daewoo (L’)

Denis Robert, Pascal Lorent, 2003

Dans L’affaire Clearstream Denis Robert livre une version approfondie et audiovisuelle de son enquête sur les inquiétantes dérives de la finance internationale. Où comment le néo-libéralisme va tous nous mettre sur la paille…

Mimi

Claire Simon, 2002

Claire Simon pointe sa caméra sur Mimi Chiola, l’une de ses amies. Anecdotes, souvenirs, lieux marquants, la cinéaste retrace le parcours de cette Niçoise d’origine, de cette femme qui aime les femmes. Mimi se raconte, se dévoile, revient sur la façon dont elle s’est construite, sur ses parents, son enfance et sur tout ce qui l’a aidée à s’assumer…

Viens voir ma boutique

Daisy Lamothe, 2002

Au Sénégal, sur l’île de Gorée, des centaines de touristes européens et nord-américains débarquent chaque jour. Multipliant les stratagèmes, des jeunes filles tentent des les attirer dans leurs boutiques pour leur vendre colliers, bracelets, paréos…

Swing

Tony Gatlif, 2002

Max, un garçon de dix ans, se découvre une passion pour le jazz manouche. Il se rend dans un quartier gitan pour faire l’acquisition d’une guitare. Le temps d’un été, Max fera, auprès de Miraldo, un musicien virtuose, l’apprentissage de la musique et de la culture manouche.

Au cul des bêtes

Olivier Plagnard, 2002

Vivre au cul des bêtes, c’est vivre contraint, voire soumis au rythme, aux aléas des nécessités du troupeau. Ce documentaire raconte la vie de ces « pays-ans » et pose la question de la transmission.

Laissez-passer

Bertrand Tavernier, 2002

A Paris, le 3 mars 1942, sous l’Occupation allemande, deux hommes voient leurs destins se croiser et s’entremêler. D’un côté, Jean-Devaivre, un assistant-metteur en scène, trouve le moyen de camoufler ses activités clandestines de résistant en travaillant pour la Continental, une firme cinématographique allemande dirigée par le Docteur Greven et qui produit des films français depuis 1940. De l’autre, Jean Aurenche, un scénariste-poète, refuse de travailler pour les Allemands et s’engage par la plume dans une lutte héroïque contre l’envahisseur nazi.

Mouchoir de mon père (Le)

Farid Haroud, 2002

Le réalisateur revient, à partir d’un mouchoir brodé, sur l’histoire de son père, qui fut un harki, emprisonné à la libération de l’Algérie.

Harki, un traître mot

Marie Colonna, 2002

La guerre d’Algérie s’est terminée en mars 1962 par la signature des Accords d’Évian. Ce film se propose d’interroger l’histoire des supplétifs de cette guerre longtemps sans nom, à travers la révolte de leurs enfants. Parler d’histoire ne sera pas, ici affaire de jugement. Ce sera une affaire de libération. Libérer le passé de son enfermement, briser le mur du silence construit autour d’une guerre, dont les conséquences ne cessent de résonner/raisonner jusqu’à aujourd’hui.

Algérie été 62, l’Indépendance aux deux visages

Benjamin Stora, Jean-Michel Meurice, 2002

Quarante ans après, une dizaine d’acteurs de la révolution algérienne (leaders historiques de l’insurrection, chefs des maquis de l’intérieur, cadres de l’Armée des frontières, responsables de la Fédération de France du FLN) reviennent sur les mois qui ont suivi la proclamation de l’indépendance en Algérie, le 5 juillet 1962.

140/142 rue Oberkampf- Un immeuble se souvient

Christian Fruchard, 2002

Ce film propose une coupe de vie sociale de la capitale et dans l’évolution de la ville à travers l’histoire d’un immeuble parisien de la rue Oberkampf. Locataires et propriétaires ont traversé l’histoire de ce siècle.

Our Times

Rakhshan Bani-Etemad, 2002

Rakhshan Bani-Etemad décide de filmer la campagne présidentielle en 2001 à Téhéran, en particulier certaines femmes qui voudraient être candidates.

Frantz Fanon, mémoire d’asile

Abdenadour Zahzah, Bachir Ridouh, 2002

Portrait du psychiatre et théoricien révolutionnaire Frantz Fanon.

Ligne de vie

Serge Avédikian, 2002

Dans un camp de concentration, des bourreaux et des victimes, la présence quotidienne de la mort. Un prisonnier dessine en cachette, un gardien le surprend…

Ralliés

Adila Bennedjai-Zou, Joseph Confavreux, 2002

Le film retrace l’histoire d’Albert, Ahmed et Miloud, trois membres du corps expéditionnaire français qui, pendant la guerre d’Indochine, ont déserté les rangs de l’armée française pour se rallier au Viêt-Minh.

Portrait

Sergeï Loznitsa, 2002

Portraits de paysans et d’artisans dans des villages de l’ex-Union soviétique : à l’étable, avec leurs chiens, devant leur maison, dans leur jardin…

Enfants de Sam (Les)

Pascal Magontier, 2002

Portraits croisés entre Sam, ancien déporté d’Auschwitz, et ses enfants auxquels il n’a jamais parlé

Mariage d’Alex (Le)

Jean-Marie Teno, 2002

Le réalisateur aborde le thème délicat et souvent douloureux du mariage polygame. Sans porter de jugement, il promène sa caméra au cœur d’une comédie dramatique, le second mariage de son ami Alex, une situation qu’il a lui même vécu dans son enfance

Iran, sous le voile des apparences

Thierry Michel, 2002

Ce documentaire parvient à rendre la complexité de la société iranienne, écartelée entre fondamentalisme religieux et une profonde aspiration aux libertés démocratiques

Génération FLNC - 1 - Les Années romantiques 2 - Les Années de plomb

Samuel Lajus, 2002

Ils sont 50, hommes, femmes, militants, anciens militants du FLNC, le Front de libération nationale de la Corse, à avoir accepté de se livrer à visage découvert

Exilé (L’) - Victor Hugo

Henry Colomer, 2002

À travers les textes et les dessins de Victor Hugo, une plongée autobiographique dans l’intimité créatrice du poète exilé

Être et avoir

Nicolas Philibert, 2002

Le film suit pendant une année scolaire un instituteur et sa classe unique d’enfants de 4 à 11 ans dans une école communale située à Saint-Étienne-sur-Usson, en Auvergne.

Deux ans après

Agnès Varda, 2002

Ce qui est arrivé après la sortie du film ‘Les glaneurs et la glaneuse’…

On n’est pas des marques de vélo

Jean-Pierre Thorn, 2002

Un portrait de Bouda, jeune danseur de 30 ans, entré en France à l’âge de 4 mois avec sa famille et aujourd’hui clandestin à vie, victime de la loi dite de « double peine » qui, au sortir d’une peine de prison, expulse les enfants de l’immigration vers des pays d’origine qui leurs sont devenus étrangers.

Bleu, blanc, rose  :Trente années de vie homosexuelle en France

Yves Jeuland, 2002

Les Années Rouges et les Années Roses » et « Les Années Noires et les Années Rainbow » qui revient sur le débat sur le Pacs.

Martin des bois

Daphné Beauvais, 2002

Vivre dans une grotte isolée en forêt de Fontainebleau, c’était le choix forcé de Martin, « l’homme des bois », personnage à la fois familier et mythique pour ceux qui ont eu l’occasion de le croiser.

Respiro

Emanuele Crialese, 2002

L’intrigue de Respiro est inspirée d’une légende de l’île sur laquelle se déroule le film. Une jeune mère de famille y était considérée comme folle parce qu’elle ne se pliait pas aux règles sociales de la communauté.

Bowling for Columbine

Michaël Moore, 2002

Michael Moore enquête sur la violence provoquée par les armes à feu aux Etats-Unis. Son point de départ est la tragédie du lycée Columbine dans le Colorado en 1999. Des dizaines de lycéens avaient alors été assassinés par deux de leurs camarades.

1968, le journal de votre année

Anne-Marie Astresse, 2002

Les grands moments de l’année 1968 racontés à partir d’images d’archives des journaux filmés de l’époque : le Vietnam à feu et à sang, la contestation étudiante dans le monde, l’entrée des chars soviétiques dans Prague et aux USA la mort de Martin Luther King et Robert Kennedy…

Véritable Histoire du bus 402 (La)

André Van In, 2002

Le film explore la vie de la cité des Pyramides, à Evry-ville Nouvelle, en suivant le trajet du bus 402. Le bus est une des cibles préférées des jeunes lorsqu’il traverse leur territoire. Face au vandalisme, la municipalité fait appel à la médiation et au civisme des habitants.

Tout l’or de la montagne noire

Catherine Pozzo Di Borgo, 2002

À travers les témoignages de ceux qui subissent les pollutions, le film retrace un siècle d’industrialisation débridée et tente de comprendre comment une telle situation catastrophique a pu se produire.

Monde en fusion : La Bourse et la Vie (Un)

Julie Bertuccelli, 2002

Le film relate les négociations qui ont précédé la fusion de trois grands groupes sidérurgistes européens.

Massoud et la délégation de l’espoir

Christophe De Ponfilly, 2002

Une mission parlementaire composée notamment du général Morillon, d’un député belge et d’un député français se rend en Afghanistan à la rencontre de Massoud pour préparer sa venue en France…

Ma Céline à moi

Stephan Moszkowicz, 2002

Céline a 17 ans. Elle vit à Colombes, dans un quartier difficile. Céline prépare un CAP de peinture en bâtiment dans un lycée qui ne compte que seize filles… Pas toujours facile la vie avec les garçons !

Federico Fellini : je suis un grand menteur

Damian Pettigrew, 2002

Une mise en image fluide et élégante pour ce documentaire qui recueille les dernières interviews données par Fellini.

Carlo Giuliani, ragazzo

Francesca Comencini, 2002

Le film reconstitue la journée de la manifestation anti-mondialisation 20/07/01, à Gênes, au cours de laquelle l’étudiant Carlo Giuliani, 18 ans, fut tué à bout portant par la police italienne.

Candidats

Vassili Silovic, 2002

Du «  Bigdil  » à «  Loft Story  » et «  Koh-Lanta  », la télévision d’aujourd’hui est devenue celle des anonymes, candidats ou témoins, qui viennent se montrer ou s’éclater à l’écran. Plusieurs candidats ou même les vainqueurs de certains jeux témoignent de leur vécu et portent un regard lucide sur leur expérience.

The Boot Factory

Lech Kowalski, 2002

Un film haletant d’un bout à l’autre où le spectateur est embarqué dans l’atelier et la vie de ce groupe punk-rock polonais. Avec un savant dosage du noir et blanc et de la couleur et un rythme entraînant…

Août avant l’explosion

Avi Mograbi, 2002

Avi Mograbi, documentariste israëlien, s’interroge sur les raisons du regain de violence que connaît son pays depuis l’arrivée au pouvoir d’Ariel Sharon.

Al-Jazira : la nouvelle voix des Arabes

Hakem Tewfik, 2002

Créée en novembre 1996 par la volonté politique de l’émir du Qatar, Al-Jazira est la chaîne des pays arabes qui a été connue dans le monde entier grâce aux interviews exclusives d’Oussama Ben Laden. Ce film est un bon document sur une chaîne qui suscite la polémique.

Martin Parr

Jean-Pierre Krief, Marie Françoise, 2002

Passionné par la photographie depuis l’âge de quatorze ans, Martin Parr a fait ses débuts en noir et blanc. Attiré par les églises anglaises non conformistes qui disparaissaient, il en fit un de ses premiers sujets, ce qui était aussi une façon d’observer certaines traditions.

Couvent de la Tourette (Le)

Stan Neumann, Richard Copans, 2002

La dernière grande œuvre de Le Corbusier en France, le couvent de la Tourette, construit entre 1953 et 1960, répondait à un regain de vocations religieuses. Mais, avec Vatican II et mai 68, il traverse une crise majeure et dès 1970, n’accueille plus aucun étudiant. Richard Copans montre que ce lieu, devenu centre de colloques, est celui d’une quête spirituelle.

Musée juif de Berlin (Le) - Entre les lignes

Stan Neumann, Richard Copans, 2002

En 1988, à Berlin, le Sénat décide de faire construire un musée juif pour succéder à celui fermé pendant la Seconde Guerre mondiale. Le bâtiment, achevé en 1998, ouvre au public et 350 000 personnes viennent voir des salles vides.

Bloody sunday

Paul Greengrass, 2002

Le dimanche 30 janvier 1972, à Derry, en Irlande du Nord, une marche pacifique pour l’égalité des droits entre catholiques et protestants tourne à l’émeute… Cette journée, désormais inscrite dans l’Histoire sous le nom de Bloody Sunday, marque le début de la guerre civile.

Bidonville des nuages (Le)

Nils Tavernier, 2002

Au centre de Phom-Penh : le Bidonville des nuages, 240 petites cabanes en bois construites sur 4 000 m2 surplombant la ville, au sommet d’un vieil immeuble des années 60. Tous ont trouvé refuge dans ce Bidonville des nuages, là où personne ne voulait vivre.

Mémoire de sauvageons

Thierry De Lestrade, Sylvie Gilman, 2002

En 1950, un foyer pour jeunes délinquants est créé à Vitry-sur-seine. Des jeunes qu’il faut aider à se réconcilier avec eux-mêmes, grâce, entre autres, au cinéma. Les jeunes écrivent des histoires et se filment. Images rares d’une expérience unique et périlleuse ! Pendant 30 ans, plus de 300 jeunes sont passés par Vitry. C’est l’histoire de mal partis qui arrivent quelque part.

René Vautier, cinéaste franc-tireur

Sabrina Malek, Arnaud Soulier, 2002

Le film part à la rencontre du cinéaste René Vautier. À 72 ans, longtemps censuré, il reste encore aujourd’hui peu connu du grand public. Pourtant, son parcours atypique a fait de lui un symbole du cinéma engagé.

Remue-ménage

Fernand Melgar, 2002

Juché sur ses hauts talons, Pascal affronte quotidiennement le regard perplexe des passants. Difficile de passer inaperçu, dans ce petit bourg de Suisse romande, lorsque l’on est marié, père de famille, et travesti. Et lorsque l’on cherche à vous retirer la garde de vos quatre enfants, sous prétexte que leur équilibre est menacé…

Leyla Zana, l’espoir d’un peuple

Günes Kudret, 2002

Ce documentaire raconte l’histoire de Leyla Zana et des trois autres députés d’origine kurde, emprisonnés depuis plus de 8 ans en Turquie parce qu’ils demandent la reconnaissance des droits culturels des kurdes dans ce pays.

À qui profite le crime ?

Christiane Badgley, 2002

Bienvenue à McRae, Géorgie. Sa tranquillité, ses pelouses, ses 20% de chômage et sa prison privée. Rutilante, high-tech, prête à accueillir mille cinq cent détenus, on compte sur celle-ci pour relancer l’économie locale…

Gaza, l’enfermement

Ram Loevy, 2002

Gaza est une zone de 288 kilomètres carrés entourée d’une clôture électronique. Une prison d’un million de détenus. C’est ainsi que les habitants de Gaza voient leur territoire. D’autant que depuis 1991, quitter Gaza est en principe interdit…

Pacification en Algérie

André Gazut, 2002

La Pacification en Algérie est un film essentiel. Engagé - la colère est intacte - et didactique à la fois, tant il est nécessaire d’expliquer, de mettre au jour l’attitude de la France de ces années-là, Gazut interroge la mémoire quarante ans après les faits.

1974, une partie de campagne

Raymond Depardon, 2002

Ce document d’archive retrace la campagne du candidat Valéry Giscard d’Estaing aux élections présidentielles de 1974. Une fois élu Président de la République, celui-ci s’était opposé à la diffusion du film jusqu’2002…

Ennemi intime (L’)

Patrick Rotman, 2002

Ce film sur la torture en Algérie retrace dans sa complexité l’histoire de la torture pendant cette guerre. Comment la torture d’État a pu proliférer dans une démocratie avec la complicité et le silence de presque tous.

Usine désenchantée (L’)

Agnès Poirier, 2002

46 ouvriers de l’usine Renault du Mans, parce qu’ils s’opposaient au licenciement d’un des leurs, ont été déférés au tribunal correctionnel. Chronique d’un évènement qui invite à s’interroger sur la relation au travail qu’entretiennent l’ancienne et la nouvelle génération.

Sauf la lutte

Catherine Tréfousse, 2002

Portrait de quelques femmes qui se sont battues pour la survie de l’entreprise Moulinex entre fin 1999 et février 2002.

J’ai rêvé d’une grande étendue d’eau

Laurence Petit-Jouvet, 2002

Dans sa consultation d’ethnopsychanalyse à l’Hôpital Avicenne de Bobigny, Marie Rose Moro reçoit des familles migrantes, venues d’Afrique, d’Asie, du Moyen Orient et d’ailleurs. Là, les patients peuvent exprimer ce qui leur arrive, sans se couper de leurs croyances, de leurs coutumes, ni de leur histoire. Lieu d’invention autant qu’espace clinique d’exception, ce service a accepté qu’une caméra témoigne du travail sensible qui s’y déroule.

Du vent dans le voile

Inès Compan, 2002

De Sanaa à Aden, ce film croise les combats de jeunes citadines Yéménites rebelles, fers de lance de l’évolution du statut de la femme dans une société encore très traditionnelle où se télescopent coutumes, islam et modernité. Elles prennent position sur la question du voile et témoignent plus largement de leur combat quotidien pour accéder à leur liberté.

Davos, Porto Alegre et autres batailles

Vincent Glenn, 2002

Réflexions croisées sur l’information, le capitalisme et les mouvements sociaux. Le forum économique mondial de Davos (Suisse) existe depuis 1971. Le temps d’un film, nous avons relié un certain nombre de situations en cherchant à deviner quelques-unes des causes d’un tel face à face.

Bruit, l’odeur et quelques étoiles (Le)

Eric Pittard, 2002

« Le bruit, l’odeur et quelques étoiles… » est un opéra chanté par Zebda, une histoire actuelle, une tragédie avec « la patate ». Un film de cinéma pour dire et chanter comment on peut être français, vigilants, différents et bien ensemble.

300 jours de colère

Maurice Failevic, Marcel Trillat, 2002

En juin 2001, les 123 salariés d’une petite entreprise lilloise débutaient une lutte pour obtenir un véritable plan social. Marcel Trillat a suivi pendant neuf mois cette petite foule sentimentale et révoltée qui refusait de capituler…

On n’est pas des steaks hachés

Anne Galland, Alima Arouali, 2002

Hiver 2001 à Paris, au Mc Donald’s du Faubourg Saint-Denis… Pendant 115 jours, les 40 jeunes employés du McDo, vont tenir tête au géant de la restauration rapide, jusqu’à la victoire !

Bénéfice humain

Anne Kunvari, 2002

Une imprimerie contribue à la réinsertion de personnes en difficulté tout en fonctionnant avec les même contraintes qu’une entreprise ordinaire.

Little Sénégal

Rachid Bouchareb, 2001

Alloune, guide le Maison des Esclaves sur l’île de Gorée au Sénégal, est hanté par le rêve d’un ancêtre soumis aux fers et vendu comme esclave en Amérique. Il décide de partir à la recherche de ses descendants, d’abord en Caroline du Sud où il sillonne musées, bibliothèques et plantations, puis à New-York où il complète son arbre généalogique.

Canton, la chinoise

Robert Cahen, Rob Rombout, 2001

Canton, c’est la ville la plus chinoise, dit-on. C’est aussi une mégalopole du huit millions d’habitants. Une ville sans limites, sans structure apparente, en perpétuelle reconstruction, où les traces du passé disparaissent sous le béton et le macadam, où le chaos gouverne l’organisation du temps et de l’espace….

17 octobre 1961 : dissimulation d’un massacre

Daniel Kupferstein, 2001

Retour sur la censure et les difficultés rencontrées par les journalistes et les historiens à reconstituer les événements du 17 octobre 1961, à Paris.

Henri Curiel, itinéraire d’un combattant de la paix et de la liberté.

, 2001

La vie et le parcours d’Henri Curiel, militant anti colonialiste.

Images oubliées de Germaine Tillion (Les)

François Gauducheau, 2001

A 92 ans l’ethnologue et résistante retrouve dans ses archives des clichés pris dans le Massif des Aurès en Algérie, où elle effectua ses premières missions dans les années 30. Ces photos témoignent d’un monde disparu, mais surtout elles éclairent la vie, la pensée et la personnalité de cette femme qui fut un des grands témoins du 20ème siècle.

En direct de Palestine

Rashid Masharawi, 2001

Le quotidien d’une radio palestinienne

On n’est pas des bouffons

Hubert Brunou, 2001

Avec une volonté farouche de réussir leurs études, des élèves du collège Jean Jaurès , situé cité des Courtillières à Pantin, parlent de ce système qui les contraint à adopter les règles des perturbateurs pour éviter l’agression.

Domestic violence

Frederick Wiseman, 2001

Frederick Wiseman filme l’activité d’un centre d’accueil pour femmes battues et s’interroge sur les possibilités et moyens d’interventions dont dispose l’administration pour lutter contre la violence conjugale.

Profils paysans, chapitre 1 : l’approche

Raymond Depardon, 2001

Le cinéaste-photographe Raymond Depardon propose ici un voyage dans le monde rural.

Pianiste (Le)

Roman Polanski, 2001

Durant la Seconde Guerre mondiale, Wladyslaw Szpilman, un célèbre pianiste juif polonais, échappe à la déportation mais se retrouve parqué dans le ghetto de Varsovie dont il partage les souffrances, les humiliations et les luttes héroïques.

Pianiste (La)

Michael Haneke, 2001

Erika Kohut, la quarantaine, est un honorable professeur de piano au Conservatoire de Vienne. Jusqu’au jour où Walter, un élève d’une vingtaine d’années, tombe amoureux d’elle.

Faute à Voltaire (La)

Abdellatif Kechiche, 2001

Tel un Candide rêvant de l’Eldorado, Jallel s’embarque clandestinement pour la France dans l’espoir de tenter sa chance. Là, commence le film…et la lente désillusion de Jallel…

Voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain (Un)

Martin Scorsese, 2001

Toute la compétence et la passion de Martin Scorsese pour nous faire (re)découvrir la magie des grands classiques du cinéma italien : De Sica, Rosselini, Fellini, Visconti, Antonioni…un documentaire à voir et à revoir.

New York : 11 septembre

Jules & Gédéon Naudet, 2001

Le matin du 11/09/01, à 8h30, Jules Naudet accompagne le capitaine Pfeifer et son équipe de pompiers à proximité du World Trade Center. Ça devait être un jour comme les autres. À 8h45 a lieu l’impact du premier avion avec la Tour 1. La caméra de Jules Naudet saisit, minute après minute, la catastrophe.

Mémoires incertaines

Michale Boganim, 2001

Une jeune femme part sur les traces de son grand-père, homme aux multiples identités.

Manu Chao, Giramundo Tour

François Bergeron, 2001

En tournée au Pérou, en Bolivie et en Espagne, le chanteur français, originaire de Galice, nous fait part de ses projets et de ses convictions sur les notes de ses chansons endiablées.

Livres du désert (Les)

Eric Pittard, 2001

Il existe en Mauritanie, grand carrefour des caravanes transshariennes, des milliers de manuscrits de droit, d’astronomie, de poésie… datant du Moyen Âge. Les habitants se mobilisent pour protéger, conserver et transmettre ce patrimoine inestimable.

Lettre à ma mère

Joële Van Effenterre, 2001

Dans ce film, la réalisatrice revient sur ses relations familiales, et en particulier sur ses relations avec sa mère. Il s’agit d’un film essentiel, au plein sens du terme, car cette démarche cinématographique réconcilie la réalisatrice avec les siens et avec elle même.

Léon Fleisher : Les Leçons d’un maître

Mark Kidel, 2001

Pianiste américain de renommée internationale, Léon Fleisher dut arrêter de jouer dans les années 70 à cause d’une maladie qui paralysa ses doigts. Il revient sur ses souvenirs et sur sa conception de la musique

Jacques Lacan, la psychanalyse réinventée

Élisabeth Kapnist, 2001

Par le témoignage d’historiens, de psychanalystes et de philosophes, le documentaire parvient à donner une idée précise de ce que pouvaient être l’enseignement et la pratique de la psychanalyse de Jacques Lacan.

Gymnase (Le)

Jean-Marc La Rocca, 2001

Véronique dirige une salle de sport parisienne. Entre ses professeurs qui se prennent pour les stars et ses client(e)s qui poussent parfois l’entraînement un peu trop loin, elle est fort occupée. Le gymnase n’est pas le royaume de la parole, mais le corps a son language et ses maux sont lourds de sens…

Eux et moi. Un ethnologue en Papouasie occidentale

Stéphane Breton, 2001

Stéphane Breton, ethnologue, se rend régulièrement chez les Wodani, en Nouvelle Guinée, depuis sept ans pour apprendre leur langue et leurs coutumes. Peu à peu les Wodani se sont accoutumés à sa présence et à ses questions, fort bizarres, mais ses intentions leur demeurent obscures.

De Spider-man à Superman : L’Aventure des supers-héros

Michel Viotte, 2001

Un voyage dans les bandes dessinées des années 50-70 dont les héros ont accompagné l’adolescence et nourri les rêves de beaucoup d’entre nous. Un documentaire aussi plaisant qu’instructif.

Ch’Toyota

Frédéric Tonolli, Éric Pierrot, 2001

Janvier 2001 : Toyota inaugure une nouvelle usine à Valenciennes. Qui sont les cadres et les ouvriers embauchés ? Quels sont les critères retenus par Toyota lors des recrutements ? Une enquête à l’intérieur de la culture d’entreprise made in Japan.

Henri Cartier-Bresson, l’amour tout court

Jean-Pierre Krief, 2001

Une fois n’est pas coutume, ce photographe secret s’est fait tirer le portrait !

Calle 54

Fernando Trueba, 2001

Passionné par le jazz latino, le réalisateur Fernando Trueba s’est lancé sur les traces des maîtres encore vivants de ce genre : Gato Barbieri, Tito Puente, J. Gonzalez, Paquito de Riviera…

Bulles

Pablo Zubizarreta, 2001

A l’institut Gustave Roussy, les enfants cancéreux hospitalisés peuvent recevoir la visite de clowns qui parviennent à soulager, ne serait-ce qu’un moment, la détresse de ces jeunes malades.

Brook par Brook

Simon Brook, 2001

Brook par Brook, portrait intime est le portrait d’un père par son fils.

Baria et le grand mariage

Manu Bonmariage, 2001

Baria est jeune et fort jolie. Elle est née à Marseille, elle y vit, elle s’y plaît mais un grand mariage (arrangé) l’attend aux îles Comores. Un beau documentaire sur la difficulté d’appartenir à deux cultures.

À mi-mots : Erri De Luca

Robert Bober, 2001

Rencontre à Naples, et dans sa maison près de Rome, avec l’écrivain Erri De Luca.

Fespakistes (Les)

Eric Münch, François Kotlarski, 2001

Des personnalités témoignent à l’occasion des éditions 1999 et 2001 du Fespaco, le Festival panafricain de cinéma et de télévision à Ouagadougou au Burkina Faso. Tous livrent leur vision de ce cinéma du continent noir, de ses enjeux humains et politiques, de ses difficultés et de sa soif de liberté.

Lettres de fin d’apartheid

Catherine Moutout, 2001

Que reste-t-il de l’apartheid  ? L’Afrique du Sud a certes rompu avec son système raciste en 1994, mais le passé n’est pas aboli : les inégalités sociales et les préjugés ne disparaissent pas si vite.

Thermes de pierre (Les)

Stan Neumann, 2001

Présentation d’un bâtiment minimaliste de l’architecte, Peter Zumthor ancré depuis 1996 à Val-les-bains sur les flancs d’une montagne suisse, dans le canton des Grisons. De bassin en bassin, la caméra de Richard Copans observe la richesse des plaisirs offerts aux curistes.

Eldorado de plastique (L’)

Philippe Baqué, Arlette Girardot, 2001

En Andalousie, dans la région d’Almeria, un ancien désert a été recouvert par l’une des plus importantes concentrations de cultures sous serres du monde. À travers le portrait de quatre habitants de cette mer de plastique, le film aborde le revers de ce miracle économique : l’exploitation à outrance d’une main d’œuvre immigrée sans droits et subissant un racisme latent.

Dissimulateurs (Les)

Denis Robert, Pascal Lorent, 2001

« Les Dissimulateurs » constitue un document unique pour la compréhension de la fraude financière planétaire. Pour avoir dénoncé l’affaire Clearstream, Denis Robert n’a cessé d’être harcelé par la justice.

Danièle Huillet, Jean-Marie Straub, cinéastes

Pedro Costa, 2001

C’est au Fresnoy que Pedro Costa a filmé Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, durant le montage de la troisième version de «  Sicilia  ».

De François à François

Sylvie Dreyfus, 2001

A travers une lettre de François Mitterrand à François 1er, ce court document fait défiler les métiers, les missions de la BnF , au fil du temps et de l’eau…

Arbres

Marc-Antoine Roudil, Sophie Bruneau, 2001

Filmer un arbre, des arbres, sans vouloir filmer la forêt, en gardant la diversité de chacun comme autant de petites histoires, comme autant de récits singuliers d’un pays où l’arbre et l’homme ne font qu’un, où entre l’homme et l’arbre il n’y a pas de frontière mais une permanence de sujet, une complicité d’égaux.

Souvenir d’un avenir (Le)

Chris Marker, Yannick Bellon, 2001

Évocation des années 30 et 40 à travers les photographies de Denise Bellon, artiste surréaliste. Un hommage à l’artiste où la beauté des photographies rivalise avec la justesse des textes lus par Pierre Arditi.

Rêves de France à Marseille

Jean-Louis Comolli, 2001

Mars 2000, commence la campagne des municipales, la troisième pour nous : qu’en est-il de ce nouvel esprit qui semble souffler sur la vie politique marseillaise ? Rêves de France à Marseille est le 7ème et dernier film de la série documentaire Marseille fait son cinéma réalisée par Jean-Louis Comolli et Michel Samson.

Enfant tout de suite (Un)

Chantal Briet, 2001

Manou, Elfriede et Manouzette sont amies. Elles vivent seules, habitent la même ville de province. Elles appartiennent à ce qu’on a coutume d’appeler hypocritement «   l’âge d’or  » mais que Manou préfère qualifier de “… vieillesse qui ne peut plus serrer les fesses”. Comment occuper des journées “devenues si longues”  ? Comment ne pas se sentir exclu d’une société où jeunesse et travail sont les valeurs dominantes  ?

Sociologie est un sport de combat (La)

Pierre Carles, 2001

Il y a des témoins du monde, ceux qui disent tout haut ce que l’on pense tout bas ; ni des gourous, ni des maîtres mais des hommes qui considèrent que la cité, le monde peuvent être pensés. Le sociologue Pierre Bourdieu est de ceux-là.

Wesh, Wesh, qu’est-ce qui se passe ?

Rabah Ameur-Zaïmeche, 2001

Dans la Cité des Bosquets, en Seine-Saint-Denis, Kamel est de retour après avoir purgé une double peine de prison. Il tente, avec le soutien de sa famille, de se réinsérer dans le monde du travail. Mais il devient le témoin impuissant de la fracture sociale de son quartier.

ABC Africa

Abbas Kiarostami, 2001

Abbas Kiarostami filme les orphelins d’Ouganda séparés de leurs parents par le Sida…

Citizen Bishara, un député arabe en Israël

Simone Bitton, 2001

Portrait de l’emblématique député Azmi Bishara, arabe et citoyen israélien, docteur en philosophie, personnage brillant et provocateur, qui se bat pour l’égalité des citoyens arabes et pour leur reconnaissance en tant que minorité nationale au sein de l’État d’Israël.

Brigitte, ou le chien qui aboyait à ma place

Jean-François Raynaud, 2001

Ce film témoigne de l’histoire exceptionnelle entre Brigitte et Bernard. Elle a trente-cinq ans, elle est peintre, elle est autiste. Il est son tuteur légal, et depuis 27 ans, s’occupe d’elle, avec autant d’amour et peut-être plus que ne l’aurait fait un père.

Maîtres et Esclaves

Bernard Debord, 2001

L’histoire se déroule de nos jours, au niger, dans un monde jugé impossible et en un temps supposé révolu : ceux de l’esclavage archaïque.

Palestine Palestine

Dominique Dubosc, 2001

Il arrive qu’un peuple soit pris dans le rêve d’un autre. Le sionisme est un de ces rêves. Le rêveur ici est Israël. Le prisonnier du rêve est le peuple palestinien. Ce film montre, sans commentaires, comment on vit dans le rêve d’un autre.

Ouvriers de la terre (Les)

Jean-Marie Barbe, 2001

Dans les vignes et les vergers de l’Ardèche, le réalisateur a filmé ses voisins ouvriers agricoles, tour à tour vendangeurs, coupeurs de bois et de foin etc…En équilibre précaire, ils oscillent entre désarroi devant la modernité subie et nostalgie du passé.

S21, la machine de mort khmère rouge

Rithy Panh, 2001

Vingt-cinq ans après la chute du régime khmer rouge, Rithy Panh réunit les victimes et les tortionnaires dans les lieux mêmes de l’horreur, le camp S-21 où 17 000 prisonniers ont été torturés et exécutés.

Filles de nos mères

Séverine Mathieu, 2001

Appartenant à trois générations, des femmes de ma famille me laissent les filmer et chercher ce qui est enfoui dans nos relations ; de mères en filles, d’elles à moi.

Casting

Emmanuel Finkiel, 2001

Entre 1994 et 1998, pour la préparation de deux films Mme Jacques sur la Croisette et Voyages, Emmanuel Finkiel organise un casting « sauvage » de non professionnels au sein de la communauté ashkénaze française.

Wadi, Grand Canyon, 2000

Amos Gitaï, 2001

Dans « Wadi, 2000 », nous retournons encore une fois dans le Wadi, aujourd’hui complètement détruit. Ceux qui y habitaient ont été à nouveau exilés vers une autre périphérie.

Romances de terre et d’eau

Jean-Pierre Duret, Andrea Santana, 2001

Documentaire sur les petits paysans du Nordeste du Brésil qui se battent pour leur survie économique mais aussi pour préserver la force d’imagination et de recréation de leur culture.

Photo déchirée, chronique d’une émigration clandestine (La)

José Vieira, 2001

Au début des années soixante, des milliers de portugais débarquent clandestinement en France. Trente ans après, le cinéaste part à la recherche des histoires de son enfance et enquête pour comprendre la genèse de cette émigration sans précédent qui fut appelée le « plébiscite par les pieds » contre Salazar.

Histoires de vies brisées : les « double-peine » de Lyon

Bertrand Tavernier, 2001

Bertrand Tavernier et son fils Nils découvrent la réalité de la détresse vécue par un groupe de «  double-peine  » en grève de la faim. Une œuvre militante, d’une force incroyable et dont l’objectif est de donner le «  temps  » aux différents témoins de se faire entendre, de se taire, d’interpeler, de se dévoiler.

Clairvivre, enquête sur une utopie

Gabriel Peynichou, José Vieira, 2001

En pleine forêt périgourdine, sur un coteau ensoleillé, la cité de Clairvivre fut entièrement construite en 1933 pour accueillir les gazés de la Grande Guerre et les tuberculeux. Retour sur le seul exemple de cité idéale au XXe siècle.

Chômage a une histoire (Le)

Gilles Balbastre, 2001

Le chômage a une histoire, retrace en deux volets les grandes étapes du phénomène de 1967 à 1981, puis de 1981 à 2001.

Printemps à la source

Chantal Briet, 2001

En Seine-Saint-Denis, dans la Cité de la Source, dans un centre commercial à l’abandon, il y a la petite épicerie d’Ali, dernier lieu de rencontre des habitants du quartier. Chronique d’un petit commerce de banlieue fréquenté par des personnages plein de verve et d’humour.

Ville est tranquillle (La)

Robert Guédiguian, 2000

Des histoires singulières, enchevêtrées, qui se déroulent dans le même temps et dans le même espace, Marseille, en l’an 2000, et qui, face à la montée de l’insignifiance et de la confusion attestent que «  la ville n’est pas tranquille  ».

Birdwatcher (Le)

Gabriel Auer, 2000

En octobre 1975, comme chaque automne avant le début de la migration des oiseaux, le Pays Basque attire un grand nombre de chasseurs. Charles Williamsen, un ornithologue américain, est lui aussi au Pays Basque à ce moment-là, pour des missions d’observation. Il est confondu avec un dangereux terroriste basque et fait échouer, par hasard, l’assassinat de l’un des chasseurs, Rafael Fernandez, un proche du Général Franco. Un étrange ballet s’engage alors entre ces personnages, auxquels s’ajoute Miranda, la fille de Rafael Fernandez, qui s’éprend de Charles Williamsen…

Commis d’office, la justice au quotidien

Frédéric Compain, 2000

Dans un tribunal de province, la justice au quotidien.

Mali d’écrivains (Un)

Patrick Cazals, 2000

Comment, dans un pays africain qui tente de vivre démocratiquement, une création littéraire de qualité, soutenue par une réelle liberté d’expression, parvient-elle à exister ? Les écrivains maliens doivent-ils être reconnus sur le plan international pour s’imposer sur le continent africain ? L’édition en langue française est-elle suffisante ?

Elles du Hip hop (Les)

Larbi Benchiha, Boutibi Abdelali, 2000

Présentation de quelques uns des premiers groupes de filles du Hip-Hop

Val Nord fragments de banlieue

Mehdi Lallaoui, 2000

Gilles Larvor a photographié pendant 15 ans les habitants du Val Nord à Argenteuil.

Saudade Do Futuro

Cesar Paes, 2000

Au rythme des «  repentes  », des rimes et des joutes musicales improvisées, les migrants du Nordeste racontent Saõ Paulo. Ou comment les troubadours nordestins inventent la culture urbaine du futur :«  Avec ou sans complice A Sao Paulo je me sens bien .Nous les paysans métis venons du Nordeste lointain.Sao Paulo te coute ta chemise mais on peut rafler la mise.  »

Du pain et des roses

Ken Loach, 2000

Le combat de travailleurs latinos fraîchement immigrés à Los Angeles, devenus gens de ménage dans une multinationale.

Cités de la plaine

Robert Kramer, 2000

Aux confins d’une métropole du Nord de la France,un homme aveugle remonte le fil de sa vie.Venu de loin,il a travaillé,fonde un commerce,une famille.Puis il a tout perdu…

Traders - La bourse et la vie

Éric Rochant, 2000

Les marchés dérivés sont au coeur de l’économie spéculative. Comment fonctionnent-ils ? Qui en sont les acteurs ? Éric Rochant interroge deux traders et montre la puissance d’un système dans lequel sont engloutis ceux-là même qui croient le maîtriser.

No man’s land

Danis Tanovic, 2000

Durant la guerre de Bosnie, en 1993, Tchiki et Nino, deux soldats ennemis, l’un bosniaque et l’autre serbe, échouent dans un no man’s land d’où ils ne peuvent sortir, étant sous le feu des deux camps. Les deux hommes essaient de trouver une solution à leur problème, en utilisant les Casques Bleus français de la FORPRONU, bien que ces derniers n’aient pas l’aval de leurs supérieurs. Les médias s’en mêlent, transformant un simple fait divers en un show médiatique international.

Vie contaminée (La)

David Desramé, Dominique Maestrali, 2000

La Biélorussie est le territoire le plus touché par l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Guidé par le témoignage de sa population, le film propose de dresser l’état des lieux d’un pays où la catastrophe est encore à venir.

Autre mondialisation (L’)

François Christophe, Frédéric Castaignède, 2000

En décembre 1999, 40 000 manifestants envahissaient les rues de Seattle pour dénoncer l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Depuis quelques années, les mouvements de protestation se multiplient.

Marie-Line

Mehdi Charef, 2000

Marie-Line est à la tête d’une unité de nettoyage qui travaille de nuit dans un supermarché. Son équipe est uniquement composée de femmes, pour la plupart immigrées et pas toujours en règle.

Boys Don’t Cry

Kimberly Peirce, 2000

Teena Brandon, une jeune adolescente du Nebraska, assume mal sa condition de fille. Elle déménage à Falls City et devient Brandon, un garçon aux cheveux courts, très vite adopté par une bande de désoeuvrés.

Billy Elliot

Stephen Daldry, 2000

Angleterre du Nord, 1984. Billy Elliot, jeune garçon de onze ans, devient adepte des cours de ballet alors que ses amis prennent des leçons de boxe et que son père et son frère sont engagés dans la grève des mineurs, Billy se bat de son côté pour faire admettre à son entourage sa passion pour la danse.

An mil, chronique de la fin du monde (L’)

Jacques Barsac, 2000

Moines libidineux ou dévorés par l’ennui, comètes en forme de glaives, forêts et ermites, évêques et reliques : des images fantastiques, à grand renfort de figurants et trucages numériques, composent cette chronique de la fin du monde.

Roissy, des rimes et des échos

Catherine Goupil, 2000

Architecte de l’aéroport Roissy 2, au nord de Paris, Paul Andreu a conçu en plusieurs temps une suite de bâtiments aux formes pures, ensemble qui peut s’agrandir comme un « organisme vivant ». Découverte des nouvelles « péninsules » d’embarquement en sa compagnie.

Parlement européen (Le)

Jean-Marc Gosse, 2000

Entre 1991 et 1998, le groupe Architecture Studio Europe a construit le nouveau Parlement européen à Strasbourg. Martin Robain, architecte associé, témoigne de la dimension symbolique du projet en nous montrant le bâtiment.

Ciné cité Bercy

Anna-Célia Kendall, 2000

Comment intégrer le programme monumental d’un multiplexe de dix-huit salles sur une friche industrielle en pleine reconversion ? L’architecte Denis Valode, responsable de la rénovation du site, nous invite à parcourir les lieux en sa compagnie.

Météor, ligne 14

Thierry Imbert, 2000

La ligne 14, dernière née du métro parisien avec ses rames automatisées et aérodynamiques, traverse la capitale en diagonale, reliant, à son ouverture en 1998, l’église de la Madeleine à la bibliothèque François-Mitterrand.

3, rue de La Duée

Roland Carrière, 2000

Comment habiter l’architecture moderne au quotidien ? Attentif à la question du logement social, Philippe Madec explore les fonctions ordinaires de l’architecture : protéger les habitants et organiser des relations entre eux. Visite du lieu avec l’architecte pédagogue.

Cathédrale d’Evry (La)

Bernard Dubois, 2000

En 1995, Mario Botta réalise la cathédrale de la Résurrection au cœur de la ville nouvelle d’Évry. L’architecte tessinois nous relate les étapes de la construction de ce lieu de culte, tout en observant comment il a évolué depuis.

Cité de la musique et le Conservatoire (La)

Philippe Kimmerling, 2000

Maquette et dessins permettent à l’architecte Christian de Portzamparc de nous faire une lecture pédagogique de la Cité de la musique et du Conservatoire qu’il a achevés en 1995, sur le site des anciens abattoirs parisiens de La Villette.

Palais Omnisports, Paris Bercy (Le)

Thierry Imbert, 2000

Le Palais Omnisports a été construit sur le site des anciens entrepôts de Bercy par les architectes Andrault et Parat en 1983. Pierre Parat évoque les contraintes d’un programme prévoyant un espace évolutif et des équipements flexibles pour l’organisation de compétitions sportives et de spectacles variés.

Hôpital Robert-Debré (L’)

Noël Faltas, 2000

L’architecte Pierre Riboulet retrace la genèse du projet à l’aide de plans et de maquettes et nous convie à une promenade architecturale dans ce lieu de soins. Les témoignages des usagers, équipes médicales et familles de malades, en révèlent l’extrême humanité.

Caserne de CRS à Vélizy (Une)

Thierry Imbert, 2000

La visite guidée de cette caserne de cantonnement de CRS à Vélizy, au sud de Paris, nous est proposée par ses architectes, le Cubain Ricardo Porro et son associé, Renaud de la Noue.

Bâtiment Johnson (Le)

Frédéric Compain, 2000

En 1937-1938, dans le Wisconsin, l’architecte Frank Lloyd Wright entreprend la construction des bâtiments administratifs de l’entreprise Johnson. Frédéric Compain retrace l’histoire de cette commande hors norme.

Destinées sentimentales (Les)

Olivier Assayas, 2000

A travers deux personnages dont la vie est liée soit aux grandes industries du cognac, soit à celles de la porcelaine, l’auteur porte un regard sur les changements d’un début de siècle marqué par deux événements majeurs, la première guerre mondiale et la crise de 1929.

Robert doisneau, tout simplement

Patrick Jeudy, 2000

Les photographies de Robert Doisneau se succèdent pendant tout le film, séparées l’une de l’autre par un léger noir… Une simple succession dont le fil rouge est la voix off du photographe.

Commune : Paris, 1871 (La)

Peter Watkins, 2000

La Commune de Paris 1871, événement majeur dans les annales du mouvement ouvrier, reste pourtant l’une des pages les plus singulièrement méconnue de l’histoire de France.

Goulag

Hélène Chatelain, Iossif Pasternak, 2000

Des images terribles, bouleversantes. Dans ce film en deux parties, le Temps de l’Eau (1920-1930) et le Temps de la Pierre (1930-1950), des extraits d’archives sont mêlés à des entretiens avec des survivants des camps.

Cuba, une famille

Ana Laura Bode, 2000

Pendant la crise économique à Cuba dans les années 90, un homme a eu l’idée de créer une association d’échanges de services…

Ouvrières du monde

Marie-France Collard, 2000

Derrière la compétitivité, se cachent des vies singulières : celles d’ouvriers qui, dans les pays du Nord comme dans ceux du Sud, en font l’expérience directe. C’est leur parole, leur rencontre, leur vie quotidienne que le film nous propose de suivre.

Zinat, une journée particulière

Ebrahim Mokhtari, 2000

Zinat est la première femme de l’île de Geshm, dans le sud de l’Iran qui retira le voile traditionnel pour exercer sa profession d’infirmière. Responsable du dispensaire du village elle s’implique dans des activités sociales et politiques. Aujourd’hui, elle est candidate lors des premières élections locales organisées en Iran sous l’impulsion du président Khatami.

Chronique d’un printemps paysan

Herta Alvarez-Escudo, Gilles Luneau, 2000

Le film est la chronique du voyage de deux paysans, François Dufour et José Bové, partis d’Arras à Millau présenter leur livre, remettre l’agriculture au cœur des débats de société et faire comprendre partout leur combat contre la malbouffe.

Glaneurs et la glaneuse (Les)

Agnès Varda, 2000

Agnès Varda rencontre ceux qui, pour vivre, ramassent ou récupèrent les «  restes  » des autres : déchets de fin de marchés, objets abandonnés sur les trottoirs…Ceux qu’elle appelle les glaneurs de notre temps.

Mon travail, c’est capital

Marie-Pierre Brêtas, Laurent Salters, Raphaël Girardot, 2000

En juillet 1997, le site « Moulinex » de Mamers dans la Sarthe ferme ses portes. Nicole, Pascale, Josianne, Maurice et Dominique ont tous travaillé plus de 20 ans dans l’usine. Du jour au lendemain tout bascule.

Filles de la sardine (Les)

Marie Hélia, 2000

Elles sont encore 500 sardinières à travailler dans la dernière et la plus ancienne conserverie douarnez qui compta plus d’une vingtaine d’usines. Thon, sardine, maquereau, les boîtes défilent : tandis que la caméra observe la routine des chaînes, la cadence et la précision des gestes, jeunes recrues ou ouvrières chevronnées racontent leur quotidien dans ce port de pêche en crise.

Temps/Travail

Johan Van der Keuken, 1999

Ce film constitue un objet filmique ludique et expérimental. Les images de plusieurs films de Johan van der Keuken y sont montées de manière rythmée et circulaire pour souligner la répétition et la similitude des gestes qu’elles donnent à voir : les gestes quotidiens d’hommes et de femmes au travail, à travers le monde.

Nokoué - Grand Lieu, les lacs frères

Yolande Josèphe, 1999

Entre le lac Nokoué au Bénin, sur lequel vivent 60 000 Toffinous ou «  hommes de l’eau  », et le lac Grand Lieu près de Nantes, réserve naturelle entourée de neuf communes, s’écrit depuis quelques années une belle histoire de coopération. Un documentaire sur cette complicité…

Prove di stato

Leonardo Di Costanzo, 1999

Ercolano, petite ville de la banlieue de Naples, est emblématique de la réalité du Sud de l’Italie : corruption, dysfonctionnement des services publics, chômage record, en particulier chez les jeunes… En décembre 1995, Luisa Bossa est élue maire. Le film, tourné sur un an et demi, montre sa détermination à rétablir peu à peu un État de droit, ses efforts et les difficultés auxquelles elle se heurte : résistance, incompréhension de la population…

Le Familistère de Guise. Une cité radieuse au XIXe siècle

Catherine Adda, 1999

André Godin n’est pas un patron comme les autres, c’est un fouriériste qui a décidé de passer à l’acte – « on ne peut me traiter d’utopique… » –, et de construire son propre phalanstère, chez lui à Guise : une cité idéale pour les employés de son usine, toutes classes confondues.

20 000 Moujiks sans importance…

Patrick Le Gall, 1999

Ce film retrace, à travers les témoignages posthumes de deux soldats, l’odyssée de ces 20 000 soldats russes qui furent « prêtés » aux Alliés en échange d’armements.

Ça commence aujourd’hui

Bertrand Tavernier, 1999

Daniel Lefebvre est directeur d’école maternelle à Hernaing, près de Valenciennes. Fils de mineur, il exerce avec passion son métier d’instituteur dans une région qui fut riche et qui maintenant est rongée par le chômage. Entouré d’une équipe compétente et dévouée, il encourage l’éveil et la parole des enfants, stimule leur créativité.

Rosetta

Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, 1999

Chaque jour, Rosetta part au front à la recherche d’un place qu’elle trouve, qu’elle perd, qu’elle reprend, obsédée par la peur de disparaître. Elle voudrait une vie normale comme eux, parmi eux.

Enfants du Borinage (Les)

Patric Jean, 1999

En 1933, Henri Storck et Joris Ivens réalisaient Misère au Borinage, véritable pavé dans la mare de la paix sociale chère à la bourgeoisie d’alors. Soixante-cinq ans plus tard, Patric Jean revient sur les lieux du tournage de Storck et Ivens.

Franc (Le)

Djibril Mambety, 1999

Les péripéties de Marigo et de son billet de loterie gagnant et… encombrant  !

Absentes (Les)

Catherine Bernstein, 1999

Sur toutes les jeunes filles d’une même classe, sept élèves ont vu leur destin pris dans la meule de l’histoire. Ce sont les sept Juives de la classe

Histoire du siècle, anthologie en images, Vol. 6 (1968-1979) (L’)

Philippe Grandrieux, 1999

Ce film fait partie d’une série de 9 films sur l’histoire du siècle, évoquée par l’historien Anthony Rowley, commentaires de René Rémond.

Pas dans la nuit ou la désobéissance (Un)

Emmanuel Laborie, 1999

Depuis son parcours dans la Résistance française, son expérience de la clandestinité et du passage dans l’illégalité, une question travaille Raymond Aubrac : « Que se serait-il passé si je n’avais pas su désobéir ?

Belfast, Maine

Frederick Wiseman, 1999

Radiographie d’une petite ville américaine de l’état du Maine à travers l’observation de ses principales institutions et industries.

Enfants du siècle (Les)

Diane Kurys, 1999

C’est l’histoire de la passion amoureuse entre George Sand et Alfred de Musset. Ecrivains déjà célèbres quand ils se rencontrent, ils ne croient plus ni l’un ni l’autre à l’amour, et pourtant ils vont vivre une liaison déchirante qui les hantera tout au long de leur vie.

Ressources humaines

Laurent Cantet, 1999

Écrit et tourné avec des amateurs (chômeurs, cadres et syndicalistes), filmé dans une usine en activité, Ressources humaines pose une question centrale : comment trouver sa place dans un monde du travail en pleine recomposition ?

Karnaval

Thomas Vincent, 1999

A Dunkerque, le carnaval bat son plein nuit et jour. Un soir, Larbi tombe sous le charme de Béa, mariée à Christian, et va tenter de la convaincre de tout larguer avec lui…

Diggers de San Francisco (Les)

Céline Deransart, Alice Gaillard, 1999

Dès 1965, alors que des milliers de jeunes déferlent sur San Francisco, prêts à lutter contre « l’American Way of life », les Diggers organisent la commune libre de Haigh Ashbury. Avec pour mots d’ordre : « Everything is free » et « Do your own Thing », ils mettent en scène un monde sans argent basé sur l’entraide et l’autogestion.

Front et la Forme (Le)

Jean-Marie Barbe, 1999

En août 1998 à Lussas, dans le cadre des Etats généraux du film documentaire, Jean-Louis Comolli, Michel Samson et Jean-Marie Barbe ont réuni une quinzaine de documentaristes pour aborder la question de la représentation du Front national. Moments choisis de ces rencontres.

Maisons des sens

Philippe Kimmerling, 1999

Dans les années 1980 à Reims, l’agence BCDE a expérimenté un nouveau type de logement social : des pavillons dédiés aux sens. Dix ans après, deux architectes de l’agence, Anne Reychman et Laurent Debrix, retournent sur les lieux pour voir comment les habitants se sont approprié le concept initial.

Cité des sciences et de l’industrie (La)

Jean-Marc Gosse, 1999

Comment métamorphoser une gigantesque friche industrielle - le bâtiment des abattoirs de La Villette à Paris, achevé en 1964 mais jamais mis en service - en musée scientifique, « le plus grand du monde », le musée national des Sciences, des Techniques et des Industries ? Adrien Fainsilber, lauréat du concours en 1979, explique le projet de transformation, crayon en main.

Renzo Piano, architecte au long cours

Marc Petitjean, 1999

Renzo Piano, architecte star, est à la tête d’un gigantesque atelier qui exporte dans le monde entier, avec le même optimisme technologique, sa passion pour la construction. Il expose démarche et méthodes.

Monsieur contre Madame

Claudine Bories, 1999

« Madame » et « Monsieur » se sont aimés. Et puis, on ne sait comment, leur vie est devenue un enfer. Ils ont décidé de se séparer. Des médiateurs les accueillent. Avec eux, ils vont tenter de briser le mur d’incompréhension et de haine qui les sépare.

Doulaye, une saison des pluies

Henri-François Imbert, 1999

C’est l’histoire de deux hommes, de deux familles, de deux mondes. Vingt ans après le départ de cet homme pour l’Algérie, puis sa surprenante et mystérieuse disparition, le réalisateur part à sa recherche et à la découverte de l’Afrique.

Journée d’Andrei Arsenevitch (Une)

Chris Marker, 1999

Retrouvailles du réalisateur russe Andreï Tarkovski, exilé à Paris et en fin de vie, avec sa famille retenue depuis cinq ans en URSS. Cette scène éprouvante est entrelacée d’images, plus anciennes, du cinéaste au travail et d’extraits de ses films.

Debout ! Une histoire du Mouvement de Libération des Femmes 1970 -1980

Carole Roussopoulos, 1999

À travers de nombreuses archives (sonores, photographiques et audiovisuelles), ce film rend hommage aux femmes qui ont créé et porté le mouvement de libération des femmes en France et en Suisse, à leur intelligence, leur audace et leur humour. Il se pose comme un relais entre les pionnières et les nouvelles générations.

Boudiaf, un espoir assassiné

Noël Zuric, Malek Bensmail, 1999

Après 28 ans d’exil au Maroc, Mohamed Boudiaf, un des chefs historiques du FLN, est rappelé en Algérie pour remplacer le président Chadli, démissionnaire. Le film retrace ses six mois de pouvoir et son assassinat, en juin 1992.

Buenaventura Durruti, anarchiste

Jean-Louis Comolli, 1999

Une évocation de l’anarchiste espagnol, Buenaventura Durruti et des années 1931-1936 qui précédèrent la guerre civile en Espagne, à travers les répétitions d’un groupe théâtral catalan « El Joglars » dirigé par Albert Boadella.

Diego

Frédéric Goldbronn, 1999

La guerre civile espagnole (1936-1939) fut aussi une tentative inédite libertaire. Diego Camacho,l’un des derniers témoins de cette expérience qui a marqué toute sa vie, revient sur ces évènements à travers une sélection de photos.

Histoire(s) du cinéma

Jean-Luc Godard, 1999

Citant, juxtaposant, triturant, célébrant le 7e art comme une synthèse des six autres, Godard refait le XXe en un vertigineux rébus.

Beau comme un camion

Anthony Cordier, 1999

Ce film trace l’évolution de la perception du travail intellectuel au sein d’une famille ouvrière, grâce aux études et au choix de l’un de ses enfants.

Attentat (L’)

Simone Bitton, 1999

Mix d’images filmées sur le vif, au shooting incontrôlé, d’images de JT et d’extraits d’entretiens, ce film est l’histoire de ces familles israéliennes et palestiniennes qui ne se connaissent pas, mais quit ont toutes perdu un enfant dans le même attentat-suicide.

Terriens (Les)

Ariane Doublet, 1999

Un film qui parle de façon décalée de la nature, de la place laissée aujourd’hui aux paysans et de l’évolution d’un métier d’homme libre…Et enfin la merveilleuse sensation qui unit tous les terriens de la Terre devant le spectacle de l’éclipse du 11 août 1999.

Par devant notaire

Marc-Antoine Roudil, Sophie Bruneau, 1999

Histoires croisées de quatre situations notariales dans une étude de campagne en Haute-Auvergne.

The big one

Michaël Moore, 1999

Michael Moore, contestataire américain, profite de la tournée de diffusion de son dernier livre dans un grand nombre de villes américaines pour interpeler l’opinion publique sur les méfaits des abus de la mondialisation, particulièrement les délocalisations au sein des grandes multinationales.

Petite vendeuse de soleil (La)

Djibril Diop Mambety, 1998

Depuis longtemps, la vente des journaux à la criée dans les rues de Dakar était l’apanage des garçons. Mais ce matin, cette mainmise est contestée.

Fragments sur la misère

Christophe Otzenberger, 1998

Christophe Otzenberger a passé une année à courir les rues avec une question : Comment vivez-vous avec la misère ?

Raisins verts (Les)

Catherine Bernstein, 1998

Deuxième partie de la trilogie Kassel années 30

Pas vu, pas pris

Pierre Carles, 1998

«  Pas vu, pas pris  » part d’un sujet tourné il y a 2 ans, commandé puis interdit d’antenne par Canal + : c’était «  Pas vu à la télé  ». Bernard Benyamin, Henri de Virieux, Patrick de Carolis, Anne Sinclair, Charles Villeneuve (entre autres) défilent devant la caméra candide de Pierre Carles, pour une fois sujets d’une enquête qui concerne leur profession.

D’une brousse à l’autre

Jacques Kébadian, 1998

À Paris, en mars 1996, les familles africaines des sans-papiers sont expulsées de l’église Saint-Ambroise puis regroupées au gymnase Japy. Durant six mois, Jacques Kébadian a suivi et filmé ces exilés pour témoigner.

Central do Brasil

Walter Salles, 1998

Dora, ex-institutrice, gagne sa vie en écrivant des lettres pour les migrants illettrés à la gare centrale de Rio. Ana et son jeune fils Josue font appel à ses services pour retrouver le père de Josue.

Ceux qui m’aiment prendront le train

Patrice Chéreau, 1998

Un peintre décédé a choisi de se faire enterrer à Limoges. Ses amis, les fauxjetons, ses amants, sa famille naturelle ou non, ses héritiers légitimes ou non, tous prennent le train pour assister à la cérémonie.

Vie rêvée des anges (La)

Eric Zonca, 1998

Isa à 20 ans, son sac à dos pour tout bagage et une philosophie de galère plutôt souriante. Elle débarque à Lille, à la recherche de petits boulots. Son chemin croise celui de Marie, une écorchée, révoltée contre sa condition sociale. L’une rêve, l’autre pas… Leur rencontre va être explosive !

Autocritique 68-98

Marie-Claire Schaeffer, 1998

La réalisatrice retrouve Martine et Annie, Blaise et Emmanuelle. Des mots aux actes, des paroles de 1968 à leurs positions de 1998, face à la résurgence provoquée du passé dans le petit écran, ils tentent de faire le point.

Massoud, l’Afghan

Christophe De Ponfilly, 1998

« Afghanistan. Pays lointain, en guerre, dont tout le monde se fout. Lorsque j’ai commencé ce film, il y a 16 ans, j’allais rencontrer des hommes remarquables dont le commandant Massoud.

Quelques choses de notre histoire

Jean Druon, 1998

A travers un cas de figure particulier, celui de la libéralisation des télécommunications, Jean Druon met en image l’installation progressive du néolibéralisme comme système économique mondial et analyse le discours qui se présente souvent comme l’ordre naturel des choses.

En marche

Patrice Spadoni, 1998

D’avril à juin 1997, les Marches Européennes contre le chômage, la précarité et les exclusions ont sillonné plusieurs pays avant de converger vers Amsterdam. Parmi eux, Farid, Jean-Marie ou Carole…

Algérie, la vie quand même

Djamila Sahraoui, 1998

Dans une petite ville de Kabylie située dans la morne plaine de la Soummam épargnée par les fusils mais touchée de plein fouet par la crise, Abdenour et Sadek racontent leur quotidien.

Cinéma, une histoire de plans (Le)

Alain Bergala, 1998

Cette série est une approche vivante de cent ans de cinéma à travers la notion de plan.

Spécialiste : portrait d’un criminel moderne (Un)

Eyal Sivan, 1998

Un montage d’archives du procès, en 1961 à Jérusalem, de l’officier nazi responsable de la déportation dans les camps de concentration, Adolf Eichmann.

Avenir ne tombera pas du ciel (L’)

Jean-Luc Cohen, 1998

Huit mois durant, la caméra de Jean-Luc Cohen s’est fait oublier pour restituer les petits moments ordinaires du quotidien d’Emmanuel Poirier, délégué syndical à la SCR, filiale troyenne du groupe Eiffage.

En quête d’Etat

Leonardo Di Costanzo, 1998

Rétablir l’État de droit à Ercolano, banlieue de Naples et l’une de villes symboles de la corruption en Italie, c’est la tache que s’est fixée Luisa Bossa, élue maire en décembre 1995.

Silence des champs de betteraves (Le)

Ali Essafi, 1998

Suite à un acte collectif d’agression raciste contre un jeune beur, une commune rurale d’Île-de-France s’est retrouvée face à elle-même et aux raisons de son acte. Au-delà de la rancœur et du fait divers, le film propose d’accompagner les interrogations de ses habitants et de débusquer les notes d’espérance.

Vie sur terre (La)

Abderrahmane Sissako, 1998

A la veille de l’an 2000, un réalisateur mauritanien vivant en France décide de revenir à Sokoli, un petit village du Mali, retrouver son père.

île (L’)

Sylvaine Dampierre, Bernard Gomez, 1998

Fernand est amoureux de son jardin ouvrier insulaire. Le lopin de terre qu’il affectionne est placé au pied de la « forteresse ouvrière », bâtiments désaffectés de l’usine Renault, dans lesquels il a travaillé toute sa vie.

Terra mia

Donato Rotunno, 1998

Revendiquant le côté ‘film de famille’ et ‘expérience vécue’ de ce film, le jeune réalisateur s’interroge et interroge sa famille sur ce que devient l’identité pour ceux qui sont tiraillés entre deux pays.

Jeux de rôles à Carpentras

Jean-Louis Comolli, 1998

1990 : profanation du cimetière juif de Carpentras. Sans refaire le «  procès Carpentras  », Jean-Louis Comolli pointe les contradictions, les doutes, et nous donne les clés d’une affaire complexe, à l’enjeu politique national.

Grands comme le monde

Denis Gheerbrant, 1998

Ils s’appellent Hafid ou Faouzi, Joackim ou Oumarou, Dave ou Radwane. Il vivent dans une cité de la région parisienne. Dans ce film, Denis Gheerbrant a voulu donner à comprendre ce qu’on a dans la tête, lorsque l’on est au seuil de l’adolescence.

Juillet à Quiberville

Didier Nion, 1998

Film tourné au bord de la mer dans un camping «  chez les pauvres en vacances  » : au rythme des journées qui passent, la bagarre de la vie traverse doucement la plage des vacances.

Nos traces silencieuses

Myriam Aziza, Sophie Bredier, 1998

Sophie Bredier est une jeune Coréenne de 26 ans, adoptée à l’âge de quatre ans par un couple français. Elle remonte dans son passé asiatique à partir des cicatrices de brûlures qu’elle a sur le mollet, seuls témoins de sa vie d’avant.

Charbons ardents

Jean-Michel Carré, 1998

Ce film relate l’aventure extraordinaire des mineurs gallois de la Tower Colliery, qui, en 1994, à la veille d’être brisés par la fermeture de leur mine, décident de racheter leur entreprise.

Cette télévision est la vôtre

Mariana Otero, 1997

Le film est construit comme une «  leçon de choses  » à l’issue de laquelle le téléspectateur en sait un peu plus sur la place qui lui est dévolue au sein des programmes d’une chaîne commerciale de télévision portugaise, la SIC.

Pantalon (Le)

Yves Boisset, 1997

Depuis octobre 1914, la guerre s’est enlisée dans la boue. Fantassin au 60e Régiment d’infanterie, le Bisontin Lucien Bersot, maréchal-ferrant et jeune père de famille, fait son devoir de citoyen. Il attend impatiemment sa prochaine permission. Mais le destin en a décidé autrement à cause d’un pantalon. Suite à des malentendus sur le fait qu’on lui a distribué un pantalon blanc, et qu’il refusera de porter un pantalon rouge règlementaire, taché de sang, il sera fusillé pour l’exemple.

Ciné colonial. Le Maghreb au regard du cinéma français (Le )

Moktar Ladjimi, Youssef El Ftouh, 1997

Dès que les films Lumière ou Méliès ont révélé les possibilités du cinéma, la France n’a cessé de nourrir sa politique coloniale dans le Maghreb d’une imagerie de propagande, où le manichéisme le disputait aux grandes envolées civilisatrices. À l’appui de cette théorie, Youssef El Ftouh et Moktar Ladjimi convoquent témoins et extraits de films pour retracer une histoire du cinéma colonial français.

Aurélie Nemours

Chantal Soyer, 1997

Depuis un demi-siècle, Aurélie Nemours travaille dans la voie qu’elle a choisie, celle d’une abstraction se rattachant à l’art construit, dont elle est l’un des meilleurs représentants en France. Au cours de l’entretien réalisé dans son atelier parisien avec Anne Tronche, elle évoque ses années d’apprentissage, les rencontres qui l’aidèrent à affiner sa personnalité, parmi lesquelles celle d’André Lhote, de Fernand Léger de Michel Seuphor.

A l’impossible chacun est tenu

Alain Saulière, 1997

Après des années marquées par la violence, le quartier de Bléville (Le Havre) retrouve une certaine sérénité. Il connaît les premiers frémissements d’un renouveau encore possible : tout le monde veut y croire, malgré les doutes…

De l’autre côté du périph’

Bertrand Tavernier, Nils Tavernier, 1997

1997. Un mois en plein cœur de la cité des Grands Pêchers, à Montreuil. Rencontres, témoignages, récits de vies ordinaires : De l’autre côté du périf’ est un document réalisé en réponse à la Loi Debré. Une idée instiguée par Pascale Ferran et Arnaud Desplechin ; dès février 1997, 66 cinéastes prenaient le relais.

Chahine and Co - Cinéma de notre temps -

Jean-Louis Comolli, 1997

Cinéaste phare de l’Égypte, esprit universel, démiurge et résistant : les qualificatifs ne manquent pas pour dire ce que représente Youssef Chahine à l’intérieur comme à l’extérieur de son pays. Le film de Jean-Louis Comolli rend bien compte de ce rôle multiple.

Autre côté de la mer (L’)

Dominique Cabrera, 1997

Paris, été 1994. Georges Montero, petit industriel pied-noir, est resté en Algérie après l’Indépendance. Il arrive aujourd’hui pour la première fois en France à l’occasion d’une opération de la cataracte, au moment où la guerre civile prend de l’ampleur dans son pays.

Public Housing

Frederick Wiseman, 1997

Au sein d’un ensemble de logements sociaux de Chicago, Frederick Wiseman filme les habitants et les représentants de l’administration confrontés aux multiples problèmes sociaux que génère la grande pauvreté.

Terre et la peine (La)

Frédéric Letang, 1997

En Amazonie brésilienne, des colons pauvres luttent pour s’installer et défricher un coin de forêt. Ils rejoignent le Mouvement des Sans-Terres et se heurtent aux fazendeiros et à la police militaire.

Sans commentaire

Valérie Osouf, 1997

Trois ans après le vote des lois dites Pasqua, qu’en est-il de l’immigration ? Depuis 1993, 80 000 personnes ont été expulsées du territoire français, dont plus d’un millier vers le Sénégal. Huit d’entre elles témoignent de leur histoire…

Révolution du travail (La)

Jean-Claude Guidicelli, 1997

Tourné en France, aux Etats-Unis et en Chine, ce documentaire, constitué de reportages et de témoignages, dresse un état des lieux très clair et complet des bouleversements qui touchent le monde du travail.

Chili, la mémoire obstinée

Patricio Guzmán, 1997

Patricio Guzmán a tourné «  La Bataille du Chili  » en 1974, et a dû ensuite, comme nombre de ses compatriotes, prendre le chemin de l’exil. Vingt-deux ans plus tard, il reprend sa caméra pour comprendre comment et jusqu’où l’oubli imposé par Pinochet a pu détruire la mémoire de l’énergie d’un peuple.

Bienvenue à Gattaca

Andrew Niccol, 1997

Dans un monde parfait, Gattaca est un centre d’études et de recherches spatiales pour des jeunes gens au patrimoine génétique impeccable.

Sophie Calle

Jean-Pierre Krief, 1997

Sophie Calle nous invite à découvrir une histoire où l’art et la vie se confondent : son histoire. De filature en filature, attentive aux secrets des autres, elle exerce des talents de détective photographe, parfois prise à son propre piège. Puis, elle met en scène ses souvenirs dans des récits autobiographiques.

Marius et Jeannette

Robert Guédiguian, 1997

Les amours de Marius et Jeannette qui vivent dans les quartiers Nord de l’Estaque à Marseille. Leur rencontre ne sera pas simple car, outre les difficultés inhérentes à leur situation sociale, ils sont blessés par la vie.

Amour

Raymond Depardon, 1997

Des photographies prises dans Paris défilent à l’image, accompagnées de sons de la ville et de la vie quotidienne…Entre repérage cinématographique et réminiscence intime, un court métrage, réalisé en 1997 pour l’exposition « Amours » de la Fondation Cartier.

Level five

Chris Marker, 1997

L’Histoire interactive, ou comment se prendre au jeu… Laura, en compagnie d’un interlocuteur invisible, doit terminer l’écriture d’un jeu vidéo consacré à la bataille d’Okinawa. Au fur et à mesure que Laura accumule témoignages et documents, ceux-ci commencent à interférer avec sa propre vie…

Question des alliances (La)

Jean-Louis Comolli, 1997

La Droite et l’Extrême Droite aux législatives 1997 dans les Bouches-du-Rhône. Sixième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Demain, et encore demain

Dominique Cabrera, 1997

Entre le je et le nous, entre l’amour et la psychanalyse, entre sa mère et son fils, une femme d’aujourd’hui. Avec un camescope, pendant presque un an, elle filme la naissance de l’amour, les élections et la dépression, le soleil par la fenêtre, les vacances et les gens dans le métro…

Mahmoud Darwich, et la terre comme la langue

Simone Bitton, 1997

Portrait du poète palestinien Mahmoud Darwich dont les récitals poétiques, au Caire, à Beyrouth ou à Alger enflamment les foules…

Lisette Vincent, une femme algérienne

Jean-Pierre Lledo, 1997

Fille et petite-fille de colon, cette institutrice née en 1908 en Algérie, pionnière de l’introduction des méthodes de l’éducation nouvelle et adepte du naturisme dans les années trente, volontaire antifasciste de la guerre d’Espagne en 1938, seule femme d’Algérie condamnée à mort par Vichy en 1942 et engagée durant toute la guerre d’indépendance jusqu’en 1962, se considère en exil depuis son arrivée en France en 1972.

Nos amis de la banque

Peter Chappell, 1997

Histoire des négociations entre l’Ouganda et la Banque Mondiale, moment exceptionnel qui permet de comprendre le fonctionnement de cette institution omniprésente et la situation des pays soumis à sa politique. Une occasion de suivre pas à pas le parcours des Ougandais, l’étroitesse de leur marge de manoeuvre, leurs réussites, leurs échecs.

Maison à Jérusalem (Une)

Amos Gitaï, 1997

20 ans après « House » (La Maison), Amos Gitai retourne sur les lieux de son premier film pour y observer les changements chez les nouveaux habitants comme dans le voisinage.

Mémoires d’immigrés

Yamina Benguigui, 1997

Reconstituer le passé d’une communauté, en suivant le parcours de quelques-uns de ses membres, et lui éviter la dangereuse tentation d’un repli sur elle-mêmes : tel est le pari de la trilogie « Mémoires d’Immigrés ».

Au soleil même la nuit

Éric Darmon, Catherine Vilpoux, 1996

Depuis plus de 30 ans, Ariane Mnouchkine suit avec sa compagnie un trajet unique et exemplaire. Avec ce film, tout au long des répétitions du Tartuffe de Molière, elle exprime au quotidien sa vie de théâtre. Le film montre les diverses étapes du travail.

Qui a peur des Tziganes roumains ?

Evelyne Ragot, 1996

Pendant plusieurs mois, Évelyne Ragot suit Leonardo Antoniadis, anthropologue et photographe, dans son travail au sein d’une communauté de Tziganes roumains de la banlieue parisienne. Une chronique sensible, qui illustre la difficulté d’une rencontre entre deux mondes qui s’ignorent et se craignent.

Peine de mort (La)

Bernard George, 1996

L’abolition de la peine de mort n’est votée en France qu’en 1981, au terme de longs affrontements entre partisans et adversaires de la peine capitale. Le film retrace les grands moments de ce combat.

Jour où j’ai découvert Victor Hugo (Le)

Martine Lancelot, 1996

Sur la ligne Bamako/Dakar, dans la partie malienne, circule un « wagon-bibliothèque ». Cette opération de « lecture publique » est un projet franco-malien. Le film accompagne le quatrième voyage de ce train, à l’automne 1996. À chaque arrêt, la réalisatrice rencontre de nouveaux lecteurs : le maire, le bibliothécaire, l’ancien instituteur…

Donka : radioscopie d’un hôpital africain

Thierry Michel, 1996

Dans le plus grand hôpital de Guinée, les patients souffrent et meurent car leurs familles ne peuvent les prendre en charge financièrement. Construit à la fin de l’époque coloniale, l’établissement manque aujourd’hui de matériel et de médicaments. Les frais d’admission sont tellement exorbitants que les malades préfèrent d’abord s’en remettre aux médecines traditionnelles.

Banoké

Anne Toussaint, 1996

Banoké Traoré est malienne. Elle a rejoint le collectif des «  sans-papiers  » de Saint-Bernard, et est réfugiée au 32 rue du Faubourg Poissonnière à Paris. Le film témoigne de la dignité de cette femme en lutte, en proie à la solitude dans un monde où la communication fait trop souvent défaut ..

Simone est si loin

Amel Kacichaouch, 1996

Documentaire sur Simone, qui a vécu la majorité de sa vie en Algérie. Sous la menace du terrorisme intégriste, à 83 ans, elle vit à Paris un exil douloureux et nostalgique.

Trois hommes pour Harlem

Christian Gandjbakhch, Patrick Fleouter, 1996

Mars 1995, les habitants d’East Harlem, dont 40% subsistent grâce aux aides publiques, doivent élire leur député à l’assemblée de l’Etat de New York. Dans ce quartier à majorité portoricain, les réalisateurs suivent les campagnes à rebondissements des trois candidats à la succession du défunt Angelo Del Toro jusqu’au suspense du scrutin.

Têtes de papier

Dusan Hanák, 1996

Il était une fois la Tchécoslovaquie communiste : « Têtes de papier » dépeint les mécanismes et facettes d’un système idéologique qui s’effondra en 1989, alors que l’aspiration à la liberté des peuples tchèque et slovaque était devenue une force irrépressible.

Femmes machines

Marie-Anne Thunissen, 1996

Des femmes se mettent en grève pour obtenir un salaire égal à celui des hommes

Oma

Catherine Bernstein, 1996

Première partie de la trilogie Kassel

Amsterdam global village

Johan Van der Keuken, 1996

Le cinéaste appréhende la diversité de la capitale ainsi que l’existence simultanée des différents mondes qu’elle abrite avec un effort constant d’explorer l’inconnu et de redécouvrir le familier

Petite renarde rusée de Leos Janacek (La)

Dominique Cabrera, Hélène Jarry, 1996

Tourné à l’occasion des représentations de l’opéra de Leos Janacek au théâtre du Châtelet en 1995, ce document nous ouvre les coulisses du spectacle et nous fait rencontrer ses divers partenaires. Il nous confronte à une classe se préparant à assister à une représentation…

Comédie-Française ou l’amour joué (La)

Frederick Wiseman, 1996

Délaissant pour la première fois l’observation de la réalité américaine, Frederick Wiseman tourne sa caméra vers la Comédie-Française et filme l’activité de cette célèbre institution dans ses aspects les plus prestigieux comme les plus terre à terre.

Air de famille (Un)

Cédric Klapisch, 1996

Toutes les semaines dans la famille Menard, on se réunit au café…mais ce soir, qui est pourtant un jour de fête, un incident va venir troubler les habitudes.

Histoire du siècle, anthologie en images, Vol. 7 (1959-1968) (L’)

Max Whiby, Philippe Grandrieux, 1996

À partir d’un rigoureux travail d’archives, trois séquences sont proposées : l’état du monde en 1959, le pouvoir naissant de l’image dans les années soixante et enfin l’évocation de la « génération contestation » en 1968.

Gare sans trains

Daniel Friedmann, Jérôme Blumberg, 1996

Une chronique des grèves de décembre 1995 tournée parmi les cheminots de la gare de Lyon.

Joseph Kosma

Serge Le Péron, 1996

Ce portrait de Joseph Kosma, compositeur d’origine hongroise, riche en extraits de films et en témoignages de musiciens et de musicologues, retrace la vie de l’auteur des plus belles chansons du cinéma francais.

Fabrique de l’Homme Occidental (La)

Gérald Caillat, Pierre Legendre, Pierre-Olivier Bardet, 1996

Un prolongement cinématographique de l’œuvre de Pierre Legendre, aux confins de l’histoire du droit, de la psychanalyse et de la sociologie, qui analyse l’avènement de l’homme occidental à travers quelques situations privilégiées.

Café et l’Addition (Le)

Philippe Goyvaertz, 1996

Le film traite de la place du café dans les rapports Nord-Sud. Il permet de découvrir la vie quotidienne d’une famille d’ouvriers indiens dans une grande plantation du Guatemala et de suivre le circuit de commercialisation du café en Europe.

Marseille contre Marseille

Jean-Louis Comolli, 1996

Marseille, élections municipales de 1995. Cinquième episode, en forme de fable politique, d’une saga marseillaise commencée en 1989.

Nestor Makhno, paysan d’Ukraine

Hélène Chatelain, 1996

Peu de cinéastes ont permis un véritable travail d’introspection de l’histoire russe contemporaine, à l’instar d’Hélène Châtelain et Iossif Pasternak…l’occasion d’une réflexion en profondeur sur la Russie passée et présente.

Effet magique (L’)

Patrick Séraudie, 1996

Auréolée d’une large part de mystère, la “fée électricité” comme on l’a baptisée bouleverse les habitudes. De records en chantiers spectaculaires, le film retrace un siècle d’histoires et d’anecdotes à la conquête de cette technologie. Aujourd’hui, dans le centre de la France, les gens se souviennent…

Sur la plage de Belfast

Henri-François Imbert, 1996

Le réalisateur se lance à la recherche d’une famille d’inconnus découverts par hasard sur un film trouvé dans une caméra amateur. Son enquête le conduit à Belfast, au lendemain du cessez-le-feu d’octobre 1994.

Faire kiffer les anges

Jean-Pierre Thorn, 1996

Pour Jean-Pierre Thorn, « le mouv’ hip hop, à travers graff, rap, danse, permet à toute la jeunesse exclue de dire : J’EXISTE ».

Moindre des choses (La)

Nicolas Philibert, 1996

Nicolas Philibert investit la clinique psychiatrique, hors norme, de La Borde, fondée par Jean Oury dans les années 50.

Arrêt de tranche, les trimardeurs du nucléaire

Catherine Pozzo Di Borgo, 1996

Ce documentaire met en lumière la précarité d’emploi, pose la question des risques auxquels «  ces trimardeurs du nucléaire  » sont exposés. Une interrogation sur la sûreté des installations nucléaires françaises.

Quinze jours en août, l’embellie

François Porcile, 1996

Août 1936, l’été des premiers congés payés : Madeleine, Raymonde, Joseph, Gilbert, Léandre, Marcel avaient entre huit et dix-huit ans, et n’avaient encore jamais vu la mer. Soixante ans plus tard, ils sont revenus sur les lieux de cette découverte.

Reprise

Hervé Le Roux, 1996

Le 10 juin 1968, des étudiants en cinéma filment la reprise du travail aux usines Wonder de Saint-Ouen. Une jeune ouvrière dit qu’elle ne rentrera pas. De nos jours, la recherche de cette femme prend le tour d’une enquête quasi-obsessionnelle…

Y’a pas de problème ! : fragments de cinémas africains

Laurence Gavron, 1995

À l’occasion du festival de Ouagadougou au Burkina-Faso, le plus grand rassemblement de cinéastes et de cinéphiles du continent africain, la réalisatrice nous invite à découvrir la diversité d’un cinéma qui lutte âprement pour son existence et sa visibilité. Producteurs, acteurs et auteurs de tous horizons témoignent.

Capitaine Conan

Bertrand Tavernier, 1995

Des tranchées des Balkans aux pillages de Bucarest, l’histoire de soldats qui deviennent des salauds… L’horreur de la guerre face aux discours…

Sur la route de Madison

Clint Eastwood, 1995

Michael Johnson et sa soeur Caroline reviennent dans la ferme de leur enfance régler la succession de leur mère, Francesca. Ils vont découvrir tout un pan de la vie de leur mère ignoré de tous, sa brève, intense et inoubliable liaison avec un photographe de passage.

Massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945 (Les)

Mehdi Lallaoui, 1995

Le 8 mai 1945, jour de la victoire sur le nazisme, est aussi un jour de deuil. A Alger, à la faveur des manifestations pour la victoire, apparaît pour la première fois le drapeau algérien revendiquant ainsi l’indépendance. Mais à Sétif, le porte-drapeau est abattu en tête du cortège et une émeute éclate. Le massacre colonial qui s’ensuit s’étendra à tout le Constantinois.

Land and freedom

Ken Loach, 1995

Évocation de la guerre d’Espagne, à travers l’histoire d’un vieil homme que sa petite-fille enterre à Liverpool.

Ballet

Frederick Wiseman, 1995

Wiseman suit la troupe de l’American Ballet Theater, célèbre compagnie new-yorkaise de ballet classique.

When night is falling

Patricia Rozema, 1995

Camille enseigne la mythologie classique dans un collège religieux et elle est fiancée à Martin. C’est alors qu’elle rencontre Petra pour qui elle a un véritable coup de foudre.

Brooklyn Boogie

Wang Wayne, Paul Auster, 1995

Les auteurs de « Smoke » se sont tellement plus sur le tournage de ce film qu’ils ont aussitôt enchainé avec celui-ci, mis en boite en trois jours et ou chaque participant devait improviser durant dix minutes. C’est donc la chronique d’un quartier de New York par ses habitués.

En avoir (ou pas)

Laetitia Masson, 1995

Un jour Bruno rencontre Alice au bar de l’hôtel… Tous deux verront cette rencontre bouleverser leurs vies, jusqu’à l’évidence : ils sont en train de tomber amoureux l’un de l’autre.

Etat des lieux

Jean-Francois Richet, 1995

Etat des lieux d’une banlieue a travers la vie d’un de ses habitants, Pierre Cephas, qui y vit et y travaille.

Brooklyn boogies

Wayne Wang, 1995

Les auteurs de « Smoke » se sont tellement plus sur le tournage de ce film qu’ils ont aussitot enchaine avec celui-ci, mis en boite en trois jours et ou chaque participant devait improviser durant dix minutes. C’est donc la chronique d’un quartier de New York par ses habitues.

Smoke

Wayne Wang, 1995

Les destins d’un écrivain désespéré, d’un adolescent noir fabulateur et de l’ex-femme d’Auggie, photographe amateur et patron du café de Brooklyn où ils se croisent, vont se mêler, s’entremêler et basculer.

Entrée école sortie cinéma

Jean-Louis Comolli, 1995

En quatre parties distinctes, la présentation de quatre écoles renommées de cinéma.

Contre l’oubli

William Karel, 1995

À l’occasion du 50e anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz, ce documentaire donne la parole à ceux qui n’ont jamais parlé.

À Bamako les femmes sont belles

Christiane Succab-Goldman, 1995

Rencontre sensible et respectueuse des femmes de Bamako et de Ségou qui construisent le Mali. Une vingtaine d’entre elles, de milieu et de niveau d’éducation différents, parlent de leur quotidien et le film fait ressortir la force de chacune.

Algériennes 30 ans après

Ahmed Lallem, 1995

30 ans après avoir réalisé « Elles », le réalisateur retrouve les jeunes lycéennes algériennes devenues femmes, qui vivent soit en exil soit en Algérie.

50 ans de sécurité sociale

Richard Prost, Guy, Dewart, Bernard Gibaud, 1995

Ce film, construit à partir de nombreux extraits d’archives, explique dans quelles conditions est née la sécurité sociale.

Sables Mouvants (Les)

Paul Carpita, 1995

Trente cinq ans après son « Rendez-vous des quais », interdit par la censure puis encensé par les cinéphiles, le cinéaste marseillais sort « Les sables mouvants », un film politique sur des travailleurs clandestins.

Et le mot frère et le mot camarade

René Vautier, 1995

Les archives de la Résistance « mises en images » avec textes et poèmes de Max Jacob, Robert Desnos, Vercors, Jacques Decour.

Gens des baraques (Les)

Robert Bozzi, 1995

En 1970, de nombreux bidonvilles encerclaient Paris et Saint-Denis et comptaient une multitude d’immigrés portugais fuyant la misère et la dictature de Salazar. Robert Bozzi y tournait alors un documentaire. 25 ans après, il part à la recherche de certaines personnes filmées, dont un bébé et sa mère…

Coûte que coûte

Claire Simon, Frédéric Chéret, 1995

Produire coûte que coûte  ! Le film raconte l’histoire d’une petite entreprise, toute jeune, où l’on fabrique des plats cuisinés pour les grandes surfaces. Le patron et les employés mènent la guerre économique avec les moyens du bord.

Flaca Alejandra (La)

Carmen Castillo, Guy Girard, 1994

Carmen Castillo revient au Chili vingt ans après l’arrestation et la disparition de son camarade Miguel Henrique, dirigeant du MIR (mouvement de résistance), et des aveux sous la torture de la militante Marcia Morino, qui ont provoqué la chute du réseau. Soumise à ses tortionnaires pendant dix-huit ans, Marcia rompt aujourd’hui le silence et demande publiquement pardon de cette trahison.

Lucebert, temps et adieux

Johan Van der Keuken, 1994

Fasciné depuis toujours par l’art de Lucebert (1924-1994), l’un des poètes les plus influents de la littérature néerlandaise, également artiste visuel, Johan van der Keuken lui a consacré trois courts métrages en 1962, en 1967 et en 1994. Ce triptyque est réuni en un seul film dont le dernier volet a été tourné dans l’atelier de Lucebert peu après sa mort.

Belle de Guinée

Michel Gillot, 1994

La naissance d’un syndicat, en Guinée, autour de la production de pommes de terre.

Partage des eaux (Le)

Luc Bazin, 1994

Ce film évoque le rôle de la Prud’hommie de pêcheurs, une organisation de droit coutumier pour le partage équitable des ressources de la mer et des étangs.

Cent et une nuits (Les)

Agnès Varda, 1994

Monsieur Cinéma est presque centenaire. Ex-acteur, producteur et réalisateur, il croit être le cinéma à lui tout seul et vit dans un château-musée avec son majordome, Firmin.

Hight School II

Frederick Wiseman, 1994

Nouvelle observation du monde de l’éducation, cette fois-ci au sein de la Central Park East Secondary School, lycée pilote de Harlem réputé pour ses excellents résultats proposant des méthodes alternatives d’enseignements à destination d’élèves en grandes difficultés.

Vérité assiégée : Médias dissidents dans les guerres de l’ex-Yougoslavie

Leslie Asako Gladsjo, 1994

Enquête sur les médias indépendants dans trois républiques d’ex-Yougoslavie en guerre : en Bosnie, comme en Croatie et en Serbie, quelques journalistes tentent de s’opposer à l’idéologie nationaliste des gouvernements en place et leur mainmise sur l’information, et se battent pour une presse libre et démocratique.

À la vie, à la mort

Robert Guédiguian, 1994

Ode à Marseille à travers l’histoire de quelques personnages du quartier de l’Estaque qui se réunissent tous les soirs dans un cabaret, « le Perroquet bleu ».

Georges Delerue

Jean-Louis Comolli, 1994

Cet hommage à Georges Delerue est composé de témoignages de réalisateurs qui ont choisi sa musique pour leurs films, et d’extraits du « Mépris », « Tirez sur le pianiste », « Les Deux Anglaises et le continent », « Love »…

Marseille en mars

Jean-Louis Comolli, 1994

Mars 1993, Marseille, les élections législatives, quatrième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Rachida, lettres d’Algérie

Florence Dauchez, 1994

Portrait de famille, en même temps que témoignage d’une femme et mère algérienne, ce film nous montre avec force et émotion le quotidien d’un pays qui s’enferme dans la violence.

Vie est immense et pleine de dangers (La)

Denis Gheerbrant, 1994

La vie de Cédric et de ses amis au sein du service cancérologie de l’Institut Curie à Paris. Le réalisateur les accompagne au gré de leurs combats contre la maladie, de leurs réflexions, de leurs questions et de leurs révoltes.

Délits flagrants

Raymond Depardon, 1994

Dans le dépôt de la préfecture de Police au Palais de Justice, Raymond Depardon filme l’itinéraire procédural de plusieurs personnes prises en flagrant délit, notamment leur audition par un substitut du procureur.

Journal Intime

Nanni Moretti, 1994

Nanni Moretti se met en scène et nous invite à partager son jardin secret. A travers les rues de Rome en Vespa, dans la pittoresque île de Lipari au Nord de la Sicile, chez son ami Gerardo et de visites en visites chez une multitudes de médecins, incapables de diagnostiquer le mal mystérieux dont il souffre.

Ernesto Che Guevara, le journal de bolivie

Richard Dindo, 1994

Guidé par le journal du guérillero, Richard Dindo suit pas à pas les traces d’Ernesto « Che » Guévara dans les maquis boliviens et fait entendre le récit, émouvant et grave, de son combat, de son échec et de sa mort.

Vie

Artavazd Pelechian, 1993

Vie est un essai poétique sur les débuts de la vie, faits d’images d’accouchements, de sons d’un cœur qui bat et de musique du Requiem de Verdi.

Ousmane Sow, sculpteur d’Afriques

Yolande Josèphe, 1993

Documentaire sur le sculpteur sénégalais Ousmane Sow.

Sarajevo Film Festival

Johan Van der Keuken, 1993

Un festival de films à Sarajevo sous les balles ou comment rêver encore quand on a tout perdu  ?

Chaise, la vache et la charrue (La)

Jean Lefaux, 1993

Récit d’une vente aux enchères volontaire à la ferme. Au moment de prendre sa retraite, un couple d’agriculteur de la Sarthe vend aux enchères dans la cour même de la ferme, objets, meubles, outils et bétail. Fête, temps des bilans, rites de passage. Cette vente rassemble crieurs, voisins, acheteurs.

Poussins de la Goutte d’or

Jean-Michel Carré, 1993

Ils ont huit ou neuf ans et rêvent de football… Ces enfants, ce sont d’abord une équipe de football, un quartier, une histoire… Chronique d’un vécu parisien d’enfants issus de familles immigrées et la découverte d’un quartier livré à la promotion immobilière et baigné par la drogue et la violence…

Metal y melancolia

Heddy Honigmann, 1993

Le film de Heddy Honigmann nous fait découvrir la ville de Lima au Pérou et l’état de crise de son économie à travers une série de rencontres. Les personnages ont ceci en commun, qu’ils ont choisi pour survivre dans les conditions extrêmes qui sont les leurs, de s’improviser chauffeurs de taxi : la seule activité rentable, semble-t-il, dans cette ville surpeuplée où rien ne marche, sauf la circulation  !

D’Est

Chantal Akerman, 1993

Chantal Akerman a fait un grand voyage à travers l’Europe de l’Est, la Russie, la Pologne, l’Ukraine filmant tout ce qui la touchait : des visages, des rues, des voitures, des bus, des gares, des paysages, des intérieurs, des queues, des portes, des fenêtres, des repas.

Madame L’Eau

Jean Rouch, 1993

« Madame L’Eau » est un film merveilleusement poétique sur la nécessité actuelle du rapprochement Nord-Sud.

Trottoirs de Paris (Les)

, 1993

Devant la caméra pudique et attentive de Jean-Michel Carré, les prostituées disent leur solitude, leur dégoût des hommes, leur vie perdue mais aussi cette liberté et cette dignité qu’elles ont conquises.

Argent fait le bonheur (L’)

Robert Guédiguian, 1993

Dans une cité, perchée comme un nid d’aigle au dessus de Marseille, vivent tragiquement des familles venues de tous les horizons de la Méditerranée : Italiens, Espagnols, Arabes, Arméniens et … Français de souche.

Faut-il aimer Mathilde ?

, 1993

C’est l’histoire de Mathilde et de ses amours, de ses espoirs, de ses déceptions.

Malcom X

Spike Lee, 1993

De son enfance à Omaha jusqu’à sa mort à New York en 1965, la vie de Malcolm X, le leader charismatique et controversé des Black Muslims, qui après une jeunesse délinquante combattit jusqu’à sa mort pour l’égalité de ses " frères " noirs américains.

Germinal

Claude Berri, 1993

Embauché comme mineur à Montsou, dans le Nord de la France, le jeune Etienne Lantier découvre la souffrance d’une population misérable et déshéritée. Gagné aux idées socialistes, il appelle les mécontents à faire la grève et à constituer une caisse de prévoyance. Le mouvement se durcit…

Rêves de ville

Dominique Cabrera, 1993

Septembre 1992. Mantes la Jolie. Dans la foule et le bruit, les quatre tours de l’entrée du Val Fourré tombent. Quelques mois plus tard, on retrouve ceux qui disaient leur émotion du moment.

Palestine : histoire d’une terre

Simone Bitton, 1993

De la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours, l’histoire d’une terre, la Palestine, une terre où s’est établi, en 1948, l’état d’Israël, une terre revendiquée par Israéliens et Palestiniens, une terre devenue un enjeu pour la paix du monde. Un récit historique unique, à partir d’archives rares, pour comprendre si une négociation, un partage sont possibles aujourd’hui…

Cinéphile et le Village (Le) : Entretien sur la télévision avec Serge Daney

Pascal Kané, 1993

Serge Daney parle de la télévision en France, du rôle social qu’elle joue et de celui qu’elle pourrait jouer, de sa capacité d’accueillir, voire d’intégrer l’« autre » à un système de valeurs dont elle est encore – malgré tout – dépositaire.

Propos d’un passeur : Serge Daney

Philippe Roger, 1993

A partir de quatre films (« Un Roi à New York », « D day to Berlin », « Une Sale Histoire », « La Chambre verte »), Serge Daney parle de cinéma. A la fois générale et concrète, sa pensée s’exprime librement, lumineusement. Plaisir rare de voir ‘en direct’ une intelligence au travail.

Ni travail, ni famille, ni patrie - Journal d’une brigade FTP-MOÏ

Mosco Boucault, 1993

De 1943 à 1945, les membres de la 35ème brigade FTP-MOI - pour la plupart des adolescents immigrés ou fils d’immigrés - ont combattu l’occupant allemand dans la région de Toulouse à l’aide de bombes artisanales et d’armes volées. Leur tactique : la guérilla urbaine.

Bondy Nord, c’est pas la peine qu’on pleure

Claudine Bories, 1993

Bondy Nord semble livrée à tous les maux habituellement invoqués quand on parle de la banlieue : béton, violence, délinquance, chômage et drogue. Claudine Bories a pris le temps de s’y arrêter, de s’y promener et d’interroger ses habitants. Avec elle, découvrons leur formidable espoir d’embellir et de faire revivre leur cité.

Galères de femmes

Jean-Michel Carré, 1993

Fleury Mérogis est la plus grande prison de femmes d’Europe. Ce long métrage documentaire trace les portraits de sept femmes pendant leurs détentions puis dans leur tentative de réinsertion.

Tombeau d’Alexandre (Le)

Chris Marker, 1993

En hommage au cinéaste Alexandre Ivanovitch Medvedkine, mort en 1989, Chris Marker écrit six lettres, à titre posthume, pour rattraper le temps perdu…

Ramona, quand les compteurs s’arrêtent…

Véronique Sanson, Rosy Chumillas, 1993

C’est le récit intimiste d’un drame banal de notre époque : l’éclatement et la désintégration d’une grande entreprise de la région parisienne. Ce drame, inscrit dans la mutation silencieuse qui bouleverse depuis quinze ans le paysage industriel français, est vécu de l’intérieur par deux anciennes ouvrières spécialisées de la Compagnie des compteurs de Montrouge, aujourd’hui démantelée. Ce sont-elles, les réalisatrices du film.

Chronique d’une abolition

Stéphane Diss, Michel-Ange Rafoni, 1992

17 septembre 1981 : conformément à l’engagement du candidat Mitterrand, Robert Badinter, Garde des sceaux, obtient l’abolition de la peine de mort à une large majorité. Une chronique illustrée par des témoignages d’une grande qualité.

Chomsky, les médias et les illusions

Peter Wintonick, Mark Achbar, 1992

Un documentaire sur Noam Chomsky, linguiste et philosophe, militant politique de renom international.

L 627

Bertrand Tavernier, 1992

Lucien Marquet, enquêteur de police de 35 ans, croit, contrairement à bon nombre de ses collègues, encore en son métier. A travers ses investigations, ses découragements et ses espoirs, l’évocation du milieu des policiers affectés aux brigades des stupéfiants.

You’ll never walk alone

Jérôme De Missolz, Evelyne Ragot, 1992

À Liverpool, ville au bord du gouffre, en 1992, on rêve ou on crève. Trente ans après les premiers pas des Beatles, les jeunes vivent encore la musique comme le seul moyen de déjouer la crise et de s’en sortir

Riens du tout

Cédric Klapisch, 1992

Grand magasin vieillot et peu accueillant, où le personnel travaille en dilettante, les Grandes Galeries marchent mal. D’où la décision des dirigeants de nommer un nouveau P.D.G., qui aura pour mission de sortir l’établissement du marasme, faute de quoi celui-ci sera fermé. Méthodes de gestion modernes et motivation du personnel sont au programme du fringant directeur.

Tito et moi

Goran Markovic, 1992

Belgrade, 1954. Deux frères mariés partagent, avec leur famille, un même appartement, sans partager les mêmes convictions politiques. Zoran, 10 ans, est le témoin de ces disputes.

Semaine en cuisine (Une)

Jean-Louis Comolli, 1992

Jean-Louis Comolli montre le travail de l’un des chefs-cuisiniers les plus talentueux de sa génération, Alain Ducasse au restaurant « Louis XV » de l’hôtel de Paris à Monte Carlo.

En remontant la rue vilin

Robert Bober, 1992

Classée en 1863, une petite rue de Ménilmontant, à Paris, est déclarée insalubre et est détruite 100 ans plus tard. L’écrivain Georges Perec y a vécu enfant. À partir de ses écrits et de clichés pris par de grands photographes, Robert Bober fait revivre la rue.

Arizona Dream

Emir Kusturica, 1992

Installé à New York après la mort de ses parents, Axel Blackmar mène une vie heureuse. Mais son oncle Léo, vendeur de voitures en Arizona sur le point de se remarier, le rappelle pour lui servir de témoin et, espère-t-il, de repreneur.

Crise (La)

Coline Serreau, 1992

Sa femme le quitte. Son patron le vire. C’est la crise pour Victor Barel qui, jusque-là, vivait sur son nuage.

Epicerie de ma mère (L’)

Jean-Marie Barbe, 1992

Ce film est le portrait d’une épicerie où défile quotidiennement la foule apparemment anonyme des villageois. Écouter ou informer, le rôle central de l’épicerie se dessine au long d’une journée imaginaire rythmée par les allées et venues, les gestes du quotidien et le son incessant du rideau en bois qui annonce l’entrée ou la sortie des clients.

Campagne de Provence (La)

Jean-Louis Comolli, 1992

De juin 1991 à mars 1992, neuf mois d’une bataille politique violente et angoissante, en Provence, à l’occasion des élections régionales. Troisième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Contes et comptes de la cour

Eliane de Latour, 1992

Au Niger, les quatre femmes d’un chef traditionnel sont astreintes à la réclusion, au nom d’une interprétation coutumière des textes islamiques. Climat intimiste, confidences, un univers féminin au Niger.

Récréations

Claire Simon, 1992

Dans la cour de l’école maternelle, une poignée d’enfants jouent, crient, se battent, rient et pleurent…on appelle ça «  Récréation  ».

Rester là-bas

Dominique Cabrera, 1992

Retour en Algérie d’une fille de pied-noir. Elle va voir ceux de la tribu qui sont restés, qui ont pris la nationalité algérienne.

Chronique d’une banlieue ordinaire

Dominique Cabrera, 1992

Avant la destruction des tours HLM du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, certains habitants offrent à travers leurs témoignages, une réflexion sur l’habitat social en banlieue parisienne.

Souleymane Cissé

Rithy Panh, 1991

Révélé au Festival de Cannes en 1987 avec Yeelen, le cinéaste malien Souleymane Cissé a conquis depuis une reconnaissance internationale. Cissé livre devant la caméra du réalisateur sa passion du cinéma, de l’Afrique et du Monde.

Houla-Ko et le fils du soleil et du vent

Jean Arlaud, 1991

Les uns sont de Bretagne, les autres du Bénin. Tous sont gens du sel. Ils mettent en commun leurs savoirs afin de redonner vie à la lagune béninoise en restaurant l’équilibre naturel compromis par la disparition des forêts de palétuviers, utilisés jusqu’alors comme bois de chauffe pour l’extraction du sel.

Jacquot de Nantes

Agnès Varda, 1991

Il était une fois un garçon élevé dans un garage où tout le monde aimait chanter. C’était en 1939, il avait 8 ans. Puis il a voulu faire du cinéma mais son père lui a fait étudier la mécanique. C’est de Jacques DEMY qu’il s’ agit et de ses souvenirs.

Aspen

Frederick Wiseman, 1991

Frederick Wiseman porte son regard sur la bourgeoisie américaine WASP en vacances à Aspen, célèbre station de sport d’hiver du Colorado.

Barton Fink

Joel Coen, Ethan Coen, 1991

New York 1941. Barton Fink, jeune dramaturge, rencontre le succès grâce à un roman populaire. Hollywood s’intéresse à lui et Wallace Beery le charge d’écrire des scénarios sur le monde des lutteurs. Fink va découvrir les mystères d’Hollywood, l’angoisse de la page blanche et un étrange voisin qui lui révélera quelques secrets sur l’art de l’existence…

Amants du pont neuf (Les)

Leos Carax, 1991

L’histoire d’un amour fou entre deux jeunes gens, Alex, cracheur de feu et Michèle, belle vagabonde, de 1989 a 1991, ayant pour décor le plus vieux pont de Paris, le Pont-Neuf.

Epoque formidable (Une)

, 1991

A travers l’épopée de Berthier, ex-cadre supérieur chez les SDF (sans domicile fixe), une comédie pathétique et tendre sur ce qu’on appelle les nouveaux pauvres.

De l’autre côté du racisme

Pascal Kané, 1991

Les approches spécifiques du biologiste André Laganey, du journaliste Serge Daney, de l’historien Emile Témime et du psychanaliste Daniel Sibony tentent d’éclairer la notion de racisme à travers les questions d’identité.

Naissance d’un hôpital

Jean-Louis Comolli, 1991

En 1980, l’Assistance publique lance un appel d’offre pour la construction d’un hôpital pédiatrique dans le nord de Paris. Le film suit l’un des architectes retenus pour concourir, Pierre Riboulet, dans l’intimité du lent processus de création dont émergera le projet lauréat.

Djembefola

Laurent Chevallier, 1991

Mamady Keita, l’un des grands maîtres de la percussion africaine (un djembefola), rentre au pays, à Balandugu, dans la région de Malinké (Guinée). Émotion des retrouvailles, rencontres mêlées de rires et de larmes, de musique et de danse avec des artistes mais aussi des villageois qui l’ont aidé à devenir cet artiste à la stature internationale.

Damned Daney 1

Bernard Mantelli, 1991

Rencontre avec Serge Daney portée par le désir d’écouter celui qui reste pour nous l’un des rares encore, à savoir éclairer les images et les sons avec lesquels nous avons vécu (cinéma), vivons (télévision) et vivront (les machines).

De jour comme de nuit

Renaud Victor, 1991

Un film documentaire tourné à la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille. Approche distante et discrète à la fois, franche et pudique, loin des clichés du milieu carcéral. Renaud Victor s’est immergé dans la vie de la prison, il a pris le temps qu’il fallait pour regarder, avant même de filmer, ceux qui sont «  dedans  », pour longtemps ou proches de sortir, pour de bonnes ou mauvaises raisons, de jour comme de nuit.

Jamais à Marseille le chant des oiseaux n’avait été si fraternel

Stéphane Gatti, 1991

Interrogé à la fin de l’expérience marseillaise, Gatti se livre à quelques attaques…

Qui suis-je ?

Hélène Chatelain, 1991

Treize “portraits” de stagiaires ayant participé à l’expérience marseillaise d’Armand Gatti.

Et la vie

Denis Gheerbrant, 1991

Corps et décors, paroles et paysages tissent une cartographie sensible d’un pays ignoré des médias : la France telle qu’elle advient.

Wadi, dix ans après

Amos Gitaï, 1991

Amos Gitai retourne à Wadi Rushmia pour retrouver, dix ans après son premier Wadi, les habitants juifs et arabes de cette vallée de Haïfa.

Femmes de Fleury (Les)

Jean-Michel Carré, 1990

Sept détenues de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (91), pour la plupart toxicomanes, témoignent de leurs conditions de détention et des circonstances qui les ont menées en prison.

Tilaï

Idrissa Ouedraogo, 1990

Drame autour du personnage de Saga, condamné à mort par son village pour avoir aimé la deuxième épouse de son père, qui lui était promise deux ans auparavant.

Step across the border

Nicolas Humbert, Werner Penzel, 1990

Documentaire sur le musicien Fred Frith, né en 1949 en Angleterre, avant-gardiste issu de la musique pop, toujours à la recherche de nouveaux sons, de nouvelles musiques qui transgressent les frontières et les classifications.

Contacts

Raymond Depardon, Roger Ikhlef, 1990

Raymond Depardon se penche sur son reportage photographique dans l’hôpital psychiatrique de San Clemente.

Paul-Emile Victor : un rêveur dans le siècle

Jean-Louis Comolli, Eliane Victor, 1990

Un portrait de Paul-Emile Victor, dont l’histoire se confond avec celle de l’étude ethnologique et géophysique des Pôles.

Belep danse autour de la Terre (1990, 52’)

Jean-Louis Comolli, 1990

Le maire de Belep parle de son attachement à sa terre et à sa culture. Comment cette dernière donne sens aux danses, à la terre, à la vie sociale et aux revendications du peuple kanak qui veut faire reconnaître ses droits.

Autre futur - L’ Espagne rouge et noire (Un)

Richard Prost, 1990

50 ans après, l’histoire des anarcho-syndicalistes espagnols qui menèrent une révolution autogestionnaire au cœur de la guerre civile. Cette série est née de la volonté des vieux libertaires espagnols de reconstituer la mémoire collective de leur génération, et de nous en laisser témoignage.

Milou en mai

Louis Malle, 1990

Une vieille dame s’éteint dans une grande demeure du Sud-Ouest. Son fils, Milou, qui a soixante ans et qui s’occupe de la propriété, convoque pour l’enterrement toute la famille. Mais nous sommes en mai 1968 et depuis deux semaines Paris est en effervescence.

André Chastel, un sentiment de bonheur

Edgardo Cozarinsky, 1990

La réflexion sur la puissance des images, à une époque où leur circulation ne cesse de s’accélérer, inscrivent l’historien, André Chastel, au cœur des préoccupations de son temps.

Ville Louvre (La)

Nicolas Philibert, 1990

À quoi ressemble le Louvre quand le public n’y est pas  ? Pour la première fois, un grand musée dévoile ses coulisses à une équipe de cinéma.

Vie et rien d’autre (La)

Bertrand Tavernier, 1989

1920. La seconde manche du suicide européen dont il ne reste à disputer que la belle est achevée depuis 2 ans. La France, détruite sur un quart de son territoire, panse ses plaies dans une fête travailleuse qui a pour décor l’immense chantier de la reconstruction. Partout, les survivants s’activent, s’acharnent à oublier quatre années de cauchemar et y réussissent. Dans ce climat, deux jeunes femmes, d’origines sociales très différentes, poursuivent un même but, retrouver l’homme qu’elles aiment et qui a disparu dans la tourmente.

Évasion

Yannick Bellon, 1989

On découvre dans ce documentaire le Théâtre du Fil, une compagnie théâtrale hors norme, qui propose de révéler la personnalité de comédiens ex-détenus.

Sièges de l’Alcazar (Les)

Luc Moullet, 1989

Evocation du travail de critique cinéphile aux Cahiers du cinéma, des salles obscures et des moyens de payer moins cher, d’une histoire d’amour impossible avec une critique du journal concurrent Positif…

Tombeau des lucioles (Le)

Isao Takahata, 1989

Dans le Japon de la Seconde Guerre mondiale, deux enfants se trouvent livrés à eux-mêmes après la mort de leur mère, suite au bombardement massif à la bombe incendiaire de Kōbe par les États-Unis.

Trésor des poubelles (Le)

Samba Félix NDiaye, 1989

Série de cinq documentaires montrant l’habileté des artisans à créer des œuvres d’art à partir des matériaux les plus simples.

Ce qui me meut

Cédric Klapisch, 1989

Les débuts mouvementés de l’image animée à travers les travaux d’Etienne-Jules Marey. Un hommage malicieux qui s’appuie sur de fausses archives et un commentaire fantaisiste

Mission Pacifique

René Vautier, 1989

Voyages dans les îles où sont effectués les essais nucléaires français

Roger and me

Michaël Moore, 1989

Dans le Michigan, la ville de Flint est le berceau et le symbole des usines automobiles General Motors. Le président directeur général, Roger Smith, a décidé de fermer la plupart des usines du site, provoquant le licenciement de 35 000 employés. Michael Moore, caméra au poing, va tenter de rencontrer l’homme d’affaires pour le mettre en face des réalités…

Grèce, 12 mots ou l’Héritage de la chouette

Chris Marker, 1989

Douze mots de racine grecque que Chris Marker décortique afin de mieux appréhender l’héritage qu’a eu la Grèce antique sur le monde moderne.

Route One USA

Robert Kramer, 1989

Robert Kramer, cinéaste-voyageur, parcourt la route numéro 1, caméra à la main. Il dresse le portrait étrangement prophétique d’une société en décomposition.

Marseille de père en fils : Coup de mistral (Partie2)

Jean-Louis Comolli, 1989

« Comme la ville égare le promeneur, explique Jean-Louis Comolli, elle fuit le regard du cinéaste qui a la naïveté de croire qu’elle s’offre à lui, qu’elle l’attend, qu’elle se fige au moment où il dit « moteur ». Deuxième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Marseille de père en fils : Ombres sur la ville (Partie 1)

Jean-Louis Comolli, 1989

La campagne des élections municipales de 1989 à Marseille. Premier film de la Série « Marseille fait son cinéma » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Site 2

Rithy Panh, 1989

Après avoir fuit Pol Pot, Rithy Panh, jeune cambodgien de quinze ans est accueilli au camp de réfugiés de Mairut, en Thaïlande, en 1979. Dix ans après, devenu cinéaste, il retourne dans les camps filmer la vie quotidienne de cette collectivité en sursis.

Ile aux fleurs (L’)

Jorge Furtado, 1989

Douze minutes qui suffisent pour mettre en branle les rouages indéfectibles du commerce mondial.

De Nuremberg à Nuremberg

Frédéric Rossif, 1988

En 1935, à Nuremberg, au congrès du parti nazi, Hitler est acclamé au cri de « Quoi que tu ordonnes, ô fürher, nous l’accomplirons ». En 1945, la défaite des nazis, le suicide de Hitler, la bombe atomique d’Hiroshima puis le jugements des criminels de guerre nazis à Nuremberg concluent ce récit.

Table tournante (La)

Paul Grimault, Jacques Demy, 1988

Ce film qui mêle prises de vues réelles et animation présente différentes œuvres de Paul Grimault.

Génération

Patrick Rotman, Daniel Edinger, Hervé Hamon, Jean Lassave, Françoise Prébois, Gilles Nadeau, 1988

Génération est le feuilleton d’une génération qui a grandi sous la Guerre froide puis la guerre d’Algérie et qui, débordant d’énergie, prête à exploser, fait son entrée dans les années soixante. Cette série de quinze épisodes fait le portrait de celles et ceux qui se sont impliqués dans les luttes d’hier, alternant images d’archives et interviews.

Kataev, la classe du maître

Jean-Louis Comolli, 1988

Le chef d’orchestre russe Vitali Kataev, professeur au conservatoire de Moscou, est venu au conservatoire de Paris offrir le fruit de son expérience. Jean-Louis Comolli a suivi ces quelques jours de travail.

Working girl - Quand les femmes s’en mêlent

Mike Nichols, Sam O’Steen, 1988

Les aventures de Tess, jolie et intelligente employée de bureau, dans la jungle de Wall Street. Manipulée par des supérieurs machistes et Katherine, plus élégante qu’elle et au vernis culturel plus évident, elle parviendra néanmoins à tirer son épingle du jeu en abattant un à un les obstacles et en faisant preuve d’audace.

Camps du silence (Les)

Bernard Mangiante, 1988

L’histoire des camps du midi de la France est une longue descente aux enfers en février 1939.

Histoires d’Amérique : food, family and philosophy

Chantal Akerman, 1988

À New York, entre mémoire et oubli, plusieurs personnes livrent leur(s) histoire(s) d’émigrants juifs.

Déchirures algériennes

Jean Labib, 1987

Avant-dernière partie d’une série de 6 documentaires sur le général de Gaulle. Réalisée pour la télévision d’après l’oeuvre de Jean Lacouture, ce film analyse la politique algérienne du général de Gaulle, de son arrivée au pouvoir en 1958, jusqu’aux accords d’Evian en 1962.

Homme qui plantait des arbres (L’)

Frédéric Back, 1987

L’homme qui plantait des arbres raconte l’histoire d’Elzéard Bouffier, un berger provençal, qui reboise patiemment un coin de pays d’où la vie s’était retirée. La fascination du narrateur pour l’homme et sa mission l’amène à retourner à la montagne à plusieurs reprises.

Urgences

Raymond Depardon, 1987

Tourné au service des urgences psychiatriques de l’Hôtel-Dieu à Paris, il filme des personnages du quotidien dans leurs demandes, leurs drames et leurs souffrances grâce à un dispositif d’une rigueur absolue.

Missile

Frederick Wiseman, 1987

Par des entraînements réguliers qui les mettent en compétition les uns avec les autres, de futurs pilotes de bombardiers nucléaires en viennent à détacher leur activité de toute considération morale, se comportant comme des techniciens spécialisés.

Au revoir les enfants

Louis Malle, 1987

1944, Julien est pensionnaire dans un collège catholique. La Gestapo débarque un jour au collège et arrête le Père Jean et les trois enfants juifs qu’il avait caches parmi ses petits catholiques.

Classified people

Yolande Zauberman, 1987

En 1948, en Afrique du Sud, la vie de Robert bascule. Il est « classé » métis pour s’être engagé par erreur dans un bataillon métis pendant la guerre de 1914. Sa femme et ses enfants « restés blancs » le renient. Absurdité et cruauté d’un système qui brisa de nombreuses familles.

Welcome in Vienna (Welcome in Vienna : troisième partie)

Axel Corti, 1986

Troisième partie de la trilogie d’Axel Corti autour du sort de réfugiés juifs durant la seconde guerre mondiale.

I love $

Johan Van der Keuken, 1986

New-York, Genève, Hong-Kong, Amsterdam sont des plaques tournantes de l’économie mondiale. L’argent y circule et tandis que la pauvreté est omniprésente dans les rues de New-York, la richesse est bien protégée derrière les façades propres de Genève.

God’s Country

Louis Malle, 1986

Courant 1979, Louis Malle, caméra au poing, fait étape à Glencoe, Minnesota, bourgade de 5000 habitants.

New York, N.Y.

Raymond Depardon, 1986

Essai. Pendant deux mois, Raymond Depardon tourne quotidiennement quatre minutes de pellicule à New York.

Déclin de l’empire Américain (Le)

Denys Arcand, 1986

Les hommes discutent des femmes, les femmes discutent des hommes. De ces deux conversations jaillissent le mensonge d’une époque et la volonté pour chaque protagoniste d’un bonheur individuel sans arrêt bafoué.

Hors les murs 3 : Paroles à vif

Abraham Ségal, 1985

À travers trois pratiques alternatives à la psychiatrie asilaire, cette série propose une vision autre des rapports entre folie et société.

Hors les murs 2 : projet ou aventure ?

Abraham Ségal, 1985

À travers trois pratiques alternatives à la psychiatrie asilaire, cette série propose une vision autre des rapports entre folie et société.

Hors les murs 1 : Passage critique

Abraham Ségal, 1985

À travers trois pratiques alternatives à la psychiatrie asilaire, cette série propose une vision autre des rapports entre folie et société.

Santa Fé (Welcome in Vienna : deuxième partie)

Axel Corti, 1985

Deuxième partie de la trilogie d’Axel Corti autour du sort de réfugiés juifs durant la seconde guerre mondiale.

Golden eighties

Chantal Akerman, 1985

Dans l’univers coloré d’une galerie marchande, employés et clients ne vivent que d’amour : ils le rêvent, le chantent, le dansent. Les histoires s’entremêlent, commentées par les choeurs malicieux des shampouineuses et d’une bande de garçons désoeuvrés…

Sans toit ni loi

Agnès Varda, 1985

Une jeune fille errante est trouvée morte de froid : c’est un fait d’hiver. C’est LE film sur l’errance et sur ceux que l’on a nommés – depuis – les S.D.F.

Racetrack

Frederick Wiseman, 1985

Wiseman observe l’activité du champ de courses de Belmont, dans l’état de New York, haut lieu de l’élevage de pur-sang et des courses hippiques. Il s’attarde sur l’activité des différents acteurs de ce monde : entraîneurs, jockeys, palefreniers, garçons d’écurie et vétérinaires.

My beautiful laundrette

Stephen Frears, 1985

Un jeune immigré pakistanais en Angleterre, Omar, cherche à exploiter une laverie automatique, avec l’aide de son oncle et d’un ami d’enfance, Johnny, qui devient son amant.

Shoah

Claude Lanzmann, 1985

Un documentaire constitué exclusivement de témoignages de survivants, de témoins et de complices de l’holocauste, qui mettent au jour l’implacable logique de l’horreur.

3 hommes et un couffin

Coline Serreau, 1985

La stupéfaction de trois hommes lorsqu’ils se retrouvent « nourrices » d’un bébé déposé dans un couffin au seuil de la porte.

Which side are you on ?

Ken Loach, 1984

En 1984 et 1985, les mineurs britanniques sont en grève, la plus longue que le pays ait connue. Le film raconte la lutte de ces hommes et de ces femmes à travers les poèmes, chansons et autres œuvres d’art qu’ils ont créés pour exprimer leur solidarité et leur souffrance face à la perte de leur industrie et de leurs ressources.

Profession : conchylicultrice

Carole Roussopoulos, Claude Vauclare, 1984

Des conchylicultrices du bassin de Marennes-Oléron (Charente-Maritime) témoignent de leurs conditions de vie et de travail.

Issa le tisserand

Idrissa Ouedraogo, 1984

Un artisan a appris les techniques de tissage traditionnelles. Amoureux de son métier, il est pourtant obligé de s’adapter au marché et de tenir compte de la concurrence des vêtements modernes.

Années déclic (1957-1977) (Les)

Raymond Depardon, 1984

À travers un montage réalisé à partir de documents s’étalant sur une période de vingt ans, 1957-1977, Depardon nous offre un témoignage d’une grande richesse sur ces années qui ont bouleversé notre société.

Il était une fois en Amérique

Sergio Leone, 1984

Il était une fois deux truands juifs, Max et Noodles, liés par un pacte d’éternelle amitié.

Mort monumentale (La)

Olivier Descamps, 1984

A la fin de la première Guerre Mondiale, la France rend hommage au million et demi d’hommes tués au combat. Entre 1920 et 1925, ce sont 30 000 monuments à la mémoire de ces soldats qui sont érigés. Soixante ans après, le réalisateur nous propose une promenade au coeur de cet univers patriotique qui constitue un phénomène statuaire sans précédent.

Ananas

Amos Gitaï, 1984

Le film raconte l’histoire d’une boîte d’ananas comme support d’un très large système de contrôle économique.

2084

Chris Marker, 1984

Réalisé à l’occasion du centenaire des lois syndicales, ce film imagine trois hypothèses pour l’avenir : celle d’une crise économique qui se prolongerait, celle du totalitarisme, celle, enfin, de l’espoir en la culture et la tolérance. Un document qui se démarque de la production syndicale courante.

Alésia et retour, voyage phénoménal

Abraham Ségal, 1983

D’Alésia à la tour Montparnasse, une invitation au voyage, dans le XIVe arrondissement de Paris par des amoureux de leur quartier. Habitants, commerçants, artistes ou artisans témoignent de leur attachement au village, à son histoire, à la convivialité qui y règne. Devant la menace que représentent les projets de rénovation, ils réagissent.

Yeux des oiseaux (Les)

Gabriel Auer, 1983

En mars 1980, trois délégués du Comité International de la Croix Rouge sont autorisés à pénétrer en Uruguay dans le pénitencier militaire “Libertad”. Ils découvrent alors quelles sont les conditions réelles de détention dans cette prison soit-disant modèle. La déchéance physique et psychique de détenus, l’interdiction de communiquer entre eux, la repression systématique de leurs proches. Un film de fiction fondé sur des évènements réels.

Travail au noir

Jerzy Skolimowski, 1983

Quatre ouvriers polonais arrivent à Londres pour faire des travaux chez un compatriote. Nowak, étant le seul à parler anglais, devient arrogant et se fait détester par ses camarades. En apprenant le coup d’Etat de Jaruzelski, il cache à ses copains la nouvelle.

Laisse béton

Serge Le Péron, 1983

Près de Tunnel de la Porte Pouchet qui leur sert de planque vivent Brian et Nourredine, deux gamins de treize ans, doux rêveurs paumés dans leur banlieue ouvrière

My brother’s wedding

Charles Burnett, 1983

Un jeune homme, contraint de prendre des décisions importantes, doit faire le choix entre ses amis et sa famille. Une tragi-comédie qui est aussi un portrait de la communauté afro-américaine du sud de Los Angeles.

Faits divers

Raymond Depardon, 1983

«  Faits divers  » est un reportage en direct, sans commentaire, sur les activités quotidiennes des gardiens de la paix du commissariat du 5e arrondissement de Paris.

The Store

Frederick Wiseman, 1983

« La vente » voilà ce qui, selon son directeur du marketing, unit tout le personnel de Neiman Marcus, célèbre « departmental store » de Dallas. Frederick Wiseman y promène sa caméra et nous montre les rites, les artifices, les mises en scène ; tout un décorum au service d’un mot d’ordre : vendre.

A nos amours

Maurice Pialat, 1983

A quinze ans, Suzanne découvre avec lucidité et une certaine amertume que ce qu’elle aime faire avec les hommes, c’est l’amour et rien d’autre. Le reste ne serait-il qu’ennuie ou illusion ?

Journal de campagne

Amos Gitaï, 1983

Journal tourné dans les territoires occupés avant et pendant l’invasion du Liban. Le film fait ressentir le malaise éprouvé par les jeunes soldats occupants…Il fut longtemps banni des écrans par les autorités israéliennes.

Biquefarre

Georges Rouquier, 1983

A Biquefarre, petit domaine situé près de Farrebique, 40 ans ont presque passé et le monde rural, à grands renforts d’investissements coûteux, a connu de véritables transformations. Acquérir encore et toujours plus de terre est devenu primordial pour rentabiliser les efforts financiers consentis. Justement, Raoul, le propriétaire de Biquefarre souhaite vendre ses 10 ha de terre. Ceux de Farrebique décident alors de se porter acquéreurs…

Ecoutez May Piqueray

Bernard Baissat, 1983

May Picqueray a laissé le souvenir d’une femme intrépide et généreuse. Ennemie de la guerre, elle milita contre l’armée et pour le statut des objecteurs de conscience. Dans ce documentaire de Bernard Baissat, elle raconte sa vie d’anarchiste et d’animatrice du journal « Le réfractaire ». Jusqu’au bout elle reste fidèle à son engagement pour la défense de la paix et des libertés individuelles.

Notre siècle

Artavazd Pelechian, 1982

Une méditation sur la conquête de l’espace, les mises à feu qui ne vont nulle part, le rêve d’Icare encapsulé par les Russes et les Américains, le visage des cosmonautes déformés par l’accélération, la catastrophe imminente… Pelechian procède à la mise en orbite d’un corps désorienté, pris dans la turbulence de la matière. Là, il n’y a plus rien d’humain, ce n’est plus l’homme dans le cosmos, mais le cosmos dans l’homme.

Dieu ne croit plus en nous (Welcome in Vienna : première partie)

Axel Corti, 1982

Première partie de la trilogie d’Axel Corti autour du sort de réfugiés juifs durant la seconde guerre mondiale.

Chambre en ville (Une)

Jacques Demy, 1982

Sur fond de grèves et de conflits sociaux, à Nantes, François, un ouvrier en lutte, et Edith, une fille d’aristocrate, mal mariée à un bourgeois, s’aiment éperdument sous l’œil désabusé et impuissant de la veuve d’un colonel, mère d’Edith, chez qui François a pris la chambre en ville du titre.

Profession : agricultrice

Carole Roussopoulos, 1982

Considérées comme étant sans professions alors qu’elles travaillent sans relâche, des femmes d’agriculteurs revendiquent leur statut d’agricultrice.

Regarde, elle a les yeux grand ouverts

Yann Le Masson, 1982

Ce film raconte l’histoire de 1975 à 1982 d’un groupe de femmes d’Aix-en-Provence et de leurs proches, maris, compagnons, enfants. Ces femmes découvrent au MLAC qu’elles peuvent ensemble transformer et vivre autrement des moments aussi importants pour elles que : avorter, accoucher, choisir de faire ou non un enfant.

Irlande, terre promise

Hélène Chatelain, 1982

Documentaire sur la préparation du film d’Armand Gatti « Nous étions tous des noms d’arbres ».

Bête lumineuse (La)

Pierre Perreault, 1982

Dans un « campe » de bois rond des environs de Maniwaki, au Québec, des citadins frais habillés en chasseurs opèrent le grand retour à la nature. Enfin, c’est l’heure de la chasse à l’orignal !

Sans soleil

Chris Marker, 1982

Réflexion sur l’image, la représentation du monde et la responsabilité morale de ceux qui fabriquent cette mémoire visuelle.

Mourir à 30 ans

Romain Goupil, 1982

Après le suicide de son ami Michel Récanati, Romain Goupil s’interroge sur son passé militant d’extrême gauche, de membre des CAL (Comités d’action lycéens). Il insère au milieu d’images d’assemblées générales et de manifestations tournées en 1968, des documents intimes et des témoignages d’anciens camarades qui participent de ce portrait d’une génération.

Homme de fer (L’)

Andrzej Wajda, 1981

Pologne, août 1980. Au moment où éclate la grève des chantiers navals de Gdansk, Winkel, un journaliste de radio-télévision, est chargé par les autorités de faire une enquête et un portrait d’un des leaders du mouvement, Maciek Tomczyk, afin de le compromettre.

Nous étions tous des noms d’arbres

Armand Gatti, 1981

Pour filmer la réalité irlandaise, Gatti mise, en 1981, sur le workshop de Derry, une sorte de maison des jeunes dirigée par un personnage haut en couleurs, Paddy Doherty.

Reporters

Raymond Depardon, 1981

Photographes de presse et paparazzi : un monde laborieux et cynique, avec ses codes, ses règles, ses audaces. Raymond Depardon suit pas à pas les reporters de l’agence Gamma.

On ne va pas se quitter comme ça

Jean-Louis Comolli, 1981

L’un des derniers bals musettes de Paris, la Boule Rouge. Là, tous les après-midi, tous les soirs, des femmes et des hommes se retrouvent pour danser. Ils sont à la retraite, ils dansent.

Vers le Sud

Johan Van der Keuken, 1981

30 avril 1980, Amsterdam. Le jour de la fête du couronnement, l’occupation d’un immeuble par des squatters provoque une confrontation avec la police. Puis le film part en voyage vers le Sud. Paris, la Drôme, les Alpes, Rome, le Caire jusqu’en Haute-Égypte.

Junkopia

Chris Marker, 1981

Sur la plage d’Emeryville a San Francisco, des artistes non identifiés laissent quelques signes fabriqués avec ce que la mer abandonne.

Wadi

Amos Gitaï, 1981

Wadi est une vallée située à l’est de Haïfa. C’est une sorte d’enclave où vivent, dans une co-existence fragile, des immigrants juifs d’Europe de l’Est rescapés des camps, mais aussi des Arabes expulsés de chez eux. En 1981, Amos Gitai y filme l’histoire intime de Yussuf et Isha, Iso et Salo, Miriam et Iskander, une famille arabe, une famille juive et un couple mixte.

Photos d’Alix (Les)

Jean Eustache, 1980

En regardant attentivement et en parlant de quelques photographies, nous nous apercevons que les choses ne sont pas ce qu’elles ont réellement l’air d’être

House

Amos Gitaï, 1980

Histoire d’une maison dans Jérusalem-Est.

Récits d’Ellis Island (1978-1980)

Robert Bober, 1980

« Récits d’Ellis Island » est avant tout l’histoire d’une rencontre : celle d’un écrivain, Georges Perec, et d’un réalisateur, Robert Bober. Les deux hommes partagent une même passion pour les lieux : ceux de l’enfance ou des origines.

Model

Frederick Wiseman, 1980

Au sein de l’agence Zoli à New York, Frederick Wiseman observe l’asservissement des mannequins - aux agents qui les vendent, aux créateurs qui les instrumentent - et décrit les processus de standardisation de la beauté.

San Clemente

Raymond Depardon, 1980

À San Clemente, dans un hôpital psychiatrique situé sur une île au large de Venise, les malades y mènent une vie libre. Un bouleversant voyage au cœur de la folie.

Dieux sont tombés sur la tête (Les)

Jamie Uys, 1980

Une bouteille de coca-cola, jetée d’un avion, atterrit en plein milieu d’un village bushmen. Ce don des dieux sème la discorde dans la tribu qui n’a de cesse de s’en débarrasser. Un des films les plus charmants et les plus frais du cinéma contemporain.

Mur, murs

Agnès Varda, 1980

Documentaire sur les murals, les murs peints à Los Angeles. Qui les peint ? Qui les paie ? Qui les regarde ? Comment cette ville se révèle – avec ses habitants – par ses murs murmurants.

Hair

Milos Forman, 1979

Claude Bukowski, jeune fermier de l’Oklahoma, désire visiter New York avant de partir pour le Vietnam. A Central Park, il se lie d’amitié avec un groupe de hippies. Cette rencontre va bouleverser sa vie.

Norma Rae

Martin Ritt, 1979

1978. Norma Rae, une ouvrière du textile dans une petite ville du Sud des Etats-Unis, se bat pour créer une section syndicale dans l’usine où elle travaille, malgré la méfiance des collègues et l’hostilité des autorités…

Cochon qui s’en dédit

Jean-Louis Le Tacon, 1979

Ce film est une forme d’exutoire riche de violences et d’excès.

Chaîne se déchaîne (La)

Abraham Ségal, Denis Guedj, Jean-Pierre Pétard, 1978

Le sabotage est par excellence l’anti-travail, l’anti-sacrifice. Le film entremêle des témoignages de travailleurs sur des formes de résistance au rythme imposé par la chaîne et une mise en images et en musique du compte rendu, fait par les ouvriers de la General Motors aux États-Unis, d’un sabotage collectif devenu fête.

Vie t’en as qu’une (La)

Abraham Ségal, Denis Guedj, Jean-Pierre Pétard, 1978

Une image éclatée de la vie quotidienne, dix ans après mai 68.

Voix de son maître (La)

Gérard Mordillat, Nicolas Philibert, 1978

Douze patrons de grandes entreprises parlent face à la caméra du pouvoir, de la hiérarchie, des syndicats, des grèves, de l’autogestion… Leurs voix se mêlent, se dispersent, se démultiplient dans la ville, les usines… Sous le discours patronal apparaît progressivement l’image d’un monde futur…

Baara

Souleymane Cissé, 1978

Un jeune ingénieur, Balla Traoré, arrive d’Europe et essaie d’apporter des transformations dans l’usine de tissage dont il assure le fonctionnement.

Marée noire, colère rouge

René Vautier, 1978

1978. L’Amoco Cadiz coule au large de Portsall, petit port du Finistère nord. Ce film s’attache à démontrer la campagne d’information mensongère qui suivit l’accident ainsi que ses conséquences écologiques désastreuses.

Sinaï field mission

Frederick Wiseman, 1978

Frederick Wiseman filme le travail quotidien de la mission américaine chargée, suite la guerre du Kippour, du contrôle d’une zone démilitarisé dans la péninsule du Sinaï.

Arbre aux sabots (L’)

Ermanno Olmi, 1978

Chronique détaillée et minutieuse de l’histoire de cinq familles de métayers vivant dans une ferme lombarde à la fin du siècle dernier.

Grande lessive (La)

Jean-Pierre Mocky, 1978

Un professeur de lettres part en croisade contre les méfaits de la télévision. Il sabote les antennes des parents de ses élèves, provoque des orages qui brouillent la réception des programmes.

Paysans (Des)

Jean-Claude Bringuier, 1978

En 1978, Jean-Claude Bringuier a tourné quatre films pour cette série en forme de témoignage sur la vie des paysans. De ces paroles, il ressort un portrait marquant, celui de Léonce Chaleil réalisé dans le film La terre.

1788

Maurice Failevic, 1978

À travers la vie quotidienne d’un village près de Chinon, Maurice Failevic analyse la montée d’une révolte, d’un espoir qui allait amener un des plus grands bouleversements de l’histoire française.

Grands soirs et petits matins

William Klein, 1978

Le mois de mai 1968 à Paris par le cinéaste et photographe américain William Klein. La caméra se porte dans les rues du Quartier latin, de la Sorbonne à l’Odéon, tout près des manifestants, enregistrant les débats sur le vif et au jour le jour.

Genèse d’un repas

Luc Moullet, 1978

À partir d’une boîte de thon, d’une omelette et d’une banane, enquête économico-sociale sur l’origine et l’itinéraire de ces produits avant leur consommation.

Et si demain, le temps des cerises

Gérard Follin, 1977

Un reportage en forme de bilan sur le restaurant «  Le Temps des cerises  », rue de la Butte-aux-cailles (13e), organisé et autogéré en coopérative ouvrière.

Killer of sheep

Charles Burnett, 1977

Ghetto afro-américain de Watts à Los Angeles. Stan, ouvrier mélancolique, épuisé par son emploi dans un abattoir de moutons et par ses responsabilités de père de famille, résiste à la tentation de l’argent facile, sous le regard de sa femme qui n’arrive plus à communiquer avec lui…

Accouche !

Ioana Wieder, 1977

Des femmes crient pendant que Frédéric Leboyer prétend accoucher sans douleur …

Numéros zéro

Raymond Depardon, 1977

1977, Claude Perdriel, directeur du Nouvel Observateur, décide de lancer un quotidien d’information : «  Le Matin de Paris  ». Raymond Depardon s’immerge au coeur d’une rédaction en ébullition qui prépare les essais avant parution du premier numéro du journal. Un document passionnant sur la presse dans les années 70.

Canal zone

Frederick Wiseman, 1977

La vie des résidents américains (techniciens et militaires) dans la zone du Canal alors contrôlée par les Etats-Unis.

Quand les femmes ont pris la colère

René Vautier, Soazig Chappedelaine, 1977

Le film narre la courageuse action de solidarité des femmes avec les grévistes de l’usine et l’émergence d’une prise de conscience collective, à la fois féministe et ouvrière.

Réponses de femmes

Agnès Varda, 1977

Des femmes prennent successivement la parole pour dénoncer le conditionnement que leur impose dès l’enfance une société machiste et revendiquent le droit d’exister en tant qu’individus à part entière. Un ciné-tract représentatif de la vigueur de la revendication féministe dans les années 1970.

Journée particulière (Une)

Ettore Scola, 1977

A Rome le 6 mai 1938. Alors que tous les habitants de l’immeuble assistent au défilé du Duce Mussolini et d’Hitler, une mère de famille nombreuse et un homosexuel se rencontrent. Oeuvre d’une extrême richesse qui à travers deux anodins citoyens, décrypte les sombres méandres du fascisme …

Fond de l’air est rouge (Le)

Chris Marker, 1977

Montage de documents pour la plupart inédits, couvrant dix années capitales de l’histoire mondiale : 1967-1977. Première partie, « Les mains fragiles : du Vietnam à la mort du Che, Mai 68 et tout ça ». Deuxième partie, « Les mains coupées : du printemps de Prague au Programme commun ».

Homme de marbre (L’)

Andrzej Wajda, 1976

Une jeune et efficace réalisatrice de la télévision part à la recherche, pour les besoins d’une enquête, d’un stakhanoviste des années cinquante.

S.C.U.M. Manifesto

Carole Roussopoulos, Delphine Seyrig, 1976

Lecture mise en scène du livre de Valerie Solanas, alors introuvable en France, par deux scribes modernes qui savent trier aussi bien dans les textes que dans les flux audiovisuels.

Maso et Miso vont en bateau

Carole Roussopoulos, Nadja Ringart, Delphine Seyrig, Ioana Wieder, 1976

Piratage humoristique d’une émission de Bernard Pivot recevant Françoise Giroud, alors secrétaire d’état à la condition féminine, par quatre réalisatrices caustiques et désopilantes.

Lion, sa cage et ses ailes

Armand Gatti, 1976

Une série réalisée avec les travailleurs migrants du pays de Montbéliard. Le premier film constitue un portrait de la ville, de la " nébuleuse montbéliardaise " selon la formule de Gatti. Les suivants sont organisés grosso modo par communautés et se répondent en écho les uns aux autres. Ils racontent la vie ouvrière de tous les jours

Affiche rouge (L’)

Frank Cassenti, 1976

En nous faisant suivre une troupe de comédiens qui se sont rassemblés pour monter un spectacle sur le groupe Manouchian, le réalisateur nous raconte l’histoire des résistants de l’Affiche rouge

Monsieur Klein

Joseph Losey, 1976

En 1942 à Paris, sous l’occupation allemande, l’Alsacien Robert Klein fait des affaires en rachetant en-dessous de leur prix réel des objets d’art à des Juifs en difficulté. Alors qu’il reconduit jusqu’à sa porte l’un d’entre eux à qui il vient d’acheter un petit tableau du maître hollandais Adriaen van Ostade, il découvre parmi son courrier un exemplaire des Informations Juives, journal habituellement délivré sur abonnement spécial.

Maréchal-Ferrant (Le)

Georges Rouquier, 1976

Tourné en six jours et ne dépassant pas une demi-heure, le film est une reconstruction ; tout y a été mis en scène à partir de fragments de réalités multiples. […] Il en résulte un film remarquablement construit qui s’articule autour de trois thèmes : l’homme, l’histoire et le métier.

Réfugié provenant d’Allemagne, apatride d’origine polonaise

Robert Bober, 1976

Robert Bober a retrouvé le quartier, la rue, la boutique de son père, originaire de Radom en Pologne. Il a cherché les traces de la culture juive assassinée avec son peuple.

Sartre par lui-même (2ème partie)

Alexandre Astruc, Michel Contat, 1976

Dans ce film, tourné en 1972 et projeté en deux parties dans les salles de cinéma à partir de 1976, Sartre a accepté d’être filmé chez lui, dans son bureau, en compagnie de Simone de Beauvoir.

Sois belle et tais-toi !

Delphine Seyrig, 1976

La célèbre actrice et activiste, Delphine Seyrig interroge vingt-deux actrices françaises et américaines sont interviewées sur le thème de la condition de la femme dans le cinéma …

Meat

Frederick Wiseman, 1976

Le processus de transformation de la viande, depuis le boeuf dans la prairie jusqu’au hamburger, est filmé dans une gigantesque entreprise industrielle d’élevage et de boucherie du Colorado, qui possède des ranchs, des usines d’engraissement, des abattoirs. La production y est largement automatisée, et le film illustre également les problèmes de transport, de logistique, de création d’outillage et de management.

La Bataille du Chili

Patricio Guzmán, 1975

La Bataille du Chili est un document historique exceptionnel tourné pendant les deux dernières années du gouvernement d’Unité populaire de Salvador Allende.

Prostituées de Lyon parlent (Les)

Carole Roussopoulos, 1975

En juin 1975, les prostituées lyonnaises occupent l’église de Saint-Nizier. Elles parlent de leur histoire personnelle, de leurs rapports avec la société, de leurs conditions de travail et de leurs revendications.

Dersou Ouzala

Akira Kurosawa, 1975

En 1902, Vladimir Arseniev, géographe, engage Dersou pour le guider dans la région de l’Oussouri. Dersou est un grand chasseur. Sa vie dans la forêt lui impose amour et respect pour la nature, une passion qu’il communique à Vladimir.

Autocritique 68-75

Marie-Claire Schaeffer, 1975

Trois émissions extraites de la série « Autocritique ».

Quand tu disais, Valéry

René Vautier, 1975

Ce film est avant tout une œuvre militante conçue comme telle et due à l’action des syndicats CGT et CFDT. Les travailleurs eux-même ont conçu et réalisé le film, basé sur des interviews. Il constitue un témoignage important des luttes ouvrières des années 1970.

Mais qu’est-ce qu’elles veulent ?

Coline Serreau, 1975

Une radiographie de la condition nouvelle des femmes. Mais qu’est-ce qu’elles veulent à la fin ?

Daguerréotypes

Agnès Varda, 1975

A travers leurs témoignages, la vie de quelques commerçants de la rue Daguerre à Paris.

Cocorico, Monsieur Poulet !

Jean Rouch, 1974

Les aventures humoristiques de trois amis qui partent de Niamey vers la brousse pour faire le commerce du poulet.

Parade

Jacques Tati, 1974

Un cirque, en Suède. M. Loyal présente les différents numéros comiques ou musicaux. Lui-même se livre à des imitations sportives. Des peintres, qui travaillent sur des échafaudages, se mêlent aux artistes. Le public est également invité à participer. Lorsque le spectacle est fini, deux enfants descendent sur la piste…

Vincent, François, Paul et les autres

Claude Sautet, 1974

La référence du film choral dramatique sur fond de chronique sociale, où l’amitié reste omniprésente.

Un homme qui dort

Bernard Queysanne, Georges Perec, 1974

Un étudiant remet en cause toutes ses activités et tous ses projets et se plonge volontairement dans une sorte d’hibernation

Je, tu, il, elle

Chantal Akerman, 1974

Dans sa chambre, une jeune fille se raconte en voix off. Durant plusieurs jours, elle écrit une lettre, se couche sur un matelas, se déshabille, se regarde dans un miroir, se lève, se rhabille, marche.

Aloïse

Liliane de Kermadec, 1974

L’histoire véridique d’Aloïse, aliénée, enfermée toute sa vie, qui a finit par s’exprimer par la peinture.

Guichets du Louvre (Les)

Michel Mitrani, 1974

Un jeune étudiant, averti de l’imminente rafle, se rend dans le quartier Saint-Paul pour tenter de sauver quelques personnes. Il rencontre une jeune fille juive et tente de la sauver en traversant vers la rive gauche.

Face à la crise des patrons parlent

Robert Bober, 1974

Interviews des dirigeants de quatre grandes entreprises françaises des années 70 (Poclain, Lainières de Roubaix, Sommer-Allibert, St Gobain-Pont-à-Mousson).

Primate

Frederick Wiseman, 1974

Le Yerkes Primate Research Center d’Atlanta utilise des singes comme cobayes pour ses expérimentations scientifiques.

Lucien Lacombe

Louis Malle, 1974

Juin 1944. Lucien Lacombe, jeune paysan du Sud-Ouest travaillant à la ville, retourne pour quelques jours chez ses parents. Ne pouvant rejoindre le maquis, il remonte à Paris et finalement se laisse engagé par la Gestapo.

Mai 68

Gudie Lawaetz, 1974

Entre images d’archives et entretiens directs, une chronique des journées de mai et juin 1968 cinq après les « événements ».

Edvard Munch

Peter Watkins, 1974

« Edvard Munch » est une biographie très subjective des jeunes années du peintre expressionniste norvégien, aux prises avec les conventions de la société puritaine de son temps. Un film considéré par beaucoup comme la meilleure œuvre jamais consacrée à l’acte créatif et à la peinture (« un travail de génie » selon Ingmar Bergman).

Chili

Paul Bourron, 1974

Images du coup d’état du 11 septembre 1973, la période le précédant immédiatement et la répression qui a suivi. Banc-titre d’après des photos de Raymond Depardon, Chas Gerresten et David Burnett.

Solitude du chanteur de fond (La)

Chris Marker, 1974

Portrait d’Yves Montand à travers la préparation « à l’américaine » d’un one man show donné par l’artiste au bénéfice des réfugiés chiliens.

Vivre à Davignac

Bernard Gesbert, 1974

Un tableau de la vie rurale en Haute Corrèze au début des années 70. Les petites exploitations tentent de survivre tant bien que mal, et s’inventent de nouveaux modes de gestion : les GAEC.

Muhammad Ali, the greatest

William Klein, 1974

Dix ans des manifestations sportives et des proclamations politiques de Muhammad Ali entre ses deux victoires au championnat du monde des poids lourds (1964-1974).

Avec le sang des autres

Groupe Medvekine de Sochaux, Bruno Muel, 1974

Une descente aux enfers : la chaîne chez Peugeot.

Rosa Luxembourg

Marcel Bluwal, 1973

À l’occasion du centenaire la naissance de Rosa Luxembourg, Marcel Bluwal et Georges Hourdin ont entrepris d’évoquer la vie et l’œuvre de cette femme singulière qui fut l’une des principales figures des luttes révolutionnaires allemandes et, du mouvement ouvrier tout entier.

Adieu colonies

Georges Bortoli, Henri De Turenne, Jean Bacqué, 1973

Archives audiovisuelles sur les décolonisations des pays asiatiques et africains

Y’a qu’à pas baiser

Carole Roussopoulos, 1973

Document sur l’avortement, réalisé alors que cette pratique était encore illégale en France.

Monique (LIP 1)

Carole Roussopoulos, 1973

Besançon, août 1973 : des travailleurs et des intellectuels se battent farouchement pour sauver la fabrique de montres Lip

Société du spectacle (La)

Guy Debord, 1973

Ce film, selon la théorie du détournement développée par les situationnistes, se compose d’extraits d’autres œuvres mis en lien avec certains passages du livre du même nom, lus par Guy debord

Juvenile court

Frederick Wiseman, 1973

Le tribunal pour enfants de Memphis (Tennessee).

Nuit américaine (La)

François Truffaut, 1973

Splendeurs et misères d’une équipe de tournage aux studios de la Victorine à Nice le temps de la conception d’un film.

Enfants de Marx et de Coca-cola

Henri De Turenne, Claude De Givray, 1973

Un montage d’images d’archives retrace les événements de mai 1968 au Quartier latin, la révolte des étudiants et les affrontements avec les CRS, les grèves ouvrières et les manifestations.

Ambassade (L’)

Chris Marker, 1973

Dans l’ambassade anonyme d’un pays anonyme, des réfugiés politiques vivent les heures et les jours difficiles qui suivent un coup d’état militaire.

On vous parle du chili : ce que disait Allende

Chris Marker, Miguel Littin, 1973

En 1971, le cinéaste chilien Miguel Littin a fait un film autour d’une conversation entre Régis Debray et le Président Allende : « Companero Presidente ».

Kashima paradise

Yann Le Masson, Benie Deswarte, 1973

Entre Kashima et Tokyo, se construit vers 1970 l’aéroport de Narita : les paysans refusent de vendre leurs terres et affrontent les gardes mobiles envoyés pour les expulser. Portrait sociologique d’une nation au début des années mille neuf cent soixante-dix.

Septembre chilien

Bruno Muel, 1973

Compte-rendu à chaud des journées qui ont suivi le coup d’état du général Pinochet. A la fois sobre, précis et bouleversant, Septembre chilien, documentaire militant, constitue l’un des chef-d’œuvres du cinéma « engagé ».

Léon Blum ou la fidélité

Claude Fayard, 1973

A travers des documents d’archives et de nombreux témoignages de qui l’a approché, le long de son parcours, ce documentaire dresse un portrait vivant de Léon Blum.

Essene

Frederick Wiseman, 1972

Le quotidien d’un monastère Bénédictin du Michigan.

Dernier Tango à Paris (Le)

Bernardo Bertolucci, 1972

Paul, un Américain établi à Paris, et Jeanne font connaissance alors qu’ils visitent, un matin d’hiver, un grand appartement vide. Ils font l’amour sans rien savoir l’un de l’autre.

Cris et chuchotements

Ingmar Bergman, 1972

L’agonie d’une femme veillée par ses deux soeurs et sa servante.

Themroc

Claude Faraldo, 1972

Themroc, ouvrier paisible, se révolte et entraîne les habitants de son immeuble à revenir à une vie plus primitive.

Vive la baleine

Chris Marker, Mario Ruspoli, 1972

« Chaque baleine qui meurt nous lègue, comme une prophétie, l’image de notre propre mort. » Chris Marker

Avoir vingt ans dans les Aurès

René Vautier, 1972

1961. De jeunes soldats bretons se retrouvent dans le Sud Algérien pour participer à la guerre d’Algérie. Tous se mettent à piller, tuer et violer, sauf Noël Fravelière, hostile à cette guerre et qui refuse de se battre. Il est abattu après avoir libéré un prisonnier algérien.

An 01 (L’)

Jacques Doillon, 1972

«  On arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste…  ». L’An 01 narre un abandon utopique, consensuel et festif de l’économie de marché et du productivisme. Financé grâce à la bonne volonté des lecteurs de Charlie-Hebdo, ce film reste emblématique de la contestation des années 1970.

Tambours d’avant : Tourou et Bitti (Les)

Jean Rouch, 1971

Une danse de possession se déroule dans la concession du Zima Dauda Sido, au Niger. Jean Rouch a filmé le quatrième jour de la cérémonie.

F.H.A.R. (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire)

Carole Roussopoulos, 1971

En 1971, le Front Hhomosexuel d’action révolutionnaire (F.H.A.R.) participe pour la première fois au 1er mai à Paris. Suit une grande discussion, exubérante et tendue.

Petit à petit

Jean Rouch, 1971

Fable cinématographique racontant les aventures drôles et singulières de Damouré et Lam, deux hommes d’affaires de l’Afrique moderne, à la recherche de leur modèle.

Trois-quarts de la vie (Les)

Groupe Medvekine de Sochaux, 1971

Les jeunes immigrés de Sochaux démontent le mécanisme de l’exploitation dans leur vie quotidienne telle qu’elle a été organisée par Peugeot

Traîneau-échelle (Le)

Jean-Pierre Thiébaud, 1971

Poème de Jean-Pierre Thiébaud, illustré par ses photos.

Démocratie syndicale (La)

Miroslav Sebestik, Gilberto Azevedo, Antoine Bonfanti, 1971

Le film donne la parole à des travailleurs d’horizons très divers : bûcherons, pêcheurs, ouvriers et ouvrières, mineurs, dessinateurs…Ils répondent à une série de questions qui portent sur la pratique syndicale

Génération d’après (La) - Les Femmes aussi -

Robert Bober, 1971

Robert Bober est parti à la rencontre d’anciens enfants pensionnaires comme lui du château d’Andrésy à Clamart, dit « le manoir », enfants orphelins juifs dont les parents avaient été déportés ou fusillés.

Coup pour coup

Marin Karmitz, 1971

Pour protester contre les brimades et les cadences de travail, les ouvrières d’une usine de confection déclenchent une grève sauvage qui déborde bientôt les syndicats. Le patron, séquestré et humilié, capitule.

Bof (Anatomie d’un livreur)

Claude Feraldo, 1971

L’histoire d’une famille prolétaire et paresseuse à l’origine de l’appellation de la ‘bof génération’.

Mourir d’aimer

André Cayatte, 1971

1968, Danielle Guenot est professeur dans un lycée de Rouen. Dans l’exaltation encore fraîche du mois de mai passé, Danielle et l’un de ses élèves, Gérard Le Guen, s’aiment. Mourir d’aimer résonne comme l’adieu aux utopies de mai 1968, comme le constat d’une rencontre à jamais manquée entre les générations.

Gimme shelter

Charlotte Zwerin, Albert Maysles, 1971

Un film légendaire sur la tournée américaine des Stones en 1969, marquée par le meurtre d’un jeune spectateur à Altamont. Un documentaire rare qui enregistre ce double mouvement : le rock en tant qu’utopie communautaire, puis son soudain effondrement.

Tahia ya didou !

Mohamed Zinet, 1971

Au hasard des promenades et des rencontres, un couple de touristes français découvrent Alger. L’homme reconnaît dans un bistrot un Algérien qu’il a autrefois torturé.

Basic Training

Frederick Wiseman, 1971

A l’été 1970, pendant la guerre du Vietnam, dans la chaleur du Kentucky, le 16ème bataillon de l’US Army fait ses classes.

Punishment Park

Peter Watkins, 1971

Fable politique inspirée par l’application du McCarren Act, une loi d’exception votée en 1970 à la faveur d’une aggravation du conflit au Nord-Vietnam, autorisant à placer en détention «  toute personne susceptible de porter atteinte à la sécurité intérieure  ».

Fajoux (Les)

Jean-Dominique Lajoux, 1971

Portrait de Laurent Girbal et de sa soeur Joséphine, derniers habitants des Fajoux, un hameau isolé de l’Aubrac.

On vous parle de Prague : le deuxième procès d’Artur London

Chris Marker, 1971

Sur le plateau du tournage de « L’AVEU », les interviews d’Artur London, Jorge Semprun, Costa-Gavras, Yves Montand, Simone Signoret et de techniciens du film.

Week-end à Sochaux

Groupe Medvekine de Sochaux, Bruno Muel, 1971

Un film écrit, joué et rêvé par le Groupe Medvedkine de Sochaux, composé de jeunes ouvriers travaillant à la chaîne aux usines Peugeot et de techniciens du cinéma.

Salamandre (La)

Alain Tanner, 1971

Pierre et Paul, respectivement journaliste et écrivain, s’associent pour écrire un scénario d’après un fait divers : l’histoire d’une jeune fille accusée par son oncle d’avoir tenté de le tuer. Le procès se termine par un non-lieu. Ils décident d’aller chercher la vérité directement à la source, auprès de la jeune fille.

Moindre geste (Le)

Fernand Deligny, Josée Manenti, Jean-Pierre Daniel, 1971

Tourné dans les années 1960, « le Moindre Geste » suit les chemins de traverse d’Yves, « débile profond » . Entre fiction et documentaire, Fernand Deligny et ses proches ont créé plus qu’un film : un projet commun. Hors normes.

Family Life

Ken Loach, 1971

Janice, une jeune fille de dix-neuf ans vit avec ses parents dans un pavillon de la banlieue londonienne. Ecartelée entre un père absent et une mère dominatrice, elle se réfugie peu à peu dans un mutisme qui la conduit à être internée.

Paris Musette

Jean-Pierre Beaurenaut, 1970

Evocation des liens qui, du début du siècle à l’après-guerre, ont uni Paris et l’accordéon. Extraits de films, décors reconstitués de bals et de guinguettes populaires, interprétations de morceaux à l’accordéon et témoignages d’accordéonistes composent ce documentaire musical, teinté de nostalgie

Traître sur commande

Martin Ritt, 1970

En 1876 dans les mines de charbon de Pennsylvanie, les mineurs sont sans défense, exploités de façon éhontée pour les besoins d’une industrie en plein essor. Le seul baume à leur misère quotidienne : les exploits des « Molly Maguires », société secrète qui venge par la violence les injustices faites aux ouvriers.

Domicile conjugal

François Truffaut, 1970

Antoine Doinel est marié. Il a en effet épousé Christine, la jeune fille qu’il courtisait dans ‘Baisers volés’.

On vous parle de Paris : Maspero. Les mots ont un sens.

Chris Marker, 1970

Portrait de l’éditeur, écrivain, voyageur engagé François Maspéro.

Sochaux 11 juin 68

Groupe Medvekine de Sochaux, 1970

En juin 1968, après vingt-deux jours de grève, la police investit les usines Peugeot de Sochaux. Une sanglante répression s’ensuit qui fait deux morts et cent cinquante blessés. Pour commémorer l’anniversaire du massacre, des témoins, réunis au Centre culturel du comité d’entreprise de Clermoulin, se souviennent.

Lettre à mon ami Pol Cèbe

Michel Desrois, 1970

Où le ruban d’une autoroute se met à enregistrer les pensées.

Calcutta

Louis Malle, 1969

Louis Malle a filmé des scènes de la vie quotidienne à Calcutta : les baigneurs du Gange, les rues surpeuplées, les marchés, la fête de la déesse des étudiants, des manifestations de femmes, les bidonvilles, les usines…

Manoeuvre

Frederick Wiseman, 1969

En RFA, dans le cadre des manoeuvres de l’OTAN, une unité de char américaine simule une bataille.

Hospital

Frederick Wiseman, 1969

Frederick Wiseman investit un grand hôpital municipal (public et gratuit) de New York et, par delà les plaies et pathologies des patients, y observe les symptômes d’une société malade.

Damnés (Les)

Luchino Visconti, 1969

Les réactions et comportements des membres d’une puissante famille, marchands de canons de la Ruhr, face à l’avènement du nazisme.

Armée des ombres (L’)

Jean-Pierre Melville, 1969

Les activités et la vie extrêmement difficiles d’un réseau de résistants sous l’occupation allemande.

Z

Constantin Costa-Gavras, 1969

Dans les années 1960, dans un pays du bassin méditerranéen, un député progressiste, président du Mouvement national pour la paix, est assassiné. Le juge d’instruction chargé de l’enquête met en évidence le rôle du gouvernement, notamment de l’armée et de la police, dans cet assassinat.

Solo

Jean-Pierre Mocky, 1969

Un film violent et audacieux où de jeunes idéalistes s’en prennent à une société qu’ils jugent pourrie par l’argent et le sexe, un film noir et romantique…

Sept jours ailleurs

Marin Karmitz, 1969

Un jeune compositeur, Jacques, étouffe dans son milieu social et familial. Il voudrait partir, recommencer sa vie ailleurs… Avec une troupe de ballets, Jacques part en tournée en province. Il rencontre une danseuse, Catherine, avec qui il entrevoit une possibilité de retrouver le bonheur. Mais la tournée se termine… C’est une « brève rencontre ».

Fiancée du pirate (La)

Nelly Kaplan, 1969

La vengeance de Marie, orpheline pauvre, contre l’hypocrisie et la médiocrité de tout un village. Film impertinent, qui dénonce dans une veine plus surréaliste que sociale, teintée d’humour noir, les préjugés moraux et la tartuferie des bien-pensants.

More

Barbet Schroeder, 1969

À Ibiza, un jeune Allemand se laisse entraîner dans la drogue et une passion destructrice.

Gladiateurs (Les)

Peter Watkins, 1969

Dans un avenir proche, en Suède, des gladiateurs des temps modernes s’affrontent lors de jeux de massacre télévisés. Dans ce film pacifiste et critique du pouvoir médiatique, il suffit d’appuyer sur un bouton d’ordinateur pour donner la mort. Jusqu’où la manipulation télévisuelle peut-elle aller ?

Ian Palach

Raymond Depardon, 1969

Le 16 janvier 1969, Jan Palach s’immole par le feu à Prague pour protester contre l’invasion de la Tchécoslovaquie en août 1968… Raymond Depardon réalise son premier court-métrage en filmant l’hommage qui lui est rendu.

Rhodia 4x8

Groupe Medvekine de Sochaux, 1969

Colette Magny interprète une chanson tirée de son album Mai 68 et dédiée aux luttes ouvrières à l’usine Rhodiaceta de Besançon.

Law and order

Frederick Wiseman, 1969

Le travail quotidien d’une brigade de police dans un quartier défavorisé de Kansas City.

Classe de lutte

Groupe Medvedkine de Besançon, 1969

Réponse des ouvriers de la Rhodiaceta de Besançon au film « A bientôt, j’espère ». Il suit la création d’une section syndicale CGT dans une usine d’horlogerie par une ouvrière dont c’est le premier travail militant en 1968. On y découvre comment Suzanne réussit à mobiliser les autres femmes de l’entreprise, malgré la méfiance des dirigeants syndicaux et les intimidations du patronat.

Chagrin et la pitié (Le) (Chronique d’une ville française sous l’occupation)

Marcel Ophüls, André Harris, 1969

Clermont-Ferrand et l’Auvergne, pendant les années 40 à 45, la guerre, la défaite, l’occupation allemande, le départ de l’occupant, la résistance triomphante, la fin de la guerre.

Il était une fois dans l’Ouest

Sergio Leone, 1968

Il était une fois dans l’Ouest est un film dont l’action se passe lors de la conquête de l’Ouest américain. Il tourne autour de la construction du chemin de fer et met en scène divers personnages représentatifs des westerns classiques pour mieux les détourner. Ainsi, le film se trouve être le point au départ improbable entre western américain et western spaghetti.

Esprit du temps (L’)

Johan Van der Keuken, 1968

1968 a été une année de bouleversements. La caméra du cinéaste capte « l’état d’esprit » de cette époque en pleine mutation.

Salesman - Le vendeur de bibles

Albert Maysles, David Maysles, Charlotte Zwerin, 1968

Quatre américains moyens font du porte à porte à travers la Nouvelle-Angleterre. Ils vendent des bibles, «  le plus bel ouvrage de littérature de tous les temps  ».

Joli mois de mai (Le)

Atelier de recherche cinématographique (ARC), 1968

Les manifestations de 68 à travers l’Europe. Regard sur quelques événements précis qui ont particulièrement marqué Mai 68.

Inde fantôme - Réflexions sur un voyage (L’)

Louis Malle, 1968

En 1968, Louis Malle réalise L’Inde fantôme, réflexions sur un voyage.

High School

Frederick Wiseman, 1968

Réalisé à la North East high School de Philadelphie, établissement fréquenté par les enfants de la middle class blanche.

2001 : l’odyssée de l’espace

Stanley Kubrick, 1968

A l’aube de l’Humanité, dans le désert africain, une tribu de primates subit les assauts répétés d’une bande rivale, qui lui dispute un point d’eau. La découverte d’un monolithe noir inspire au chef des singes assiégés un geste inédit et décisif. Brandissant un os, il passe à l’attaque et massacre ses adversaires. Le premier instrument est né.

Shadoks (Les)

Jacques Rouxel, 1968

Cette série mythique raconte les histoires des Shadoks, sortes d’oiseaux rondouillards avec de longues pattes et de petites ailes ridicules, ainsi baptisés pour la consonance anglo-saxonne du nom et en clin d’œil au capitaine Haddock, selon leur créateur.

One + one (Sympathy for the devil)

Jean-Luc Godard, 1968

Film mythique réalisé en 1968 avec les Rolling stones

Gendarme se marie (Le)

Jean Girault, 1968

Le Maréchal des logis-chef Cruchot rencontre, suite à un accident, Josépha, la veuve d’un colonel de gendarmerie. Sous le charme, et pour plaire à la belle, Cruchot fait de nombreux efforts.

Erotissimo

Gérard Pirès, 1968

C’est un film sur « l’air du temps » en 68, ou comment Mai 68 a influé sur la libération des mœurs… La femme d’un petit patron sur-occupé s’ennuie ; pour tuer le temps, elle décide de devenir une femme « érotique ».

CGT en Mai 68 (La)

Réalisation collective sous la direction de Paul Seban, 1968

Produit par la CGT, ce film se veut à la fois une chronique du vaste mouvement de grève de Mai 68 et une analyse du rôle de la centrale syndicale durant les « événements ».

Reprise du travail aux usines Wonder - Wonder, Mai 68 (La)

Jacques Willemont, 1968

Un groupe d’étudiants de l’IDHEC en grève vient filmer un militant de l’OCI (Organisation communiste internationaliste), le 10 juin, à l’usine Wonder de Saint-Ouen. L’équipe de tournage arrive sur place au moment où la reprise du travail vient d’être votée et décide de filmer…Une jeune ouvrière refuse de reprendre le travail.

Cléon

Réalisation collective, 1968

Cléon, l’une des premières usines à se mettre en grève en Mai 68. Les grévistes de l’usine Renault décrivent le quotidien de l’occupation et débattent de l’accès à la culture et de la reprise du travail.

Cannes 68

Selim Sasson, 1968

À Cannes, le 18 mai 1968, le Comité de défense de la Cinémathèque Française appelle le jury du festival à démissionner et ses organisateurs à interrompre les projections en solidarité avec les étudiants et ouvriers en grève.

Baisers volés

François Truffaut, 1968

Réformé, Antoine s’empresse d’aller revoir Christine, une jeune fille qu’il aime d’un amour presque sans espoir. Avec l’aide chaleureuse des parents de la jeune fille, il décide de trouver du travail. Tout d’abord veilleur de nuit, il est très vite engagé dans une agence de détectives… Une galerie de portraits piochés dans la France des années soixante.

Avignon-sur-scène

Sylvain Roumette, Pierre Samson, 1968

Avignon sur scène « n’est pas une chronique du Festival d’Avignon 1968. Il est simplement l’écho de quelques questions qui furent posées au théâtre et à la culture ». Le film se construit sur l’alternance d’extraits de représentations scéniques (Ballet du XXe siècle de Maurice Béjart, Living Théâtre de Julian Beck) et de discussions souvent houleuses autour de la fonction sociale et politique du théâtre.

Mister freedom

William Klein, 1968

Mister Freedom, membre d’une organisation fasciste américaine, arrive en France pour mettre de l’ordre dans cette nation de 50 millions de « pleurnichards ». Ce justicier international a pour mission de libérer la France…

Deux ou trois choses que je sais d’elle

Jean-Luc Godard, 1968

« Elle », c’est la région parisienne, ses grands ensembles et le malaise qu’ils drainent… Un constat noir sur la perdition de la société industrielle… Portrait psycho-sociologique d’une jeune femme vivant dans un grand ensemble de banlieue.

Barbarella

Roger Vadim, 1968

Cette adaptation réussie de la bande dessinée érotico-soft de Jean-Claude Forest réunit toutes les qualités de la fantaisie hallucinée.

Deux marseillaises (Les)

Jean-Louis Comolli, André S. Labarthe, 1968

À l’occasion de la campagne électorale pour les élections législatives de juin 1968 à Asnières, ce documentaire filme au jour le jour les élections marquées par les événements de Mai 68.

Black Panthers

Agnès Varda, 1968

En 1968, les Black Panthers d’Oakland font des rallyes d’information sur le procès politique d’un de leurs leaders, Huey Newton, afin d’attirer l’attention des Américains et de mobiliser les consciences noires.

Oser lutter, oser vaincre

Jean-Pierre Thorn, 1968

La lutte de classe et le révisionnisme dans l’usine de Renault Flins occupée par les ouvriers ». La grève à l’usine Renault de Flins du 15 mai au 18 juin 1968 : la spontanéité du mouvement ouvrier à l’intérieur de l’usine se heurte aux manœuvres syndicales de la CGT.

Charnière (La)

Antoine Bonfanti, 1968

La réaction sonore des ouvriers suite à la première projection de A BIENTOT J’ESPERE de Mario Marret et Chris Marker.

À bientôt, j’espère

Chris Marker, Mario Marret, 1968

En mars 1967, à Besançon, une grève éclate aux établissements Rhodiaceta. Les revendications mises en avant ne concernent plus seulement les salaires ou la sécurité de l’emploi, mais le mode de vie que la société impose à la classe ouvrière.

Belle de jour

Luis Buñuel, 1967

Séverine et Pierre forment un jeune couple apparemment sans histoires. En fait, Séverine, épouse réservée, est en proie à des fantasmes tenaces et déstabilisants. Un jour, la jeune femme apprend l’existence de la « maison de madame Anaïs », une maison de rendez-vous. Troublée par cette révélation et poussée par une étrange pulsion, elle contacte madame Anaïs et devient bientôt la troisième « pensionnaire ». Elle y retourne chaque après-midi. L’effet thérapeutique de cette activité clandestine se fait peu à peu sentir.

Big Ben - Ben Webster in Europe

Johan Van der Keuken, 1967

La personnalité et le talent de Ben Webster, le saxophoniste américain installé à Amsterdam, ont profondément marqué le cinéaste. Légende vivante du jazz et du blues, c’est un homme violent et doux.

Vieil homme et l’enfant (Le)

Claude Berri, 1967

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un petit Parisien est placé chez un couple de personnes âgées qui ignorent qu’il est juif.

Week-end

Jean-Luc Godard, 1967

À la veille de mai 68, la société de consommation débouche sur une série d’embouteillages et d’accidents.

Contrebandières (Les)

Luc Moullet, 1967

À la frontière franco-mexicaine, les tribulations de deux jolies contrebandières.

Titicut follies

Frederick Wiseman, 1967

L’effroyable quotidien des détenus du pénitencier psychiatrique de Bridgewater dans le Massachusetts.

Blow up

Michelangelo Antonioni, 1967

Dans un parc de Londres, un jeune photographe surprend ce qu’il croit être un couple d’amoureux. Il découvre sur la pellicule une main tenant un revolver et un corps allongé dans les buisssons…

Tante Zita

Robert Enrico, 1967

Alors que sa tante adorée se meurt, Anne erre dans les rues de Paris et fait des rencontres insolites, amicales et amoureuses… Un film plein de charme sur le douloureux passage à l’âge adulte…

Chinoise (La)

Jean-Luc Godard, 1967

Dans un appartement dont les murs sont recouverts de petits livres rouges, des jeunes gens étudient la pensée marxiste-léniniste. Réalisé un an avant les événements de Mai 68, La Chinoise est considéré comme un film prophétique.

Au feu les pompiers

Milos Forman, 1967

Dans une petite ville de Tchécoslovaquie le bal des pompiers se prépare mais tourne à la catastrophe. Farce provocante de Milos Forman qui utilise le registre de la comédie pour livrer un pamphlet politique et social virulent.

Alexandre le bienheureux

Yves Robert, 1967

Alexandre, cultivateur et force de la nature, décide à la mort de sa femme de prendre un repos bien mérité. Il se déclare en congé à vie. Une joyeuse fable qui fait l’éloge de la paresse.

Sixième face du pentagone (La)

Chris Marker, François Reichenbach, 1967

Tournant dans la radicalisation de la lutte aux États-Unis, la Marche sur le Pentagone du 21 octobre 1967 est filmée depuis la préparation dans les locaux de Greenwich Village jusqu’aux affrontements, et la nuit dans les cellules des commissariats de Washington.

Règne du jour (Le)

Pierre Perreault, 1967

Alexis Tremblay, cultivateur québécois à la retraite décide de partir en France à la recherche de ses racines, sur les traces d’un lointain ancêtre ayant émigré au Canada.

Forgerons des Hermaux (Le)

Jean-Dominique Lajoux, 1967

Portrait de Jules Cabassut, ancien forgeron du village des Hermaux, en Lozère.

Playtime

Jacques Tati, 1967

Dix ans après Mon Oncle, revoici Monsieur Hulot, perdu dans les dédales d’un Paris ultra-moderne.

Matinales (Les)

Jacques Krier, 1967

Reportage sur les femmes de ménage qui, à l’aube, nettoient les bureaux, les cafés ou les grands magasins.

Loin du vietnam

Collectif : Jean-Luc Godard, Joris Ivens, William Klein, Claude Lelouch, Chris Marker, Alain Resnais, 1967

1967, un groupe de cinéastes décide d’affirmer son soutien au peuple vietnamien en lutte contre les USA, le but n’étant pas de réaliser un documentaire sur le Vietnam, mais d’ouvrir une réflexion sur cette guerre impérialiste.

Signore e signori

Pietro Germi, 1966

3 histoires dans une ville catholique italienne ou chacun discute des affaires privées d’autrui sur une térasse de café et ou la trahison semble la règle. Le clergé avec la morale chrétienne et les moeurs sociales forcent tout ce petit monde a essayé de sauver les apparences en public. Et si l’affaire devient trop public, la police se charge de constater l’adultère.

Bataille d’Alger (La)

Gillo Pontecorvo, 1966

Une reconstitution de la bataille d’Alger de 1957, à l’occasion du soulèvement de la population algérienne musulmane par le FLN contre le pouvoir colonial français, et de la tentative du détachement parachutiste de l’armée française de « pacifier » le secteur.

Exposition 1900

Marc Allégret, 1966

Présentation de l’Exposition Universelle de Paris en 1900, avec des images d’époque, pour la plupart tournées par les opérateurs des frères Lumière.

Rotterdam Europoort

Joris Ivens, 1966

Un film sur le plus grand port du monde réalisé avec un format hybride.

Katia et le crocodile

Vera Simkova, jan Kucera, 1966

Katia, petite fille de huit ans, se voit confier par un garçon les étonnants animaux de sa classe qu’il doit garder pendant les vacances. Inconsciente, sa petite sœur libère l’animalerie. Une délirante course-poursuite s’ensuit alors dans tout le quartier…

Jean Renoir le patron

Jacques Rivette, 1966

Sur les bords de la Marne, en 1966, Jean Renoir et Michel Simon dialoguent autour de la direction d’acteurs. Cette émission est la deuxième d’un tryptique consacré par Jacques Rivette au grand cinéaste.

Bombe (La)

Peter Watkins, 1966

Une bombe atomique soviétique tombe sur le Kent. Description minutieuse et sobre des effets immédiats et à court terme.

Herman Slobbe

Johan Van der Keuken, 1966

Au cours du tournage de l’enfant aveugle, Johan Van der Keuken remarque Herman Slobbe auquel il consacre un deuxième film.

Pasolini l’enragé

Jean-André Fieschi, André S. Labarthe, 1966

Documentaire réalisé pour la série de Jeanine Bazin et André S. Labarthe : Cinéastes de notre temps. Alors ? Monsieur Pasolini, pourquoi le cinéma ?

Si j’avais quatre dromadaires

Chris Marker, 1966

« Avec ses quatre dromadaires Don Pedro d’Alfaroubeira courut le monde et l’admira. Il fit ce que je voudrais faire. Si j’avais quatre dromadaires. » Un photographe amateur et deux de ses amis commentent des images prises un peu partout dans le monde.

Fléaux en cadence

Jean-Dominique Lajoux, 1966

Exclusivement consacré aux gestes du battage, ce film montre un véritable ballet, cadencé par les frappes des fléaux sur le tapis de seigle recouvrant l’aire à battre.

Chasse au lion à l’arc (La)

Jean Rouch, 1965

De 1957 à 1964, il suit les chasseurs Gao de la région de Yatakala et le film retrace les épisodes de cette chasse où technique et magie sont intimement liées.

Créatures (Les)

Agnès Varda, 1965

Ce film raconte une double histoire : la vie d’un couple et la naissance d’un roman. La vie comme un jeu d’échecs dans un conte sans fées.

Amours d’une blonde (Les)

Milos Forman, 1965

Conte de fée cruel, le film est le reflet d’une jeunesse insouciante mais bien vivante.

Quatre Murs

Johan Van der Keuken, 1965

1965, Amsterdam traverse une grave crise du logement. Accueilli dans de minuscules appartements que partagent des familles nombreuses, le cinéaste se livre à une description minutieuse de « l’espace habitable ».

Beppie

Johan Van der Keuken, 1965

Beppie a dix ans. C’est une vraie gamine d’Amsterdam, qui raconte au cinéaste ce dont est fait sa vie quotidienne et ce qui la préoccupe : la vie, la mort, la télévision, l’amour, l’argent…

A valparaiso

Joris Ivens, 1965

Au départ, A Valparaiso était un exercice d’étudiants chiliens sous la direction de Ivens. Le réalisateur a associé ses élèves à son travail. Le film est devenu une œuvre remarquable et une superbe analyse du phénomène urbain dans laquelle coexistent poésie et militantisme.

Mariage à l’italienne

Vittorio De Sica, 1964

Pendant la seconde guerre mondiale, Domenico Soriano, commerçant appartenant à une famille napolitaine aisée, rencontre dans un bordel Filumena Marturano, une femme d’origine humble. Il en tombe amoureux et l’emmène vivre chez lui. Après vingt ans de concubinage, et bien qu’elle ait toujours scrupuleusement joué son rôle de femme et de domestique, Filumena n’a pas encore reçu de proposition de mariage et décide de faire croire à Domenico qu’elle est mourante…

Soy Cuba

Mikhaïl Kalatozov, 1964

Soy Cuba nous fait découvrir l’évolution de Cuba, depuis la dictature de Batista jusqu’à la révolution menée par Fidel Castro et Ernesto Che Guevara, à travers quatre histoires teintées d’une certaine subjectivité quant à l’apport du communisme dans l’île des Caraïbes.

Bonheur (Le)

Agnès Varda, 1964

Un menuisier aime sa femme, ses enfants et la nature. Ensuite il rencontre une autre femme, une postière, qui ajoute du bonheur à son bonheur.

Bataille de Culloden (La )

Peter Watkins, 1964

Culloden, en Ecosse, 1746. Les soldats anglais affrontent les paysans fatigués, mal armés, des clans des Highlands. En filmant cette bataille comme un reportage de télévision, Peter Watkins en montre toute l’horreur.

Enfant aveugle (L’)

Johan Van der Keuken, 1964

Quelle perception a un enfant aveugle de la réalité ? Le cinéaste a passé deux mois dans une institution spécialisée aux Pays-Bas pour répondre à cette question.

Douceur du village (La)

François Reichenbach, 1964

Loué est le type moyen de gros bourg à la fois centre de communications et centre commercial. L’instituteur du village, véritable chef d’orchestre de l’harmonie municipale, commente les petits évènements de la vie rurale qui dépeignent la vie d’un village au début des années 60.

Tontons flingueurs (Les)

Georges Lautner, 1963

Sur son lit de mort, le Mexicain fait promettre à son ami d’enfance, Fernand Naudin, de veiller sur ses intérêts et sa fille Patricia. Fernand découvre alors qu’il se trouve à la tête d’affaires louches dont les anciens dirigeants entendent bien s’emparer. Mais, flanqué d’un curieux notaire et d’un garde du corps, Fernand impose d’emblée sa loi.

Main basse sur la ville

Francesco Rosi, 1963

Sous l’impulsion de l’entrepreneur Nottola, la municipalité de Naples transforme des terrains agricoles en terrains constructibles. Les spéculateurs construisent sans précaution et le chantier provoque l’écroulement d’une maison ancienne et des morts. Ce drame ayant lieu peu avant les élections municipales, les débats font rage dans la majorité qui cherche à évincer Nottola tandis que l’opposition, menée par le conseiller communiste De Vita, pousse à la création d’une commission d’enquête.

Adieu Philippine

Jacques Rozier, 1963

Paris, 1960. Michel doit partir faire son service en Algérie, il séduit deux amies inséparables « comme les amandes philippines »… Improvisation, lyrisme et fausse légèreté sur fond de guerre annoncée…

Germinal

Yves Allégret, 1963

Embauché comme mineur à Montsou, dans le Nord de la France, le jeune Etienne Lantier découvre la souffrance d’une population misérable et déshéritée. Gagné aux idées socialistes, il appelle les mécontents à faire la grève et à constituer une caisse de prévoyance. Le mouvement se durcit…

Méthode I

Mario Ruspoli, 1963

La radiotélévision française se met à l’heure des techniques du cinéma direct avec Mario Ruspoli qui entraîne avec lui, en 1962, des techniciens les futurs grands opérateurs et ingénieurs du son.

Guépard (Le)

Luchino Visconti, 1963

1860, en Sicile. Tandis que son neveu Tancrède rejoint les troupes de Garibaldi, le prince Salina assiste à l’effondrement de l’aristocratie.

Salut les cubains

Agnès Varda, 1963

Agnès Varda rapporte de Cuba mille huit cents photos en noir et blanc, images prises quatre ans après l’arrivée au pouvoir de Fidel Castro. Elle les filme en rythme et les commente, portant ainsi à l’écran un fulgurant kaléidoscope résonnant au son des espoirs de la révolution et des percussions.

Sécheresse

Nelson Pereira dos Santos, 1963

L’âpre lutte pour la survie d’une famille paysanne du nord-est du Brésil, à la fois aux prises avec la sécheresse et les abus de pouvoir des autorités.

Joli mai (Le)

Chris Marker, Pierre Lhomme, 1963

Filmé en deux parties dans le Paris du mois de mai 1962, Chris Marker interroge des hommes et des femmes sur les problèmes politiques, sociaux et de leur vie quotidienne.

Mourir à Madrid

Frédéric Rossif, 1963

A partir d’archives cinématographiques, l’histoire de l’Espagne de 1931 à 1939.

Pour la suite du monde

Michel Brault, Pierre Perrault, 1962

Documentaire poétique et ethnographique sur la vie des habitants de l’Isle-aux-Coudres rendue d’abord par une langue, verte et dure, toujours éloquente, puis par la légendaire pêche au marsouin, travail en mer gouverné par la lune et les marées. Un véritable chef-d’œuvre du cinéma direct.

Enfance d’Ivan (L’)

Andreï Tarkovski, 1962

Orphelin depuis l’assassinat de sa famille par les nazis, Ivan, 12 ans, est devenu éclaireur au sein de l’armée russe. Contre l’aval de ses supérieurs, il accepte une dernière mission délicate.

Jules et Jim

François Truffaut, 1962

1912, deux amis inséparables s’éprennent de la même femme. Truffaut adapte le roman d’Henri-Pierre Roché pour réaliser cet hymne à l’amour. Ce film a soufflé les premiers airs de liberté de ces « années 68 ».

Jetée (La)

Chris Marker, 1962

Une catastrophe nucléaire a détruit toute vie humaine à la surface de la terre. Paris a été rayé de la carte. Les « vainqueurs » de cette guerre nucléaire cherchent le moyen de sauver la race humaine.

Amour existe (L’)

Maurice Pialat, 1962

Aubervilliers, Pantin, Courbevoie, Nanterre…Un itinéraire à travers la banlieue parisienne de la fin des année cinquante.

Brutalité des pierres (La)

Alexander Kluge, 1961

Avec son premier film, le cinéaste allemand Alexander Kluge décide de faire face à l’histoire de son pays. Son court métrage s’attarde sur le passé et le présent du Reichsparteitagsgelände, complexe construit par l’architecte en chef du parti nazi Albert Speer.

Rocco et ses frères

Luchino Visconti, 1961

Une famille du sud de l’Italie est contrainte par la misère d’émigrer vers le nord pour y trouver du travail. Simone réussit à devenir boxeur professionnel mais sera laminé par ce milieu malsain. Rocco s’essaie à différents métiers avant d’être poussé à faire de la boxe, sport qu’il déteste mais où il devient un champion. Tous deux aiment la même femme, Nadia, une prostituée.

Cléo de 5 à 7

Agnès Varda, 1961

Cléo, belle et chanteuse, attend les résultats d’une analyse médicale. Cléo vit quatre-vingt-dix minutes particulières. Son amant, son musicien, une amie puis un soldat lui ouvrent les yeux sur le monde.

Belle américaine (La)

Robert Dhéry, 1961

En achetant pour 500 francs une superbe voiture américaine, Marcel, ouvrier en usine, a fait l’affaire de sa vie. Cette « belle américaine » va néanmoins lui causer de nombreux déboires…

West Side Story

Jerome Robbins, Robert Wise, 1961

Deux bandes rivales s’opposent dans le West Side à New York. D’un côté, les Jets, américains blancs, de l’autre, les Sharks, portoricains. Les choses s’enveniment lorsqu’un ami de Riff, le chef des Jets, tombe amoureux de Maria, une portoricaine…Adaptation d’un spectacle théatral librement inspiré de « Roméo et Juliette », le film est un témoin privilégié du mal-être d’une génération d’apatrides.

J’ai huit ans

Yann Le Masson, 1961

Film réalisé à partir de dessins d’enfants algériens recueillis dans un camp en Tunisie.

Regard sur la folie

Mario Ruspoli, 1961

En 1960, Mario Ruspoli décide de tourner un documentaire sur l’hôpital psychiatrique de St Alban en Lozère. Pari courageux, à une époque où la folie est un sujet tabou, totalement occulté par la société.

Zazie dans le métro

Louis Malle, 1960

La découverte de Paris par une petite provinciale, qui veut absolument prendre le métro.

Petit soldat (Le)

Jean-Luc Godard, 1960

Dans ce premier film politique, Jean-Luc Godard raconte le cauchemar de Bruno Forestier, petit tueur à la solde de l’OAS, qui, tout à coup et sans raison apparente, hésite à honorer un contrat.

Garçonnière (la)

Billy Wilder, 1960

Pour obtenir de l’avancement, un employé prête son appartement à ses supérieurs, qui l’utilisent comme garçonnière. D’une histoire sordide, Billy Wilder fait une comédie pétillante d’intelligence.

Kateb Yacine, l’amour et la révolution

Kamal Dehane, 1960

Kateb Yacine, écrivain et poète algérien d’origine berbère, instruit dans la langue du colonisateur, considérait la langue française comme « le butin de guerre » des algériens. « la Francophonie est une machine politique néo-coloniale qui ne fait que perpétuer notre aliénation, mais l’usage de la langue française ne signifie pas qu’on soit l’agent d’une puissance étrangère et j’écris en français pour dire aux français que je ne suis pas français » déclarait-il en 1960. Ce film reste l’archive principale sur ce personnage lumineux dont l’œuvre traduit la quête d’identité d’un pays aux multiples cultures et les aspirations de son peuple

Samedi soir et dimanche matin

Karel Reisz, 1960

A Notthingam, en Angleterre, un ouvrier mecontent de son sort se compromet avec une femme mariee.

Demain à Nanguila

Joris Ivens, 1960

« Demain à Nanguila » retrace, à travers l’histoire de Sidibé Moussa et la chronique d’un petit village du Mali, la vie au quotidien de l’Afrique de la décolonisation et montre l’émergence de la conscience collective à propos de la signification du mot Indépendance.

La dolce vita

Federico Fellini, 1960

Le chroniqueur Marcello fait le tour des lieux a scandale pour alimenter les potins d’un journal a fort tirage.

À bout de souffle

Jean-Luc Godard, 1960

L’itinéraire d’un jeune délinquant qui, après avoir volé une voiture et tué un policier, est traqué par la police…

Chronique d’un été

Jean Rouch, Edgar Morin, 1960

Etes-vous heureux  ? Edgar Morin et Jean Rouch interviewent la france des années 1960. Le film est également un questionnement sur le cinéma.

Grande guerre (La)

Mario Monicelli, 1959

Un duo comique et pathétique de tire-au-flanc combinards se retrouve projeté dans la violence des combats de 14-18. Pratiquant avec bonheur le mélange des genres, ce grand classique de la comédie italienne porte un regard caustique sur la guerre et en dénonce l’absurdité tragique.

Déjeuner sur l’herbe (Le)

Jean Renoir, 1959

Le professeur Alexis est un fringant biologiste, apôtre de la fécondation artificielle grâce à laquelle il veut améliorer la race humaine. Un projet de mariage arrangé avec une responsable allemande de mouvements de jeunesse doit propulser sa candidature à la présidence de l’Europe. Seulement, au cours d’un pique-nique en pleine nature, il fait la connaissance de Nénette, une fille de la campagne, qui se met à sa disposition comme sujet d’expériences puisque, justement, elle n’est pas tellement portée sur les hommes.

Mort aux trousses (La)

Alfred Hitchcock, 1959

Roger Thornhill, publiciste, est pris dans le hall de son hôtel pour un certain Kaplan, un espion. Deux hommes tentent de le tuer et quand il retrouve l’un de ses agresseurs, celui-ci est assassiné devant ses yeux. Pris pour un meurtrier, il est obligé de fuir vers Chicago…

C’est arrivé en Limousin

Jacques Krier, 1959

Dans la Creuse, le petit hameau de Meynac compte trois maisons, trois exploitations. Jacques Krier vient à la rencontre de ces trois familles et les suit dans leur vie quotidienne.

Come back africa

Lionel Rogosin, 1959

Réalisé en noir et blanc clandestinement en Afrique du Sud, ce film militait contre la ségrégation raciale dont étaient victimes les noirs.

Paris la belle

Jacques Prévert, 1959

Une rêverie des frères Prévert sur la beauté du Paris d’hier.

Hiroshima mon amour

Alain Resnais, 1959

En août 1957, à Hiroshima, une actrice française termine un film sur la paix. Elle s’éprend d’un architecte japonais le dernier jour du tournage. Ils ont vingt-quatre heures devant eux pour vivre cette passion fulgurante.

Du côté de la côte

Agnès Varda, 1958

La Côte d’Azur vue en couleurs par Agnès Varda, qui cultive le mot d’auteur et l’image insolite. Film de commande transformé en un essai sur le tourisme, non sans un certain humour.

Lettre de Sibérie

Chris Marker, 1958

Sur les mêmes images trois commentaires différents sur le régime communiste : l’un élogieux, l’autre critique, le dernier n’ayant rien à voir avec la politique.

Famille de paysans : danger en pays chartrain

Jacques Krier, 1958

Dans ce reportage, 6ème épisode de la collection A la découverte des français diffusé en 1958, Jacques Krier part à la rencontre de la famille Morizeau.

Mon oncle

Jacques Tati, 1957

Hulot, qui habite une pittoresque maison d’un quartier populaire, vient de temps en temps distraire son neveu, qui s’ennuie dans la villa ultra-moderne de ses parents.

Django Reinhardt

Paul Paviot, 1957

De la boîte de nuit {La roulotte} au légendaire club de jazz {Le boeuf sur le toit}, Paul Paviot revient sur la vie et la carrière du guitariste qui a fondé avec Stéphane Grappelli le Hot club de France.

Mystère de l’atelier 15 (Le )

Alain Resnais, André Heinrich, 1957

Le rôle du médecin du travail dans une grande entreprise.

Mammy water

Jean Rouch, 1956

La pêche et le culte de la mer à Shama (Ghana).

Hommes de la baleine (Les)

Mario Ruspoli, 1956

Un film sur les derniers pêcheurs de baleine au harpon, une pratique que l’on pensait alors révolue depuis longtemps.

Toute la mémoire du monde

Alain Resnais, 1956

Pour cette découverte de la Bibliothèque nationale, Alain Resnais a choisi de faire systématiquement explorer les lieux par la caméra, dans de grands mouvements lents et amples que la musique de Maurice Jarre soutient d’un ostinato grave et profond.

Nuit du chasseur ( La)

Charles Laughton, 1955

Régulièrement cité dans les classements des plus grands chefs-d’oeuvre cinématographiques, La Nuit du chasseur est l’unique film réalisé par l’acteur Charles Laughton. Dans une atmosphère remplie de visions obscures, deux enfants sont traqués par un ange exterminateur.

Gens sans importance (Des)

Henri Verneuil, 1955

Jean Viard, conducteur de poids lourds sur la ligne Paris-Bordeaux, tombe amoureux d’une jeune serveuse d’un relai routier. L’affaire tourne mal…

A l’est d’eden

Elia Kazan, 1955

Une petite ville des Etats-Unis à l’aube de la Première Guerre mondiale. Cal, jeune révolté, s’oppose pratiquement, en faisant fortune, à son père qui lui préfère son frère.

Fenêtre sur cour

Alfred Hitchcock, 1955

Un reporter immobilisé par un plâtre observe de sa fenêtre les allées et venues de ses voisins. Le comportement bizarre d’un représentant de commerce l’intrigue à un point tel qu’il le croit meurtrier de sa femme. Fantasme ou réalité ?

Mystère Picasso (Le)

Henri-Georges Clouzot, 1955

Le Mystère Picasso est un film d’action. L’inventivité d’Henri-Georges Clouzot fait de ce documentaire d’art un film de suspense, d’aventures, un drame psychologique et un dessin animé !

Nuit et brouillard

Alain Resnais, 1955

Réalisé en 1955, le célèbre film d’Alain Resnais Nuit et Brouillard est resté le documentaire de référence sur la déportation. A l’aide de documents d’archives, il retrace le lent calvaire des déportés.

Lourdes et ses miracles

Georges Rouquier, 1954

Georges Rouquier, pour qui la valeur du documentaire réel et vécu l’emporte sur tout l’intérêt que peut susciter une histoire imaginée, a réalisé trois courts-métrages qui forment un reportage complet sur la vie aux aspects si divers de Lourdes.

Pointe courte

Agnès Varda, 1954

Un couple sur le point de se séparer, se questionne dans les lieux que la femme découvre, là où l’homme a été élevé, un petit village de pêcheurs près de Sète, La Pointe Courte.

Voyage à Tokyo

Yasujiro Ozu, 1953

Un couple âgé entreprend un voyage pour rendre visite à ses enfants. D’abord accueillis avec les égards qui leur sont dus, les parents s’avèrent bientôt dérangeants.

Petit fugitif (Le)

Ruth Orkin, Morris Engel, Ray Ashley, 1953

Leur maman étant obligée de s’absenter, Joe et son frère Lennie sont livrés à eux-mêmes. Lennie et ses camarades, pour se débarrasser de Joe, lui font croire qu’il a tué son frère en s’amusant à le viser avec un fusil et que la police va le poursuivre.

Aptenodytes forsteri

Mario Marret, 1953

Mario Marret parti avec les expéditions Paul-Emile Victor comme radio pour un hivernage en Terre Adélie assiste à la mort du cinéaste de l’expédition. Il s’empare de la caméra…et filme les pinguins.

Statues meurent aussi (Les)

Chris Marker, Alain Resnais, Ghislain Cloquet, 1953

A travers l’art africain et plus spécialement les statues et les masques nègres, Alain Resnais filme une virulente diatribe contre les insoupçonnables méfaits du colonialisme.

Carrosse d’or (Le)

Jean Renoir, 1952

Une libre adaptation, par Renoir, du Carrosse du Saint-Sacrement de Prosper Mérimée.

Ceux des champs

Bertrand Dunoyer, 1952

En terre limousine, l’action des paysans contre la faiblesse des prix de la viande à la vente.

Avec André Gide

Marc Allégret, 1951

Film de montage réalisé par le cinéaste Marc Allégret, intime d’André Gide, un an après la mort de l’écrivain.

Désastres de la guerre (Les)

Pierre Kast, 1951

A partir d’une série d’eaux-fortes gravées par Goya entre 1810 et 1820, et après une ouverture presque champêtre, le film décrit la brutalité de la guerre.

Bataille sur le grand fleuve

Jean Rouch, 1951

En 1951, 21 «  grands pêcheurs  » Sorko se rassemblent sous la direction du chef Oumarou pour lutter contre les hippopotames sur le grand fleuve du Niger. Pendant plusieurs mois, Jean Rouch suit ces pêcheurs avec sa caméra d’ethnologue-cinéaste.

Homme marche dans la ville (Un)

Marcel Pagliero, 1950

Après la guerre, des bâtiments bombardés sont visibles partout au Havre. Madeleine, marié à Laurent, un docker du Havre qui la bat, réussit à séduire Jean, un camarade de son mari. Mais Laurent apprend qu’il est trompé et part à la recherche de son camarade. Il est retrouvé assassiné.

Troisième homme (Le)

Carol Reed, 1949

Sur invitation de Harry Lime, son ancien ami d’études, Holly Martins, auteur de romans de western, arrive à Vienne. À peine arrivé, il a juste le temps d’assister aux obsèques de son ami, prétendument tué dans un accident de voiture. Dans cette Vienne de l’après Seconde Guerre mondiale encore en ruine et divisée en différents secteurs d’occupation alliés, Harry Lime aurait participé activement à la vente de médicaments contrefaits — la pénicilline — sur le marché noir. Troublé, Holly Martins va mener son enquête.

Chaudronnier (Le)

Georges Rouquier, 1949

Poursuivant son admirable série des métiers, Georges Rouquier, assisté de Pierre Gout.

Boulevard du crépuscule

Billy Wilder, 1949

Norma Desmond, grande actrice du muet, vit recluse dans sa luxueuse villa de Berverly Hills. Joe Gillis, un scénariste sans le sou, pénètre par hasard dans la propriété…

Point du jour (Le)

Louis Daquin, 1949

Un jeune ingénieur nouvellement nommé dans une mine du Nord s’oppose aux méthodes autoritaires de son supérieur.

Guernica

Alain Resnais, 1949

Le 26 avril 1937, la petite ville espagnole, républicaine, de Guernica est bombardée par l’armée franquiste. Elle est rasée et incendiée. Cest la première fois dans l’histoire que l’aviation s’attaque ainsi à une population civile. On dénombra deux mille morts.

Faits divers à Paris

Dimitri Kirsanoff, 1949

L’aventure de Raymonde commence le plus banalement du monde : elle abandonne son village, ses parents et son fiancé François pour fuir sa condition paysanne.

Roi et l’oiseau (Le)

Paul Grimault, 1948

Le roi Charles V et III font-huit-et-huit-font-seize règne en tyran sur le royaume de Takycardie. Seul un oiseau osera l’affronter. Le roi est amoureux d’une bergère qui orne un tableau de sa chambre royale, mais elle est déjà éprise d’un ramoneur.

Allemagne année zéro

Roberto Rossellini, 1948

Berlin, l’été 1945, juste après la capitulation allemande. La famille Kohler est obligée de partager avec quatre autres locataires un appartement beaucoup trop petit. Edmund qui a tout juste douze ans est confronté à la dure réalité de la vie. Il comprend vite la misère de sa famille et lui vient en aide en gagnant de l’argent à n’importe quel prix !

Terre tremble (La)

Luchino Visconti, 1948

L’aîné des Valastro, une famille de pêcheurs, se révolte contre les mareyeurs. Propriétaires des bateaux et des filets, ils sont en position de force pour acheter le poisson au plus bas prix, réduisant du même coup les pêcheurs à la misère.

Ecole buissonnière (L’)

Jean-Paul Le chanois, 1948

Les révolutionnaires méthodes d’un jeune instituteur, Pascal Laurent, qui débarque dans un petit village provencal, Salaizes, pour remplacer un enseignant sur le point de partir à la retraite…

Antoine et Antoinette

Jacques Becker, 1946

Antoine, ouvrier imprimeur, aime Antoinette, jolie et coquette vendeuse dans un grand magasin des Champs-Elysées. Leur vie réglée et heureuse, faite de petits riens, de gentillesse, d’un peu de jalousie et de rêve aussi, frôlera une fois le drame sous la forme d’un billet de loterie perdu mais finalement retrouvé.

Père tranquille (Le)

René Clément, 1946

Pendant l’Occupation allemande, un quinquagénaire d’apparence tranquille mène en réalité les opérations de résistance dans sa région.

Portes de la nuit (Les)

Marcel Carné, 1946

Paris, février 1945. Malou, une jeune femme déçue par son mari profiteur de la guerre, rencontre une nuit le jeune Diego, militant de la Résistance. Mais le destin, personnifié par un clochard mystérieux, va mettre sur leur chemin de dures épreuves dont ils ne sortiront pas indemnes.

Paris 1900

Nicole Védrès, 1946

Chronique de 1900 à 1914 à travers des extraits de 700 films d’archives. Le choix des images et la justesse de ton du commentaire ont fait de ce film un classique du genre.

Bataille du rail (La)

René Clément, 1946

Hommage aux cheminots qui pour la plupart luttèrent corps et âmes pour entraver le bon fonctionnement de l’organisation allemande.

Assassins d’eau douce

Jean Painlevé, 1945

Découverte d’un monde parallèle au nôtre, dans les étangs où tout semble tranquille et donne, sous les nénuphars, l’apparence de la sérénité. Jean Painlevé donne une vision fantastique et cruelle d’un univers où chacun ne peut survivre qu’au détriment d’un autre.

Farrebique (ou les 4 saisons)

Georges Rouquier, 1945

La chronique d’une famille de paysans aveyronnais au rythme des quatre saisons.

Au Bonheur des dames

André Cayatte, 1943

Le drame économique et social du XIXe siècle. Le petit magasin triomphera-t-il du grand commerce ?

Corbeau (Le)

Henri-Georges Clouzot, 1943

Les habitants d’une petite ville française reçoivent des lettres anonymes et inquiétantes signées “Le corbeau”. L’enquête menée par la préfecture piétine…

Goupi mains rouges

Jacques Becker, 1943

Les Goupi, au nombre de douze, habitent un coin de Charente. Par un jeu d’alliances, ils ont réussi à s’emparer de la quasi-totalité du village. Chaque membre du groupe est défini par un surnom et doit sacrifier à la mission du clan, celle de l’argent. Jusqu’au jour où l’un d’entre eux s’empare du magot que tous convoitent… Un grand classique du cinéma français, réalisé pendant l’Occupation.

Action stations

Joris Ivens, 1942

Le rôle des corvettes canadiennes lors des convois dans le Nord de l’Atlantique, pendant la seconde guerre mondiale

Tonnelier (Le)

Georges Rouquier, 1942

Les gestes du tonnelier dans son travail n’ont guère changé depuis les temps les plus reculés ; avec une étonnante simplicité de moyen, une grande économie d’images, l’auteur nous montre un travailleur et son ouvrage.

Nous les gosses

Louis Daquin, 1941

Le courage et l’ingéniosité d’une classe de primaire devant la caméra de Louis Daquin. Marcel Aymé signe les dialogues de cette comédie entraînante qui porte haut les valeurs d’entraide et de solidarité

Raisins de la colère (Les)

John Ford, 1940

Ce film fort raconte l’histoire de la famille Joad, lors de la Grande dépression américaine marquée par les séquelles de la crise économique et le Dust Bowl dans le sud du pays. Il raconte la vie des Américains poussés sur les routes et plongés dans la misère pendant la crise économique de 1929 lorsqu’ils sont chassés de leurs terres par les banques qui prennent possession de leurs biens fonciers.

Jour se lève (Le)

Marcel Carné, 1939

François, ouvrier sableur sans histoire, a assassiné Valentin qui a séduit Françoise, la jeune fille dont il était amoureux. Alors que la police assiège l’immeuble, il se remémore les événements qui l’ont conduit à commettre ce meurtre, et se suicide avant d’être arrêté.

Solutions françaises

Jean Painlevé, 1939

Film de commande présentant la place qu’occupait la France en 1939 du point de vue scientifique et intellectuel.

Règle du jeu (La)

Jean Renoir, 1939

Christine, La femme du marquis de la Chesnaye a invité en Sologne son amoureux Octave et son ami Jurieu qui vient de battre le record de la traversée de l’Atlantique en avion.

Sur les routes d’acier

Boris Peskine, 1938

Après avoir relaté l’histoire de l’invention du chemin de fer, de l’invention de la machine à vapeur jusqu’à la naissance de l’autorail et de l’énergie électrique, puis l’importance du chemin de fer, dans la naissance des échanges, ce film est avant tout un hymne au travail des cheminots.

Métallos (Les)

Jacques Lemare, 1938

Un documentaire militant qui montre comment se déclenche et s’organise une grève. Il rappelle à l’image de l’ensemble des occupations d’usines qui se sont déroulées pendant le Front populaire.

Breiz nevez

Collectif & Anonyme, 1938

Reportage sur la fête organisée par le Parti communiste à Pont-Labbé, le 7 août 1938.

Bâtisseurs (Les)

Jean Epstein, 1938

Ce film manifeste la volonté, de la part de la CGT , d’inscrire son action, dans une vision de la société qui réclame plus de prévision et d’action publique, anticipant les mesures de reconstruction que prendra le gouvernement après la guerre.

J’accuse (That they may live)

Abel Gance, 1937

Après avoir vécu la première guerre mondiale, Jean Diaz se consacre à l’invention d’une machine pour empêcher la guerre.

Barrios bajos

Pedro Puche, 1937

Mélodrame qui a pour décor le Barrio chino de Barcelone et met en scène un docker qui donne refuge à un jeune avocat devenu criminel et sauve une jeune fille de la prostitution

Nuestro culpable

Fernando Mignoni, 1937

Comédie satirique sur la justice, le système carcéral, l’argent et l’hypocrisie de la morale bourgeoise

Regain

Marcel Pagnol, 1937

Aubignane, un village perché sur un plateau de Haute Provence où seul habite Panturle. Tout autour, morte, la terre ne produit plus rien. D’après la Mamèche, si Panturle trouve une femme à marier, le village pourra renaître. Gedémus, un rémouleur itinérant, se dirige sur Aubignane accompagné d’une jeune femme misérable qu’il traite comme une bête de somme. Cette femme, Arsule, sera-t-elle la nouvelle Eve promise par la Mamèche ?

Neuvième grand prix cycliste de l’humanité (le)

Collectif & Anonyme, 1937

Compte rendu du neuvième grand prix cycliste de l’Humanité Le Havre-Rouen-Paris en juin 1937. Ce reportage sportif et « touristique » au ton léger, témoigne de la mobilisation sociale sous le Front populaire, ainsi que de l’intérêt du Parti communiste pour le sport.

Aurora de esperanza

Antonio Sau, 1936

La révolte d’un ouvrier de Barcelone. Devenu chômeur en 1935 il se porte à la tête d’une grande «  Marche de la faim  » : plusieurs centaines de chômeurs allant de villes en village…

Temps modernes (Les)

Charles Chaplin, 1936

Les Temps modernes marque la dernière apparition de Charlot, le Petit Homme qui avait apporté une gloire mondiale à Charles Chaplin, et qui reste le personnage de fiction le plus universellement reconnu de l’histoire.

Vie est à nous (la)

Jean Renoir, 1936

Produit par le Parti Communiste Français en vue de la campagne pour les élections de mai 1936 - qui portèrent au pouvoir le Front Populaire - La Vie est à Nous fut tourné par une équipe de cinéastes et techniciens militants communistes ou sympathisants.

Grèves d’occupations d’usine

Collectif « La Marseillaise », 1936

Actualités réalisées par des ouvriers pour représenter les importants mouvements de grévistes de juin 1936, dans la région parisienne.

Nuit à l’opéra (Une)

Sam Wood, 1935

Un des films les plus burlesques des Marx avec la célèbre scène de la cabine de bateau.

Défilé des 500 000 manifestants de la porte de vincennes, 14 juillet 1935 (Le)

Collectif & Anonyme, 1935

La journée du 14 juillet 1935, organisée au vélodrome de Buffalo à Montrouge constitue un moment clé dans la constitution du Front populaire.

Atalante  = Le chaland qui passe (L’)

Jean Vigo, 1934

L’Atalante est en rupture totale avec la majeure partie du cinéma français des années trente, cinéma de prose dur et réaliste, parfois cynique. Fragile et souvent balbutiant, L’Atalante n’est au contraire que poésie, traversée de quelques éclairs surréalistes.

Zéro de conduite

Jean Vigo, 1933

Trois internes se rebellent et organisent une révolte dans un collège de province. Une oeuvre longtemps censurée toujours d’avant-garde du cinéma français.

Colonies de vacances

Collectif & Anonyme, 1932

La municipalité communiste de Bagnolet a commandé ce film de propagande pour présenter le combat mené afin de créer la première colonie de vacances de la ville et envoyer ses enfants à la mer.

Terre sans pain

Luis Buñuel, 1932

Ethnographie de l’une des région les plus pauvres d’Espagne : Las Hurdes. La province, située près de la frontière portugaise et encerclée de montagnes, abrite une population misérable qui, jour après jour, tente de survivre à sa pauvreté.

Enthousiasme, la symphonie du Donbass

Dziga Vertov, 1931

Un documenatire qui dépeint la situation générale du pays au lendemain de la révolution russe. Le travail sur le son évoque la descente au coeur de la matière par le ralenti sonore de la sirène qui rythme la vie des ouvriers.

À nous la liberté

René Clair, 1931

Emile et Louis cherchent à s’évader de prison. Louis réussit et devient le patron d’une usine de phonographes. Emile est libéré et se retrouve employé dans l’usine de son ancien compagnon, quittant ainsi les chaînes pour la chaîne. Les deux anciens camarades se retrouvent.

Les Lumières de la ville

Charles Chaplin, 1931

En errant dans la ville, un vagabond rencontre une jeune fleuriste aveugle qui, par une suite de quiproquos, le prend pour un riche promeneur. Epris de la jeune femme, Charlot se met en tête de réunir les fonds pour guérir l’infirmité de la jeune fleuriste…

A propos de Nice

Jean Vigo, 1930

Jean Vigo tourne un pamphlet virulent où Nice devient le lieu clos d’un conflit entre deux mondes.

Ange bleu (L’)

Josef von Sternberg, 1929

Un professeur très autoritaire sombre dans la déchéance en succombant à la passion dévastatrice qu’il éprouve pour une chanteuse de cabaret…

Terre (La)

Alexandre Dovjenko, 1929

Réduit à sa trame, La Terre raconte la collectivisation de la terre ukrainienne à travers le destin d’un jeune communiste. Un chef-d’oeuvre du cinéma russe.

Voyage au Congo

Marc Allégret, 1927

Film muet qui suit le voyage-expédition que fit André Gide au Congo, filmé par Marc Allégret.

Métropolis

Fritz Lang, 1927

Des ouvriers travaillent dans les souterrains d’une fabuleuse métropole de l’an 2026. Ils assurent le bonheur des nantis qui vivent dans les jardins suspendus de la ville. Un androïde mène les ouvriers vers la révolte.

Emak Bakia

Man Ray, 1926

Premier film expérimental de Man Ray.

Cuirassé Potemkine (Le)

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1925

La mutinerie de l’équipage du Potemkine pendant la Révolution de 1905.. Le massacre sur l’escalier d’Odessa reste gravé dans toutes les mémoires. Un chef-d’oeuvre incontournable.

Croisière du Navigator (La)

Buster Keaton, Donald Crisp, 1924

Les aventures d’une jeune milliardaire et sa promise sur un bateau à la dérive…

Grève (La)

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1924

Russie, 1912. Lassés de leurs conditions de travail difficiles et suite au suicide de l’un d’eux accusé de vol, des ouvriers se mettent en grève. A l’enthousiasme des premières journées se substitue le désœuvrement puis les difficultés à subsister. Suite à une provocation orchestrée par une bande recrutée par les patrons dans les bas-fonds, la répression sera impitoyable et sanglante.

Nanouk l’esquimau

Robert J. Flaherty, 1922

La vie des Esquimaux dans le Grand Nord canadien. Ce film reste dans l’histoire du cinéma comme l’invention du genre documentaire.

Manhatta

Paul Strand, Charles Sheeler, 1921

Documentaire impressionniste sur New York.

In the land of the war canoes

Edward Sheriff Curtis, 1914

Durant cinq saisons, Curtis partage la vie des Kwakiutl sur l’île de Vancouver

Enfants d’octobre (Les)

Ali Akika, 200

Que sont devenus les enfants des bidonvilles de Nanterre ? Alima, enfant de ces « fameux » bidonvilles, remonte le temps et nous fait découvrir un destin singulier, le sien. Par quel « miracle » s’est-elle retrouvée ouvrière, employée de bureau pour finir monteuse de films ?

Kung-Fu Master

Agnès Varda

Au cours d’un printemps pluvieux, une femme de presque 40 ans, Mary-Jane, tombe amoureuse ou plutôt glisse amoureuse d’un garçon de presque 15 ans, Julien, camarade de classe de sa fille Lucy. Mystères des attirances, des désirs et des timidités, errances et erreurs du cœur…

Humanité (L’)

Bruno Dumont, 148 mn

L’histoire d’un homme simple, jeune, qui se sait peu et espère en chacun de nous. Lieutenant de police Pharaon De Winter. L’histoire de sa vie naïve. Voici son sacrifice…

Nouvelle Société

Groupe Medvedkine de Besançon, 1969-1970

La lutte de classes existe à l’échelle mondiale. Partout la classe dirigeante s’invente de nouveaux masques pour survivre. En France le dernier en date s’appelle nouvelle société. Nous n’y croyons pas. Nous n’en voulons pas. La société nouvelle nous la bâtirons sans eux, contre eux, avec vous.

Forza Bastia 78 : L’ Île en fête

Jacques Tati, Sophie Tatischeff, 1978-2001

Lors de son séjour en Corse en avril 1978, Tati filma les joyeux préparatifs du match de football qui allait opposer le club de Bastia à celui du PSV Eindhoven, Hollandais. Le film demeura sous forme de rushes jusqu’en 2000.

Zenith, Paris (Le)

Philippe Gibson, 13 mn

En 1981, le nouveau ministère de la Culture veut offrir à la jeunesse parisienne une salle de concerts digne de ce nom. Pour rendre compte de l’espace fonctionnel et convivial installé à La Villette, les interviews de Jack Lang, d’artistes et de techniciens nous éclaire sur les choix techniques qui ont présidé à sa conception.

En vie !

Manuel Poutte

Réflexion sur la société contemporaine et la menace d’un nouveau totalitarisme, imperceptible, dégradant les hommes sans les tourmenter : il ne brise pas les volontés mais les amollit, ne détruit pas mais empêche de naître…

Bophana, une tragédie cambodgienne

Rithy Panh

À travers le destin d’une jeune femme (Bophana) et de son mari, ce film revient sur les années sombres du Cambodge. Exécutés en 1976 au centre de détention S21, c’est à partir de leur correspondance que Rithy Panh fait le récit emblématique de l’histoire tragique de tout un peuple.

Cent ans d’économie rurale

Gérard Delahaye, Jean-Louis Mahé, 1987-1998

Montage de différents documents(séquences et photos d’archives, dessins, schémas, films de l’époque) pour appréhender sans difficulté les transformations successives du monde rural français ces cent dernières années.

Comment Yukong déplaca les montagnes

Joris Ivens, Marceline Loridan, 1973;1975

Série de 7 long métrages et 5 court-métrages réalisés sur la révolution culturelle en Chine qui a eu lieu entre 1966 et 1969.

Portraits

Alain Cavalier, 1988;1991

24 magnifiques portraits de femmes. Chacun a pour but d’archiver le travail manuel féminin. C’est l’histoire d’une rencontre, un recueil de souvenirs, la mémoire d’une époque.