Rwanda, un cri d’un silence inouï

Un film de Anne Lainé

 2003  France  Documentaire  52 mn  Couleur  DVCAM  Mode de production : Télévision  VF

Producteur :
Little Bear Productions (7-9 rue Arthur Groussier, 75010 Paris, Tél : 01.42.38.06.55, Fax : 01.42.45.00.33, Mail : littlebear@littlebearproduction.com)
Distributeurs :
Images de la culture (CNC) (291 boulevard Raspail, 75014 Paris, Tél : 01 44 34 34 40, Fax : 01 44 34 37 25, @ : idc@cnc.fr)
Little Bear (7/9, rue Arthur Groussier, 75010 Paris, Téléphone : 01.42.38.06.55, Fax : 01.42.45.00.33)

Au Rwanda, aujourd’hui, 7 ans après le génocide, une grande partie de la population vit avec une bombe dans la tête qui peut exploser à tout moment. Ces gens, rescapés de tous âges du génocide, font ce que les psychiatres appellent des « rêves traumatiques ».

Ces « rêves traumatiques » sont extrêmement invalidants car ils privent les gens de tout repos : ils consistent à revivre avec un réalisme total – tous les sens sont mobilisés – le moment douloureux (viol, massacre d’un parent…) vécu par la victime. De plus, ils génèrent la culpabilité, la peur, la dépression, handicapant la réflexion et la vie. On constatera que si la parole sur le génocide est partout, dans toutes les bouches, dans tous les lieux, le récit premier des victimes est figé, immuable et sans affect. Ce faisant, la victime tente de « gommer » quelque chose d’ineffaçable et garde ainsi le trauma prêt à ressurgir n’importe quand, comme une bombe à retardement.

Sur le terrain, des hommes et des femmes se battent pour atténuer ces souffrances : nous découvrons notamment le travail du Dr Naasson Munyandamutsa, psychiatre, et de Jeanne Mukamusoni, psychothérapeute au sein d’AVEGA (Association des Veuves du Génocide d’Avril). Nous verrons que ces pratiques thérapeutiques apportent un soutien essentiel aux rescapés et, en effectuant un travail contre l’oubli, participent à la reconstruction de ce pays traumatisé par l’horreur du génocide.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :
Dans la sélection filmographique :
Projeté dans le festival :