Discrimination

in Que chacun devienne « l’obligé du monde »

Sentiers du chemin : Sans papiers – Discrimination – Droit d’asileRéfugiésEsclavageMinoritésMigrationsPersonnes affamées

Films dans la base

Arbre (L’)

Hakob Melkonyan, 2015

Hakob Melkonyan évoque l’histoire de sa grand-mère, Azniv Martirosyan, seule survivante de sa famille du génocide arménien, en 1915. Le film est centré sur l’histoire et le point de vue des enfants, dont elle fut l’une des rares rescapées. Paroles et archives présentent la manière dont les autorités turques ont planifié le massacre d’un million et demi d’Arméniens, dont 300 000 enfants.

Drôle de guerre d’Alan Turing (La)

Denis van Waerebeke, 2014

1945 : 2 ans de guerre et quelques millions de morts évités grâce à un seul homme… Alan Turing. Mathématicien, héros longtemps oublié, ce pionnier a abordé avec succès des domaines aussi variés que la logique, le cryptage, la biologie. C’est son histoire qui nous est contée dans ce documentaire.

Kosmos

Ruben Desiere, 2014

«  Kosmos  » se déroule dans le couvent du Gesù à Bruxelles, où environ 250 personnes, dont de nombreuses familles Roms d’origine slovaque, se sont réfugiées jusqu’en novembre 2013. Ruben Desiere y tournait un film, basé sur le roman «  Cosmos  » de l’écrivain polonais Witold Gombrowicz, avec la participation d’une partie des occupants. Pendant le tournage, l’expulsion des occupants devient de plus en plus probable.

À mots couverts

Violaine Baraduc, Alexandre Westphal, 2014

Dans l’enceinte de la prison centrale de Kigali, huit femmes incarcérées témoignent. Vingt ans après le génocide perpétré contre les Tutsis rwandais, Immaculée et ses codétenues racontent leur participation à la violence, retracent leur itinéraire meurtrier et se confient.

Dames de la colline (Les)

Chloé Henry-Biabaud, 2014

En 1994, on les a «  tuées  ». Aujourd’hui les rescapées de Rutonde vivent toujours sur leur colline, à l’est du Rwanda. Uniques survivantes de leur famille, bafouées jusqu’au plus profond de leur intimité, les jeunes filles sont devenues des femmes, et les mères des grands-mères. Accompagnées par une psychothérapeute franco-rwandaise, elles ont laissé la vie regagner peu à peu leur quotidien.

Sept jours à Kigali, la semaine où le Rwanda a basculé

Mehdi Bâ, Jeremy Frey, 2014

En 1994 débutait à Kigali le dernier génocide du XXe siècle. Témoins à l’appui, Mehdi Ba et Jeremy Frey reconstituent presque heure par heure les sept premiers jours de cette tragédie rwandaise.

Ligne de couleur (La)

Laurence Petit-Jouvet, 2014

Vivre en France lorsqu’on est perçu comme arabe, noir ou asiatique. Des hommes et des femmes, français de culture française, parlent chacun dans une «  lettre filmée  » de leur expérience singulière, intime et sociale, d’être regardés comme non-blancs et d’avoir à penser à leur «  couleur  ».

Adela

Avril Besson, 2013

Adela et son mari Georges, sont tous les deux Roms, originaires d’un village au Nord-Ouest de la Roumanie. Ils sont arrivés en France il y a dix ans et ont été ballottés de bidonvilles en hôtels sociaux avant de s’installer il y a quelques mois, au bord de la Nationale 7, au Sud de Paris. Adela évoque, face à la caméra d’Avril Besson, son quotidien, ses craintes et ses difficultés. Chaque jour, Adela construit l’avenir de ses enfants.

Ventre des femmes (Le)

Mathilde Damoisel, 2012

Entre 1995 et 2000, plus de 330 000 femmes et près de 30 000 hommes, Quechuas pauvres et analphabètes du Pérou, ont été stérilisés de force par le gouvernement d’Alberto Fujimori, soutenu par les instances internationales : parce qu’ils représentaient aux yeux des dirigeants péruviens et des décideurs du monde occidental la nouvelle grande menace pour l’avenir de l’humanité… Ce documentaire revient sur cette tragédie.

Histoires du carnet anthropométrique

Raphaël Pillosio, 2012

En interrogeant la permanence d’une exception juridique au cœur de la République Française, ce film propose de réfléchir à la situation passée et actuelle des Gens du Voyage.

Discriminations

Hubert Budor, 2012

Depuis plus de 15 ans, une avocate en droit social et un syndicaliste tentent de faire reculer les discriminations dans le monde du travail. Un documentaire sur leur combat.

Bruxelles - Kigali

Marie-France Collard, 2011

À Bruxelles, comme à Kigali, des rescapés du génocide des Tutsis et des massacres des Hutus modérés croisent régulièrement des suspects présumés. À la lumière d’affaires judiciaires en cours, nous suivrons le parcours de rescapés dans leur demande justice.

Convention : Mur noir/Trous blancs

Joris Lachaise, 2011

Comment un film qui prend comme point de départ la post-colonisation en Afrique rejoint la question plus générale de la colonisation des esprits et des corps par toutes les formes de « convention » ? Et comment, la célébration du cinquantenaire de l’indépendance au Mali, ce mois de septembre 2010, devient matière à interroger la fonction du rhapsode, de celui qui raconte et par conséquent crée ?

Vol spécial

Fernand Melgar, 2011

Pour la première fois en Europe, une équipe de cinéma peut pénétrer dans un centre de détention pour sans-papiers. Dans ce huis clos carcéral, la tension monte au fil des jours dans l’attente de l’expulsion.

Autre côté du mur (L’)

Denis Véricel, 2011

Comment plus de 35 ans de lutte du peuple Sahraoui ont-ils mené au tout premier soulèvement du Printemps Arabe ?

Noirs de France

Juan Gelas, 2011

Être Noir en France c’est être l’héritier de plusieurs siècles de luttes, de sacrifices et de passions pour obtenir la liberté, l’égalité et la fraternité. C’est aussi une histoire de rencontres et de combats partagés. Pour la première fois, une grande série documentaire nous plonge au cœur d’une histoire encore mal connue, avec ses pages sombres et ses moments de lumière.

Ceux qui aiment la France

Ariane Ascaride, 2010

Amina vit avec sa famille dans une cité marseillaise. Elle a 11 ans et demi, elle est d’origine maghrébine, sans-papier et elle se sent entièrement française. Amina n’aime pas les Arabes, sauf sa famille. Au moment de son entrée au collège, elle vit de nombreux chamboulements : l’agression de son père, la demande de régularisation, son premier amour. Amina s’accroche à ses illusions mais la réalité va vite la rattraper.

Roms en Résistance à Choisy-le-Roi

Sylvia Aubertin, 2010

Une vingtaine de familles roms qui occupaient un terrain sous une autoroute à Choisy-le-Roi sont expulsées. Devant l’urgence, un comité de soutien se met en place.

Bateau en carton (Le)

José Vieira, 2010

Au bord de l’autoroute à Massy-Palaiseau, des baraques de fortune abritent une centaine d’enfants, de femmes et d’hommes venus de Roumanie. Dans la Roumanie libérale et européenne, les Roms sont devenus plus que jamais des parias. Pour José Vieira, ce n’est que l’actualité d’une histoire qui n’en finit pas, celle de gens obligés de tout quitter pour conjurer la pauvreté. Ce bidonville de Massy n’est qu’à 300 m de celui où il a grandi. Comprendre cet exode, d’où viennent les gens qui habitent là, qui sont ces « étranges étrangers », comme l’ont été jadis les Portugais ou les Algériens, avec la volonté de nous les rendre familiers et de détruire les préjugés que nous avons à leur égard est l’ambition de son film.

Fille comme moi (Une)

Sandrine Goldschmidt, 2010

« Une fille comme moi » est un moment, un moment de vie et de parole des résidentes du centre d’hébergement et de réinsertion sociale « les universElles » géré par l’association « FIT, une femme, un toit » à Paris au printemps 2010.

Ulysse clandestin

Thomas Lacoste, 2010

Réaction sur le débat de l’identité nationale.

Abdelkrim et la guerre du Rif (La)

Daniel Cling, 2010

La guerre du Rif s’est déroulée officiellement de 1920 à 1926 pour mater la rébellion d’une tribu conduite par Abdelkrim au fin fond du Maroc. Qui se souvient de cette guerre ?

Après les camps, la vie

Virginie Linhart, 2009

Pour la première fois, les survivants des camps d’Auschwitz racontent ce que fut leur vie après les camps. Ils le font à la première personne, accompagnés d’archives personnelles extraites des albums de famille qui égrènent 65 ans d’une vie reconstruite après le génocide.

Amants de l’ombre (Les)

Philippe Niang, 2009

L’histoire d’une passion forte mais interdite, vécue dans l’effervescence de la Libération. Sur fond de mélodrame, ce film lève un tabou : la racisme au sein de l’armée américaine à la Libération.

Seules, les pierres ne bougent pas

Emmanuela Nelli, 2009

Au Chili des personnes luttent contre la dictature des années 80.Beaucoup d’ouvriers, de femmes et d’étudiants résistaient a l’oppression militaire pour aller vers l’émancipation.

Français sans histoire (Des)

Raphaël Pillosio, 2009

En 1912 la République Française crée des citoyens de seconde zone : « les Nomades ». Les individus catégorisés comme « Nomades » ont été internés dans des camps disséminés dans tout le pays entre 1940 et 1946.

Rien à perdre

Jean Henri Meunier, 2009

Ce film est d’abord né d’une rencontre forte et fortuite, dans une rue toulousaine, avec un homme errant « aux semelles de vent », un vagabond gouailleur et lumineux : Phil le Fakir, clown et SDF de son état, lancé alors dans une grève de la faim contre le harcèlement de la police municipale et pour le combat quotidien des Enfants de don Quichotte toulousains.

Plomb durci

Stefano Savona, 2009

Réalisé par un réalisateur qui était dans la Bande de Gaza pendant les journées dramatiques de l’opération « Plomb durci », en Janvier 2009.

To shoot an elephant

Alberto Arce, Mohammad Rujailah, 2009

Film documentaire qui offre un témoignage sur les attaques d’Israël de décembre 2008 dans la Bande de Gaza. Pendant les attaques, alors que l’armée israélienne interdisait aux journalistes étrangers d’entrer dans la Bande, Arce a réussi à rester à Gaza et a filmé comment les équipes médicales et les hôpitaux étaient pris pour cibles par les forces israéliennes alors qu’ils étaient en service.

Enfants de Don Quichotte (Les) - Acte 1

Ronan Denecé, Augustin Legrand, Jean-Baptiste Legrand, 2009

Le 26 octobre 2006, Augustin Legrand et Pascal Oumaklouf, de simples citoyens, décident de vivre dans la rue, au plus proche des sans-abri afin de les fédérer et de les amener à exiger le respect de leurs droits fondamentaux.

Impossible - Pages arrachées (L’)

Sylvain George, 2009

Placé sous les auspices de Rimbaud, Lautréamont, Dostoïevski et Benjamin, ce film s’attache à témoigner des politiques iniques qui façonnent notre temps, du caractère «  infernal  » de certaines vies politiques (celles des migrants/des immigrés, des travailleurs, des chômeurs, des étudiants…).

Sarkolonisation

Mattlouf, 2009

Montage parallèle du discours de Sarkozy à Dakar et de « Afrique 50 » de René Vautier

Chanson de Nahide (La)

Berke Bas, 2009

Lors d’un voyage sur sa terre natale à Ordu au Nord Est de la Turquie, la réalisatrice turque Berke Bas découvre les origines arméniennes de sa grand-mère et le passé de cette ville cosmopolite, un passé tragique qui reste tacite.

Marseille dans ses replis

Denis Gheerbrant, 2009

« Marseille dans ses replis » pourrait être décrit comme un trajet, la caméra comme un carnet de croquis à la main, des usines du nord de la ville au bord de mer. Marseille invisible, comme cette femme qui se cache pour mieux libérer sa parole. On pourrait mettre en sous-titre, « Marseille après la catastrophe »

Temps qu’il reste (Le)

Elia Suleiman, 2009

De 1948 à nos jours, l’histoire d’Israël et des Palestiniens, à travers la chronique intime d’une famille.

Armée du crime (L’)

Robert Guédiguian, 2009

Inspiré de l’Affiche rouge, ce film évoque les actes de résistance commis par le groupe Manouchian des FTP-MOI et son arrestation par la police française, groupe composé d’un Arménien, de Juifs d’Europe centrale, de républicains Espagnols, d’Italiens anti-fascistes, tous très jeunes.

Rachel

Simone Bitton, 2009

La vie et la mort de Rachel Corrie, une jeune pacifiste américaine écrasée par un bulldozer israélien dans la bande de Gaza en 2003, alors qu’elle tentait d’empêcher la destruction d’une maison palestinienne.

Le cinéma parle de la vraie vie (série : Il paraît qu’eux)

Greg Ruggeri, 2008

Petit film associatif pour lutter contre les discriminations et autres tracas de ce genre.

Sidney Poitier, un outsider à Hollywood

Catherine Arnaud, 2008

Sidney Poitier est la première star noire hollywoodienne. Le film retrace l’histoire de cet homme qui représenta l’espoir de toute une génération et qui permit de restaurer, par sa seule présence à l’écran, l’image de l’homme noir dans le cinéma américain, au fil de trois décennies (de 1950 à 1980). Le film mêle le récit d’un destin exceptionnel à celui du combat de la communauté afro-américaine pour les droits civiques – qu’elle ait eu la parole ou qu’elle l’ait prise de force… Sidney Poitier : un outsider à Hollywood rend un double hommage à la guerre d’un homme, unique Noir à Hollywood au milieu des Blancs, et à un combat collectif, incarné par des mouvements aussi différents que ceux de Martin Luther King et des Black Panthers, en passant par Malcom X.

Liberté

Tony Gatlif, 2008

En 1943, dans un petit village français de la zone occupée, les contrôles d’identité imposés par le régime de Vichy se multiplient. Une famille de bohémiens est harcelée, forcée à la sédentarisation, puis arrêtée. Les maire et l’institutrice du village décident de les aider.

Working on it

Karin Michalski, Sabina Baumann, 2008

Comment notre société réagit-elle à la rupture de ses normes de genre, au travail, dans la rue ?

Leïla Shahid - Palestine Forever

Michèle Collery, 2008

Ce film offre un recul particulier sur l’Histoire d’une terre déchirée, à travers l’histoire personnelle d’une ambassadrice pas comme les autres. Espoir et paix restent les maîtres mots de celle qui, depuis plus de trente ans, plaide en Europe la cause du peuple palestinien.

Remue-ménage dans la sous-traitance

Ivora Cusack, 2008

Tourné sur une période de plus de quatre ans, ce film brosse un tableau de luttes où avec peu de moyens mais une volonté tenace, des individus organisés collectivement bousculent la loi de la soumission qui règne dans le monde du travail et en particulier dans la sous-traitance.

Cité des Roms (La)

Frédéric Castaignède, 2008

Dans le ghetto de Nadejda, au cœur de la Bulgarie, Angel Tichaliev et les autres militants de l’Organisation de la jeunesse rom, une ONG locale, luttent contre la ségrégation scolaire et contre les discriminations scandaleuses dont sont victimes aujourd’hui encore les Roms.

Etrangers de l’intérieur

Juliette Jourdan, 2008

Dans une petite ville du nord de la République tchèque, le maire fait ériger un mur pour séparer les maisons tsiganes du reste de la population. Les Tsiganes se révoltent et, soutenus par des sympathisants venus de tout le pays, démontent le mur.

Après la guerre, c’est toujours la guerre

Samir Abdallah, 2008

Un carnet de route tourné au Liban pendant et après la guerre de 33 jours de l’été 2006.

Jerusalem the East side story

Mohammed Alatar, 2008

Après Iron Wall, Mohammed Alatar décrit dans Jerusalem « The East Side Story » la politique israélienne de confiscation de Jérusalem.

Miracle au Sertão ?

Jacques Hubschman, Claire Sarazin, 2008

Le film raconte les épisodes les plus marquants d’une expérience de développement rural menée par une association de paysans.

El empleo

Santiago Grasso, 2008

Ce film d’animation met en scène des hommes et des femmes dont le travail est d’incarner des objets, portemanteau, chaise, …

Slavar

David Aronowitsch, Hanna Heilborn, 2008

Comme des milliers d’autres enfants, Abouk, 9 ans et Machiek, 15 ans, ont été enlevés par une milice commanditée par le gouvernement soudanais et utilisés comme esclaves.

Videomappings : Aïda, Palestine

Till Roeskens, 2008

Six récits de réfugiés palestiniens du camp d’Aïda. Des narrateurs, on n’entendra que les voix, illustrées simultanément par une cartographie en cours.

Walpurgis

Frédéric Choffat, 2008

Lorsqu’en 1933 Hitler devient Chancelier, le polémiste autrichien Karl Kraus dénonce dans les mois qui suivent, dans un texte de 360 pages, la mise en place de la mécanique de l’horreur nazie.Imaginé comme un essai cinématographique, avec comme figure centrale le comédien José Lillo, WALPURGIS est une mise en forme visuelle et sonore de ce cri

Shâdi

Maryam Khakipour, 2008

Une troupe comique de Téhéran, chassée de son théâtre, se retrouve à la rue. Émue par le destin des «  ouvriers de joie  » Ariane Mnouchkine les invite.

Puisque nous sommes nés

Jean-Pierre Duret, Andrea Santana, 2008

Dans le Nordeste du Brésil, région semi-aride où règne une grande précarité, résident Nego et Cocada. Le premier vit dans une favella avec sa mère et ses 9 frères et sœurs, le second est orphelin depuis l’assassinat de son père. Afin de gagner un ou deux reals pour survivre, ils errent tous les soirs dans une station service, où gravitent camionneurs et bus bondés de voyageurs…

Valse avec Bachir

Ari Folman, 2008

N’ayant aucun souvenir de son expérience lors de la 1ère guerre du Liban au début des années 80, Ari Folman décide de partir à la rencontre de ses anciens camarades de guerre.

Transitland

Anna Lozano, Alexander Hick, 2008

Malgré les efforts de l’ONU et la couverture médiatique internationale de la guerre en Iraq, la réalité et la situation désastreuse des réfugiés en Jordanie reste ignorée et passée sous silence.

Toute ma vie en prison

Marc Evans, 2008

Mumia Abu Jamal est un ancien journaliste afro-américain, militant, enfermé à vie dans une prison de Pennsylvanie. Depuis plus de 25 ans, il n’a jamais cessé de clamer son innocence…

Sampari

Damien Faure, Jérôme Bonnard, 2008

Chaque année à New York, des milliers d’autochtones venus du monde entier participent à l’Instance Permanente sur les peuples indigènes. Viktor Kaisiëpo représente la Papouasie Occidentale et vient défendre les droits de son peuple colonisé par l’Indonésie depuis 1969. Il s’agit alors pour Viktor de contourner le protocole pour se faire entendre de la communauté internationale.

Mère de Hamza (La)

Jacqueline Gesta, 2008

Comment, dans le cadre d’un désastre historique vécu par les Palestiniens en 1948, expliquer la farouche persistance d’une identité dont la reconnaissance s’affirme comme la pierre angulaire d’une solution durable  ?

Los vigilantes

Christophe Cordier, 2008

Sur la place du Zocalo de Mexico, dans les montagnes du sud-est du Chiapas, des insurgés d’Atenco à ceux d’Oaxaca… La lutte continue.

Monologue de la muette (Le)

Khady Sylla, Charlie Van Damme, 2008

Pour entendre enfin la voix des «  petites bonnes   » des familles aisées de Dakar, leurs rêves et leur colère

Face cachée de l’homme (La)

Fernando Lopez, 2008

C’est un voyage, un voyage dans l’histoire de mon pays d’origine, l’Uruguay, un voyage dans mon histoire.

Enfance sauve (L’)

Tessa Racine, 2008

C’était sous l’Occupation allemande en France. Ils avaient quelques années. Ils étaient juifs. Pour les sauver, les parents les ont abandonnés. Confiés à des familles, cachés dans des maisons à Limoges, ils ont survécu.

Partisans du rail

Suzanne Chupin, 2008

« Partisans du rail » raconte la lutte clandestine menée par des cheminots limousins au sein de leur entreprise pendant la période de l’occupation allemande.

Affaire du 17e barreau (L’)

Guy Girard, 2008

Le 17e Barreau, c’est l’alliance spontanée, naïve et courageuse d’une quarantaine d’adolescents à peine sortis de la puberté. En quelques heures d’avril 1943, ils passeront de l’enfance à l’âge adulte en s’engageant dans la Résistance.

Année dernière à Vichy (L’)

Paule Muxel, Bertrand de Solliers, 2008

Film documentaire à partir des derniers témoins ayant vécu la période où s’installe Philippe Pétain et son gouvernement à Vichy. Alors qu’il existe beaucoup de films à propos de l’occupation nazie en France, ce film est le premier à entendre des gens qui ont vécu sur place cette période controversée.

Marche des gueux (La)

Louis Campana, François Verlet, 2008

Ce Film nous transporte au cœur de la marche des paysans sans terre en Inde d’octobre 2007 organisée par Rajagopal, leader du mouvement inspiré de la démarche initiée jadis par Gandhi

Sonderkommando Auschwitz Birkenau

Emil Weiss, 2007

Chargés de faire fonctionner les fours crématoires du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, de très rares déportés des «  Sonderkommandos  » (les «  commandos spéciaux  ») ont pu témoigner, bravant l’anéantissement programmé. Emil Weiss fait résonner à nouveau leurs voix défuntes.

RESF : un réseau de résistances

Agathe Dreyfus, Christine Gabory, Ivora Cusack, 2007

Série de cinq films d’actualités documentaires réalisés en 2006/2007 autour du Réseau Éducation Sans Frontières Bouches-du-Rhône (RESF13).

No border - Aspettavo che scendesse la sera

Sylvain George, 2007

Paris du point de vue des réfugiés qui y survivent, ville désolée, ville funèbre, « pestilent city »

Lee Kyung Hae

Daniel Tromben Rojas, 2007

Vie et mort d’un paysan en lutte contre l’OMC

14 kilomètres

Gerardo Olivares, 2007

14 km, c’est la distance qui sépare l’Afrique de l’Europe et la barrière qui empêche des millions d’africains de réaliser leurs rêves…

Petit blanc à la caméra rouge (Le)

Richard Hamon, 2007

Par son retentissement, Afrique 50 a joué un rôle important dans l’émergence des idées anticolonialistes dans la France de l’après-guerre. En retraçant l’histoire mouvementée du tournage du film entre le Sénégal, le Mali et la France, en re-situant Afrique 50 dans le contexte historique et politique de l’époque, Le Petit Blanc à la caméra rouge met en évidence l’importance historique du film de René Vautier.

France 2007

Jun Jee-Jung, 2007

Des corps, des visages, des regards, des lieux de vie, de l’humanité. Cela se passe en France, en 2007, dans un bidonville de Lyon, habité de Roumains, de Tziganes, oubliés de la société, sans papiers, sans droits, qu’en d’autres contrées on appellerait des intouchables.

1937

Nora Martirosyan, 2007

En deux chapitres, en deux temps, un même récit. D’une part, 1937, en plein apogée des purges staliniennes à Erevan, en Arménie alors soviétique, année de l’arrestation du père de Nora Dabagian, opposant politique. D’autre part, 2006, le récit circonstancié de cette arrestation par la vieille femme, dénommée affectueusement Baboulia, et très jeune fille alors.

Rostock - Chroniques vidéo quotidiennes de la marche contre la précarité

Canal Marches, 2007

Tenir chaque jour la Chronique de la Marche vers Rostock, par textes, photos, et vidéo. C’est le défi que se sont lancé une équipe de marcheurs

Sam

Nelly Sabbagh, Pietro Bellorini, 2007

13 août 2007 : Battambang, au Cambodge. Sam a 19 ans, elle marche sur une mine antipersonnel. Erik, 38 ans est chirurgien en mission humanitaire. Sopheat, 43 ans est démineur local.

Une planète sans frontières ?

Alain Lasfargues, 2007

Et si, dans quelques heures, l’ONU votait la suppression des frontières  ? Animant en vrai-faux direct ce compte à rebours imaginaire, Annette Gerlach et Laurent Bailly passent en revue les remous qu’une telle décision créerait d’un bout à l’autre du globe. Une réflexion ludique et passionnante sur l’immigration.

Demandeur d’asile ou l’attente…

Peuple et Culture Corrèze, 2007

A la suite d’une rencontre à Peuple et Culture avec deux assistantes sociales du Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (C.A.D.A.) de Tulle, la participation à un atelier vidéo a été proposée aux demandeurs d’asile avec lesquels elles travaillent. Voici le premier film de ce travail collectif qui concerne Joseph.

5-7 rue Corbeau

Thomas Pendzel, 2007

Petit bout de la lorgnette, le « 5-7 rue Corbeau » permet de voir loin et large, il fournit la matière d’une réflexion plus générale sur la ville, l’habitat, l’exil, et sur la possibilité de faire d’un film un lieu de mémoire.

Avenir est ailleurs (L’)

Antoine Léonard Maestrati, 2007

Plus d’un demi million d’Antillais vivent aujourd’hui en France hexagonale. A l’origine de cette présence massive, un bureau de migration mis en place par l’Etat français au début des années 1960 : le BUMIDOM (Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’Outre-mer).

Une histoire galicienne

Patrick Séraudie, 2007

Chonchiña et Francisco se sont rencontrés en 1931. Aujourd’hui, Chonchiña se raconte dans ce film qui évoque le parcours de quelques républicains en lutte contre le fascisme dans les heures les plus sombres d’un conflit préfigurant la seconde guerre mondiale.

Cauchemar bleu (Le)

Réalisation collective, 2007

Suite à la répression particulièrement féroce de la manifestation populaire du 25 novembre, les forces fédérales ont emprisonné plus de 200 personnes. Ce film regroupe des témoignages de personnes détenues ce jour-là.

Autres hommes (Les)

Michel Viotte, 2006

LÀ l’occasion de l’ouverture du musée des Arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, situé quai Branly à Paris, ce documentaire retrace l’histoire du regard occidental porté sur les peuples longtemps considérés comme “primitifs”. Une histoire dans laquelle le cinéma et la photographie ont joué un grand rôle, fixant les ultimes confrontations entre les dernières sociétés traditionnelles et l’Occident triomphant.

Harkis

Alain Tasma, 2006

1972, le sud de la France, en pleine forêt. Un camp de Harkis entouré de barbelés. Insalubrité, privation de liberté, couvre feu, tutelle administrative et financière infantilisante, travail obligatoire dans les champs constituent leurs conditions de vie. C’est dans ce camp que débarque la famille Benamar, famille qui fera tout pour s’en sortir….

Des terres pour les Sans terre

Josef Stöckli, 2006

Adejane et Fabio, avec le soutien du Mouvement des Sans Terre (MST), ont « conquis » une parcelle de terre non utilisée sur le site Mario Lago

Teshumara, les guitares de la rébellion touareg

Jérémie Reichenbach, 2006

Ce film, par la musique et les témoignages des fondateurs du groupe Tinariwen, conte la mémoire de la Teshumara, culture nouvelle issue des évènements politiques et des profonds changements de la société touareg.

Chacun sa Palestine

Nadine Naous, Léna Rouxel, 2006

Un à un, de jeunes réfugiés palestiniens nés au Liban entrent dans le studio d’un photographe. Les règles du jeu sont simples. Chacun choisit sa photo parmi quatre paysages de villes mythiques : New - York, Paris, Beyrouth et Jérusalem. Chacun se raconte, se projette et s’interroge.

Cités à la casse

Frédéric Compain, 2006

Aujourd’hui, la ville a perdu son rôle de « mettre ensemble » des groupes différents, en donnant à voir leurs diversités, leurs interdépendances et leurs relations conflictuelles.

The road to Guantanamo

Michael Winterbottom, Matt Whitecross, 2006

Fin septembre 2001, quatre musulmans britanniques s’envolent pour le Pakistan, où l’un d’eux doit se marier. Victimes de leur insouciance, trois d’entre eux seront arrêtés en Afghanistan et conduits à Guantanamo Bay, accusés à tort d’être des sympathisants d’Al-Qaida…

Au-delà de la haine

Olivier Meyrou, 2006

Par une nuit de septembre 2002, François Chenu, 29 ans, est battu à mort dans un parc par trois skinheads, parce qu’il est homosexuel

Kigali, des images contre un massacre

Jean-Christophe Klotz, 2006

Pourquoi le monde a-t-il sciemment abandonné quelque 800 000 Rwandais au génocide  ? Jean-Christophe Klotz, l’un des rares reporters présents sur place au plus fort des tueries, confronte ses images d’hier aux témoignages d’aujourd’hui. Un récit intime et universel, hanté par cette question sans réponse.

Enfants clandestins

Benoît Sourty, 2006

A travers quelques itinéraires d’enfants de la communauté juive durant la seconde guerre mondiale, ce film montre que les conditions de vie puis de survie représentent un enjeu qui va au-delà d’une simple prise en charge matérielle. Un exil est en effet toujours un drame en ce qu’il coupe les racines qui rattachent à leur culture des femmes, des hommes et des enfants pris dans la tourmente.

Cuba, une odyssée africaine

Jihan El Tahri, 2006

Et si la guerre froide nous était vraiment contée dans son théâtre le plus méconnu : l’Afrique. Sur ce continent, entre 1961 et 1989, ce ne sont pas seulement deux super puissances qui se sont affrontées, mais quatre adversaires aux intérêts opposés.

Marche des sans voix (La)

Patrice Spadoni, Thibault Dufour, 2006

1997 - 2007 : Synthèse de l’odyssée de dix années de marches européennes contre le chômage, la précarité, les exclusions

Carnets d’un combattant kurde

Stefano Savona, 2006

Bâti autour des carnets d’Akif, jeune combattant kurde, ce film est la chronique d’un groupe de guerriers qui traversent les montagnes du Kurdistan iraquien pour atteindre les zones de combats à la frontière turque.

Couleur du sacrifice (La)

Mourad Boucif, 2006

La couleur du sacrifice donne la parole à ces hommes venus d’ailleurs qui, pour la plupart enrôlés de force, ont joué un rôle crucial durant la Seconde Guerre Mondiale et notamment lors de la Libération.

Stella

Vanina Vignal, 2006

Stella, son mari, et sa sœur, Roumains, vivent dans un bidonville de la Plaine Saint-Denis, sous l’autoroute. Stella mendie dans le métro. Celle qui appartient aux « sans-papiers » et « invisibles » de nos villes a été ouvrière sous Ceaucescu. Elle s’est dévouée pour sauver l’homme qu’elle aime. Elle se bat sans bruit.

Victoire de la toussaint (La)

Réalisation collective, 2006

Le 2 novembre, jour de la fête des morts, les forces fédérales tentent en vain de reprendre le contrôle de la radio universitaire de Oaxaca.

Lors du bicentenaire de Juarez, cela se passe à Oaxaca

Réalisation collective, 2006

Dès le mois d’octobre 2006, les forces de la Police fédérale préventive entrent dans la ville de Oaxaca pour mettre fin à l’expérience d’autogestion populaire. Ce film témoigne de la brutalité avec laquelle les manifestations contre cette invasion furent réprimées.

Cucapas et kiliwas, 9000 ans après

Réalisation collective, 2006

Si les mots ont encore un sens, il s’agit bien ici d’ethnocide. Cucapas et Kiliwas sont deux petits peuples qui doivent affronter l’interdiction d’exercer leur moyen d’existence et de survie (en l’occurrence, la pêche), l’occupation militaire, l’invasion touristique et l’acculturation de la part de missionnaires évangélistes. Une lutte pour ne pas mourir.

Depuis San José de la Zorra, nord-ouest du mexique

Réalisation collective, 2006

Les Kumiais sont cernés par des gros propriétaires qui grignotent peu à peu leur territoire.

Ile du requin, notre coeur

Réalisation collective, 2006

On les nomme Seris, ils s’appellent Comca’acs. Ils ont manqué d’être exterminés plusieurs fois dans l’histoire. Aujourd’hui, on veut construire un complexe touristique marin sur leurs terrains.

Décharge de déchets toxiques en territoire Papago

Réalisation collective, 2006

Les Papagos sont un peuple apparenté aux Navajos. Comme leurs cousins du nord, leur terre doit être transformée en décharge.

Assemblée yaqui (L’)

Réalisation collective, 2006

Le 24 octobre 2006, le sous-commandant Marcos et une délégation du Congrès national indigène (CNI) sont accueillis par les autorités traditionelles Yaqui, à Vicam, Sonora. Le motif de la visite : la participation du peuple Yaqui au sein du CNI et de l’Autre Campagne.

Voie mayo (La)

Réalisation collective, 2006

Le peuple Mayo à la rencontre de l’Autre Campagne. Une occasion d’analyser la dépossession des terres aggravée par la réforme constitutionnelle et l’émigration vers les États-Unis par manque d’opportunités économiques et politiques.

Ca veut dire que l’on ne passera pas ?

Réalisation collective, 2006

Alors que la répression multiplie morts et prisonniers à Atenco et Oaxaca, une vision des barrages routiers menés en solidarité par les zapatistes de la zone Nord du Chiapas.

Alphabet pour nos paroles (Un)

Réalisation collective, 2006

Ce film permet d’entrevoir les pratiques de l’éducation zapatiste.

Romper el cerco

Réalisation collective, 2006

Ce film analyse les événements qui se sont déroulés à San Salvador Atenco durant les premiers jours de mai 2006, et dénonce les graves violations des droits de l’homme commises par les forces de police de l’État de Mexico et fédérales contre la population civile.Il dénonce la façon d’opérer des mass médias officiels, responsables de la création d’un climat de peur…

Oeil des Zapatistes (L’)

Réalisation collective, 2006

Cinq courts-métrages documentaire réunis dans L’œil des zapatistes réalisés par les Communications Populaires Autonomes Zapatistes.La caméra est une arme et les paysans rebelles s’en servent pour donner une image à leur action.

Homeland

Jacqueline Kalimunda, 2005

La réalisatrice de ce documentaire tente de comprendre le génocide de 1994 au Rwanda, via une confrontation entre la grande histoire, grâce à des archives inédites glanées partout dans le monde et des récits très personnels avec deux générations différentes de Rwandais : ceux qui avaient 20 ans au moment de l’indépendance, et ceux qui avaient 20 ans au moment du génocide.

Nuit noire, 17 octobre 1961

Alain Tasma, 2005

Le 17 octobre 1961, 30 000 Algériens gagnent le centre de Paris pour une manifestation pacifique, à l’appel du FLN. Dans la soirée, des milliers de personnes sont arrêtées. Dans les jours qui suivent, on repêche des cadavres dans la Seine.

Offside

Dorit Tadir, Daniel Sivan, 2005

Ishaq a 13 ans et voudrait jouer au foot avec ses copains mais le mur de séparation entre Israël et la Palestine a été construit autour de sa maison…

Un beau matin

Serge Avédikian, 2005

Dans une petite ville, un étudiant et un photographe acceptent de sacrifier leurs animaux domestiques qui ne correspondent plus aux normes édictées par l’Etat.

Sophie Scholl, les derniers jours

Marc Rothemund, 2005

Le portrait d’une jeune résistante allemande face à la machine totalitaire nazie.

Dia de festa

Toni Venturi, Pablo Georgieff, 2005

Chaque année, des immeubles abandonnés du centre-ville de São Paulo sont investis par un collectif de citoyens engagés. Suivant un planning parfaitement élaboré, le «  Mouvement des Sans Toit du Centre  » (MSTC) procède à l’invasion de ces bâtiments après une préparation minutieuse, au nom du droit à un logement décent et pour lutter contre le rejet des populations les plus pauvres à la périphérie.

14 récits d’Auschwitz

Caroline Roulet, 2005

Cette série inédite de 14 témoignages de juifs arrêtés en France et déportés à Auschwitz retrace l’itinéraire de ces hommes et femmes, marqués à tout jamais et désireux de transmettre la mémoire de la Shoah.

Dignité du peuple (La)

Fernando Solanas, 2005

Après Mémoire d’un Saccage, qui démontait les mécanismes ayant conduit l’Argentine à la crise économique de 2001, La Dignité du Peuple montre les conséquences de la crise sur la population.

Rwanda, les collines parlent

Bernard Bellefroid, 2005

Onze ans après le génocide, ce film accompagne survivants et bourreaux avant et après les premiers procès populaires Gacaca où ils se retrouvent face à face.

Génocide arménien (Le)

Laurence Jourdan, 2005

Il y a 90 ans, le 24 avril 1915, l’arrestation de plus de 600 notables et intellectuels arméniens, lors d’une rafle ordonnée à Constantinople par les nationalistes Jeunes-Turcs alors au gouvernement dans l’Empire Ottoman, scellait le destin des Arméniens d’Anatolie.

Assassinat d’une modiste

Catherine Bernstein, 2005

Entre la date de sa naissance, le 2 juillet 1901, et celle de sa déportation à Auschwitz le 18 juillet 1943, par un convoi parti de Drancy, la vie d’Odette Bernstein a laissé peu de traces… Grand-tante de la réalisatrice, cette jeune femme indépendante crée avant-guerre son atelier de modiste et prend le nom de Fanny Berger.

Va, vis et deviens

Radu Mihaileanu, 2005

En 1984, des milliers d’Africains de 26 pays frappés par la famine se retrouvent dans des camps au Soudan. A l’initiative d’Israël et des Etats-Unis, une vaste action est menée pour emmener des milliers de Juifs éthiopiens vers Israël.

Terre et cendres

Atiq Rahimi, 2005

Rien ne bouge ou presque. Nous sommes en Afghanistan. Le vieil homme va annoncer à son fils qui travaille à la mine, le père du petit, qu’au village tous sont morts sous un bombardement.

Fils de l’Itchkérie (Les)

Florent Marcie, 2005

Hiver 1996, la Tchétchénie entre dans sa deuxième année de guerre. Un jeune réalisateur français parcourt clandestinement le pays à la rencontre d’un peuple en résistance. Un film symbole témoignant de l’histoire méconnue des Tchétchènes.

Persepolis

Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud, 2005

L’enfance et l’adolescence en Iran et en Autriche de la jeune Marjane, qui découvre le monde… Adaptation par l’auteur, d’une bande dessinée (autobiographique) à succès

Mechti, le dernier combat

Jean-Claude Cheyssial, 2005

Ce film dresse le portrait de Mohammed Mechti, ancien combattant marocain, engagé à 18 ans dans l’armée française, ayant servi toutes nos guerres depuis 39-45, et qui finit sa vie, ici, à Bordeaux loin des siens.

Radio Nomndaa

Réalisation collective, 2005

La parole de l’eau, première station radio à émettre en langue amuzga et à satisfaire les besoins de communication du municipio autonome. Son existence renforce l’autonomie des peuples indigènes de la région ainsi que leur identité et leur culture.

Il faudra raconter

Daniel Cling, Pascal Cling, 2005

« Il faudra raconter » disaient ceux qui mouraient dans les camps. Certains, parmi les rares rescapés d’Auschwitz ont encore la force d’aller au devant des jeunes générations, parler sans relâche dans les classes, de la primaire à la terminale. Qu’en sera-t-il demain quand nous n’aurons plus que des traces ?

Pour un seul de mes deux yeux

Avi Mograbi, 2005

Les mythes de Samson et de Massada enseignent aux jeunes générations israéliennes que la mort est préférable à la domination. Alors que la seconde Intifada bat son plein, les Palestiniens subissent quotidiennement les humiliations de l’armée israélienne…

Ecrivains des frontières - Un voyage en Palestine

Samir Abdallah, José Reynès, 2004

Ce film documentaire est le carnet de voyage d’une délégation du Parlement International des Ecrivains, qui s’est rendu dernièrement en Palestine et Israël suite à l’appel du poète palestinien Mahmoud Darwish, membre fondateur du Parlement, assiégé à Ramallah.

Musiques rebelles Americas

Marie Boti, Malcolm Guy, 2004

Ce film prend le pouls de l’autre Amérique – celle du sud, populaire, dynamique et résistante – par les rythmes et les paroles d’artistes engagés dans les causes qui animent leurs sociétés.

Chant public devant deux chaises électriques

Hélène Chatelain, 2004

À Los Angeles, en septembre 2001, 40 personnes, venues d’horizons les plus divers, (communautés noires, chinoises, mexicaines, comédiens, SDF…) ont répété pendant trois mois un texte d’Armand Gatti «  Chant public devant deux chaises électriques  » qu’ils présentent en septembre, en pleine crise, au centre de Los Angeles, capitale et d’Hollywood et des sans abris.

Efremov, lettre d’une Russie oubliée

Iossif Pasternak, Hélène Chatelain, 2004

L’auteur rencontre et fait parler des habitants d’Efremov, ville située à 300 kilomètres de Moscou, dont Tchékhov disait « c’est la quintessence de l’incurie russe ».

Home squat, le wagon des punks (L’)

Larbi Benchiha, 2004

En quoi la situation de squat constituerait parfois, le dernier maillon qui maintient actif le lien d’intégration dans la société des hommes.

Citizen King

Orlando Bagwell, 2004

Les cinq dernières années de la vie de Martin Luther : une période d’activisme politique intense, marquée par le succès de son action en faveur des droits civiques des Noirs, mais aussi par la montée des violences.

Souvenantes (Les) - ha Zo’hrot

Jacqueline Gesta, 2004

Quatre générations d’Israéliennes témoignent de leur rapport à l’Autre palestinien, et à l’Etat de guerre quasi continu depuis 60 ans.

Langue ne ment pas (La)

Stan Neumann, 2004

Le journal intime que Victor Klemperer a tenu de 1933 à 1945 est un des témoignages les plus précis et les plus impressionnants sur le destin des Juifs allemands sous le régime nazi.

Condamnées au mariage

Anat Zuria, 2004

Une épouse juive est la propriété de son mari. Par le mariage, il l’acquiert et il est le seul à pouvoir lui accorder un divorce.

Ils ont fait taire un homme

Nicolas Joxe, Yves Junqua, 2004

Paramilitaires. En Colombie, tout le monde emploie ce terme pour désigner les hommes appartenant aux Autodéfenses Unies de Colombie (AUC). Aux ordres d’une armée colombienne en guerre contre des guérillas marxistes les paramilitaires sont bien plus que de simples escadrons de la mort.

Révolution russe en couleurs (La)

Ian Lilley, 2004

Corps d’élite basé à Saint-Pétersbourg, les marins de Kronstadt menèrent en 1917 une inflexible mutinerie. Après trois années de guerre contre l’Allemagne et l’Empire austro-hongrois, les Russes sont à bout.

Armes de la honte (Les)

Philippe Cosson, 2004

Pour contribuer à une prise de conscience des responsables et de l’opinion, afin de sauver des vies et de rétablir le droit à la culture, ce film est un hommage aux victimes des Mines Antipersonnel.

Maria, pleine de grâce

Joshua Marston, 2004

Une jeune Colombienne veut quitter son pays. Elle ne trouve qu’un seul moyen : accepter d’être «  une mule  » pour le compte d’un trafiquant.

Moolaadé

Ousmane Sembene, 2004

Dans un village africain, il y a sept ans, une jeune mère a refusé que sa fille soit excisée, pratique qu’elle juge barbare. Aujourd’hui, quatre fillettes s’enfuient pour échapper à ce “ rite de purification ”, et demandent protection à cette femme. Deux valeurs s’affrontent alors : le respect du droit d’asile (le Moolaadé) et l’antique tradition de l’excision (la Salindé).

Pork and milk

Valérie Mréjen, 2004

Dix Israéliens issus de communautés orthodoxes rigoureusement fermées évoquent le cheminement personnel qui les a conduits à une rupture dramatique avec leur famille.

Coopérative des femmes pour la dignité

Réalisation collective, 2004

Documentaire réalisé en majorité par des femmes tzeltales qui travaillent dans 17 villages répartis sur trois municipalités. Elles parlent de leur expérience d’organisation pour travailler ensemble dans la dignité.

Des gens comme nous

Françoise Davisse, 2004

Comment imaginer que des a priori ont le pouvoir de bouleverser nos vies ? C’est ce qui nous est arrivé, à mes voisins et moi, le 17 octobre 2001. Nous habitons le centre ville de Saint-Denis (93). Nous nous sommes promis d’intervenir ensemble lorsque quelque chose se passe dans notre cité.

Malentendu colonial (Le)

Jean-Marie Teno, 2004

Episode sombre et méconnu, le génocide colonial du peuple Herero fut perpétré par les Allemands en Namibie au début du siècle dernier. Jean-Marie Teno rappelle les faits, dessine le contexte, interroge les conséquences de cette tragédie.

Rêve de São Paulo (Le)

Jean-Pierre Duret, Andrea Santana, 2004

São Paulo attire les Nordestins comme l’eldorado de toutes les chances. José quitte ses parents pour rejoindre ses frères dans la ville de ses grandes espérances. Là-bas, rien n’est facile et il le sait. São Paulo est un rêve : comment résister à un rêve  ?

Dr Nagesh

Vincent Detours, Dominique Henry, 2004

Le Dr Nagesh assure quotidiennement une consultation gratuite à Mumbai (Bombay). Il y reçoit des séropositifs qui ne peuvent pas payer les traitements contre le VIH. Ces hommes, femmes et enfants affrontent la maladie et le rejet des autres.

Porte du soleil (La) : Le retour (Partie 2)

Yousry Nasrallah, 2004

Dans la seconde partie les codes et l’écriture cinématographiques changent radicalement. On retrouve ici la complexité du récit écrit, les ambiguïtés des personnages, la folie de la guerre civile libanaise.

Porte du soleil (La) : Le départ (Partie 1)

Yousry Nasrallah, 2004

De ces cinquante ans d’histoire palestinienne et des 630 pages du livre, Nasrallah a tiré 4h38 de film, divisé en deux parties, formellement différentes, " Le départ " et " Le retour « . Dans cette première partie, le film se place du côté de la fresque historique, du genre épique.

Eté 44

Patrick Rotman, 2004

Été 44 se propose de faire le récit de ces mois décisifs où des millions de français ont basculé d’un régime dictatorial sous et à la botte de l’occupant dans la liberté retrouvée.

Petite prairie aux bouleaux (La)

Marceline Loridan, 2003

Myriam revient à Paris après une longue absence New Yorkaise et retrouve ses anciennes amies qui, comme elle, sont des rescapées d’Auschwitz. Ensemble, elles se rappellent et Myriam décide après soixante ans d’éloignement de se rendre sur le site de Berkinau (la petite prairie aux bouleaux en allemand) - Auschwitz.

Rwanda, pour mémoire

Samba Félix NDiaye, 2003

À l’initiative de Fest’Africa une dizaine d’écrivains africains se retrouvent en résidence d’écriture à Kigali, quatre ans après le génocide, et brisent ainsi le silence dans lequel les intellectuels africains s’étaient terrés.

Détail

Avi Mograbi, 2003

Faits divers dans les territoires occupés. Une famille palestinienne veut se rendre à l’hôpital : un blindé israélien, chargé de couper la route, l’empêche de passer.

Ni olvido ni perdón

Richard Dindo, 2003

Durant l’été 1968, peu de temps avant l’ouverture des Jeux Olympiques, des étudiants venant des quatre coins du pays se rendirent à la capitale pour réclamer la démocratie, un élan qui fut réprimé avec violence par le gouvernement.

Chambre noire de Khuong Mê (La)

Samuel Aubin, 2003

Khuong Mê a traversé la guerre d’Indochine contre la France, puis la guerre contre les Etats-Unis. Il a fait du cinéma dans ces conditions. Du cinéma de propagande la plupart du temps, au service de son pays qui est un des rares pays communistes du monde.

Poupée (La)

Marielle Lariaga, 2003

A travers une mise en scène de la vie quotidienne d’enfants avant la guerre, « la poupée » se propose d’évoquer le martyr de 210 enfants mitraillés ou brûlés vifs par une section de la Waffen SS le 10 juin 1944 dans l’église d’un village limousin : Oradour sur Glane.

Oradour, retour sur un massacre

Christophe Weber, 2003

Le documentaire reconstitue la destruction d’Oradour-sur-Glane à l’aide d’archives juridiques ou militaires, mais aussi du témoignage des deux seuls rescapés encore en vie aujourd’hui.

Contre la montre… Jerzy Skolimowski, peintre, poète, cinéaste

Damien Bertrand, 2003

En exergue, une déclaration de Jerzy Skolimowski, dans laquelle il exprime la douleur de l’exil. L’interdiction de « Haut les mains ! » l’obligea, en effet, à quitter définitivement la Pologne en 1967 et à vivre « en gitan ».

Déluge au pays du Baas

Omar Amiralay, 2003

Trente-trois ans après son premier court métrage, le cinéaste avoue regretter son « erreur de jeunesse », son ode au barrage de l’Euphrate, fierté du parti Baas au pouvoir.

Caracoles, les nouveaux chemins de la résistance (2003)

Réalisation collective, 2003

Depuis 1994, les peuples indiens zapatistes ont créé une trentaine de communes autonomes en rébellion qui couvrent plus de la moitié du territoire de l’État du Chiapas. Ces regroupements de communautés en résistance cherchent à résoudre les problèmes posés par leur volonté de s’autogouverner.

Génie du mal (Le)

Hélène Chatelain, Iossif Pasternak, 2003

Le 29 mai 2002, a eu lieu à Moscou la première représentation publique du « Requiem » composé par Alexandre L. Lochkine en 1949. Jamais sa musique n’avait été jouée : celui-ci avait été banni de la communauté des intellectuels, soupçonné d’avoir collaboré avec le KGB et accusé d’avoir dénoncé.

Rwanda, un cri d’un silence inouï

Anne Lainé, 2003

Au Rwanda, aujourd’hui, 7 ans après le génocide, une grande partie de la population vit avec une bombe dans la tête qui peut exploser à tout moment. Ces gens, rescapés de tous âges du génocide, font ce que les psychiatres appellent des «  rêves traumatiques  ».

Autre guerre d’Algérie (Une)

Djamel Zaoui, 2003

Le réalisateur fils d’un militant messalien qui a dû fuir sa terre natale pour sombrer dans un mutisme amer, mène une enquête minutieuse auprès d’historiens et d’hommes politiques de tous bords afin de comprendre sa propre histoire et celle de la guerre dont on ne parle pas : « l’autre » guerre d’Algérie.

Route 181: Fragments d’un voyage en Palestine-Israël

Michel Khleifi, Eyal Sivan, 2003

Pendant plus d’un an, l’Israélien Eyal Sivan et le Palestinien Michel Khleifi se sont consacrés à la réalisation de ce qu’ils considèrent comme un acte de foi cinématographique. À l’été 2002, pendant deux mois, ils ont voyagé ensemble du sud au nord de leur pays. Pour accomplir ce voyage en terre natale, ils ont tracé leur parcours sur une carte routière et l’ont intitulé " route 181 « .

Plafond de verre (Le)

Yamina Benguigui, 2003

C’est le tout premier documentaire sur la discrimination raciale à l’embauche. Ces témoignages, habilement mis en perspective par les propos de sociologues et de représentants du monde associatif et de l’entreprise, stigmatisent l’intégration républicaine.

Mémoire d’un saccage - Argentine, le hold-up du siècle

Fernando Solanas, 2003

Durant ces 25 dernières années, de la dictature militaire à aujourd’hui, l’Argentine a subi l’un des effondrements économique et social les plus brutaux qu’un pays ait pu connaître en temps de paix. Tout cela avec l’aide et la connivence de multinationales occidentales et sous le regard complice des institutions internationales.

Vivre sous les bombes

Gustavo Cortes Bueno, 2003

L’idée originale de « Vivre sous les bombes » réside dans l’illustration de deux situations : la vie quotidienne et l’angoisse des Irakiens aujourd’hui, confrontés aux menaces d’une guerre annoncée.

Chili, les héros sont fatigués

Marco Enriquez Ominami, 2003

En désignant les rapports de force et en pointant les contradictions de la jeune démocratie chilienne, le réalisateur, a voulu figurer les dérives de l’exercice du pouvoir aujourd’hui entre les mains d’anciens révolutionnaires ayant fait allégeance à leurs ennemis passés.

Condor, les axes du mal

Rodrigo Vazquez, 2003

Lancée par les services secrets chiliens, avec l’aval des Etats-Unis, en 1975, l’opération Condor a causé la mort de milliers de Sud-Américains.

Raison du plus fort (La)

Patric Jean, 2003

Au lieu de combattre la pauvreté, on combat les pauvres. Suivant l’exemple américain, l’Europe se polarise entre ses quartiers riches et ses banlieues de misère où se généralise la « tolérance zéro ». On construit une prison quand on ferme une usine.

Felipe, la tête haute

Christian Deloeuil, 2003

Felipe, La tête haute, ou l’odysée d’un jeune résistant au fascisme, de la guerre d’Espagne au camp de la mort de Mauthausen.

Saya et Mira, rêves perdus

Jasna Krajinovic, 2002

Le lendemain de la guerre en Bosnie, Saya et Mira vivent, comme beaucoup d’autres, dans des maisons qui ne leur appartiennent pas. Saya, orthodoxe, est une femme âgée. La guerre a détruit sa maison. Aujourd’hui réfugiée dans la ville de Brcko, elle vit sous la menace d’une expulsion. Mira, 17 ans, est musulmane. La guerre a fait fuir sa famille de la ville pour se réfugier à la campagne. Toutes deux rêvent de pouvoir un jour retourner chez elles.

Ligne de vie

Serge Avédikian, 2002

Dans un camp de concentration, des bourreaux et des victimes, la présence quotidienne de la mort. Un prisonnier dessine en cachette, un gardien le surprend…

Enfants de Sam (Les)

Pascal Magontier, 2002

Portraits croisés entre Sam, ancien déporté d’Auschwitz, et ses enfants auxquels il n’a jamais parlé

Iran, sous le voile des apparences

Thierry Michel, 2002

Ce documentaire parvient à rendre la complexité de la société iranienne, écartelée entre fondamentalisme religieux et une profonde aspiration aux libertés démocratiques

Dernière lettre (La)

Frederick Wiseman, 2002

Catherine Samie, sociétaire de la Comédie-Française, déclame cette dernière lettre qu’une mère juive adresse à son fils avant d’être exécutée par les nazis.

Héron City

Frédéric Guillaume, 2002

Dans un quartier commercial à Bruxelles, la résistance de ses citoyens face à la progressive marchandisation de leur ville…

On n’est pas des marques de vélo

Jean-Pierre Thorn, 2002

Un portrait de Bouda, jeune danseur de 30 ans, entré en France à l’âge de 4 mois avec sa famille et aujourd’hui clandestin à vie, victime de la loi dite de « double peine » qui, au sortir d’une peine de prison, expulse les enfants de l’immigration vers des pays d’origine qui leurs sont devenus étrangers.

Massoud et la délégation de l’espoir

Christophe De Ponfilly, 2002

Une mission parlementaire composée notamment du général Morillon, d’un député belge et d’un député français se rend en Afghanistan à la rencontre de Massoud pour préparer sa venue en France…

Marche de la dignité indigène (La)

Sylvie Kahane, 2002

Au printemps 2001, une marche sur Mexico est organisée par le mouvement zapatiste dont l’objectif est la prise en compte des droits et de la culture indigène par le gouvernement mexicain. Ce film est une fenêtre ouverte sur cette mouvance populaire qui vient nous parler de terre, de différence, de tolérance et de combativité.

Bidonville des nuages (Le)

Nils Tavernier, 2002

Au centre de Phom-Penh : le Bidonville des nuages, 240 petites cabanes en bois construites sur 4 000 m2 surplombant la ville, au sommet d’un vieil immeuble des années 60. Tous ont trouvé refuge dans ce Bidonville des nuages, là où personne ne voulait vivre.

Quand la justice se fait peuple

Réalisation collective, 2002

Film documentaire réalisé en collaboration avec la Coordination régionale des autorités communautaires de la Costa Chica et de la Montaña de l’État du Guerrero raconte les efforts que font les communautés de ces régions pour lutter contre la violence qui y sévit.

Long train qui s’appelle l’autre campagne (Un)

Réalisation collective, 2002

« Écouter la parole » est la volonté première de cette caravane qui traverse les États du Mexique. « Prêté » par les zapatistes, le sous-délégué Zéro va parcourir le Mexique à la rencontre de ceux qui luttent « en bas à gauche ».

Paroles zapatistes contre l’injustice

Réalisation collective, 2002

Ce film retrace une étape récente de la lutte des peuples indigènes du Mexique. À travers la mobilisation de la caravane pour la dignité de 2001 on perçoit la force d’un mouvement pour l’autonomie qui s’est fait national depuis quelques années.

Guerre : les paramilitaires à l’oeuvre au chiapas (La)

Réalisation collective, 2002

Les habitants de la région de Roberto Barrios, qu’ils soient zapatistes ou non sont victimes de multiples agressions et provocations dont le quotidien ressemble à une guerre civile sans nom…

Potager de zapata (Le)

Réalisation collective, 2002

Ce film permet de comprendre certains des projets communautaires des zapatistes. Un potager collectif rassemble les habitants de ce village comme un acte visible de résistance aux logiques de développement rural imposées par la « globalisation » de l’économie.

Leyla Zana, l’espoir d’un peuple

Günes Kudret, 2002

Ce documentaire raconte l’histoire de Leyla Zana et des trois autres députés d’origine kurde, emprisonnés depuis plus de 8 ans en Turquie parce qu’ils demandent la reconnaissance des droits culturels des kurdes dans ce pays.

Aux frontières

Danielle Arbid, 2002

De la Syrie à l’Égypte en passant par le Liban et la Jordanie, Danielle Arbid a voyagé pendant un mois autour d’un pays qui porte deux noms : Israël et/ou la Palestine.

Pacification en Algérie

André Gazut, 2002

La Pacification en Algérie est un film essentiel. Engagé - la colère est intacte - et didactique à la fois, tant il est nécessaire d’expliquer, de mettre au jour l’attitude de la France de ces années-là, Gazut interroge la mémoire quarante ans après les faits.

Salvador Allende, histoire d’un complot

Michael Trabitzsch, 2002

Retour sur un suicide, celui de Salvador Allende, et sur les années d’une présidence socialiste et démocratique à laquelle mit fin le coup d’Etat de Pinochet.

Maternité d’Elne (La)

Frédéric Goldbronn, 2002

En 1939, une institutrice du Secours suisse, Elizabeth Eidenberg, fonde, près de Perpignan, une maternité pour les enfants victimes de la guerre dans un château abandonné : la maternité d’Elne abritera de nombreuses mères réfugiées espagnoles provenant du camp de Rivesaltes mais aussi des femmes juives et tsiganes. Elle permettra aux jeunes enfants de survivre loin des camps et sera fermée par les Allemands en 1944. Le film évoque l’histoire douloureuse de quelques-uns d’entre eux se retrouvant réunis à Elne.

Foyer des hommes discrets (Le)

Nathalie Joyeux, 2002

Documentaire sur les résidents d’un foyer de travailleurs immigrés à Romainville.

Case manquante (La)

Suzanne Chupin, 2002

C’est l’histoire de Richard, alors à la DASS à la Réunion dans les années 60 qui a été expédié dans la Creuse.

Mohammed (Série Pas d’histoires ! 12 regards sur le racisme au quotidien)

Catherine Corsini, 2001

À la suite d’une injure raciste, Mohamed réalise qu’il est noir. Il ne comprend ni ne veut cette différence et désire soudainement changer d’identité afin d’être comme “tout le monde”… Son rêve  ? S’appeler Kevin  !

Ma Petite dignité

Marie Dolez, 2001

Le parcours difficile et le déclassement social d’une femme fonctionnaire en Guinée, qui a migré en France pour fuir les persécutions dans son pays.

Partition pour voix de femmes

Sophie Bissonette, 2001

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les femmes du monde entier participent en l’an 2000 à une marche contre la pauvreté et la violence dont elles sont victimes.

Dans le miroir de la mémoire

Jorge Amat, 2001

Tout de suite, la défaite de juin 1940 hélas acquise, des hommes et des femmes ont refusé d’être « coupables », « repentants » et collectivement responsables comme le voulait Pétain.

Pianiste (Le)

Roman Polanski, 2001

Durant la Seconde Guerre mondiale, Wladyslaw Szpilman, un célèbre pianiste juif polonais, échappe à la déportation mais se retrouve parqué dans le ghetto de Varsovie dont il partage les souffrances, les humiliations et les luttes héroïques.

Lettres de fin d’apartheid

Catherine Moutout, 2001

Que reste-t-il de l’apartheid  ? L’Afrique du Sud a certes rompu avec son système raciste en 1994, mais le passé n’est pas aboli : les inégalités sociales et les préjugés ne disparaissent pas si vite.

Eldorado de plastique (L’)

Philippe Baqué, Arlette Girardot, 2001

En Andalousie, dans la région d’Almeria, un ancien désert a été recouvert par l’une des plus importantes concentrations de cultures sous serres du monde. À travers le portrait de quatre habitants de cette mer de plastique, le film aborde le revers de ce miracle économique : l’exploitation à outrance d’une main d’œuvre immigrée sans droits et subissant un racisme latent.

Silence des zapatistes (Le)

Réalisation collective, 2001

Ce film est un témoignage unique puisque tourné par les zapatistes qui nous présentent les diverses formes de résistances et de mobilisations pacifiquxes des communautés indigènes contre la présence militaire sur leurs terres.

Résistance (La)

Réalisation collective, 2001

Ce documentaire traite de la présence de l’armée fédérale mexicaine dans les communautés indiennes du Chiapas.

Citizen Bishara, un député arabe en Israël

Simone Bitton, 2001

Portrait de l’emblématique député Azmi Bishara, arabe et citoyen israélien, docteur en philosophie, personnage brillant et provocateur, qui se bat pour l’égalité des citoyens arabes et pour leur reconnaissance en tant que minorité nationale au sein de l’État d’Israël.

Palestine Palestine

Dominique Dubosc, 2001

Il arrive qu’un peuple soit pris dans le rêve d’un autre. Le sionisme est un de ces rêves. Le rêveur ici est Israël. Le prisonnier du rêve est le peuple palestinien. Ce film montre, sans commentaires, comment on vit dans le rêve d’un autre.

S21, la machine de mort khmère rouge

Rithy Panh, 2001

Vingt-cinq ans après la chute du régime khmer rouge, Rithy Panh réunit les victimes et les tortionnaires dans les lieux mêmes de l’horreur, le camp S-21 où 17 000 prisonniers ont été torturés et exécutés.

Histoires de vies brisées : les « double-peine » de Lyon

Bertrand Tavernier, 2001

Bertrand Tavernier et son fils Nils découvrent la réalité de la détresse vécue par un groupe de «  double-peine  » en grève de la faim. Une œuvre militante, d’une force incroyable et dont l’objectif est de donner le «  temps  » aux différents témoins de se faire entendre, de se taire, d’interpeler, de se dévoiler.

Cités de la plaine

Robert Kramer, 2000

Aux confins d’une métropole du Nord de la France,un homme aveugle remonte le fil de sa vie.Venu de loin,il a travaillé,fonde un commerce,une famille.Puis il a tout perdu…

Raiz forte

Aline Sasahara, Maria Luisa Mendonça, 2000

L’Amazonie brésilienne est le théâtre d’une violente compétition pour la conquête de nouveaux territoires. Ce film témoigne des conditions d’installation au cœur de la forêt vierge d’un groupe de colons pauvres alors que dans les régions voisines, déjà défrichées et colonisées, les grands propriétaires s’accaparent l’essentiel des terres.

Défendre les forêts, la lutte des paysans écologiques du guerrero

Réalisation collective, 2000

Ce film raconte les luttes depuis 1998 pour stopper l’exploitation forestière.

Education en résistance

Réalisation collective, 2000

Dans leurs efforts pour résister et organiser l’autonomie de leurs communautés, les zapatistes mettront en place une éducation où se pratiquent les langues indiennes, où l’on cherche à respecter l’individu tout en lui expliquant son lien avec la communauté et ses traditions.

Goulag

Hélène Chatelain, Iossif Pasternak, 2000

Des images terribles, bouleversantes. Dans ce film en deux parties, le Temps de l’Eau (1920-1930) et le Temps de la Pierre (1930-1950), des extraits d’archives sont mêlés à des entretiens avec des survivants des camps.

Seule avec la guerre

Danielle Arbid, 2000

Après une longue guerre civile, qui a duré seize ans, à Beyrouth aujourd’hui, on reconstruit. Mais derrière l’apparence d’une vie paisible, le pays vit toujours dans la hantise de la guerre.

Enfants du Borinage (Les)

Patric Jean, 1999

En 1933, Henri Storck et Joris Ivens réalisaient Misère au Borinage, véritable pavé dans la mare de la paix sociale chère à la bourgeoisie d’alors. Soixante-cinq ans plus tard, Patric Jean revient sur les lieux du tournage de Storck et Ivens.

Absentes (Les)

Catherine Bernstein, 1999

Sur toutes les jeunes filles d’une même classe, sept élèves ont vu leur destin pris dans la meule de l’histoire. Ce sont les sept Juives de la classe

Jo ta ke

Anne De Galzain, 1999

Le film parle de la résistance de ce peuple en lutte pour sa survie et pour la souveraineté du Pays Basque.

Guingouin, premier maquisard de France

Michel Taubman, Claude Corennec, 1999

Ce film est le dernier documentaire réalisé du vivant de Georges Guingouin. Il retranscrit son parcours depuis sa nomination comme instituteur à Saint Gilles les Forêt dans les années 30, son rôle dans la résistance, la libération de Limoges et l’après guerre.

Pas dans la nuit ou la désobéissance (Un)

Emmanuel Laborie, 1999

Depuis son parcours dans la Résistance française, son expérience de la clandestinité et du passage dans l’illégalité, une question travaille Raymond Aubrac : « Que se serait-il passé si je n’avais pas su désobéir ?

Front et la Forme (Le)

Jean-Marie Barbe, 1999

En août 1998 à Lussas, dans le cadre des Etats généraux du film documentaire, Jean-Louis Comolli, Michel Samson et Jean-Marie Barbe ont réuni une quinzaine de documentaristes pour aborder la question de la représentation du Front national. Moments choisis de ces rencontres.

Femmes unies

Réalisation collective, 1999

Depuis le début de la résistance zapatiste, les femmes se sont organisées en collectif. C’est comme ça qu’elles voient la lutte.

Doulaye, une saison des pluies

Henri-François Imbert, 1999

C’est l’histoire de deux hommes, de deux familles, de deux mondes. Vingt ans après le départ de cet homme pour l’Algérie, puis sa surprenante et mystérieuse disparition, le réalisateur part à sa recherche et à la découverte de l’Afrique.

Attentat (L’)

Simone Bitton, 1999

Mix d’images filmées sur le vif, au shooting incontrôlé, d’images de JT et d’extraits d’entretiens, ce film est l’histoire de ces familles israéliennes et palestiniennes qui ne se connaissent pas, mais quit ont toutes perdu un enfant dans le même attentat-suicide.

Raisins verts (Les)

Catherine Bernstein, 1998

Deuxième partie de la trilogie Kassel années 30

Eux

Boris Claret, 1998

« Eux », ce sont les SDF de Toulouse, ceux que l’on croise tous les jours entre la place du Capitole et la gare, ceux dont on se demande souvent quelle est leur histoire mais qu’on n’ose pas aborder…

Massoud, l’Afghan

Christophe De Ponfilly, 1998

« Afghanistan. Pays lointain, en guerre, dont tout le monde se fout. Lorsque j’ai commencé ce film, il y a 16 ans, j’allais rencontrer des hommes remarquables dont le commandant Massoud.

Monde est ma maison (Le)

Sepideh Farsi, 1998

Ce film est une enquête sur l’identité en exil, à travers l’exil iranien de cette fin de siècle. Il est un peu l’histoire de tous ceux qui connaissent le déracinement, de tous ceux qui ont un jour tenté de bâtir une maison d’après le souvenir d’une autre maison qu’ils ont laissée derrière eux, dans leur pays.

Silence des champs de betteraves (Le)

Ali Essafi, 1998

Suite à un acte collectif d’agression raciste contre un jeune beur, une commune rurale d’Île-de-France s’est retrouvée face à elle-même et aux raisons de son acte. Au-delà de la rancœur et du fait divers, le film propose d’accompagner les interrogations de ses habitants et de débusquer les notes d’espérance.

Ombre dans les yeux (Une)

Rafaël Lewandowski, 1998

À travers la force concrète du témoignage de Willy Holt, ce documentaire nous permet d’entendre un discours sur la déportation, puis d’en parler, quelles que soient nos références historiques et culturelles. Un document singulier et pourtant universel.

Voyages

Emmanuel Finkiel, 1998

Trois portraits de femmes juives marquées par leur emprisonnement dans des camps de concentration. Voyages plonge très loin dans l’intimité de l’âme, dans l’humanité, simplement. Une oeuvre poignante aux frontières de la fiction et du documentaire.

Public Housing

Frederick Wiseman, 1997

Au sein d’un ensemble de logements sociaux de Chicago, Frederick Wiseman filme les habitants et les représentants de l’administration confrontés aux multiples problèmes sociaux que génère la grande pauvreté.

Terre et la peine (La)

Frédéric Letang, 1997

En Amazonie brésilienne, des colons pauvres luttent pour s’installer et défricher un coin de forêt. Ils rejoignent le Mouvement des Sans-Terres et se heurtent aux fazendeiros et à la police militaire.

Sans commentaire

Valérie Osouf, 1997

Trois ans après le vote des lois dites Pasqua, qu’en est-il de l’immigration ? Depuis 1993, 80 000 personnes ont été expulsées du territoire français, dont plus d’un millier vers le Sénégal. Huit d’entre elles témoignent de leur histoire…

Laïla

Catherine Tissier, 1997

De squats en foyers d’accueil, une jeune femme en galère.

Chili, la mémoire obstinée

Patricio Guzmán, 1997

Patricio Guzmán a tourné «  La Bataille du Chili  » en 1974, et a dû ensuite, comme nombre de ses compatriotes, prendre le chemin de l’exil. Vingt-deux ans plus tard, il reprend sa caméra pour comprendre comment et jusqu’où l’oubli imposé par Pinochet a pu détruire la mémoire de l’énergie d’un peuple.

Plat de sardines (Le)

Omar Amiralay, Mohamed Malas, 1997

« La première fois que j’ai entendu parler d’Israël, c’était à Beyrouth, et à propos d’un plat de sardines. J’avais 6 ans, Israël avait 2 ans. »

Il y a tant de choses encore à raconter

Omar Amiralay, 1997

Quelques mois avant la mort du dramaturge syrien Saadallah Wannous, son ami Omar Amiralay lui donne la parole. Le film est un témoignage sur leur génération, celle du conflit israélo-arabe.

Vivre au paradis

Bourlem Guerdjou, 1997

Pendant la guerre d’Algérie, Lakhdar, immigré, ouvrier du bâtiment, habite le bidonville de Nanterre. Ne supportant plus la solitude, il fait venir sa femme Nora et ses enfants en France. Dès lors, il n’a plus qu’une obsession : offrir aux siens un appartement digne de ce nom.

Question des alliances (La)

Jean-Louis Comolli, 1997

La Droite et l’Extrême Droite aux législatives 1997 dans les Bouches-du-Rhône. Sixième film de la Série « Marseille contre Marseille » (1989- 2001) de Jean Louis Comolli et Michel Samson.

Lisette Vincent, une femme algérienne

Jean-Pierre Lledo, 1997

Fille et petite-fille de colon, cette institutrice née en 1908 en Algérie, pionnière de l’introduction des méthodes de l’éducation nouvelle et adepte du naturisme dans les années trente, volontaire antifasciste de la guerre d’Espagne en 1938, seule femme d’Algérie condamnée à mort par Vichy en 1942 et engagée durant toute la guerre d’indépendance jusqu’en 1962, se considère en exil depuis son arrivée en France en 1972.

Oubliés du Liban (Les)

Christophe Rigaud, 1997

Aujourd’hui, le Liban compte encore 360 000 réfugiés palestiniens, en attente de retour, coincés dans des camps, exilés depuis 50 ans. Ce film retrace l’histoire de la diaspora palestinienne au Liban.

Mémoires d’immigrés

Yamina Benguigui, 1997

Reconstituer le passé d’une communauté, en suivant le parcours de quelques-uns de ses membres, et lui éviter la dangereuse tentation d’un repli sur elle-mêmes : tel est le pari de la trilogie « Mémoires d’Immigrés ».

Oma

Catherine Bernstein, 1996

Première partie de la trilogie Kassel

Loin de Beyrouth

Jules César Muracciole, 1996

Pendant la guerre à Beyrouth, l’atelier du peintre Samir Khaddaje est devenu inaccessible, sous les décombres. À la fin du conflit, long de seize années, Samir Khaddaje décide de partir.

Héritages

Daniel Cling, Pascal Cling, 1996

Trois rescapés d’Auschwitz racontent de quelle façon et dans quelles circonstances ils ont révélé leur histoire depuis leur retour.

Sans-papiers, délits d’exil

Brice Chassaing, 1996

La nouvelle politique de l’immigration en France place des centaines de familles immigrées dans des situations dramatiques. Certaines ont choisi de faire valoir leurs droits en se réfugiant dans une église.

Photographie d’un camp, Le Vernet d’Ariège

Linda Ferrer-Roca, 1996

Au mois de mai 1993, un stock de vieux négatifs, trouvés dans un grenier, est confié à la réalisatrice. 2 000 visages face-profil une grande partie du fichier judiciaire d’un camp d’internement du Vernet d’Ariège, 1939-1944 et des images de la vie quotidienne.

Parole donnée

Sarah Franco-Ferrer, 1996

Rencontre intercontinentale pour l’humanité contre le néolibéralisme - Chiapas, juillet-août 1996. Un film sans commentaire, passeur de parole.

Par un jour de violence ordinaire, mon ami Michel Seurat…

Omar Amiralay, Mohamed Malas, 1996

Le 22 mai 1985, Jean-Paul Kaufman et Michel Seurat sont enlevés par le Djihad islamique sur la route de l’aéroport de Beyrouth. Seurat meurt après neuf mois de séquestration. Son ami cinéaste compose en clairs obscurs une élégie à un homme qui voulait connaître et penser l’Orient.

Land and freedom

Ken Loach, 1995

Évocation de la guerre d’Espagne, à travers l’histoire d’un vieil homme que sa petite-fille enterre à Liverpool.

Dans la rue - Novembre décembre 1995

Michaël Lheureux, François Guillement, 1995

Le 15 novembre 1995, le premier ministre annonce un plan de réforme de la Sécurité Sociale. Un mois de manifestations s’ensuit dans toute la France. Le 21 novembre, les deux jeunes réalisateurs étaient dans la rue pour filmer les étudiants en grève depuis six semaines.

Contre l’oubli

William Karel, 1995

À l’occasion du 50e anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz, ce documentaire donne la parole à ceux qui n’ont jamais parlé.

Véridique légende du sous-commandant Marcos (La)

Tessac Brisac, Carmen Castillo, 1995

Le sous-commandant Marcos raconte pour la première fois face à une caméra l’histoire du mouvement armé. Porte-parole de la nouvelle rébellion zapatiste, il redonne aux populations indiennes un nouvel espoir de changement et de démocratie depuis 1994.

Kabyles du Pacifique

Mehdi Lallaoui, 1994

Durant l’année 1871, éclate en Algérie l’une des plus grandes insurrections après la chute de l’émir Abdelkader. Comme pour la commune de Paris, cette révolte sera vaincue, et les survivants, Kabyles et Communards déportés vers la Nouvelle-Calédonie. Plus d’un siècle après cet évènement, « Kabyles du Pacifique » reconstitue le périple de ces déportés ayant fait souche dans le Pacifique.

Étrangers, et nos frères pourtant…

Claude Collin, Denis Cugnod, 1994

Francs-Tireurs et partisans de Main d’Oeuvre Immigrée (F.T.P.-M.O.I.) à Lyon et à Grenoble

Ils sont restés vivants

Emmanuel Audrain, 1994

De l’enfance, ils ont le goût du jeu, la clarté du regard, la fraîcheur. De la guerre, ils ont l’expérience de la souffrance, de l’approche de la mort… une maturité impressionnante. Blessés à Sarajevo, ils sont accueillis en France pour guérir.

Vérité assiégée : Médias dissidents dans les guerres de l’ex-Yougoslavie

Leslie Asako Gladsjo, 1994

Enquête sur les médias indépendants dans trois républiques d’ex-Yougoslavie en guerre : en Bosnie, comme en Croatie et en Serbie, quelques journalistes tentent de s’opposer à l’idéologie nationaliste des gouvernements en place et leur mainmise sur l’information, et se battent pour une presse libre et démocratique.

Mémoire des vivants (La)

Jean Pradinas, 1994

Film consacré aux événements du 9 juin 1944 à Tulle, réalisé par Jean Pradinas en 1994 à partir d’entretiens et de témoignages recueillis auprès des familles des victimes.

Ernesto Che Guevara, le journal de bolivie

Richard Dindo, 1994

Guidé par le journal du guérillero, Richard Dindo suit pas à pas les traces d’Ernesto « Che » Guévara dans les maquis boliviens et fait entendre le récit, émouvant et grave, de son combat, de son échec et de sa mort.

Dans la vallée de la Wupper

Amos Gitaï, 1993

À partir de ce microcosme qu’est la vallée de Wupper et du fait divers du 13 novembre 1992 où deux skinheads ont immolé un homme qu’ils croyaient juif dans un bar de la ville, un parcours archéologique à travers l’Allemagne d’aujourd’hui.

Trottoirs de Paris (Les)

, 1993

Devant la caméra pudique et attentive de Jean-Michel Carré, les prostituées disent leur solitude, leur dégoût des hommes, leur vie perdue mais aussi cette liberté et cette dignité qu’elles ont conquises.

Terre d’Avellaneda - À la recherche des disparus d’Argentine

Daniele Incalcaterra, 1993

Après la chute de la junte militaire en Argentine, le gouvernement Alfonsin avait exigé le jugement des responsables de la répression qui a fait au moins 30 000 morts. Enquête et réflexion sur la loi d’amnistie en Argentine.

Malcom X

Spike Lee, 1993

De son enfance à Omaha jusqu’à sa mort à New York en 1965, la vie de Malcolm X, le leader charismatique et controversé des Black Muslims, qui après une jeunesse délinquante combattit jusqu’à sa mort pour l’égalité de ses " frères " noirs américains.

20 heures dans les camps (Le)

Chris Marker, 1993

Au camp de réfugiés de Roska, à Ljubljana (Slovénie), un groupe de jeunes réfugiés bosniaques présente tous les soirs un «  journal télévisé  ».

Palestine : histoire d’une terre

Simone Bitton, 1993

De la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours, l’histoire d’une terre, la Palestine, une terre où s’est établi, en 1948, l’état d’Israël, une terre revendiquée par Israéliens et Palestiniens, une terre devenue un enjeu pour la paix du monde. Un récit historique unique, à partir d’archives rares, pour comprendre si une négociation, un partage sont possibles aujourd’hui…

Conversation Nord-Sud : Daney-Sanbar

Simone Bitton, Catherine Poitevin, 1993

Conversations entre Serge Daney et Elias Sanbar, historien, directeur de la « Revue d’etudes palestiniennes ». Un échange entre deux cultures, deux histoires qui se retrouvent dans un même désir de parole.

Goulili, dis moi ma soeur

Collectif, 1991

Les femmes sahraouies racontent l’exil, les tortures, les souvenirs et les difficultés de la vie des réfugiés.

De l’autre côté du racisme

Pascal Kané, 1991

Les approches spécifiques du biologiste André Laganey, du journaliste Serge Daney, de l’historien Emile Témime et du psychanaliste Daniel Sibony tentent d’éclairer la notion de racisme à travers les questions d’identité.

Autre futur - L’ Espagne rouge et noire (Un)

Richard Prost, 1990

50 ans après, l’histoire des anarcho-syndicalistes espagnols qui menèrent une révolution autogestionnaire au cœur de la guerre civile. Cette série est née de la volonté des vieux libertaires espagnols de reconstituer la mémoire collective de leur génération, et de nous en laisser témoignage.

Silence du fleuve (Le)

Mehdi Lallaoui, Agnès Denis, 1990

« L’oubli est complice de la récidive », dit le commentaire de ce film consacré à la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris et à la sauvage répression qui s’en est suivie.

Site 2

Rithy Panh, 1989

Après avoir fuit Pol Pot, Rithy Panh, jeune cambodgien de quinze ans est accueilli au camp de réfugiés de Mairut, en Thaïlande, en 1979. Dix ans après, devenu cinéaste, il retourne dans les camps filmer la vie quotidienne de cette collectivité en sursis.

Camps du silence (Les)

Bernard Mangiante, 1988

L’histoire des camps du midi de la France est une longue descente aux enfers en février 1939.

Histoires d’Amérique : food, family and philosophy

Chantal Akerman, 1988

À New York, entre mémoire et oubli, plusieurs personnes livrent leur(s) histoire(s) d’émigrants juifs.

Au revoir les enfants

Louis Malle, 1987

1944, Julien est pensionnaire dans un collège catholique. La Gestapo débarque un jour au collège et arrête le Père Jean et les trois enfants juifs qu’il avait caches parmi ses petits catholiques.

Classified people

Yolande Zauberman, 1987

En 1948, en Afrique du Sud, la vie de Robert bascule. Il est « classé » métis pour s’être engagé par erreur dans un bataillon métis pendant la guerre de 1914. Sa femme et ses enfants « restés blancs » le renient. Absurdité et cruauté d’un système qui brisa de nombreuses familles.

Vous avez dit : Français ?

René Vautier, 1986

Réflexion sur la notion de citoyenneté française et l’histoire de l’immigration en France

Ennemi intime (L’)

Omar Amiralay, 1986

Les attentats qui frappent Paris en 1985 déclenchent une vague d’hostilité aux immigrés arabes et aux musulmans de France. Douceur, ironie et implacable critique des intégrismes composent une vision enfin à échelle humaine d’une « question de société » médiatique.

Sans toit ni loi

Agnès Varda, 1985

Une jeune fille errante est trouvée morte de froid : c’est un fait d’hiver. C’est LE film sur l’errance et sur ceux que l’on a nommés – depuis – les S.D.F.

Shoah

Claude Lanzmann, 1985

Un documentaire constitué exclusivement de témoignages de survivants, de témoins et de complices de l’holocauste, qui mettent au jour l’implacable logique de l’horreur.

My brother’s wedding

Charles Burnett, 1983

Un jeune homme, contraint de prendre des décisions importantes, doit faire le choix entre ses amis et sa famille. Une tragi-comédie qui est aussi un portrait de la communauté afro-américaine du sud de Los Angeles.

Mais nous sommes tous antiracistes

Thierry Odeyn, 1983

A l’occasion de la campagne des élections communales de 1982, un documentaire décapant sur le racisme ordinaire, les débats faussés et la normalisation du « problème de l’immigration ». Censuré par la RTBF, le film montre la mise en place d’un discours dont on retrouve tous les éléments aujourd’hui à propos des « sans-papiers ».

La ultima cana

Tomas Gutierrez Alea, 1983

Un riche propriétaire terrien invite, un jeudi saint, douze esclaves noirs à sa table. Mais le lendemain, tout rentre dans « l’ordre esclavagiste » et le maître fait réprimer sauvagement la révolte sur la plantation.

Wadi

Amos Gitaï, 1981

Wadi est une vallée située à l’est de Haïfa. C’est une sorte d’enclave où vivent, dans une co-existence fragile, des immigrants juifs d’Europe de l’Est rescapés des camps, mais aussi des Arabes expulsés de chez eux. En 1981, Amos Gitai y filme l’histoire intime de Yussuf et Isha, Iso et Salo, Miriam et Iskander, une famille arabe, une famille juive et un couple mixte.

Speak white

Pierre Falardeau, Julien Poulin, 1980

Court métrage réalisé à partir d’un poème de Michèle Lalonde, créé en 1970 à l’occasion de de la première Nuit de la poésie à Montréal. Le texte se déroule sur un montage de photos chocs appuyées d’une trame sonore suggestive, dans un film dénonçant l’impérialisme économique et culturel des classes dominantes.

Hirbet Hizaa

Ram Loevy, 1978

Ce film aborde le sujet tabou de l’expulsion des Palestiniens de leurs terres par l’armée israélienne, en 1948, contre la thèse officielle de leur fuite et de l’abandon de leur territoire

Christ s’est arrèté à Eboli (Le)

Francesco Rosi, 1978

Anti-fasciste notoire, Carlo Levi est assigné à résidence en 1935 dans un petit village du sud de l’Italie. Romancier et medecin, il se met peu a peu à soigner les paysans pauvres de la campagne. Ce que ne supportent pas les notables du village.

Killer of sheep

Charles Burnett, 1977

Ghetto afro-américain de Watts à Los Angeles. Stan, ouvrier mélancolique, épuisé par son emploi dans un abattoir de moutons et par ses responsabilités de père de famille, résiste à la tentation de l’argent facile, sous le regard de sa femme qui n’arrive plus à communiquer avec lui…

Manifestation contre la répression de l’homosexualité

Le Lézard du péril mauve, 1977

En juin 1977, une manifestation de lesbiennes et d’homosexuels en lutte contre les positions homophobes d’Anita Bryant, les réactions et « l’opinion du français moyen ».

Albanie : le cas de l’Europe

Olivier Landau, Jean Bertolino, 1977

Histoire de l’Albanie, pays qui s’est libéré seul de l’occupation italienne et allemande, et qui ne s’est laissé détourner de ses options par l’arrêt, ni de l’aide soviétique, ni de l’aide chinoise.

Quand les femmes ont pris la colère

René Vautier, Soazig Chappedelaine, 1977

Le film narre la courageuse action de solidarité des femmes avec les grévistes de l’usine et l’émergence d’une prise de conscience collective, à la fois féministe et ouvrière.

Résistance du 2 septembre (La)

Isaac Isitan, 1977

Spéculateurs de terres : les travailleurs venus se construire des taudis à la périphérie d’Istanbul.

Journée particulière (Une)

Ettore Scola, 1977

A Rome le 6 mai 1938. Alors que tous les habitants de l’immeuble assistent au défilé du Duce Mussolini et d’Hitler, une mère de famille nombreuse et un homosexuel se rencontrent. Oeuvre d’une extrême richesse qui à travers deux anodins citoyens, décrypte les sombres méandres du fascisme …

Affiche rouge (L’)

Frank Cassenti, 1976

En nous faisant suivre une troupe de comédiens qui se sont rassemblés pour monter un spectacle sur le groupe Manouchian, le réalisateur nous raconte l’histoire des résistants de l’Affiche rouge

Réfugié provenant d’Allemagne, apatride d’origine polonaise

Robert Bober, 1976

Robert Bober a retrouvé le quartier, la rue, la boutique de son père, originaire de Radom en Pologne. Il a cherché les traces de la culture juive assassinée avec son peuple.

Un sac de billes

Jacques Doillon, 1975

Sous l’occupation allemande, deux enfants juifs fuient Paris pour gagner le sud de la France, en zone libre.

Matola

Institut National de Cinema du Mozambique, 1975

La destruction de Matola dans la banlieue de Maputo après l’attaque aérienne par les forces sud-africaines.

Invitation (L’)

Cinéma Rouge, 1975

Impressionnés par cette rencontre éphémère qui leur permet de mieux appréhender le nazisme, les élèves deviennent soudain témoins directs d’une histoire qui ne leur sera plus jamais tout à fait étrangère.

De qui dépend que l’oppression demeure

Pierre-André Boutang, Fred Mohr, 1975

Les conditions des procès et de la détention des membres de la Fraction Armée Rouge (appelée Bande à Bader) et la récusation de Maître Klaus Croissant comme avocat.

Spirale (La)

Armand Mattelart, Valérie Mayoux, Jacqueline Meppiel, 1975

Naissance et mort de l’Unité Populaire, le parti du Président chilien Allende.

Albert Camus

Cécile Clairval Milhaut, 1974

L’histoire d’Albert Camus.

Guichets du Louvre (Les)

Michel Mitrani, 1974

Un jeune étudiant, averti de l’imminente rafle, se rend dans le quartier Saint-Paul pour tenter de sauver quelques personnes. Il rencontre une jeune fille juive et tente de la sauver en traversant vers la rive gauche.

Grève des ouvriers de Margoline (La)

Jean-Pierre Thorn, 1974

Margoline décrit le combat de la centaine d’ouvriers immigrés de l’usine MARGOLINE de Nanterre. Une grève dure permet la régularisation de la plupart des clandestins et l’amélioration des conditions de travail.

Chili

Paul Bourron, 1974

Images du coup d’état du 11 septembre 1973, la période le précédant immédiatement et la répression qui a suivi. Banc-titre d’après des photos de Raymond Depardon, Chas Gerresten et David Burnett.

Remords (Le)

René Vautier, Nicole Le Garrec, 1973

René Vautier s’interroge sur son incapacité à dénoncer un fait-divers raciste dont il est témoin entre un Algérien et un policier parisien.

Ambassade (L’)

Chris Marker, 1973

Dans l’ambassade anonyme d’un pays anonyme, des réfugiés politiques vivent les heures et les jours difficiles qui suivent un coup d’état militaire.

On vous parle du chili : ce que disait Allende

Chris Marker, Miguel Littin, 1973

En 1971, le cinéaste chilien Miguel Littin a fait un film autour d’une conversation entre Régis Debray et le Président Allende : « Companero Presidente ».

Septembre chilien

Bruno Muel, 1973

Compte-rendu à chaud des journées qui ont suivi le coup d’état du général Pinochet. A la fois sobre, précis et bouleversant, Septembre chilien, documentaire militant, constitue l’un des chef-d’œuvres du cinéma « engagé ».

F.H.A.R. (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire)

Carole Roussopoulos, 1971

En 1971, le Front Hhomosexuel d’action révolutionnaire (F.H.A.R.) participe pour la première fois au 1er mai à Paris. Suit une grande discussion, exubérante et tendue.

Génération d’après (La) - Les Femmes aussi -

Robert Bober, 1971

Robert Bober est parti à la rencontre d’anciens enfants pensionnaires comme lui du château d’Andrésy à Clamart, dit « le manoir », enfants orphelins juifs dont les parents avaient été déportés ou fusillés.

On vous parle de Prague : le deuxième procès d’Artur London

Chris Marker, 1971

Sur le plateau du tournage de « L’AVEU », les interviews d’Artur London, Jorge Semprun, Costa-Gavras, Yves Montand, Simone Signoret et de techniciens du film.

Etranges étrangers

Marcel Trillat, 1970

Dans la nuit du 31 décembre 1969 au 1er janvier 1970, cinq travailleurs noirs meurent asphyxiés dans un foyer à Aubervilliers. Dans le contexte de l’après-68, ce drame va connaître un retentissement national, à la fois politique et médiatique.

Moisson de My Lai (La)

Marcel Ophüls, 1970

Enquête sur le massacre perpétré par l’armée américaine dans le village de My Lai en mars 1968 et ses répercutions aux Etats Unis.

On vous parle du Brésil : Carlos Marighela

Chris Marker, 1970

Portrait funèbre du résistant communiste tombé sous les balles de la junte fasciste brésilienne.

Nous

Artavazd Pelechian, 1969

Film réalisé à partir d’images d’archives qui composent une lyrique inquiète, d’un humanisme vibrant, où les regards succèdent aux visages, où le peuple arménien semble résister à toutes les blessures.

Fiancée du pirate (La)

Nelly Kaplan, 1969

La vengeance de Marie, orpheline pauvre, contre l’hypocrisie et la médiocrité de tout un village. Film impertinent, qui dénonce dans une veine plus surréaliste que sociale, teintée d’humour noir, les préjugés moraux et la tartuferie des bien-pensants.

Elise ou la vraie vie

Michel Drach, 1969

Une jeune Bordelaise rejoint son frère à Paris où elle trouve un emploi dans la même usine d’automobiles que lui. Là, elle découvre les conditions de travail des ouvriers ; l’amour d’Arezki, un Algérien qui travaille avec elle à la chaîne et se révolte contre le racisme haineux qui divise alors les Français et les Algériens…

On vous parle du Brésil : Tortures

Chris Marker, 1969

Témoignages de prisonniers politiques sur leurs conditions de détention et les tortures vécues au Bresil…

Eldridge Cleaver, Black Panther

William Klein, 1969

Portrait du leader du mouvement noir américain Black Panther.

The Murder of Fred Hampton

Mike Gray, Howard Alk, 1968

Chicago 1968. Décidés à faire le portrait de Fred Hampton, leader charismatique des Black Panthers de l’Illinois, Mike Gray et Howard Alk se retrouvent au cours du film confrontés à son assassinat.

CCP

Collectif, sous la direction de Guy Chalon, Bernard Gesbert et Gérard Gozlan, 1968

Collectif, sous la direction de Guy Chalon, Bernard Gesbert et Gérard Gozlan

Heure des brasiers (L’)

Fernando Solanas, 1968

Oeuvre de référence de l’histoire argentine, ce film est aussi un classique du cinéma politique, qui ne cesse d’alimenter la réflexion sur l’ingérence des pays riches et la révolte comme seul moyen de se libérer du joug de l’oppresseur.

Black Panthers

Agnès Varda, 1968

En 1968, les Black Panthers d’Oakland font des rallyes d’information sur le procès politique d’un de leurs leaders, Huey Newton, afin d’attirer l’attention des Américains et de mobiliser les consciences noires.

Guerre chimique (La)

, 1967

Les effets sur la nature et sur les hommes des armes employées par les Etats-Unis au Vietnam.

Ciel, la Terre (Le)

Joris Ivens, 1967

Un chef-d’œuvre du documentaire, du film politique qui, en trente minutes, avec quelques inserts d’actualités, nous montre la lutte obstinée du peuple vietnamien contre l’assaillant yankee…

O salto

Christian de Chalonge, 1967

Antonio rêve de faire le saut, de quitter le Portugal pour échapper à la guerre colonialiste et trouver du travail. Mais le passage est cher et dangereux.

Dix-septième parallèle (Le)

Joris Ivens, Marceline Loridan, 1967

Vie quotidienne en temps de guerre, sur le dix-septième parallèle, dans la zone « démilitarisée » qui sépare le Nord du Sud Vietnam. Ivens et Marceline Loridan, sa femme, ont vécu pendant deux mois la vie de ces paysans réfugiés dans les caves, cherchant à maintenir les gestes d’une vie normale. Ce film est l’un des plus importants tournés sur la guerre du Vietnam.

Vendredi saint à Policarpa

Militants anonymes, 1965

Un quartier de Bogota s’organise, soutenu par le PC colombien. Le vendredi saint 1966 de nouveaux habitants arrivent en portant à dos d’hommes leurs pauvres maisons en papier goudronné. L’armée intervient et détruit ces symboles.

Rio chiquito

Jean-Pierre Sergent, 1965

Document tourné en Colombie, avec la guérilla des F.A.R.C., dans la zone d’autodéfense de Rio Chiquito au moment de l’attaque de l’armée gouvernementale.

Quatre Murs

Johan Van der Keuken, 1965

1965, Amsterdam traverse une grave crise du logement. Accueilli dans de minuscules appartements que partagent des familles nombreuses, le cinéaste se livre à une description minutieuse de « l’espace habitable ».

Lawrence d’Arabie

David Lean, 1963

Le destin hors du commun de l’officier britannique T. E. Lawrence, qui mena la révolte arabe contre l’oppresseur turc au cours de la Premiere Guerre mondiale.

Mourir à Madrid

Frédéric Rossif, 1963

A partir d’archives cinématographiques, l’histoire de l’Espagne de 1931 à 1939.

Enclos (L’)

Armand Gatti, 1961

Ce film très poignant fut tourné en 1960 dans le camp de Mauthausen. Il retranscrit l’univers concentrationnaire et met en scène deux grands acteurs de théâtre, le Français Jean Négroni et l’Allemand Hans Christian Blech avec des anciens déportés revenus jouer leur propre rôle sur les lieux de leur atroce perdition.

Temps du ghetto (Le)

Frédéric Rossif, 1961

A Varsovie, vécurent pendant deux ans 600 000 hommes. 500 d’entre eux ont survécu. Tous les autres sont morts. Tout fut brûlé

J’ai huit ans

Yann Le Masson, 1961

Film réalisé à partir de dessins d’enfants algériens recueillis dans un camp en Tunisie.

Come back africa

Lionel Rogosin, 1959

Réalisé en noir et blanc clandestinement en Afrique du Sud, ce film militait contre la ségrégation raciale dont étaient victimes les noirs.

Nuit et brouillard

Alain Resnais, 1955

Réalisé en 1955, le célèbre film d’Alain Resnais Nuit et Brouillard est resté le documentaire de référence sur la déportation. A l’aide de documents d’archives, il retrace le lent calvaire des déportés.

All my babies

George Stoney, 1953

Devant le taux élevé de mortalité infantile dans les zones rurales de l’Etat de Georgie, les autorités sanitaires demandent dans les années 50 à George Stoney de réaliser, à l’intention des sages-femmes noires non-professionnelles qui pratiquaient la plupart des accouchements à l’époque, un film didactique leur enseignant les conditions d’hygiène indispensables.

Journée nationale contre le racisme, l’antisémitisme et pour la paix

Anonyme, 1949

Le congrès fondateur du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples

Guernica

Alain Resnais, 1949

Le 26 avril 1937, la petite ville espagnole, républicaine, de Guernica est bombardée par l’armée franquiste. Elle est rasée et incendiée. Cest la première fois dans l’histoire que l’aviation s’attaque ainsi à une population civile. On dénombra deux mille morts.

Route est longue (La)

Herbert B. Fredersdorf, Marek Goldstein, 1948

Varsovie est occupée par les nazis. David, un juif, son père et sa mère sont déportes. David réussit a s’évader et avec l’aide d’un paysan, rejoint les partisans. Dans le camp, son père est emmené vers le four crématoire.

Père tranquille (Le)

René Clément, 1946

Pendant l’Occupation allemande, un quinquagénaire d’apparence tranquille mène en réalité les opérations de résistance dans sa région.

Clochards (Les)

Dino Risi, 1946

Aux marges de la cité (Milan), des hommes errants, exclus, pauvres parmi les pauvres dans une Italie ruinée par la guerre.

Indonésie appelle (L’)

Joris Ivens, 1946

Joris Ivens avait été choisi par le gouvernement Hollandais pour filmer la libération de l’Indonésie. Face aux événements, il démissionne et réalise ce pamphlet pour l’indépendance de l’Indonésie.

Alarme !

Joris Ivens, 1943

Les bateaux de la force marine canadienne protègent les convois de navires marchands contre le fusilier marin allemand.

Notre front russe

Joris Ivens, 1941

Film de montage, co-réalisé avec L. Milestone, à partir de matériaux empruntés aux actualités soviétiques, ce film montre l’avant et l’après de l’attaque hitlérienne et vise à expliquer que les américains ont un allié naturel en l’Union Soviétique dans la lutte contre le fascisme…

Dictateur (Le)

Charles Chaplin, 1939

Dans le ghetto juif vit un petit barbier qui ressemble énormément à Adenoid Hynkel, le dictateur de Tomania qui a décidé l’extermination du peuple juif. Au cours d’une rafle, le barbier est arrêté en compagnie de Schultz, un farouche adversaire d’Hynkel…

400 Millions (Les)

Joris Ivens, 1939

Documentaire sur la résistance du chinois contre l’invasion japonaise et l’occupation de Manchuria. Le chinois avait regroupé les forces contre cet ennemi commun.

Espagne vivra (L’)

Henri Cartier Bresson, 1939

Ce film rappelle, de façon tristement prémonitoire que tout le monde est menacé par le fascisme…

Terre d’Espagne

Joris Ivens, 1937

Le film de Joris Ivens se déroule sur deux plans : d’une part la guerre et d’autre part, les paysans qui font tout pour assurer ces récoltes qui permettront aux Madrilènes de manger, aux combattants de continuer la lutte.

Victoire de la vie

Henri Cartier Bresson, 1937

Dans ce film de propagande destiné à rassembler des fonds au profit des combattants républicains de la guerre d’Espagne, Cartier-Bresson présente tout d’abord l’action accomplie par la République espagnole dans le domaine de la santé publique.

Blessure, la tragédie des harkis (la)

Isabelle Clarke, Daniel Costelle

C’est l’histoire encore brûlante des 200 000 harkis - les « supplétifs musulmans » - recrutés par l’armée française durant la guerre d’Algérie (1954-1962). Pour quelles raisons ont-ils rejoint l’armée française ? Pourquoi plusieurs dizaines de milliers de harkis ont-ils été massacrés après l’indépendance de l’Algérie ? Pourquoi le gouvernement français les a-t-il désarmés et abandonnés ? Pourquoi seulement 50 000 à 60 000 ex-harkis ont-ils été rapatriés en France avec leur famille ? Pourquoi ont-ils été placés pour la plupart dans des camps de triste mémoire comme Rivesaltes, rendant leur intégration difficile ?

Shanga

Bruno Muel, 1967-68

 Tourné seul avec une petite caméra Beaulieu. La Centrafrique en ce début 1968 vient de libéraliser la prospection du diamant. La vie du pays est désorganisée. Un témoignage sur les méfaits du colonialisme et du néo-colonialisme.

Bophana, une tragédie cambodgienne

Rithy Panh

À travers le destin d’une jeune femme (Bophana) et de son mari, ce film revient sur les années sombres du Cambodge. Exécutés en 1976 au centre de détention S21, c’est à partir de leur correspondance que Rithy Panh fait le récit emblématique de l’histoire tragique de tout un peuple.