Couleur du sacrifice (La)

Un film de Mourad Boucif

 2006  Belgique  Documentaire  84 mn  Couleur  35 mm  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Mourad Boucif, Vanessa Brichaut, Denise Vindevogel  Musique : Ivan Georgiev  Image : Taylan Barman,Sylvain Fradier  Son : Phillipe Bluard  Montage : Denise Vindevogel

 Participants : Mohamed Mechti, Driss Allaoui, Baba Sada Sy, Colonel Maurice Rives, Abdelslam Triback, Bennaboud Bennaceur, Charles Onana, Sollange Cuvillier, Olivier Lecour Grandmaison, Olivia Marsaud, Pascal Blanchard

Producteur :
Les Films de Nour (Av. Jean de la Hoese,, 3 - B-1080 Bruxelles, Tél./Fax +32 (0)2 411 59 29, Mail. lesfilmsdenour@hotmail.com)
Distributeur :
Les Films de Nour (Av. Jean de la Hoese,, 3 - B-1080 Bruxelles, Tél./Fax +32 (0)2 411 59 29, Mail. lesfilmsdenour@hotmail.com)

« Ton histoire et celle de tes semblables est enfouie dans les catacombes de la conscience.

Effacée. Broyée. Gommée sous les enluminures de la grande histoire: celle des livres et des mensonges. Un jour, un jour prochain, se perdront ta trace et celle de tes ancêtres. On oubliera leur sang sur les champs de bataille de France et d’ailleurs. Elle est longue, elle est lourde, elle est terrible, ton histoire. Presque morte, déjà morte avec ceux qui sont morts en la faisant, avec toi qui meurs sans lui survivre. Avec l’indécente amnésie qui la recouvre sans bruit.

Dans dix ans, vingt ans qui se souviendra des bicots, des nègres et des autres, glacés de solitude, les yeux grands ouverts, dans les charniers de 14/18…les massacres de 39/45…. et le prix du sang, décompté à l’écart des mémoires indiscrètes. »

« La Couleur du Sacrifice " donne la parole à ces hommes venus d’ailleurs qui, pour la plupart enrôlés de force, ont joué un rôle crucial durant la Seconde Guerre mondiale et notamment lors de la Libération. Ignorés des manuels scolaires et écartés des grandes commémorations « spectacle », ils cherchent aujourd’hui à faire exister cette page occultée de l’histoire et à témoigner avec force et indignation de la façon dont le gouvernement français les ignore.

Contrairement à leurs frères d’armes français, ils perçoivent – dans le meilleur des cas, et à la condition de résider sur le territoire français - une pension militaire en « peau de chagrin » : 50 à 60 € par mois.

Contraints de vivre loin de leur famille, dans des conditions sanitaires souvent déplorables, bon nombre d’entre eux sont réduits à la mendicité et errent dans les rues de la République…

Malgré le mépris et les injustices criantes, ces hommes qui ont fait l’Histoire nous offrent une belle leçon d’humanité…

NB : La Couleur du sacrifice n’a pas, pour l’instant, de distributeur français. Il est vrai que les « remous médiatiques » d’Indigènes ont certainement été trop puissants, pour qu’à nouveau on s’intéresse à cet excelent documentaire belge sorti peu de temps après. Le Centre Wallonie-Bruxelles a en conséquence décidé de conserver une copie du film et de la prêter aux associations qui en feront la demande.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Sur internet :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :
Incontournable dans la période :