Libération et après-guerre

Films dans la base

Amants de l’ombre (Les)

Philippe Niang, 2009

L’histoire d’une passion forte mais interdite, vécue dans l’effervescence de la Libération. Sur fond de mélodrame, ce film lève un tabou : la racisme au sein de l’armée américaine à la Libération.

Françoise Dolto. Le désir de vivre

Serge Le Péron, 2008

Nous assistons à travers deux cas traités au travail quotidien d’une femme médecin exceptionnelle, inventrice d’une discipline : la psychanalyse pour enfants…

Fernand Raynaud, comique des 30 glorieuses

Henri Herré, 2006

Fernand Raynaud et les 30 Glorieuses ont vécu en parallèle des débuts difficiles, une prospérité exceptionnelle, et une mort aussi soudaine que dramatique.Ce documentaire met en parallèle la succès de l’acteur et la société dans laquelle il a vécu.

Couleur du sacrifice (La)

Mourad Boucif, 2006

La couleur du sacrifice donne la parole à ces hommes venus d’ailleurs qui, pour la plupart enrôlés de force, ont joué un rôle crucial durant la Seconde Guerre Mondiale et notamment lors de la Libération.

A l’époque

Nadine Buss, 2005

Convoquant ses souvenirs, Nadine Buss évoque son grand-père allemand, amoureux d’une Française. Ensemble, ils s’installent à Paris avec leur fils, juste après la guerre.

Réquisitions de Marseille (mesure provisoire)

Luc Joulé, Sébastien Jousse, 2004

Sous l’impulsion du programme du Conseil National de la Résistance, Raymond Aubrac et les ouvriers marseillais instaurent à la libération une forme de «  gestion participative  » de 15 000 salariés à leurs entreprises.

Falkenau

Emil Weiss, 2004

Le 9 mai 1945. Un document tourné lors de la libération du camp de concentration de Falkenau, en Tchécoslovaquie, commenté par le réalisateur lui-même, Samuel Fuller.

Eté 44

Patrick Rotman, 2004

Été 44 se propose de faire le récit de ces mois décisifs où des millions de français ont basculé d’un régime dictatorial sous et à la botte de l’occupant dans la liberté retrouvée.

Déserteurs de la Wehrmacht (Les)

Guillaume Dreyfus, 2003

Ce film raconte l’histoire de plusieurs déserteurs pendant et, surtout, après la guerre, où, dans la société ouest-allemande, ils étaient stigmatisés par un casier judiciaire et considérés jusque dans les années 1980 comme des « traîtres » et des « lâches » .

Dans le miroir de la mémoire

Jorge Amat, 2001

Tout de suite, la défaite de juin 1940 hélas acquise, des hommes et des femmes ont refusé d’être « coupables », « repentants » et collectivement responsables comme le voulait Pétain.

Guingouin, premier maquisard de France

Michel Taubman, Claude Corennec, 1999

Ce film est le dernier documentaire réalisé du vivant de Georges Guingouin. Il retranscrit son parcours depuis sa nomination comme instituteur à Saint Gilles les Forêt dans les années 30, son rôle dans la résistance, la libération de Limoges et l’après guerre.

Mémoire d’enfants de troupe, quand la neige sera noire

Alain Ferrari, 1998

Mémoires d’enfants de troupe, quand la neige sera noire… En 1946, c’est vers la guerre d’Indochine que se dirigent, sans le savoir, des enfants âgés de douze ans qui pénètrent dans la cour de l’école militaire de Tulle, en Corrèze, pour former la promotion “Quatrième C”.

Spécialiste : portrait d’un criminel moderne (Un)

Eyal Sivan, 1998

Un montage d’archives du procès, en 1961 à Jérusalem, de l’officier nazi responsable de la déportation dans les camps de concentration, Adolf Eichmann.

8 Mai 1945, une journée particulière

William Karel, Pierre Miquel, 1995

Montage d’archives sur tout ce qui s’est passé dans le monde le jour de la signature de l’Armistice.

Jacquot de Nantes

Agnès Varda, 1991

Il était une fois un garçon élevé dans un garage où tout le monde aimait chanter. C’était en 1939, il avait 8 ans. Puis il a voulu faire du cinéma mais son père lui a fait étudier la mécanique. C’est de Jacques DEMY qu’il s’ agit et de ses souvenirs.

Écoutez May Picqueray

Bernard Baissat, 1983

May Picqueray a laissé le souvenir d’une femme intrépide et généreuse. Ennemie de la guerre, elle milita contre l’armée et pour le statut des objecteurs de conscience. Dans ce documentaire de Bernard Baissat, elle raconte sa vie d’anarchiste et d’animatrice du journal «  Le réfractaire  ». Jusqu’au bout elle reste fidèle à son engagement pour la défense de la paix et des libertés individuelles.

Journée particulière (Une)

Ettore Scola, 1977

A Rome le 6 mai 1938. Alors que tous les habitants de l’immeuble assistent au défilé du Duce Mussolini et d’Hitler, une mère de famille nombreuse et un homosexuel se rencontrent. Oeuvre d’une extrême richesse qui à travers deux anodins citoyens, décrypte les sombres méandres du fascisme …

Génération d’après (La) - Les Femmes aussi -

Robert Bober, 1971

Robert Bober est parti à la rencontre d’anciens enfants pensionnaires comme lui du château d’Andrésy à Clamart, dit « le manoir », enfants orphelins juifs dont les parents avaient été déportés ou fusillés.

Rage (La)

Pier Paolo Pasolini, 1963

La Rabbia est un essai polémique et idéologique sur les évènements des dix dernières années. Les documents sont issus de ciné-journaux et de courts métrages, et montés de façon à suivre une ligne chronologique idéale.

Brutalité des pierres (La)

Alexander Kluge, 1961

Avec son premier film, le cinéaste allemand Alexander Kluge décide de faire face à l’histoire de son pays. Son court métrage s’attarde sur le passé et le présent du Reichsparteitagsgelände, complexe construit par l’architecte en chef du parti nazi Albert Speer.

Jeunes filles

Armand Chartier, 1952

Tourné en pleine modernisation agricole d’après guerre, un film qui montre les difficultés et le rôle moteur des femmes dans la volonté d’innovation en milieu rural.

Hôtel des Invalides

Georges Franju, 1952

Commandé par le ministère de la Défense, le film porte sur le Musée de l’Armée installé dans l’Hôtel des Invalides. Georges Franju a transformé cette commande en un plaidoyer contre la guerre et ses atrocités.

Rendez-vous de l’espérance (Le)

Pierre Biro, 1950

Film réalisé par un collectif de cinéastes amateurs décrivant la mobilisation créée par l’appel de Stockholm dans les villes et les villages de France.

Paix vaincra (La)

Joris Ivens, Jerzy Bossak, 1950

2° Congrès mondial des Partisans de la Paix, présenté par le Conseil National du Mouvement de la Paix

Journée nationale contre le racisme, l’antisémitisme et pour la paix

Anonyme, 1949

Le congrès fondateur du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples

Allemagne année zéro

Roberto Rossellini, 1948

Berlin, l’été 1945, juste après la capitulation allemande. La famille Kohler est obligée de partager avec quatre autres locataires un appartement beaucoup trop petit. Edmund qui a tout juste douze ans est confronté à la dure réalité de la vie. Il comprend vite la misère de sa famille et lui vient en aide en gagnant de l’argent à n’importe quel prix !

Strange victory

Léo Hurwitz, 1948

« Strange Victory » aborde la question de la ségrégation raciale après la seconde guerre mondiale aux Etats-Unis.

Portes de la nuit (Les)

Marcel Carné, 1946

Paris, février 1945. Malou, une jeune femme déçue par son mari profiteur de la guerre, rencontre une nuit le jeune Diego, militant de la Résistance. Mais le destin, personnifié par un clochard mystérieux, va mettre sur leur chemin de dures épreuves dont ils ne sortiront pas indemnes.

Clochards (Les)

Dino Risi, 1946

Aux marges de la cité (Milan), des hommes errants, exclus, pauvres parmi les pauvres dans une Italie ruinée par la guerre.

Farrebique (ou les 4 saisons)

Georges Rouquier, 1945

La chronique d’une famille de paysans aveyronnais au rythme des quatre saisons.