Journée nationale contre le racisme, l’antisémitisme et pour la paix

Un film de Anonyme

 1949  France  Documentaire  10 min  Noir & Blanc  35 mm  Mode de production : Amateur

Distributeur :
Ciné-archives (2 place du colonel Fabien, 75019 Paris, tél : 01 40 40 12 50 ou 48, fax : 01 40 40 13 99, mail : contact@cinearchives.org)

Film dédié au combat pour la paix

Les raisons de la fondation du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) et son premier congrès, à Paris, le 22 mai 1949. Après une évocation de la Libération et de la chute de l’Allemagne nazie, La journée nationale contre le racisme, l’antisémitisme et pour la paix pointe, de part le monde, les signes d’une résurgence du racisme et de l’antisémitisme quatre ans après la fin de la guerre. Suite à cette introduction, le film décrit le déroulement de la première journée nationale du MRAP, le 22 mai 1949, au cirque d’Hiver, à Paris. Ainsi, Maurice Bardèche publie Nuremberg ou la Terre promise ; à Londres, Mosley continue sa campagne de haine ; à Bad Gadesberg le major Remer qui participa à la répression de la rébellion anti-hitlérienne de 1944 crée un nouveau parti, tandis que le racisme se développe aux USA (actions du K.K.K) et que l’antisémitisme resurgit (graffiti sur un mur). Après des plans montrant des vendeuses du journal du MRAP, Droit et Liberté, La journée nationale contre le racisme, l’antisémitisme et pour la paix montre et fait entendre diverses interventions qui eurent lieu au cours de la manifestation : celles de Marc Sangnier, Gabriel Daroussier, Jeanne Lévy, Marcel Prenant, Yves Farges… Des plans documentaires évoquent la déportation des juifs (rafles de juillet 1942, Drancy, Auschwitz) et le rassemblement pour la paix, au stade de Buffalo, le 24 avril 1949. Le film s’achève par la lecture du serment fondateur du MRAP sur des images du rassemblement du 24 avril (plans de manifestants en tenue de déportés). Au sein de la salle, on relève le texte de cette banderole : « le rétablissement de l’Allemagne non dénazifiée est une menace pour la paix» .

La journée nationale contre le racisme, l’antisémitisme et pour la paix s’inscrit ainsi parmi les nombreuses manifestations ayant lieu durant la guerre froide, dans le but d’animer de larges mouvements de masse.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :