Déserteurs de la Wehrmacht (Les)

Un film de Guillaume Dreyfus

 2003  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

 Image : Ella van den Hove  Son : Cosma Antoniadis  Montage : Virginie Messiaen

Producteurs :
Saga Film (22 rue de la Natation, B-1050 Bruxelles, BELGIQUE, tél : 32 2 648 48 73, fax : 32 2 646 33 08, mail : contact@sagafilm.be)
Senso films (4 passage dallery, 75011 paris, tél/fax: 01 55 86 37 61, mob: 06 08 76 04 53)
Distributeur :
Senso Films (4 passage dallery, 75011 paris, tél/fax: 01 55 86 37 61, mob: 06 08 76 04 53)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

Pendant la seconde guerre mondiale, 35.000 soldats de l’armée allemande, la Wehrmacht, ont été condamnés à mort pour désertion. Plus de 20.000 d’entre eux ont été exécutés, 10.000 ont été graciés, c’est-à-dire incarcérés puis envoyés sur le front de l’Est dans des bataillons disciplinaires. 4.000 sont revenus de la guerre. Aujourd’hui, moins de 200 ex-déserteurs vivent encore en Allemagne.

Les déserteurs de la Wehrmacht souhaite raconter l’histoire de plusieurs de ces déserteurs ; montrer ce qu’ils ont vécu pendant mais surtout après la guerre, dans la RFA démocratique, où ils étaient perçus comme des « traîtres » , des « lâches »  ; faire sentir pourquoi il leur fut impossible de se manifester sur la scène publique avant le milieu des années 80 ; et retracer, enfin, toutes les difficultés de la lutte politique entreprise, à partir de 1990, par une association d’anciens déserteurs pour obtenir leur réhabilitation de la part du gouvernement allemand.

En 1997 encore, les anciens déserteurs avaient un casier judiciaire et ne touchaient pas de pension d’ancien combattant pour leur période de désertion, pension touchée par tous les ex-soldats ou officiers de la Wehrmacht et, même, par les anciens SS…À travers cette histoire, c’est aussi une certaine histoire de l’Allemagne d’après-guerre qui est racontée, et du rapport très problématique de celle-ci à la période de la seconde guerre mondiale.

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :
Incontournable dans la période :
Autre période :