Assassinat d’une modiste

Un film de Catherine Bernstein

 2005  France  Documentaire  81 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

Producteur :
IO production (21 rue Leblanc, 75015 Paris, Tél : 01 44 93 59 59, Fax : 01 44 93 85 58, @ : contact@io-production.com)
Distributeur :
IO production (21 rue Leblanc, 75015 Paris, Tél : 01 44 93 59 59, Fax : 01 44 93 85 58, @ : contact@io-production.com)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)
 Éditeur :
Blaq out (52, rue Charlot, 75003 Paris, tél : 01 42 77 88 20, fax : 01 42 77 88 19, mail : info@blaqout.com)

Entre la date de sa naissance, le 2 juillet 1901, et celle de sa déportation à Auschwitz le 18 juillet 1943, par un convoi parti de Drancy, la vie d’Odette Bernstein a laissé peu de traces hormis celles retrouvées dans les archives administratives. Grand-tante de la réalisatrice, cette jeune femme indépendante, issue d’un milieu aisé de Neuilly-sur-Seine, crée avant-guerre son atelier de modiste et prend le nom de Fanny Berger.

À rebours d’une enquête policière, où l’exactitude des faits tient lieu de vérité, la réalisatrice cherche à retracer la vie de sa grand-tante à partir de quelques lignes sèchement consignées dans les registres de l’administration pétainiste. Une tentative exemplaire de rappeler à la mémoire une existence condamnée sans cela à l’oubli, tout en respectant son opacité - ce n’est pas un hasard si de nombreuses phrases du commentaire commencent par la locution « peut-être ».

Documents à l’appui, de la déclaration rendue obligatoire par le Commissariat général aux questions juives après la loi du 3 octobre 1940 jusqu’à la réquisition de la SNCF par le préfet de l’Allier pour transporter un convoi de prisonniers juifs, Catherine Bernstein reconstruit le parcours de cette femme traquée et parvient malgré tout à lui redonner chair. Avec un sens historique précis et une sensibilité extrême portée aux plus petits détails qui prennent dès lors une signification universelle, elle rend palpable le calvaire progressif d’une citoyenne scrupuleusement fichée et condamnée par des fonctionnaires de tous grades.

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :
Incontournable dans la période :
Projeté dans le festival :

Pour aller plus loin

Film sélectionné par Images en bibliothèques pour le Mois du film documentaire 2015, thématique « Génocides. Le documentaire à l’épreuve de la représentation.».