Par un jour de violence ordinaire, mon ami Michel Seurat… (Fi Yaom min Ayyam Al Ounf Al Adi, Mata Sadiqui Michel Seurat…)

Un film de Omar Amiralay, Mohamed Malas

 1996  Documentaire  50 mn  Couleur  16 mm  Mode de production : Télévision  VOSTF ()

 Montage : Chantal Piquet

Le 22 mai 1985, Jean-Paul Kaufman et Michel Seurat sont enlevés par le Djihad islamique sur la route de l’aéroport de Beyrouth. Seurat meurt après neuf mois de séquestration.

Les voix de sa compagne et de son ami, quelques objets, un clair-obscur : la figure absente de cet homme passionné d’Orient est au centre des mots et des rares documents. Son ami cinéaste compose en clairs obscurs une élégie à un homme qui voulait connaître et penser l’Orient.

Film projeté dans le cadre du festival Cinéma du Réel 2006

Film projeté dans le cadre de la rétrospective Omar Amiralay au Jeu de Paume - octobre 2007 -

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Incontournable dans la période :
Autre période :