Fernand Melgar

Né en 1961 dans une famille de syndicalistes espagnols exilés à Tanger au Maroc, Fernand Melgar accompagne clandestinement ses parents qui émigrent en Suisse en 1963 comme saisonniers. Il interrompt ses études de commerce au début des années 80 pour fonder avec des amis le haut lieu de la culture underground de Suisse romande, Le Cabaret Orwell puis la scène rock internationalement réputée, La Dolce Vita. Après y avoir programmé de la vidéo de création, il devient, en autodidacte, réalisateur et producteur indépendant.

À partir de 1983, il bricole des films expérimentaux et des reportages iconoclastes pour la télévision.

En 1985, il rejoint l’association Climage qu’il n’a plus quittée depuis et y réalise ses documentaires, films de référence sur les questions d’immigration et d’identité. Il a été le monteur de plusieurs films de Jacqueline Veuve, dont Le Journal de Rivesaltes, Prix du Cinéma Suisse en 1998.

Son documentaire Exit – Le droit de mourir a reçu plusieurs distinctions internationales. En 2008, son documentaire La Forteresse obtient le Léopard d’or au Festival International du Film de Locarno.

Son film Vol spécial, tourné en 2011 dans un centre de détention administrative, a remporté de nombreux prix dans le monde entier, dont le Prix du cinéma suisse 2012 du meilleur documentaire. Dans Le Monde est comme ça (2013), Fernand Melgar raconte la destinée de certains protagonistes du film Vol spécial après leur expulsion de Suisse.

Films dans la base

Abri (L’)

À partir de l’exemple helvétique, ce documentaire révèle un mal-être universel qui touche toute l’Europe, tant au niveau de la capacité d’hébergement des sans-abri que, plus largement, du mal-logement et de la précarité.

Vol spécial

Pour la première fois en Europe, une équipe de cinéma peut pénétrer dans un centre de détention pour sans-papiers. Dans ce huis clos carcéral, la tension monte au fil des jours dans l’attente de l’expulsion.

Forteresse (La)

Pour la première fois, une caméra franchit la porte d’un centre d’accueil pour requérants d’asile en Suisse, sans aucune restriction. Elle nous offre un regard à hauteur d’homme sur un lieu de transit austère où 200 hommes, femmes et enfants attendent, entre doute et espoir, que l’État décide de leur sort.

Exit, le droit de mourir

L’association Exit Romandie est un petit groupe de bénévoles, dont l’activité est unique au monde. En effet la Suisse est le seul pays au monde à autoriser l’accompagnement des malades incurables et des handicapés vers une mort qu’ils jugent digne

Remue-ménage

Juché sur ses hauts talons, Pascal affronte quotidiennement le regard perplexe des passants. Difficile de passer inaperçu, dans ce petit bourg de Suisse romande, lorsque l’on est marié, père de famille, et travesti. Et lorsque l’on cherche à vous retirer la garde de vos quatre enfants, sous prétexte que leur équilibre est menacé…