Ken Loach

Films dans la base

Moi, Daniel Blake

Dans le Royaume-Uni des années 2010, Daniel Blake, un homme de 59 ans souffrant de graves problèmes cardiaques, et Katie Morgan, une mère célibataire de deux enfants, sont malmenés par les services sociaux. Ils essaient de s’entraider.

Jimmy’s hall

1932. Après un exil de dix ans, Jimmy rentre au pays. L’Irlande qu’il retrouve s’est dotée d’un nouveau gouvernement. Tous les espoirs sont permis… Jimmy décide de rouvrir le Hall, un foyer ouvert à tous où l’on se retrouve pour danser, étudier, ou discuter. À nouveau, le succès est immédiat. Mais l’influence grandissante de ses idées progressistes ne sont toujours pas du goût de l’église ou des propriétaires terriens.

It’s a free world

Une jeune femme, qui vient de se faire licencier, décide d’ouvrir une boîte d’intérim et emploie des immigrés. Très vite, elle devient elle même celle qui exploite les ouvriers…

Vent se lève (Le)

Irlande, 1920. Des paysans s’unissent pour former une armée de volontaires contre les redoutables Black and Tans, troupes anglaises envoyées par bateaux entiers pour mater les velléités d’indépendance du peuple irlandais. Par sens du devoir et amour de son pays, Damien abandonne sa jeune carrière de médecin et rejoint son frère Teddy dans le dangereux combat pour la liberté…

Just a kiss

Loin de cet univers ouvrier qui caractérise habituellement le cinéma de Ken Loach, Just A Kiss est avant tout une romance contrariée grâce à laquelle le réalisateur anglais dénonce le racisme et le communautarisme religieux.

The navigators

Mick, Paul, Gerry et leurs copains chargés de l’entretien des voies saluent dans les rires et les quolibets la privatisation de British Rail. Ils ignorent alors que la politique libérale du gouvernement anglais va profondément affecter leurs conditions de vie.

Du pain et des roses

Le combat de travailleurs latinos fraîchement immigrés à Los Angeles, devenus gens de ménage dans une multinationale.

Dockers de Liverpool : un récit de morale contemporaine (Les)

Sous-titré « Un Récit de morale contemporaine », ce film retrace la pugnacité et la rigueur des 500 dockers licenciés en 1995 par la Société portuaire de Liverpool. Une lutte ignorée, minorée, trahie, que le cinéaste Ken Loach s’attache à restituer dans son extraordinaire dignité.

Land and freedom

Évocation de la guerre d’Espagne, à travers l’histoire d’un vieil homme que sa petite-fille enterre à Liverpool.

Riff raff

L’adaptation d’un jeune Ecossais tout juste sorti de prison à la vie des bas quartiers de Londres où il va trouver du travail comme manœuvre et une petite amie avec laquelle il va tenter d’affronter les aléas de la vie citadine.

Which side are you on  ?

En 1984 et 1985, les mineurs britanniques sont en grève, la plus longue que le pays ait connue. Le film raconte la lutte de ces hommes et de ces femmes à travers les poèmes, chansons et autres œuvres d’art qu’ils ont créés pour exprimer leur solidarité et leur souffrance face à la perte de leur industrie et de leurs ressources.

Family Life

Janice, une jeune fille de dix-neuf ans vit avec ses parents dans un pavillon de la banlieue londonienne. Ecartelée entre un père absent et une mère dominatrice, elle se réfugie peu à peu dans un mutisme qui la conduit à être internée.

Esprit de 45 (L’)

Militant et engagé, L’esprit de 45 retrace un moment clé de l’histoire du Royaume-Uni. L’unité nécessaire pendant la guerre fait émerger un nouvel idéal social. Ken Loach nous fait vivre un moment de conscience collective dont le mot d’ordre est la fraternité. Le jeu formel entre images d’archives et témoignages contemporains, tous en noir et blanc, nous renvoie à la crise actuelle où l’union s’offre comme une solution pour sortir de l’impasse.