Grève des ouvriers de Margoline (La)

Un film de Jean-Pierre Thorn

 1974  France  Documentaire  40 min  Noir & Blanc  Mode de production : Auto-production

Producteur :
Collectif Cinélutte (N’existe plus)
Distributeur :
Les films d’Ici (62 Bd Davout, 75020 Paris, Tél : 01 44 52 23 23, Fax : 01 44 52 23 24, Mail : courrier@lesfilmsdici.fr)
 Éditeur :
Éditions Montparnasse (12 villa Cœur de Vey, 75014 Paris, téléphone : 01 56 53 56 53, fax : 01 56 53 56 59, mail : accueil@editionsmontparnasse.fr )

Le 21 juin 1973 se tient à Paris, salle de la Mutualité, un meeting du mouvement d’extrême-droite Ordre nouveau baptisé « Halte à l’immigration sauvage ». Les orateurs défilent pour exprimer « tout haut ce que beaucoup pensent tout bas », pendant que la contre-manifestation organisée dans la rue par des militants d’extrême-gauche est sévèrement réprimée par la police. Jugé révélateur d’un racisme d’Etat (le gouvernement accordant sa « protection » à Ordre Nouveau), cet événement devient le point de départ de La Grève des ouvriers de Margoline.

Produit pour la CFDT dans le cadre du groupe Cinélutte, le film sera l’un des premiers à se pencher sur la condition des travailleurs immigrés sans papiers en France, et à leur donner la parole. Face à la caméra, en français ou en arabe, les ouvriers dénoncent une situation devenue absurde. Et ce notamment depuis la circulaire Marcellin - Fontanet de 1972 qui subordonne l’entrée sur le territoire français à celle d’un contrat de travail, et interdit les régularisations de sans papiers.

Il ne leur reste plus alors qu’à trouver une entreprise où l’on accepte d’embaucher illégalement, dans des conditions de travail misérables et pour un salaire dérisoire.

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :
Films en lien :