Du 19ème siècle à aujourd’hui, questionner le travail

Tout au long de l’histoire le travail a changé. Au tournant du XIXème et du XXème siècle, sous l’essor de la grande industrie capitaliste, le salariat, notamment ouvrier, s’est développé et constitué par les luttes et l’action syndicale comme classe sociale. Dans la même période le cinématographe est né, affichant parfois complicités et connivences. Aujourd’hui le travail et ses conditions d’exercices, les métiers, changent beaucoup, rapidement et de façons contradictoires. La question du travail devient centrale y compris, et peut-être d’abord, pour ceux qui n’en ont pas, ou pour ceux qui le vivent de façon très précaire. Que peut nous aider à comprendre cinéma ?

Sentiers : ChômageSouffrance au travailTransformer la relation au travail

Films dans la base

Rêver sous le capitalisme

Sophie Bruneau, 2017

Douze personnes racontent puis interprètent le souvenir d’un rêve de travail. Ces âmes que l’on malmène décrivent, de façon poétique et politique, leur souffrance subjective au travail. Petit à petit, les rêveurs et leurs rêves font le portrait d’un monde dominé par le capitalisme néolibéral.

Jusqu’à ce que le jour se lève

Pierre Tonachella, 2017

Le cinéaste filme ses amis d’enfance, demeurés dans l’Essonne rurale où il a grandi. Leur quotidien de désœuvrement, de beuverie ou de travail est scandé par la musique. «  Un film avec eux, pour aller chercher ce qui gronde dans l’oubli et les marges du territoire. » (Pierre Tonachella)

Inspecteurs du travail, une rencontre

Jean-Pierre Bloc, 2017

Dans un monde du travail en plein bouleversement, les inspecteurs du travail sont aux avant-postes d’une guerre sourde mais intense. Qui sont-ils  ? Que voient-ils  ? En cette période de chômage massif, où le droit du travail est accusé de paralyser l’embauche, peuvent-ils encore agir  ?

Argent amer

Wang Bing, 2016

À peine sortis de l’adolescence, Xiao Min, Ling Ling et Lao Yeh ont des rêves plein la tête. Quittant leur village du Yunnan, ils partent grossir la main d’oeuvre de Huzhou, une cité ouvrière florissante des environs de Shanghaï. Soumis à la précarité et à des conditions de travail éprouvantes, ils veulent quand même croire en une vie meilleure.

Moi, Daniel Blake

Ken Loach, 2016

Dans le Royaume-Uni des années 2010, Daniel Blake, un homme de 59 ans souffrant de graves problèmes cardiaques, et Katie Morgan, une mère célibataire de deux enfants, sont malmenés par les services sociaux. Ils essaient de s’entraider.

Bobines et des hommes (Des)

Charlotte Pouch, 2016

En 2014, l’usine Bel Maille de Roanne servait de décor à la fition La Fille du patron, sur une entreprise menacée. Bientôt la réalité rejoint la fition. Ses cinquante-six employés, anxieux mais lucides, attendent la reprise ou la liquidation.

Autre côté de l’espoir (L’)

Aki Kaurismäki, 2016

Helsinki. Deux destins qui se croisent. Wikhström, la cinquantaine, décide de changer de vie en quittant sa femme alcoolique et son travail de représentant de commerce pour ouvrir un restaurant. Khaled est quant à lui un jeune réfugié syrien, échoué dans la capitale par accident. Il voit sa demande d’asile rejetée mais décide de rester malgré tout. Un soir, Wikhström le trouve dans la cour de son restaurant. Touché par le jeune homme, il décide de le prendre sous son aile.

En bataille

Eve Duchemin, 2016

À travers le quotidien d’une jeune directrice-adjointe de prison, ce documentaire met en lumière une facette inédite du monde carcéral. Suivant son héroïne à l’intérieur de la prison et à son domicile, il élargit le prisme à ses interrogations personnelles sur son rôle et sur la privation de liberté.

Sur quel pied danser

Paul Calori, Kostia Testut, 2016

Alors que Julie pense décrocher un CDI dans une fabrique d’escarpins de luxe, un plan social vient chambouler ses rêves de stabilité : entre lutter aux côtés d’ouvrières frondeuses ou bien faire profil bas, la jeune femme ne sait sur quel pied danser. Mais quand Samy, un camionneur aussi roublard que charmeur, vient prêter main forte au combat, ce n’est déjà plus la même chanson… Une comédie sociale et musicale…

Comme des lions

Françoise Davisse, 2016

Ce documentaire plonge le spectateur au cœur de deux ans d’engagement de salariés de PSA Aulnay, contre la fermeture de leur usine qui employait plus de 3 000 personnes, dont près de 400 intérimaires.

Merci patron !

François Ruffin, 2016

Ce documentaire signé par le journaliste François Ruffin raconte le combat d’un couple d’ouvriers au chômage, Jocelyne et Serge Klur, contre Bernard Arnault, le président du groupe LVMH.

Marta et Karina, en discrète compagnie

Philippe Crnogorac, 2015

Dans la chambre à coucher de Marta et Karina, les hommes défilent. Pas de changement d’habit, un tissu rapidement tiré sur la fenêtre, un drap jeté sur le lit : les négociations et les passes sont comme une parenthèse au sein des activités quotidiennes. C’est dans cet interstice, avant et après, que le film s’installe. Leur voix digne et précise dessine, parfois avec gravité, parfois avec humour, les contours de leur vie et de leur métier qui, entre choix et nécessité, leur permet d’accéder à une autonomie sociale et financière.

Route du pain (La)

Hicham Elladdaqi, 2015

Le quotidien des habitants d’un quartier populaire de Marrakech, ou le ballet toujours recommencé des laissés pour compte d’un système.

El Aguante - résistance, patience, persévérance

Nina Dupeux, Emmanuel Briand, 2015

En 2001, l’Argentine subit une crise catastrophique. Des travailleurs occupent illégalement leurs usines en faillite et relancent la production en coopérative. Plus de dix ans plus tard, ces entreprises tiennent bon et plus de 10000 salariés ont ainsi pu garder leur emploi. Ce documentaire trace un bilan de cette expérience.

Lois et des hommes (Des)

Loïc Jourdain, 2015

John O’Brien, un pêcheur de la petite île de Bo Finne en Irlande ne savait pas qu’il se lancerait dans une longue croisade quand il a initié avec l’aide d’un groupe d’insulaires, d’experts internationaux et d’ONG, une campagne européenne pour retrouver son droit ancestral de pêcher. Filmé pendant 8 ans, ce documentaire raconte comment cet homme s’est lancé au cœur de la nouvelle réforme de la pêche commune à Bruxelles pour comprendre et essayer de changer le système qui lui a tout enlevé. C’est l’histoire d’un homme, l’histoire d’une communauté, d’un pays et de toute l’Europe entière.

Tisseuses de rêves

Ithri Iroudhane, 2015

Une poignée de femmes berbères du Moyen-Atlas marocain, tisseuses de tapis à leurs heures de nuit, s’interrogent sur leurs savoirs, leurs traditions, leurs vies et leur devenir. Elles nourrissent en elles quantité de rêves dont elles laissent parfois entrevoir les lumières.

Hommes de l’horizon (Les)

Benjamin Durieux, 2015

Le récit du séjour au port de Brest de plusieurs marins philippins en attente du départ de leur bateau. Le temps s’écoule entre le travail quotidien, le repos au foyer d’accueil, les appels adressés aux proches restés au pays. Durant les semaines passées aux abords des quais, dans cette ville dont ils ne connaissent rien, la catastrophe est bien là, présente dans tous les esprits…

Il s’agit de quitter la terre

Virginie Meunier, 2014

25 ans après la parution de Métamorphoses du travail d’André Gorz, la réalisatrice revisite et interroge la pensée du philosophe, à travers des entretiens avec 6 personnes aux parcours professionnels différents.

Vous qui gardez un cœur qui bat

Antoine Chaudagne, Sylvain Verdet, 2014

À l’est de l’Ukraine, un groupe de mineurs de fond s’enivre en racontant la mort de l’un des leurs dans un accident. Les plus jeunes n’ont d’autre perspective que la mine de charbon, les anciens avouent y avoir gâché leur vie. Parmi eux, Slava, trente ans, rêve secrètement de rejoindre, sur les rives de la mer Noire en Crimée, la jeune femme qu’il vient de rencontrer sur Internet.

Tant que nous sommes à bord

Agnès Perrais, 2014

Saint-Nazaire, les chantiers de construction navale. De tout petits hommes sur des engins gigantesques, des bateaux qui partiront naviguer sur l’océan : entre le quotidien de la vie ouvrière, l’expérience des marins, et le rêve d’un ailleurs, quelle place pour un imaginaire au cœur de l’industrie  ?

Petites mains

Thomas Roussillon, 2014

Encore une usine qui ferme. Des machines qui partent. Et des femmes qui restent, qui se battent et qui racontent. Une vie de femme, à la machine.

Formation professionnelle : le grand détournement (Cash investigation)

Benoît Bringer, 2014

Chaque année, la France dépense 26 milliards d’euros pour former ses salariés et ses chômeurs. Mais, une partie de ces sommes sont gaspillées ou, pire, détournées. Un reportage sous forme d’enquête sur la formation professionnelle…

C’est quoi ce travail ?

Sébastien Jousse, Luc Joulé, 2014

Dans l’usine PSA Peugeot-Citroën de Saint-Ouen, un compositeur en résidence prélève des sons. Les portraits d’ouvriers du film pourraient porter le même titre que le concert qu’il y donnera : Intimité.

Cotton dreams

Sandeep Rampal Balhara, 2014

Les effets secondaires de la croissance économique et de l’utilisation intensive des biotechnologies ont précipité les fermiers indiens dans la plus grande crise agraire au monde. Cotton Dreams se penche sur la vie de l’une de ces familles et raconte une tragique histoire d’amour et de sacrifices dans les conditions de vie extrêmes de l’Inde rurale.

Bonheur au travail (Le)

Martin Meissonnier, 2014

Dans le marasme ambiant qui paralyse le monde du travail, certains chefs d’entreprise ont innové pour le bien-être de leurs salariés. Une démarche qui remet l’homme au centre de la production.

Règles du jeu (Les)

Claudine Bories, Patrice Chagnard, 2014

Le documentaire suit pendant six mois plusieurs jeunes de vingt ans, sans diplôme et à la recherche d’un emploi. Il sont suivis par des coachs d’un cabinet de placement, qui leur enseignent le comportement et le langage qu’il faut avoir aujourd’hui pour décrocher un emploi.

J’ai pas fait l’ENA, j’ai fait la campagne

Christian Argentino, 2013

D’une saison à l’autre, le portrait d’un médecin de campagne exerçant dans une petite commune du centre de la France : son quotidien au cabinet, en visites, en institutions, et son rôle essentiel dans la communauté d’une campagne désertifiée.

Garçon boucher

Florian Geyer, 2013

Miguel, 17 ans, tombe dans la boucherie après un échec scolaire. Au programme de son apprentissage, à l’école et en boutique, une «  rééducation  » quasi militaire : port de l’uniforme, polissage du langage, maîtrise de l’anatomie et des techniques de découpe. Miguel devra surmonter différentes épreuves pour être admis dans les ordres de la corporation. Échec ou réussite, sa métamorphose est en marche.

Florange, l’acier trompé

Tristan Thil, 2013

Les salariés du site lorrain d’ArcelorMittal sont devenus un symbole de volonté et de résistance ouvrière. Ce documentaire raconte leur lutte pour la sauvegarde des derniers hauts-fourneaux de Lorraine.

COD et le coquelicot (Le)

Jeanne Paturle, Cécile Rousset, 2013

Dans une école primaire d’un quartier périphérique de Paris réputé difficile, où les équipes d’enseignants s’épuisent et se succèdent d’année en année, cinq jeunes maîtres sans expérience ont fait le pari de rester. Cinq ans après, ils nous parlent de leur quotidien dans ce lieu où ils tentent de construire, dans une alternance de découragement et de projets, une école comme les autres.

El Gort

Hamza Ouni, 2013

Deux jeunes tunisiens tentent de survivre en travaillant dans le commerce du foin. Leur journée de travail commence très tôt et semble ne jamais finir. Sans aucune alternative entre chômage et exploitation, les rêves d’une jeunesse insouciante se transforment vite en désespoir. Un film à l’énergie sauvage et au goût amer qui dit tout ce que l’on peut dire sur la Tunisie d’aujourd’hui.

A Mãe e o mar

Gonçalo Tocha, 2013

Le petit port de Vila Cha, dans le Nord du Portugal, a la particularité de connaître une tradition de femmes patrons pêcheurs. Les dernières femmes qui ont pratiqué cette activité se souviennent des difficultés du métier de leur jeunesse. Elles parlent en toute confiance devant la caméra du jeune réalisateur. Sur les 120 bateaux qui animaient la plage, il n’en reste plus que 9 et les femmes se contentent maintenant de la récolte des algues. Malgré les difficultés du métier, elles expriment leur amour de la mer et les derniers pêcheurs témoignent avec lyrisme de leur passion pour la mer qui les nourrit.

Gens du sucre (Les)

Delphine Moreau, 2013

La France est la première productrice mondiale de sucre de betteraves. Chacun à leur manière, ouvriers et patrons, hommes d’usines et betteraviers, retracent le destin de ces «  campagnes industrielles  ». Comment ont-ils vécu le passage d’un capitalisme familial et rural à une agro-industrie mondialisée ?

Mon grand-père lançait des couteaux

Isabelle Taveneau, Odile Magniez, 2013

Entre chronique et théâtre, ce documentaire nous plonge dans la vie d’une famille de cirque peu banale : La Famille Morallès.

Dans la boîte

Nina Faure, 2013

Une plongée tout en malice dans l’univers impitoyable de la société Adrexo, distributeur de prospectus dans les boîtes aux lettres, où la performance est exigée de tous les candidats, y compris les octogénaires… pour un salaire réel calculé en cadence horaire, soit un travail à la tâche normalement interdit en France !

Karaoké domestique

Inès Rabadan, 2013

Karaoké domestique est une performance et une expérience : celle d’articuler les paroles - de se mettre à la place - de trois duos de femmes dont l’une fait pour l’autre le travail ménager qui, sinon, lui incomberait.

Asie, le réveil ouvrier

Michael Sztanke, 2013

Un film qui éclaire la mobilisation grandissante des ouvriers chinois pour la reconnaissance de leurs droits. Et dévoile l’une des conséquences dramatiques de cette lutte légitime : la transplantation du modèle industriel chinois au Cambodge et au Bangladesh, ou des géants de du textile et de l’électronique sous-traitent une partie de leurs productions.

Panification des mœurs (La)

Gwladys Déprez, 2013

Entre les problèmes d"ordre mondial (« Il faut nourrir la planète ») et les préoccupations individuelles (« Je veux une nourriture plus saine et locale »), il existe un lien : avec le pain et le blé comme révélateurs, le film construit la singulière rencontre de deux univers.

On a grèvé

Denis Gheerbrant, 2013

Documentaire sur la grève des femmes de chambre d’un hôtel Sofitel, qui correspond, pour beaucoup d’entre elles, à leur première grève. La rencontre entre leur force de vie et une stratégie syndicale pertinente va leur permettre de gagner, pour la première fois, un vrai statut de travailleuses.

Raviolis, la boîte à rêves

Katja Gauriloff, 2012

Pris dans les rouages glaçants de l’industrie agro-alimentaire, des hommes et des femmes rient, pleurent, espèrent. La Finlandaise Katja Gauriloff les filme avec poésie dans ce documentaire.

Goodyear, la mort en bout de chaîne

Mourad Laffitte, 2012

Un documentaire qui relate les conditions de travail des employés de l’usine Goodyear d’Amiens, et les risques sanitaires qu’ils encourent. Aujourd’hui, en effet, pour les centaines d’ouvriers, après leur licenciement, plane un risque de maladies professionnelles graves dues à leur exposition prolongée à certains produits nocifs tels que les HAP-CMR utilisés dans la composition des pneus.

Downeast

David Redmond, Ashley Sabin, 2012

Dans un petit port de Nouvelle-Angleterre, la dernière conserverie de sardines des États-Unis ferme. Un investisseur engage ses capitaux personnels pour faire de l’usine une entreprise de décorticage et mareyage de homards. La reprise permet aux anciennes employées de trouver un travail. Une plongée dans le monde du travail aux États-Unis qui permet de voir la toute puissance implacable des banques et de découvrir pourquoi des personnes âgées tiennent tant à conserver un travail.

Dames de couleurs

Patricia Gérimont, Jean-Claude Taburiaux, 2012

Au pays dogon, l’indigo sombre règne sans partage sur les pagnes féminins. Tant en ville qu’en brousse, ces tissus sont l’œuvre des teinturières. Parallèlement à l’élaboration de ces textiles, on découvre des artisanes en quête d’indépendance économique pour assurer la survie de leur famille et s’affranchir…

Sur l’Art de la guerre

Silvia Luzi, Luca Bellino, 2012

Ce documentaire revient sur les 17 mois d’occupation de l’usine INNSE, à Milan en 2008-2009 et plus particulièrement sur les huit derniers jours de cette lutte avant la victoire des ouvriers.

On vient pour la visite

Lucie Tourette, 2012

Des sans-papiers gagnent leur régularisation : une grève inédite filmée de l’intérieur. En situation irrégulière, Mohamed, Diallo, Hamet travaillent depuis des années dans la restauration, le nettoyage ou le bâtiment. En 2009, ils se mettent en grève pour obtenir leur régularisation. Ils investissent toute leur énergie dans cette bataille : une fois leur clandestinité révélée au grand jour, impossible de revenir en arrière.

Salariés sans frontières

Gilles Balbastre, 2012

Le réalisateur a mené une enquête sur la mutation du travail dans des régions européennes désindustrialisées, limitrophes du Luxembourg.

Profession domestique

Julien Brygo, 2012

On compte quelque cent millions de travailleurs domestiques dans le monde. Aux Philippines, l’« exportation » de bonnes est devenue une industrie nationale, avec formation obligatoire et séminaires de préparation à l’exil. Nombre d’entre elles travaillent à Hongkong.Un documentaire sur ce phénomène.

Rien à foutre

Nina Faure, 2012

Servie par « d’heureuses circonstances », Juliette Guibaud décroche un job avec des obligations qui dérogent sur les bords aux conditions prévues par son contrat de travail. Peut-on tout accepter lorsque l’on est à la recherche d’un emploi ? Non évidemment ! Mais comment le faire entendre à ces employeurs peu regardants sur la réglementation et à quoi s’expose-t-on ?

Relève (La)

Juliette Warlop, 2012

Cela fait plus de trente ans que Didier Ménard est médecin généraliste à la cité du Franc-Moisin (Seine Saint-Denis). Mais qui va le remplacer quand il va prendre sa retraite  ? Comment donner envie à de jeunes médecins de venir s’installer dans ce quartier déshérité  ? Épaulé par une association implantée de longue date, il crée un centre de santé associatif inédit, réunissant médecins et médiatrices de santé. Ce documentaire suit les débuts de ce centre.

Être là

Régis Sauder, 2012

Elles sont psychiatres, infirmières ou ergothérapeutes à la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille et reçoivent des détenus devenus patients le temps du soin. Être là, c’est rejoindre cet espace unique - celui de l’écoute - une poche d’air derrière les murs de la prison.

Attention fragile

Vincent Reignier, 2012

Documentaire sur la verrerie Duralex, qui était en cessation de paiement en 2008, et à laquelle le Tribunal de commerce a accordé un ultime sursis. Quatre ans plus tard, retour à la verrerie, qui a retrouvé un équilibre, et rencontre avec les ouvriers. Partagés entre espoir et résignation, ils racontent la vie à l’usine, leurs vies d’ouvrier.

Plaine de Sodome (La)

Yaël Perlman, 2012

À moins 398m sous le niveau de la mer, frontière Israëlo-jordanienne, Neot Hakikar est un village agricole coupé du monde dans la plaine désertique de Sodome. Dans ce microcosme, se croisent le mythe ancien de Sodome, la désillusion du rêve sioniste, et le travailleur venu de l’étranger.

Hommes véritables (Des)

Dominique Maugars, 2012

Dominique a été cheminot dans un atelier de réparation de matériel ferroviaire. Il y a fait du cinéma, grâce à un ciné-club. Bien avant qu’il vienne travailler dans cet atelier, son père en a été licencié pour raisons politiques. La diffusion d’un film soviétique Un homme véritable y a été interdite. En retraite, Dominique commence à parcourir films et documents retraçant l’histoire de cet atelier, son histoire à lui et celle de ceux qui y ont travaillé et construit leur vie, ces «  hommes véritables  ».

Discriminations

Hubert Budor, 2012

Depuis plus de 15 ans, une avocate en droit social et un syndicaliste tentent de faire reculer les discriminations dans le monde du travail. Un documentaire sur leur combat.

Conti (Les)

Jérôme Palteau, 2012

À l’annonce de la fermeture de l’usine Continental de Clairoix (Oise), les 1120 employés, les « Conti », entament un combat long et exemplaire pour faire valoir leurs droits. Ce documentaire suit ce combat.

Atlantic Produce Togo S.A.

Penda Houzangbe, Jean-Gabriel Tregoat, 2012

Atlantic Produce Togo est une entreprise qui produit et exporte des plantes ornementales. Du fait des avantages qu’elle garantit à ses employés, elle est un modèle social au Togo. En août 2006, elle est au bord de la faillite quand Tony, un jeune métis franco-togolais, décide de la racheter pour sauver les quatre-vingt-dix emplois. La situation reste précaire et Tony, dans sa lutte pour la survie de l’entreprise, se voit dans l’obligation de remettre en cause certains acquis sociaux.

Bleu pétrole

Nadège Trébal, 2012

Autour et à l’intérieur d’un territoire, une raffinerie de pétrole implantée sur l’estuaire de la Loire. Là où des centaines d’hommes triment à la transformation du brut en pétrole, où d’autres font fuser les idées, les matérialisent sur le papier dans cette véritable «  usine à gaz  » que peut être un local syndical.

Inventaire avant liquidation

Rémy Ricordeau, 2012

A travers les témoignages de travailleurs et de chômeurs, jeunes ou plus âgés, femmes ou hommes, «  Inventaire avant liquidation  » esquisse des perspectives de transformations sociales où l’utopie se substitue au réalisme mortifère.

Pirate Fisherman in South Africa

Soren Christensen, 2011

Hahn Goliath est pêcheur dans les eaux froides de la côte ouest d’Afrique du Sud. Les pêcheurs partent sur de petites barques à rames et pêchent les homards à la main. Mais ils ne peuvent plus le faire depuis que le gouvernement a introduit un nouveau système de quotas qui sont réservés en priorité à des entreprises de pêche industrielle. Plus de 9000 petits pêcheurs ont ainsi perdu leurs moyens d’existence et sont considérés comme des pirates s’ils continuent à pêcher. Goliath et d’autres ont décidé de se battre pour obtenir le droit de pêcher.

Pot de thé, pot de fer

Claude Hirsch, 2011

Les ouvriers de l’usine Fralib de Gémenos, groupe Unilever, sont en lutte contre la menace de fermeture pour délocalisation. Ils parlent de leurs conditions de travail, de leur révolte contre le patron et le capitalisme, de leur lutte pour continuer à travailler ici, maintenant, collectivement, pour eux, pour leurs enfants. Ils s’interrogent Ils résistent Ils s’affirment…

Français d’août (Les)

Cédric Defert, 2011

Une traversée de la France à une période où celle-ci tourne traditionnellement au ralenti. Un road movie subjectif et plastique, décliné en une multitude de tableaux fixes pour approcher au plus près les réalités de notre société : les Français mangent, les Français boivent, les Français chantent, etc.

Goût du sel (Le)

Ndeye Souna Dieye, 2011

Près de Saint-Louis du Séné­gal, le vil­lage de Nagy Ngay vit de la cul­ture du sel selon une organ­i­sa­tion com­mu­nau­taire com­plexe : les hommes délim­i­tent les champs de sel, les femmes s’occupent de la récolte. Au moment du partage, les hommes reçoivent une par­tie de la récolte, alors que ce sont les femmes qui ont eu toute la peine.

Zone portuaire

Emmanuel Vigne, Julien Chesnel, 2011

Un siècle d’histoire du Port Autonome de Marseille, de la fin du XIXème siècle à aujourd’hui. Il est exclusivement construit à partir d’images d’archives, pour la plupart inédites

Travail, malade du chômage (Le)

Anne Kunvari, 2011

Un documentaire consacré à la donne actuelle sur le marché du travail en France et qui focalise sur les personnes alternant successivement des CDD et des périodes de chômage.

Disparaissez les ouvriers !

Christine Thépénier, Jean-François Priester, 2011

Le vain combat des 140 ouvriers de l’usine de Legré-Mante, leader sur le marché mondial d’acides tartriques…

On est là !

Luc Decaster, 2011

Clean Multiservices est une société de nettoyage ordinaire. Pour les clients tout semble propre effectivement, jusqu’au jour où des employés en ont assez d’être traités comme le papier avec lequel ils font briller les toilettes. Des papiers, eux, ils n’en n’ont pas. Ils décident d’occuper l’entreprise.

De mémoires d’ouvriers

Gilles Perret, 2011

Ce film commence par une histoire locale et finit par raconter la grande histoire sociale française ! De la naissance de l’électrométallurgie, en passant par les grands travaux des Alpes et la mutation de l’industrie, jusqu’au déploiement de l’industrie touristique, c’est l’histoire ouvrière en général que racontent les hommes rencontrés par Gilles Perret.

Entrée du personnel

Manuela Frésil, 2011

Ce film raconte le destin commun des ouvriers de la viande des grands abattoirs industriels. Manuela Frésil s’est introduite au cœur d’une dizaine d’abattoirs industriels français, du petit matin à la sortie d’usine, au côté d’ouvriers à la chaîne…

Gueule de l’emploi (La)

Didier Cros, 2011

À la fois évaluation de compétences et entreprise de déstabilisation, l’entretien d’embauche est souvent une véritable épreuve. Mais que recherche-t-on au juste en voulant savoir si vous êtes dynamique et enthousiaste  ? Votre faculté d’adaptation ou votre capacité de soumission

Pluie et le beau temps (La)

Ariane Doublet, 2011

La France produit 40% du lin mondial pour un unique client, la Chine. Entre champs et filatures, entre Trouville et la Chine, comment se tisse la mondialisation  ?

Au prix du gaz

Karel Pairemaure, 2011

Le matin du 15 juillet 2009, en écoutant les informations nationales à la radio, j’apprends l’ultimatum des ouvriers de l’usine New Fabris, dont je savais qu’elle se situait à quelques kilomètres de chez moi. J’ai décidé de passer les voir et j’ai découvert, sidéré, la situation.

We want sex equality

Nigel Cole, 2011

Au printemps 68 en Angleterre, une ouvrière découvre que, dans son usine, les hommes sont mieux payés que les femmes. En se battant pour elle et ses copines, elle va tout simplement changer le monde…

Harcèlement public

Bertrand Tesson, 2011

Harcèlement Public’’ révèle les enjeux de pouvoir, les rapports de domination et la place de l’humain dans l’organisation du travail. Il décrit les processus de harcèlement, les cataclysmes intimes et les révoltes légitimes de quatre témoins. Les auteurs choisissent d’aborder la souffrance au travail par la seule parole des victimes. Le film est ponctué par des photos qui sont un contrepoint esthétique et donnent à voir les personnages sous un autre versant d’humanité.

Ouvriers se cachent pour mourir (Les)

Patrice Gérard, 2010

L’effet papillon de la crise des sub-primes au États-Unis.

Dans le secret des licenciements

Jacques Cotta, Pascal Martin, 2010

En mai 2010, 39 ouvrières de l’usine Continental de Rambouillet sont réunies pour la première fois devant le tribunal des prud’hommes. Elles attaquent leur employeur pour licenciement abusif. Le jugement est mis en délibéré. Comment un tel plan social, qui touche des centaines de personnes, a-t-il été annoncé ? Les principaux concernés s’attendaient-ils à de telles mesures ? Nathalie, Eliane et Marie-Thérèse se souviennent des différentes annonces, dont celle qui promettait de conserver les emplois, à condition que « chacun relève ses manches ». Un an plus tard, un plan de licenciements sans précédent, était décidé. Quelles ont été les conséquences pour la vie quotidienne ?

Pôle emploi, au cœur de la crise

Emmanuel Descombes, 2010

Ce documentaire propose une plongée au coeur du Pôle emploi de Chaumont, préfecture de la Haute-Marne où, en un an, le taux de chômage est passé de 6 à 10 pour cent. Né de la fusion entre ANPE et Assedic, le pôle emploi saura-t-il répondre à la détresse sociale qui s’empare du pays  ?

Vous êtes servis

Jorge Léon, 2010

Jogjakarta, Indonésie, 2009. Dans un centre de recrutement, des femmes sont formées au métier de bonne. Elles y apprennent l’usage de micro-ondes, les règles de politesse, la langue de leur futur employeur et l’endurance au travail. Elles sont des dizaines de milliers à partir chaque mois vers l’Asie ou le Moyen-Orient dans l’espoir de ramener un meilleur salaire au pays. Mais l’espoir vire parfois au cauchemar : surexploitées, maltraitées, elles sont réduites à l’état d’esclave. Derrière la fonction domestique à laquelle on les destine, se déploie leur histoire qui se livre en regards, en paroles, en rires, en silences bouleversants.

Arena Mexico

Anne-Lise Michoud, 2010

Portraits croisés de travailleurs en marge du système qui occupent chaque jour les espaces publics de la ville de Mexico pour vendre leurs marchandises ou leurs services, avec ingéniosité et fantaisie.

Qui accueillera nos parents ?

Josiane Maisse, 2010

Échos du Troisième Age et des personnes qui en prennent soin.

Fritkot

Manuel Poutte, 2010

Portrait d’une friterie de quartier menacée de disparition. Petit théâtre de la société belge contemporaine

Conti gonflés à bloc (Les)

Philippe Clatot, 2010

Le film nous immerge dans l’aventure des « Conti », les salariés de l’Usine Continental de Clairvaux, qui apprennent dans les médias la fermeture de leur usine, depuis les débuts des assemblées générales devant l’usine, jusqu’à l’annonce des indemnisations par le groupe Continental.

Sochaux cadences en chaîne

Laurence Jourdan, 2010

En mettant en parallèle le témoignage d’ouvriers de l’usine Peugeot de Sochaux et les stratégies des directions de PSA , ce film donne à comprendre combien en quelques décennies, l’univers de l’industrie automobile s’est métamorphosé. Combien le fonctionnement de notre économie, de notre société a changé.

28 de Morlaix (Les)

Canal Ti Zef (Eric Le Lan / Kristen Falc’hon), 2010

En 2007, les salariés de France Télécom à Morlaix (29) se sont mobilisés contre le « transfert de leur activité » à Brest. Après deux ans de lutte la direction cède. Récit d’une victoire collective qui nous amène à réfléchir sur le sens des luttes, du travail et des nouvelles méthodes de management…

D’égal à égales

Corinne Mélis, Christophe Cordier, 2010

Ce film s’intéresse à des pionnières. Elles sont migrantes ou filles d’immigrants, et syndicalistes. Elles ont choisi de s’engager face à la dureté des conditions de travail et à la précarité des salariés dans les secteurs du nettoyage, du commerce, des services aux particuliers, d’industries à l’agonie, où l’on retrouve nombre de femmes issues de l’immigration.

Katanga business

Thierry Michel, 2010

Ce film prend pour décor cette province du sud-est de la République démocratique du Congo, l’une des plus riches régions du globe en ressources minières. Pourtant, la population du Katanga continue de vivre dans une pauvreté extrême, tandis que des multinationales se trouvent concurrencées par l’arrivée de la Chine et ses milliards de dollars.

France Télécom, malade à en mourir

Bernard Nicolas, 2010

Quand harcèlement, dépressions et suicides faisaient partie du quotidien du groupe France Télécom Orange. Une enquête auprès des salariés de l’entreprise sur la souffrance au travail poussée à son paroxysme.

Temps des cafés (Le)

Yaël Epstein, Grégory Mouret, Marilou Terrien, 2010

Le temps des cafés retrace l’histoire singulière de ces lieux de retrouvailles et de convivialité qui ont joué un rôle essentiel dans la vie quotidienne des hommes venus du Maghreb pour travailler en France.

88, l’art de la grève (Les)

Sophie Paviot, 2010

Le combat d’ouvriers intérimaire sans papiers de l’entreprise Man BTP pour obtenir leur régularisation par le travail.

Paris Saint Lazare, terminus des oubliés

Benoît Grimont, 2010

La gare Saint Lazare : avaries de matériel, retards à répétition, incivilités, violence, grèves, poussent à bout les usagers mais aussi ceux qui y travaillent ; Aujourd’hui, St Lazare craque de tous les côtés…

Merceron SCOP-SA

Romain Lardot, Gabrielle Gerll, 2010

Licenciés suite à la cessation d’activités de leur entreprise, 28 ouvriers décident de racheter leur outil de travail pour reprendre à leur compte leur activité de carrosserie industrielle.

Entre nos mains

Mariana Otero, 2010

Pour sauver leur emploi, des femmes décident de reprendre le pouvoir dans leur entreprise de lingerie en créant une coopérative. Au gré des épreuves et des rebondissements, elles découvrent avec bonheur et humour la force du collectif, de la solidarité et une nouvelle liberté.

Molex, des gens debout (Les)

José Alcala, 2010

En juillet 2008, les employés de l’usine Molex de Villemur-sur-Tarn sont récompensés par leur direction pour la qualité de leur travail. Le 23 octobre suivant, ces mêmes dirigeants informent les employés de la fermeture du site pour raison économique. Les Molex décident de se battre et portent plainte contre leur direction pour ne pas avoir informé le Comité d’entreprise de sa volonté de fermer l’usine.

Tôle et la peau (la)

Claude Hirsch, 2010

Des ouvriers nous disent la vie d’usine à travers des extraits de livres écrits de l’intérieur.

Hommes debout (Les)

Jérémy Gravayat, 2010

Histoires fragmentaires, réelles ou imaginées, de trois personnages ayant vécu et travaillé dans un ancien quartier populaire et industriel de Lyon.

Doubout’ (Debout)

Rodney Passave, 2010

La tentative d’un jeune Guadeloupéen d’expliquer aux hexagonaux la grève qui s’est déroulée en Guadeloupe de janvier à février 2009.

Épine dans le cœur (L’)

Michel Gondry, 2009

Un documentaire sur le parcours de Suzette, institutrice courageuse dans les lointaines Cévennes des années 1950 aux années 1980, qui est la tante du cinéaste.

Vague à l’âme paysanne

Jean-Jacques Rault, 2009

Trois paysans du Centre Bretagne livrent leur quotidien fait de travail, de plaisir, de contraintes, de doutes… entre dépendance à la manne européenne et fluctuations des cours. Le film explore ce « vague à l’âme », mais aussi la passion de ces hommes pour leur vie paysanne.

Petites mains (Les)

Edie Laconi, 2009

La déficience et le handicap mental sont-ils solubles dans le travail ? Ici, à l’institut médicoéducatif, de jeunes pensionnaires apprennent à travailler. Rétifs, dociles, mutiques, tendres, violents, ils se forment, ils produisent, ils se soignent, cependant qu’ils rêvent, qu’ils aiment ou se révoltent.

Question de confiance

François Maillart, 2009

Chronique de la vie d’une usine pas comme les autres dont le chef d’entreprise, visionnaire, part du principe que «  l’homme est bon  ». Et ça fonctionne.

Tant que sifflera la mine danseront ses épis

Marie Devuyst, 2009

Au travers des souvenirs et projets de chacun, c’est l’histoire du bassin minier de l’Aveyron qui se raconte, son identité passée, présente et à venir.

Saison comme une autre (Une)

Zhang Wenqing, 2009

En Chine, des travailleurs saisonniers en quête de moyens de survie en terre lointaine.

Trois cordes pour deux conteurs

Zhang Wenqing, 2009

En Chine, un couple original tente de perpétuer la tradition millénaire des spectacles de rue

D’un patient à l’autre

Zhang Wenqing, 2009

Le quotidien d’un médecin dans les contrées désolées du grand Nord de la Chine.

Garbage dreams

Mai Iskander, 2009

Filmé sur une période de quatre ans, ce documentaire suit trois adolescents destinés à devenir chiffonniers et qui grandissent dans le plus grand « village-décharge » du monde au Caire.

Main basse sur le riz

Jean Crépu, 2009

Ce documentaire d’investigation nous fait pénétrer dans la très discrète filière mondiale du riz. Et permet de mieux comprendre la complexité d’un marché dont les enjeux sont considérables pour la sécurité alimentaire mondiale de demain.

Et voilà le travail

Florette Eymenier, 2009

Ce documentaire repose sur le portrait croisé de personnages témoignant autour de nouvelles formes du travail : travailleurs nomades, télétravailleurs, travailleurs flexibles. Si les témoignages sont issus d’entretiens réels, ceux-ci ont été transcrits puis interprétés par des comédiens amateurs, ce qui apporte une distance et accentue l’atmosphère froide de ces nouvelles conditions du travail.

Rien de personnel

Mathias Gokalp, 2009

Huis clos mettant en scène avec brio les rapports de force au sein de l’entreprise et les dérives du système capitaliste.

Nœud cravate (Le)

Jean-François Lévesque, 2008

Le Nœud cravate allie animation de marionnettes et dessin animé. Le film raconte quinze ans de la vie de Valentin. Employé dévoué à sa tâche, leurré par des patrons imbus de pouvoir, Valentin lutte contre l’absurdité avec toute la force de ses espérances.

Paroles de marins

Jocelyne Mallet, 2008

Des marins amoureux de leur métier ont la parole, une parole bien vivante et humaine : leur quotidien, les rapports humains, les inquiétudes et les joies sans oublier les différences de conditions et de salaires, d’heures de travail et de mois de congés… selon leur nationalité. Pourtant tous travaillent ensemble : la loi le permet, il y a une différence entre naviguer à l’abri d’une législation française ou sous une législation dite internationale quasi inexistante, et incontrôlable.

Du riz et des hommes

Sophie Cailliau, Charlotte Gille, Antonella Lacatena, Nicolas Stinglhamber, Yann Verbeke, 2008

L’office du Niger est l’un des plus vastes périmètres irrigués d’Afrique. Des milliers de familles y travaillent sur de petites parcelles, pour produire du riz. Aujourd’hui, organisées en syndicat, elles se battent pour que l’Etat malien investisse dans l’aménagement de nouvelles terres au lieu de s’ouvrir aux investisseurs privés qui menacent leur survie.

Dernier maquis (Le)

Rabah Ameur-Zaïmeche, 2008

Au fond d’une zone industrielle à l’agonie, Mao, un patron musulman, possède une entreprise de réparation de palettes et un garage de poids-lourds. Il décide d’ouvrir une mosquée et désigne sans aucune concertation l’imam…

Profession : femmes de ménage

François Chilowicz, 2008

Leur métier est indispensable mais mal considéré, et d’autant plus difficile à exercer qu’il est, souvent, plus subi que choisit. À travers cinq portraits plein d’empathie, le réalisateur fait parler celles que l’on n’entend jamais et met en lumière le courage que requiert la lutte quotidienne contre la précarité.

It’s a free world

Ken Loach, 2008

Une jeune femme, qui vient de se faire licencier, décide d’ouvrir une boîte d’intérim et emploie des immigrés. Très vite, elle devient elle même celle qui exploite les ouvriers…

Manille

Véronique Pondaven, 2008

Le cadre c’est une forge familiale, presque centenaire installée sur le port de pêche à Lorient ; un décor vieux, beau et rouge. Les hommes, ce sont les ouvriers qui y travaillent, une parole un peu grise, résignée mais lucide sur le travail pénible, les salaires médiocres, la sécurité qui laisse à désirer et en même temps la fierté de fabriquer encore des pièces uniques : des manilles.

Boutoù-koad e-barzh an dour, récolte du goëmon à Plounéour

Aude Escudié, Tony Servain, 2008

A Plounéour Trez en Bretagne, sur la côte nord du Finistère, les habitants font revivre une fois tous les deux ans, une activité abandonnée depuis la modernisation des campagnes : la récolte en communauté du goémon, une algue poussant en abondance sur les rochers des bords de mer. Une histoire de transmission…

Initiation (L’)

François-Xavier Drouet, Boris Carré, 2008

Des élèves préparent durant 3 jours l’épreuve des concours d’entrée en école de commerce : «  l’entretien de personnalité  ». C’est aussi un entraînement «  à la réalité de la vie  ».

Diplômés (Les)

Gao Song, 2008

En Chine, en 2004, trois diplômés tentent de trouver leur place dans le monde du travail.

Avec un seul poumon

Michèle Seutin, 2008

Ce film nous fait découvrir, au fil des interviews de travailleurs, de chefs d’entreprises, de militants d’ONG palestiniens, une économie tant agricole qu’industrielle complètement ravagée par les dispositifs de l’occupation en Palestine.

Coopérative

Raphael Grisey, 2008

Une coopérative agricole fondée au Mali par d’anciens immigrés français retournés en Afrique.

Monsieur Cok

Franck Dion, 2008

Monsieur COK est le propriétaire d’une grande usine de fabrication d’obus. Sa passion pour le rendement et son goût du profit le conduisent à remplacer ses employés par des automates très perfectionnés. Résignés les anciens ouvriers assistent impuissants au labeur de leurs remplaçants mécaniques. Mais cela ne va pas sans susciter la colère de l’un d’entre eux…

Monde selon Stiglitz (Le)

Jacques Sarasin, 2008

C’est l’histoire d’un homme qui retourne dans sa ville natale sinistrée par la désindustrialisation, dans la banlieue de Chicago. Cet homme n’est autre que le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz. Au travers d’un voyage qui nous mène de l’Équateur en Inde, en passant par la Chine, il nous propose ses clés pour comprendre le monde et prendre la mesure des effets pervers d’une globalisation non maîtrisée, sans garde-fous. Au bout du voyage, un message porteur d’espoir : une autre mondialisation est possible, elle pourrait même profiter à tous.

Vidangé

Xavier Pagès, 2008

Reportage photographique sur la dernière semaine d’activité d’une usine textile, en compagnie des ouvriers.

Liberté, égalité, précarité

Christophe Bannat, Marita Neher, 2008

Quand les artistes font de la précarité la matière de leur art

Robe du temps (La)

Malam Saguirou, 2008

Au Niger, Ousseini tente de concilier tradition et modernité afin d’assumer ses nouvelles fonctions de chef des bouchers.

Sur deux roues

Sonia Cabrita, 2008

À Grigny, l’association « Deux roues pour l’emploi » loue des mobylettes et des scooters afin de favoriser la mobilité de personnes en difficulté

Bonheur national brut

Sandra Blondel, Pascal Hennequin, 2008

Aujourd’hui de nombreuses personnes, producteurs, artisans, salariés remettent en cause notre mode de vie et questionnent les finalités d’une économie déshumanisée et dangereuse pour l’environnement : travailler oui, mais autrement !

Bienvenue chez Saverio

Daniel Jouanisson, 2007

Agé de 46 ans, Saverio vit avec son troupeau de chèvres et deux chevaux dans le sud de l’Italie au milieu des côtes escarpées et des paysages idylliques de Cilento. Les conditions de vie sont pourtant très dures mais Saverio est un battant et ne renonce devant rien.

Homme de Saint-Rion (L’)

Gaëlle Douël, 2007

Guillaume a 55 ans et il est paysan. Il cultive des patates sur une petite île dont il est aujourd’hui l’unique occupant. Le film fait le portrait d’un homme et du rêve qui l’a porté et qu’il a porté.

Volem rien foutre Al Païs

Pierre Carles, Christophe Coello, Stéphane Goxe, 2007

Dans cette guerre économique qu’on nous avait promise il y a bien des années et qui avance comme un rouleau compresseur, existe-t-il encore un sursaut d’imagination pour résister  ?

El Ejido, la loi du profit

Jawad Rhalib, 2007

L’exploitation des ouvriers agricoles immigrés dans le sud de l’Espagne, un esclavage moderne qui garnit les assiettes de l’Europe. Autrefois déserte, la région d’Almeria, dans le sud de l’Espagne, produit aujourd’hui un tiers de la consommation européenne hivernale des fruits et légumes et engrange les deux tiers des profits agricoles du pays. Un « miracle économique » sous serre qui repose sur le travail de près de 80 000 immigrés, pour moitié des sans-papiers.

7,91 € de l’heure, costume compris

Arlette Buvat, 2007

La sécurité a un succès fou. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Loin de ceux qui brassent l’idée, la réalisatrice a choisi de se mettre du côté de ceux dont c’est le travail.

Nord-Paradis

Christophe Lamotte, 2007

Dans le nord de la France, Marie-Rose, 69 ans, dirige, avec un mélange étonnant d’autorité et de don de soi, un clan d’origine manouche qui travaille dans une casse.

Pour l’empire

Amy Carroy, 2007

La solitude du veilleur de nuit, les mots épars d’une vie décalée.

24 heures de la vie du bus

Mehdi Lallaoui, Catherine Rosseuw, 2007

Lien social malgré lui, le bus transporte indifféremment salariés, chômeurs ou touristes dans une « noria urbaine » où se mélangent les genres.

Silence dans la vallée

Marcel Trillat, 2007

Les Ateliers Thomé-Génot, qui employaient 317 salariés à Nouzonville dans les Ardennes, ont été liquidés à l’automne 2006. Avec Silence dans la vallée, Marcel Trillat complète utilement l’état des lieux de la condition ouvrière entrepris dans ses précédents films.

Route des prés (La)

Marc Rougerie, 2006

Témoignage rare d’une paysanne cinéaste sur la vie quotidienne de sa famille au début des années 70.

Docs et médocs en campagne

Christophe Andrei, 2006

Ce documentaire s’attache aux pas de cinq médecins-propharmaciens que nous suivons pendant quelques jours s’articulant autour de leur activité ainsi que de leur quotidien, leur vie de famille. Ils ont été choisis pour leur diversité de pratique, de caractères et aussi géographiques.

Made in China

Jean-Yves Cauchard, Mathias Lavergne, Charlotte Cailliez, 2006

À travers le portrait de Fan et Zhao, un couple de paysans mingong, travailleurs migrants attirés vers les lumières de la ville, «  Made in China  » dévoile l’envers du miracle chinois. Une armée de petites mains qui cousent, troussent, agrafent à la chaîne, fait la fortune de l’Empire du Milieu.

Cinq hommes et un garage

Basile Carré-Agostini, 2006

Robert Lechevalier restaure de magnifiques motos anciennes dans le fond du garage. Il sautille, chante, savoure et s’épanouit en faisant ce travail pour lequel il ne compte pas ses heures. À côté de lui, deux mécaniciens et deux commerciaux s’occupent de préparer et de vendre des petites voitures sans permis. Le contraste entre Robert et les autres est saisissant, il nous permet de mieux voir ce qu’est le travail et ce qu’il pourrait être.

Garder la tête haute

Martine Gonthié, 2006

Ce film retrace la lutte des salariés de l’usine ST Microelectronics de Rennes qui subissent, au cours de l’été 2003, un plan de licenciement alors que la société réalise des bénéfices.

Ouvriers de Tamaris

Gilles Remillet, 2006

Le film en quatre parties, tourné entre 2000 et 2002 dans une fonderie du Gard (région d’Alès), présente le quotidien du travail ouvrier dans les principaux ateliers de l’usine ainsi que des indices relatifs aux normes régissant les relations ouvrières.

The big sellout

Florian Opitz, 2006

The Big Sellout dresse le portrait de trois personnages, qui ont en commun d’être menacés par la privatisation de leur gagne-pain respectifs.

Génération précaire, derrière les masques

Ruxandra Medrea, 2006

Le mouvement génération précaire est né d’un appel à la grève spontané et diffusé sur internet début septembre 2005, destiné à dénoncer une situation intolérable : l’existence d’un véritable sous-salariat toujours disponible, sans cesse renouvelé et sans aucun droit. A la suite de cet appel s’est tissé un réseau de stagiaires

Semailles, un jardin de cocagne

Jean-Louis Léone, 2006

A travers la production de légumes biologiques, les jardins de Cocagne permettent à des adultes de trouver un emploi et de construire un projet personnel.

Coopérative de Mondragon : une idée d’avenir ? (La)

Wiltrud Kremer, 2005

Portrait de la plus grande entreprise du pays basque, qui a su concilier équité sociale et profits.

Milliardaire rouge (Le)

Sophie Lepault, 2005

Le film est un voyage à l’intérieur d’une des plus grosses multinationales chinoises. Une multinationale qui est en train de racheter des entreprises telle que Schneider, Panasonic. Une plongée qui permet de comprendre la vitalité économique du pays mais aussi ses paradoxes. Car le patron de cette entreprise est communiste.

China Blue

Micha X. Peled, 2005

Ce documentaire offre un rare aperçu de la transformation rapide de la Chine et de ses conséquences, à travers le portrait d’une jeune travailleuse. A l’opposé de l’image de travailleuses soumises, le film révèle une volonté farouche de se défendre et de résister.

Raising the roof

Françoise Flamant, Veronica Selver, 2005

Les Seven Sisters, un collectif américain de femmes charpentières, brisent les discriminations professionnelles et prouvent leurs talents.

Tweety lovely superstar

Emmanuel Gras, 2005

Quatre hommes et un enfant sur le toit d’un immeuble. Leur travail : le détruire. Leurs outils : leurs bras. Leur labeur de ce soir est leur labeur de chaque jour.

Liebe Arbeit

Vanessa Lenzi, 2005

Des femmes sur leur lieu de travail racontent les circonstances qui les ont amené à faire leur métier. Liebe arbeit («  Cher travail  ») est un film très personnel qui pose la triple question de la contrainte, de la précarité et de la liberté de choisir son métier.

Sauf le respect que je vous dois

Fabienne Godet, 2005

Sauf le respect que je vous dois nous fait rentrer dans une entreprise dont le directeur exige toujours plus. Le patron use et abuse de son droit du plus fort : c’est l’obéissance ou la porte.

Men on the Edge – Fisherman’s Diary (Hommes sur le Bord)

Avner Faingulernt, Macabit Abramzon, 2004

Durant quatre ans, les deux réalisateurs ont filmé à la frontière entre Gaza et Israël, des pêcheurs palestiniens et israéliens.

Patrons-voyous : la Bourse contre l’emploi

Jean-Baptiste Rivoire, 2004

Délocalisations brutales, déménagements d’ateliers entiers à l’insu des employés, on ne compte plus les mauvaises surprises faites aux salariés français ces dernières années.

Daewoo Creation

Marc Gründ, 2004

L’Affaire Daewoo c’est celle de l’implantation d’usines en Lorraine, à grands renfort d’aides publiques, puis de leur fermeture 10 ans plus tard lorsque les subventions sont épuisées.

Conflit Metaleurop (Le)

Gilles Lallemend, Stéphane Czubek, 2004

L’occupation de l’usine de Metaleurop Nord suite à l’annonce de la fermeture de celle-ci, en 2003.

Étoile du Nord (L’)

Erkko Lyytinen, 2004

Ce documentaire nous montre une commune pauvre du Nord de la Finlande qui, confrontée à la mondialisation, lutte pour sa survie économique

Grissinopoli

Dario Doria, 2004

Un an après la crise du 20 décembre 2001, l’Argentine compte une centaine d’entreprises occupées par dix mille employés. Grissinopoli, fabrique de gressins de Buenos-Aires, en fait partie

Violence des échanges en milieu tempéré

Jean-Marc Moutout, 2004

Philippe, jeune diplômé, vient d’intégrer le prestigieux cabinet de consultants McGregor, dont les bureaux sont situés à La Défense. La première mission qui lui est confiée est de faire l’audit de Janson, une entreprise de province spécialisée dans la métallurgie. En améliorant la rentabilité de l’usine, son rapport doit permettre le rachat de l’établissement par un grand groupe international.

Sucriers de Colleville (Les)

Ariane Doublet, 2004

Fermera ? Fermera pas ? À la petite sucrerie de Colleville, on attend la décision avec un mélange de colère et de résignation.

Odile en deux mille deux

Christine Bouteiller, 2003

Portrait d’une femme d’agriculteur, en Normandie.

Fasinpat

Daniele Incalcaterra, 2003

Dans la province de Neuquen, en Patagonie, des ouvriers de la fabrique de céramique Zanon, pour éviter la fermeture définitive due à la crise, se sont opposés aux licenciements prévus par leur patron.

Ouvrières sans patron

Sandra Godoy, Jaime Gabriela, 2003

Une des expulsions d’une fabrique de vêtements occupée et autogérée par les travailleurs. Ce film est une illustration du rapport de force social en Argentine en 2003

Contrôle ouvrier

Claudio Remedi, Carlos Broun, Sandra Godoy, Lucas Martelli, Oriana Tizziani, 2003

Abandonnée par ses propriétaires l’usine textile Brukman, qui produisait, entre autres, chemises Cacharel et pantalons Saint-Laurent, est «  reprise  » par ses ouvrières.

Dans la peau d’un patron

Stephan Moszkowicz, 2003

Pendant huit mois, Stéphan Moszkowicz a suivi le patron de la filiale française d’un grand groupe anglo-saxon et celui d’une PME. Que font-ils  ? Quelles sont leurs préoccupations  ? Comment prennent-ils leurs décisions  ? Une comédie humaine au cœur de l’entreprise.

Consultants, la règle du jeu

Laurent Salters, 2003

De nombreuses entreprises font appel à des firmes de conseil en stratégie : gros plan sur des analystes pas comme les autres qui ne semblent avoir aucun état d’âme.

Plafond de verre (Le)

Yamina Benguigui, 2003

C’est le tout premier documentaire sur la discrimination raciale à l’embauche. Ces témoignages, habilement mis en perspective par les propos de sociologues et de représentants du monde associatif et de l’entreprise, stigmatisent l’intégration républicaine.

Coupure (La)

Nathalie Loubeyre, 2003

Sonia, caissière dans une grande surface, erre dans une zone commerciale pendant ses deux heures de coupure. De supermarchés en cafétéria, de parkings en voies ferrées, de bretelles d’autoroute en hôtels d’affaire, elle maintient le lien, par téléphone, avec son fils, rentré du collège.

Hommes du Labici B. (Les)

François Chilowicz, 2003

Un cargo appareille de France, pour livrer du sucre en Algérie. À son bord, 11 marins de 7 nationalités différentes, sous pavillon de complaisance… Les ennuis sont au bout du voyage…

Au cul des bêtes

Olivier Plagnard, 2002

Vivre au cul des bêtes, c’est vivre contraint, voire soumis au rythme, aux aléas des nécessités du troupeau. Ce documentaire raconte la vie de ces « pays-ans » et pose la question de la transmission.

On s’en sortira

Jérôme Paul, 2002

Les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification sont des structures privées mêlant habilement l’économie et le social. Voici quelques parcours de divers jeunes en situation de précarité pour s’en sortir.

Entretiens courants de la station

Sébastien Coupy, 2002

Point fixe nourri du flux des automobilistes, la station-service est un espace unique où se superposent la vie privée et l’activité professionnelle, l’intime et le public, comme si tout ce qui fait l’existence du pompiste se trouvait concentré sur un minuscule territoire qui va de la piste à la cuisine.

The Boot Factory

Lech Kowalski, 2002

Un film haletant d’un bout à l’autre où le spectateur est embarqué dans l’atelier et la vie de ce groupe punk-rock polonais. Avec un savant dosage du noir et blanc et de la couleur et un rythme entraînant…

À qui profite le crime ?

Christiane Badgley, 2002

Bienvenue à McRae, Géorgie. Sa tranquillité, ses pelouses, ses 20% de chômage et sa prison privée. Rutilante, high-tech, prête à accueillir mille cinq cent détenus, on compte sur celle-ci pour relancer l’économie locale…

Prolos (Les)

Marcel Trillat, 2002

Qui sont les ouvriers aujourd’hui ? Quelle est leur condition, quelles sont leurs aspirations, leur conscience d’eux-mêmes et de leur force ou de leur vulnérabilité… ? Voici quelques-unes des questions posées par « Les Prolos », promenade subjective de Marcel Trillat dans la France des usines.

Quel travail…

Cyril Mennegun, 2002

Les angoisses et les espoirs de quatre élèves du lycée professionnel de Delle, dans le territoire de Belfort. Ce film se présente comme une réflexion sur ce qu’est le travail aujourd’hui et propose à chacun de se pencher sur son propre rapport au travail.

Au nom du sel

Claude Poupard, Séverine Onfroy, 2002

Documentaire qui raconte la vie des Sauniers et Paludiers des marais salants de l’Atlantique et la magie d’une récolte artisanale restée inchangée depuis près de quinze siècles.

Bénéfice humain

Anne Kunvari, 2002

Une imprimerie contribue à la réinsertion de personnes en difficulté tout en fonctionnant avec les même contraintes qu’une entreprise ordinaire.

Bonheur économique (Le)

Patric Jean, 2001

L’économie sociale est l’alternative mise en pratique en Europe pour instaurer un système économique plus équitable au service d’un développement plus humain… Rencontre avec ceux, entrepreneurs et travailleurs, qui ont choisi cette voie…

Usine de Monsieur Durand (L’)

Saléha Gherdane, 2001

Ce documentaire dessine le portrait d’une usine à travers sa politique sociale, décidément pas comme les autres.

Glandeurs (Les)

Susanna Helke, Virpi Suutari, 2001

Les Glandeurs porte un regard tendre sur la vie de trois jeunes chômeurs du nord de la Finlande

Naissance d’un lieu de travail

Christian Lallier, 2001

Pendant un an et demi, de juin 1997 à janvier 1999, j’ai suivi la construction d’un bâtiment d’entreprise à travers les différentes situations de négociation et de coopération entre les architectes, les salariés de l’entreprise et la coordination des travaux.

Paroles de bibs

Jocelyne Lemaire-Darnaud, 2001

« Paroles de Bibs » est le droit de réponse des ouvriers de Clermont-Ferrand, le fruit d’une rencontre ludique, entre la littérature d’un grand patron, François Michelin, qui aime à dire : « j’aime parler avec les gens qui ne pensent pas comme moi, cela m’apprend beaucoup de choses », et la réalité quotidienne des hommes et des femmes dont il parle : ses ouvriers les Bibs.

Du pain et des roses

Ken Loach, 2000

Le combat de travailleurs latinos fraîchement immigrés à Los Angeles, devenus gens de ménage dans une multinationale.

Chaîne du silence (La)

Agnès Lejeune, Éric Monami, 2000

Suite à un suicide au sein d’une entreprise de production automobile, enquête pour essayer de comprendre le silence et le déni qui suivent un tel geste.

Grand nettoyage (Le)

Eusebio Serrano, 2000

Le combat d’une petite famille qui tient un pressing familial face à l’arrivée d’un grand groupe de pressing «  discount  ».

Emploi du temps (L’)

Carole Poliquin, 2000

Tourné en France, au Québec, aux États-Unis et au Danemark, l’Emploi du temps propose une réflexion stimulante sur le travail. Il illustre la nécessité de repenser le travail en tenant compte de la diversité des aspirations humaines. Il questionne au passage la société de consommation, le rôle des nouvelles technologies et la loi du profit maximal.

Nantes, mémoires d’escale

Pierre-François Lebrun, 1999

Le port de Nantes s’est vidé de toute vie. Reste le halo idéal, formé par les rêves, les images, les souvenirs…

Tant que chanteront les constructeurs de navires

Jan Vromman, 1999

Un film sous forme de triptyque, dans lequel Jan Vromman raconte la genèse de l’échec d’une lutte ouvrière qui aboutit à la fermeture du chantier naval de Boelwerf, Tamise, en 1997. Le documentariste bruxellois remonte la ligne du temps jusqu’à la création de l’entreprise en 1829.

Annonay-Qingdao : chronique d’une mondialisation

Jean-Paul Pénard, Bernard Ganne, 1999

En 1997, en effet, l’entreprise Canson ouvre un atelier de transformation de papier à Qingdao en Chine. Quatre cadres et techniciens sont envoyés là-bas.

Frat’ (La)

Jean-François Santoni, 1999

L’histoire de la «  Fraternelle  », une épicerie coopérative ouverte et tenue par des ouvriers du Haut-Jura.

Vivement lundi !

Gérard Chouchan, 1999

Témoignage de trois femmes d’ouvriers des ports de St Nazaire, Brème et Newcastle qui ont vu, avec la mondialisation, leur vie changer radicalement depuis dix ans.

Rosetta

Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, 1999

Chaque jour, Rosetta part au front à la recherche d’un place qu’elle trouve, qu’elle perd, qu’elle reprend, obsédée par la peur de disparaître. Elle voudrait une vie normale comme eux, parmi eux.

Travailler sans l’ennemi

Didier Inowlocki, 1999

Autonomie, autogestion, démocratie directe mais aussi semi-institutionnalisation permettent au plus grand squat d’Europe de durer sur le long terme

Ressources humaines

Laurent Cantet, 1999

Écrit et tourné avec des amateurs (chômeurs, cadres et syndicalistes), filmé dans une usine en activité, Ressources humaines pose une question centrale : comment trouver sa place dans un monde du travail en pleine recomposition ?

Usine, un jour de plus, un jour de moins

Eric Pittard, 1998

Cette entreprise d’Ancenis, la fonderie Bouhyer, près de Nantes, possède une originalité : en 1994, elle fut l’une des toutes premières, en France, à diminuer la durée hebdomadaire du temps de travail sans perte de salaire. L’usine tourne 6 jours. Les ouvriers travaillent 32 heures, en moyenne, sur une semaine de 4 jours.

Vaincre ou périr

Fabienne Dupont, 1998

Sandrine est à Paris depuis seulement un an, elle galère. Elle décide de rentrer chez Médiations pour faire du porte à porte. À peine est-elle arrivée qu’elle décroche ses deux premières ventes…

Saga des Massey (La)

Jérôme De Missolz, 1997

À travers leur trajet, les anciens employés de l’entreprise Massey Fergusson de Beauvais, qui a fermé ses portes en 1984, éclairent les bouleversements qui ont changé le travail en France et en Europe.

Paroles de grève

Sabrina Malek, Arnaud Soulier, 1996

Grèves de 1995 : les réalisateurs interviewent des cheminots grévistes en gare d’Austerlitz.

Appartenances

Bernard Ganne, Jean-Paul Pénard, 1996

Les voies et les passages entre la forme d’entreprise familiale des années 50-60 et l’entreprise flexible des années 80.

Azalai, la caravane de l’or blanc

Joël Calmettes, 1996

L’Azalaï est la dernière grande caravane saharienne du sel

Paroles ouvrières, paroles de Wonder

Richard Copans, 1996

Inspiré par « La Reprise du travail aux usines Wonder » et par « Reprise » d’Hervé Leroux, Richard Coppans a monté pour la télévision un film plus court, proposant une approche chronologique de la vie de l’entreprise, de 1917 à 1985.

Multinationale (La)

Daniel Karlin, Rémi Lainé, 1994

Du haut en bas de l’échelle et aux quatre coins du monde, la vie de Péchiney, géant industriel de l’aluminium et fleuron du libéralisme triomphant, avec, en filigrane, le portrait de son président de l’époque, Jean Gandois.

Hommes du port (Les)

Alain Tanner, 1994

Un long panoramique du port de Gênes et une voix-off ouvrent « Les hommes du port ». Le commentaire nous apprend le passage en ville en 1947 d’Alain Tanner. Il a 17 ans et assouvit son envie de connaître un pays dont les films néo-réalistes avaient éveillé en lui son intérêt pour le 7ème art. Nous sommes maintenant en 1995 et le cinéaste suisse revient avec sa caméra. Le documentaire dévoile une phase sociale et historique méconnue de l’Italie.

Fin de siècle

Marylin Watelet, Szymon Zalesky, 1994

Comment fonctionne au quotidien le plus grand magasin de la Havane, Fin de Siglo, depuis l’écroulement du camp socialiste et le maintien du blocus américain ?

Vraie vie dans les bureaux (La)

Jean-Louis Comolli, 1993

Cette «  vraie vie  » n’est rien d’autre que la vie réelle, bien réelle, huit heures par jour dans les bureaux de celles qu’on a appelées les «  O. S. du tertiaire  ». Femmes d’abord, embauchées jeunes, sans avoir pour la majorité d’entre elles changé de case, sans autre espoir que l’illusion de l’espoir, sans autre perspective pour les plus agiles que d’aménager un peu, si peu, le temps et l’espace de leur travail.

Rumeurs d’ateliers

Jean-Paul Pénard, 1992

Depuis 5 ans, l’entreprise Canson développe de nouvelles formes d’organisation du travail. Plus de contremaître, les opérateurs travaillent au sein d’Équipes à Responsabilité Élargie, les ERE. Que se passe-t-il alors  ? Pendant 15 mois, un sociologue et un documentariste filment cette expérience.

Riens du tout

Cédric Klapisch, 1992

Grand magasin vieillot et peu accueillant, où le personnel travaille en dilettante, les Grandes Galeries marchent mal. D’où la décision des dirigeants de nommer un nouveau P.D.G., qui aura pour mission de sortir l’établissement du marasme, faute de quoi celui-ci sera fermé. Méthodes de gestion modernes et motivation du personnel sont au programme du fringant directeur.

Aucun risque ! Paroles de compagnons

René Baratta, 1991

La façon dont les ouvriers d’un chantier de construction gèrent le risque en permanence.

Voyages au pays de la Peuge

Samir Abdallah, Raffaele Ventura, Maurizio Lazzarato, Angela Melitopulos, 1990

Avec les ouvriers de Peugeot Sochaux et Mulhouse, les temps présent et passé se mêlent pour mieux comprendre ce qu’a été et ce qu’est devenu cette « classe ouvrière » mythifiée dans les années 60.

André Gorz - Sur le travail

Marian Handwerker, 1990

André Gorz est journaliste et philosophe. Français d’origine autrichienne, compagnon de route de Jean-Paul Sartre, il fonda avec lui la revue «  Temps modernes  ». Travailler plus pour gagner plus, ou travailler moins pour travailler tous et vivre mieux  ? Pionnier des réflexions sur le concept de revenu garanti indépendant du travail salarié, le philosophe ébauche un projet de société à la fois écologiste et émancipateur.

Trésor des poubelles (Le)

Samba Félix NDiaye, 1989

Série de cinq documentaires montrant l’habileté des artisans à créer des œuvres d’art à partir des matériaux les plus simples.

Boucane (La)

Jean Gaumy, 1984

En 1972, Jean Gaumy fait quelques unes de ses premières photographies à Fécamp, dans une “ boucane ”, une fabrique de harengs fumés. Particulièrement attiré par l’atelier des “ filetières ”, celui des femmes qui découpent le poisson en filets, il décide de revenir dix ans plus tard leur montrer ses photos et réaliser son premier film avec elles, en toute complicité.

Dernière offre (La)

Sturla Gunnarsson, Robert Collison, 1984

Au début du mois de décembre 1984, les membres canadiens des Travailleurs unis de l’automobile (TUA) ont voté une résolution visant à rompre tout lien formel les unissant à leurs homologues américains. Filmé dans les couloirs enfumés de l’hôtel Royal York à Toronto, le film dévoile les dessous de l’affrontement entre le chef du syndicat canadien Bob White et la General Motors du Canada. Un tableau captivant de cet événement qualifié aujourd’hui d’historique dans les milieux syndicaux.

Which side are you on ?

Ken Loach, 1984

En 1984 et 1985, les mineurs britanniques sont en grève, la plus longue que le pays ait connue. Le film raconte la lutte de ces hommes et de ces femmes à travers les poèmes, chansons et autres œuvres d’art qu’ils ont créés pour exprimer leur solidarité et leur souffrance face à la perte de leur industrie et de leurs ressources.

Issa le tisserand

Idrissa Ouedraogo, 1984

Un artisan a appris les techniques de tissage traditionnelles. Amoureux de son métier, il est pourtant obligé de s’adapter au marché et de tenir compte de la concurrence des vêtements modernes.

Travail au noir

Jerzy Skolimowski, 1983

Quatre ouvriers polonais arrivent à Londres pour faire des travaux chez un compatriote. Nowak, étant le seul à parler anglais, devient arrogant et se fait détester par ses camarades. En apprenant le coup d’Etat de Jaruzelski, il cache à ses copains la nouvelle.

Chambre en ville (Une)

Jacques Demy, 1982

Sur fond de grèves et de conflits sociaux, à Nantes, François, un ouvrier en lutte, et Edith, une fille d’aristocrate, mal mariée à un bourgeois, s’aiment éperdument sous l’œil désabusé et impuissant de la veuve d’un colonel, mère d’Edith, chez qui François a pris la chambre en ville du titre.

Homme de fer (L’)

Andrzej Wajda, 1981

Pologne, août 1980. Au moment où éclate la grève des chantiers navals de Gdansk, Winkel, un journaliste de radio-télévision, est chargé par les autorités de faire une enquête et un portrait d’un des leaders du mouvement, Maciek Tomczyk, afin de le compromettre.

Lorsque le bâteau de Léon M descendit la Meuse pour le première fois

Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, 1979

Dans Le Bateau de Léon M, les frères Dardenne reviennent sur la grève mythique qui paralysa la Belgique durant l’hiver 1960.

Chaîne se déchaîne (La)

Abraham Ségal, Denis Guedj, Jean-Pierre Pétard, 1978

Le sabotage est par excellence l’anti-travail, l’anti-sacrifice. Le film entremêle des témoignages de travailleurs sur des formes de résistance au rythme imposé par la chaîne et une mise en images et en musique du compte rendu, fait par les ouvriers de la General Motors aux États-Unis, d’un sabotage collectif devenu fête.

Voix de son maître (La)

Gérard Mordillat, Nicolas Philibert, 1978

Douze patrons de grandes entreprises parlent face à la caméra du pouvoir, de la hiérarchie, des syndicats, des grèves, de l’autogestion… Leurs voix se mêlent, se dispersent, se démultiplient dans la ville, les usines… Sous le discours patronal apparaît progressivement l’image d’un monde futur…

Et si demain, le temps des cerises

Gérard Follin, 1977

Un reportage en forme de bilan sur le restaurant «  Le Temps des cerises  », rue de la Butte-aux-cailles (13e), organisé et autogéré en coopérative ouvrière.

Pain et chocolat

Franco Brusati, 1977

Pain et chocolat est une comédie dramatique, montrant avec humour les déboires d’un italien isolé dans un pays si différent du sien. Malgré tous ses efforts pour « devenir Suisse » Nino est constamment repris par ses origines. Le cruel dilemme de l’émigré, perdu entre un pays qu’il cherche à fuir et un autre qui ne le laisse pas entrer

Voici la colère bretonne, la grève du Joint Français

Jean-Louis Le Tacon, 1976

Dans ce film, Jean-Louis Le Tacon filme les paysans qui apportent le ravitaillement et les vivres aux grévistes du Joint Français à Saint-Brieuc en 1972. Il suit les grévistes qui séquestrent les patrons récalcitrants. La caméra devient une arme totalement intégrée à la grève.

Petites têtes, grandes surfaces

Collectif Cinélutte, 1974

Le travail dans une grande surface de la région parisienne, notamment celui des caissières, révélateur des mécanismes du commerce et de rapports de classes

Dossier Pennaroya, les deux visages d’un trust

Dominique Dubosc, Daniel Anselme, 1972

Film chapitré, sur le modèle d’un cahier d’information diffusé à l’époque, préparé en amont de la grève de 1972 des ouvriers de Penarroya-Gerland, à leur demande, et réalisé par Dominique Dubosc, alors militant du Groupe Textile des Cahiers de Mai et technicien audiovisuel.

Themroc

Claude Faraldo, 1972

Themroc, ouvrier paisible, se révolte et entraîne les habitants de son immeuble à revenir à une vie plus primitive.

Mourir pour des images

René Vautier, 1971

Mourir pour des images retrace grâce à des entretiens le tournage d’un film réalisé en 1958 par Alain Kaminker et René Vogel, La Mer et les jours.

Bof (Anatomie d’un livreur)

Claude Feraldo, 1971

L’histoire d’une famille prolétaire et paresseuse à l’origine de l’appellation de la ‘bof génération’.

On vous parle de Flins

Guy Devart, 1970

Les témoins du procès de Meulan dénoncent l’exploitation des immigrés, les trafics à l’embauche et la vente des cartes de travail.

On voit bien qu’c’est pas toi

Christian Zarifian, 1969

Préparé puis tourné avec un groupe de jeunes ouvriers, collégiens, chômeurs, etc., dans un quartier du Havre, On voit bien qu’c’est pas toi inaugure la série de films « collectifs », portés par l’élan de 1968.

De la belle ouvrage

Maurice Failevic, 1969

C’est le récit de la révolte d’un ouvrier qui, à la suite d’un changement technique dans son travail, voit sa vie bouleversée. Tout ce qui jusqu’ici justifiait ou donnait un sens à son existence, la conscience professionnelle, la nécessité d’un engagement syndical et politique, est remis en cause.

Jeudi on chantera comme dimanche

Luc de Heusch, 1967

Luc de Heusch, à la fois cinéaste et ethnologue, signe avec Jeudi on chantera comme dimanche son unique film de fiction. Jean qui rêve de devenir son propre patron saute sur l’occasion qui, pense-t-il va lui permettre d’accéder à son rêve, abandonnant par la même occasion ses camarades en grève. Mettant à profit ses talents de documentariste, le réalisateur dépeint les conséquences néfastes de la société de consommation sur les individus et le délitement de la conscience de classe.

Premier mai à Saint Nazaire (Le) (Cinq colonnes à la une)

Marcel Trillat, Hubert Knapp, 1967

Pendant deux mois, les chantiers de l’Atlantique ont poursuivi une grève grâce au soutien sans faille des commerçants et paysans. Ce 1er mai, tous les syndicats appellent au rassemblement pour la victoire. Une production ORTF censurée.

Alexandre le bienheureux

Yves Robert, 1967

Alexandre, cultivateur et force de la nature, décide à la mort de sa femme de prendre un repos bien mérité. Il se déclare en congé à vie. Une joyeuse fable qui fait l’éloge de la paresse.

Chantiers navals : l’expérience de Saint-Nazaire (Cinq colonnes à la une)

Marcel Trillat, Jean-Pierre Gallo, 1966

À la faveur des troubles dans les chantiers navals de Port-deBouc, et à propos de la construction du car-ferry «  Provence  », le magazine Cinq colonnes à la une a mené une enquête dans les chantiers navals de Saint-Nazaire. Les ouvriers, les représentants syndicaux, le préfet de l’Atlantique et le directeur général de Chantiers de l’Atlantique donnent tous leur point de vue. Si d’une part, les heures de travail ont diminué (44 heures par semaine en 1966 contre 48 heures en 1964-65), les salaires ont diminué de 12 % en deux ans, il n’y a pas d’emploi pour les femmes, et il reste encore des chômeurs depuis les derniers licenciements. D’autre part, il faut moderniser l’équipement et investir pour supporter la concurrence européenne et japonaise.

Ouvriers noirs de Paris (Les)

Jacques Krier, 1964

Collection {Cinq colonnes à la Une} Du Sénégal à Paris en passant par Marseille, Jacques Krier suit le parcours des Africains voulant travailler en France

Germinal

Yves Allégret, 1963

Embauché comme mineur à Montsou, dans le Nord de la France, le jeune Etienne Lantier découvre la souffrance d’une population misérable et déshéritée. Gagné aux idées socialistes, il appelle les mécontents à faire la grève et à constituer une caisse de prévoyance. Le mouvement se durcit…

Bonheur est pour demain (Le)

Henri Fabiani, 1960

Alain, un jeune homme, vient de quitter ses parents et se retrouve perdu à Saint-Nazaire, dans l’environnement des chantiers navals, au moment de la construction du Paquebot France. Il y rencontre la solidarité et la camaraderie auprès d’un ouvrier caréneur et l’amour auprès d’une jeune employée des chantiers. Il rêve d’une vie où «  on ne perd pas sa vie à vouloir la gagner  ».

Samedi soir et dimanche matin

Karel Reisz, 1960

A Notthingam, en Angleterre, un ouvrier mecontent de son sort se compromet avec une femme mariee.

Soufrière

Vittorio De Seta, 1955

Le centre de la Sicile regorge de mines de soufre. À cinq cents mètres sous le niveau du sol, à peine protégés, mal équipés, les mineurs s’épuisent et souffrent pour l’extraire des entrailles de la terre. Parfois les galeries se mettent à gronder et leurs gestes se suspendent.

Gens sans importance (Des)

Henri Verneuil, 1955

Jean Viard, conducteur de poids lourds sur la ligne Paris-Bordeaux, tombe amoureux d’une jeune serveuse d’un relai routier. L’affaire tourne mal…

Ma Jeannette et mes copains

Robert Ménégoz, 1953

Cette fiction montre le quotidien des mineurs du bassin cévenol, raconté en voix off par l’un d’entre eux, René : le travail à la mine, les distractions et l’amour.

Homme au complet blanc (L’)

Alexander Mackendrick, 1952

Sidney Stratton, rinceur de tubes à essai dans le laboratoire d’une fabrique de textile, travaille secrètement à la création d’un nouveau tissu insalissable et inusable. Il finit par réussir, mais la commercialisation de ce textile révolutionnaire sonnerait le glas de l’industrie textile.

Antoine et Antoinette

Jacques Becker, 1946

Antoine, ouvrier imprimeur, aime Antoinette, jolie et coquette vendeuse dans un grand magasin des Champs-Elysées. Leur vie réglée et heureuse, faite de petits riens, de gentillesse, d’un peu de jalousie et de rêve aussi, frôlera une fois le drame sous la forme d’un billet de loterie perdu mais finalement retrouvé.

Aubervilliers

Eli Lotar, 1945

Un film réalisé dans la banlieue parisienne au cours de l’été 1945 et dont le but est d’attirer l’attention sur les conditions d’existence des habitants des grandes villes.

Au Bonheur des dames

André Cayatte, 1943

Le drame économique et social du XIXe siècle. Le petit magasin triomphera-t-il du grand commerce ?

Raisins de la colère (Les)

John Ford, 1940

Ce film fort raconte l’histoire de la famille Joad, lors de la Grande dépression américaine marquée par les séquelles de la crise économique et le Dust Bowl dans le sud du pays. Il raconte la vie des Américains poussés sur les routes et plongés dans la misère pendant la crise économique de 1929 lorsqu’ils sont chassés de leurs terres par les banques qui prennent possession de leurs biens fonciers.

Jour se lève (Le)

Marcel Carné, 1939

François, ouvrier sableur sans histoire, a assassiné Valentin qui a séduit Françoise, la jeune fille dont il était amoureux. Alors que la police assiège l’immeuble, il se remémore les événements qui l’ont conduit à commettre ce meurtre, et se suicide avant d’être arrêté.

Enthousiasme, la symphonie du Donbass

Dziga Vertov, 1931

Un documenatire qui dépeint la situation générale du pays au lendemain de la révolution russe. Le travail sur le son évoque la descente au coeur de la matière par le ralenti sonore de la sirène qui rythme la vie des ouvriers.

Grève (La)

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1924

Russie, 1912. Lassés de leurs conditions de travail difficiles et suite au suicide de l’un d’eux accusé de vol, des ouvriers se mettent en grève. A l’enthousiasme des premières journées se substitue le désœuvrement puis les difficultés à subsister. Suite à une provocation orchestrée par une bande recrutée par les patrons dans les bas-fonds, la répression sera impitoyable et sanglante.

Spéculateur en grains (Le)

David Wark Griffith, 1909

Le film A Corner in Wheat est un court métrage réalisé par D. W. Griffith en novembre 1909 d’après une adaptation d’un roman contemporain (1903) de Frank Norris, The Pit.

Prolétaires de la mer (Les) (Cinq colonnes à la une)

François Ribadeau, Robert Higgins, Roger Louis, 196

Après trois semaines de grève, les marins ont repris la mer à bord du chalutier Flandre-Bretagne. L’équipe a suivi une marée, c’est-à-dire une campagne de pêche de 15 jours, puis la vie des hommes à terre, qui passent trois jours par mois dans leur famille, tout cela pour un salaire misérable.

Nightcleaners Part 1

Berwick Street film collective, Mary Kelly, Marc Karlin, Humphrey Trevelyan, James Scott, 1972-1975

Un film réflexif puissant sur une campagne de syndicalisation de femmes sous-payées et victimisées nettoyant les bureaux la nuit, au Royaume-Uni.