Christian Zarifian

Après une enfance et une jeunesse nomades (Grenoble, Fontainebleau, Paris, le Brésil, la Suisse, le Brésil de nouveau, de nouveau Paris), il s’installe au Havre en 1968. Il fait ses débuts comme assistant à Sao Paulo puis à Paris, où il réalise ses premiers essais de réalisateur en utilisant le super 8. Mais c’est au Havre qu’il va tourner la quasi-totalité de ses films.

De 1968 à 1983, il anime l’unité cinéma de la Maison de la Culture, qu’il a fondée avec Vincent Pinel. Jusqu’en 1986, il dirige un centre de production régional, Normandie Films Production. En 1987 enfin, il crée avec des professionnels du Havre et de la région l’association de production Les Films Seine Océan, qu’il dirige depuis lors.

En 1999, parallèlement à son travail de cinéaste, il ouvre et anime Le Studio, une salle art et essai.

Films dans la base

On voit bien qu’c’est pas toi

Préparé puis tourné avec un groupe de jeunes ouvriers, collégiens, chômeurs, etc., dans un quartier du Havre, On voit bien qu’c’est pas toi inaugure la série de films « collectifs », portés par l’élan de 1968.