Chantiers navals : l’expérience de Saint-Nazaire (Cinq colonnes à la une)

Un film de Marcel Trillat, Jean-Pierre Gallo

 1966  France  Reportage  24 mn  Noir & Blanc  Mode de production : Télévision

Producteur :
Distributeur :
Ina (4, avenue de l’Europe, 94366 BRY-SUR-MARNE, Tél : 01 49 83 20 00, Fax : 01 49 83 31 82, mail : dpcr@ina.fr)

À la faveur des troubles dans les chantiers navals de Port de Bouc, et à propos de la construction du car-ferry « Provence », Cinq colonnes à la une a mené une enquête dans les chantiers navals de Saint Nazaire où elle avait déjà fait un reportage le 6 mars 1964. Les ouvriers, les représentants syndicaux, le préfet de l’Atlantique et le directeur général des chantiers navals de l’Atlantique donnent tous leur point de vue. D’une part les heures de travail ayant diminuées (44 heures par semaines en 1966 contre 48 heures en 1964-65), les salaires ont diminué de 12 % en deux ans ; il n’y a pas d’emploi pour les femmes, et il reste encore des chômeurs parmi les ouvriers licenciés en 1964. La cause principale de la diminution des salaires étant surtout la grande concurrence japonaise et les salaires japonais qui sont très bas ; de plus aucune nouvelle industrie n’a été crée depuis deux ans. D’autre part, il faut moderniser l’équipement et investir 90 000 000 de NF pour supporter la concurrence européenne.

Ina

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :
Film en lien :