Silence dans la vallée

Un film de Marcel Trillat

 2007  France  Documentaire  85 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

 Image : Trillat Julien  Son : Durand Suzanne  Montage : Dehaut Catherine

Producteurs :
VLR productions (11 av Simon Bolivar, 75019 Paris, téléphone : 01 42 00 11 24, fax : 01 42 00 11 26, mail : vlrprod@vlr.fr ; jean.bigot@vlr.fr)
Compagnie des phares & Balises (108, avenue Ledru Rollin, 75011 Paris, France, Tel: + 33.(0)1.44.75.11.33, Fax: +33.(0)1.44.75.11.35, info@phares-balises.fr)
Distributeur :
Compagnie des phares & Balises (108, avenue Ledru Rollin, 75011 Paris, France, Tel: + 33.(0)1.44.75.11.33, Fax: +33.(0)1.44.75.11.35, info@phares-balises.fr)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)
 Éditeur :
Compagnie des Phares et Balises (108, avenue Ledru Rollin, 75011 Paris, France, Tel: + 33.(0)1.44.75.11.33, Fax: +33.(0)1.44.75.11.35, info@phares-balises.fr)

Les Ateliers Thomé-Génot, qui employaient 317 salariés à Nouzonville dans les Ardennes, ont été liquidés à l’automne 2006. Alors qu’ils étaient les premiers fournisseurs de pôles d’alternateurs pour les géants de l’automobile Valéo et Visteon Ford (ils fabriquaient alors 20% du marché mondial), l’irruption du capitalisme financier via leur rachat par un fonds de pension US (la société américaine de consultants Catalina, qui fait aujourd’hui l’objet d’une enquête pour malversations) a ruiné leur activité et détruit leurs emplois.

En deux décennies, toute la fonderie ardennaise a goûté à la mondialisation : d’abord le pillage du savoir-faire et des actifs, puis la mise en concurrence qui nivelle par le bas et, pour finir, c’est la collectivité qui endosse le lourd tribut de ce révoltant gâchis.

Ce sont en fait les Pinçon et Pinçon-Charlot, couple de sociologues bien connus pour leur plongée dans le milieu de la grande-bourgeoisie qui, enquêtant sur les lieux dont Michel est originaire, sont venus lui proposer l’idée de ce nouveau documentaire.

Après avoir été l’un des trop rares journalistes-documentaristes à donner la parole aux ouvriers, et à les montrer au travail, Marcel Trillat passe ici de l’autre côté de la chaîne, tendant son micro aux patrons de l’ancienne vallée sidérurgique. Le résultat est édifiant, consistant bien moins à dénoncer ou alimenter une quelconque vulgate anti-patrons, mais de pénétrer les représentations de celles et ceux qui étaient encore il y a peu les « maîtres des forges ». Un autre regard, « par le petit bout de la lorgnette » selon les mots du réalisateur, sur la mondialisation et ses conséquences sur le tissu social d’une communauté locale.

Avec Silence dans la vallée, Marcel Trillat complète utilement l’état des lieux de la condition ouvrière entrepris dans ses précédents films : 300 jours de colère, Les Prolos, Femmes précaires.

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :