Profession domestique

Un film de Julien Brygo

 2012  France  Documentaire  18 mn  Couleur

 Image : Julien Brygo  Montage : Matthieu Parmentier

Producteur :
Julien Brygo (Tél : 06 33 79 21 76, @ : julien-brygo@wanadoo.fr)

La surexploitation des travailleurs immigrés n’est plus depuis longtemps l’apanage des pays occidentaux. Beaucoup ont déjà entendu parler, par exemple, des conditions de travail éprouvantes, parfois proches de l’esclavage, que subissent dans certaines monarchies du Golfe des milliers de jeunes femmes originaires d’Asie. Depuis quelques années, le phénomène s’est « professionnalisé » au point que de véritables écoles, privées ou publiques, forment au travail domestique des jeunes Philippines prêtes à émigrer, en Arabie saoudite mais aussi à Hongkong, pour y trouver un emploi. Elles sont chaque année plus de 150 000 à quitter leur pays, munies d’un diplôme étatique et prêtes à l’emploi outre-mer.

Les Philippines, véritable vivier de travailleurs sous-payés est devenu le pays des tâcherons de la globalisation. Ils fournissent une bonne part du contingent des dizaines de millions de travailleurs domestiques dans le monde (au moins 52 millions selon l’OIT). Qu’ils officient dans les grands hôtels ou dans des maisons privées comme personnel d’entretien ; à bord des cargos ou dans les paquebots de croisière comme marins ou petites mains, les Philippins sont l’incarnation de la mise en concurrence des travailleurs à l’échelle du globe. Ils ne coûtent pas cher, sont délocalisables à souhait et disposent d’une sécurité sociale à minima. Ce sont les « héros modernes » des Philippines, selon l’expression de l’ancienne président de l’archipel, Me Gloria Arroyo, qui instaura en 2006 le programme de formation des « superbonnes ». En 2012, les transferts d’argent des travailleurs philippins expatriés assuraient à l’économie des Philippines près de 12% de son PIB, plaçant ce « petit » pays (95 millions d’habitants) juste derrière des mastodontes comme la Chine (1,3 milliards), l’Inde (1,2 milliards) et le Mexique (115 millions).

En septembre 2011, Le Monde diplomatique publiait un dossier sur les services à la personne, comprenant une enquête de Julien Brygo à Manille (Philippines) et à Hongkong (Chine) sur la formation des bonnes à tout faire. Un an et demi plus tard, ce film photographique propose de raconter cette histoire en images et avec une bande-son originale.

(source : collectif Item)

Pour découvrir ce film

Vidéo :
Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :