Souffrance au travail

in Du 19ème siècle à aujourd’hui, questionner le travail

Sentiers du chemin : Chômage – Souffrance au travail – Transformer la relation au travail

Films dans la base

Illettré

Jean-Pierre Améris, 2017

La honte, l’isolement puis le courage d’apprendre… À travers le parcours de Léo, jeune ouvrier, Jean-Pierre Améris décrit la réalité sociale et intime de l’illettrisme.

Taste of Cement

Ziad Kalthoum, 2017

Le jour, des réfugiés syriens reconstruisent un gratte-ciel détruit par la guerre. La nuit, contraint par le couvre-feu, ils retournent en pensées vers les vieux démons du conflit syrien. Les sons des machines qu’ils construisent au Liban se confondent avec ceux des bombardements en Syrie.

Food chains

Sanjay Rawal, 2014

Dans le sud des États-Unis, un bras de fer se joue entre les ouvriers agricoles d’Immokalee, et les géants de la distribution. Entre images d’archives et entretiens, se dessine le véritable visage du système agro-alimentaire mondialisé, intégré du champ aux rayons des supermarchés, qui impose les prix les plus bas au mépris de ces travailleurs invisibles. Ces hommes et ces femmes, la plupart immigrés, apportent pourtant l’espoir de leur lutte pacifique pour améliorer leurs conditions de vie et renverser ce rapport de force illégitime.

Sold to the sea

Environmental Justice Foundation, 2013

À travers les paroles de travailleurs birmans, ce film témoigne des graves violations des Droits de l’Homme. Dès l’âge de 16 ans, ils ont été forcés à travailler sur des navires de pêche et soumis à des méthodes souvent violentes, pour un travail non payé. Ce film repose sur un rapport interinstitutionnel de 2009 effectué auprès des Nations Unies sur la traite des personnes (UNIAP). Les groupes financiers, avec leur mainmise sur l’économie, considèrent les produits de la pêche comme un bien de spéculation et certains pêcheurs sont traités comme les esclaves de notre époque. Cet approvisionnement international du poisson manque de traçabilité et de surveillance, ce qui facilite la violation des Droits de l’Homme et le pillage de la ressource.

Dans la boîte

Nina Faure, 2013

Une plongée tout en malice dans l’univers impitoyable de la société Adrexo, distributeur de prospectus dans les boîtes aux lettres, où la performance est exigée de tous les candidats, y compris les octogénaires… pour un salaire réel calculé en cadence horaire, soit un travail à la tâche normalement interdit en France !

Sur des braises

Mary Jimenez, Bénédicte Lienard, 2013

Sur les rives de l’Ucayali, en Amazonie péruvienne, trois générations d’une même famille luttent pour survivre grâce à la fabrication ancestrale du charbon de bois. Ce documentaire suit le combat quotidien de cette famille.

Pôle emploi, ne quittez pas !

Nora Philippe, 2013

Dans un Pôle Emploi du 93, c’est l’histoire d’une équipe de quarante agents qui font face à quatre mille demandeurs d’emploi. Samia, Corinne, Thierry, Zuleika doivent soutenir et surveiller, faire du chiffre, obéir aux directives politiques et aux injonctions de communication, trouver du travail là où il n’y en a pas. C’est la vie d’une équipe qui a intégré l’impossible à son quotidien.

Asie, le réveil ouvrier

Michael Sztanke, 2013

Un film qui éclaire la mobilisation grandissante des ouvriers chinois pour la reconnaissance de leurs droits. Et dévoile l’une des conséquences dramatiques de cette lutte légitime : la transplantation du modèle industriel chinois au Cambodge et au Bangladesh, ou des géants de du textile et de l’électronique sous-traitent une partie de leurs productions.

Goodyear, la mort en bout de chaîne

Mourad Laffitte, 2012

Un documentaire qui relate les conditions de travail des employés de l’usine Goodyear d’Amiens, et les risques sanitaires qu’ils encourent. Aujourd’hui, en effet, pour les centaines d’ouvriers, après leur licenciement, plane un risque de maladies professionnelles graves dues à leur exposition prolongée à certains produits nocifs tels que les HAP-CMR utilisés dans la composition des pneus.

Il Limite

Rossella Schillaci, 2012

Quelque part entre Sicile, Libye et Tunisie, la limite du supportable social est-elle franchie sur ces bateaux pourris siciliens  ? Les conditions de travail de pêcheurs tunisiens sur des bateaux italiens sont de plus en plus difficiles. Au même moment et sur la même mer, des bateaux transportent des réfugiés Africains, véritables radeaux de la Méduse… Tous ont en commun l’espoir d’une vie meilleure, mais sont sur le fil, entre la vie et la mort, une autre limite.

Profession domestique

Julien Brygo, 2012

On compte quelque cent millions de travailleurs domestiques dans le monde. Aux Philippines, l’« exportation » de bonnes est devenue une industrie nationale, avec formation obligatoire et séminaires de préparation à l’exil. Nombre d’entre elles travaillent à Hongkong.Un documentaire sur ce phénomène.

Honneur des Gueules noires (L’)

Jean-Luc Raynaud, 2012

Le combat de mineurs de fond et de leurs familles pour obtenir réparation après leur licenciement, emprisonnement et expulsion en 1948 parce qu’ils étaient syndicalistes, grévistes ou communistes.

Plaine de Sodome (La)

Yaël Perlman, 2012

À moins 398m sous le niveau de la mer, frontière Israëlo-jordanienne, Neot Hakikar est un village agricole coupé du monde dans la plaine désertique de Sodome. Dans ce microcosme, se croisent le mythe ancien de Sodome, la désillusion du rêve sioniste, et le travailleur venu de l’étranger.

Hommes véritables (Des)

Dominique Maugars, 2012

Dominique a été cheminot dans un atelier de réparation de matériel ferroviaire. Il y a fait du cinéma, grâce à un ciné-club. Bien avant qu’il vienne travailler dans cet atelier, son père en a été licencié pour raisons politiques. La diffusion d’un film soviétique Un homme véritable y a été interdite. En retraite, Dominique commence à parcourir films et documents retraçant l’histoire de cet atelier, son histoire à lui et celle de ceux qui y ont travaillé et construit leur vie, ces «  hommes véritables  ».

Conti (Les)

Jérôme Palteau, 2012

À l’annonce de la fermeture de l’usine Continental de Clairoix (Oise), les 1120 employés, les « Conti », entament un combat long et exemplaire pour faire valoir leurs droits. Ce documentaire suit ce combat.

Harcelé à perdre la raison

Daniel Kupferstein, 2012

Le film retrace la lente « descente aux enfers » de Jean-Michel Rieux, employé communal des Parcs et Jardins de Béziers. Au-delà du drame, c’est toute la mécanique du harcèlement qui est décortiquée grâce aux témoignages des membres de la famille, des amis et des collègues de travail.

Inventaire avant liquidation

Rémy Ricordeau, 2012

A travers les témoignages de travailleurs et de chômeurs, jeunes ou plus âgés, femmes ou hommes, «  Inventaire avant liquidation  » esquisse des perspectives de transformations sociales où l’utopie se substitue au réalisme mortifère.

Fils de la terre (Les)

Édouard Bergeon, 2011

Le film d’Edouard Bergeon nous propose de faire la connaissance d’un jeune producteur de lait, Sébastien Itard, possédant un cheptel de 80 vaches laitières dans le département du Lot, et qui, si tout se déroule comme le prévoient les carnets de comptes au début du film, va devoir partir… Pour aller où  ? Et pour faire quoi  ?

Goût du sel (Le)

Ndeye Souna Dieye, 2011

Près de Saint-Louis du Séné­gal, le vil­lage de Nagy Ngay vit de la cul­ture du sel selon une organ­i­sa­tion com­mu­nau­taire com­plexe : les hommes délim­i­tent les champs de sel, les femmes s’occupent de la récolte. Au moment du partage, les hommes reçoivent une par­tie de la récolte, alors que ce sont les femmes qui ont eu toute la peine.

Poussières

Jin Huaqing, 2011

En Chine, des hommes payent au prix de leur vie un développement urbain frénétique de Shenzhen, ville près de Hong Kong, qui a rejoint aujourd’hui le rang des mégalopoles chinoises et des vitrines d’un essor économique prodigieux.

Disparaissez les ouvriers !

Christine Thépénier, Jean-François Priester, 2011

Le vain combat des 140 ouvriers de l’usine de Legré-Mante, leader sur le marché mondial d’acides tartriques…

Entrée du personnel

Manuela Frésil, 2011

Ce film raconte le destin commun des ouvriers de la viande des grands abattoirs industriels. Manuela Frésil s’est introduite au cœur d’une dizaine d’abattoirs industriels français, du petit matin à la sortie d’usine, au côté d’ouvriers à la chaîne…

Gueule de l’emploi (La)

Didier Cros, 2011

À la fois évaluation de compétences et entreprise de déstabilisation, l’entretien d’embauche est souvent une véritable épreuve. Mais que recherche-t-on au juste en voulant savoir si vous êtes dynamique et enthousiaste  ? Votre faculté d’adaptation ou votre capacité de soumission

Harcèlement public

Bertrand Tesson, 2011

Harcèlement Public’’ révèle les enjeux de pouvoir, les rapports de domination et la place de l’humain dans l’organisation du travail. Il décrit les processus de harcèlement, les cataclysmes intimes et les révoltes légitimes de quatre témoins. Les auteurs choisissent d’aborder la souffrance au travail par la seule parole des victimes. Le film est ponctué par des photos qui sont un contrepoint esthétique et donnent à voir les personnages sous un autre versant d’humanité.

Super !

Laurent Graenicher, 2010

Dans le huis clos d’un supermarché suisse, ce film plonge dans l’univers standardisé de la grande distribution en se concentrant sur l’activité ordinaire des hommes et des femmes qui travaillent dans «  le ventre de la baleine  ».

Pôle emploi, au cœur de la crise

Emmanuel Descombes, 2010

Ce documentaire propose une plongée au coeur du Pôle emploi de Chaumont, préfecture de la Haute-Marne où, en un an, le taux de chômage est passé de 6 à 10 pour cent. Né de la fusion entre ANPE et Assedic, le pôle emploi saura-t-il répondre à la détresse sociale qui s’empare du pays  ?

Vous êtes servis

Jorge Léon, 2010

Jogjakarta, Indonésie, 2009. Dans un centre de recrutement, des femmes sont formées au métier de bonne. Elles y apprennent l’usage de micro-ondes, les règles de politesse, la langue de leur futur employeur et l’endurance au travail. Elles sont des dizaines de milliers à partir chaque mois vers l’Asie ou le Moyen-Orient dans l’espoir de ramener un meilleur salaire au pays. Mais l’espoir vire parfois au cauchemar : surexploitées, maltraitées, elles sont réduites à l’état d’esclave. Derrière la fonction domestique à laquelle on les destine, se déploie leur histoire qui se livre en regards, en paroles, en rires, en silences bouleversants.

100 000 cercueils, le scandale de l’amiante.

José Bourgarel, 2010

Pourquoi le scandale de l’amiante est il encore possible aujourd’hui ?

Imposture (L’)

Eve Lamont, 2010

La tendance actuelle à faire de la prostitution un métier «  comme un autre  » est démentie par des femmes qui se sont prostituées. Avec lucidité et courage, elles dévoilent la face cachée de ce prétendu «  travail du sexe  » qui ne relève pas d’un choix éclairé procurant richesse, plaisir et liberté.

28 de Morlaix (Les)

Canal Ti Zef (Eric Le Lan / Kristen Falc’hon), 2010

En 2007, les salariés de France Télécom à Morlaix (29) se sont mobilisés contre le « transfert de leur activité » à Brest. Après deux ans de lutte la direction cède. Récit d’une victoire collective qui nous amène à réfléchir sur le sens des luttes, du travail et des nouvelles méthodes de management…

Katanga business

Thierry Michel, 2010

Ce film prend pour décor cette province du sud-est de la République démocratique du Congo, l’une des plus riches régions du globe en ressources minières. Pourtant, la population du Katanga continue de vivre dans une pauvreté extrême, tandis que des multinationales se trouvent concurrencées par l’arrivée de la Chine et ses milliards de dollars.

France Télécom, malade à en mourir

Bernard Nicolas, 2010

Quand harcèlement, dépressions et suicides faisaient partie du quotidien du groupe France Télécom Orange. Une enquête auprès des salariés de l’entreprise sur la souffrance au travail poussée à son paroxysme.

Hommes debout (Les)

Jérémy Gravayat, 2010

Histoires fragmentaires, réelles ou imaginées, de trois personnages ayant vécu et travaillé dans un ancien quartier populaire et industriel de Lyon.

Et voilà le travail

Florette Eymenier, 2009

Ce documentaire repose sur le portrait croisé de personnages témoignant autour de nouvelles formes du travail : travailleurs nomades, télétravailleurs, travailleurs flexibles. Si les témoignages sont issus d’entretiens réels, ceux-ci ont été transcrits puis interprétés par des comédiens amateurs, ce qui apporte une distance et accentue l’atmosphère froide de ces nouvelles conditions du travail.

Mise à mort du travail (La)

Jean-Robert Viallet, 2009

Dans un monde où l’économie n’est plus au service de l’homme mais l’homme au service de l’économie, les objectifs de productivité et les méthodes de management poussent les salariés jusqu’au bout de leurs limites.

Ceux de la colline

Berni Goldblat, 2009

Autour d’une mine d’or improvisée sur la colline de Diosso au Burkina Faso vivent des milliers de personnes : orpailleurs, dynamiteurs, marchands, prostituées, enfants, guérisseurs, coiffeurs et marabouts composent cette ville éphémère.

Profession : femmes de ménage

François Chilowicz, 2008

Leur métier est indispensable mais mal considéré, et d’autant plus difficile à exercer qu’il est, souvent, plus subi que choisit. À travers cinq portraits plein d’empathie, le réalisateur fait parler celles que l’on n’entend jamais et met en lumière le courage que requiert la lutte quotidienne contre la précarité.

Avec un seul poumon

Michèle Seutin, 2008

Ce film nous fait découvrir, au fil des interviews de travailleurs, de chefs d’entreprises, de militants d’ONG palestiniens, une économie tant agricole qu’industrielle complètement ravagée par les dispositifs de l’occupation en Palestine.

Monde selon Stiglitz (Le)

Jacques Sarasin, 2008

C’est l’histoire d’un homme qui retourne dans sa ville natale sinistrée par la désindustrialisation, dans la banlieue de Chicago. Cet homme n’est autre que le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz. Au travers d’un voyage qui nous mène de l’Équateur en Inde, en passant par la Chine, il nous propose ses clés pour comprendre le monde et prendre la mesure des effets pervers d’une globalisation non maîtrisée, sans garde-fous. Au bout du voyage, un message porteur d’espoir : une autre mondialisation est possible, elle pourrait même profiter à tous.

Bulbul l’oiseau des villes

Mohammad Reza Hossaini, 2008

Le film nous plonge dans le Kaboul populaire des petits laveurs de voitures réunis autour de Sakhidad dit Bulbul. Pour se prouver qu’il grandit, Bulbul parle comme les gens de la rue et adopte leurs manières. La moitié de la journée, il cherche du travail dehors. Il fait tout pour gagner de l’argent.

Nous, ouvrières de la Sogantal

Nadejda Tilhou, 2008

En 1974, dans un Portugal libéré de sa dictature, les ouvrières de la Sogantal exigèrent d’autres conditions de travail. Aujourd’hui, l’usine a disparu, la lutte et celles qui l’ont menées semblent oubliée.

Monologue de la muette (Le)

Khady Sylla, Charlie Van Damme, 2008

Pour entendre enfin la voix des «  petites bonnes   » des familles aisées de Dakar, leurs rêves et leur colère

El Ejido, la loi du profit

Jawad Rhalib, 2007

L’exploitation des ouvriers agricoles immigrés dans le sud de l’Espagne, un esclavage moderne qui garnit les assiettes de l’Europe. Autrefois déserte, la région d’Almeria, dans le sud de l’Espagne, produit aujourd’hui un tiers de la consommation européenne hivernale des fruits et légumes et engrange les deux tiers des profits agricoles du pays. Un « miracle économique » sous serre qui repose sur le travail de près de 80 000 immigrés, pour moitié des sans-papiers.

Pour l’empire

Amy Carroy, 2007

La solitude du veilleur de nuit, les mots épars d’une vie décalée.

Travail Esclave

Nikola Chesnais, 2007

Le film se passe au Brésil et nous fait découvrir un système d’exploitation des ouvriers par les patrons mis en place dans les fermes. Les patrons rendent dépendants les ouvriers isolés du reste du territoire pour tous leurs besoins (logement, nourriture). Ils deviennent donc des travailleurs esclaves condamnés à travailler pour combler leurs dettes.

Ironeaters

Shaheen Dill-Riaz, 2007

La famine annuelle au nord du Bengladesh force des familles à l’exil vers le sud. Désormais travailleurs saisonniers, ils vont démanteler les pétroliers et autres portes conteneurs, déchets rouillés et même toxiques du monde occidental.

Paroles et mots du travail

Christophe Cordier, 2007

Autour d’interviews d’experts, de syndicalistes et de salariés de différents secteurs d’activités, le film interpelle sur les problématiques de la pénibilité et de la santé physique et mentale au travail

Sept Marins de l’Odessa (Les)

Leonardo Di Costanzo, Bruno Oliviero, 2006

Un capitaine et ses hommes d’équipage contraints à l’immobilité sur un bateau de croisière de la mer noire, à quai depuis 5 ans dans le port de Naples. Sans eau potable, sans électricité et sans salaires ils ont répétés jour après jours les gestes qui ont sauvé le bateau et vécus d’espoirs en désillusions une interminable et inutile attente. C’est l’aventure absurde de cette poignée d’hommes victimes de l’impiété des lois économiques et s’ils sont avant tout des marins, leur histoire est une histoire ancrée dans leur terre d’origine l’Ukraine traversée par le tremblement de terre historique que fut la chute de l’empire soviétique.

J’ai très mal au travail

Jean-Michel Carré, 2006

Le travail est le carrefour de valeurs contradictoires. Quels sont ses enjeux ? Pour répondre à quels objectifs opposés ? Au bénéfice de qui ? Quelles sont les nouvelles méthodes de management ?

Putain d’usine

Rémy Ricordeau, 2006

Des ouvriers d’une usine chimique s’interrogent sur le sens et la finalité du salariat en général et de leur travail en particulier.

Vive les vacances

Alain Pitten, 2006

Vietnam : un pays émergeant où l’on travaille beaucoup en raison d’une main d’oeuvre bon marché. Dans une usine de fabrication de sacs dédiés à l’exportation, les 300 ouvrières attendent leurs 4 jours de vacances…

Mon diplôme, c’est mon corps

Sophie Bruneau, Marc-Antoine Roudil, 2006

En psychothérapie depuis janvier 2000, Madame Khôl travaillait comme femme de ménage pour cinq employeurs différents jusqu’au jour où elle fit une chute dans un escalier.

Part du chat (La)

Jérémy Hamers, 2006

Carmo do Rio Verde, au Brésil, est un village qui vit de l’exploitation de la canne à sucre. Une entreprise y gère toute la fabrication d’alcool, possède ou loue tous les champs, et mobilise 2000 ouvriers, dont 1200 saisonniers recrutés par « El gato », « le Chat »

Des machines et des femmes

Théodora Escouflaire, 2005

L’industrie du livre : travail à la chaîne, machinisme et productivité représentent les maîtres mots. Portrait d’une industrie essentiellement féminine.

China Blue

Micha X. Peled, 2005

Ce documentaire offre un rare aperçu de la transformation rapide de la Chine et de ses conséquences, à travers le portrait d’une jeune travailleuse. A l’opposé de l’image de travailleuses soumises, le film révèle une volonté farouche de se défendre et de résister.

Mort du travailleur (La)

Michael Glawogger, 2005

De l’Ukraine à l’Indonésie, du Nigeria au Pakistan et à la Chine, rencontre avec des travailleurs de force qui gagnent à peine de quoi survivre.

Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés

Marc-Antoine Roudil, Sophie Bruneau, 2005

Chaque semaine, dans trois hôpitaux publics de la région parisienne, une psychologue et deux médecins reçoivent des hommes et des femmes malades de leur travail.

Femme seule (La)

Brahim Fritah, 2004

Ce film est basé sur le témoignage d’Akosse Legba, le pseudonyme d’une jeune Togolaise de 32 ans qui a été victime d’esclavage moderne, en France. Il s’agit d’une mémoire en reconstruction. Des bribes de souvenirs du Togo, de sa jeunesse à son arrivée en France.

Couperet (Le)

Constantin Costa-Gavras, 2004

Bruno Davert est un cadre très supérieur dans une usine de papier. S’étant fait licencier avec quelques centaines de ses collègues pour cause de délocalisation, il est prêt à tout pour retrouver un poste à son niveau, même à tuer ses concurrents.

Mort lente de l’amiante (La)

Sylvie Deleule, 2004

Ce documentaire offre une bonne analyse d’ensemble de cet incroyable silence collectif, à partir de quatre pays emblématiques : le Canada, l’Allemagne, le Brésil. Et, bien entendu, la France, longtemps premier importateur d’amiante et chef de file européen des pro-amiante, qui a attendu 1997 pour l’interdire enfin !

Retour sur l’Ile Seguin

Mehdi Lallaoui, 2003

En 1992, l’usine Renault sur l’Ile Seguin fermait définitivement ses portes.Longtemps « citadelle ouvrière » bastion du syndicalisme,aujourd’hui champ de ruine visité par des anciens, nous découvrons toutes les facettes de ce lieu devenu symbole.

Pas de repos pour Granny

Carine Lefebvre-Quennell, 2003

Regard sur une autre conception de la retraite. Aux USA, l’âge de la retraite ne sonne pas à 65 ans pour tous.

Gueules de l’emploi (Les)

Martine Delumeau, 2002

La réalisatrice donne la parole à quatre personnes victimes de discrimination dans le travail et à un consultant spécialiste de cette question. Les témoignages montrent la souffrance que provoque ce délit et la nécessité de porter plainte.

Emploi du temps (L’)

Laurent Cantet, 2001

Vincent, consultant en entreprise, vient d’être licencié. Il décide de le cacher à son entourage, et de s’inventer un nouvel emploi à l’ONU, à Genève.

Chaîne du silence (La)

Agnès Lejeune, Éric Monami, 2000

Suite à un suicide au sein d’une entreprise de production automobile, enquête pour essayer de comprendre le silence et le déni qui suivent un tel geste.

Filles de la sardine (Les)

Marie Hélia, 2000

Elles sont encore 500 sardinières à travailler dans la dernière et la plus ancienne conserverie douarnez qui compta plus d’une vingtaine d’usines. Thon, sardine, maquereau, les boîtes défilent : tandis que la caméra observe la routine des chaînes, la cadence et la précision des gestes, jeunes recrues ou ouvrières chevronnées racontent leur quotidien dans ce port de pêche en crise.

Rosetta

Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, 1999

Chaque jour, Rosetta part au front à la recherche d’un place qu’elle trouve, qu’elle perd, qu’elle reprend, obsédée par la peur de disparaître. Elle voudrait une vie normale comme eux, parmi eux.

Ces femmes en liesse

Natacha Sautereau, 1999

1998 : Hong Kong célèbre le 50e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. À l’écart des cérémonies officielles, des dizaines de milliers de domestiques philippines se retrouvent au cœur du quartier d’affaires.

Combats de femmes. Les femmes exemplaires de Maryflo

Hervé Nisic, 1998

Les 110 salariés de la société Maryflo ne se remettront jamais complètement d’avoir fait la une de l’actualité sociale en 1997 durant leur grève pour qu’on leur accorde « le droit au respect » . Le réalisateur est allé voir, près de 9 mois plus tard, ce que ce conflit entre les salariées d’une usine et ses dirigeants avait laissé comme traces dans les esprits et dans les vies de ces femmes, blessées dans leur dignité par un directeur technique peu scrupuleux.

Fragments sur la misère

Christophe Otzenberger, 1998

Christophe Otzenberger a passé une année à courir les rues avec une question : Comment vivez-vous avec la misère ?

De gré ou de force

Fabrice Cazeneuve, 1998

Désireux de fermer l’une de ses filiales sans payer d’indemnités de licenciement, un grand groupe fait appel à un « mercenaire » des ressources humaines, chargé de pousser à bout les employés… jusqu’à ce que démission s’en suive. Une comédie grinçante rythmée comme un thriller.

Saga des Massey (La)

Jérôme De Missolz, 1997

À travers leur trajet, les anciens employés de l’entreprise Massey Fergusson de Beauvais, qui a fermé ses portes en 1984, éclairent les bouleversements qui ont changé le travail en France et en Europe.

Femmes machines

Marie-Anne Thunissen, 1996

Des femmes se mettent en grève pour obtenir un salaire égal à celui des hommes

Vraie vie dans les bureaux (La)

Jean-Louis Comolli, 1993

Cette «  vraie vie  » n’est rien d’autre que la vie réelle, bien réelle, huit heures par jour dans les bureaux de celles qu’on a appelées les «  O. S. du tertiaire  ». Femmes d’abord, embauchées jeunes, sans avoir pour la majorité d’entre elles changé de case, sans autre espoir que l’illusion de l’espoir, sans autre perspective pour les plus agiles que d’aménager un peu, si peu, le temps et l’espace de leur travail.

Riens du tout

Cédric Klapisch, 1992

Grand magasin vieillot et peu accueillant, où le personnel travaille en dilettante, les Grandes Galeries marchent mal. D’où la décision des dirigeants de nommer un nouveau P.D.G., qui aura pour mission de sortir l’établissement du marasme, faute de quoi celui-ci sera fermé. Méthodes de gestion modernes et motivation du personnel sont au programme du fringant directeur.

Aucun risque ! Paroles de compagnons

René Baratta, 1991

La façon dont les ouvriers d’un chantier de construction gèrent le risque en permanence.

Gérard scénariste à Paris (Série Travailler à domicile)

Anna-Célia Kendall, 1986

Un portrait de Gérard, scénariste pour le cinéma à Paris, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Which side are you on ?

Ken Loach, 1984

En 1984 et 1985, les mineurs britanniques sont en grève, la plus longue que le pays ait connue. Le film raconte la lutte de ces hommes et de ces femmes à travers les poèmes, chansons et autres œuvres d’art qu’ils ont créés pour exprimer leur solidarité et leur souffrance face à la perte de leur industrie et de leurs ressources.

Lorsque le bâteau de Léon M descendit la Meuse pour le première fois

Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, 1979

Dans Le Bateau de Léon M, les frères Dardenne reviennent sur la grève mythique qui paralysa la Belgique durant l’hiver 1960.

Homme de marbre (L’)

Andrzej Wajda, 1976

Une jeune et efficace réalisatrice de la télévision part à la recherche, pour les besoins d’une enquête, d’un stakhanoviste des années cinquante.

Prostituées de Lyon parlent (Les)

Carole Roussopoulos, 1975

En juin 1975, les prostituées lyonnaises occupent l’église de Saint-Nizier. Elles parlent de leur histoire personnelle, de leurs rapports avec la société, de leurs conditions de travail et de leurs revendications.

Autre façon d’être une banque (L’)

Collectif Cinélutte, 1974

L’action des grévistes du Crédit Lyonnais à Paris

Grève des ouvriers de Margoline (La)

Jean-Pierre Thorn, 1974

Margoline décrit le combat de la centaine d’ouvriers immigrés de l’usine MARGOLINE de Nanterre. Une grève dure permet la régularisation de la plupart des clandestins et l’amélioration des conditions de travail.

Avec le sang des autres

Groupe Medvekine de Sochaux, Bruno Muel, 1974

Une descente aux enfers : la chaîne chez Peugeot.

Beau masque

Bernard Paul, 1972

Dans une petite ville industrielle du nord de la France, se noue, autour d’une usine de textile, un drame humain qui unit et oppose quatre figures emblématiques de la France des années 50.

Classe ouvrière va au paradis (La)

Elio Pétri, 1971

Un ouvrier communiste et taciturne perd un doigt dans un accident du travail et découvre a cette occasion la solidarité avec ses compagnons d’usine.

De la belle ouvrage

Maurice Failevic, 1969

C’est le récit de la révolte d’un ouvrier qui, à la suite d’un changement technique dans son travail, voit sa vie bouleversée. Tout ce qui jusqu’ici justifiait ou donnait un sens à son existence, la conscience professionnelle, la nécessité d’un engagement syndical et politique, est remis en cause.

Temps de vivre (Le)

Bernard Paul, 1969

À Martigues, Louis, un ouvrier maçon rémunéré à la tâche, doit constamment faire des heures supplémentaires pour donner à sa femme Marie et à ses deux enfant, Jean-Marc et la petite Corinne, le confort auquel chacun aspire. Paradoxe de notre société, cela ne lui laisse plus guère de temps pour se consacrer à sa famille.

Salesman - Le vendeur de bibles

Albert Maysles, David Maysles, Charlotte Zwerin, 1968

Quatre américains moyens font du porte à porte à travers la Nouvelle-Angleterre. Ils vendent des bibles, «  le plus bel ouvrage de littérature de tous les temps  ».

Germinal

Yves Allégret, 1963

Embauché comme mineur à Montsou, dans le Nord de la France, le jeune Etienne Lantier découvre la souffrance d’une population misérable et déshéritée. Gagné aux idées socialistes, il appelle les mécontents à faire la grève et à constituer une caisse de prévoyance. Le mouvement se durcit…

Mystère de l’atelier 15 (Le )

Alain Resnais, André Heinrich, 1957

Le rôle du médecin du travail dans une grande entreprise.

Point du jour (Le)

Louis Daquin, 1949

Un jeune ingénieur nouvellement nommé dans une mine du Nord s’oppose aux méthodes autoritaires de son supérieur.

Au Bonheur des dames

André Cayatte, 1943

Le drame économique et social du XIXe siècle. Le petit magasin triomphera-t-il du grand commerce ?

Enthousiasme, la symphonie du Donbass

Dziga Vertov, 1931

Un documenatire qui dépeint la situation générale du pays au lendemain de la révolution russe. Le travail sur le son évoque la descente au coeur de la matière par le ralenti sonore de la sirène qui rythme la vie des ouvriers.

Grève (La)

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1924

Russie, 1912. Lassés de leurs conditions de travail difficiles et suite au suicide de l’un d’eux accusé de vol, des ouvriers se mettent en grève. A l’enthousiasme des premières journées se substitue le désœuvrement puis les difficultés à subsister. Suite à une provocation orchestrée par une bande recrutée par les patrons dans les bas-fonds, la répression sera impitoyable et sanglante.

Dernier des hommes (Le)

Friedrich Wilhelm Murnau, 1924

L’histoire de la déchéance du portier d’un grand hotel de Berlin. Loin d’être le film expressionniste allemand le plus connu, « Le dernier des hommes » en est pourtant considéré par les historiens comme un des meilleurs du genre. Film muet, il présente la singularité de ne comporter aucun intertitre.

Prolétaires de la mer (Les) (Cinq colonnes à la une)

François Ribadeau, Robert Higgins, Roger Louis, 196

Après trois semaines de grève, les marins ont repris la mer à bord du chalutier Flandre-Bretagne. L’équipe a suivi une marée, c’est-à-dire une campagne de pêche de 15 jours, puis la vie des hommes à terre, qui passent trois jours par mois dans leur famille, tout cela pour un salaire misérable.