Dans ma tête un rond-point (Dans ma tête un rond-point)

Un film de Hassen Ferhani

 2015  Algérie, France  Documentaire  100 mn  Couleur  HDV  Mode de production : Cinéma  VOSTF (arabe)

 Image : Hassen Ferhani  Son : Djamel Kerkar  Montage : Narimane Mari, Hassen Ferhani, Corentin Doucet, Myriam Ayçaguer

Producteurs :
Centrale Électrique (41-43, rue Bisson 75020 Paris France, Tél : +33 1.74.73.01.15, @ : narimanemari@orange.fr)

Dans ma tête un rond-point a pour unité de lieu un abattoir en Algérie, petit théâtre humain où le drame cède souvent la place à la comédie romantique, voire au pur burlesque avec un penchant surréaliste. En prenant le temps de bien connaître les employés, Hassen Ferhani obtient des témoignages d’une profondeur magnifique. Ce qui intéresse le jeune réalisateur ce sont les gens qui travaillent dans ce lieu et qui y vivent parfois, et la plupart des scènes sont tournées dans ces moments de pause où les travailleurs peuvent se confier au nouveau venu. Les cadres sont soignés, la caméra est toujours au bon endroit, les travailleurs des abattoirs ayant adopté les deux visiteurs qui font le film (car ils ne sont que deux : le réalisateur qui est aussi le chef opérateur et l’ingénieur du son). Film en immersion qui ausculte notre part d’humanité, film poétique et habité, film politique bien sûr et définitivement mais qui redonne à ce mot toute sa signification, l’ultime qualité de ce film reste sa générosité : il s’adresse à tout le monde, et tout le monde peut s’y reconnaître. Et en filigrane, Ferhani dessine un passionnant portrait de l’Algérie contemporaine, ses espoirs contrariés, ses conflits de générations, ses blocages parfois désespérants. L’Algérie qui tourne en rond.

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :
Film en lien :