Regards sur le travail

Bruxelles – mars

http://www.regardssurletravail.be/

 5 rue du Fort  1060 Bruxelles  BELGIQUE  Tél : +32 (0)2 538 17 57  @ : contact@leptitcine.be

Le Festival Regards sur le Travail, ce sont des rencontres documentaires de plusieurs jours, avec projections et débats, autour de la question du travail et de ses représentations dans le cinéma documentaire. L’occasion de réfléchir ensemble le monde professionnel et ses évolutions.

Films dans la base

Règles du jeu (Les)

Claudine Bories, Patrice Chagnard, 2014

Le documentaire suit pendant six mois plusieurs jeunes de vingt ans, sans diplôme et à la recherche d’un emploi. Il sont suivis par des coachs d’un cabinet de placement, qui leur enseignent le comportement et le langage qu’il faut avoir aujourd’hui pour décrocher un emploi.

Karaoké domestique

Inès Rabadan, 2013

Karaoké domestique est une performance et une expérience : celle d’articuler les paroles - de se mettre à la place - de trois duos de femmes dont l’une fait pour l’autre le travail ménager qui, sinon, lui incomberait.

Pôle emploi, ne quittez pas !

Nora Philippe, 2013

Dans un Pôle Emploi du 93, c’est l’histoire d’une équipe de quarante agents qui font face à quatre mille demandeurs d’emploi. Samia, Corinne, Thierry, Zuleika doivent soutenir et surveiller, faire du chiffre, obéir aux directives politiques et aux injonctions de communication, trouver du travail là où il n’y en a pas. C’est la vie d’une équipe qui a intégré l’impossible à son quotidien.

On a grèvé

Denis Gheerbrant, 2013

Documentaire sur la grève des femmes de chambre d’un hôtel Sofitel, qui correspond, pour beaucoup d’entre elles, à leur première grève. La rencontre entre leur force de vie et une stratégie syndicale pertinente va leur permettre de gagner, pour la première fois, un vrai statut de travailleuses.

Être là

Régis Sauder, 2012

Elles sont psychiatres, infirmières ou ergothérapeutes à la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille et reçoivent des détenus devenus patients le temps du soin. Être là, c’est rejoindre cet espace unique - celui de l’écoute - une poche d’air derrière les murs de la prison.

Vous êtes servis

Jorge Léon, 2010

Jogjakarta, Indonésie, 2009. Dans un centre de recrutement, des femmes sont formées au métier de bonne. Elles y apprennent l’usage de micro-ondes, les règles de politesse, la langue de leur futur employeur et l’endurance au travail. Elles sont des dizaines de milliers à partir chaque mois vers l’Asie ou le Moyen-Orient dans l’espoir de ramener un meilleur salaire au pays. Mais l’espoir vire parfois au cauchemar : surexploitées, maltraitées, elles sont réduites à l’état d’esclave. Derrière la fonction domestique à laquelle on les destine, se déploie leur histoire qui se livre en regards, en paroles, en rires, en silences bouleversants.

Entre nos mains

Mariana Otero, 2010

Pour sauver leur emploi, des femmes décident de reprendre le pouvoir dans leur entreprise de lingerie en créant une coopérative. Au gré des épreuves et des rebondissements, elles découvrent avec bonheur et humour la force du collectif, de la solidarité et une nouvelle liberté.

Hommes debout (Les)

Jérémy Gravayat, 2010

Histoires fragmentaires, réelles ou imaginées, de trois personnages ayant vécu et travaillé dans un ancien quartier populaire et industriel de Lyon.

Larmes de l’émigration (les)

Alassane Diago, 2009

Le réalisateur, Alassane Diago, raconte l’histoire de sa mère qui attend son mari, parti il y a plus de vingt ans. Il raconte aussi l’histoire de sa sœur qui attend son mari depuis cinq ans. Et celle de sa nièce qui ne connaît pas son père…

Valvert

Valérie Mréjen, 2009

Valvert, un hôpital psychiatrique de Marseille est le lieu où se côtoient médecins et patients.L’équipe soignante s’est mis en relation avec le Bureau des Compétences et des désirs qui travaille avec la Fondation de France sur un programme intitulé «  Nouveaux commanditaires  ».

Mise à mort du travail (La)

Jean-Robert Viallet, 2009

Dans un monde où l’économie n’est plus au service de l’homme mais l’homme au service de l’économie, les objectifs de productivité et les méthodes de management poussent les salariés jusqu’au bout de leurs limites.

Cheminots

Luc Joulé, Sébastien Jousse, 2009

Ce film nous fait découvrir le monde de la corporation des cheminots en région PACA. Ici, ce n’est pas derrière des banderoles que les ouvriers du rail sont représentés, comme on a l’habitude de les voir au JT de TF1, mais dans leur quotidien.

Fagor et les Brandt (Les)

Anne Argouse, Hugues Peyret, 2007

En 2005, l’entreprise espagnole Fagor rachète Brandt et devient un des leaders du secteur de l’électroménager européen. Les salariés français sont inquiets et redoutent les licenciements. Mais Fagor n’est pas une entreprise comme les autres, c’est une coopérative. Que va-il se passer  ?

Fils de lip

Thomas Faverjon, 2007

À trente ans, l’âge du conflit Lip, le réalisateur revient à Besançon pour tenter de faire le bilan de Lip aujourd’hui en donnant la parole à tous ceux qu’on n’a jamais entendus, « les sans voix », dont ses propres parents qui vécurent la fin du conflit comme un drame douloureux et déchirant.

LIP, l’imagination au pouvoir (Les)

Christian Rouaud, 2007

«  On fabrique, on vend, on se paie  », tel était le slogan des LIP, les ouvriers qui avaient récupéré en 1973 la gestion de leur usine horlogère qui avait déposé le bilan . Une épopée ouvrière qui a marqué la France et le mouvement autogestionnaire.

Notre pain quotidien

Nikolaus Geyrhalter, 2006

Pendant deux ans, Nikolaus Geyrhalter a placé sa caméra au coeur des plus grands groupes européens agricoles, nous donnant accès des zones inaccessibles.

Ma mondialisation

Gilles Perret, 2006

Un regard sur l’économie internationale à travers des hommes pris dans les contraintes du marché mondialisé.

Profils paysans, chapitre 2 : le quotidien

Raymond Depardon, 2005

En Lozère, Ardèche et Haute-Loire, nous retrouvons plusieurs familles du monde rural.

Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés

Marc-Antoine Roudil, Sophie Bruneau, 2005

Chaque semaine, dans trois hôpitaux publics de la région parisienne, une psychologue et deux médecins reçoivent des hommes et des femmes malades de leur travail.

À l’ouest des rails

Wang Bing, 2004

Saga en trois épisode, ce film dresse le patient inventaire d’un effondrement économique. Autrefois grand pôle industriel au nord-est de la Chine, Tie Xi Qu, cette région voit depuis quelques années ses sites industriels fermer les uns après les autres, et leur population laborieuse rendue à la déshérence.

Jours précaires

Cyril Mennegun, 2004

Un film qui montre le quotidien des « travailleurs pauvres », dans une ville de Belfort plus que morose. A travers le portrait de Corinne et de Patrick, Cyril Mennegun fait partager au téléspectateur le quotidien des « travailleurs pauvres », dans une ville de Belfort plus que morose.

Ma vie est mon vidéo-clip préféré

Lee Show-Chun, 2004

La vie d’une jeune Chinoise sans-papiers qui vit et travaille à Paris, comme beaucoup de clandestins, dans la fabrication du prêt-à-porter.

Sucriers de Colleville (Les)

Ariane Doublet, 2004

Fermera ? Fermera pas ? À la petite sucrerie de Colleville, on attend la décision avec un mélange de colère et de résignation.

Plafond de verre (Le)

Yamina Benguigui, 2003

C’est le tout premier documentaire sur la discrimination raciale à l’embauche. Ces témoignages, habilement mis en perspective par les propos de sociologues et de représentants du monde associatif et de l’entreprise, stigmatisent l’intégration républicaine.

Raison du plus fort (La)

Patric Jean, 2003

Au lieu de combattre la pauvreté, on combat les pauvres. Suivant l’exemple américain, l’Europe se polarise entre ses quartiers riches et ses banlieues de misère où se généralise la « tolérance zéro ». On construit une prison quand on ferme une usine.

Attention danger travail

Pierre Carles, Stéphane Goxe, Christophe Coello, 2003

Une dizaine de chômeurs et chômeuses racontent pourquoi et comment ils ont décidé de ne plus aller travailler.

On s’en sortira

Jérôme Paul, 2002

Les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification sont des structures privées mêlant habilement l’économie et le social. Voici quelques parcours de divers jeunes en situation de précarité pour s’en sortir.

Gueules de l’emploi (Les)

Martine Delumeau, 2002

La réalisatrice donne la parole à quatre personnes victimes de discrimination dans le travail et à un consultant spécialiste de cette question. Les témoignages montrent la souffrance que provoque ce délit et la nécessité de porter plainte.

Paysan et rebelle, un portrait de Bernard Lambert

Christian Rouaud, 2002

En retraçant la vie de Bernard Lambert, paysan de Loire Atlantique, figure mythique des luttes paysannes dans l’Ouest au cours des années 1970, fondateur du mouvement des «  Paysans travailleurs  » et père spirituel de José Bové, «  Paysan et rebelle  » remonte aux sources de la contestation paysanne d’aujourd’hui et parcourt un demi-siècle d’évolution de l’agriculture en France.

Prolos (Les)

Marcel Trillat, 2002

Qui sont les ouvriers aujourd’hui ? Quelle est leur condition, quelles sont leurs aspirations, leur conscience d’eux-mêmes et de leur force ou de leur vulnérabilité… ? Voici quelques-unes des questions posées par « Les Prolos », promenade subjective de Marcel Trillat dans la France des usines.

On n’est pas des steaks hachés

Anne Galland, Alima Arouali, 2002

Hiver 2001 à Paris, au Mc Donald’s du Faubourg Saint-Denis… Pendant 115 jours, les 40 jeunes employés du McDo, vont tenir tête au géant de la restauration rapide, jusqu’à la victoire !

Bénéfice humain

Anne Kunvari, 2002

Une imprimerie contribue à la réinsertion de personnes en difficulté tout en fonctionnant avec les même contraintes qu’une entreprise ordinaire.

Profils paysans, chapitre 1 : l’approche

Raymond Depardon, 2001

Le cinéaste-photographe Raymond Depardon propose ici un voyage dans le monde rural.

Paroles de bibs

Jocelyne Lemaire-Darnaud, 2001

« Paroles de Bibs » est le droit de réponse des ouvriers de Clermont-Ferrand, le fruit d’une rencontre ludique, entre la littérature d’un grand patron, François Michelin, qui aime à dire : « j’aime parler avec les gens qui ne pensent pas comme moi, cela m’apprend beaucoup de choses », et la réalité quotidienne des hommes et des femmes dont il parle : ses ouvriers les Bibs.

Du pain et des roses

Ken Loach, 2000

Le combat de travailleurs latinos fraîchement immigrés à Los Angeles, devenus gens de ménage dans une multinationale.

Glaneurs et la glaneuse (Les)

Agnès Varda, 2000

Agnès Varda rencontre ceux qui, pour vivre, ramassent ou récupèrent les «  restes  » des autres : déchets de fin de marchés, objets abandonnés sur les trottoirs…Ceux qu’elle appelle les glaneurs de notre temps.

The big one

Michaël Moore, 1999

Michael Moore, contestataire américain, profite de la tournée de diffusion de son dernier livre dans un grand nombre de villes américaines pour interpeler l’opinion publique sur les méfaits des abus de la mondialisation, particulièrement les délocalisations au sein des grandes multinationales.

Charbons ardents

Jean-Michel Carré, 1998

Ce film relate l’aventure extraordinaire des mineurs gallois de la Tower Colliery, qui, en 1994, à la veille d’être brisés par la fermeture de leur mine, décident de racheter leur entreprise.

Femmes machines

Marie-Anne Thunissen, 1996

Des femmes se mettent en grève pour obtenir un salaire égal à celui des hommes

Moindre des choses (La)

Nicolas Philibert, 1996

Nicolas Philibert investit la clinique psychiatrique, hors norme, de La Borde, fondée par Jean Oury dans les années 50.

Coûte que coûte

Claire Simon, Frédéric Chéret, 1995

Produire coûte que coûte  ! Le film raconte l’histoire d’une petite entreprise, toute jeune, où l’on fabrique des plats cuisinés pour les grandes surfaces. Le patron et les employés mènent la guerre économique avec les moyens du bord.

Délits flagrants

Raymond Depardon, 1994

Dans le dépôt de la préfecture de Police au Palais de Justice, Raymond Depardon filme l’itinéraire procédural de plusieurs personnes prises en flagrant délit, notamment leur audition par un substitut du procureur.

Poste à la Courneuve (Une)

Dominique Cabrera, 1994

À la poste, les habitants des 4000 à La Courneuve attendent leurs allocations. L’argent circule, l’argent manque. Les jeunes postiers, salariés ordinaires, reçoivent de plein fouet le choc de la pauvreté de l’autre.

Grands soirs et petits matins

William Klein, 1978

Le mois de mai 1968 à Paris par le cinéaste et photographe américain William Klein. La caméra se porte dans les rues du Quartier latin, de la Sorbonne à l’Odéon, tout près des manifestants, enregistrant les débats sur le vif et au jour le jour.

Fond de l’air est rouge (Le)

Chris Marker, 1977

Montage de documents pour la plupart inédits, couvrant dix années capitales de l’histoire mondiale : 1967-1977. Première partie, «  Les mains fragiles : du Vietnam à la mort du Che, Mai 68 et tout ça  ». Deuxième partie, «  Les mains coupées : du printemps de Prague au Programme commun  ».

Harlan county Usa

Barbara Kopple, 1976

Une grève de mineurs en 1973, dans le comté de Harlan, Kentucky, qui fut déjà, dans les années trente, le théâtre d’évènements sanglants liés à la répression. Barbara Kopple s’installa sur les lieux et, pendant treize mois, filma tout.

La Bataille du Chili

Patricio Guzmán, 1975

La Bataille du Chili est un document historique exceptionnel tourné pendant les deux dernières années du gouvernement d’Unité populaire de Salvador Allende.

Petites têtes, grandes surfaces

Collectif Cinélutte, 1974

Le travail dans une grande surface de la région parisienne, notamment celui des caissières, révélateur des mécanismes du commerce et de rapports de classes

Avec le sang des autres

Groupe Medvekine de Sochaux, Bruno Muel, 1974

Une descente aux enfers : la chaîne chez Peugeot.

Puisqu’on vous dit que c’est possible

Chris Marker, 1973

En 1973, après l’échec des négociations salariales avec la direction des usines des montres Lip, les ouvriers se mettent en grève. Au bout de quelques jours, ils décident de s’approprier l’entreprise et reprennent le travail en autogestion.

On vous parle de Prague : le deuxième procès d’Artur London

Chris Marker, 1971

Sur le plateau du tournage de « L’AVEU », les interviews d’Artur London, Jorge Semprun, Costa-Gavras, Yves Montand, Simone Signoret et de techniciens du film.

Etranges étrangers

Marcel Trillat, 1970

Dans la nuit du 31 décembre 1969 au 1er janvier 1970, cinq travailleurs noirs meurent asphyxiés dans un foyer à Aubervilliers. Dans le contexte de l’après-68, ce drame va connaître un retentissement national, à la fois politique et médiatique.

Sochaux 11 juin 68

Groupe Medvekine de Sochaux, 1970

En juin 1968, après vingt-deux jours de grève, la police investit les usines Peugeot de Sochaux. Une sanglante répression s’ensuit qui fait deux morts et cent cinquante blessés. Pour commémorer l’anniversaire du massacre, des témoins, réunis au Centre culturel du comité d’entreprise de Clermoulin, se souviennent.

Parcelle (La)

Jacques Loiseleux, 1969

En mai 1970, à Avessac, en Loire-Atlantique, le C.D.J.A. et la F.N.S.E.A. deux syndicats d’exploitants agricoles décident d’engager une action de masse. C’est le film de cette exemplaire journée, illustrant l’action syndicale en milieu paysan.

Classe de lutte

Groupe Medvedkine de Besançon, 1969

Réponse des ouvriers de la Rhodiaceta de Besançon au film « A bientôt, j’espère ». Il suit la création d’une section syndicale CGT dans une usine d’horlogerie par une ouvrière dont c’est le premier travail militant en 1968. On y découvre comment Suzanne réussit à mobiliser les autres femmes de l’entreprise, malgré la méfiance des dirigeants syndicaux et les intimidations du patronat.

Reprise du travail aux usines Wonder - Wonder, Mai 68 (La)

Jacques Willemont, 1968

Un groupe d’étudiants de l’IDHEC en grève vient filmer un militant de l’OCI (Organisation communiste internationaliste), le 10 juin, à l’usine Wonder de Saint-Ouen. L’équipe de tournage arrive sur place au moment où la reprise du travail vient d’être votée et décide de filmer…Une jeune ouvrière refuse de reprendre le travail.

Charnière (La)

Antoine Bonfanti, 1968

La réaction sonore des ouvriers suite à la première projection de A BIENTOT J’ESPERE de Mario Marret et Chris Marker.

À bientôt, j’espère

Chris Marker, Mario Marret, 1968

En mars 1967, à Besançon, une grève éclate aux établissements Rhodiaceta. Les revendications mises en avant ne concernent plus seulement les salaires ou la sécurité de l’emploi, mais le mode de vie que la société impose à la classe ouvrière.

Loin du vietnam

Collectif : Jean-Luc Godard, Joris Ivens, William Klein, Claude Lelouch, Chris Marker, Alain Resnais, 1967

1967, un groupe de cinéastes décide d’affirmer son soutien au peuple vietnamien en lutte contre les USA, le but n’étant pas de réaliser un documentaire sur le Vietnam, mais d’ouvrir une réflexion sur cette guerre impérialiste.

Déjà s’envole la fleur maigre

Paul Meyer, 1960

La chronique d’un jour ordinaire dans une communauté d’ouvriers mineurs du Hainaut. Alors qu’en Belgique les mines ferment les unes après les autres, des familles de travailleurs italiens continuent d’émigrer dans le Borinage.

Paysans de la mer

Vittorio De Seta, 1955

Contadini del mare montre la pêche au thon à travers la méthode particulière utilisée en Sicile.

Nouvelle Terre

Joris Ivens, 1933

Un nouveau montage du film tourne en 1930 : « Zuiderzee » plus concentré, insistant plus sur la dimension sociale et politique.

Misère au Borinage

Joris Ivens, Henri Storck, 1933

Documentaire militant qui explore longuement la misère des mineurs, la sauvagerie de l’exploitation ouvrière au Borinage en cette époque, les conditions de vie difficiles des ouvriers de la houille, leurs maladies physiques…

Symphonie industrielle

Joris Ivens, 1931

« Philips Radio », baptisé « Symphonie industrielle » par les Français, est à la fois un éloge au progrès technologique et une démonstration de la monotonie du travail à la chaîne.

Brisants (Les)

Joris Ivens, 1929

Mi-documentaire, mi-fiction - l’histoire d’un marin au chômage qui pour vivre engage la bague de sa fiancée - ce film met en scène, autant que les humains, les brisants, immenses rouleaux de vagues qui déferlent sur la plage.

Pont (Le)

Joris Ivens, 1928

Un pont ; quelque part en Hollande. En fait, pas n’importe quel pont ; certainement une construction récente de l’époque, filmée sous tous ses angles, sous toutes ses coutures…