Ma mondialisation

Un film de Gilles Perret

 2006  France  Documentaire  86 mn  Couleur  Béta numérique, DVCAM  Mode de production : Cinéma  VF

 Image : Gene Perret  Montage : Alain Robiche

Producteur :
Mecanos productions (53 rue Notre-Dame de Nazareth, 75003 Paris, @ : infos@mecanos.tv)
Distributeurs :
Mecanos productions (52 avenue Pierre Sémard, 94200 Ivry sur Seine, Tél. : 01 41 65 32 03, Mail : mecanos.productions@mecanos.fr)
Les Films du paradoxe (2 bis rue Mertens, 92270 Bois-Colombes, Tél : 01 46 49 33 33, Fax : 01 46 49 32 23, Mail : films.paradoxe@wanadoo.fr)

Fonds de pension, délocalisation, mondialisation font désormais partie de notre langage quotidien, mais demeurent des notions abstraites, souvent angoissantes. À travers le regard plutôt « atypique » d’un chef d’entreprise de la vallée de la mécanique de précision en Haute-Savoie, le film raconte cette phase récente du capitalisme dominé par des mécanismes financiers « globaux » et implacables. Victimes de leur succès, toutes les plus grosses entreprises de la vallée ont déjà été rachetées par des sociétés financières dont l’unique souci est la rentabilité maximale dans des temps records. Une illustration parfois drôle, et le plus souvent cruelle, du choc des cultures entre l’industrie et l’univers de la finance.

“On a l’habitude d’entendre syndicalistes et ouvriers s’exprimer sur les inquiétudes nées de la mondialisation, mais jamais les patrons. Je crois que l’originalité du film est de donner à écouter leurs arguments, qu’on les juge recevables ou non. Ce qu’ils nous disent, c’est qu’ils ne sont plus très à l’aise dans ce monde-là,qu’ils sont en passe de se faire rattraper par un modèle économique qu’ils ont, pendant de nombreuses années, largement soutenu.

C’est difficile, ils ont travaillé énormément et n’ont pas eu le temps de l’analyse, du recul. Bien sûr, ils ne vont pas mettre le système en cause, ce ne sont pas des révolutionnaires dans l’âme, mais ils se rendent bien compte qu’il y a quelque chose qui ne marche plus, qu’ils sont en train de se faire déposséder de leur outil.”

Gilles Perret

D’après un entretien avec Yvon Chaloyard, à l’antenne de Radio Plus, mai 2006.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Vidéo :
Sur internet :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Incontournable dans la période :
Projeté dans les festivals :
Traces de vies (Vic Le comte)