Marchés financiers

in Le monde est-il une marchandise ?

Sentiers du chemin : Multinationales – Marchés financiers – AltermondialismeRapports Nord/SudDetteCrise économique

Films dans la base

Gangsters de la finance (Les)

Jérôme Fritel, 2017

Créée à Hong Kong, il y a un siècle et demi, par des commerçants écossais liés au trafic d’opium, HSBC - Hongkong and Shanghai Banking Corporation - n’a cessé de prospérer en marge de toute régulation. Aujourd’hui, la banque britannique à l’ADN pirate incarne à elle seule les excès et les dérives de la finance internationale. Blanchiment de l’argent du crime – celui des cartels de la drogue mexicains et colombiens –, évasion fiscale massive, corruption ou manipulation du cours des devises et des taux d’intérêt : depuis la crise de 2008, ce géant a été mêlé à de nombreux scandales avec régularité et en toute impunité.

Océans, la voix des invisibles

Mathilde Jounot, 2016

Ce documentaire enquête sur la privatisation du milieu maritime.

Banquiers contre les banques (Les)

BASIC (Bureau d’Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne), 2015

Quand des banquiers braquent les banques… Ou comment la criminalité en col blanc favorise les crises financières. Un petit film d’animation pour comprendre les mécanismes de fraude qui ont engendré la crise financière mondiale…

Quand les actionnaires s’en prennent à nos emplois (Cash investigation)

Édouard Perrin, 2015

Optimisation des coûts, pression sur les salariés, fermetures d’usines… Tous les moyens sont utilisés pour distribuer le maximum de dividendes aux actionnaires. L’argent du capitalisme financier a été suivi à la trace par ce reportage.

Nature, le nouvel eldorado de la finance

Sandrine Feydel, Denis Delestrac, 2014

Combien vaut la nature  ? Combien peut-elle rapporter  ? À l’heure où l’on craint le pire pour la biodiversité, ce documentaire révèle la financiarisation croissante des ressources naturelles par les banques et les investisseurs privés.

Quand les entreprises jouent à cache cash

Pierre-Oscar Lévy, 2014

Chaque année, le budget de l’Etat français accuse un manque à gagner estimé à 60 milliards d’euros, dû à la fraude et à l’optimisation fiscale. Si la fraude est passible de sanctions, l’optimisation fiscale, elle, consiste à exploiter à l’extrême les possibilités qu’offre la loi pour réduire ses impôts. Ainsi, certains grands groupes ne paieraient que 8% d’impôts sur leurs bénéfices. Au nom de la compétitivité et de la course à la réussite, de puissantes entreprises mondiales jouent dangereusement avec les législations pour servir leurs intérêts. Mais devant le pouvoir des lobbies, les gouvernements et organismes internationaux semblent impuissants.

Qui sauve qui ?

Leslie Franke, Herlodor Lorenz, 2014

Les réalisateurs dévoilent les mécanismes de la crise financière. Grèce, Espagne, États-Unis, Allemagne, Irlande, Australie, Islande… les langues et les cultures s’entrecroisent, le puzzle se reconstitue : la crise comme un modèle d’entreprise au détriment de la démocratie et de la sécurité sociale…

Grand retournement (Le)

Gérard Mordillat, 2013

C’est la crise, la bourse dégringole, les banques sont au bord de la faillite, le crédit est mort, l’économie se meurt… Pour sauver leurs mises les banquiers font appel à l’État. L’État haï est soudain le sauveur  ! Les citoyens paieront pour que le système perdure, que les riches restent riches, les pauvres pauvres. Adapté de la pièce de Frédéric Lordon cette histoire d’aujourd’hui se raconte en alexandrins classiques. C’est tragique comme du Racine, comique comme du Molière…

Quand l’Europe sauve ses banques, qui paye ?

Arpad Bondy, 2013

50 milliards d’euros en Grèce, 70 milliards en Irlande, 40 milliards en Espagne : au sein de la zone euro, les États se sont vus contraints, moyennant des sommes astronomiques, de venir en aide aux banques pour compenser les pertes subies suite à des prêts pourris. Mais qui sont les véritables bénéficiaires de telles opérations  ?

Master of the Universe

Marc Bauder, 2013

Un homme est assis dans une banque abandonnée. Il a gagné des millions en tant que banquier d’affaires et maintenant, il raconte. Master of the Universe est un film sur un système fermé et perfide. Le protagoniste évoque un univers parallèle, totalement autonome et coupé du monde «  normal  », qui est à sa merci.

Dette (La)

Sophie Mitrani, Nicolas Ubelmann, 2013

En 2010, la crise de la dette éclate en Grèce, et se propage peu à peu sur tout le continent, menaçant les fondements mêmes de l’Union Européenne. Mais d’où vient la dette  ? Quelles logiques et quels intérêts se cachent derrière ce mot  ? Fruit de trois années d’enquête, le film tente de répondre à ces questions et montre comment le privilège de la création de monnaie a peu à peu été pris en main par les banques au détriment des États.

Portugal : la voie de l’incertitude

François Manceaux, 2013

Tourné au Portugal au cours des années 2010 et 2011, ce documentaire analyse le processus du laboratoire d’austérité imposé par le jeu de la finance mondiale. à travers une série d’entretiens croisés, le film montre que cette expérimentation portugaise est plus que jamais d’actualité aujourd’hui et peut apparaître comme une réalité prémonitoire pour l’avenir du modèle social et économique européen.

Money, power and Wall Street

Brent E. Huffman, Katerina Monemvassitis, 2012

Une minutieuse enquête au long cours sur les origines de la crise financière aux États-Unis, le mécanisme de son déclenchement, et la manière dont les autorités politiques et financières l’ont gérée.

Agences de notation : les nouveaux maîtres du monde ?

François Rabaté, 2012

Le 13 janvier 2012, Standard & Poor’s abaissait d’un cran la note de la France, la privant, comme vient de le faire Moody’s le 19 novembre, de son triple A. Suivant le travail de la commission mandatée par le Sénat sur les agences de notation, François Rabaté a mené l’enquête de Londres à Bruxelles, de Pékin à New York.

Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde

Jérôme Fritel, Marc Roche, 2012

Depuis 2007, Goldman Sachs incarne les excès et les dérives de la spéculation financière. Anatomie d’un pouvoir qui ne connaît ni frontières ni limites et menace directement les démocraties.

Noire finance

Jean-Michel Meurice, 2012

Une enquête au cœur d’un capitalisme financier que plus personne ne maîtrise, et qui a plongé le monde dans de graves turbulences.

Crise(s)

Frédéric Touchard, 2012

À travers un certain nombre d’événements, d’anecdotes, de situations humaines, de rencontres et de témoignages en ces deux régions, récit de cette conjoncture de crise permanente et ses conséquences, afin de mesurer la désagrégation sociale que ces multiples épreuves ont pu provoquer au sein de la classe ouvrière et de la population toute entière.

La Place, la gestation du mouvement des Indignés

Adriano Morán Conesa, 2011

Le mouvement 15-M est une série de manifestations pacifiques spontanées, rassemblant jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de personnes, apparues en Espagne à partir du 15 mai 2011. Les Indignés refusent d’être asservis à la finance et de subir l’austérité, ils aspirent à une démocratie réelle, en dehors des circuits politiques  !

Debtocracy

Katerina Kitidi, Aris Chatzistefanou, 2011

Debtocracy est un documentaire produit pour la première fois en Grèce par le public. Le film analyse les causes de la crise de la dette et propose des solutions jusqu’ici ignorées par le gouvernement et les médias.

Menace sur les droits de l’homme

Patrick Cabouat, 2011

La dérive financière des économies mondiales, la spéculation boursière, la crise de la dette menacent les Droits de l’Homme. Le combat d’aujourd’hui prend en compte la revendication du respect des droits économiques et sociaux des peuples du monde. C’est à cette condition que la mondialisation pourra prendre visage humain.

City, la finance en eaux troubles (La)

Mathieu Verboud, 2011

C’est à une plongée au coeur de la finance mondiale que nous invite ce film. Sur un très petit territoire, de moins de 3km2, se décident le présent et l’avenir du monde financier et économique. La City, c’est un État dans l’État que personne n’arrive plus à contrôler, que personne même, sauf ceux qui en sont les acteurs, ne parvient à comprendre.

Cleveland contre Wall Street

Jean-Stéphane Bron, 2010

janvier 2008. Poursuivie par les huissiers, victime d’expulsions massives, la population réclame justice et intente un procès aux banquiers de Wall Street.

Ouvriers se cachent pour mourir (Les)

Patrice Gérard, 2010

L’effet papillon de la crise des sub-primes au États-Unis.

Inside job

Charles Ferguson, 2010

La dépression mondiale, dont le coût s’élève à plus de 20 000 milliards de dollars, a engendré pour des millions de personnes la perte de leur emploi et de leur maison. Au travers d’enquêtes approfondies et d’entretiens avec des acteurs majeurs de la finance, des hommes politiques et des journalistes, le film retrace l’émergence d’une industrie scélérate et dévoile les relations nocives qui ont corrompu la politique, les autorités de régulation et le monde universitaire.

Fort dauphin en noir et blanc

Gilles Ragris, 2010

À Fort-Dauphin, tout a changé depuis quelques années, avec le début de l’exploitation, part une multinationale, de la plus grande mine du monde d’ilménite. Avant, la petite ville du sud malgache sommeillait. Maintenant, elle traverse un grand boom économique, qui laisse des malgaches à l’écart…

Molex, des gens debout (Les)

José Alcala, 2010

En juillet 2008, les employés de l’usine Molex de Villemur-sur-Tarn sont récompensés par leur direction pour la qualité de leur travail. Le 23 octobre suivant, ces mêmes dirigeants informent les employés de la fermeture du site pour raison économique. Les Molex décident de se battre et portent plainte contre leur direction pour ne pas avoir informé le Comité d’entreprise de sa volonté de fermer l’usine.

Capitalism : a love story

Michaël Moore, 2009

Michael Moore s’attaque à la crise financière et prend d’assaut Wall Street, en dénonçant «  la plus grande escroquerie de l’histoire américaine  ».

1929

William Karel, 2009

Une investigation historique sur le déraillement généralisé de l’économie mondiale en 1929 et les conséquences dramatiques qui suivirent : la Grande Dépression et la Seconde Guerre mondiale.

Indices

Vincent Glenn, 2009

Vincent Glenn s’est penché avec la coopérative DHR (Direction Humaine des Ressources) sur les indicateurs de richesse en général et sur le Produit Intérieur Brut en particulier (PIB).

Garbage dreams

Mai Iskander, 2009

Filmé sur une période de quatre ans, ce documentaire suit trois adolescents destinés à devenir chiffonniers et qui grandissent dans le plus grand « village-décharge » du monde au Caire.

Rien de personnel

Mathias Gokalp, 2009

Huis clos mettant en scène avec brio les rapports de force au sein de l’entreprise et les dérives du système capitaliste.

Bulles, krachs et rebonds

Michel Kaptur, 2008

Ces dix dernières années, les régulateurs du marché sont parvenus à limiter les conséquences des grandes crises économiques. Et si celle que nous traversons était plus sérieuse  ?

Chine / États-Unis : la course à l’or noir

Jean-Christophe Klotz, 2007

C’est la fin d’un mythe de 3000 ans. Depuis qu’elle manque de pétrole, la Chine dépend du monde extérieur. L’énergie est son point faible, son talon d’Achille, et ce problème s’accentuera proportionnellement à sa croissance économique effrénée. Depuis 3 ans, les autorités chinoises multiplient les voyages pour arracher contrats et concessions pétrolières, se heurtant sans cesse aux Etats-Unis. Des contrats sont signés avec le Vénézuela, l’Iran, le Soudan, l’Angola. En échange, la Chine leur apporte son soutien. Elle protège également certains Etats partenaires en menaçant de brandir son droit de veto aux Nations Unies contre des résolutions de droits humanitaires (Darfour) ou nucléaires (Iran).

LBO : les insoumis

Olivier Minh, 2007

Près de 2000 entreprises et un million de salariés sont concernés en France : le phénomène des LBO, c’est-à-dire le rachat à crédit d’entreprises en bonne santé économique, s’accélère. Face à l’immense puissance de la finance internationale, le combat des salariés victimes de LBO semble perdu d’avance. Pourtant certains d’entre eux résistent de fort belle manière…

Thank you for smoking

Jason Reitman, 2006

Lobbyiste séduisant et ambitieux, Nick Naylor met son charme, son talent et son sourire carnassier au service de la société Big Tobacco pour contrer les ravages de la politique de prévention contre le tabagisme. De conférence de presse en talk-show télévisé, il défend l’indéfendable, mais a du mal à convaincre son ex-femme qu’il peut être un père modèle pour son fils.

Garder la tête haute

Martine Gonthié, 2006

Ce film retrace la lutte des salariés de l’usine ST Microelectronics de Rennes qui subissent, au cours de l’été 2003, un plan de licenciement alors que la société réalise des bénéfices.

Double face de la monnaie (La)

Jérôme Polidor, Vincent Gaillard, 2006

Sur un ton ludique et pédagogique, La double face de la monnaie nous propose de démystifier l’argent et de reconsidérer notre perception de la richesse.

Bamako

Abderrahmane Sissako, 2006

Melé est chanteuse dans un bar, son mari Chaka est sans travail, leur couple se déchire… Dans la cour de la maison qu’ils partagent avec d’autres familles, un tribunal a été installé. Des représentants de la société civile africaine ont engagé une procédure judiciaire contre la Banque mondiale et le FMI qu’ils jugent responsables du drame qui secoue l’Afrique.

Ma mondialisation

Gilles Perret, 2006

Un regard sur l’économie internationale à travers des hommes pris dans les contraintes du marché mondialisé.

Milliardaire rouge (Le)

Sophie Lepault, 2005

Le film est un voyage à l’intérieur d’une des plus grosses multinationales chinoises. Une multinationale qui est en train de racheter des entreprises telle que Schneider, Panasonic. Une plongée qui permet de comprendre la vitalité économique du pays mais aussi ses paradoxes. Car le patron de cette entreprise est communiste.

Patrons-voyous : la Bourse contre l’emploi

Jean-Baptiste Rivoire, 2004

Délocalisations brutales, déménagements d’ateliers entiers à l’insu des employés, on ne compte plus les mauvaises surprises faites aux salariés français ces dernières années.

Daewoo Creation

Marc Gründ, 2004

L’Affaire Daewoo c’est celle de l’implantation d’usines en Lorraine, à grands renfort d’aides publiques, puis de leur fermeture 10 ans plus tard lorsque les subventions sont épuisées.

Life and debt

Stephanie Black, 2003

Un portrait désenchanté de la Jamaïque. Au delà de la façade touristique si agréable, la population est démunie et l’économie en danger. Les coupables sont vite identifiés : FMI, OMC, Banque Mondial. A travers entretiens et rencontres, un regard concret sur certains effets de la mondialisation.

Lobbying : au-delà de l’enveloppe

Myriam Tonelotto, 2003

Corruption, malversations, pots-de-vin : depuis quelques années « les affaires » semblent se multiplier. Entre témoignages informés et séquences d’animation ciselées ce film montre que si la corruption pénalise le contribuable, le lobbying, lui, enterre le citoyen.

Affaire Clearstream… racontée à un ouvrier de chez Daewoo (L’)

Denis Robert, Pascal Lorent, 2003

Dans L’affaire Clearstream Denis Robert livre une version approfondie et audiovisuelle de son enquête sur les inquiétantes dérives de la finance internationale. Où comment le néo-libéralisme va tous nous mettre sur la paille…

Dissimulateurs (Les)

Denis Robert, Pascal Lorent, 2001

« Les Dissimulateurs » constitue un document unique pour la compréhension de la fraude financière planétaire. Pour avoir dénoncé l’affaire Clearstream, Denis Robert n’a cessé d’être harcelé par la justice.

Profit et rien d’autre (Le) !

Raoul Peck, 2001

Partant de l’hypothèse que « la quête du profit mène le monde », le réalisateur explore les conséquences que ce paradigme génère sur les rapports humains. Un essai poétique et engagé dans lequel Raoul Peck remet en cause le capitalisme néolibéral présenté comme l’unique vérité.

Traders - La bourse et la vie

Éric Rochant, 2000

Les marchés dérivés sont au coeur de l’économie spéculative. Comment fonctionnent-ils ? Qui en sont les acteurs ? Éric Rochant interroge deux traders et montre la puissance d’un système dans lequel sont engloutis ceux-là même qui croient le maîtriser.

Nos amis de la banque

Peter Chappell, 1997

Histoire des négociations entre l’Ouganda et la Banque Mondiale, moment exceptionnel qui permet de comprendre le fonctionnement de cette institution omniprésente et la situation des pays soumis à sa politique. Une occasion de suivre pas à pas le parcours des Ougandais, l’étroitesse de leur marge de manoeuvre, leurs réussites, leurs échecs.

En vie !

Manuel Poutte

Réflexion sur la société contemporaine et la menace d’un nouveau totalitarisme, imperceptible, dégradant les hommes sans les tourmenter : il ne brise pas les volontés mais les amollit, ne détruit pas mais empêche de naître…