Altermondialisme

in Le monde est-il une marchandise ?

Sentiers du chemin : MultinationalesMarchés financiers – Altermondialisme – Rapports Nord/SudDetteCrise économique

Films dans la base

Four days in Chicago

Haskell Wexler, 2013

Immersion au cœur des journées de protestation contre la tenue du sommet de l’OTAN à Chicago en mai 2012.

Indiens d’Amazonie, le dernier combat

Laurent Richard, 2013

Ce documentaire raconte le combat que mène, pour sa survie, le peuple Awa, menacé par la déforestation toujours croissante de la forêt amazonienne où il habite et les intérêts des multinationales du bois et de l’agroalimentaire.

Qui sème le vent. La marche des possibles.

Julien Baroghel, Irène Bailo, 2013

Le film est un road-movie qui nous guide dans une aventure folle : une vingtaine de personnes se mettent en marche au départ de Marseille pour rejoindre Paris à pied. Ils occuperont les places publiques des villes et villages qu’ils traverseront pendant un mois et demi, pour y dormir et créer des débats politiques.

Zambie : à qui profite le cuivre

Alice Odiot, Audrey Gallet, 2011

La question posée par ce documentaire : comment des fonds européens d’aide publique au développement, en l’occurrence la Banque européenne d’investissement, peuvent-ils finir dans les caisses de multinationales comme Glencore, numéro 1 mondial du négoce des matières premières ?

La Place, la gestation du mouvement des Indignés

Adriano Morán Conesa, 2011

Le mouvement 15-M est une série de manifestations pacifiques spontanées, rassemblant jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de personnes, apparues en Espagne à partir du 15 mai 2011. Les Indignés refusent d’être asservis à la finance et de subir l’austérité, ils aspirent à une démocratie réelle, en dehors des circuits politiques  !

En comparaison

Harun Farocki, 2009

«  Je veux proposer un film qui apporte sa contribution au concept de travail. Qui compare le travail dans une société traditionnelle, par exemple en Afrique, dans une société en cours d’industrialisation, comme en Inde, et dans une société fortement industrialisée, en Europe ou au Japon. L’objet de la comparaison est le travail de construction des maisons d’habitation  » (Harun Farocki).

Monde selon Stiglitz (Le)

Jacques Sarasin, 2008

C’est l’histoire d’un homme qui retourne dans sa ville natale sinistrée par la désindustrialisation, dans la banlieue de Chicago. Cet homme n’est autre que le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz. Au travers d’un voyage qui nous mène de l’Équateur en Inde, en passant par la Chine, il nous propose ses clés pour comprendre le monde et prendre la mesure des effets pervers d’une globalisation non maîtrisée, sans garde-fous. Au bout du voyage, un message porteur d’espoir : une autre mondialisation est possible, elle pourrait même profiter à tous.

Mélange théorie vaisselle

Anne-S. Robin, Anne-P. Thuillier, Tristan Percin, 2008

Le film retrace une expérience collective : l’organisation de rencontres du réseau Action Mondiale des Peuples. Mais pas n’importe comment :, en se basant sur des fonctionnements autogestionnaires, en essayant d’allier la théorie à la pratique…

Lee Kyung Hae

Daniel Tromben Rojas, 2007

Vie et mort d’un paysan en lutte contre l’OMC

Sans Terre

Bérangère Jannelle, Stéphane Pauvret, 2007

Douglas est acteur et metteur en scène de théâtre à Sao Paulo et militant du Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST), l’un des mouvements altermondialistes les plus puissants d’Amérique Latine, au sein duquel il lutte pour la culture et l’éducation. Le film est le récit d’une aventure théâtrale menée par lui avec des jeunes paysans sur une fazenda inexploitée et conquise par le Mouvement.

Résistants.com

Bruno Fay, Xavier Muntz, Stéphane Horel, David Carr-Brown, 2007

Petit tour du monde des collectifs citoyens qui, de plus en plus, tentent d’unir leurs forces pour défendre les libertés individuelles. L’Empire citoyen contre-attaque  !

Dominium Mundi, l’empire du management

Gérald Caillat, 2007

L’Empire du Management est un essai documentaire sur la mondialisation, vue comme une tentative réitérée d’occidentalisation du monde.

Ici Najac, à vous la Terre

Jean Henri Meunier, 2006

Quelques habitants d’un petit village aveyronnais résistent avec bon sens citoyen, humour et poésie, au rouleau compresseur de la mondialisation.

The yes men

Chris Smith, Dan Ollman, Sarah Price, 2005

Les «  Yes Men  », un petit groupe d’activistes, créent un faux site internet affilié à l’Organisation Mondiale du Commerce.

8 clos à Evian

Gilles Perret, Fabrice Ferrari, 2004

Durant le G8 d’Evian en 2003, deux réalisateurs locaux nous font vivre de l’intérieur ce sommet et le contre sommet qui l’accompagne. Avec un regard parfois amusé, ils regardent comment les médias ont traité l’évènement et comment la population l’a vécu.

Carlo Giuliani, ragazzo

Francesca Comencini, 2002

Le film reconstitue la journée de la manifestation anti-mondialisation 20/07/01, à Gênes, au cours de laquelle l’étudiant Carlo Giuliani, 18 ans, fut tué à bout portant par la police italienne.

Bien commun, l’assaut final (L’)

Carole Poliquin, 2002

L’eau, la santé, les gènes humains et végétaux, les connaissances anciennes et nouvelles, plus rien aujourd’hui ne semble pouvoir échapper au destin de marchandise. Face à la voracité des marchands, qu’adviendra-t-il de la notion de bien commun qui est à la base de toute vie en société ?

Davos, Porto Alegre et autres batailles

Vincent Glenn, 2002

Réflexions croisées sur l’information, le capitalisme et les mouvements sociaux. Le forum économique mondial de Davos (Suisse) existe depuis 1971. Le temps d’un film, nous avons relié un certain nombre de situations en cherchant à deviner quelques-unes des causes d’un tel face à face.

Planète Millau : un contre-pouvoir citoyen en marche

Christophe Gay, Louis Zollet, 2001

Film sur le premier rassemblement altermondialiste en France lors du procès du démontage du Mc Donald’s de Millau.

Cinéma dans tous ses états (Le)

Collectif, 2001

En association avec Les Cahiers du cinéma et Les Films d’ici, la Société des réalisateurs de films a proposé à des cinéastes du monde entier de témoigner des conséquences de la mondialisation dans leur pays.

Pour une économie au service de l’homme

Collectif, 2000

Compte-rendu de la première université d’été d’ATTAC à la Ciotat du 23 au 26 août 2000 suivi d’en entretien inédit entre Bernard Cassen (président d’ATTAC) et de Pascal Lamy (commissaire européen au commerce).

Autre mondialisation (L’)

François Christophe, Frédéric Castaignède, 2000

En décembre 1999, 40 000 manifestants envahissaient les rues de Seattle pour dénoncer l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Depuis quelques années, les mouvements de protestation se multiplient.

Rendez-vous de Nice (Le)

Vincent Goulet, 2000

Portraits d’opposants à la mondialisation libérale. 100 000 personnes dans les rues de Nice, lors du Sommet européen des 6 et 7 décembre 2000. D’où viennent-ils ? Qui sont-ils ? Que veulent-ils ?

Chronique d’un printemps paysan

Herta Alvarez-Escudo, Gilles Luneau, 2000

Le film est la chronique du voyage de deux paysans, François Dufour et José Bové, partis d’Arras à Millau présenter leur livre, remettre l’agriculture au cœur des débats de société et faire comprendre partout leur combat contre la malbouffe.

Millenium round, chronique d’un chaos annoncé

Attac Rhône, 1997

Explication de ce qu’est l’OMC, ses origines, son mode de fonctionnement et ses paradoxes et plus largement, les perversités du libéralisme. Le film insiste également sur les enjeux que supposent les négociations commerciales internationales et la nécessité de se mobiliser à l’aube du Millénium Round.

Moissons de l’utopie (Les )

Yves Billon, 1995

L’arrivée dans les années 68-70 en Ardèche des «  hippies  », «  poilus  », «  bourrus  », «  babas  ». Cette population d’origine urbaine en rupture avec la société capitaliste, fuyant la ville et la société de consommation, évoque aujourd’hui les préoccupations qu’ils partagent avec la population locale.