Habiter le monde, découvrir le monde et sa diversité culturelle

De Saint-Denis aux Indiens Satéré Mawé, en passant par le 6 e arrondissement de Paris ou Saint-Yrieix le Déjalat, un seul monde, de multiples façons d’habiter la terre.

Sentiers : La villeLe quartierLa banlieueLe territoireDéveloppement urbainDéveloppement ruralFaire du tourisme autrement

Films dans la base

Temps des forêts (Le)

François-Xavier Drouet, 2018

Symbole aux yeux des urbains d’une nature authentique, la forêt française vit une phase d’industrialisation sans précédent. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, ce documentaire propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives.

Mon identité… None tubipfe !

Diana Kanéza, 2017

Il existe au Séné­gal et dans toute l’Afrique de l’Ouest une plura­lité d’eth­nies et de castes. Ce qui est éton­nant , c’est l’ai­sance avec laquelle les gens échangent entre ethnies. La réalisatrice aimerait que son pays, le Burundi, puisse, comme eux, vivre en paix

Nuit et Jour à Saint-Géry

Comité Quartier Saint-Géry (Frans, Henriette, Jadranka , Jean-Marie, Marie, Monique, Sébastien, avec Andrée, Anne-Sophie, Carlo , Daniel, Dorian, Edith, Filiz , Larissa, Nancy, Philipp, Yvan), 2017

Dans le quartier Saint-Géry, au centre de Bruxelles, la vie nocturne dégrade la qualité de vie des résidents. À l’instar de Barcelone, Berlin, Paris, le marketing urbain sévit à Bruxelles, qui cherche à faire des centres-villes du 21e siècle des lieux de réjouissance dédiés au tourisme et à l’événementiel. Un groupe de résidents tente de faire entendre sa voix…

Zéro phyto 100% bio

Guillaume Bodin, 2017

Les cantines biologiques se développent presque aussi rapidement que l’arrêt des pesticides dans les communes françaises. Des femmes et des hommes, conscients de leurs responsabilités en termes de santé publique et d’environnement, agissent pour des paysages en transition au travers d’initiatives vertueuses.

Braguino

Clément Cogitore, 2017

Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées deux familles qui y vivent en total autarcie. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Ienissei en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Au-delà d’une simple étude ethnographique, Clément Cogitore livre un conte cruel révélateur d’un instant de bascule de notre civilisation.

Sans adieu

Christophe Agou, 2017

Dans le Forez, Claudette, 75 ans, et ses voisins paysans comme elle, sentent bien que la société consumériste les ignore tout en grignotant ce qui leur reste de patrimoine et de savoir-faire. Mais tous ne sont pas du genre à se laisser faire.

Parade (La)

Mehdi Ahoudig, Samuel Bollendorff, 2017

La Parade, est une fable bien réelle. C’est l’histoire de Cloclo n°18, majorette, de Jonathan, adepte de tuning, de Freddy, éleveur de coqs de combats et de Gros Bleu, le pigeon voyageur, qui au rythme de l’harmonie de Oignies et sous le regard bienveillant des géants, vivent leurs passions héritées des traditions ouvrières du Nord. Loin de l’image sociale réductrice et des préjugés, Mehdi Ahoudig et Samuel Bollendorff voient dans cette survivance, une génération portée par l’espoir.

Boli bana

Simon Coulibaly Gillard, 2017

Immersion dans la tradition peulh au Burkina Faso, ce documentaire restitue avec délicatesse le moment du passage à l’adolescence. Après la circoncision d’Ama, nous le suivons camper dans la brousse à la belle étoile avec d’autres garçons vachers. La tradition ethnographique se mêle ici à une approche poétique restituant la nouveauté de ces premières fois.

Troisième rive (La)

Fabian Remy, 2016

Deux destinées s’entremêlent pour livrer un regard contemporain sur les rapports entre la société brésilienne et les minorités.

Saison du silence (La)

Tizian Büchi, 2016

Le film raconte l’histoire de Max, un paysan du Haut Jura. Il vit dans une ferme isolée, à La Côte-aux-Fées. C’est l’hiver, la neige et les éléments s’emparent peu à peu du quotidien des hommes et des bêtes. Le temps s’étire, et ouvre une brèche à l’imaginaire.

Jours et des nuits sur l’aire (Des)

Isabelle Ingold, 2016

Ce film dresse le portrait d’une aire d’autoroute perdue au milieu de la campagne picarde, un lieu comme dans un rêve : bruissant des pensées et des vies de ceux qui passent ou qui travaillent ici mais aussi un lieu bien réel : véritable poste d’observation de l’Europe d’aujourd’hui où apparaît crûment la violence de la concurrence d’un marché unique, la nostalgie du déracinement et les solitudes contemporaines.

Inuk en colère

Alethea Arnaquq-Baril, 2016

Plus qu’une tradition, la chasse au phoque, pratiquée bien au-delà du golfe du Saint-Laurent, est aussi un élément essentiel de la fragile économie inuit. Alors que les campagnes-chocs s’opposant à cette chasse ne faiblissent pas, ce documentaire cerne avec finesse, humour et profondeur tous les enjeux du combat mené aujourd’hui par de nombreux Inuit.

Njaka Kely

Michael Andrianaly, 2016

À Tamatave, sur la côte est de Madagascar, Saholy, une femme énergique d’une cinquantaine d’années, gère seule une entreprise de location de cyclo-pousse, un métier habituellement réservé aux hommes. Ses jokers (les conducteurs) trouvent chez elle un moyen de subsistance, mais aussi un nouveau foyer où ils se font materner.

Un Paese di Calabria

Shu Aiello, Catherine Catella, 2016

À Riace, une ville calabraise vidée par l’émigration, est née une utopie. Riace a décidé d’accueillir les migrants débarquant sur les côtes italiennes.Aujourd’hui, les maisons abandonnées sont à nouveau habitées, et la ville est revenue à la vie.

Ruisseau, le pré vert et le doux visage (Le)

Yousry Nasrallah, 2016

Ce film nous convie à un fastueux mariage égyptien où les désirs et les papilles s’aiguisent.

De l’amour au Rwanda

Jacqueline Kalimunda, 2016

En empruntant aux codes du site de rencontre, De l’amour au Rwanda, est une web série romantique qui parle de célibataires, de couples et de familles en quête d’amour au Rwanda aujourd’hui.

Floris

Jacqueline Kalimunda, 2016

Floris est l’un des derniers vrais magasins de fleurs de Kigali, capitale du Rwanda. Les habitants de toute la ville y viennent pour organiser un mariage et d’autres, quelque fois les mêmes, pour fleurir un enterrement ou un mémorial. Alors que la question de la survie du magasin se pose, ce documentaire raconte comment on s’aime dans un pays qui oscille entre le poids d’un passé traumatisant et l’appel de la vie.

How to steal a canoe

Amanda Strong, 2016

La double histoire d’une jeune femme et d’un vieil homme, tous deux Nishnaabeg, qui libèrent un canoë du musée où il était détenu pour le rendre au lac qu’il n’aurait jamais dû quitter…

Débat « Belleville Ménilmontant sans frontières… Quelle place pour les femmes ? »

Canal Marches, 2016

Débat filmé, organisé le 12 mars 2016 par Canal Marches, avec les interventions de Sylvaine Conord, anthropologue  ; Catherine Quiminal, anthropologue et Simeng Wang, sociologue.

Si on te donne un château, tu le prends ?

Marina Déak, 2015

Si on te donne un château, tu le prends  ? est une photographie de la France périphérique d’aujourd’hui, via trois lieux. Une agence immobilière à la campagne, un plan de rénovation urbaine «  dans les quartiers  », des campeurs à l’année. Marina Déak nous interroge sur l’habitat, mais surtout : la norme, la solitude et la liberté, et peut-être, aussi, le partage et l’humour.

Route du pain (La)

Hicham Elladdaqi, 2015

Le quotidien des habitants d’un quartier populaire de Marrakech, ou le ballet toujours recommencé des laissés pour compte d’un système.

A Morte Diária

Daniel Lentini, 2015

Un journal en images pour découvrir l’état du Minas Gerais qui peu à peu semble perdre son essence et ne pas savoir s’adapter au progrès.

Being Bruno Banani

Jörg Junge, Susann Wentzlaff, 2015

Dans l’océan Pacifique, le Royaume de Tonga est en quête d’un athlète capable de représenter le pays aux JO dans la discipline de la luge. Tandis que les deux entraîneurs allemands s’approprient un cadre paradisiaque, les premiers essais sur l’île engendrent des situations truculentes. Bruno Banani se qualifie et part découvrir un univers aux antipodes du sien.

Kiamou

Benoit Guîchon, 2015

La vieille Kiamou, de la tribu de Néouta à Ponérihouen, se remémore avec nostalgie «  la vie d’avant  ». Elle raconte son quotidien en préparant les feuilles de pandanus qui serviront à la confection des nattes pour les coutumes.

Our city

Maria Tarantino, 2015

Our City est un portrait kaléidoscopique de Bruxelles à partir de ses habitants, un collage subjectif qui révèle à l’écran un espace urbain humain à l’identité complexe.

Voyage en Occident

Jill Coulon, 2015

Un documentaire embarqué dans un bus de touristes chinois qui visitent, pour la première fois et au pas de course, 6 pays d’Europe en 10 jours. Jeu de miroirs et de contrastes entre deux civilisations, ce road-movie déconstruit avec humour, poésie et intelligence les stéréotypes sur la classe moyenne émergente chinoise et met à nu les images que se font les Chinois de «  nous  », les Européens et Occidentaux.

Jolie vallée (Une)

Gaël Lépingle, 2015

Un village dans la Tarn, l’été. Ils travaillent dans des bureaux ou en usine, sont médecins, enseignants ou retraités. Ils se réunissent pour raconter ensemble une histoire, et pour la chanter. Les chansons contaminent la vie quotidienne, s’installent dans le paysage…

Guerrières du babassu (Les)

Paul Redman, 2015

Ce documentaire raconte l’histoire de ces femmes qui vivent de la collecte de noix de babassu au nord-est du Brésil. Face aux grands propriétaires agricoles qui leur refusent l’accès aux palmiers de babassu, elles s’organisent pour faire valoir leur droit, vivre dignement et préserver la forêt.

Cahos

Hervé Roesch, 2015

Ce documentaire suit un agriculteur haïtien à travers Cahos, une chaîne de montagnes en Haïti, où jadis la nature était luxuriante. C’est avec un sourire émouvant et une jovialité inattendue qu’il aborde les difficultés et les contradictions qui sont les siennes, mais aussi celles de tout un pays.

In Jackson Heights

Frederick Wiseman, 2015

Le documentariste explore la vie culturelle, politique et quotidienne de Jackson Heights, un quartier de New- York où vit l’une des communautés parmi les plus diversifiées, tant au niveau ethnique que culturel, des États-Unis et du monde. On y parle pas moins de 167 langues.

Naoshima (dream on the tongue)

Claire Laborey, 2014

Naoshima (dream on the tongue) est la traversée d’une petite île japonaise de la mer intérieure de Seto. Depuis les années 90, elle est menacée d’exode, sa population décroît et vieillit, son industrie périclite. Sous l’impulsion d’un impressionnant projet de mécénat d’art contemporain, Naoshima se transforme, ce qui bouscule les représentations des habitants en les confrontant à cette obsédante question : qu’est-ce que la beauté  ?

Chronique dessinée pour le petit peuple

Idi Nouhou, 2014

Une chro­ni­que dis­tan­cée et amusée de la vie poli­ti­que du Niger réa­li­sée par un jeune cinéaste, à tra­vers le por­trait d’un jeune cari­ca­tu­riste, Abdoul Karim Nabassoua, ven­dant sur les mar­chés et dans les rues de Niamey, sa pro­duc­tion quo­ti­dienne sous forme de pho­to­co­pies.

Bienvenue la chance

Emmanuel Lautréamont, Gaspard Hirschi, 2014

Un turfiste abonné à la défaite décide de reprendre en main les rênes de son destin en achetant son propre cheval de course. Un ami dépressif se propose pour l’accompagner dans cette aventure de la dernière chance, tandis qu’un courtier moustachu ne tarde pas à dénicher la perle rare. Comme on l’aurait parié, rien ne va se passer comme prévu. Mais le problème c’est que dans cette histoire tout le monde joue pour de vrai.

Zona franca

Georgi Lazarevski, 2014

Zona Franca est une vaste étendue de centres commerciaux désuets au cœur de la province chilienne du détroit de Magellan. Ce territoire porte partout les cicatrices des bouleversements qui transformèrent le dernier espace sauvage de l’Amérique originelle en une vitrine de la société marchande. Un chercheur d’or qui n’a jamais trouvé l’amour, un routier doutant de son combat syndical, un jeune vigile en mal de reconnaissance et quelques autres s’y accrochent encore. Antihéros modernes, ils sont confrontés aux touristes, ambassadeurs d’un monde confiné dans un dépliant de papier glacé…

Apikiwiyak

Shane Belcourt, Maria Campbell, 2014

Dans cette véritable œuvre artistique collaborative, la célèbre auteure métis Maria Campbell et le cinéaste Shane Belcourt explorent les conséquences de la violence qui imprègne la vie contemporaine des communautés autochtones, des femmes en particulier. Tandis que la puissance des mots de Campbell nous tend un miroir afin qu’autochtones et non-autochtones affrontent l’héritage sans fin de la violence coloniale, Belcourt y associe des plans cinématographiques à la beauté dramatique et déchirante, dépeignant une femme en quête d’espoir et appelant les Ancêtres à l’aide pour le bien-être des générations futures.

Historias de la Sierra Madre

Omar Osiris, 2014

Au cœur des paysages à couper le souffle de la Sierra occidentale du Mexique, les Wixarika (Huichol) et les Nayeri (Cora) risquent de perdre leurs terres traditionnelles et les sources d’eau qui fondent l’essence même de leurs cérémonies. Avec ce documentaire, le réalisateur rend hommage, de l’intérieur, à leurs histoires et à leurs combats pour protéger la terre, en résonance avec les luttes contre le changement climatique du monde entier.

Bhoutan : au pays du bonheur national brut

Marie-Monique Robin, 2014

Niché au cœur de l’Himalaya, le petit royaume du Bhoutan refuse «  la dictature du produit intérieur brut (PIB)  » et de la croissance économique à tout prix, en proposant un nouvel indicateur de richesse : le bonheur national brut (BNB).

Mutso l’arrière-pays

Corinne Sullivan, 2014

Dans les montagnes de Khevsureti en Géorgie, autour du village perché de Mutso, dernier poste avant la frontière tchétchène, se dessine un mythe collectif, un arrière-pays façonné de rêves et de mots.

Thulé Tuvalu

Matthias Von Gunten, 2014

Deux lieux situés aux antipodes : Thulé, au Groenland, fait face à l’inéluctable fonte des calottes glaciaires et Tuvalu, minuscule île-Etat polynésienne, est confrontée à l’élévation du niveau de la mer qui en résulte. Les habitants de ces deux coins reculés du monde sont forcés de repenser leur mode de vie traditionnel. Un montage parallèle calibré met en relief leur destin commun dans ce documentaire.

Homestretch (The)

Anne De Mare, Kirsten Kelly, 2014

The Homestretch est l’histoire de trois adolescents américains sans-abris luttant pour obtenir leur diplôme et construire leur avenir.

Ismaela, infirmier en brousse

Rémi Laurichesse, 2014

Un documentaire sur la santé au Sénégal à Taif Thiekene, la construction d’un poste de santé et la vie d’un infirmier en brousse, grâce à une collaboration entre Corréziens et Sénégalais.

Sel de la terre (Le)

Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado, 2014

Depuis quarante ans, le photographe Sebastião Salgado parcourt les continents sur les traces d’une humanité en pleine mutation. Alors qu’il a témoigné des événements majeurs qui ont marqué notre histoire récente : conflits internationaux, famine, exode… il se lance à présent à la découverte de territoires vierges aux paysages grandioses, à la rencontre d’une faune et d’une flore sauvages dans un gigantesque projet photographique, hommage à la beauté de la planète. Sa vie et son travail nous sont révélés par le regards croisés de son fils, Juliano, qui l’a accompagné dans ses derniers périples et de Wim Wenders, lui-même photographe.

Ady gasy

Nantenaina Lova, 2014

Le temps d’un film amusons nous à renverser les rôles. Imaginons que ce ne soit plus aux économistes d’exposer leur modèle de croissance, mais aux paysans, artistes, artisans, et débrouillards en tous genres de présenter leurs réalités singulières et leurs savoir- faire à appliquer en temps de crise. Place au système D… ou plutôt au système M  ! M comme Madagascar, cette grande île où l’on préfère la langue imagée des ancêtres aux équations…

Expérience Cecosesola (L’)

Ronan Kerneur, David Ferret, 2014

En 1967, quelques habitants de la ville de Barquisimeto au Venezuela s’associent pour enterrer dignement leurs morts, la coopérative Cecosesola est née. Malgré les pressions politiques, leur modèle autogestionnaire progresse et se diversifie. Le film illustre l’ingéniosité et la pérennité d’une expérience collective qui a choisi une voie indésirable pour les uns, utopique pour les autres.

Hautes terres

Marie-Pierre Brêtas, 2014

Dans le Nordeste du Brésil, plusieurs paysans sans terre fondent une communauté avec la seule force de leurs bras et de leurs espoirs… Mais sur ce territoire hanté par la sécheresse, la gestion collective des terres et de leurs maigres ressources s’avère être une aventure difficile. Le film s’arrime à ce mouvement. Il va le regarder prendre corps, tisser des liens et construire dans l’épreuve d’une réalité désolée, une société rêvée dans une utopie.

Copa para quem ?

Maryse Williquet, 2014

Des millions de supporters du monde entier s’attendent à vivre la plus grandiose des Coupes du Monde au pays du football. Mais comment le Brésil organise-t-il ce méga-événement ? Et avec quels impacts sur les Brésiliens ? Enquête dans l’une des 12 villes hôtes, Fortaleza, capitale du Céara, l’un des États les plus pauvres du Brésil…

Dernier voyage de Madame Phung (Le)

Tham Nguyen Thi, 2014

Ce documentaire relate des témoignage sur la situation des travestis au Vietnam. Où commence le théâtre, où finit la vie ? L’attachante Madame Phung et ses chanteurs travestis sillonnent le Vietnam, suscitant fascination et hostilité auprès des locaux.

Inupiluk

Sébastien Betbeder, 2014

Deux chasseurs inuits arrivent à Paris pour découvrir un monde totalement différent du leur.

Rêve de Bailu (Le)

Nicolas Boone, 2013

En 2008, un tremblement de terre a détruit Bailu, province du Sichuan. Le gouvernement chinois a décidé de reconstruire un village français. Le film est une traversée du village. Il croise ses habitants dans leurs activités.

Todisoa et les Pierres noires

Michael Andrianaly, 2013

Pour nourrir sa famille, Todisoa parcourt chaque jour les 7 km qui séparent son village malgache de Tamatave, 2 sacs de charbon posés sur les épaules. À Vohitrambato, pour le projet d’extraction minière d’Ambatovy, certains comme Todisoa ont été expropriés de leurs terres tandis que d’autres ont été déportés.

Buissonnière (La)

Jean-Baptiste Alazard, 2013

C’est l’été. Un pilote et un copilote partent sur des routes perdues en quête d’absolu. Un road-trip entre champs de pavots, bivouacs sauvages et fêtes de village. Ce film c’est surtout l’aventure d’un collectif, La France Entière, parti loin des villes, à la rencontre de ceux qui pourraient être les acteurs de la nouvelle ère.

Clé de la chambre à lessive (La)

Floriane Devigne, Fred Florey, 2013

Dans l’immeuble du 85 rue de Genève à Lausanne, la clé de la chambre à lessive est bien plus qu’une simple clé servant à ouvrir la porte de la buanderie collective. La rencontre entre ce symbole d’une mentalité respectueuse de l’ordre bien helvétique et les locataires placés dans des appartements de secours par le service social de la ville ne va pas de soi. Pour faire régner l’ordre et la propreté, le propriétaire engage Claudina, une nouvelle «  dame lessive  ».

Au temps des litchis

Julie Anne Melville, 2013

Une journée de récolte de litchis à Mangarivotra, un petit village malgache. Une journée différente de la plupart des autres jours de l’année car après le travail et la vente de la cueillette vient le temps de la fête.

Voix andines

Collectif, 2013

Les résidents des communautés andines s’expriment dans ce film, exigeant la reconnaissance et le respect de la vie et la culture de leurs peuples.

Nous sommes vivants

Pascale Hannoyer, 2013

Ce documentaire dresse le portrait d’une bande de jeunes dans les quartiers pauvres de Rio.

Rond est le monde

Olivier Dekegel, 2013

En compagnie d’un âne et d’une caméra super 8, un cinéaste traverse le monde et s’enivre de la beauté de toutes choses. Inspirée du «  Cantique des créatures  » de Saint-François d’Assise, une douce contemplation, voyage intérieur entre le visible et l’invisible, porté par la lumière changeante des saisons.

Happiness

Thomas Balmès, 2013

Dans les montagnes du Bhoutan, un garçon rêveur de 8 ans est confié par sa mère au monastère du village. Il ne goûte guère la discipline de fer et la solitude. Avec les autres moinillons, il attend l’arrivée de la télévision comme une promesse de bonheur. Un beau conte documentaire à hauteur d’enfant.

Are you listening !

Simon Kamar Ahmad, 2013

Peut-on vivre «  normalement  » dans l’absurdité du déménagement permanent  ? Inondations et tempêtes forment le quotidien des familles du littoral du Bangladesh. Ce documentaire est la chronique de la vie d’une famille moyenne du Bangladesh qui, depuis le raz-de-marée de 2009, qui a engloutit leurs biens et leur maison, survit en s’adaptant…

Avec presque rien…

Nantenaina Lova, 2013

Derrière sa caméra, le réalisateur pose un regard sans condescendance sur ses compatriotes de Madagascar, ceux qui, avec leurs forces et leur âme comme seules ressources, créent des objets, de la musique ou de grands discours.

Adios Carmen

Mohamed Amin Benamraoui, 2013

Le Rif 1975, Amar, 10 ans, vit seul avec son oncle, violent et buveur, depuis que sa mère, veuve, est partie se remarier en Belgique. Avec Carmen, réfugiée espagnole fuyant le franquisme, il découvre le cinéma. Bientôt, les premières tensions entre le Maroc et l’Espagne se profilent…

Donne un poisson à un homme

Alasttal Iyad, 2013

En Corse, Iyad, jeune palestinien rencontre Michel, un pêcheur, et évoque avec lui son pays, la Palestine et ses misérables pêcheurs, le manque de liberté et de solidarité entre les peuples. Les textes de Mahmoud Darwich résonnent comme un écho pour établir le lien de proximité entre les deux rives.

Mélancolie des beaux jours (La)

Hongki Lee, 2013

Woosuk Yun, une septuagénaire pleine de ressource, vit dans un village de pêcheurs de la baie de Suncheon, en Corée du Sud. Dans les décors magnifiques qu’offre cette région du pays au matin calme, nous la suivons au grès des saisons, alors qu’elle s’adonne avec énergie et panache aux travaux des champs, à la pêche et à la vente de poissons.

Damas do Samba

Susanna Lira, 2013

Un regard singulier sur le rôle des femmes dans la samba. Damas do Samba révèle à quel point la participation des femmes est centrale dans la construction de ce rythme brésilien incontournable, réel instrument de résistance socio-culturelle.

O Mestre e o Divino

Tiago Campos, 2013

Deux cinéastes dépeignent la vie au village de Sangradouro, à l’ouest du Brésil : Adalbert Heide, un missionnaire allemand, qui juste après le contact avec les Indiens en 1957, commence à filmer avec sa caméra Super-8, et Divino Tserewahu, jeune cinéaste xavante, qui produit des films pour la télévision et des festivals de cinéma depuis les années 1990. Entre complicité, compétition, ironie et émotion, ils donnent vie à leurs registres historiques, révélant un envers du décor bien particulier de la christianisation indigène au Brésil.

O pai do gol

Luiz Ferraz, 2013

Le réalisateur accompagne José Silvério, animateur radio, «  père du but  », dans sa cabine de transmission, montrant à travers ce portrait la relation singulière de la société brésilienne au football.

Jogos de poder

Susanna Lira, 2013

Comment la ville de Rio de Janeiro se prépare-t-elle à accueillir la Coupe du monde et les Jeux Olympiques  ? Les investissements sont énormes mais rarement négociés avec les représentants sociaux impliqués dans la restructuration de la ville. Jogos de poder aborde la question du droit à la ville et de la lutte entre gouvernants et résidents à partir de l’exemple de Vila Autódromo.

C’est eux les chiens

Hicham Lasri, 2013

L’histoire de Majhoul, emprisonné en 1981 pendant les émeutes du pain au Maroc, qui ressort 30 ans plus tard, en plein printemps arabe. Une équipe de télévision publique qui réalise un reportage sur les mouvements sociaux au Maroc décide de le suivre dans la recherche de son passé.

Cécilia, école de la nouvelle culture (La)

Edith Wustefeld, Johan Verhoeven, 2013

Une école alternative, qui prouve qu’une autre éducation est possible. Des élèves de 4 à 18 ans qui apprennent dans un cadre complètement différent : aucun cours obligatoire, la liberté de choisir à chaque instant, des outils pour trouver son chemin, des relations d’égalité… Une école où les élèves ont envie d’aller

Peuple, un bus, une foi (Un)

Simplice Ganou, 2012

Le «  car rapide  » est ce qu’on peut appeler le taxi-brousse de la ville. Symboles du Sénégal, ces camionnettes de couleur orange, bleue et blanche sont des œuvres d’art roulantes. Ce court-métrage nous fait voyager avec eux…

Canning paradise

Olivier Pollet, 2012

L’essor de l’industrie des pêches thonières se sont traduit par une pression croissante dans les eaux de Papouasie Nouvelle-Guinée. Depuis les années cinquante, la capture mondiale de thon est passée de 400.000 tonnes à 4.000.000 de tonnes. Le coût humain est lourd, affectant maintenant, avec la globalisation, les derniers refuges sur Terre. Dans «  le pays de l’imprévu  », au nord-est de la Papouasie Nouvelle-Guinée, ce film suit la lutte de tribus indigènes pour préserver leur mode de vie ancestral.

Dames de couleurs

Patricia Gérimont, Jean-Claude Taburiaux, 2012

Au pays dogon, l’indigo sombre règne sans partage sur les pagnes féminins. Tant en ville qu’en brousse, ces tissus sont l’œuvre des teinturières. Parallèlement à l’élaboration de ces textiles, on découvre des artisanes en quête d’indépendance économique pour assurer la survie de leur famille et s’affranchir…

A caminho da Copa

Carolina Caffé, Florence Rodrigues, 2012

Ce documentaire aborde les transformations et impacts sociaux liés à la mise en place des «  mega-eventos  » comme la Coupe du Monde et les Jeux Olympiques dans des villes brésiliennes comme Rio de Janeiro et São Paulo. En donnant la parole aux habitants et à des spécialistes, il ouvre le débat sur la question du droit au logement autour de ces grands événements internationaux.

Blocus 138

Junior Leblanc, 2012

Ce film raconte le démantèlement et le déroulement de la journée du 9 mars 2012 lors du Blocus 138. Tourné au milieu même des manifestants, ce film décrit exactement l’action et l’émotion du moment.

Destin de l’Inde (Le)

Laurent Jaoui, 2012

Comment l’Inde est-elle devenue l’une des premières puissances mondiales, dotée de l’arme nucléaire alors que jadis un homme comme Churchill lui promettait un effondrement fracassant sans la présence des colons anglais ? La famille Agrawal de New Delhi nous fait découvrir l’histoire indienne, telle qu’elle l’a vécue depuis l’indépendance de 1947.

Wadjda

Haifaa Al-Mansour, 2012

Wadjda, douze ans, habite dans une banlieue de Riyad, capitale de l’Arabie Saoudite. Bien qu’elle grandisse dans un milieu conservateur, c’est une fille pleine de vie qui porte jeans et baskets, écoute du rock et ne rêve que d’une chose : s’acheter le beau vélo vert qui lui permettra de faire la course avec son ami Abdallah. Mais au royaume wahhabite, les bicyclettes sont réservées aux hommes car elles constituent une menace pour la vertu des jeunes filles…

Bois d’Arcy

Mehdi Benallal, 2012

Mehdi Benallal revient pour filmer à Bois d’Arcy, où il a vécu une partie de son enfance. Dans cette zone filmée comme stérile, où seul le ciel ménage des ouvertures, il lui a fallu, fils d’Algérien, endurer un racisme ordinaire dont de menus signaux marquent, encore aujourd’hui, les murs, le mobilier urbain.

Réhabilitations 3 : du « non-droit » aux « nouveaux droits »

Michael Hoare, 2012

On parle des droits, ou plutôt de leur absence. Pour les résidents des foyers de travailleurs ou les résidence sociales, pas le droit de visite après 22h00, un droit strictement limité à héberger un tiers ou un membre de sa famille, pas le droit de changer sa serrure, pas le droit d’avoir un animal. On a surtout le droit de se replier dans sa petite cellule et crever de misère et de solitude.

Réhabilitations 2 : surfaces, prix et espaces collectifs

Michael Hoare, 2012

Une étude filmée de quelques uns des « problèmes » rencontrés dans le projet de faire disparaître les foyers de travailleurs immigrés en les transformant en « résidences sociales ».

Monde meilleur est possible (Un)

Natacha Cyrulnik, 2012

Les propos d’un groupe de femmes du Centre Social Nelson Mandela se mêlent à ceux des hommes politiques et des habitants pour tenter de comprendre où en est l’évolution urbaine et humaine de la Cité Berthe de La Seyne-sur-mer.

Ez Kurdim

Antoine Laurent, Nicolas Bertrand, 2012

Ez kurdim est un voyage au fil des rencontres, porté par un poème de Musa Anter, dans le Kurdistan d’aujourd’hui. Par sa poésie, ses chants, ses paysages somptueux et ses témoignages, le film porte un regard sensible et humain sur ce peuple en quête de reconnaissance.

Habiter/Construire

Clémence Ancelin, 2012

Au milieu du désert tchadien, une entreprise française construit une route bitumée. Cadres expatriés, conducteurs de travaux africains et ouvriers vivent le temps du chantier dans des campements contiguës, au contact de villageois des alentours, qui viennent chercher du travail ou installer des échoppes le long du chantier. Entre acculturation et espoir d’une vie meilleure, la route progresse inexorablement vers la ville, dans une brousse encore traversée par des bergers nomades.

Pénélope

Claire Doyon, 2012

Mère d’une petite fille atteinte d’autisme, Claire Doyon, la réalisatrice, décide de tenter de soulager son enfant en se risquant à un lointain périple. Toutes deux vont se retrouver aux confins de la Sibérie mongole, en quête d’un chamane et de ses talents de guérisseur.

Thé ou l’électricité (Le)

Jérôme le Maire, 2012

«  Le Thé ou l’Électricité  » est l’histoire épique de l’arrivée de l’électricité dans un village isolé et enclavé au cœur du Haut Atlas marocain.

Voukoum

François Perlier, 2012

Un Voukoum, en créole guadeloupéen, c’est un mouvement massif et bruyant, un désordre provoqué sciemment pour provoquer l’éveil politique et artistique des gens de la rue, des vyé nèg (« vieux nègres »). C’est à la fois le tumulte et la révolte. C’est aussi le nom choisi par les membres du mouvement culturel implanté depuis le début des années 80 dans le quartier populaire du « Bas du bourg » à Basse Terre, en Guadeloupe : Mouveman Kiltirel Voukoum.

Abcdefghijklmnop(q)rstuvwxyz

Valérie Mréjen, Bertrand Schefer, 2011

Inventaire rêveur et éclectique d’images du Japon et de choses énumérées par ordre alphabétique.

Hypothèse du Mokélé-Mbembé (L’ )

Marie Voignier, 2011

Au Cameroun, un homme arpente la jungle et les berges boueuses des rivières depuis plusieurs années à la recherche d’un animal inconnu de la zoologie : le Mokélé-Mbembé. Les pygmées décrivent cet animal comme une sorte de rhinocéros à queue de crocodile et à tête de serpent. Certains affirment l’avoir déjà rencontré près de la rivière. L’explorateur nous entraîne dans une quête acharnée pour trouver des traces de l’animal dans un univers où le vraisemblable se mêle au légendaire, nous ramenant aux sources de la croyance et de la fiction.

Libraire de Belfast (Le)

Alessandra Celesia, 2011

Ce film dresse des portraits originaux, à Belfast, ville meurtrie par trois décennies de «  troubles  » inter-communautaires. Au cœur de ces portraits, celui de John Clancy, libraire sans librairie…

Resistencia en la linea negra

Collectif Zhigoneshi, 2011

À travers un voyage révélateur, et partant d’une intimité rarement divulguée publiquement, une équipe de réalisateurs autochtones brandissent les caméras pour montrer au monde les actions que leurs autorités spirituelles – les Mamos – ont entreprises pour faire face aux graves menaces pesant sur leur territoire ancestral.

Peuple de la rivière Kattawapiskak (Le)

Alanis Obomsawin, 2011

Dans la réserve d’Attawapiskat, au nord de l’Ontario, la crise du logement touche les 1 700 personnes de la communauté des Cris. Entre demande de reconnaissance et appel à l’aide, la chef Teresa Spence déclenche l’état d’urgence. La réalisatrice dresse, ici, le portrait des conditions de vie misérables de la communauté autochtone des Cris.

As Hiper mulheres

Carlos Fausto, Leonardo Sette, Takumã Kuikuro, 2011

Au village Kuikuro d’Ipatse, dans le Haut Xingu, une vieille femme sent qu’elle va bientôt mourir. Elle souhaite chanter et danser une dernière fois lors du Jamurikumalu, un rituel auquel participent toutes les femmes des villages alentours. Les répétitions commencent  ; les plus jeunes apprennent de leurs aînées les chants traditionnels, les plus âgées se souviennent, chacune prend la place qui lui est due. Quant aux hommes, ils endossent parfois un rôle surprenant…

Bakoroman

Simplice Ganou, 2011

Quitter sa famille à sept, douze, seize ans. Partir en terrain inconnu. Apprendre à se droguer, à mendier, à voler, à fuir, à se battre… Ce film fait, de l’intérieur, le portrait de cinq Bakoroman sur la route qui les mène de leur village à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, à la recherche d’une vie meilleure.

Ceux qui pensent le projet urbain, ceux qui le vivent

Natacha Cyrulnik, 2011

Après 10 années de travail de sensibilisation audiovisuelle avec les habitants de la cité Berthe de La Seyne-sur-mer, l’idée consiste à associer leurs paroles sur leur vécu à celles de ceux qui pensent le projet urbain de cette cité en plein bouleversement.

Oyapock

Maël Cabaret, 2011

Au cœur de l’Amazonie vivent deux villes frontalières séparées par un fleuve : l’Oyapock. D’un côté le Brésil, de l’autre la Guyane. Prochainement, un pont reliera les deux pays. Seulement, les habitants restent sceptiques quant aux conséquences, bien conscients qu’il représente pour eux l’annonce d’une profonde mutation.

Riz du Bénin, riz de demain

Félix Vigne, 2011

Ce documentaire présente l’état des lieux de la filière riz au Bénin et les perspectives de son développement.

Era del buen vivir (La)

Aline Dehasse, Jeroen Verhoeven, 2011

Ce documentaire raconte l’histoire de Mayas d’aujourd’hui qui, en mettant en pratique leur propre définition du développement, construisent leurs propres solutions pour demain. Pourtant, les défis qui se présentent à eux sont épiques.

Battle of the Xingu

Iara Lee, 2011

Ce documenatire témoigne de la détermination des Amérindiens du Xingu à protéger leur mode de vie, en s’opposant à un projet de barrage hydraulique qui les priverait d’un fleuve qui constitue leur unique moyen de survie.

El Castello

Massimo d’Anolfi, Martina Parenti, 2011

Un film choral, symbole de notre présence dans ce monde, qui se déroule uniquement à l’aéroport de Malpensa, durant les 4 saisons.

Français d’août (Les)

Cédric Defert, 2011

Une traversée de la France à une période où celle-ci tourne traditionnellement au ralenti. Un road movie subjectif et plastique, décliné en une multitude de tableaux fixes pour approcher au plus près les réalités de notre société : les Français mangent, les Français boivent, les Français chantent, etc.

Bataille des musées (La)

Philippe Tourancheau, 2011

Quatre musées français, et non des moindres, sont confrontés à des demandes pressantes de restitutions d’œuvres d’art. Les demandes se multiplient et la polémique fait rage. Violation du principe d’inaliénabilité des collections nationales pour les uns, juste réparation à l’égard des victimes de la colonisation pour les autres.

Bonheur… terre promise (Le)

Laurent Hasse, 2011

L’idée de départ est simple, elle consiste à effectuer une traversée de la France, seul et à pied, avec pour tout bagage une caméra. Une seule et même notion habite et motive l’expédition du réalisateur : une réflexion sur le bonheur et le sens de la vie.

Journée avec (Une)

Collectif, 2011

Une journée avec est une collection de dix portraits d’enfants d’Afrique de l’Ouest. Ils ont entre sept et douze ans et vivent au Sénégal, au Mali, au Burkina Faso et au Niger. Nous les suivons à hauteur d’enfant, pas à pas, pendant une journée ordinaire, une journée d’école, avec ses temps forts, ses temps faibles, sa routine et ses imprévus. Les films documentent le quotidien des différentes sociétés dans lesquelles ces enfants évoluent, grandissent et sont éduqués.

Kinshasa symphony

Claus Wischmann, Martin Baer, 2010

Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo est la troisième plus grande ville d’Afrique. Presque dix millions de personnes vivent ici et et comptent parmi les habitants les plus pauvres de la planète. Kinshasa est le siège du seul et unique orchestre symphonique d’Afrique centrale - L’Orchestre Symphonique Kimbanguiste. Kinshasa Symphony est un film sur le Congo, sur les habitants de Kinshasa et sur la musique.

Benda Bilili

Renaud Barret, Florent de la Tullaye, 2010

Ricky avait un rêve : faire de Staff Benda Bilili le meilleur orchestre du Congo. Roger, enfant des rues, désirait plus que tout rejoindre ces stars du ghetto kinois qui écument la ville sur des fauteuils roulants customisés façon Mad Max. Mais avant tout il faut survivre, déjouer les pièges de la rue de Kinshasa, chanter et danser pour s’évader. Pendant cinq ans, des premières chansons à leur triomphe dans les festivals du monde entier, BENDA BILILI nous raconte ce rêve devenu réalité.

Guerra por otros medios (La)

Cristian Jure, Emilio Cartoy Díaz, 2010

Que ce soit par l’utilisation d’ordinateurs et d’Internet, de radios, de caméra et de téléphones portables, les peuples autochtones d’Amérique du sud intègrent les nouveaux médias de communication pour appuyer leurs revendications et la défense de leurs droits fondamentaux. Ce film présente quatre exemples d’utilisation de médias alternatifs et communautaires en Argentine, en Bolivie et au Brésil, différents mais tout aussi poignants les uns que les autres.

Vila das Torres

Bruno Mancuso, Lúcia Pego, Marta Pego, William Duarte, 2010

Le point de vue de certains habitants de « Vila das Torres », favela du centre de Curitiba, face au méga-événement de la Coupe du monde prévu pour 2014. Quel en sera le bénéfice pour la communauté  ? Comment la favela sera-t-elle perçue par les touristes  ? Comment peuvent s’organiser les habitants pour faire partie du jeu  ?

Femme, chef de clan

Colette Watipan, 2010

Portrait d’une femme kanak qui décide de devenir « chef de clan », place jusque là réservée aux hommes…

Reel Injun

Neil Diamond, 2010

Ce road-movie, long métrage documentaire, retrace l’évolution de la représentation des Amérindiens de l’époque du cinéma muet jusqu’à nos jours.

Il nous faut du bonheur

Alexandre Sokourov, 2010

Peindre une communauté musulmane du Moyen Orient à travers le portrait d’une femme, une femme maîtresse de la maisonnée, tel est le défi du film, qui veut se loger au cœur de la contradiction.

Ruée vers l’Est (La)

Vincent Gaullier, Raphaël Girardot, 2010

« A l’Est, qui sème le blé, récolte le pactole. » En Roumanie, entrée dans l’Union européenne en 2007, des fermes de plusieurs milliers d’hectares sont achetées par des investisseurs. Certains paysans français sont désormais attirés par ces mirages agricoles, ces nouveaux espaces de délocalisation. Suivons-les dans ce « road-movie rural », riche de contradictions.

Le cinéaste est un athlète, conversations avec Vittorio De Seta

Vittorio De Seta, Vincent Sorrel, Barbara Vey, 2010

Avec ce portrait d’un cinéaste à part, il s’agit de saisir l’essentiel du rapport de Vittorio de Seta à ceux qu’il a filmés, les plus humbles, qu’il a portés avec élégance et en couleurs, dès les années 1950, sur le grand écran du Cinémascope.

A ciel ouvert

Inès Compan, 2010

Deux histoires parallèles dans des villages argentins qui nous plongent dans un territoire grandiose et malmené, théâtre de conflits faisant résonner de nombreux mythes…

Rue est à eux (La)

Isabelle Regnier, 2010

Créé en 2009 par quatre anciens journalistes de Libération, Rue89 est un site d’actualités en ligne qui place le lecteur au centre de l’information. Tourné en 2009, ce film rend compte de cette tentative de renouvellement de la pratique journalistique.

Territoire perdu

Pierre-Yves Vandeweerd, 2010

A partir de récits de fuite et d’exil, d’interminables attentes, de vies arrêtées et persécutées, venus des deux côtés du mur du Sahara, ce film témoigne sur le peuple sahraoui, sur son territoire, sur son enfermement dans les rêves des uns et des autres.

Ici et là-bas

Elise Picon, 2010

En France et au Sénégal, deux écoles primaires correspondent, se filment et se rencontrent. Entre Dagana et Paris, des enfants s’écrivent. Puis, les lettres s’enrichissent de dessins, de photos et enfin de films. Il y est question du quartier des enfants, de leur vie quotidienne. Un engagement dans une démarche d’éducation au développement pour les enfants d’ici et là-bas.

Aria Tammorra

Andrea Gagliardi, 2010

Trois chanteurs virtuoses des communautés paysannes des alentours du Vésuve incarnent une tradition musicale d’une vitalité inouïe : la Tammurriata.

Hinterland

Marie Voignier, 2009

À 70km de Berlin, installé sur une ancienne base militaire un immense dôme métallique aux allures de vaisseau spatial abrite désormais un parc tropical saisissant. À travers la découverte de Tropical Islands et des multiples sédiments historiques sur lesquels il est implanté, le film propose une singulière mise en perspective d’un lieu avec son histoire, une archéologie poétique de notre rapport au temps, à l’espace et à l’illusion.

En comparaison

Harun Farocki, 2009

«  Je veux proposer un film qui apporte sa contribution au concept de travail. Qui compare le travail dans une société traditionnelle, par exemple en Afrique, dans une société en cours d’industrialisation, comme en Inde, et dans une société fortement industrialisée, en Europe ou au Japon. L’objet de la comparaison est le travail de construction des maisons d’habitation  » (Harun Farocki).

¡ Viva Mexico !

Nicolas Défossé, 2009

Dans un voyage des montagnes du sud-est mexicain jusqu’à la frontière nord avec les États-Unis, le sous-commandant Marcos et le peuple du Mexique dessinent le visage oublié d’un pays. Une célébration de la lutte pour la terre et la dignité.

Sevrapek City

Emmanuel Broto, Fabienne Tzerikiantz, 2009

En novembre 2006, les membres de l’expédition «  Santo 2006  » sont venus inventorier la biodiversité de l’île de Santo au Vanuatu. Pour accueillir ces scientifiques, un camp de base a été construit par la population locale, au cœur de la forêt, et à quelques kilomètres du petit village de Penaoru. Quelques mois plus tard, les villageois relatent leur implication dans cette mission et nous livrent leurs sentiments contrastés sur cet événement sans précédent.

Let Each One Go Where He May

Ben Russell, 2009

Réalisé au Suriname, le film déconstruit les codes du cinéma ethnographique traditionnel en optant pour le mystère et en faisant la part belle aux éléments naturels plutôt qu’à l’analyse et au commentaire. En suivant le voyage de deux frères non identifiés, il use d’une structure narrative linéaire mais peu conventionnelle pour susciter la remémoration de faits historiques.

Dharavi, Slum for Sale

Lutz Konermann, 2009

Situé au cœur de Bombay, Dharavi est le plus grand bidonville d’Asie. Les autorités de la ville et de l’État ont décidé de le raser dès janvier 2007 afin que Bombay devienne définitivement une métropole moderne. Cette situation, emblématique des effets de la globalisation sur les grandes métropoles, incarne l’un des conflits fondamentaux de notre temps : la lutte entre la modernité et la tradition et, en conséquence, entre les gagnants et les perdants dans ce processus mondial de transition…

Saison comme une autre (Une)

Zhang Wenqing, 2009

En Chine, des travailleurs saisonniers en quête de moyens de survie en terre lointaine.

Tribunal itinérant (Le)

Zhang Wenqing, 2009

Dans les villages isolés des hautes montagnes de Chine, la tradition des juges de paix est bien vivante, grâce à un système de justice ambulante.

Trois cordes pour deux conteurs

Zhang Wenqing, 2009

En Chine, un couple original tente de perpétuer la tradition millénaire des spectacles de rue

D’un patient à l’autre

Zhang Wenqing, 2009

Le quotidien d’un médecin dans les contrées désolées du grand Nord de la Chine.

Super Mom

Sarah Klein, 2009

Chaque année, de jeunes mères défendant chacune les couleurs d’un Etat Américain tentent d’obtenir le titre de « Maman de l’année ». Ce documentaire suit quatre de ces femmes, modèle idéal d’une certaine Amérique, alors qu’elles se préparent à quitter leur foyer pour vivre cette expérience unique.

Antillais d’ici

Mehdi Lallaoui, 2009

Caméra sur les Metro-Caribéens : les Antillais vivant en métropole.

H2OIL

Shanon Walsh, 2009

Ce premier long métrage documentaire de Shannon Walsh lève courageusement le voile sur l’industrie des sables bitumineux de l’Athabasca, une industrie dont on ne sait presque rien, même en Alberta. La loi du silence enfin brisée.

Ofensiva de la memoria (La)

Collectif Koman Ilel, 2009

Trois films qui parlent de la justice au Mexique.

20 anos de lucha y esperanza

Collectif Koman Ilel, 2009

Depuis 20 ans le centre des droits humains Fray Bartolomé de las casas (San Cristobal Mexique) travaille avec les communautés indigènes et les paysans de l’état du Chiapas.Ce film retrace l’histoire du centre et des liens privilégiés qu’il entretient avec les communautés autochtones.

Garbage dreams

Mai Iskander, 2009

Filmé sur une période de quatre ans, ce documentaire suit trois adolescents destinés à devenir chiffonniers et qui grandissent dans le plus grand « village-décharge » du monde au Caire.

Soudain la Grande Motte

Julien Donada, 2008

Julien Donada a filmé la ville l’hiver, en a interrogé les habitants l’été. Il a réuni les deux au printemps.

Notre pain capital

Sani Elhadj Magori, 2008

Dans les rues de Saint-Louis du Sénégal, Sani Elhadj Magori, alors étudiant en Master documentaire à l’Université Gaston Berger, s’attache à filmer la chaîne alimentaire qui gravite autour du pain, de sa fabrication jusqu’au marché noir qui irrigue les réseaux de la mendicité.

No More Smoke Signals

Fanny Bräuning, 2008

Pine Ridge Reserve, la réserve des Sioux Lakota, la plus pauvre des États-Unis. État des lieux à travers la vie de Kili Radio – la plus ancienne station de radio amérindienne en Amérique du Nord – et les portraits de quelques-uns de ses animateurs et de ses fondateurs. Plus de signaux de fumée dans le ciel, ni de guerriers indiens à cheval, mais un beau message d’espoir. À l’ère du numérique, armés de leur seule fierté retrouvée d’être Indiens, le combat qu’ont engagé les Lakota est celui de l’esprit. Et celui-là, ils entendent bien le gagner.

Anges de la piste (Les)

Rémy Ricordeau, 2008

Après la Révolution culturelle chinoise qui avait interdit la plupart des divertissements publics, des troupes foraines campagnardes ont fleuri dans tout le pays. La compagnie «  Fei Fei  » qui sillonne le Shanxi est l’une d’entre elles. Mais les bouleversements socio-économiques et culturels se font sentir : le public rural, de plus en plus pauvre, se raréfie, et le matériel vétuste n’est pas remplacé. Nous assistons au quotidien de la troupe qui chemine sans relâche sur les sentiers de l’infortune pour le pire plutôt que le meilleur, avec une philosophie et une bonne humeur que rien ne semble entamer. Une métaphore de la Chine rurale contemporaine.

École nomade (L’)

Michel Debats, 2008

En Sibérie orientale, des clans evenk, soucieux de préserver leur culture, aidés par l’anthropologue française Alexandra Lavrillier, ont mis en place un école nomade, homologuée par le ministère de l’Éducation russe. Outre un cursus scolaire classique, les enfants y étudient la culture, l’histoire et la langue evenk, mais surtout y apprennent la forêt et la vie nomade, l’objectif étant de leur donner les éléments pour qu’ils puissent assimiler modernité et tradition. L’école nomade est une belle réponse à ce défi.

Derniers nomades (Les)

Andrew Gregg, 2008

L’anthropologue Ian Mac Kensie linguiste arpente la jungle de Bornéo en Malaisie, à la rencontre des Pénans. Il parle leur langue et note chaque appellation, utilisée par ces tribus de chasseurs-cueilleurs, pour qualifier les plantes de leur environnement et leurs usages. Une déforestation forcenée va rendre bientôt impossible leur mode de vie nomade traditionnel. C’est toute une culture qui disparaît à jamais.

Fracture chinoise (La)

Antoine Roux, 2008

Entre la Chine du miracle économique qui s’enrichit et celle du monde rural qui s’enfonce dans la misère, le fossé est de plus en plus profond. Une enquête édifiante sur les gagnants et les perdants de la croissance.

Dessous des cartes (Le) - Chine, lendemain de croissance

Frédéric Lernoud, 2008

Une personne sur cinq est chinoise. Or l’évolution de sa démographie et la fragilité sociale, dessinent une future Chine vieille avant d’être riche.

Expérience africaine (L’)

Laurent Chevallier, 2008

Échange entre des Guinéens et des élèves de Marciac autour d’une classe d’élèves qui ont choisi l’option jazz.

Cité des abeilles (La)

Marion Boé, 2008

Ce film retrace l’histoire de la Cité des Abeilles : un projet utopique, né à Quimper dans les années cinquante, de la volonté d’une centaine de couples déterminés à travailler ensemble et à franchir les obstacles administratifs, financiers et culturels pour créer leur environnement de vie…

Côte d’Ivoire, journal intime

Samir Benchikh, 2008

À 24 ans, Samir Benchikh découvre l’Afrique en arpentant la Côte d’Ivoire d’Abidjan à Bouaké, en passant par Yamoussoukro ou Man. Le voyage est émaillé de rencontres avec des responsables associatifs, des jeunes de son âge dévoilant leur quotidien, des enfants des rues…

Monde selon Stiglitz (Le)

Jacques Sarasin, 2008

C’est l’histoire d’un homme qui retourne dans sa ville natale sinistrée par la désindustrialisation, dans la banlieue de Chicago. Cet homme n’est autre que le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz. Au travers d’un voyage qui nous mène de l’Équateur en Inde, en passant par la Chine, il nous propose ses clés pour comprendre le monde et prendre la mesure des effets pervers d’une globalisation non maîtrisée, sans garde-fous. Au bout du voyage, un message porteur d’espoir : une autre mondialisation est possible, elle pourrait même profiter à tous.

Vent de sable, le Sahara des essais nucléaires

Larbi Benchiha, 2008

Fin des années cinquante, dans le nord de l’Algérie la guerre est à son apogée. Mais à plus de mille kilomètres du champ de bataille, un gigantesque projet émerge du sable saharien : la bombe atomique…

Day after peace (The)

Jeremy Gilley, 2008

La caméra suit Jeremy pendant qu’il parcourt les pays du monde pour trouver une journée officielle de cessez-le-feu et de non violence.

First day (The)

Marcin Sauter, 2007

Les enfants de la toundra vivent dans des tentes, au milieu d’une nature encore sauvage. Mais voilà qu’arrive le jour fatidique ou il leur faut tout quitter, à commencer par leurs parents, pour gagner par hélicoptère l’internat de la ville la plus proche.

Himalaya, la terre des femmes

Marianne Chaud, 2007

À près de 4000 mètres d’altitude, dans un décor aride de barres rocheuses et de montagnes dénudées, le village de Sking est l’un des plus isolés de la région himalayenne du Zanskar. Ici, les habitants dépendent entièrement du travail de la terre. Ce sont essentiellement les femmes qui prennent en charge les récoltes. Ce documentaire propose une immersion sensible et poétique dans l’univers de quatre générations de femmes pendant la saison des moissons.

Bienvenue chez Saverio

Daniel Jouanisson, 2007

Agé de 46 ans, Saverio vit avec son troupeau de chèvres et deux chevaux dans le sud de l’Italie au milieu des côtes escarpées et des paysages idylliques de Cilento. Les conditions de vie sont pourtant très dures mais Saverio est un battant et ne renonce devant rien.

Lady Himba

Jérôme Jourlait, 2007

Ngazekuate, une femme d’une tribu himba du nord de la Namibie donne un aperçu de la condition de la femme au sein de la tribu et leurs relations avec les hommes.

Kings of the world

Valérie Mitteaux, Anna Pitoun, Rémi Rozié, 2007

Que pensent les Américains de l’influence de leur pays sur le reste du monde ? Issus d’une génération élevée sous hégémonie américaine, trois réalisateurs français partent sur les routes du grand Ouest questionner le discours que donne à entendre une puissance aujourd’hui contestée.

24 heures de la vie du bus

Mehdi Lallaoui, Catherine Rosseuw, 2007

Lien social malgré lui, le bus transporte indifféremment salariés, chômeurs ou touristes dans une « noria urbaine » où se mélangent les genres.

Mile Post 398

Shonie, Andee De La Rosa, 2007

Mile Post 398 est le premier long-métrage écrit, dirigé et produit par les réalisateurs amérindiens Shonie and Andee De La Rosa.Il montre la vie quotidienne sur la réverse navajo.

Six histoires ordinaires

Meyar Al Roumi, 2007

Damas : six chauffeurs de taxi à se livrent dans l’habitacle intime de leur véhicule avec tout le sarcasme et la vérité de ceux qui vivent sans trop savoir de quoi demain sera fait.

Bout du tunnel (Le)

Ève Heinrich, 2007

Focus sur une classe relais composée d’élève qui réapprennent progressivement à aimer l’école…

Lieux saints

Alain Cavalier, 2007

Alain Cavalier filme des toilettes tout en monologuant : dans des cafés chics et des bistrots miteux, dans un train, dans la maison d’amis…

Huis clos pour un quartier

Serge Steyer, 2007

Aux abords d’une petite ville, un vaste terrain sera bientôt constructible. Bâtir, aménager, habiter autrement, c’est possible. Deux jeunes urbanistes entreprennent d’en convaincre des élus confrontés aux appétits et aux stéréotypes de promoteurs immobiliers

Terre révolutionnaire Mexique Sud

François Caron, 2006

Le film nous propose une enquête au cœur de la mémoire du monde révolutionnaire du Sud du Mexique. Par la parole du monde paysan humble et celle de «  chroniqueurs  », nous nous immergeons dans l’histoire de la première Révolution moderne qui eut lieu de 1910 à 1920. Mêlant la grande Histoire aux petites histoires individuelles, il s’agit de mettre en lumière la vie d’Emiliano Zapata (Général de l’armée du Sud), la pensée de Ricardo Flores Magon (le théoricien anarchiste de l’insurrection) et le quotidien villageois avant, pendant et après la Révolution.

Pixinguinha et la Vieille Garde du Samba

Thomaz Farkas, Ricardo Dias, 2006

Ricardo Dias filme un entretien avec Thomaz Farkas, photographe et cinéaste amateur. De sa collection de film, il exhume un concert de 1954 en plein air avec Alfredo da Rocha Viana, connu sous le nom de Pixinguinha, saxophoniste et compositeur de musique populaire brésilienne.

Torcedores

Julia Salles, Simon Ducamin, 2006

En 2006, les cinéastes suivent les matchs de l’équipe du Brésil pendant la Coupe du Monde de football. La ville s’arrête. Personne ne travaille. Les sentiments, les conceptions, les passions, les analyses, les souffrances, toute une variété de relations émergent autour de ce sport. Issus de différentes couches sociales, les interviewés nous montrent la richesse des rapports au football et la place qu’il occupe dans la vie des Brésiliens.

Arêtes du cœur (Les)

Hicham Ayouch, 2006

Tafdnar, petit village de pêcheurs, s’est arrêté de vivre le jour où la majorité des hommes sont morts en mer. Les femmes, rongées par la tristesse et la solitude, sombrent dans une douce folie.

Taraneasca, une campagne en Roumanie

Tim Moreau, 2006

À l’aube de l’entrée de la Roumanie dans l’Europe des marchés, un couple de paysans vit au jour le jour, avec des gestes et un savoir perdu trop souvent oubliés. Le temps s’écoule au rythme de l’eau, partout présente, et doucement le printemps s’installe.

Temps des frontières (Le)

Gulya Mirzoeva, 2006

Avant l’effondrement de l’Union soviétique, les frontières du Tadjikistan, de l’Ouzbékistan, du Kirghizstan et du Kazakhstan étaient quasiment virtuelles. Depuis la chute de l’empire, elles sont devenues des barrières presque infranchissables. Ce film cherche à en comprendre les raisons et à savoir comment les gens de cette région vivent ce bouleversement.

Europe des fronts populaires (L’)

Laurence Jourdan, 2006

Le film retrace l’origine et la stratégie des fronts populaires entre 1929 et 1939.

Débrouillardise (La)

Tangi Le Bigot, Anne-Laure Dalido, 2006

Ce film donne la parole aux « débrouillards », des hommes et des femmes qui occupent le terrain à Yaoundé, capitale du Cameroun.

En el Hoyo (Dans le trou)

Juan Carlos Rulfo, 2006

La construction du deuxième étage du périphérique dans la ville de Mexico, vue par les ouvriers qui travaillent sur le chantier.

Mongolian Ping pong

Ning Hao, 2006

Bilike n’a jamais vu de balle de ping-pong. Il vit avec sa famille dans une yourte sans eau courante ni électricité, au fin fond de la Mongolie. Pour un garçon de son âge le moindre détail peut se transformer en événement, et la mystérieuse petite balle blanche qu’il trouve dans une crique va apporter son lot d’interrogations et d’aventures.

Bruxelles-Caracas

Vanessa Stojilkovic, 2006

Le film documentaire Bruxelles-Caracas nous éclaire sur les rapports Nord-Sud. Mais celui-ci montre qu’en Amérique latine du moins les peuples retrouvent une dignité en reprenant le contrôle de leurs matières premières.

Knokk le doute

Frédéric Guillaume, 2005

Knokke le Zoute déroute car tout y paraît conforme à l’idée d’un bonheur envoûtant. Cependant, ce documentaire agrémente Knokke le Zoute de certains doutes : est ce que le bonheur est de vivre en harmonie avec le monde qui nous entoure : celui qui correspond à notre avoir économique  ? Le bonheur et l’argent doivent-ils se protéger et se vivre en vase clos ?

Tudo sobre rodas

Sergio Bloch, 2005

Au départ : la roue, une invention vieille de 7000 ans, à l’origine de la révolution.A l’arrivée : le portrait du quotidien d’un petit nombre d’habitants de Rio de Janeiro qui à l’aide de véhicules non motorisés gagnent leurs vies dans les rues de la mégapole.

Cacahuète de l’Agouti (La)

Komoi Panara, Paturi Panara, 2005

Le village de Panara durant la cueillette de cacahouète, présenté par un jeune professeur, une femme chamane et le chef du village.

Chasse au miel à Socotra

Richard Hamon, 2005

Au Sud du Yemen, l’île de Socotra est un paradis de nature dont la végétation unique au monde lui vaut d’être classée « réserve mondiale de Biosphère » par l’UNESCO. Elle se retrouve néanmoins confrontée à deux problèmes majeurs : la pauvreté de sa population et la difficulté de reproductions de ses plantes. Attirés au Yemen par sa culture du miel, dont la valeur là-bas est celle du caviar pour nous, Camille et Thierry Sergent, apiculteurs et botanistes français, ont découvert par hasard ce bout de terre à l’écart du monde.

Argent des pauvres (L’)

Charlotte Randour, 2005

La vie dans une maison sociale d’une femme et de son fils.

Sisters in Law

Kim Longinotto, Florence Ayisi, 2005

« Sisters in Law » suit la conseillère d’État et la présidente de la Cour dans leur travail quotidien : apporter leur aide à ces femmes déterminées à mettre un terme à des existences parfois trop malmenées.

Médiathèque de Sendaï (La) - Architectures 4

Richard Copans, 2005

Bâtiment traversé par des tubes aux motifs ajourés, tordus ou inclinés, la médiathèque de Sendaï rompt avec les tendances de l’architecture du XXe siècle

Grand voyage (Le)

Ismaël Ferroukhi, 2004

Réda est un jeune homme sur le point de passer son bac dans le sud-est. Parce que son frère s’est vu retirer son permis de conduire, c’est à lui que le père impose un sacrifice : il doit le conduire en voiture à la Mecque. Les deux hommes – que tout sépare – partent donc pour un long périple à travers l’Europe, autant d’occasions de disputes, de timides rapprochements et de rencontres étonnantes.

Sidheswri Ashram

Bénédicte Jouas, Virginie Valissant-Brylinski, 2004

Le jour se lève sur Calcutta et dans la cuisine du Sidheswri Ashram, petit restaurant communautaire bengali. Anil ravive les braises du feu… La journée sera simple et riche pour ceux qui vivent là. Solidarité et tolérance sont les mots clés de ce lieu hors du temps.

Preto contra branco

Wagner Morales, 2004

Depuis plus de 30 ans, juste avant Noël, à Heliópolis, la plus grande favela de São Paulo, les habitants de deux quartiers voisins se retrouvent autour d’un match de football où les Noirs jouent contre les Blancs. La préparation du match avançant, la tension monte et le mythe de la démocratie raciale brésilienne est de plus en plus mis à mal.

Aliénations

Malek Bensmail, 2004

En s’attachant à suivre au quotidien médecins et malades de l’hôpital psychiatrique de Constantine, où son père exerçait, Malek Bensmaïl tente de comprendre les souffrances vécues par les Algériens, confrontés à une crise aux aspects multiples : religieux, économiques, familiaux, politiques…

Regards de femmes

Michel Amarger, 2004

Réunis à l’occasion du second Festival des cinémas d’Afrique, sept artistes dont quatre femmes s’expliquent sur la place des femmes dans le cinéma africain. Malgré les pressions de leur famille et de la société, malgré la pauvreté des États et la faiblesse des politiques culturelles, quelques unes se sont imposées comme comédiennes, réalisatrices ou plasticiennes.

Kiba, Tokyo micropole

Catherine Cadou, 2004

Comment vit-on de nos jours à Tokyo ? Dans ce portrait d’un quartier de la mégalopole, nous vivons au rythme des gens de Kiba : des immeubles d’habitation jouxtant des maisons individuelles modestes, une usine et des ateliers d’artisans, dont le centre était le petit sanctuaire. Loin de la frénésie des métros bondés, de la consommation de produits de luxe, des restaurants chics, des tours ultra-modernes, c’est le Tokyo des bas quartiers, là où les gens habitent et vivent.

One more river

Neil Diamond, 2004

One More River est un documentaire sur le processus de prise de décisions des Cris du Québec alors qu’ils doivent statuer sur l’acceptation ou non d’un nouveau méga-projet hydroélectrique sur leurs terres.

Chine, la 2ème Révolution?

Xiaolu Guo, 2004

Ce film traite des conséquences humaines du rapide développement urbain balayant actuellement toute la Chine

Dans le jardin du monde

Maya Rosa, Christian Rouaud, 2004

Des paysans de l’Alejanto racontent leur passé dans cette vaste région au Sud du Portugal. Ils en disent les récits de la misère et de l’oppression : effets au quotidien, dans une province reculée, de la dictature de Salazar

Abbatiale de Sainte-Foy de Conques (L’) - Architectures 4

Stan Neumann, 2004

Au début du neuvième siècle, une petite abbaye, construite sur l’emplacement d’un ancien ermitage, périclite dans un site sauvage et hostile de l’Aveyron.

Maison de verre (La) - Architectures 4

Richard Copans, Stan Neumann, 2004

La maison de verre, icône de la modernité, construite à Paris en 1932 par un architecte original, Pierre Chareau

Maison de Jean Prouvé (La) - Architectures 4

Richard Copans, Stan Neumann, 2004

Construite avec des éléments préfabriqués, la maison de Jean Prouvé à Nancy ouvre l’ère des maisons individuelles à bas prix.

Saline d’Arc-et-Senans (La) - Architectures 4

Richard Copans, Stan Neumann, 2004

La saline d’Arc et Senans (1775-1779) a été réalisée par l’Architecte Claude-Nicolas Ledoux en Franche-Comté. Elle est aujourd’hui classée " patrimoine mondial " par l’Unesco car c’est un ensemble unique dans l’histoire de l’Architecture.

Ciel dans un jardin (Le)

Stéphane Breton, 2003

C’est le dernier voyage, nostalgique et contemplatif, de l’ethnologue en Nouvelle-Guinée. L’œil y est attiré par l’intimité des choses. C’est un film sur le temps qui coule, comme au robinet.

Flying solo, Alex MacLean

Odile Fillion, 2003

Pilote d’avion, architecte diplômé de Harvard, spécialiste de l’environnement et photographe spécialisé dans les vues aériennes, Alex Maclean survole le territoire des États-Unis et en donne des images étonnantes, à la fois documents d’analyse et œuvres d’art. Odile Fillion l’a accompagné dans ses expéditions et a rencontré avec lui les paysagistes, les chercheurs en urbanisme ou les galeristes d’art qui suivent son travail.

Dessous des cartes (Le) - Le Barrage des trois gorges. Une hydropolitique

Natacha Nisic, 2003

Au cœur de la Chine, le « plus grand barrage du monde » : titanesque projet hydraulique et énergétique, mais aussi politique. Les cartes permettent d’en mesurer les fonctions, les enjeux et les conséquences, à plusieurs échelles et au niveau économique, politique, humain et écologique.

Jour dans le village (Un)

Collectif indiens Ashaninka, 2003

Six Indiens de villages différents filment le quotidien de leurs proches dans le village de Cacau en Amazonie. Ces images nous transportent au coeur de l’intimité de la vie quotidienne des Indiens, et de leur rapport intense à la nature.

Life and debt

Stephanie Black, 2003

Un portrait désenchanté de la Jamaïque. Au delà de la façade touristique si agréable, la population est démunie et l’économie en danger. Les coupables sont vite identifiés : FMI, OMC, Banque Mondial. A travers entretiens et rencontres, un regard concret sur certains effets de la mondialisation.

Astronome et l’Indien (L’)

Carmen Castillo, Sylvie Blum, 2002

Au cœur de l’Atacama, au Chili, des observatoires astronomiques ultraperfectionnés sont installés près de villages centenaires… Comment coexistent ces deux visions du ciel : celle, rationnelle, des scientifiques et celle, magique, des Indiens…

Les Enfants Ikpeng s’adressent au monde

Natuyu Txicao, 2002

En réponse à une video-lettre d’enfants cubains,quatre enfants Ikpeng présentent leur village.

140/142 rue Oberkampf- Un immeuble se souvient

Christian Fruchard, 2002

Ce film propose une coupe de vie sociale de la capitale et dans l’évolution de la ville à travers l’histoire d’un immeuble parisien de la rue Oberkampf. Locataires et propriétaires ont traversé l’histoire de ce siècle.

Our Times

Rakhshan Bani-Etemad, 2002

Rakhshan Bani-Etemad décide de filmer la campagne présidentielle en 2001 à Téhéran, en particulier certaines femmes qui voudraient être candidates.

Ticket pour Jérusalem (Un)

Rashid Masharawi, 2002

Jaber vit près de Ramallah. Il a mis sur pied un cinéma itinérant dans les territoires. Mais avec les tensions croissantes, Jaber a de plus en plus de mal à circuler.

Voyage à la mer (Le)

Denis Gheerbrant, 2001

Un voyage au bord de la mer, de l’Espagne à la Camargue, dans les campings, sur les plages et le soir dans les stations : en vacances, tout est possible. L’envers d’une société comme un jeu de cartes mélangées : ils et elles viennent de partout, ont tous les âges et toutes les cultures. Ils offrent l’image d’un peuple, d’une société ou d’une époque. Pas «  pour de vrai  » bien sûr, puisque les vacances ne sont qu’une parenthèse  ; et les désirs, c’est pas pour de vrai  ? Un voyageur est parmi eux avec une caméra.

Canton, la chinoise

Robert Cahen, Rob Rombout, 2001

Canton, c’est la ville la plus chinoise, dit-on. C’est aussi une mégalopole du huit millions d’habitants. Une ville sans limites, sans structure apparente, en perpétuelle reconstruction, où les traces du passé disparaissent sous le béton et le macadam, où le chaos gouverne l’organisation du temps et de l’espace….

Algérie, la vie toujours

Djamila Sahraoui, 2001

En octobre 2000, Djamila Sahraoui confie à son neveu Mourad une caméra, pour rendre compte du quotidien de la cité des Martyrs à Tazmalt, petite ville oubliée et abandonnée de la montagne kabyle. Pendant neuf mois, il va filmer « l’ordinaire » d’un groupe de jeunes décidé à prendre sa vie en main et se mobiliser pour rénover son quartier.

Shomotsi

Valdete Pinhanta Ashenika, 2001

Chronique du quotidien de Shomotsi, un Indien Ashaminka vivant à la frontière entre le Pérou et le Brésil, le réalisateur lui-même Indien dresse un portrait de son oncle, mordant et drôle.

René Caillié, le livre des sables

Patrick Cazals, 2001

Ce film retrace le périple de René Caillié, enfant de Mauzé-sur-le-Mignon, petit village des Deux-Sèvres pour rejoindre Tombouctou et son retour vers Tanger à travers le désert.

Wadi, Grand Canyon, 2000

Amos Gitaï, 2001

Dans « Wadi, 2000 », nous retournons encore une fois dans le Wadi, aujourd’hui complètement détruit. Ceux qui y habitaient ont été à nouveau exilés vers une autre périphérie.

Life is on earth

Pascaline Simar, 2000

Raconté à la première personne, le film est le récit de la traversée que j’ai effectuée à bord d’un supertanker de 300 000 tonnes, du Havre jusqu’au Golfe pendant un mois sans escale.

Nokoué - Grand Lieu, les lacs frères

Yolande Josèphe, 1999

Entre le lac Nokoué au Bénin, sur lequel vivent 60 000 Toffinous ou «  hommes de l’eau  », et le lac Grand Lieu près de Nantes, réserve naturelle entourée de neuf communes, s’écrit depuis quelques années une belle histoire de coopération. Un documentaire sur cette complicité…

Terriens (Les)

Ariane Doublet, 1999

Un film qui parle de façon décalée de la nature, de la place laissée aujourd’hui aux paysans et de l’évolution d’un métier d’homme libre…Et enfin la merveilleuse sensation qui unit tous les terriens de la Terre devant le spectacle de l’éclipse du 11 août 1999.

Sud

Chantal Akerman, 1999

Sud est une évocation de la violence raciste qui fait le quotidien américain. Comment un crime peut s’inscrire dans un paysage, tant mental que physique.

Gadjo dilo

Tony Gatlif, 1998

À la mort de son père, Stéphane part en Roumanie à la recherche d’une chanteuse inconnue dont il ne connait que le nom gravé sur une cassette : Nora Luca. Cassette que son père ne cessait d’écouter les derniers jours de sa vie. Sa quête va le mener dans un village tzigane où il va se lier d’amitié avec Isodore, se faire accepter et découvrir une culture, une nouvelle famille et l’amour.

Rêve de Gabriel (Le)

Anne Lévy-Morelle, 1997

En 1948, quatre familles belges, nombreuses et fortunées, vendent tous leurs biens et embarquent sur de grands navires à destination de l’autre hémisphère, jusqu’en Patagonie chilienne. Un voyage en principe sans retour. Gabriel de Halleux est l’un des patriarches de l’aventure. Cette épopée raconte «  la route  », celle qui mena Gabriel non seulement en Patagonie, mais bien au-delà : près de lui-même.

Jour où j’ai découvert Victor Hugo (Le)

Martine Lancelot, 1996

Sur la ligne Bamako/Dakar, dans la partie malienne, circule un « wagon-bibliothèque ». Cette opération de « lecture publique » est un projet franco-malien. Le film accompagne le quatrième voyage de ce train, à l’automne 1996. À chaque arrêt, la réalisatrice rencontre de nouveaux lecteurs : le maire, le bibliothécaire, l’ancien instituteur…

Y’a pas de problème ! : fragments de cinémas africains

Laurence Gavron, 1995

À l’occasion du festival de Ouagadougou au Burkina-Faso, le plus grand rassemblement de cinéastes et de cinéphiles du continent africain, la réalisatrice nous invite à découvrir la diversité d’un cinéma qui lutte âprement pour son existence et sa visibilité. Producteurs, acteurs et auteurs de tous horizons témoignent.

Middle of the moment

Nicolas Humbert, Werner Penzel, 1995

Le film est le résultat d’un voyage de deux ns passés avec avec trois groupes de nomades : une compagnie d’artiste de cirque, des nomades touaregs, et le poète américain Robert Lax.

Etat des lieux

Jean-Francois Richet, 1995

Etat des lieux d’une banlieue a travers la vie d’un de ses habitants, Pierre Cephas, qui y vit et y travaille.

Baaba Maal, l’enfant du Fouta

Yolande Josèphe, 1994

D’une fête organisée en son honneur, dans son village natal, à un concert parisien, en passant par des rencontres avec sa famille, une soirée avec des griots, un bal et les répétitions de son groupe à Dakar, ce film nous fait découvrir Baaba Maal, un personnage attachant, particulièrement concerné par le devenir de son peuple.

Kabyles du Pacifique

Mehdi Lallaoui, 1994

Durant l’année 1871, éclate en Algérie l’une des plus grandes insurrections après la chute de l’émir Abdelkader. Comme pour la commune de Paris, cette révolte sera vaincue, et les survivants, Kabyles et Communards déportés vers la Nouvelle-Calédonie. Plus d’un siècle après cet évènement, « Kabyles du Pacifique » reconstitue le périple de ces déportés ayant fait souche dans le Pacifique.

Belovy

Victor Kossakovsky, 1993

Entre documentaire sur la condition paysanne et poème à la gloire de la Russie éternelle, Belovy est une œuvre enthousiasmante qui redéfinit la frontière entre fiction et réalité.

Sous le niveau de la mer

Gianfranco Rosi, 1993

Une rencontre avec des hommes et des femmes qui ont refusé la société de consommation au point d’en être exclus.

Black Harvest

Bob Connolly, Robin Anderson, 1992

Troisième volet d’une trilogie autour de la tribu papoue des Ganiga en Nouvelle-Guinée.

Taureaux et des vaches (des)

Patricia Mazuy, 1992

Un documentaire sur les bovins et les manipulations génétiques.

You’ll never walk alone

Jérôme De Missolz, Evelyne Ragot, 1992

À Liverpool, ville au bord du gouffre, en 1992, on rêve ou on crève. Trente ans après les premiers pas des Beatles, les jeunes vivent encore la musique comme le seul moyen de déjouer la crise et de s’en sortir

Cabale des oursins (La)

Luc Moullet, 1991

Les «  oursins  » en question, ce sont les terrils, aberrations géographiques du Nord de la France dont Luc Moullet entreprend une visite guidée socio-pataphysique.

Souleymane Cissé

Rithy Panh, 1991

Révélé au Festival de Cannes en 1987 avec Yeelen, le cinéaste malien Souleymane Cissé a conquis depuis une reconnaissance internationale. Cissé livre devant la caméra du réalisateur sa passion du cinéma, de l’Afrique et du Monde.

Wadi, dix ans après

Amos Gitaï, 1991

Amos Gitai retourne à Wadi Rushmia pour retrouver, dix ans après son premier Wadi, les habitants juifs et arabes de cette vallée de Haïfa.

Man No Run

Claire Denis, 1989

Un documentaire sur le groupe de musique africain « Les Têtes brulées ».

Joe Leahy’s Neighbours

Bob Connolly, Robin Anderson, 1988

En 1988, en Papouasie Nouvelle-Guinée, Joe Leahy, propriétaire d’une plantation de café, vit seul au milieu des tribus papoues. Ce riche métis, fils d’une aborigène et d’un explorateur australien, doit son ascension sociale à l’habileté avec laquelle il manipule ses voisins ganiga (une des tribus papoues).À travers les démêlés de Joe Leahy et de ses voisins, se joue de façon cocasse mais souvent explosive, le scénario de la colonisation…

Citadelle (La)

Mohamed Chouikh, 1988

Une journée particulière dans la vie d’un village du Sud Oranais. Une farce tragique sur la solitude des uns et des autres : l’histoire d’une population composée de deux sociétés divisées par des murs. Le personnage central du film est Kadour, un Pierrot lunaire…

Escale de Guinée (L’)

Franssou Prenant, 1987

Le film n’est pas un documentaire sur la Guinée, pas plus qu’un journal de bord, il est la conjugaison du voyage et de la mémoire de la réalisatrice, du regard de l’exilé volontaire et de la vie qui mène son train.

First contact

Bob Connolly, Robin Anderson, 1982

En 1930, trois chercheurs d’or australiens découvrent et filment en Nouvelle-Guinée une population jusqu’alors ignorée du reste du monde : les Ganiga. Cinquante ans plus tard Bob Connolly et Robin Anderson partent pour la Nouvelle-Guinée et montrent aux Papous, en jeans et baskets, et à Daniel Leahy, le film de ce premier contact.

Etnocidio: notas sobre el mezquital

Paul Leduc, 1976

Ce documentaire relate une tragédie, celle des Indiens de la vallée du Mezquital, les Otomis, soumis à l’exploitation et au pillage. Constitué d’interviews, le film laisse le plus possible la parole aux victimes. Ceux-ci décrivent les raisons de leur marginalisation : aridité des terres qu’ils cultivent, émigration forcée vers la capitale voire aux États-Unis…

Dersou Ouzala

Akira Kurosawa, 1975

En 1902, Vladimir Arseniev, géographe, engage Dersou pour le guider dans la région de l’Oussouri. Dersou est un grand chasseur. Sa vie dans la forêt lui impose amour et respect pour la nature, une passion qu’il communique à Vladimir.

Bretonneries pour Kodachrome

Jean-Louis Le Tacon, 1974

Quand on ne peut s’offrir un safari photo au Kenya, rien de tel que de filmer en Super 8 les us et coutumes de la Bretagne. Une satire grinçante de la société du spectacle.

Cocorico, Monsieur Poulet !

Jean Rouch, 1974

Les aventures humoristiques de trois amis qui partent de Niamey vers la brousse pour faire le commerce du poulet.

Tambours d’avant : Tourou et Bitti (Les)

Jean Rouch, 1971

Une danse de possession se déroule dans la concession du Zima Dauda Sido, au Niger. Jean Rouch a filmé le quatrième jour de la cérémonie.

Pays de Cocagne

Pierre Étaix, 1971

Les Français partent en vacances. Pierre Etaix les suit. Il les interviewe, les filme et constitue ainsi un documentaire. L’opinion de « l’homme de la rue » sur les sujets d’actualité tels que l’érotisme, le succès artistique, la publicité, la musique et le mariage, alterne avec les concours de chants et les jeux organisés pour les adultes par les grandes marques publicitaires.

On voit bien qu’c’est pas toi

Christian Zarifian, 1969

Préparé puis tourné avec un groupe de jeunes ouvriers, collégiens, chômeurs, etc., dans un quartier du Havre, On voit bien qu’c’est pas toi inaugure la série de films « collectifs », portés par l’élan de 1968.

Retour d’un aventurier

Moustapha Alassane, 1966

Après un voyage en Europe, un jeune Africain revient au village natal. Dans ses bagages, il rapporte des costumes de cow-boys. Il les distribue à ses amis, amateurs de westerns, et constitue avec eux une bande.

Chasse au lion à l’arc (La)

Jean Rouch, 1965

De 1957 à 1964, il suit les chasseurs Gao de la région de Yatakala et le film retrace les épisodes de cette chasse où technique et magie sont intimement liées.

Beppie

Johan Van der Keuken, 1965

Beppie a dix ans. C’est une vraie gamine d’Amsterdam, qui raconte au cinéaste ce dont est fait sa vie quotidienne et ce qui la préoccupe : la vie, la mort, la télévision, l’amour, l’argent…

Pour la suite du monde

Michel Brault, Pierre Perrault, 1962

Documentaire poétique et ethnographique sur la vie des habitants de l’Isle-aux-Coudres rendue d’abord par une langue, verte et dure, toujours éloquente, puis par la légendaire pêche au marsouin, travail en mer gouverné par la lune et les marées. Un véritable chef-d’œuvre du cinéma direct.

West Side Story

Jerome Robbins, Robert Wise, 1961

Deux bandes rivales s’opposent dans le West Side à New York. D’un côté, les Jets, américains blancs, de l’autre, les Sharks, portoricains. Les choses s’enveniment lorsqu’un ami de Riff, le chef des Jets, tombe amoureux de Maria, une portoricaine… Adaptation d’un spectacle théâtral librement inspiré de «  Roméo et Juliette  », le film est un témoin privilégié du mal-être d’une génération d’apatrides.

Promenade en vieille ville

Andrzej Munk, 1958

Balade dans le vieux Varsovie, introduisant quelques éléments de fiction. La caméra suit une fillette d’une dizaine d’années qui se laisse séduire par le charme des lieux qu’elle découvre et le spectateur avec elle.

Tiens bon !

Herman Van der Horst, 1953

Après les ravages des bombardements allemands, la ville de Rotterdam se relève de ses ruines. Avec la reconstruction, la vie renaît.

Aptenodytes forsteri

Mario Marret, 1953

Mario Marret parti avec les expéditions Paul-Emile Victor comme radio pour un hivernage en Terre Adélie assiste à la mort du cinéaste de l’expédition. Il s’empare de la caméra…et filme les pinguins.

Terre Adélie

Mario Marret, 1951

Mario Marret, cinéaste de l’expédition Paul-Emile Victor en Antarctique, décrit au jour le jour la vie de ses compagnons au camp de Port Martin pendant l’hivernage de février.

Algérie humaine

Jean-Charles Carlus, 1948

La population de l’Algérie, composée d’Arabes, de Kabyles, de Mozabites,de Noirs, est multiculturelle. Les Européens sont arrivés au moment de la colonisation, ils sont Français, Italiens, Espagnols… Serait-ce à dire que tous sont Algériens ?

Castors (Les)

Pierre Lafond, 1948

La crise du logement dans les années de l’après-guerre incite des gens de toutes origines professionnelles à bâtir eux-mêmes leur logement sur leur temps de loisirs

Terre sans pain

Luis Buñuel, 1932

Ethnographie de l’une des région les plus pauvres d’Espagne : Las Hurdes. La province, située près de la frontière portugaise et encerclée de montagnes, abrite une population misérable qui, jour après jour, tente de survivre à sa pauvreté.

Ennemi silencieux (L’)

H.P. Carver, 1930

L’hiver venu, guettés par la famine, les Indiens Ojibwa partent en direction du grand Nord à la recherche des troupeaux de caribous. En toile de fonds du film une rivalité amoureuse.

Trains de plaisir

Henri Storck, 1930

Dans le diptyque fondateur qu’Henri Storck a consacré à sa ville natale, alors qu’Images d’Ostende est une immersion dans les éléments marins, « Trains de plaisir » s’attache à l’élément humain.

Voyage au Congo

Marc Allégret, 1927

Film muet qui suit le voyage-expédition que fit André Gide au Congo, filmé par Marc Allégret.

Au gré de la plume arctique

Joël Heath, 201

Mettant en scène de magnifiques images capturées sept hivers passés dans l’arctique canadien, Au gré de la plume Arctique vous transporte à travers le temps dans le monde des Inuits des Îles Belcher, dans la Baie d’Hudson. Une relation unique avec les canards eiders traverse leur passé, présent et futur. Le duvet d’eider, la plume la plus chaude au monde, permet aux Inuits et aux canards de survivre le dur hiver arctique.