Jack London, une aventure américaine

Un film de Michel Viotte

 2016  France  Docu-Fiction  96 min  Couleur  Mode de production : Télévision

 Musique : Greco Casadesus  Image : Michel Viotte  Montage : Bénédicte Mallet

Producteur :
La compagnie des Indes (54, Boulevard Rodin, 92130 Issy les Moulineaux, Tél : 01 41 09 78 80, Fax : 01 41 09 78 89, Mail : cdi@compagniedesindes.tv)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)
 Éditeur :
Arte vidéo (ARTE France Développement - Service commercial, 8, rue Marceau, 92785 Issy les Moulineaux cedex 9)

L’écrivain Jack London (1876-1916) s’est imposé, entre la fin de la conquête de l’Ouest et la Première Guerre mondiale, comme l’une des grandes figures d’une Amérique en passe de devenir la première puissance mondiale. À la fois témoin et acteur de ses évolutions, l’auteur de Croc-Blanc a incarné cette plongée dans la modernité. Grandi dans la pauvreté à San Francisco, ce fils d’une astrologue peu aimante, adopté par son époux John London, a travaillé dès 14 ans. Le jeune prolétaire et futur socialiste dénoncera plus tard les dérives du capitalisme. Mais le large appelle cet aventurier dans l’âme. Marin et pilleur d’huîtres, il devient chercheur d’or dans le grand Nord lors de la ruée de 1897. Des expériences qui lui fourniront sa matière littéraire, la vie et l’œuvre de Jack London étant indissociables. Devenu grand reporter et photographe, il couvre la guerre russo-japonaise, le tremblement de terre de San Francisco de 1906 ou la révolution mexicaine, avant d’explorer, à bord de son voilier Snark, les archipels des mers du Sud. Sa mort prématurée à 40 ans laissera cependant son rêve ultime de rancher californien inachevé.

Réalisé à l’occasion du centenaire de sa disparition, ce documentaire retrace le destin hors normes de Jack London, à travers des archives exceptionnelles, souvent inédites, dont les remarquables photographies que l’écrivain voyageur a prises lui-même. Il mêle les témoignages de spécialistes à des scènes de reconstitution tournées dans le grand Nord canadien, en Polynésie et dans son ranch de la vallée de Sonoma, sur les traces de cet insatiable explorateur de la nature, qu’elle soit sauvage ou humaine.

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :