Créations artistiques, cinéma…

Dès son invention en 1895, le 7ème art est le compagnon de route des mouvements artistiques les plus divers. Aujourd’hui l’invention du numérique, comme il y a 40 ans celle de la vidéo bouleverse les formes et la manière de pratiquer la mise en images du monde.

Sentiers : Arts plastiquesCréation vidéoMusiquePhotoThéâtreArt numérique

Films dans la base

Nos plumes

Keira Maameri, 2016

Un documentaire sur une «  nouvelle vague  » littéraire hétéroclite. On la dit urbaine pour définir sa modernité, sa langue traficotée à partir d’une oralité contemporaine née dans les banlieues. Littérature de la ville, littérature de la banlieue, littérature jeune  ?

Je danserai malgré tout !

Blandine Delcroix, 2016

C’est une histoire de danse et de corps. Une histoire sur la liberté, guidée par Bahri, Sandra et Selma les trois personnages principaux du film. Leur engagement consiste à offrir des outils pour construire une Tunisie ouverte et critique où chacun aurait sa place.

Emmanuelle Riva, c’est ton nom

Michelle Porte, 2016

Si Hiroshima mon amour d’Alain Resnais a révélée au public Emmanuelle Riva, actrice rare et secrète, c’est Amour (Palme d’or 2012) de Michael Haneke qui la consacre. Du théâtre au cinéma, on suit le cheminement d’une jeune fille partie de ses Vosges natales pour devenir une comédienne reconnue et mythique.

Cinéma novo

Eryk Rocha, 2016

Un essai filmique, politique et poétique qui évoque les grands films du Cinema Novo. De nombreuses interviews des réalisateurs Nelson Pereira dos Santos, Glauber Rocha, Leon Hirszman, Joaquim Pedro de Andrade, Ruy Guerra, Walter Lima Jr. ou encore Paulo César Saraceni.

Belle de nuit

Marie-Ève De Grave, 2016

«  Dites bien que je suis peintre, écrivain et putain révolutionnaire  ! " ainsi se définit Grisélidis Réal. S’immergeant au cœur des écrits de cette scandaleuse femme publique, le film retrace le parcours intime et fulgurant d’une femme hors norme. Images fictionnelles, dessins, photographies, entretiens et archives documentaires s’entrelacent pour tisser le portrait pluriel d’une magnifique rebelle en quête permanente de liberté et d’appartenance. Une vie en train de s’écrire qui dévoile un magnifique écrivain.

Viste (La) - Lu Musée d’art moderne

Lætitia Carton, 2015

C’est l’histoire d’une rencontre. Celle de Julie avec l’art moderne. Celle de Julie et Lætitia.

Poètes sont encore vivants (Les)

Xavier Gayan, 2015

Un film sur les poètes  ? Et vivants encore  ? C’est le pari du réalisateur Xavier Gayan qui a mené pendant plusieurs mois une série d’entretiens avec des poètes contemporains pour comprendre, par leurs paroles, par leurs gestes, par leurs regards, ce qui incite à faire de la poésie dans un monde où cette pratique paraît plus incongrue que jamais.

Griot du métal (Le)

Ata Messan Koffi, 2015

Saint-Louis, Sénégal. Meissa Fall est un homme au destin lié au métal, vrai génie créateur mécanique, qui recycle des vélos pour en faire des objets d’art, chargés de sens et de symboles. Ce documentaire nous emmène à la rencontre de ce personnage.

Capture (La)

Geoffrey Lachassagne, 2015

Le réalisateur sut Pierre Bergounioux, l’un des écrivains français majeurs de notre temps. Ensemble, à la demande du réalisateur, ils se rendent sur le plateau de Millevaches, où Pierre Bergounioux essaye de capturer des insectes… La caméra guette les mots et les gestes de l’écrivain…

Créons notre vie (Série Enquête d’un autre monde - épisode 6)

SideWays, 2014

Passionné comme un enfant, Robert Coudray cultive son jardin depuis 25 ans. Un univers entier créé dans un seul but, celui de redonner à tous le goût du… rêve  !

Tout va bien

Pablo Rosenblatt, Emilie Desjardins, 2014

Deux ans dans une école de clown. Dix filles et quatre garçons prennent un tournant dans leur vie et se lancent dans une quête : «  chercher son clown  ». Ce documentaire suit leur cheminement, à contre-courant d’une société de la performance.

Digue au break (La)

Ta Zoa, Charles Compagnie, Bénédicte Alloing, 2014

Dans le port de Dunkerque, une longue bande de bitume sépare la mer et l’industrie : La Digue du Braek. Sur ce no man’s land, de jeunes danseurs de Hip-Hop improvisent des chorégraphies, seuls ou à plusieurs. Ils illustrent par leurs mouvements et les émotions qui les traversent les états d’âme et l’histoire tumultueuse de la ville.

C’est quoi ce travail ?

Sébastien Jousse, Luc Joulé, 2014

Dans l’usine PSA Peugeot-Citroën de Saint-Ouen, un compositeur en résidence prélève des sons. Les portraits d’ouvriers du film pourraient porter le même titre que le concert qu’il y donnera : Intimité.

François Maspero, Les chemins de la liberté

Jean-François Raynaud, Bruno Guichard, Yves Campagna, 2014

Le film retrace le parcours de François Maspero, un homme libre, porté par l’esprit de résistance, pour qui la vie ne vaut d’être vécue sans engagement. Ce film portrait de François Maspero nous invite à marcher avec lui sur les chemins des paysages humains et de la liberté.

Musidora, la dixième Muse

Patrick Cazals, 2013

Ce film permet de redécouvrir Musidora, cette créatrice devenue l’un des grands mythes du cinéma français. De nombreux documents inédits (extraits de films, photos, manuscrits) figurent dans ce film grâce à sa famille.

En sortant de l’école

Lila Peuscet, Clément de Ruyter, Mélia Gilson, Armelle Renac, Chenghua Yang, Marie Larrivé, Camille Authouart, Marine Blin, Caroline Lefèvre, Anne Huynh, Burcu Sankur, Geoffrey Godet, Marion Lacourt, Marion Auvin, Morgane le Péchon, 2013

Une collection de 13 courts métrages d’animation de 3 minutes, qui se propose d’associer poétiquement, dans la liberté artistique la plus exigeante, 13 poèmes de Prévert à l’univers graphique de jeunes réalisateurs tout juste sortis des écoles d’animation françaises.

Ken Bugul : personne n’en veut

Silvia Voser, 2013

Ken Bugul est une écrivaine sénégalaise, qui vit là où son âme est ancrée, en Afrique. Roman après roman, elle compose une peinture de sa vie de femme, de ses amours, de ses peines et des rapports entre son continent et l’occident. D’où que l‘on vienne, où que l’on vive dans ce monde, ses rires sont nos rires, ses larmes sont nos larmes, ses espoirs sont les nôtres. Ils ont le même éclat, le même goût de sel, la même fraîcheur. Écrire, dit Ken Bugul, c’est éblouir les sens, et les sens n’ont pas de couleurs. Ce documentaire part à sa rencontre.

Tati… par le geste

Jean-Jacques Bernard, 2013

Mêlant documentaire et fiction, Jean-Jacques Bernard filme deux comédiens qui s’efforcent de tout voir et de tout savoir sur Jacques Tati, à partir d’un geste furtif de Playtime.

Guerre d’Hollywood (La)

Michel Viotte, 2013

Un documentaire sur l’engagement du cinéma hollywoodien dans la Seconde Guerre mondiale : stars enrôlés pour participer aux combats, acteurs invitant à soutenir l’effort de guerre, comédiens jouant dans des films sensibilisant l’opinion publique aux enjeux du conflit, financement de la guerre avec le soutien de la Hollywood Victory Caravan, réalisateurs dirigeant des films de propagande ou d’information sur les camps nazis libérés par les Alliés, etc.

Autrement, la Molussie

Nicolas Rey, 2012

Un film en neuf chapitres présentés dans un ordre aléatoire, basés sur des fragments de La catacombe de Molussie, roman allemand écrit entre 1932 et 1936 par Günther «  Autrement  ». Des prisonniers d’une geôle d’un état fasciste imaginaire, la Molussie, se transmettent des histoires à propos du dehors, comme autant de fables à portée politique et philosophique.

En quête d’Emak Bakia

Oskar Alegria, 2012

Un film de Man Ray provoque l’histoire d’une quête. La maison où il a tourné ce film près de Biarritz en 1926 portait le nom d’Emak Bakia et l’auteur décide d’entreprendre à pied le chemin qui le mènera à son emplacement. Seules trois séquences tournées dans cette villa sont connues : l’image de la porte principale, deux colonnes de fenêtre et un fragment de la côte toute proche. La recherche à partir de ces images ne sera pas chose aisée. Il n’y a rien dans les archives et plus personne aujourd’hui ne se souvient du nom de cette maison. C’est pourquoi aide et collaboration seront demandés à d’autres informateurs : le hasard et le vent.

Ô mon corps !

Laurent Aït Benalla, 2012

À Alger, le chorégraphe Abou Lagraa assisté de sa femme, la danseuse Nawal Lagraa, travaille à la formation de la première Cellule de danse contemporaine en Algérie. Un film sensible sur le travail de cette compagnie de danse. Un regard intimiste sur les danseurs et les chorégraphes dans leur travail, leurs doutes et leurs succès.

The Story of film : An odyssey

Mark Cousins, 2012

The Story of Film : An Odyssey est un guide, une somme, une encyclopédie du cinéma mondial, de sa naissance à nos jours.

Cercle (Le)

Rémi Briand, 2012

Dans un village sacré du sud de l’inde, un vieux brahmane charismatique s’efforce depuis 80 ans de rassembler des ouvrages littéraires du monde entier. À force d’abnégation et de conviction, il a réussi à constituer à ce jour une des bibliothèques les plus importantes de l’État du Karnataka, plus de 70 000 livres.

Nouvelle Vague : quand le cinéma prend des couleurs

Édouard Mills Affif, 2012

A travers des extraits de films et des témoignages, ce film raconte la saga d’acteurs et de cinéastes issus de l’immigration maghrébine ayant su renouveler en profondeur le cinéma français.

Familles de Marianne Berenhaut (Les)

Violaine de Villers, 2011

Un portrait Marianne Berenhaut de qui ne décrit pas un processus créatif ni ne prétend montrer l’évolution stylistique d’une artiste mais tente plutôt de traduire en images et en sons, la logique créative de l’artiste. Violaine de Villers construit son film à partir de deux matériaux : l’histoire/les histoires dites par l’artiste et les œuvres…

Bataille des musées (La)

Philippe Tourancheau, 2011

Quatre musées français, et non des moindres, sont confrontés à des demandes pressantes de restitutions d’œuvres d’art. Les demandes se multiplient et la polémique fait rage. Violation du principe d’inaliénabilité des collections nationales pour les uns, juste réparation à l’égard des victimes de la colonisation pour les autres.

Film et son époque - Il était une fois… la Règle du jeu (Un)

Anne Kunvari, 2011

Dans ce documentaire autour du film La Règle du jeu, de nombreux documents d’archives font revivre Jean Renoir, tandis que les comédiennes Paulette Dubost et Leslie Caron, ainsi que le neveu de Jean Renoir témoignent aujourd’hui sur le cinéaste tel qu’ils l’ont connu.

Rockerill, le passage du feu

Yves Mora, 2011

Le film est un voyage qui, à travers un groupe d’artistes, plongeant dans leurs racines, décrypte les richesses humaines de toute une région.

Free radicals : une histoire du cinéma expérimental

Pip Chodorov, 2010

Un documentaire sur les débuts de l’avant-garde. Riches portraits des éléments marquants du mouvement, porte d’entrée pour le cinéma expérimental (avec Len Lye, Jonas Mekas, Robert Breer, Stan Brakhage, Hans Richter, Maurice Lemaître, Peter Kubelka).

Albert Camus. Le journalisme engagé

Joël Calmettes, 2010

Dans ce documentaire, le réalisateur s’intéresse à la figure de l’intellectuel engagé qu’a incarnée Albert Camus de la montée du nazisme à la guerre d’Algérie, en passant par le seconde guerre mondiale.

Abderrahmane Sissako - Une fenêtre sur le monde

Charles Castella, 2010

Portrait du cinéaste Abderrahmane Sissako, né en Mauritanie et installé à Paris depuis une quinzaine d’années et qui interroge les rapports en l’Afrique et l’Occident : les relations du cinéastes avec la France et avec son pays d’origine, le rapport à l’autre et la notion d’identité, la création quand on possède deux cultures.

Oulipo, mode d’emploi (L’)

Jean-Claude Guidicelli, 2010

L’esprit oulipien, rencontre facétieuse entre maths et littératur,e souffle sur ce documentaire qui évite l’écueil du cours magistral. Un beau voyage dans l’univers de ces explorateurs intrépides de la langue d’hier (Queneau, Pérec) et d’aujourd’hui (Le Tellier, Fournel)

39-40, la guerre des images

Jean-Christophe Rosé, 2010

Le film décrit cette période de l’histoire à travers la mise en place et la montée en puissance des propagandes françaises, britanniques et allemandes.

Le cinéaste est un athlète, conversations avec Vittorio De Seta

Vittorio De Seta, Vincent Sorrel, Barbara Vey, 2010

Avec ce portrait d’un cinéaste à part, il s’agit de saisir l’essentiel du rapport de Vittorio de Seta à ceux qu’il a filmés, les plus humbles, qu’il a portés avec élégance et en couleurs, dès les années 1950, sur le grand écran du Cinémascope.

Microphone

Ahmed Abdallah, 2010

Khaled retourne à Alexandrie après des années d’absence. Par pure coïncidence, Il rencontre des chanteurs de Hip Hop sur le trottoir, des musiciens de Rock sur les toits d’anciens bâtiments, et des jeunes qui peignent des panneaux de Graffiti sur les murs la nuit.

Moi, autobiographie, 16ème version

Pierre Merejkowsky, 2010

« Moi, Pierre Merejkowsky, auteur, en butte à un monde que je juge particulièrement hostile, crée, à partir du café en bas de ma chambre, une communauté de base libertaire communiste. »

Portrait de mon père

Diane Baratier, 2009

À travers une journée de tournage, la personnalité et l’œuvre du réalisateur Jacques Baratier se dessinent.

Stretching

François Vogel, 2009

Le personnage de “Stretching” pratique une sorte de gymnastique urbaine. Il nous concocte des exercices rythmiques loufoques le long des rues de Manhattan. L’architecture qui l’entoure se mêle à son jeu, et la ville elle-même entre dans cette drôle de danse.

Temps des amoureuses (Le)

Henri-François Imbert, 2009

Un cinéaste rencontre par hasard un personnage du film de Jean Eustache Mes petites amoureuses. Ensemble, ils décident de retrouver la bande de copains qu’Eustache avait filmée et de faire un nouveau film, trente ans plus tard.

Quatre murs et le monde

Marc Weymuller, 2009

Une évocation des derniers jours de l’écrivain Açoréen José Dias de Melo dans son village natal, Calheta de Nesquim, sur l’île de Pico.

Beauté crue (La)

Hervé Nisic, 2008

En partant de l’hôpital de la Waldau à Berne qui recèle une vaste collection d’œuvres d’artistes schizophrènes de plusieurs milliers d’œuvres plastiques, Michel Beretti et Hervé Nisic explorent les relations étonnantes, nourries de fascination, parfois inconscientes de créateurs pour les artistes d’art brut, et ce jusqu’à nos jours.

No More Smoke Signals

Fanny Bräuning, 2008

Pine Ridge Reserve, la réserve des Sioux Lakota, la plus pauvre des États-Unis. État des lieux à travers la vie de Kili Radio – la plus ancienne station de radio amérindienne en Amérique du Nord – et les portraits de quelques-uns de ses animateurs et de ses fondateurs. Plus de signaux de fumée dans le ciel, ni de guerriers indiens à cheval, mais un beau message d’espoir. À l’ère du numérique, armés de leur seule fierté retrouvée d’être Indiens, le combat qu’ont engagé les Lakota est celui de l’esprit. Et celui-là, ils entendent bien le gagner.

Sous le nom de Melville

Olivier Bohler, 2008

Ce documentaire montre comment l’œuvre de Jean-Pierre Melville reflète ses années au sein de l’armée française, durant la Seconde Guerre mondiale.

Mohamed Chouikh, un cinéaste

Larbi Benchiha, 2008

Portrait du cinéaste Mohamed Chouikh

Françoise Dolto. Le désir de vivre

Serge Le Péron, 2008

Nous assistons à travers deux cas traités au travail quotidien d’une femme médecin exceptionnelle, inventrice d’une discipline : la psychanalyse pour enfants…

Jacques Prévert, paroles d’un insoumis

Camille Clavel, 2008

Jacques Prévert était un subversif, un homme libre, terriblement pessimiste. Le documentaire de Camille Clavel ne cesse de rappeler son anticonformisme mais également la violence de son engagement contre toutes les injustices sociales.

Nora

Alla Kovgan, David Hinton, 2008

La danseuse Nora Chipaumire, née au Zimbabwe en 1965, revient vers les paysages de son enfance et entreprend un voyage à travers quelques souvenirs vivaces de sa jeunesse. Grâce aux représentations et à la danse, elle fait revivre son histoire.

Lettre à une jeune fille Kanak

Jean-Louis Comolli, 2008

Un cinéaste s’adresse à la jeune fille d’un ami vivant en Nouvelle-Calédonie où, ensemble, ils ont tourné un film quelques années plus tôt.

Résistants dans le 9ème art

Nicoletta Fagiolo, 2008

Résistance dans le neuvième art est un film qui place un regard curieux sur les différents aspects de la vie de ces caricaturistes assidus et parfois héroïques.

Liberté, égalité, précarité

Christophe Bannat, Marita Neher, 2008

Quand les artistes font de la précarité la matière de leur art

Claude Lévi-Strauss par lui-même

Pierre-André Boutang, Annie Chevallay, 2008

Pierre-André Boutang et Annie Chevallay retracent en archives l’itinéraire intellectuel d’un homme curieux de tous les hommes. Un portrait lumineux, polyphonique et musical, à l’image de l’œuvre qui l’a inspiré.

Claude Chabrol, l’enfant libre

Jean-Bernard Thomasson, 2008

On connaît le Claude Chabrol bon vivant, provocateur, incapable de résister au plaisir d’un bon mot, d’une pitrerie… Claude Chabrol, l’enfant libre démasque l’homme privé derrière l’homme public.

Mille sources d’inspiration

Alain Jomy, 2008

Il est question ici de créateurs, d’artistes, de femmes et d’hommes sensibles, natifs du Limousin et de ceux aussi qui ont eu le coup de foudre pour cette région et s’y sont installés pour créer.

Quand l’art prend le pouvoir

François Lévy-Kuentz, 2008

Comment, en 1968, sous le mot d’ordre « l’imagination au pouvoir », les élèves des écoles d’art ont transformé leurs ateliers d’impression en « ateliers populaires », et donné naissance au dernier grand mouvement pictural du XXe siècle en France.

Birlyant, une histoire tchètchène

Helen Doyle, 2007

«  L’artiste tchétchène Birlyant Ramzaeva voit sa vie éclater au moment de la guerre dans son pays. Au cœur du drame : la disparition de son mari, le poète et dramaturge Makkal Sabdullaev. Après avoir créé l’agence de presse électronique Chechen Press, Makkal est enlevé par les forces russes le 24 juillet 2000. On ne l’a jamais revu… L’histoire intime et particulière de Birlyant invite à un regard différent sur le conflit tchétchène, les conséquences de la guerre et le destin tragique d’un peuple.  » Helen Doyle

Caprices de Marianne V (Les)

Kamel Chérif, France Bonnet, 2007

Le documentaire retrace le périple de Signe d’appartenance, film qui traite de la complexité de la double identité culturelle. Ce film a obtenu le Lion du meilleur court-métrage à la 61e Mostra de Venise et le Prix du public au Festival international de Clermont-Ferrand. Pourtant, il n’a, au moment du film, toujours pas été diffusé sur une chaîne du réseau hertzien français.

Avril 50

Bénédicte Pagnot, 2007

« Avril 50 » est consacré à la réalisation de l’album « Un homme est mort » de Kris et Étienne Davodeau, sur la grève de 1950 à Brest filmée par René Vautier

Pas de quartier

Karim Samai, 2007

Ce spectacle contemporain raconte la danse hip hop issue d’une multitude d’influences, et a été enregistré dans le cadre du TOMA, (Théâtre d’Outre-mer en Avignon) en 2007.

Chantiers du Père Castor (Les)

Patrick Cazals, 2007

Les Albums du Père Castor, par la qualité de leurs récits et de leurs dessins, ont laissé une trace profonde dans les mémoires des enfants des générations nées avec la 2e guerre mondiale et l’après guerre.

Odile Duboc, une conversation chorégraphique

Laszlo Horvath, 2007

« Projet de la matière », créé en 1993, est une oeuvre à part dans le parcours d’Odile Duboc comme dans l’histoire de la danse contemporaine française. Le spectacle est fondé sur un travail de mémorisation des sensations éprouvées au contact de différents matériaux et textures : coussin d’air, matelas d’eau, tôle ondulée sur ressort.

Paroles de A à Z de Michel Lobrot

Alain Siciliano, 2007

Michel LOBROT, professeur émérite de l’université Paris VIII (ex-Vincennes) introducteur en France de la sexologie, des groupes d’expression libre, des thérapies non directives et de Carl Rogers, thérapeute et formateur, philosophe, présente les notions-clés qui l’ont guidé dans sa pratique et sa réflexion théorique, leurs ancrages, et leurs résonances avec son histoire personnelle.

C’était dans la nuit brune, comme un point sur un i

Aurélie Ardouin, 2007

2005. Je lis pour la première fois un petit livre rouge, un manifeste : « Le cinéma s’insurge, États généraux du cinéma n° 1 ».

René Depestre, retour à Jacmel

Patrick Cazals, 2006

En Février 2005, pour la première fois depuis 60 ans, René Depestre est de retour à Jacmel, sa ville natale, inspiratrice de toute son œuvre. L’accueil de la population est à la mesure de l’événement. Il fait ainsi une moisson d’images et de sons pour redonner du souffle à ses futures œuvres. Ce documentaire le suit…

Lorsque le Qassioun est fatigué

Hala Mohammad, 2006

Portrait du poète syrien Mohammed Maghout, disparu peu après le tournage

Noces d’or ou la Mort d’un chorégraphe

Marie-Hélène Rebois, 2006

C’est l’histoire d’une œuvre inaboutie, d’une pièce fantôme, Noces d’or, que le chorégraphe Dominique Bagouet voulait offrir à ses parents et à son public

Mohammed et la Capoeira

Jamal Khalaile, 2006

Portrait d’un jeune réfugié palestinien qui tente de poursuivre sa passion,la capoeira confronté à la réalité du pays.

Arts de la résistance (Les)

Alexandra Guité, 2006

Filmé à Buenos Aires, ce documentaire nous plonge dans l’univers intense des créateurs et artistes qui utilisent l’art à la fois comme outil de dénonciation sociale, d’expression délirante, de participation et de construction de nouveaux horizons.

VHS Kahloucha

Nejib Belkadhi, 2006

Dans un quartier déshérité de Sousse, en Tunisie, Moncef Kahloucha tourne sans moyens et sans scénario, des films d’action où il monopolise le premier rôle. Films de gangsters, remake pittoresque de Tarzan intitulé «  Tarzan des Arabes  », tous les genres sont sollicités, au même titre que ses voisins et amis, leur maison et leur mobilier.

Encontros

Pierre-Marie Goulet, 2006

Le poète Antonio Reis, le musicologue Michel Giacometti,le cinéaste Paulo Rocha, forment une tribu informelle qui se reconnaissent lorsqu’ils se rencontrent.

Moi comme un autre

Groupe d’adolescents d’Arcueil, 2006

Un film réalisé par un groupe d’adolescent habitant d’Arcueil, avec l’aide du collectif Cinéma de quartier

Foliesophies

Valéria Selinger, 2006

Les alternatives à la crise économique proposées par les patients de l’hôpital psychiatrique de Buenos Aires.

Entre 4 planches - « You’re back in the game »

Emmanuel Bellegarde, 2006

Construit comme une parodie des films noirs US des années cinquante (un auteur à succès du fameux Ferraille Illustré doit faire face à la vengeance d’un obscur dessinateur dont il a volé les idées et les personnages), cette réalisation de l’équipe des Requins Marteaux, que l’on s’amuse à retrouver comme acteurs, est volontairement sarcastique et surtout remarquablement bien faite

Dans les jardins de mon père

Cécile Vargaftig, Valérie Minetto, 2006

Ce film est le portrait du poète Bernard Vargaftig. En suivant la trace de l’artiste dans les lieux qui ont vu naître et grandir son inspiration.

Sand, le réel et l’utopie

Anne Lainé, 2006

La réalisatrice a voulu faire un film personnel sur George Sand qui, bien qu’ayant vécu à un autre siècle, lui semblait très contemporaine.

Dernière Utopie (La) - La Télévision selon Roberto Rossellini

Jean-Louis Comolli, 2006

Roberto Rossellini se détourne du grand écran pour se consacrer tout entier à un pharaonique projet pour la télévision. Il s’agit de mettre en image toute l’aventure humaine de la préhistoire à la conquête de l’espace. Extraits de films, conversations et rencontres avec des collaborateurs, des techniciens se répondent pour retracer l’histoire d’une idée humaniste et généreuse.

Médiathèque de Sendaï (La) - Architectures 4

Richard Copans, 2005

Bâtiment traversé par des tubes aux motifs ajourés, tordus ou inclinés, la médiathèque de Sendaï rompt avec les tendances de l’architecture du XXe siècle

Alexandre Soljenitsyne, le combat d’un homme

Pierre-André Boutang, Annie Chevallay, 2005

Entre archives et polar, ce film raconte le combat de l’écrivain contre la police soviétique et la censure : douze ans d’épreuves depuis la révélation d’Une journée d’Ivan Denissovitch en 1962 jusqu’à son bannissement d’URSS en 1974

Edmond Charlot, éditeur Algérois

Michel Vuillermet, 2005

Edmond Charlot, centenaire, relate ces moments où « l’amitié et la culture méditerranéenne » faisaient vibrer ces jeunes intellectuels. Des scènes de la vie quotidienne à Alger, tirées d’images d’archives ou filmées aujourd’hui, accompagnent les lectures en voix off d’extraits de textes d’Albert Camus, Gabriel Audisio, Jean Amrouche, Emmanuel Roblès, Jean Sénac…

Marcel Ophuls, parole et musique

Bernard Bloch, François Niney, 2005

Fils du cinéaste Max Ophuls, Marcel Ophuls est un cinéaste à la fois reconnu et méconnu. Au lieu de simplement regarder passer les trains de l’Histoire, les films de Marcel Ophuls nous engagent à juger de nos comportements.

Louvre invisible (Le)

Stéphane Krausz, 2005

Flânerie des réserves aux combles, en passant par Denon, Sully et la Grande Galerie, à la rencontre de tous les corps de métier qui concourent à la vie du Louvre.

Luc Moullet, la ruée vers l’art

Annie Vacelet, 2005

Assez tard dans ma vie, j’ai repris des études de cinéma. Un jour, je vois les films de fiction de Luc Moullet. Et je m’y reconnais, moi, et ma génération ! Était-ce pure illusion ? Le mieux fût d’aller le demander directement à Luc Moullet.

Persepolis

Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud, 2005

L’enfance et l’adolescence en Iran et en Autriche de la jeune Marjane, qui découvre le monde… Adaptation par l’auteur, d’une bande dessinée (autobiographique) à succès

Prisonniers de Beckett

Michka Säal, 2005

Prisonniers de Beckett est la rencontre de deux mondes qui ne se rencontrent jamais. L’un fait de poésie et de liberté, et l’autre de silence et d’obscurité. Une histoire vraie qui débute dans une prison de sécurité maximale, en Suède, où un jeune acteur, Jan Jonson, décide de mettre en scène En attendant Godot, avec cinq prisonniers comme acteurs.

Au Louvre avec Miquel Barceló

Valeria Sarmiento, 2004

À sa table de travail ou déambulant dans les salles du musée du Louvre, l’artiste espagnol Miquel Barceló (né en 1957) évoque, par la parole et des croquis, son rapport avec les peintres qui l’ont précédé. Il commente les tableaux qu’il «  fréquente  » assidûment et dont quelques réminiscences s’invitent dans ses propres œuvres. Valeria Sarmiento pointe de la caméra les détails picturaux que Barceló dissèque goulûment.

Charlie Chaplin à Kaboul

Lech Kowalski, 2004

Trois mois après la fin de la guerre en Afghanistan, le réalisateur suit la mise en place de projections de films à Kaboul.

Soleil assassiné (LE)

Abdelkrim Bahloul, 2004

Jean Sénac, réalisateur de radio et poète, a choisi de rester en Algérie après 1962. Dix ans plus tard, il est surveillé par la police du régime, tandis que ses récitals et son émission rencontrent un réel succès auprès de la jeunesse. Il mène un combat courageux et dangereux pour la liberté et la culture de la jeunesse algérienne.

J’aime la vie, je fais du vélo, je vais au cinéma

Francis Fourcou, 2004

J’aime la vie, je fais du vélo, je vais au cinéma est une chronique amusée et impertinente qui nous fait partager quelques mois de la vie des salles de cinéma indépendantes art et essai à la programmation exigeante.

Abbatiale de Sainte-Foy de Conques (L’) - Architectures 4

Stan Neumann, 2004

Au début du neuvième siècle, une petite abbaye, construite sur l’emplacement d’un ancien ermitage, périclite dans un site sauvage et hostile de l’Aveyron.

Maison de verre (La) - Architectures 4

Richard Copans, Stan Neumann, 2004

La maison de verre, icône de la modernité, construite à Paris en 1932 par un architecte original, Pierre Chareau

Maison de Jean Prouvé (La) - Architectures 4

Richard Copans, Stan Neumann, 2004

Construite avec des éléments préfabriqués, la maison de Jean Prouvé à Nancy ouvre l’ère des maisons individuelles à bas prix.

Saline d’Arc-et-Senans (La) - Architectures 4

Richard Copans, Stan Neumann, 2004

La saline d’Arc et Senans (1775-1779) a été réalisée par l’Architecte Claude-Nicolas Ledoux en Franche-Comté. Elle est aujourd’hui classée " patrimoine mondial " par l’Unesco car c’est un ensemble unique dans l’histoire de l’Architecture.

Du shtetl à Brodway - Une odyssée musicale

Fabienne Rousso-Lenoir, 2004

Des shtetls de la vieille Europe aux théâtres de Broadway, des choeurs des synagogues aux chorus lines des comédies musicales, de la misère au succès… entre la fin du XIXe siècle et la Seconde Guerre mondiale, de nombreux juifs émigrent aux États-Unis et un certain nombre d’entre eux se font un nom dans le monde du spectacle et de la musique

Chemin de cirque

Sophie Garnier-Cahen, 2004

Comment de jeunes enfants, motivés par leur amour du cirque en viennent-ils à s’engager dans un long processus d’apprentissage des arts du cirque ?

Code 68

Jean-Henry Roger, 2004

Anne Buridan décide de réaliser un film sur Mai 68. Son petit ami, Blaise, ne la soutient pas, il exècre les gens qui ont participé à cet événement.

Roi sans divertissement (Un) - De l’écrit à l’écran

Jacques Mény, 2004

Adapté en toute liberté par Giono lui-même de ses Chroniques Romanesques, ce Roi sans divertissement est certes bien loin du roman mais trouve à l’écran une toute autre dimension.

Musée Guggenheim de bilbao (Le) Architectures 4

Julien Donada, 2004

Julien Donada retrace l’histoire de la construction du musée Guggenheim de Bilbao, entre 1991 et 1997.

Si joli mot : le montage (Un)

Bernard Eisenschitz, 2003

À partir d’exemples choisis dans les films de Dziga Vertov et de ses contemporains (Protazanov, Kozintsev et Trauberg, Koulechov, Poudovkine) Eisenschitz explore et explique la façon dont les cinéastes soviétiques des années vingt, à la recherche d’un nouveau langage, ont expérimenté et utilisé le montage.

Fast film

Virgil Widrich, 2003

Montage, collage, découpage, trucage… un cinéma de quartier

4 empereurs et 1 rossignol, et un ballet perdu

Wilbert Bank, 2003

En 1999, deux danseurs anglais Millicent Hodson et Kenneth Archer remontent le « Chant du Rossignol », ballet créé en 1925 par le chorégraphe Georges Balanchine, sur une musique d’Igor Stravinsky

Pierre Michon, un portrait

Stéphane Lebon, 2003

Portrait de l’écrivain d’origine creusoise Pierre Michon dans la maison familiale au village des Cards. C’est l’occasion de revenir sur ses origines et sur les racines qui ont inspiré grandement son œuvre.

Claude Chabrol, l’artisan

Patrick Le Gall, 2003

Ce qui anime ce portrait, c’est l’envers du décor ; ne pas chercher à faire une rétrospective de la si longue carrière de ce cinéaste mais évoquer sa personnalité.

Mon premier film

Francis Girod, 2003

En 1958, à Sardent en Creuse, Claude Chabrol tourne le Beau Serge, film phare de la Nouvelle Vague. Avec les acteurs et les techniciens qui ont participé à cette aventure, le réalisateur revient sur les lieux de son premier « crime » et nous donne, à sa manière si croustillante, une formidable leçon de cinéma.

Gérard Philipe, un homme, pas un ange

Michel Viotte, 2003

« Acteur engagé dans sa vie comme dans son art », Gérard Philipe meurt le 25 novembre 1959, à 37 ans. La France entière est en deuil. Cet éternel jeune premier à la beauté insolente vécut avec une rigueur et une exigence professionnelles et politiques qui forcent le respect. Extraits de fictions, images d’actualités et films de famille recomposent la biographie de celui qui, à la fois ombre et soleil, reste néanmoins une énigme.

Dean Tavoularis, le magicien d’Hollywood

Clara Kuperberg, Robert Kuperberg, 2003

Dean Tavoularis est l’un des « production designers » les plus courus d’Hollywood. À partir de sa carrière, Clara et Robert Kuperberg s’emploient à définir ce qu’englobe aujourd’hui cette profession. Extraits de films et témoignages de collaborateurs complètent ce portrait.

Positif, une revue

Bernard Cohn, 2003

Rivale des « Cahiers du cinéma », la revue « Positif » a fêté ses cinquante ans en 2002, au festival de La Rochelle. Interrogeant ses fondateurs, de Bernard Chardère à Michel Ciment, montrant avec respect les articles qui ont marqué ce demi-siècle de critique cinématographique, Bernard Cohn en retrace l’évolution.

Contre la montre… Jerzy Skolimowski, peintre, poète, cinéaste

Damien Bertrand, 2003

En exergue, une déclaration de Jerzy Skolimowski, dans laquelle il exprime la douleur de l’exil. L’interdiction de « Haut les mains ! » l’obligea, en effet, à quitter définitivement la Pologne en 1967 et à vivre « en gitan ».

Hollywood sur Nil

Saïda Boukhemal, 2003

Passant par Le Caire, Alger, Marseille et Paris, Saïda Boukhemal recueille le témoignage des protagonistes du cinéma égyptiens des années 50.

Casa Milá (La)

Frédéric Compain, 2003

Chef-d’œuvre de Gaudi, la Casa Milá connut pourtant une triste période où, d’abord boudée par ses commanditaires qui la trouvaient « horrible », elle ne suscita plus qu’indifférence, avant d’être réinvestie par Dali.

Centre municipal de Säynätsalo (Le)

Stan Neumann, Richard Copans, 2003

Au cœur de la Finlande, s’était installée une communauté qui, depuis plus d’un siècle, vivait autour de son usine à bois… L’architecte Alvar Aalto construisit, entre 1949 et 1952, un nouvel hôtel de ville. Richard Copans analyse ici les choix esthétiques et politiques de l’architecte.

Bulle et l’architecte (La)

Julien Donada, 2003

« La Bulle et l’Architecte » raconte l’histoire de Pascal Häusermann, un architecte qui bouleversa les conventions en réinventant une manière d’habiter et de construire.

Mini cine Tupy

Sergio Bloch, 2002

Jose Zagati collecte des cartons pour les recycler le dimanche.Il projette de vieux films dans son garage pour les enfants du quartier.Une salle de cinéma montée de toutes pièces avec du matériel récupéré.

Jacques Tati, le rire démocratique

Philippe Pierre, 2002

La vie et l’oeuvre de celui qui apporta une touche toute particulière au cinéma français à travers des extraits de ses films, de ses sketchs de music hall, des images de plateaux et des interviews

Exilé (L’) - Victor Hugo

Henry Colomer, 2002

À travers les textes et les dessins de Victor Hugo, une plongée autobiographique dans l’intimité créatrice du poète exilé

Gare de Limoges Bénédictins (La)

Patrick Séraudie, 2002

C’est un monument bien étrange qui surgit, au cour du Limousin, à l’arrivée du train.

Centre d’art contemporain de Vassivière (Le)

Michel Toutain, 2002

C’est l’image même du Limousin profond. Avec tout de même une touche d’insolite, c’est le Centre d’Art Contemporain de Vassivière.

Danse avec les ruines

Mylène Sauloy, 2002

En 2001, l’ancien danseur étoile Ramzan Akhmadov rentre à Grozny pour reformer sa troupe d’enfants danseurs, « Daymokhk » que la guerre a éparpillés sur les routes de l’exil.

Deux ans après

Agnès Varda, 2002

Ce qui est arrivé après la sortie du film ‘Les glaneurs et la glaneuse’…

Histoires d’ARCHITECTURES

Patrick Séraudie, Michel Toutain, 2002

Donner à comprendre un bâtiment, rester aussi près que possible de l’architecture, revenir toujours à la subjectivité des choix de l’architecte, telle est la démarche de la collection Histoires d’ARCHITECTURES.

Federico Fellini : je suis un grand menteur

Damian Pettigrew, 2002

Une mise en image fluide et élégante pour ce documentaire qui recueille les dernières interviews données par Fellini.

Planète perdue (La)

Christophe Cognet, 2002

Montages d’extraits, de séries produites dans les années 1930/1940 : Christophe Cognet nous invite à redécouvrir ce genre mineur dont le cinéma actuel est pourtant l’héritier.

Arte fac ou la Fac des arsouilles

Agathe Bank, 2002

Immergée toute une année scolaire au sein de l’université des arts de Corte en Corse, Agathe Bank y interroge plus largement l’enseignement artistique en France, qui concerne aujourd’hui 50 000 étudiants - un bachelier sur cent s’y dirige.

Couvent de la Tourette (Le)

Stan Neumann, Richard Copans, 2002

La dernière grande œuvre de Le Corbusier en France, le couvent de la Tourette, construit entre 1953 et 1960, répondait à un regain de vocations religieuses. Mais, avec Vatican II et mai 68, il traverse une crise majeure et dès 1970, n’accueille plus aucun étudiant. Richard Copans montre que ce lieu, devenu centre de colloques, est celui d’une quête spirituelle.

Auditorium building de Chicago (L’)

Stan Neumann, Richard Copans, 2002

Stan Neumann nous conte l’histoire de l’Auditorium Building de Chicago, construit sur une zone étroite le long d’une rive du Michigan.

Musée juif de Berlin (Le) - Entre les lignes

Stan Neumann, Richard Copans, 2002

En 1988, à Berlin, le Sénat décide de faire construire un musée juif pour succéder à celui fermé pendant la Seconde Guerre mondiale. Le bâtiment, achevé en 1998, ouvre au public et 350 000 personnes viennent voir des salles vides.

Antoine Bonfanti, traces sonores d’une écoute engagée

Suzanne Durand, 2002

Portrait d’Antoine Bonfanti, l’un des chefs opérateurs du son les plus engagés de sa génération, a travaillé avec les plus grands cinéastes, Godard, Resnais, Oury ou encore Chris Marker et André Delvaux.

Lost in la Mancha

Keith Fulon, Louis Pepe, 2001

Un documentaire sur le fiasco du tournage d’un film de Terry Gilliam, Don Quichotte.

Corsaire, le magicien, le voleur et les enfants (Le)

Julie Gavras, 2001

1999-2000 : dans une école primaire de la banlieue lyonnaise, un an en classe de CM1, une CM1 où les enfants découvrent et apprennent le cinéma.

Naissance d’un lieu de travail

Christian Lallier, 2001

Pendant un an et demi, de juin 1997 à janvier 1999, j’ai suivi la construction d’un bâtiment d’entreprise à travers les différentes situations de négociation et de coopération entre les architectes, les salariés de l’entreprise et la coordination des travaux.

Voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain (Un)

Martin Scorsese, 2001

Toute la compétence et la passion de Martin Scorsese pour nous faire (re)découvrir la magie des grands classiques du cinéma italien : De Sica, Rosselini, Fellini, Visconti, Antonioni…un documentaire à voir et à revoir.

Livres du désert (Les)

Eric Pittard, 2001

Il existe en Mauritanie, grand carrefour des caravanes transshariennes, des milliers de manuscrits de droit, d’astronomie, de poésie… datant du Moyen Âge. Les habitants se mobilisent pour protéger, conserver et transmettre ce patrimoine inestimable.

À mi-mots : Erri De Luca

Robert Bober, 2001

Rencontre à Naples, et dans sa maison près de Rome, avec l’écrivain Erri De Luca.

Fespakistes (Les)

Eric Münch, François Kotlarski, 2001

Des personnalités témoignent à l’occasion des éditions 1999 et 2001 du Fespaco, le Festival panafricain de cinéma et de télévision à Ouagadougou au Burkina Faso. Tous livrent leur vision de ce cinéma du continent noir, de ses enjeux humains et politiques, de ses difficultés et de sa soif de liberté.

Qui commande quoi ? 20 ans de commande publique en France

Jean-Paul Fargier, 2001

Pour aborder deux décennies de commande publique en France, les auteurs ont choisi de mettre en avant certaines créations (à Paris, Strasbourg, Avignon, Digne, Hérouville Saint-Clair, Montpellier…), en interrogeant des responsables sur leurs conditions de réalisation ; ils montrent aussi brièvement d’autres œuvres un peu partout en France. Le commentaire pédagogique, qui s’adresse à un petit garçon, fournit définitions et modes d’emploi.

Thermes de pierre (Les)

Stan Neumann, 2001

Présentation d’un bâtiment minimaliste de l’architecte, Peter Zumthor ancré depuis 1996 à Val-les-bains sur les flancs d’une montagne suisse, dans le canton des Grisons. De bassin en bassin, la caméra de Richard Copans observe la richesse des plaisirs offerts aux curistes.

Galleria Umberto I (La)

Stan Neumann, Richard Copans, 2001

Construite à Naples entre 1885 et 1892, la monumentale Galleria Umberto I est un passage couvert animé où il fait bon flâner, travailler et s’amuser. Stan Neumann analyse avec brio l’histoire de sa construction et rend compte de l’imbrication complexe des différents régimes de propriété qui régissent, dans un même espace, des relations conflictuelles entre privé et public.

Athènes ou la question des limites

Sylvain Roumette, 2001

En 2004, Athènes accueille les Jeux olympiques. Trois ans avant le jour J, Yannis Tsiomis, l’architecte pédagogue s’interroge sur la manière de restaurer en continuité avec l’histoire de la ville.

Soviets plus l’électricité (Les)

Nicolas Rey, 2001

En été 1999, Nicolas Rey traverse la Russie d’ouest en est pour se rendre jusqu’à Magadan où l’appelle une chanson de Vissotski et, plus secrètement, la tradition communiste de sa famille.

Danièle Huillet, Jean-Marie Straub, cinéastes

Pedro Costa, 2001

C’est au Fresnoy que Pedro Costa a filmé Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, durant le montage de la troisième version de «  Sicilia  ».

Gabin, gueule d’amour

Michel Viotte, 2001

Michel Viotte compose un document en forme de panégyrique, riche d’extraits de films, d’interviews de Gabin et de personnalités qui l’ont côtoyé. Son approche biographique permet d’appréhender l’évolution et la complexité d’une carrière unique en son genre.

Roberto Rossellini

Carlo Lizzani, 2001

Parce qu’il se déplace dans la Rome d’aujourd’hui comme dans l’œuvre de Rossellini, Carlo Lizzani joue le rôle du guide. Il propose une monographie qui suit chronologiquement la carrière du cinéaste italien.

De François à François

Sylvie Dreyfus, 2001

A travers une lettre de François Mitterrand à François 1er, ce court document fait défiler les métiers, les missions de la BnF , au fil du temps et de l’eau…

Arbres

Marc-Antoine Roudil, Sophie Bruneau, 2001

Filmer un arbre, des arbres, sans vouloir filmer la forêt, en gardant la diversité de chacun comme autant de petites histoires, comme autant de récits singuliers d’un pays où l’arbre et l’homme ne font qu’un, où entre l’homme et l’arbre il n’y a pas de frontière mais une permanence de sujet, une complicité d’égaux.

Casting

Emmanuel Finkiel, 2001

Entre 1994 et 1998, pour la préparation de deux films Mme Jacques sur la Croisette et Voyages, Emmanuel Finkiel organise un casting « sauvage » de non professionnels au sein de la communauté ashkénaze française.

Lettre d’un cinéaste à sa fille

Éric Pauwels, 2000

Lettre d’un cinéaste à sa fille est un film artisanal et libre, un film personnel et ludique sous forme de lettre  ; un film tissé de mille histoires et cousu de différentes textures, un livre d’images où un cinéaste prend position par rapport au cinéma et donne à voir les visages et les histoires qu’il veut partager.

Johan van der Keuken

Thierry Nouel, 2000

D’Amsterdam à Paris, le cinéaste Johan van der Keuken retrace son parcours. 40 années d’un cinéma intime et social, entre engagement et épure. Dans les rues et au travers de rencontres avec d’anciens condisciples de l’IDHEC, le film glisse doucement des interrogations sur l’image aux souvenirs de jeunesse, de la théorie au portrait, de la force des formes à la présence acérée d’un regard.

Horloge universelle : La résistance de Peter Watkins (L’)

Geoff Bowie, 2000

Grâce à la multiplication des chaînes télé et des marchés pour la télévision, le documentaire connaît un essor remarquable. Mais à quel prix ? Le documentariste canadien Geoff Bowie s’interroge sur l’impact des nouvelles normes que la télévision impose mondialement.

Jean Cayrol, Lazare parmi nous

Jean-Luc Alpigiano, Jacques Loiseleux, 2000

Portrait de Jean Cayrol, on a retenu sa collaboration avec Alain Resnais, le commentaire de « Nuit et brouillard » et le scénario de « Muriel » ou le temps d’un retour ainsi que son travail d’éditeur aux Editions du Seuil.

Au-delà du dôme

Patrick Séraudie, 2000

Une jeune architecte passionnée, Laure Lalubie, se voit confier la direction des travaux qui vont durer deux ans. Pas à pas, nous la suivons sur le chantier du dôme de la gare des Bénédictins de Limoges.

Coopérative des Malassis (La)

Bertrand Desormeaux, 2000

Henri Cueco, Lucien Fleury, Jean-Claude Latil, Michel Parré, Gérard Tisserand : cinq voix pour parler d’une tentative rare dans l’histoire de l’art, celle d’une création collective en peinture.

Roissy, des rimes et des échos

Catherine Goupil, 2000

Architecte de l’aéroport Roissy 2, au nord de Paris, Paul Andreu a conçu en plusieurs temps une suite de bâtiments aux formes pures, ensemble qui peut s’agrandir comme un « organisme vivant ». Découverte des nouvelles « péninsules » d’embarquement en sa compagnie.

Parlement européen (Le)

Jean-Marc Gosse, 2000

Entre 1991 et 1998, le groupe Architecture Studio Europe a construit le nouveau Parlement européen à Strasbourg. Martin Robain, architecte associé, témoigne de la dimension symbolique du projet en nous montrant le bâtiment.

Ciné cité Bercy

Anna-Célia Kendall, 2000

Comment intégrer le programme monumental d’un multiplexe de dix-huit salles sur une friche industrielle en pleine reconversion ? L’architecte Denis Valode, responsable de la rénovation du site, nous invite à parcourir les lieux en sa compagnie.

Météor, ligne 14

Thierry Imbert, 2000

La ligne 14, dernière née du métro parisien avec ses rames automatisées et aérodynamiques, traverse la capitale en diagonale, reliant, à son ouverture en 1998, l’église de la Madeleine à la bibliothèque François-Mitterrand.

3, rue de La Duée

Roland Carrière, 2000

Comment habiter l’architecture moderne au quotidien ? Attentif à la question du logement social, Philippe Madec explore les fonctions ordinaires de l’architecture : protéger les habitants et organiser des relations entre eux. Visite du lieu avec l’architecte pédagogue.

Cathédrale d’Evry (La)

Bernard Dubois, 2000

En 1995, Mario Botta réalise la cathédrale de la Résurrection au cœur de la ville nouvelle d’Évry. L’architecte tessinois nous relate les étapes de la construction de ce lieu de culte, tout en observant comment il a évolué depuis.

Cité de la musique et le Conservatoire (La)

Philippe Kimmerling, 2000

Maquette et dessins permettent à l’architecte Christian de Portzamparc de nous faire une lecture pédagogique de la Cité de la musique et du Conservatoire qu’il a achevés en 1995, sur le site des anciens abattoirs parisiens de La Villette.

Palais Omnisports, Paris Bercy (Le)

Thierry Imbert, 2000

Le Palais Omnisports a été construit sur le site des anciens entrepôts de Bercy par les architectes Andrault et Parat en 1983. Pierre Parat évoque les contraintes d’un programme prévoyant un espace évolutif et des équipements flexibles pour l’organisation de compétitions sportives et de spectacles variés.

Hôpital Robert-Debré (L’)

Noël Faltas, 2000

L’architecte Pierre Riboulet retrace la genèse du projet à l’aide de plans et de maquettes et nous convie à une promenade architecturale dans ce lieu de soins. Les témoignages des usagers, équipes médicales et familles de malades, en révèlent l’extrême humanité.

Caserne de CRS à Vélizy (Une)

Thierry Imbert, 2000

La visite guidée de cette caserne de cantonnement de CRS à Vélizy, au sud de Paris, nous est proposée par ses architectes, le Cubain Ricardo Porro et son associé, Renaud de la Noue.

Bâtiment Johnson (Le)

Frédéric Compain, 2000

En 1937-1938, dans le Wisconsin, l’architecte Frank Lloyd Wright entreprend la construction des bâtiments administratifs de l’entreprise Johnson. Frédéric Compain retrace l’histoire de cette commande hors norme.

Shigeru Ban, architecte de l’urgence

Marc Petitjean, 2000

Portrait d’un jeune architecte, Shigeru Ban, inventeur d’un habitat d’urgence destiné à des populations déplacées par la guerre ou par des catastrophes naturelles. De Kobe à Istanbul, Michel Quinejure révèle le parcours de l’architecte japonais, qui témoigne avec ferveur de son désir d’aider les plus démunis.

Delphine Seyrig, portrait d’une comète

Jacqueline Veuve, 2000

À travers ce portrait, Jacqueline Veuve a voulu rendre hommage à Delphine Seyrig, évoquant non seulement la comédienne mythique mais aussi la féministe acharnée et finalement l’amie.

Mon premier French cancan

Valeria Sarmiento, 1999

Laurence a 20 ans. Elle a commencé ses études de danse à 4 ans et demi. Vie sans histoire dans une ville de Provence (Avignon). Un frère et une sœur. Elle aime la danse, mais elle croit savoir qu’elle ne sera jamais une  »grande danseuse  ». Après son bac, elle prend la décision de monter à Paris et malgré tout de gagner sa vie comme danseuse. Elle choisit le Moulin Rouge car, comme elle le dit, «  c’est un capital français  ».

Carlos Fuentes : Un voyage dans le temps

Valeria Sarmiento, 1999

Le 40e anniversaire de la publication du premier roman de Carlos Fuentes est l’occasion de suivre le célèbre auteur dans les lieux qui ont le plus marqué son œuvre.

Sur les Murs… Peintres-poètes de Paris

Yolande Josèphe, 1999

Sur nos murs, dans nos rues, au cœur de notre quotidien s’inscrivent des aventures poétiques et artistiques originales, des démarches créatrices authentiques. Ces créations éphémères font vibrer la ville de couleurs et de messages, ombres magiques des peintres poètes de Paris. Ce documentaire se propose de rencontrer certains de ces créateurs.

Genet à Chatila

Richard Dindo, 1999

Mounia, une jeune femme, part sur les traces de Jean Genet, d’abord à Chatila où elle rencontre des survivants du massacre, puis à Amman et sur les rives du Jourdain, là où il a partagé la vie des Feddayine.

Robert Giraud, le maître d’argot

Patrick Cazals, 1999

C’est sous la houlette de Robert Giraud, solitaire écorché vif, originiaire du Limousin que Robert Doisneau a découvert l’univers pittoresque des Halles et de nombreux bistrots parisiens.

Enfants du siècle (Les)

Diane Kurys, 1999

C’est l’histoire de la passion amoureuse entre George Sand et Alfred de Musset. Ecrivains déjà célèbres quand ils se rencontrent, ils ne croient plus ni l’un ni l’autre à l’amour, et pourtant ils vont vivre une liaison déchirante qui les hantera tout au long de leur vie.

Maisons des sens

Philippe Kimmerling, 1999

Dans les années 1980 à Reims, l’agence BCDE a expérimenté un nouveau type de logement social : des pavillons dédiés aux sens. Dix ans après, deux architectes de l’agence, Anne Reychman et Laurent Debrix, retournent sur les lieux pour voir comment les habitants se sont approprié le concept initial.

Cité des sciences et de l’industrie (La)

Jean-Marc Gosse, 1999

Comment métamorphoser une gigantesque friche industrielle - le bâtiment des abattoirs de La Villette à Paris, achevé en 1964 mais jamais mis en service - en musée scientifique, « le plus grand du monde », le musée national des Sciences, des Techniques et des Industries ? Adrien Fainsilber, lauréat du concours en 1979, explique le projet de transformation, crayon en main.

Gare Saint-Pancras (La)

Stan Neumann, Richard Copans, 1999

Entre 1865 et 1873, à Londres, la Midland Railway fit édifier une gare accompagnée d’un hôtel de voyageurs. Richard Copans complète son analyse par des références aux grands débats architecturaux de l’Angleterre du XIXe siècle.

Renzo Piano, architecte au long cours

Marc Petitjean, 1999

Renzo Piano, architecte star, est à la tête d’un gigantesque atelier qui exporte dans le monde entier, avec le même optimisme technologique, sa passion pour la construction. Il expose démarche et méthodes.

Histoire(s) du cinéma

Jean-Luc Godard, 1999

Citant, juxtaposant, triturant, célébrant le 7e art comme une synthèse des six autres, Godard refait le XXe en un vertigineux rébus.

Projection (La)

Marie Jaoul de Poncheville, 1999

Le cinéaste Abderrahmane Sissako revient à Sokolo, petit village du Mali où il a tourné La vie sur terre, avec le désir de projeter le film pour partager avec les villageois ce moment de cinéma dont ils avaient été les acteurs et dont ils deviendront les spectateurs.

Pierre Bergounioux

Pierre Brody, Marc Netoux, 1998

J’ai écrit Le Chevron en 1996. C’est un livre paru chez Verdier. Il a une forme un peu ramassée. Je voulais fixer un certain nombre de points que j’avais laissés de côté dans des ouvrages un peu plus amples parus chez Gallimard.

Génération Hip-Hop - Le mouv’ des ZUP

Jean-Pierre Thorn, 1998

« Génération Hip Hop ou le Mouv’ des ZUP » nous propulse dans l’univers des banlieues, à travers des groupes de jeunes qui ont fait de la danse urbaine leur moyen d’expression. Le film interroge ce phénomène qui mobilise des dizaines de milliers de participants et contribue, à son niveau, à forger la nouvelle identité française.

Cinéma, une histoire de plans (Le)

Alain Bergala, 1998

Cette série est une approche vivante de cent ans de cinéma à travers la notion de plan.

Ciné colonial. Le Maghreb au regard du cinéma français (Le )

Moktar Ladjimi, Youssef El Ftouh, 1997

Dès que les films Lumière ou Méliès ont révélé les possibilités du cinéma, la France n’a cessé de nourrir sa politique coloniale dans le Maghreb d’une imagerie de propagande, où le manichéisme le disputait aux grandes envolées civilisatrices. À l’appui de cette théorie, Youssef El Ftouh et Moktar Ladjimi convoquent témoins et extraits de films pour retracer une histoire du cinéma colonial français.

Chahine and Co - Cinéma de notre temps -

Jean-Louis Comolli, 1997

Cinéaste phare de l’Égypte, esprit universel, démiurge et résistant : les qualificatifs ne manquent pas pour dire ce que représente Youssef Chahine à l’intérieur comme à l’extérieur de son pays. Le film de Jean-Louis Comolli rend bien compte de ce rôle multiple.

Enfants de la piste (Les)

Patrick Séraudie, 1997

Tous les étés, Nexon, un petit village du Limousin, accueille les stages d’initiation de l’Ecole Nationale du Cirque d’Annie Fratellini.

Mahmoud Darwich, et la terre comme la langue

Simone Bitton, 1997

Portrait du poète palestinien Mahmoud Darwich dont les récitals poétiques, au Caire, à Beyrouth ou à Alger enflamment les foules…

Marcelle Delpastre, à fleur de vie

Patrick Cazals, 1996

Reportage sur l’auteure limousine Marcelle Delpastre.

Comédie-Française ou l’amour joué (La)

Frederick Wiseman, 1996

Délaissant pour la première fois l’observation de la réalité américaine, Frederick Wiseman tourne sa caméra vers la Comédie-Française et filme l’activité de cette célèbre institution dans ses aspects les plus prestigieux comme les plus terre à terre.

A la recherche de Charles R. Bowers

Christophe Coutens, 1996

Auteur de « slapsticks », l’Américain Charles R. Bowers (1889-1946) faillit tomber dans l’oubli. Grâce à Raymond Borde, fondateur de la Cinémathèque de Toulouse, son œuvre fut redécouverte dans les années 1950 chez des forains gitans.

Frontière de nos rêves (La) - Christo et Anani Y.

Gueorgui Balabanov, 1996

Ce film évoque avec pudeur et nostalgie l’histoire des destins croisés de Christo et de son frère Anani, de part et d’autre du rideau de fer : une suite d’allers-retours entre New York et la campagne bulgare où Anani essaie de comprendre pourquoi Christo est parti et pas lui.

Y’a pas de problème ! : fragments de cinémas africains

Laurence Gavron, 1995

À l’occasion du festival de Ouagadougou au Burkina-Faso, le plus grand rassemblement de cinéastes et de cinéphiles du continent africain, la réalisatrice nous invite à découvrir la diversité d’un cinéma qui lutte âprement pour son existence et sa visibilité. Producteurs, acteurs et auteurs de tous horizons témoignent.

Middle of the moment

Nicolas Humbert, Werner Penzel, 1995

Le film est le résultat d’un voyage de deux ns passés avec avec trois groupes de nomades : une compagnie d’artiste de cirque, des nomades touaregs, et le poète américain Robert Lax.

Univers de Jacques Demy (L’)

Agnès Varda, 1995

A la rencontre de Jacques Demy… pour donner envie de voir ou revoir ses films

Couleurs de « Jour de fête »(Les)

Jacques Deschamps, 1995

Ce documentaire raconte la restauration du chef d’œuvre de Jacques Tati, « Jour de fête ».

Et le mot frère et le mot camarade

René Vautier, 1995

Les archives de la Résistance « mises en images » avec textes et poèmes de Max Jacob, Robert Desnos, Vercors, Jacques Decour.

Lucebert, temps et adieux

Johan Van der Keuken, 1994

Fasciné depuis toujours par l’art de Lucebert (1924-1994), l’un des poètes les plus influents de la littérature néerlandaise, également artiste visuel, Johan van der Keuken lui a consacré trois courts métrages en 1962, en 1967 et en 1994. Ce triptyque est réuni en un seul film dont le dernier volet a été tourné dans l’atelier de Lucebert peu après sa mort.

Cent et une nuits (Les)

Agnès Varda, 1994

Monsieur Cinéma est presque centenaire. Ex-acteur, producteur et réalisateur, il croit être le cinéma à lui tout seul et vit dans un château-musée avec son majordome, Firmin.

Esprit Porcelaine (L’)

Patrick Séraudie, 1994

L’Esprit Porcelaine présente un groupe de quatorze créateurs complémentaires qui propose une approche différente et novatrice de la porcelaine de Limoges.

Georges Delerue

Jean-Louis Comolli, 1994

Cet hommage à Georges Delerue est composé de témoignages de réalisateurs qui ont choisi sa musique pour leurs films, et d’extraits du « Mépris », « Tirez sur le pianiste », « Les Deux Anglaises et le continent », « Love »…

Ombres et lumière

Omar Amiralay, Mohamed Malas, Oussama Mohammad, 1994

Nazih Chahbandar, en 1947, installe un studio de cinéma équipé de matériels presque tous de sa fabrication. Inventif et passionné, il a produit et réalisé le premier film parlant syrien, Ombres et lumière.

Au bord du lac

Patrick Bokanowski, 1993

Métamorphoses au bord d’un lac. Grâce à une caméra aménagée, le réalisateur explore les perspectives au bord d’un lac.

Jardin d’Auteurs

Patrick Séraudie, Michel Toutain, 1993

Une série de six films sur six parcs du Limousin évoqués dans la littérature.

Slon-Tango

Chris Marker, 1993

Un éléphant danse le tango, la scène se déroule à Ljubljana (alors en Yougoslavie).

Cinéphile et le Village (Le) : Entretien sur la télévision avec Serge Daney

Pascal Kané, 1993

Serge Daney parle de la télévision en France, du rôle social qu’elle joue et de celui qu’elle pourrait jouer, de sa capacité d’accueillir, voire d’intégrer l’« autre » à un système de valeurs dont elle est encore – malgré tout – dépositaire.

Damned Daney 2

Bernard Mantelli, 1993

Dernier volet d’une collection autour de Serge Daney : Ce que dit Daney sur le rapport cinéma-télévision, puis sur la télévision, est l’objet-même de ce film.

Propos d’un passeur : Serge Daney

Philippe Roger, 1993

A partir de quatre films (« Un Roi à New York », « D day to Berlin », « Une Sale Histoire », « La Chambre verte »), Serge Daney parle de cinéma. A la fois générale et concrète, sa pensée s’exprime librement, lumineusement. Plaisir rare de voir ‘en direct’ une intelligence au travail.

Salzbourg, une utopie

Andy Sommer, 1992

Dés 1917 dans une Europe en ruine, des artistes et intellectuels ont choisi Salzbourg comme lieu pour créer un festival dédié au théâtre et à l’opéra, afin d’exorciser les nationalismes exacerbés et de reconstituer une Europe unie.

Les demoiselles ont eu 25 ans

Agnès Varda, 1992

En 1992, la Ville a fait une grande fête pour célébrer les 25 ans des Demoiselles. Le souvenir du bonheur, c’est peut-être encore du bonheur.

Visiting Jonas Mekas

Dominique Dubosc, 1992

Le réalisateur de cette ‘visite à Jonas Mekas’, dans une démarche mimétique de celle du grand documentariste, livre des notes et fragments de leurs rencontres entre 1991 et 1992 à New York.

Barton Fink

Joel Coen, Ethan Coen, 1991

New York 1941. Barton Fink, jeune dramaturge, rencontre le succès grâce à un roman populaire. Hollywood s’intéresse à lui et Wallace Beery le charge d’écrire des scénarios sur le monde des lutteurs. Fink va découvrir les mystères d’Hollywood, l’angoisse de la page blanche et un étrange voisin qui lui révélera quelques secrets sur l’art de l’existence…

Théorie des ensembles

Chris Marker, 1991

La Théorie des ensembles est un conte. Comment classer les animaux de l’Arche de Noé ? Le problème philosophique est raconté aux enfants et nous amène jusqu’au « déluge des mathématiques ».

Naissance d’un hôpital

Jean-Louis Comolli, 1991

En 1980, l’Assistance publique lance un appel d’offre pour la construction d’un hôpital pédiatrique dans le nord de Paris. Le film suit l’un des architectes retenus pour concourir, Pierre Riboulet, dans l’intimité du lent processus de création dont émergera le projet lauréat.

Damned Daney 1

Bernard Mantelli, 1991

Rencontre avec Serge Daney portée par le désir d’écouter celui qui reste pour nous l’un des rares encore, à savoir éclairer les images et les sons avec lesquels nous avons vécu (cinéma), vivons (télévision) et vivront (les machines).

Il est un cinéma enchanteur

Patrick Cazals, 1990

Le cinéma géorgien est d’une étrange justesse et vérité sur les thèmes de la condition humaine et de l’humour nécessaire à chacun pour survivre dans une société hostile. Quels sont les secrets de cette réussite et saura-t-il à présent traverser l’incessante crise politique géorgienne  ?

Close up

Abbas Kiarostami, 1990

Cinéphile obsessionnel et sans emploi, Hossein Sabzian se fait passer pour le célèbre cinéaste Mohsen Makhmalbaf à qui il ressemble. Il s’insinue dans une famille iranienne bourgeoise. Une fois démasqué, l’homme est traîné devant la justice pour escroquerie. Apprenant ce fait divers, le réalisateur Abbas Kiarostami s’empresse de réunir une équipe de tournage afin de reconstituer les faits et de filmer le procès de Sabzian.

De Hollywood à Tamanrasset

Mahmoud Zemmouri, 1990

Dans une bourgade a la périphérie d’Alger la blanche les habitants insatisfaits de leur vie se prennent pour les héros de leurs feuilletons télévises favoris. C’est ainsi que JR, Sue Ellen, Rambo et autre Colombo prennent possession des corps et esprits d’un petit monde de somnambules qui se lancent à la poursuite du crime en une cascade de péripéties.

Belep danse autour de la Terre (1990, 52’)

Jean-Louis Comolli, 1990

Le maire de Belep parle de son attachement à sa terre et à sa culture. Comment cette dernière donne sens aux danses, à la terre, à la vie sociale et aux revendications du peuple kanak qui veut faire reconnaître ses droits.

Ville Louvre (La)

Nicolas Philibert, 1990

À quoi ressemble le Louvre quand le public n’y est pas  ? Pour la première fois, un grand musée dévoile ses coulisses à une équipe de cinéma.

Bestiaire

Chris Marker, 1990

Petit Bestiaire de quelques animaux remarquables glanés par Chris Marker au cours de ses voyages.

Trésor des poubelles (Le)

Samba Félix NDiaye, 1989

Série de cinq documentaires montrant l’habileté des artisans à créer des œuvres d’art à partir des matériaux les plus simples.

Ce qui me meut

Cédric Klapisch, 1989

Les débuts mouvementés de l’image animée à travers les travaux d’Etienne-Jules Marey. Un hommage malicieux qui s’appuie sur de fausses archives et un commentaire fantaisiste

Grèce, 12 mots ou l’Héritage de la chouette

Chris Marker, 1989

Douze mots de racine grecque que Chris Marker décortique afin de mieux appréhender l’héritage qu’a eu la Grèce antique sur le monde moderne.

Tokyo days

Chris Marker, 1988

Promenade nonchalante dans les rues de Tokyo en compagnie d’Arielle Dombasle, des musiciens du Dimanche, des dames-vendeuses…

Marcelle, parole

Patrick Cazals, 1986

Ce film avec l’écrivain Marcelle Delpastre tente de traduire en cinémascope son travail littéraire et ses émotions très liés à sa ruralité et à son environnement.

Bombardement de Sakiet (Bloc-notes de François Mauriac)

Marcel Teulade, 1986

Henri VIRLOJEUX lit des articles du « Bloc-notes » écrits entre février et mars 1958 consacrés à la politique menée par le président du conseil Félix GAILLARD en Afrique du Nord et plus particulièrement dans le conflit algérien.

T’as de beaux escaliers, tu sais !

Agnès Varda, 1986

Comment, en 150 secondes, rendre hommage à la Cinémathèque Française l’année de ses 50 ans, sinon en filmant les 50 marches qui montent vers le Musée du cinéma et descendent vers la salle obscure où sont projetés des chefs d’œuvres aux escaliers célèbres !

Mémoires pour Simone

Chris Marker, 1986

Portrait-hommage de Simone Signoret, réalisé à travers extraits et interviews de l’actrice et amie de Chris Marker pour le festival de Cannes de 1986.

A Dream From the Bath

Marc Karlin, 1985

Ce film est une réponse à la loi sur le cinéma de 1985, qui fit du Royaume-Uni le seul pays industrialisé ne donnant aucune subvention d’État au cinéma. Karlin interroge le rôle du cinéma dans la structuration de notre sentiment d’appartenance et d’identité nationale, et la nécessité d’un cinéma diversifié, dégagé des stéréotypes nationaux

Dîtes cariatides (Les)

Agnès Varda, 1984

L’inventaire par Agnès des femmes en pierre qui soutiennent, nues, des portes et des balcons à Paris.

Mille milliards de dollars

Henri Verneuil, 1982

Paul Kerjean dénonce dans les colonnes de La Tribune, le journal pour lequel il travaille, un homme politique corrompu. Ne supportant pas ces accusations, le politicien, innocent, se suicide. Kerjean, pris de remords, approfondit ses recherches et découvre que les services secrets américains sont impliqués dans l’affaire…

Running Fence

Albert Maysles, David Maysles, Charlotte Zwerin, 1978

« Running Fence » célèbre un projet visionnaire de Christo et Jeanne-Claude : un ruban de toile de nylon blanc de 200 000 mètres carrés qui s’étend sur 40 kilomètres entre le Pacifique et la Californie. Le film relate la longue lutte (de plus de quatre ans) menée par le couple d’artistes pour donner vie à ce projet au coût faramineux (trois millions de dollars).

Toto, Antonio de Curtis

Jean-Louis Comolli, 1978

Ce film réjouira les fans de Toto et fera découvrir le grand acteur comique italien à ceux qui ne le connaissent pas. Ce long-métrage est, en effet, composé principalement de larges extraits des films dans lesquels il a joué de 1937 à 1967.

Molière

Ariane Mnouchkine, 1978

Première époque du film d’Ariane Mnouchkine qui reconstitue la vie de Molière et l’épopée d’une troupe théâtrale au XVIIème siècle avec les comédiens du théâtre du Soleil.

Sartre par lui-même (2ème partie)

Alexandre Astruc, Michel Contat, 1976

Dans ce film, tourné en 1972 et projeté en deux parties dans les salles de cinéma à partir de 1976, Sartre a accepté d’être filmé chez lui, dans son bureau, en compagnie de Simone de Beauvoir.

Un homme qui dort

Bernard Queysanne, Georges Perec, 1974

Un étudiant remet en cause toutes ses activités et tous ses projets et se plonge volontairement dans une sorte d’hibernation

Solitude du chanteur de fond (La)

Chris Marker, 1974

Portrait d’Yves Montand à travers la préparation « à l’américaine » d’un one man show donné par l’artiste au bénéfice des réfugiés chiliens.

Société du spectacle (La)

Guy Debord, 1973

Ce film, selon la théorie du détournement développée par les situationnistes, se compose d’extraits d’autres œuvres mis en lien avec certains passages du livre du même nom, lus par Guy debord

Nuit américaine (La)

François Truffaut, 1973

Splendeurs et misères d’une équipe de tournage aux studios de la Victorine à Nice le temps de la conception d’un film.

Festival panafricain d’Alger (Le)

William Klein, 1972

Documentaire sur le festival culturel panafricain à Alger en 1969.

Kateb Yacine, écrivain public (Émission : Un Certain regard)

Isidro Romero, 1971

Charles Haroche et Isidro Romero ont rencontré l’écrivain algérien Kateb Yacine lors d’un passage à Paris en 1971. Ils évoquent avec lui sa vie et son œuvre littéraire. «  Kateb  », en arabe, veut dire écrivain, et selon la tradition, écrivain public, poète anonyme.

46 jours qui précédèrent la mort de Françoise Guiniou (Les)

Christian Boltanski, 1971

Essai de reconstitution des derniers jours d’une jeune femme menacée d’expropriation, qui décide de se cloîtrer dans son appartement avec ses deux enfants, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Train en marche (Le)

Chris Marker, 1971

Portrait d’Alexandre Medvedkine et de son expérience ciné-train transformé en unité de production mobile pour filmer les problèmes de la révolution Russe et du développement économique en 1930.

Trente-six, c’était aussi…

Gérard Poitou, 1970

Des images d’archives et des photos en noir et blanc retracent l’année 1936, à travers les vedettes du music-hall, la mode, les affiches de publicité en couleur et les premiers congés payés.

On vous parle de Paris : Maspero. Les mots ont un sens.

Chris Marker, 1970

Portrait de l’éditeur, écrivain, voyageur engagé François Maspéro.

Mots ont un sens (Les)

Chris Marker, 1970

Portrait de François Maspéro, libraire et éditeur engagé à gauche, symbole et bouc émissaire de 68. Produit par SLON et conçu par Chris Marker, On vous parle… est un magazine de contre-information diffusé dans les circuits parallèles.

Lettre à mon ami Pol Cèbe

Michel Desrois, 1970

Où le ruban d’une autoroute se met à enregistrer les pensées.

Sept jours ailleurs

Marin Karmitz, 1969

Un jeune compositeur, Jacques, étouffe dans son milieu social et familial. Il voudrait partir, recommencer sa vie ailleurs… Avec une troupe de ballets, Jacques part en tournée en province. Il rencontre une danseuse, Catherine, avec qui il entrevoit une possibilité de retrouver le bonheur. Mais la tournée se termine… C’est une « brève rencontre ».

Ce n’est qu’un début, continuons le combat

Claudia Von Alemann, 1968

C’est un documentaire sur “le film comme arme dans la lutte politique après la révolution de mai 68 en France”. Une véritable réflexion sur le cinéma en 1968.

Jean-Luc Godard et François Truffaut vous parlent

Anonyme, 1968

Épisode sous-estimé du grand film de 68, « l’Affaire » de la Cinémathèque Française servit pourtant de « répétition générale » et de déclencheur à la mobilisation des gens du cinéma en Mai 68.

Direction d’acteur par Jean Renoir (La)

Gisèle Braunberger, 1968

Gisèle Braunberger (qui signe aussi la réalisation) se prête ici à un exercice : celui de la direction d’un acteur par Jean Renoir.

Loin du vietnam

Collectif : Jean-Luc Godard, Joris Ivens, William Klein, Claude Lelouch, Chris Marker, Alain Resnais, 1967

1967, un groupe de cinéastes décide d’affirmer son soutien au peuple vietnamien en lutte contre les USA, le but n’étant pas de réaliser un documentaire sur le Vietnam, mais d’ouvrir une réflexion sur cette guerre impérialiste.

Exposition 1900

Marc Allégret, 1966

Présentation de l’Exposition Universelle de Paris en 1900, avec des images d’époque, pour la plupart tournées par les opérateurs des frères Lumière.

Rotterdam Europoort

Joris Ivens, 1966

Un film sur le plus grand port du monde réalisé avec un format hybride.

Jean Renoir le patron

Jacques Rivette, 1966

Sur les bords de la Marne, en 1966, Jean Renoir et Michel Simon dialoguent autour de la direction d’acteurs. Cette émission est la deuxième d’un tryptique consacré par Jacques Rivette au grand cinéaste.

Pasolini l’enragé

Jean-André Fieschi, André S. Labarthe, 1966

Documentaire réalisé pour la série de Jeanine Bazin et André S. Labarthe : Cinéastes de notre temps. Alors ? Monsieur Pasolini, pourquoi le cinéma ?

Méthode I

Mario Ruspoli, 1963

La radiotélévision française se met à l’heure des techniques du cinéma direct avec Mario Ruspoli qui entraîne avec lui, en 1962, des techniciens les futurs grands opérateurs et ingénieurs du son.

Petit chapiteau (Le)

Joris Ivens, 1963

Le petit chapiteau, c’est le regard attendri d’un poète sur « le plus petit cirque du monde » et son public d’enfants.

Kateb Yacine, l’amour et la révolution

Kamal Dehane, 1960

Kateb Yacine, écrivain et poète algérien d’origine berbère, instruit dans la langue du colonisateur, considérait la langue française comme « le butin de guerre » des algériens. « la Francophonie est une machine politique néo-coloniale qui ne fait que perpétuer notre aliénation, mais l’usage de la langue française ne signifie pas qu’on soit l’agent d’une puissance étrangère et j’écris en français pour dire aux français que je ne suis pas français » déclarait-il en 1960. Ce film reste l’archive principale sur ce personnage lumineux dont l’œuvre traduit la quête d’identité d’un pays aux multiples cultures et les aspirations de son peuple

Chronique d’un été

Jean Rouch, Edgar Morin, 1960

Etes-vous heureux  ? Edgar Morin et Jean Rouch interviewent la france des années 1960. Le film est également un questionnement sur le cinéma.

Architecte maudit (L’) - Claude-Nicolas Ledoux

Pierre Kast, 1954

La carrière et l’oeuvre de Claude- Nicolas Ledoux, architecte du XVIIIe siècle. Ce document étonnant révèle un créateur visionnaire et utopiste.

Opération béton

Jean-Luc Godard, 1954

Pour la construction du plus haut barrage hydroélectrique du monde, des engins transforment la roche de la montagne en béton. Le premier film de Jean-Luc Godard.

Bas les masques

Richard Brooks, 1952

Le rédacteur en chef du journal The Day tente de lutter contre les combinaisons des actionnaires qui veulent vendre leur journal à leur concurrent. Il entreprend une campagne contre un gangster de la politique…

Grand Méliès (Le)

Georges Franju, 1952

« Ce film est plus un hommage qu’une simple biographie. On sent derrière chaque image la tendresse, l’émotion du cinéaste qui se souvient du premier enchanteur du cinéma.

Avec André Gide

Marc Allégret, 1951

Film de montage réalisé par le cinéaste Marc Allégret, intime d’André Gide, un an après la mort de l’écrivain.

Assassins d’eau douce

Jean Painlevé, 1945

Découverte d’un monde parallèle au nôtre, dans les étangs où tout semble tranquille et donne, sous les nénuphars, l’apparence de la sérénité. Jean Painlevé donne une vision fantastique et cruelle d’un univers où chacun ne peut survivre qu’au détriment d’un autre.

Naissance du cinéma

Roger Leenhardt, 1945

Roger Leenhardt rend hommage à tous les inventeurs du cinéma en présentant les premières recherches qui vont aboutir à l’invention de la caméra d’Edison et des Frères Lumière : expériences de laboratoire, lanterne magique, baraques foraines, théâtre optique de Reynaud, études de mouvements de Marey et Muybridge…

Cinéma au service de l’histoire (Le)

Germaine Dulac, 1935

Montage d’images d’actualité de la période 1905-1935 projetées au cinéma, receueillies par Germaine Dulac.

Nous batissons

Joris Ivens, 1930

Plans d’ensemble de constructions modernes, Une oeuvre muette, simple et méthodique qui dévoile tout le talent de Joris Ivens.

Natation par Jean Taris (La )

Jean Vigo, 1930

Jean Taris, champion de natation, donne ici une souriante leçon aux néophytes à qui s’adresse ce film de commande.

Caméraman (Le)

Edward Sedgwick, 1928

Les mille et un gags provoqués par un cameraman enthousiaste mais maladroit.

Pont (Le)

Joris Ivens, 1928

Un pont ; quelque part en Hollande. En fait, pas n’importe quel pont ; certainement une construction récente de l’époque, filmée sous tous ses angles, sous toutes ses coutures…

Grass : A Nation’s Battle for Life

Merian Cooper, Ernest Shoedsack, 1925

Au cours d’une expédition en Turquie et en Iran, les cinéastes Cooper et Schoedsack, futurs réalisateurs de Chang et King Kong, et la journaliste Marguerite Harrison suivent à travers déserts et montagnes d’Anatolie la transhumance annuelle de la tribu des Bakhtiari vers de nouveaux pâturages.

Manhatta

Paul Strand, Charles Sheeler, 1921

Documentaire impressionniste sur New York.

Journal d’un vidéaste

Thierry Nouel, 2007-2010

Au milieu du flux d’images qui nous submerge comment tenir un journal filmé ? C’est le pari de Thierry Nouel, qui nous emmène alors d’Hollywood à Tchernobyl, d’Amsterdam au Tsunami.

Mémoires d’un ouragan

Jean-Luc Chevé

Focus sur le paradoxe médiatique lié à la catastrophe causée par l’ouragan qui a touché les côtes bretonnes en 1987, totalement ignorée par les medias, qui ne traitaient que du lundi noir de Wall Street.

Forza Bastia 78 : L’ Île en fête

Jacques Tati, Sophie Tatischeff, 1978-2001

Lors de son séjour en Corse en avril 1978, Tati filma les joyeux préparatifs du match de football qui allait opposer le club de Bastia à celui du PSV Eindhoven, Hollandais. Le film demeura sous forme de rushes jusqu’en 2000.

Gens du Pô

Michelangelo Antonioni, 1943-47

Rédacteur de la revue Cinéma, assistant de Marcel Carné pour Les Visiteurs du soir, auteur » proses d’art « , Antonioni vient d’avoir 30 ans quand l’Istituto Luce lui donne les moyens de réaliser son premier film, dans sa région natale : la basse vallée du Pô.