Dean Tavoularis, le magicien d’Hollywood

Un film de Clara Kuperberg, Robert Kuperberg

 2003  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

Producteur :
Program 33 (33 rue Trousseau, 75011 Paris, Tél : 01 48 07 33 33, @ : hello@program33.com)
Distributeur :
Images de la culture (CNC) (291 boulevard Raspail, 75014 Paris, Tél : 01 44 34 34 40, Fax : 01 44 34 37 25, @ : idc@cnc.fr)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

Cité au générique de plus de trente films – la plupart de ceux de Francis Ford Coppola, « Bonnie and Clyde » (1966) d’Arthur Penn, « La Neuvième Porte » (1999) de Roman Polanski – Dean Tavoularis est l’un des « production designers » les plus courus d’Hollywood. À partir de sa carrière, Clara et Robert Kuperberg s’emploient à définir ce qu’englobe aujourd’hui cette profession. Extraits de films et témoignages de collaborateurs complètent ce portrait.

Coordonnant tout ce qui concerne l’esthétique du film - décors, costumes et accessoires - Dean Tavoularis est un démiurge. Décrit par Coppola comme un homme talentueux et raffiné, il peut en effet dupliquer, à la demande, le temple d’Angkor Vat pour « Apocalypse Now » (1979) ou partir d’une vision mentale pour construire le Las Vegas très stylisé de « Coup de Cœur » (1982). Ce décor baroque, fait d’espaces superposés, d’ascenseurs pivotants et de portes dérobées, répondait aux exigences de la mise en scène, dont le plan-séquence était le principe. Dean Tavoularis influe même sur les effets spéciaux. En témoigne la séquence de « Zabriskie Point » (1970) d’Antonioni, dans laquelle explose une maison nichée dans la montagne.

Dean Tavoularis révèle qu’ils ont filmé l’explosion du réfrigérateur avec une caméra de la NASA tournant à mille images/s. S’il arrive qu’un tour de magie perde son charme une fois son mécanisme découvert, il n’en est rien avec ce documentaire !

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :