Musique

in Créations artistiques, cinéma…

Sentiers du chemin : Arts plastiquesCréation vidéo – Musique – PhotoThéâtreArt numérique

Films dans la base

Karajan dirige la Symphonie n°5 de Beethoven

Henri-Georges Clouzot, 2170

Henri-Georges Clouzot filme l’Orchestre philharmonique de Berlin interprétant la Symphonie n° 5 de Beethoven sous la baguette de Karajan.

Black Indians

Jo Béranger, Edith Patrouilleau, Hugues Poulain, 2018

À la Nouvelle-Orléans, cette ville unique aux États-Unis en raison de son histoire singulière avec les esclaves, vibrante de jazz et de funk, la transmission de la culture africaine se perpétue depuis trois siècles par des formes à la fois artistiques et spirituelles, sociologiques et politiques. Parmi ces formes d’expression, la Nouvelle-Orléans compte un joyau, une perle rare, les tribus de “Black Indians”, la rencontre artistique, musicale et spirituelle entre les noirs et les Amérindiens. Un film vibrant de passion, de spiritualité, de musique tribale et de beauté.

Chanson politique de Colette Magny (La)

Yves-Marie Mahé, 2017

Colette Magny a, très tôt, refusé la carrière dans le show-business que sa voix lui offrait. Elle choisit l’engagement politique et la recherche musicale. Blues, free jazz, collage, anti-poésie, voix parlée, chanson-enquête, musique contemporaine…

Droit devant

Marie Clements, 2017

Ce documentaire musical rattache un moment charnière de l’histoire des droits civils au Canada - les origines du nationalisme autochtone vers 1930 - au souffle puissant qui anime aujourd’hui le militantisme des Premières Nations. Magnifiquement filmées et présentées par un groupe de chanteurs et de musiciens canadiens parmi les plus talentueux, les séquences musicales originales du film relient harmonieusement le passé et le présent, portées par la ferveur des voix, du blues, du rock et des rythmes traditionnels.

Songs for Madagascar

Cesar Paes, 2017

Six des plus grands noms de la musique malgache s’unissent pour défendre les ressources naturelles de leur île, un voyage au cœur de la création musicale pour parler d’environnement.

Ballade d’Abdoul (La)

Anna Moïseenko, 2016

Abdoul, originaire du Tadjikistan, est venu travailler à Moscou pour envoyer de l’argent à sa famille restée dans son village natal, perdu dans les montagnes du Pamir. Mais Abdoul est avant tout chanteur. Il reprend des chants traditionnels du Pamir et conte à travers eux les épisodes parfois difficiles de sa vie à Moscou. Une ballade poétique d’un Ulysse d’aujourd’hui.

Music of strangers (The)

Morgan Neville, 2016

Avec humour, tendresse et émotion, ce documentaire nous raconte l’histoire de personnes exceptionnelles de talent, d’humilité et de générosité, des musiciens prodigieux venus du monde entier et rassemblés à l’initiative de Yo-Yo Ma.

RUMBLE: The Indians who Rocked the World

Catherine Bainbridge, Alfonso Maiorana (co-réalisateur), 2016

RUMBLE est un long métrage documentaire retraçant le rôle joué par les Autochtones dans l’histoire de la musique populaire.

Derniers démons du blues (Les)

Daniel Cross, 2016

Un voyage musical qui nous emmène à travers les bayous de la Louisiane, les juke-joints du delta du Mississippi, et les barbecues organisés au clair de lune dans les collines du nord. Une visite aux derniers monstres sacrés du blues qui vivent dans le sud profond et continuent de chanter, à quatre-vingts ans passés, au cours des tournées du Chitlin’ Circuit.

Sur quel pied danser

Paul Calori, Kostia Testut, 2016

Alors que Julie pense décrocher un CDI dans une fabrique d’escarpins de luxe, un plan social vient chambouler ses rêves de stabilité : entre lutter aux côtés d’ouvrières frondeuses ou bien faire profil bas, la jeune femme ne sait sur quel pied danser. Mais quand Samy, un camionneur aussi roublard que charmeur, vient prêter main forte au combat, ce n’est déjà plus la même chanson… Une comédie sociale et musicale…

What happened, Miss Simone ?

Liz Garbus, 2015

L’histoire de la chanteuse de légende Nina Simone, mêlant des enregistrements jamais diffusés à de rares images d’archives, le tout bercé par ses plus grands succès.

Little Bob, Rockin’ Class Hero

Gilbert Carsoux, Laurent Jézéquel, 2015

Un rockumentaire sur Little Bob, héros populaire et rocker mythique. Il y a 50 ans Roberto Piazza, ouvrier immigré italien, commençait à jouer du rock en France… Aujourd’hui il est toujours là, devenu un mythe vivant. I

Sonita

Rokhsareh Ghaem Maghami, 2015

Sonita a 18 ans. Originaire d’Afghanistan, sans-papiers et illégale en Iran, elle vit dans la banlieue pauvre de Téhéran avec sa sœur et sa nièce. Téméraire et passionnée, Sonita se bat pour vivre sa vie comme elle l’entend et faire carrière dans le rap. Son rêve se confronte aux nombreux obstacles qu’elle rencontre en Iran et au sein de sa famille restée en Afghanistan. Celle-ci, sous l’impulsion de sa propre mère, envisage de vendre Sonita pour 9000$ à un homme qu’elle n’a jamais rencontré.

Jolie vallée (Une)

Gaël Lépingle, 2015

Un village dans la Tarn, l’été. Ils travaillent dans des bureaux ou en usine, sont médecins, enseignants ou retraités. Ils se réunissent pour raconter ensemble une histoire, et pour la chanter. Les chansons contaminent la vie quotidienne, s’installent dans le paysage…

Que ta volonté soit fête

Johanna Turpeau, 2015

Le charmant festival «  Musicalarue  », à Luxey, dans les Landes, est né en 1990. À travers les souvenirs des protagonistes, des années 50 à aujourd’hui, nous découvrirons la destinée de ce rassemblement atypique et la réussite durable d’un projet culturel en milieu rural.

As minas do rap

Juliana Vicente, 2015

Les femmes ont tardé à investir le monde du rap. Le film donne la parole à des femmes du hip-hop brésilien reconnues comme Negra Li, MC Gra et Karol Conká, bordant l’historique féminin du mouvement.

Harmonies

Eurydice Calméjane, 2015

Laura, chanteuse lyrique, a perdu sa voix. Elle rencontre Lorenzo, un comédien sourd qui s’exprime en langue des signes. Le film nous emmène à la croisée de deux mondes, là où la rencontre se dessine par la musique des mains.

Sumé, Le Son d’une Révolution

Silis Høegh Inuk, 2014

Sumé fut le premier groupe rock à chanter en groenlandais. Ses chansons politiques dénonçaient les injustices sociales au Groenland et les textes poétiques du charismatique Malik ont inspiré aux auditeurs l’envie d’utiliser leur langue maternelle marginalisée et de devenir politiquement actifs. Les chansons de Sumé sont devenues la bande-originale des premières protestations de jeunes Groenlandais contre l’administration danoise et en faveur de l’autonomie.

Royal orchestra

Heddy Honigmann, 2014

Pour célébrer son 125e anniversaire, le prestigieux Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam part en tournée à travers le monde. Heddy Honigmann suit les virtuoses à Buenos Aires, Soweto et Saint-Pétersbourg. Elle nous fait partager leur quotidien loin de leurs familles et leur communion avec le public  ; elle part également à la rencontre des auditeurs et spectateurs, réunis par la même passion pour la musique.

Gangbé !

Arnaud Robert, 2014

Ce documentaire décrit les aventures d’un groupe de musique béninois - l’irrésistible Gangbé Brass Band - sur la route de Lagos, pour jouer au Shrine, un club symbolique de l’Afrobeat, créé par le légendaire Fela Kuti. Un voyage en Afrique contemporaine qui se réinvente à chaque morceau d’improvisation.

Dominguinhos

Eduardo Nazarian, Joaquim Castro, Mariana Aydar, 2014

Portrait du légendaire compositeur, accordéoniste et interprète. Au gré de séquences d’archives et d’entretiens récents, découverte d’un musicien généreux et authentique, reconnu comme l’un des plus grands interprètes de la Musique Populaire Brésilienne.

Titubanda

Barbara Vey, 2014

Dans les rues de Rome, on peut souvent croiser la Titubanda, une fanfare constituée d’amateurs de tous âges, originaires de tous les coins d’Italie, de toutes professions… Dans cette fanfare autogérée, où les morceaux engagés côtoient les airs plus légers, les musiciens jouent, donnent leur avis sur l’Italie d’aujourd’hui, résistent au décret qui voudrait leur interdire de jouer dans les rues le 1 er mai. Un engagement poétique et politique. Parce que la rue est aussi festive et joyeuse, place à la fanfare  !

No land’s song

Ayat Najafi, 2014

En Iran, depuis la révolution islamique de 1979, le régime interdit aux femmes le droit de chanter en public si elles le font en solo et devant des hommes. L’auteure-compositrice Sara Najafi tient à changer les choses.

Koukan Kourcia, les médiatrices

Sani Elhadj Magori, 2014

La voix magique de la chanteuse nigérienne Zabaya Hussey est capable d’envoûter les âmes. Deux années après les émeutes qui ont déchiré son village, le réalisateur lui demande de l’aider à organiser un concert pour apaiser les rivalités. Ils partent alors sur les routes afin de convaincre la nouvelle génération de chanteuses de participer à cet appel à la paix.

Intore

Éric Kabera, 2014

Ce documentaire offre un regard sur la façon dont le Rwanda survit à son passé tragique en reconstruisant son identité autour de la musique, la danse, et la résilience de la nouvelle génération.

Chante ton bac d’abord

David André, 2013

Documentaire social, film musical, Chante ton bac d’abord raconte l’histoire tumultueuse et poétique d’une «  bande  » de copains de dix-sept ans. Imaginées par les adolescents, mises en musique, en paroles et en images par l’équipe du film, les chansons font basculer le propos réaliste du film dans la magie, dans l’humour et dans le rêve…

Avec presque rien…

Nantenaina Lova, 2013

Derrière sa caméra, le réalisateur pose un regard sans condescendance sur ses compatriotes de Madagascar, ceux qui, avec leurs forces et leur âme comme seules ressources, créent des objets, de la musique ou de grands discours.

Victor Jara, n°2547

Elvira Diaz, 2013

Au Chili, quelques jours après le coup d’état du 11 septembre 1973, le jeune fonctionnaire Hector Herrera se retrouve face au corps du célèbre chanteur engagé, Victor Jara. Refusant de voir ce corps disparaître comme les autres, il parvient, au péril de sa vie, à l’enterrer légalement. Après 40 ans d’exil en France, Hector sort de son silence et revient sur les étapes de cet acte de désobéissance.

Betty’s blues

Rémi Vandenitte, 2013

Un jeune guitariste tente sa chance dans un vieux bar de blues de Louisiane. Il évoque la légende de Blind Boogie Jones, dans la Nouvelle Orléans des années 1920, une histoire d’amour et de vengeance…

What a fuck am i doing on this battlefield

Nicolas Peltier, Julien Fezans, 2012

Ce film tente de rendre compte de l’univers sombre et torturé du musicien Matt Elliott, également connu pour ses travaux au sein de la formation Third Eye Foundation. C’est au travers de ses expériences humaines et musicales, que nous découvrons un homme révolté et lucide, en constante observation, qui n’est pas effrayé de donner ses opinions sur notre société contemporaine.

Il est minuit, Paris s’éveille

Yves Jeuland, 2012

Gréco, Brel, Barbara, Ferré… le réalisateur rend vie aux cabarets de la rive gauche où tous ces artistes ont débuté leur carrière, juste après la guerre.

El Gusto

Safinez Bousbia, 2012

El Gusto, raconte avec émotion et… bonne humeur comment la musique a réuni ceux que l’Histoire a séparés il y a 50 ans, au cœur de la Casbah d’Alger.

Noces

Philippe Béziat, 2011

Charles Ferdinand Ramuz écrit Souvenirs sur Igor Stravinsky quelques années après leur collaboration sur Les Noces, en Suisse en 1916. De nos jours, sur les berges du Lac Léman, une comédienne et une chef d’orchestre se retrouvent pour répéter Les Noces. Entre les souvenirs d’une collaboration unique et le travail de deux artistes confrontés aujourd’hui à la création d’un chef d’œuvre de la musique moderne, Noces raconte la force d’une amitié musicale.

Nos jours, absolument, doivent être illuminés

Jean-Gabriel Périot, 2011

Le 28 mai 2011, des détenus chantent depuis l’intérieur de la maison d’arrêt d’Orléans pour le public venu les écouter de l’autre côté du mur.

Kinshasa symphony

Claus Wischmann, Martin Baer, 2010

Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo est la troisième plus grande ville d’Afrique. Presque dix millions de personnes vivent ici et et comptent parmi les habitants les plus pauvres de la planète. Kinshasa est le siège du seul et unique orchestre symphonique d’Afrique centrale - L’Orchestre Symphonique Kimbanguiste. Kinshasa Symphony est un film sur le Congo, sur les habitants de Kinshasa et sur la musique.

Ricercar

Henry Colomer, 2010

Pendant huit mois, Henry Colomer a filmé le travail de deux facteurs de clavecins exceptionnels, Philippe Humeau et Emile Jobin. Un film sur la musique baroque, sur l’écoute intérieure du son d’un instrument à venir, et sur l’écoute mutuelle de musiciens qui s’enrichissent de leurs expériences partagées.

Benda Bilili

Renaud Barret, Florent de la Tullaye, 2010

Ricky avait un rêve : faire de Staff Benda Bilili le meilleur orchestre du Congo. Roger, enfant des rues, désirait plus que tout rejoindre ces stars du ghetto kinois qui écument la ville sur des fauteuils roulants customisés façon Mad Max. Mais avant tout il faut survivre, déjouer les pièges de la rue de Kinshasa, chanter et danser pour s’évader. Pendant cinq ans, des premières chansons à leur triomphe dans les festivals du monde entier, BENDA BILILI nous raconte ce rêve devenu réalité.

Jérusalem, la ville des deux paix

Andy Sommer, 2010

Des musiciens juifs, chrétiens et musulmans, réunis autour de l’ensemble de Jordi Savall, s’emparent de l’histoire de Jérusalem et signent d’aériens accords de paix.

Zahia Ziouani, une chef d’orchestre entre Paris et Alger

Valérie Brégaint, 2010

Portrait de Zahia Ziouani qui, à 32 ans, est la plus jeune chef d’orchestre française et dirige, en plus de sa carrière internationale, le Conservatoire de musique et danse de Stains (93). Ce portrait est emblématique de l’aventure contemporaine d’une femme et d’une région, ainsi que des aléas de sa diversité.

Mouss et Hakim, origines contrôlées

Samia Chala, 2010

Ce film raconte le Tour de la France par deux enfants « d’origine contrôlée », comme disent avec ironie Mous et Hakim, chanteurs du groupe Zebda.

93 la belle rebelle

Jean-Pierre Thorn, 2010

Une épopée - du rock au slam en passant par le punk & le hip hop- incarnant un demi-siècle de résistance musicale flamboyante et se faisant porte-voix d’ une jeunesse et de territoires en perte d identité, sous les coups des mutations industrielles, des désillusions politiques et de l’ agression constante des pouvoirs successifs les stigmatisant comme «  voyous  »,«  sauvageons  » ou «  racailles  »

Microphone

Ahmed Abdallah, 2010

Khaled retourne à Alexandrie après des années d’absence. Par pure coïncidence, Il rencontre des chanteurs de Hip Hop sur le trottoir, des musiciens de Rock sur les toits d’anciens bâtiments, et des jeunes qui peignent des panneaux de Graffiti sur les murs la nuit.

Soundtrack for a revolution

Bill Guttentag, Dan Sturman, 2009

Ce documentaire raconte l’histoire du Mouvement des droits civiques américains vu à travers le prisme de la musique. Partout où ils menaient le combat pour la justice et l’égalité, les manifestants chantaient : sur les piquets de grève, dans les meetings, dans les fourgons de police et dans les cellules de prisons.

Voces del Callejon

Sophie Bonnin, 2009

Voces del Callejon, être afro-péruvien à Lima, est un voyage à travers la vie de Cata, Charo, Peta et Roberto qui, ensemble, forment le groupe afro-péruvien El Milenio.

Vinyl

Julien Hallard, 2009

Une journée presque ordinaire dans la boutique de vinyles la plus dingue de Paris

Expérience africaine (L’)

Laurent Chevallier, 2008

Échange entre des Guinéens et des élèves de Marciac autour d’une classe d’élèves qui ont choisi l’option jazz.

Slingshot Hip Hop

Jackie Reem Salloum, 2008

« Je suis, tu rap, il s’exprime. Nous revendiquons, vous nous opprimez, elles se révoltent… » Le hip hop, outil de revendication culturel en Palestine.

Avant que les murs tombent

Eve Duchemin, 2008

À Charleroi, rue de la fraternité, il n’y a pas de grosses bagnoles, pas de nanas séduisantes, seulement la pauvreté, le chômage et des rêves. Dans une maison insalubre, Colin écrit du rap avec ses potes. Du rap comme exutoire et comme nécessité.

Black music - Des chaînes de fer aux chaînes en or

Marc-Aurèle Vecchione, 2008

Funk, soul, rap, blues, jazz, swing : comment, durant près de deux siècles, des champs de coton du Sud aux ghettos du Bronx, la musique noire a rythmé le combat pour l’émancipation des Afro-Américains.

D’une seule voix

Xavier de Lauzanne, 2008

Préparation de la tournée, concerts (scène & coulisses) et vie des musiciens pendant la tournée. Filmé en France, en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Expérience africaine

Laurent Chevalier, 2008

De Marciac à Conakry, le film s’attache aux pas de six adolescents, élèves du collège de jazz de Marciac, réunis par leur passion de la musique et leur soif de découvrir le monde.

Discorama signé Glaser

Esther Hoffenberg, 2007

Un portrait de la productrice/présentatrice pionnière des émissions de télévision consacrées à la chanson de variétés.

Fanfaron, fanfaron

Corneliu Gheorghita, 2007

Sous le régime communiste roumain, les fanfares des paysans connurent leur heure de gloire. Avec la désindustrialisation, les musiciens retournent dans leur village moldave. La seule chose qui leur reste du passé est leur musique qu’ils jouent lors des mariages, des baptêmes et des enterrements. Elle est leur fierté.

On the rumba river

Jacques Sarasin, 2007

C’est en sillonnant le majestueux fleuve Congo pendant une dizaine d’années, les mains sur les cordages et dans le cambouis que « Wendo » a composé à la guitare ses premières chansons. Son premier succès fut excommunié par l’Église belge pour satanisme et Antoine Kolosoy, dit Wendo du fuir à Kisangani. Ses compatriotes le considèrent aujourd’hui comme le père fondateur de la rumba congolaise, cette musique exporté à Cuba par la traite négrière.

Heavy metal in Bagdad

Eddy Moretti, Suroosh Alvi, 2007

Heavy Metal à Bagdad est un film qui suit le groupe irakien d’Heavy Metal “Acrassicauda” à partir de la chute de Saddam Hussein en 2003 jusqu’à nos jours. Jouer de l’Heavy Metal dans un pays musulman s’est toujours avéré très compliqué (pour ne pas dire impossible), mais juste après la fin du régime de Saddam, il y a eu un bref instant où tout semblait possible. Ce fragile espoir s’est évanoui en même temps que le pays sombrait dans une spirale de violence et de sang. Tandis que de 2003 à 2006 l’Irak se désintégrait autour d’eux, les membres du groupe “Acrassicauda” se sont battus pour ne pas se perdre, pour rester en vie coûte que coûte et pour ne pas laisser tomber leur rêve d’Heavy Metal. Leur histoire est l’écho des espoirs muets de toute une génération d’Irakiens.

Visite de la fanfare (La)

Eran Kolirin, 2007

Un jour, il n’y a pas si longtemps, une petite fanfare de la police égyptienne vint en Israël. Elle était venue pour jouer lors de la cérémonie d’inauguration d’un centre culturel arabe. Seulement à cause de la bureaucratie, d’un manque de chance ou de tout autre concours de circonstance, personne ne vint les accueillir à l’aéroport. Ils tentèrent alors de se débrouiller seuls, pour finalement se retrouver au fin fond du désert israélien dans une petite ville oubliée du monde…

Patti Smith, dream of life

Steven Sebring, 2007

De voyages en concerts, en coulisses ou chez elle, Steven Sebring a suivi Patti Smith dans son intimité pendant onze ans. Plus qu’un portrait, son documentaire ouvre une large fenêtre sur l’univers familier et artistique d’une des plus grandes figures du rock.

Music partisans

Miroslaw Dembinski, 2007

Biélorussie. De jeunes groupes de rock s’opposent au régime de terreur de Lukashenko, président depuis 1994

Musiques de la ville ordinaire - Atlas sonore en Rhône-Alpes

Grégory Mouret, Yaël Epstein, 2007

Parcours à travers les musiques du quartier de la Guillotière à Lyon, ce film donne à voir les musiques qui composent la ville ordinaire, le quotidien des quartiers multiculturels de l’occident moderne

ABCDAIRE du jeune lascar périphérique

Djamel Zaoui, 2007

Ancêtres, banlieue, communautarisme, daron, exclusion, faciès, galère… Au travers de ces réalités mises bout à bout, ce film, nous plonge au cœur des problèmes de la jeunesse des cités-banlieues au rythme d’un Abcdaire teinté d’humour et d’ironie.

Accordéon

Annie Miller, 2007

Des bals et festivals à la fabrication de l’accordéon, ce documentaire évoque l’aspect populaire et intemporel de l’instrument.

Hair, Let The Sun Shine in

Philippe Garrel, Pola Rapaport, 2007

À l’occasion des 40 ans du « Summer of love », l’INA a édité un DVD comprenant : un documentaire de Pola Rapaport sur la comédie musicale Hair (Hair, Let the Sun Shine in, 54mn 2007) ; un film de Philippe Garrel conçu à partir de sujets tournés en 1966 et 1967 sur le Living Theatre.

Momo le doyen

Laurent Chevallier, 2007

Ce documentaire fait revivre le véritable roi du swing et de l’improvisation, Momo Wandel Soumah qui était le doyen du jazz africain.

Pixinguinha et la Vieille Garde du Samba

Thomaz Farkas, Ricardo Dias, 2006

Ricardo Dias filme un entretien avec Thomaz Farkas, photographe et cinéaste amateur. De sa collection de film, il exhume un concert de 1954 en plein air avec Alfredo da Rocha Viana, connu sous le nom de Pixinguinha, saxophoniste et compositeur de musique populaire brésilienne.

Danse de Jupiter (La)

Renaud Barret, Florent de la Tullaye, 2006

Un voyage musical dans le ghetto de Kinshasa à la rencontre de ses innombrables musiciens.

Gypsy Caravan

Jasmine Dellal, 2006

Un immense bus sillonne les États-Unis pour une tournée triomphale, avec à son bord, cinq groupes de musiciens de Roumanie, Espagne, Inde et Macédoine, réunis dans cette Gypsy Caravan. Pendant six semaines, ils vont se découvrir frères et sœurs d’une culture à préserver. Une invitation au voyage, entre le portrait des artistes en tournée et les rencontres dans leur pays d’origine.

Mozart noir à Cuba (Le)

Stéphanie James, Steve James, 2006

« Mozart Noir à Cuba » est l’histoire d’un partage entre la Guadeloupe et Cuba. Produit par Steve et Stéphanie James, le documentaire est consacré à la vie et à l’oeuvre du Chevalier de Saint-Georges (1745-1799), compositeur, violoniste et chef d’orchestre Guadeloupéen, fils d’une esclave et de son maître, racontées à travers une semaine d’activités culturelles qui lui ont été consacrées à Cuba.

Trudell

Heather Rae, 2006

Un portrait de John Trudell, l’artiste, poète, activiste et militant amérindien.

Knowledge is the beginning

Paul Smaczny, 2006

Pianiste et chef d’orchestre, Daniel Barenboim travaille depuis des années à rapprocher Arabes et Israéliens.

Teshumara, les guitares de la rébellion touareg

Jérémie Reichenbach, 2006

Ce film, par la musique et les témoignages des fondateurs du groupe Tinariwen, conte la mémoire de la Teshumara, culture nouvelle issue des évènements politiques et des profonds changements de la société touareg.

Suffering and smiling

Dan Ollman, 2006

Le combat de Fela Kuti - chanteur, saxophoniste et militant politique - commence au début des années 1970. Le Nigeria à peine sorti de la guerre du Biafra connaît un véritable boom pétrolier. Les juntes militaires se succèdent, l’élite et les multinationales se partagent alors les bénéfices de la manne pétrolière dans une corruption généralisée.

It’s not a gun

Héléna Cotinier, Pierre-Nicolas Durand, 2006

Depuis 2003, chaque été, Ramzi invite des musiciens de divers horizons dans les territoires palestiniens. Ils sont plus de trente à s’être succédés pour donner des concerts et animer des ateliers pour les plus jeunes.

Orchestre (L’)

Agostino Ferrente, 2006

Ce documentaire raconte la création de l’orchestre «  di Piazza Vittorio  », par Mario Tronco, musicien du groupe «  Avion Travel  », et Agostino Ferrentene

Il était une fois les Orchestrades

Bérangère Casanova, 2006

Brive-la-gaillarde. Plein été. Des centaines de touristes affluent vers le centre historique de la ville. Jeunes. Mais parlant tous les idiomes de la vieille Europe. Et tous chargés, outre les sacs à dos et les valises à roulettes, d’étuis, de boîtes, de sacoches où se devinent la forme d’un violon, d’un violoncelle, voire d’une contrebasse…

Jazz in Limoges

Benoît Cornuau, 2006

Connu de tous les exégètes mondiaux du jazz et de ses plus prestigieux interprètes, Jean-Marie Masse n’est pas une célébrité française. Le doit-il à sa fidélité à Limoges, sa ville natale, la « Rome du Socialisme » où on l’appelle « le Pape du Jazz « ?

Voyage en sol majeur

Georgi Lazarevski, 2006

Depuis quarante ans, Aimé projette un grand voyage au Maroc. Aimé a 93 ans. Sa vie sage s’est organisée autour de son métier de violoniste dans un grand orchestre, sans grand éclat et sans grandes entreprises. Quand son petit-fils l’emmène enfin au Maroc, Aimé prépare sa valise avec un soin maniaque.

Crossing the bridge. The sounds of Istanbul

Fatih Akin, 2005

Fatih Akin suit dans ce documentaire la rencontre d’Alexandre Hacke, bassiste et guitariste rock mais aussi auteur-compositeur, avec les sons et les musiciens d’Istanbul, ville foisonnante coincée entre deux mondes. De la musique classique turque au hip hop en passant par le rock psychédélique, le punk, l’électro et la musique tzigane, ces stambouliotes se racontent, disent leur monde, leur histoire et leurs révoltes et nous voici happés par leurs mélopées et les images de Fatih Akin.

Celui qui chante son mal enchante

Linda Ferrer-Roca, 2005

Ce film développe une réflexion sur la capacité des chansons à raconter l’histoire et le monde ; il s’articule autour de celles que entendues par la réalisatrice durant son enfance, celles que son père, républicain Espagnol et ébéniste, chantait en travaillant.

Mahaleo

Cesar Paes, Raymond Rajaonarivelo, 2005

En malgache, « Mahaleo » signifie libre, indépendant et autonome. Les sept musiciens du groupe ont toujours refusé le show-business malgré trente ans de succès, et ont choisi de s’engager dans le développement de leur pays. Ces précurseurs du blues malgache sont aussi médecins, chirurgien, agriculteur, sociologue ou député… Guidé par la force et l’émotion de leurs chansons, le film est un portrait de Madagascar d’aujourd’hui.

Pascual Gallo, flamenco

Michel Toutain, 2005

Portrait de Pascual Gallo considéré comme l’un des meilleurs guitaristes flamenco actuels.

Jungle Blue

Jacques Goldstein, 2004

Une percée au coeur de la musique avec la périphérie parisienne comme décor à l’occasion du festival Banlieues Bleues.

Musiques rebelles Americas

Marie Boti, Malcolm Guy, 2004

Ce film prend le pouls de l’autre Amérique – celle du sud, populaire, dynamique et résistante – par les rythmes et les paroles d’artistes engagés dans les causes qui animent leurs sociétés.

Pas assez de volume, notes sur l’OMC

Vincent Glenn, 2004

En deux chapitres, sous forme d’enquête menée par un profane, le film dresse le portrait polémique d’une instance de pouvoir dont le champ d’influence n’a cessé de s’étendre depuis sa création en 1995, et qui, depuis la bataille de Seattle en 1999, est âprement contestée.

The soul of a man

Wim Wenders, 2004

Wim Wenders explore ici la tension dramatique qui, quelque part entre sacré et profane, est l’essence même du blues, à travers la musique et la vie de trois de ses artistes préférés : Skip James, Blind Willie Johnson et J.B. Lenoir.

Musafir

Cédric Dupire, Pierre-Yves Perez, 2004

Musafir est un groupe de musique folklorique qui a la particularité unique de regrouper des musiciens de différentes castes et de différentes religions.

Zebda par Zebda, les bonhommes derrière

Zoulikha Cherfi, 2003

Comment est né le groupe Zebda ? Alliant extraits de concerts live, enregistrements de nouveaux albums et interviews, le documentaire permet de connaître les sept musiciens du groupe toulousain et leur façon de concevoir la musique

Déclic

Caroline Chomicki, Isabelle Maltese, 2003

« Déclic », c’est le nom d’une association installée dans les quartiers Saussaie, Floréal, Courtille de St Denis. Donner la parole, faciliter l’expression orale, permettre l’accès de tous à la musique et au chant, tel est l’objectif que ce sont fixer Florence, Natacha et Juliette, les trois animatrices de Déclic.

Pastorale de Villefavard (La)

Jean-Claude Guillosson, 2003

Cette histoire s’incarne et se perpétue avec la ferme familiale qui se transforme au fil des ans pour devenir aujourd’hui un lieu de concert.

Génie du mal (Le)

Hélène Chatelain, Iossif Pasternak, 2003

Le 29 mai 2002, a eu lieu à Moscou la première représentation publique du « Requiem » composé par Alexandre L. Lochkine en 1949. Jamais sa musique n’avait été jouée : celui-ci avait été banni de la communauté des intellectuels, soupçonné d’avoir collaboré avec le KGB et accusé d’avoir dénoncé.

Addio del passato

Marco Bellocchio, 2003

A l’occasion du centième anniversaire de la mort de Verdi, Marco Bellochio part sur les traces du musicien originaire de Piacenza.

Swing

Tony Gatlif, 2002

Max, un garçon de dix ans, se découvre une passion pour le jazz manouche. Il se rend dans un quartier gitan pour faire l’acquisition d’une guitare. Le temps d’un été, Max fera, auprès de Miraldo, un musicien virtuose, l’apprentissage de la musique et de la culture manouche.

Cool and crazy

Knut-Erik Jensen, 2002

Ce documentaire musical dresse un portrait drôle et émouvant du Berlevag Male Choir, un choeur norvégien de pêcheurs et de marins.

On n’est pas des marques de vélo

Jean-Pierre Thorn, 2002

Un portrait de Bouda, jeune danseur de 30 ans, entré en France à l’âge de 4 mois avec sa famille et aujourd’hui clandestin à vie, victime de la loi dite de « double peine » qui, au sortir d’une peine de prison, expulse les enfants de l’immigration vers des pays d’origine qui leurs sont devenus étrangers.

Martha Argerich, conversation nocturne

Georges Gachot, 2002

Alternant prises de vue en direct (séances de répétitions au théâtre où chez elle), images d’archives et « causeries nocturnes », l’auteur parvient à nous faire entrer dans le monde de la grande pianiste argentine. Un film rare.

The Boot Factory

Lech Kowalski, 2002

Un film haletant d’un bout à l’autre où le spectateur est embarqué dans l’atelier et la vie de ce groupe punk-rock polonais. Avec un savant dosage du noir et blanc et de la couleur et un rythme entraînant…

Bruit, l’odeur et quelques étoiles (Le)

Eric Pittard, 2002

«  Le bruit, l’odeur et quelques étoiles…  » est un opéra chanté par Zebda, une histoire actuelle, une tragédie avec «  la patate  ». Un film de cinéma pour dire et chanter comment on peut être français, vigilants, différents et bien ensemble.

Manu Chao, Giramundo Tour

François Bergeron, 2001

En tournée au Pérou, en Bolivie et en Espagne, le chanteur français, originaire de Galice, nous fait part de ses projets et de ses convictions sur les notes de ses chansons endiablées.

Léon Fleisher : Les Leçons d’un maître

Mark Kidel, 2001

Pianiste américain de renommée internationale, Léon Fleisher dut arrêter de jouer dans les années 70 à cause d’une maladie qui paralysa ses doigts. Il revient sur ses souvenirs et sur sa conception de la musique

Calle 54

Fernando Trueba, 2001

Passionné par le jazz latino, le réalisateur Fernando Trueba s’est lancé sur les traces des maîtres encore vivants de ce genre : Gato Barbieri, Tito Puente, J. Gonzalez, Paquito de Riviera…

Tower Opera

Jean-Michel Carré, 2001

Une troupe d’Opéra met en scène la lutte des mineurs de Tower Colliery pour accéder à l’indépendance et à la liberté. Ce film raconte l’aventure de la genèse et de la réalisation de cet opéra, entièrement conçue avec les mineurs.

Cuba Feliz

Karim Dridi, 2000

L’histoire d’un chanteur des rues de Cuba qui s’appelle El Gallo (Miguel des Morales). Une histoire d’amour entre un homme et la musique, celle qui réchauffe le cœur.

Fils du Benkos (Les)

Lucas Silva, 2000

La culture africaine en Colombie vue et racontée à travers le prisme de leurs musiques : le son palenquero, la musique venue de Cuba arrivée en Colombie en 1920. La Champeta, musique exclusive des pauvres et déshérités qui a tout balayé sur son passage.

Elles du Hip hop (Les)

Larbi Benchiha, Boutibi Abdelali, 2000

Présentation de quelques uns des premiers groupes de filles du Hip-Hop

Saudade Do Futuro

Cesar Paes, 2000

Au rythme des «  repentes  », des rimes et des joutes musicales improvisées, les migrants du Nordeste racontent Saõ Paulo. Ou comment les troubadours nordestins inventent la culture urbaine du futur :«  Avec ou sans complice A Sao Paulo je me sens bien .Nous les paysans métis venons du Nordeste lointain.Sao Paulo te coute ta chemise mais on peut rafler la mise.  »

Sound system

Jérôme Duval, 2000

Les teknivals et free parties sont des phénomènes underground de la musique techno. Aux travers de ces évènements, se crée de façon éphémère un mode de vie à part, en rupture avec un certain nombre de valeurs qu’impose la société actuelle

Air dans la tête (Un)

Caroline Chomicki, Isabelle Maltese, 2000

Chanter dans la chorale de Lila Fichette c’est déjà le début d’une histoire. « Un air dans la tête » est la représentation haute en couleurs de l’aventure humaine qui se joue dans et autour de cette chorale.

Je rap donc je suis

Philippe Roizès, 1999

Ce documentaire explore le rap sous tous les angles : phénomène de société autant que courant musical, alternative à la violence et au désespoir, expression poétique, affirmation d’une conscience politique ou recherche d’une identité multiculturelle. Dans les banlieues de Paris et Marseille, à Londres, Berlin et Alger, la culture hip-hop rend parole et dignité à la jeunesse des ghettos urbains.

Gadjo dilo

Tony Gatlif, 1998

À la mort de son père, Stéphane part en Roumanie à la recherche d’une chanteuse inconnue dont il ne connait que le nom gravé sur une cassette : Nora Luca. Cassette que son père ne cessait d’écouter les derniers jours de sa vie. Sa quête va le mener dans un village tzigane où il va se lier d’amitié avec Isodore, se faire accepter et découvrir une culture, une nouvelle famille et l’amour.

Hip-Hop en trans

Larbi Benchiha, 1998

C’est l’histoire, à travers les méandres de la création musicale, de deux groupes évoluant dans la mouvance hip hop ; l’un se nomme Kalibre 33, il est composé de trois jeunes : DJ Netik, DJ 2Ché et DJ Moon. L’autre groupe est constitué de deux copains d’enfance, ils sont rappeurs et se sont baptisés Les Nouveaux nés.

Chant des bourdons (Le)

Jean Marie Bertineau, 1998

Le Viellistic Orchestra est un orchestre contemporain d’une dizaine de viellistes dirigé par Pascal Lefeuvre. C’est cette histoire que raconte le film, un voyage musical autour d’un instrument millénaire et pourtant résolument contemporain.

Buena vista social club

Wim Wenders, 1998

Wim Wenders retrouve les membres du groupe de musique cubaine Buena Vista Social Club. Le réalisateur les accompagne dans les rues de La Havane, dans des concerts sur l’île et, finalement, à la grande soirée au Carnegie Hall à New York lorsque les « Super Abuelos » enthousiasment le public.

Orchestre souterrain (L’)

Heddy Honigmann, 1997

Un documentaire sur les musiciens dans le métro, tous déracinés. Un film qui n’est pas misérabiliste, mais joyeux, en raison de la qualité des interprètes.

Concerto de Mozart (Le)

Jean-Louis Comolli, 1997

Michel Portal a fait le projet un peu fou de s’isoler pendant quinze jours dans un château, en compagnie de sept jeunes musiciens, pour prendre le temps et le plaisir de travailler en profondeur le célèbre concerto pour clarinette de Mozart. Jean-Louis Comolli est le témoin de ce défi.

Virtuoses (Les)

Mark Herman, 1997

Grimley, petite ville minière du Yorkshire est sous le choc : la mine est sur le point d’être fermée. Dernier symbole de la fierté des mineurs : leur fanfare, que leur chef d’orchestre maintient à bout de bras. Mais, grâce à une compétition nationale, l’espoir va renaître……

Joseph Kosma

Serge Le Péron, 1996

Ce portrait de Joseph Kosma, compositeur d’origine hongroise, riche en extraits de films et en témoignages de musiciens et de musicologues, retrace la vie de l’auteur des plus belles chansons du cinéma francais.

Faire kiffer les anges

Jean-Pierre Thorn, 1996

Pour Jean-Pierre Thorn, « le mouv’ hip hop, à travers graff, rap, danse, permet à toute la jeunesse exclue de dire : J’EXISTE ».

Baaba Maal, l’enfant du Fouta

Yolande Josèphe, 1994

D’une fête organisée en son honneur, dans son village natal, à un concert parisien, en passant par des rencontres avec sa famille, une soirée avec des griots, un bal et les répétitions de son groupe à Dakar, ce film nous fait découvrir Baaba Maal, un personnage attachant, particulièrement concerné par le devenir de son peuple.

Bagad

Christian Rouaud, 1994

Christian Rouaud s’est glissé dans la vie d’un groupe, celui de Locoal-Mendon, et a observé l’évolution des relations entre les musiciens, les moments de découragement ou d’exaltation, toute une dynamique de rapports liés à la préparation d’un concours.

À la vie, à la mort

Robert Guédiguian, 1994

Ode à Marseille à travers l’histoire de quelques personnages du quartier de l’Estaque qui se réunissent tous les soirs dans un cabaret, « le Perroquet bleu ».

Jeune Fille au livre (La)

Jean-Louis Comolli, 1994

Spécialement conçu pour l’image, « La Jeune Fille au livre » est un opéra qui raconte la passion destructrice entre un peintre et son modèle. Autour d’une toile, dans les coulisses du marché de l’art, va se jouer un drame philosophico-policier.

Latcho Drom

Tony Gatlif, 1993

Ce documentaire retrace la longue route musicale et historique des gitans, depuis les origines, du Nord-Ouest de l’Inde, en passant par l’Égypte, la Turquie, la Roumanie, la Hongrie, la Slovaquie et la France.

Bled sisters

Jean-Pierre Thorn, 1993

« Evasion », un groupe féminin de chant polyphonique de la banlieue de Romans. Dans les tours, les caves de HLM du quartier de la Monnaie, six filles de 18 à 22 ans, issues de plusieurs immigrations se sont formées depuis des années à la dure discipline du chant polyphonique. À travers leur répertoire, elles refusent la fatalité du ghetto et revendiquent leur identité et leur rage de vivre.

Mizike Mama

Violaine de Villers, 1992

Le film est une rencontre avec Marie Daulne, une jeune chanteuse dont le travail se base sur ses origines métisses. Le film dévoile les rapports entre les deux cultures, africaine et européenne, la force émotionnelle de leur mélange, la nécessité de création à partir de cette double origine.

Bras unbound

Johan Van der Keuken, 1992

Brass Unbound, né de la rencontre du cinéaste avec l’anthropologue Rob Boonzajer, raconte l’épopée des cuivres, symbole du joug culturel imposé par les coloniaux de l’Indonésie au Népal, du Ghana au Surinam, et leur appropriation par les peuples colonisés.

Djembefola

Laurent Chevallier, 1991

Mamady Keita, l’un des grands maîtres de la percussion africaine (un djembefola), rentre au pays, à Balandugu, dans la région de Malinké (Guinée). Émotion des retrouvailles, rencontres mêlées de rires et de larmes, de musique et de danse avec des artistes mais aussi des villageois qui l’ont aidé à devenir cet artiste à la stature internationale.

Dear Doc

Robert Kramer, 1990

Robert Kramer s’adresse ici à son complice Paul McIsaac, alias Doc, le personnage principal de «  Doc’s Kingdom  » et de «  Route One/USA  ». Cette lettre-vidéo, écrite, tournée et composée à la fin du montage de «  Route One/USA  », exprime toute la force et la densité d’une amitié de longue date, qui a su trouver un ancrage définitif dans la création de deux films.

Step across the border

Nicolas Humbert, Werner Penzel, 1990

Documentaire sur le musicien Fred Frith, né en 1949 en Angleterre, avant-gardiste issu de la musique pop, toujours à la recherche de nouveaux sons, de nouvelles musiques qui transgressent les frontières et les classifications.

Man No Run

Claire Denis, 1989

Un documentaire sur le groupe de musique africain « Les Têtes brulées ».

Kataev, la classe du maître

Jean-Louis Comolli, 1988

Le chef d’orchestre russe Vitali Kataev, professeur au conservatoire de Moscou, est venu au conservatoire de Paris offrir le fruit de son expérience. Jean-Louis Comolli a suivi ces quelques jours de travail.

Pan in « A » minor steelbands de trinidad

Jean-Jacques Mrejen, 1987

Trinidad présente l’originalité d’avoir bâti son identité culturelle autour d’un phénomène musical sans équivalent : les STEELBANDS.

Which side are you on ?

Ken Loach, 1984

En 1984 et 1985, les mineurs britanniques sont en grève, la plus longue que le pays ait connue. Le film raconte la lutte de ces hommes et de ces femmes à travers les poèmes, chansons et autres œuvres d’art qu’ils ont créés pour exprimer leur solidarité et leur souffrance face à la perte de leur industrie et de leurs ressources.

Transes

Ahmed El Maanouni, 1981

Dans « Transes », Ahmed El Maânouni trace l’itinéraire géographique et culturel du groupe Nass El Ghiwane. À travers leurs chansons, le film aborde les thèmes sociaux traditionnels (le thé ou l’échange, le feu ou la souffrance, l’eau ou la sécheresse des cœurs), mais aussi les grandes questions contemporaines (le temps, l’histoire, le rire, l’espoir).

Musiques du Mozambique

Institut National de Cinema du Mozambique, 1981

Film musical tourné pendant le Festival National de musique traditionnelle en 1981 à Maputo.

On ne va pas se quitter comme ça

Jean-Louis Comolli, 1981

L’un des derniers bals musettes de Paris, la Boule Rouge. Là, tous les après-midi, tous les soirs, des femmes et des hommes se retrouvent pour danser. Ils sont à la retraite, ils dansent.

Dix minutes de silence pour John Lennon

Raymond Depardon, 1980

Le jour de l’assassinat de John Lennon devant l’immeuble du Dakota, Raymond Depardon est à New York. Le lendemain, à Central Park, il filme en plan séquence les dix minutes de silence à la mémoire de l’artiste.

Rose (The)

Mark Rydell, 1979

Le film décrit le destin tragique d’une chanteuse de rock, prisonnière de l’alcool et subissant la pression de la célébrité et des tournées. Épuisée par ce train de vie, elle choisit de donner un dernier concert dans sa ville natale.

Hair

Milos Forman, 1979

Claude Bukowski, jeune fermier de l’Oklahoma, désire visiter New York avant de partir pour le Vietnam. A Central Park, il se lie d’amitié avec un groupe de hippies. Cette rencontre va bouleverser sa vie.

Omar Gatlato

Merzak Allouache, 1976

La vie un peu étriquée de quelques jeunes Algérois : Omar son copain Moh et les autres. Leurs illusions, leur ennui, leur travail nonchalant dans une administration.

Wattstax

Mel Stuart, 1972

Il y a 40 ans, le 11 Août 1965 à Watts, le ghetto noir de Los Angeles, des émeutes éclatent qui mettent en lumière les conditions de vie misérables des noirs aux USA. 7 ans plus tard, le dimanche 20 août 1972, en commémoration de cette date cruciale dans l’histoire de la communauté noire est organisé au cour du ghetto le concert WattStax.

Gimme shelter

Charlotte Zwerin, Albert Maysles, 1971

Un film légendaire sur la tournée américaine des Stones en 1969, marquée par le meurtre d’un jeune spectateur à Altamont. Un documentaire rare qui enregistre ce double mouvement : le rock en tant qu’utopie communautaire, puis son soudain effondrement.

Paris Musette

Jean-Pierre Beaurenaut, 1970

Evocation des liens qui, du début du siècle à l’après-guerre, ont uni Paris et l’accordéon. Extraits de films, décors reconstitués de bals et de guinguettes populaires, interprétations de morceaux à l’accordéon et témoignages d’accordéonistes composent ce documentaire musical, teinté de nostalgie

Rhodia 4x8

Groupe Medvekine de Sochaux, 1969

Colette Magny interprète une chanson tirée de son album Mai 68 et dédiée aux luttes ouvrières à l’usine Rhodiaceta de Besançon.

Idoles (Les)

Guillaumin Marc-Gilbert (Marc’O), 1968

Satire des yéyés dans laquelle les acteurs fous d’une époque folle s’en donnent à cœur joie.

One + one (Sympathy for the devil)

Jean-Luc Godard, 1968

Film mythique réalisé en 1968 avec les Rolling stones

Monterey pop

Don Alan Pennebaker, 1968

Un film sur le plus grand festival avant Woodstock.

Big Ben - Ben Webster in Europe

Johan Van der Keuken, 1967

La personnalité et le talent de Ben Webster, le saxophoniste américain installé à Amsterdam, ont profondément marqué le cinéaste. Légende vivante du jazz et du blues, c’est un homme violent et doux.

Django Reinhardt

Paul Paviot, 1957

De la boîte de nuit {La roulotte} au légendaire club de jazz {Le boeuf sur le toit}, Paul Paviot revient sur la vie et la carrière du guitariste qui a fondé avec Stéphane Grappelli le Hot club de France.

Arthur Honegger

Georges Rouquier, 1955

À Paris en 1954, quelques jours avant sa mort, Arthur Honegger évoque pour Georges Rouquier, les étapes importantes de sa carrière de compositeur et de musicien.

Momma Don’t Allow

Karel Reisz, Tony Richardson, 1955

« Momma Don’t Allow " a été filmé lors de neuf samedis soirs au Wood Green Jazz Club.

Jammin’ the Blues

Gjon Mili, 1944

Tournées à Los Angeles en 1944, dix minutes saisissantes réunissant les plus grands jazzmen de l’époque.

Prends la route

Jean Boyer, 1936

Réalisé en plein Front Populaire, avec un petit avant goût de Congés Payés, cette comédie sentimentale chantée et burlesque est une vraie bouffée de bonne humeur, de joie de vivre et de plaisir de vacances. Il faut dire que l’énergie et la musique des deux fantaisistes chanteurs «  Pills et Tabet  » y sont pour beaucoup.

Mwe Nana Bandi

Tuura Kristiina, Païvi Takala

La musique africaine a eu une influence immense sur la musique populaire des pays occidentaux. Mwe Bana Bandi amène les spectateurs européens aux racines de cette influence.

Zenith, Paris (Le)

Philippe Gibson, 13 mn

En 1981, le nouveau ministère de la Culture veut offrir à la jeunesse parisienne une salle de concerts digne de ce nom. Pour rendre compte de l’espace fonctionnel et convivial installé à La Villette, les interviews de Jack Lang, d’artistes et de techniciens nous éclaire sur les choix techniques qui ont présidé à sa conception.