What a fuck am i doing on this battlefield

Un film de Nicolas Peltier, Julien Fezans

 2012  France  Documentaire  53 mn  Noir & Blanc  Mode de production : Cinéma

 Scénario : Nicolas Peltier, Julien Fezans  Son : Julien Fezans  Montage : Nicolas Peltier, Julien Fezans

Producteur :
Nicolas Peltier (Tél : 06 84 17 06 56, @ : nicopeltier@gmx.fr)

Il y a dans la musique quelque chose d’ineffable et d’intime; elle est pour nous à la fois parfaitement intelligible et tout à fait inexplicable; cela tient à ce qu’elle nous montre tous les mouvements de notre être, même les plus cachés, délivrés désormais de la réalité et de ses tourments. Elle exprime d’une seule manière, par les sons, avec vérité et précision, l’être, l’essence du monde. » Schopenhauer.

Ce film tente de rendre compte de l’univers sombre et torturé du musicien Matt Elliott, également connu pour ses travaux au sein de la formation Third Eye Foundation. C’est au travers de ses expériences humaines et musicales, que nous découvrons un homme révolté et lucide, en constante observation, qui n’est pas effrayé de donner ses opinions sur notre société contemporaine. Matt Elliott se livre avec sincérité et nous laisse entendre le cheminement sinueux de sa pensée de citoyen et de musicien. A l’aide d’une musique violente et intime, il se délivre de ses démons, il tente de faire corps avec l’os des musiques de l’âme.

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans les festivals :
Traces de vies (Vic Le comte)
Doclisboa (Lisbone - Portugal-)