Cuba Feliz

Un film de Karim Dridi

 2000  France  Documentaire  90 mn  Couleur  35 mm, Dvd  Mode de production : Cinéma

 Scénario : Pascal Letellier, Karim Dridi  Image : Karim Dridi  Son : Michel Brethez  Montage : Lise Beaulieu

Producteurs :
ADR productions (53 rue des 2 communes, 93100 Montreuil, Tél : 01 79 63 17 20, @ : adr@adr-productions.fr)
Studio canal (1, Place du spectacle, 92130 Issy-les Moulineaux, téléphone : 01 71 35 35 35)
Canal Plus (21 rue Leblanc, Le Ponant B - 9e étage, 75906 Paris CEDEX 15, Tel. 01 58 49 55 41, Fax. 01 58 49 55 36)
Distributeurs :
Studio Canal (STUDIOCANAL, 1, Place du spectacle, 92130 Issy-les Moulineaux, Tél : 01 71 35 35 35)
Pyramide Distribution (5 rue du Chevalier de Saint-Georges, 75008 Paris, Tél : 01 42 96 01 01, Fax : 01 40 20 05 51, @ : distribution@pyramidefilms.comd)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)
 Éditeurs :
Éditions Montparnasse (12 villa Cœur de Vey, 75014 Paris, téléphone : 01 56 53 56 53, fax : 01 56 53 56 59, mail : accueil@editionsmontparnasse.fr )
Harmattan TV (L’) (5-7 rue de l’École Polytechnique, 75005 Paris, Tel. 09 51 87 28 37, Fax. 01 48 97 28 37, GSM : 06 84 37 77 75, contact@harmattantv.com)

L’histoire d’un chanteur des rues qui s’appelle El Gallo (Miguel des Morales). Une histoire d’amour entre un homme et la musique, celle qui réchauffe le cœur.

Miguel del Morales est chanteur des rues à La Havane. Mais ses rêves le transportent dans tout Cuba. Il fait des rêves qui l’emmènent à travers Cuba, à la source des légendes de la musique : stars de la salsa, rappeurs des bas quartiers, orchestre de vieux endiablés, chanteurs de boléros, jazzmen, tambours mystiques ou orchestres de fête villageois.

Sur les routes de Cuba, dans les trains, dans les arrière cours et les rues trépidentes du pays, la musique se mêle à sa vie vagabonde. Ce sont des instants magiques que Gallo traduit en chansons.

Au hasard des rencontres, le chanteur va croiser un peuple de musiciens qui l’accueillent comme un frère. Lui dont le seul bagage est un étui à guitare, lui, l’anonyme, va se révéler et se métamorphoser sous le regard des autres.

Un ami lui fabrique même une guitare sur mesure qu’il montre avec fierté. Gallo va apprendre à rire avec la musique, la danse et l’improvisation, et les chansons.

Mais le voyage va se terminer. El Gallo a fait le tour de Cuba, et à la fin du rêve, il se retrouve au point de départ, un vieux cargo rouillé le ramène à La Havane.

Le film dans la base

Chemin d’accès :