Bruit, l’odeur et quelques étoiles (Le)

Un film de Eric Pittard

 2002  France  Documentaire  105 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Eric Pittard  Musique : Zebda  Image : Ronnie Ramirez, Jean Christophe Beauvallet  Son : Olivier Schwob  Montage : Catherine Mabilat

 Distribution : Farid Benfodil, Kader Benguella, Farid Mekouchech, Zebda

Producteurs :
Les films d’ici (62 bld Davout, 75020 Paris, téléphone : 01 44 52 23 23, fax : 01 44 52 23 24, mail : courrier@lesfilmsdici.fr)
Les films à lou (74, rue de la Fédération, 75015 Paris, France, 01 44 38 90 00, les-films-a-lou@wanadoo.fr)
Nota Bene (rue Major René Dubreucq 25, 1050 Bruxelles, Tél : 32 2 513 71 92, Fax : 32 2 511 04 39, Mail : notabene@skynet.be)
Distributeur :
Les films d’Ici (62 Bd Davout, 75020 Paris, Tél : 01 44 52 23 23, Fax : 01 44 52 23 24, Mail : courrier@lesfilmsdici.fr)

Par une froide nuit d’hiver, un jeune adolescent est tué à bout portant par un policier lors d’une tentative de vol. Ce gosse de 17 ans s’appelait Habib et tous ses copains de la cité dans laquelle il vivait à Toulouse le surnommaient Pipo.

La mort de Pipo est le point de départ de ce film.

A l’annonce de cette tragédie, la cité s’embrase : 4 jours d’émeutes, une répression policière extrêmement importante. Lorsque l’émotion et la colère retombent, un groupe de jeunes, parallèlement à l’enquête judiciaire, tente de réclamer justice jusqu’au moment où ce groupe de copains, lassé de toutes les promesses non tenues, entre dans une spirale de folie qui va les conduire de la cité à la prison.

Ce film est l’histoire de cette aventure qui débute à la mort de Pipo. Elle est racontée et jouée par celles et ceux qui ont réellement vécus ces évènements. Il y a des chansons interprétées par Zebda, tout simplement parce que la chanson dit avec poésie et force ce que les mots quotidiens ne savent pas toujours exprimer. Ce film est construit comme un opéra, avec un prologue, trois actes et un épilogue. Les personnages sont les acteurs de la vie de cette cité toulousaine. Les chanteurs et les musiciens de Zebda jouent le rôle que tenaient les chœurs antiques et les récitants dans les opéras traditionnels d’après des textes de Magyd Cherfi (parolier de Zebda), pour dire la mémoire des vies blessées.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :
Autres chemins :
Projeté dans les festivals :