Rumble. The Indians who rocked the world

Un film de Catherine Bainbridge, Alfonso Maiorana

 2016  Canada  Documentaire  103 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VOSTF (anglais)

 Scénario : Catherine Bainbridge, Alfonso Maiorana  Musique : Benoît Charest  Image : Alfonso Maiorana  Montage : Benjamin Duffield, Jeremiah Hayes

Producteur :
Rezolution pictures (440 Villeneuve West, Outremount, Quebec H2V 2R5, CANADA)
Distributeur :
Films Transit International Inc (21 Place Epernay, Lorraine, Québec,, J6Z 4K9, CANADA, info@filmstransit.com)

De nombreux artistes et formes musicales ont contribué à façonner le rock, mais il est indéniable qu’aucun autre morceau n’a eu autant d’influence que Rumble, titre instrumental sorti en 1958 et écrit par le guitariste et auteur-compositeur-interprète autochtone Link Wray.

Se remémorant le frissonnant classique de Link Wray, Martin Scorsese jubile : «  Le son de la guitare… cette agressivité… C’était le premier morceau à utiliser la distorsion et le feed-back. Rumble marque l’arrivée de l’accord de puissance dans le rock – et c’est également l’un des rares morceaux instrumentaux à avoir été interdits à la radio, tant on craignait qu’il n’incite à la violence…  ».

Le film RUMBLE montre à quel point les influences autochtones représentent un pan important de l’histoire de la musique, malgré les nombreux efforts déployés pour interdire, censurer et éradiquer les cultures autochtones aux États-Unis.

Comme en témoigne RUMBLE, les premiers pionniers du blues avaient des origines autochtones en plus de leurs origines afro-américaines. L’une des premières chanteuses de jazz, qui compte parmi les voix les plus influentes du genre, s’est d’abord formée aux chants traditionnels autochtones. Et alors que l’ère du rock prenait son envol dans les années 60 et 70, des Autochtones contribuaient à en définir les contours et les évolutions.

Le père du Delta Blues Charley Patton, l’influente chanteuse de jazz Mildred Bailey, le magicien aux envolées de guitare métaphysiques Jimi Hendrix, ou encore l’héroïne du folk Buffy Sainte-Marie comptent parmi les plus grands noms de la musique. Tous autochtones, ils ont à jamais marqué l’histoire de la musique, chacun à sa manière. Et pour la plupart, leurs origines autochtones sont longtemps restées dans l’ombre.

RUMBLE raconte des histoires peu connues, mêlant séquences d’animation au rythme enjoué et scènes de concerts live, en passant par des images d’archives et des interviews. Les portraits de ces icônes autochtones nous sont contés par quelques unes des plus grandes légendes américaines de la musique qui les ont côtoyées, qui ont joué avec elles ou qui s’en sont inspiré : tous, de Buddy Guy, Quincy Jones, Tony Bennett à Iggy Pop, en passant par Steven Tyler et Stevie Van Zandt, reconnaissent cet héritage.

RUMBLE montre à quel point la musique autochtone a participé à l’élaboration de la partition musicale populaire américaine dès ses toutes premières notes, alors que ses contributions ont été largement mises en sourdine – jusqu’à aujourd’hui.

Site web du film

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :
Ciné Alter’natif (Paris-Nantes-La Turballe)