Films dans la base

Quelque chose des hommes

Stéphane Mercurio, 2015

Un film impressionniste, fait de corps, de gestes, de récits de la relation des hommes à la paternité et à la filiation. Seule femme, la cinéaste s’est glissée avec sa caméra dans l’intimité de ces hommes au cours des séances de prises de vue «  père et fils  » du photographe Grégoire Korganow, pour saisir quelque chose des hommes. Mission impossible et pourtant…

Sel de la terre (Le)

Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado, 2014

Depuis quarante ans, le photographe Sebastião Salgado parcourt les continents sur les traces d’une humanité en pleine mutation. Alors qu’il a témoigné des événements majeurs qui ont marqué notre histoire récente : conflits internationaux, famine, exode… il se lance à présent à la découverte de territoires vierges aux paysages grandioses, à la rencontre d’une faune et d’une flore sauvages dans un gigantesque projet photographique, hommage à la beauté de la planète. Sa vie et son travail nous sont révélés par le regards croisés de son fils, Juliano, qui l’a accompagné dans ses derniers périples et de Wim Wenders, lui-même photographe.

Dans un océan d’images

Helen Doyle, 2013

Nous sommes submergés d’images mais savons-nous encore les voir  ? Dans un océan d’images est une quête d’Helen Doyle sur le sens et la portée de l’image.

Siècle de Cartier-Bresson (Le)

Pierre Assouline, 2012

Une évocation thématique, subjective et sans commentaire du sicle de Cartier-Bresson, en ne puisant que dans ses images et des ses mots.

Photographie surréaliste (La)

Stan Neumann, 2009

Ils s’appellent Man Ray, Dora Maar, Alvarez Bravo, Brassaï, André Kertesz, Henri Cartier-Bresson. Ils comptent parmi les plus grands noms de la photographie du XXe siècle. Aucun d’eux ne fait partie du groupe surréaliste. Mais, dans les années 1930, leurs images incarnent ce que le surréalisme a de plus intense, de plus vivant…

Vidangé

Xavier Pagès, 2008

Reportage photographique sur la dernière semaine d’activité d’une usine textile, en compagnie des ouvriers.

Enfermement

Anne-Marie Filaire, 2007

Le travail photographique d’Anne-Marie Filaire se situe particulièrement dans les zones dites « frontières » au Moyen Orient et Extrême Orient ainsi qu’en Europe. L’artiste dont la connaissance de ces régions est intime, a filmé en un unique travelling les photographies noir et blanc qu’elle a prises et organisées en panoramas.

Dernier chien du Rwanda (Le)

Jens Assur, 2006

Comme beaucoup de petits garçons, David est fasciné par la guerre. Il fait des maquettes en plastique de véhicules militaires et des jeux de guerre avec ses amis. À l’âge de 24 ans, il devient photographe de guerre et part au Rwanda.

Ydessa, Les ours et etc…

Agnès Varda, 2004

Une collectionneuse – commissaire d’exposition – artisteet ses Teddy Bears mêlés à l’Histoire…

Willy Ronis, autoportrait d’un photographe

Michel Toutain, 2003

En soixante-seize ans de pratique, Willy Ronis s’est photographié chaque année : premier autoportrait à seize ans, dernier à quatre-vingt douze.

Martin Parr

Jean-Pierre Krief, Marie Françoise, 2002

Passionné par la photographie depuis l’âge de quatorze ans, Martin Parr a fait ses débuts en noir et blanc. Attiré par les églises anglaises non conformistes qui disparaissaient, il en fit un de ses premiers sujets, ce qui était aussi une façon d’observer certaines traditions.

Henri Cartier-Bresson, l’amour tout court

Jean-Pierre Krief, 2001

Une fois n’est pas coutume, ce photographe secret s’est fait tirer le portrait !

Voyage des derniers descendants de Daguerre (Le)

José Maria Tapias-Ospina, 2001

En Colombie, ils ne sont plus qu’une poignée aujourd’hui à perpétuer la tradition des portraitistes itinérants, transportant de villes en villages la «  boîte à photographie  ».

Souvenir d’un avenir (Le)

Chris Marker, Yannick Bellon, 2001

Évocation des années 30 et 40 à travers les photographies de Denise Bellon, artiste surréaliste. Un hommage à l’artiste où la beauté des photographies rivalise avec la justesse des textes lus par Pierre Arditi.

Robert doisneau, tout simplement

Patrick Jeudy, 2000

Les photographies de Robert Doisneau se succèdent pendant tout le film, séparées l’une de l’autre par un léger noir… Une simple succession dont le fil rouge est la voix off du photographe.

Diego

Frédéric Goldbronn, 1999

La guerre civile espagnole (1936-1939) fut aussi une tentative inédite libertaire. Diego Camacho,l’un des derniers témoins de cette expérience qui a marqué toute sa vie, revient sur ces évènements à travers une sélection de photos.

Amour

Raymond Depardon, 1997

Des photographies prises dans Paris défilent à l’image, accompagnées de sons de la ville et de la vie quotidienne…Entre repérage cinématographique et réminiscence intime, un court métrage, réalisé en 1997 pour l’exposition « Amours » de la Fondation Cartier.

Photographie d’un camp, Le Vernet d’Ariège

Linda Ferrer-Roca, 1996

Au mois de mai 1993, un stock de vieux négatifs, trouvés dans un grenier, est confié à la réalisatrice. 2 000 visages face-profil une grande partie du fichier judiciaire d’un camp d’internement du Vernet d’Ariège, 1939-1944 et des images de la vie quotidienne.

You’ll never walk alone

Jérôme De Missolz, Evelyne Ragot, 1992

À Liverpool, ville au bord du gouffre, en 1992, on rêve ou on crève. Trente ans après les premiers pas des Beatles, les jeunes vivent encore la musique comme le seul moyen de déjouer la crise et de s’en sortir

Contacts

Raymond Depardon, Roger Ikhlef, 1990

Raymond Depardon se penche sur son reportage photographique dans l’hôpital psychiatrique de San Clemente.

Années déclic (1957-1977) (Les)

Raymond Depardon, 1984

À travers un montage réalisé à partir de documents s’étalant sur une période de vingt ans, 1957-1977, Depardon nous offre un témoignage d’une grande richesse sur ces années qui ont bouleversé notre société.

Minute pour une image (Une)

Agnès Varda, 1983

Une minute de commentaire dite par une voix anonyme pour chaque photographie.

Photos d’Alix (Les)

Jean Eustache, 1980

En regardant attentivement et en parlant de quelques photographies, nous nous apercevons que les choses ne sont pas ce qu’elles ont réellement l’air d’être

Blow up

Michelangelo Antonioni, 1967

Dans un parc de Londres, un jeune photographe surprend ce qu’il croit être un couple d’amoureux. Il découvre sur la pellicule une main tenant un revolver et un corps allongé dans les buisssons…

Si j’avais quatre dromadaires

Chris Marker, 1966

« Avec ses quatre dromadaires Don Pedro d’Alfaroubeira courut le monde et l’admira. Il fit ce que je voudrais faire. Si j’avais quatre dromadaires. » Un photographe amateur et deux de ses amis commentent des images prises un peu partout dans le monde.

Salut les cubains

Agnès Varda, 1963

Agnès Varda rapporte de Cuba mille huit cents photos en noir et blanc, images prises quatre ans après l’arrivée au pouvoir de Fidel Castro. Elle les filme en rythme et les commente, portant ainsi à l’écran un fulgurant kaléidoscope résonnant au son des espoirs de la révolution et des percussions.

Paris des photographes (Le)

François Reichenbach, 1962

Des touristes photographient Paris au cours de leur promenade. Une vision de la capitale dans les années soixante, rythmée par un air d’accordéon ou une chanson populaire.

Nature morte berlinoise

László Moholy-Nagy, 1931

Film d’un photographe réaliste qui est aussi sociologue.