Laurent Chevallier

Films dans la base

Pépinière du désert (La)

Deux Marocains tentent un pari fou : créer, en plein désert, une pépinière pour empêcher les jeunes paysans de leur région de céder aux mirages de l’émigration.

Expérience africaine (L’)

Échange entre des Guinéens et des élèves de Marciac autour d’une classe d’élèves qui ont choisi l’option jazz.

Momo le doyen

Ce documentaire fait revivre le véritable roi du swing et de l’improvisation, Momo Wandel Soumah qui était le doyen du jazz africain.

Voyage au pays des peaux blanches

Voyage au pays des peaux blanches est un film de découverte (de l’autre, de l’ailleurs), de rencontres, de voyages, mais aussi une relecture de son film ‘L’enfant noir’, comme outil de vie et de transmission.

Vie sans Brahim (La )

Soisy-sur-École est un petit village de l’Essonne de 2 000 habitants. C’est là que j’ai connu Brahim, le seul Arabe du village. Le seul, jusqu’à l’arrivée de Mustapha venu y racheter l’épicerie. C’est dans cette petite boutique que se fera la première rencontre entre les deux hommes, à des milliers de kilomètres de leur Maroc natal.

Enfant noir (L’)

Camara Leye a écrit l’Enfant Noir en 1953. En adaptant librement ce livre, j’ai voulu y intégrer la réalité d’un enfant dans l’Afrique d’aujourd’hui. Voyage initiatique d’un jeune villageois, Kouda, qui traverse toute la Guinée pour se rendre à Conakry poursuivre ses études.

Djembefola

Mamady Keita, l’un des grands maîtres de la percussion africaine (un djembefola), rentre au pays, à Balandugu, dans la région de Malinké (Guinée). Émotion des retrouvailles, rencontres mêlées de rires et de larmes, de musique et de danse avec des artistes mais aussi des villageois qui l’ont aidé à devenir cet artiste à la stature internationale.

Apprentis se réveillent (Les)

Comment on « forme » les futurs ouvriers (ou les futurs chômeurs !). Dans la rue les collégiens criaient : « Le C.E.T. c’est déjà l’usine ». Ce film tend à démontrer qu’ils n’avaient pas tort…