Discorama signé Glaser

Un film de Esther Hoffenberg

 2007  France  Documentaire  62 mn  Couleur  Dvd  Mode de production : Télévision

Producteurs :
INA productions (4, avenue de l’Europe, 94366 BRY-SUR-MARNE, Tél : 01 49 83 26 90 / 01 44 23 11 22, Fax : 01 49 83 25 97, Mail : sdec@ina.fr)
Lapsus Productions (9 rue Fénelon, 75010 Paris, Tél : 01 42 49 14 76, @ : prod.lapsus@gmail.com)
Distributeurs :
Centre audiovisuel Simone de Beauvoir (28 place Saint-Georges, 75009 Paris, téléphone : 01 53 32 75 08, mail : distribution@centre-simone-de-beauvoir.com)
Images de la culture (CNC) (291 boulevard Raspail, 75014 Paris, Tél : 01 44 34 34 40, Fax : 01 44 34 37 25, @ : idc@cnc.fr)
 Éditeur :
Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir (28, place Saint-Georges, 75009 Paris, Tél. : 01 53 32 75 08, distribution@centre-simone-de-beauvoir.com)

Quand Denise Glaser lance son émission Discorama en 1959, les artistes, chanteurs, acteurs et musiciens invités à présenter leur disque sont très intimidés par les caméras, même Johnny Hallyday. Denise Glaser est la première productrice animatrice à être traitée comme une star par la presse, qui célèbre ses découvertes : Barbara, Gainsbourg, Maxime Le Forestier, Michel Polnareff, Georges Moustaki, Catherine Lara, Dick Annegarn. « Discorama » va apporter à la télévision, avec l’arrivée en 1964 de Raoul Sangla, un style inspiré de la « Nouvelle Vague » au cinéma. Raoul Sangla, suivi par Jacques Audoir, réalise de superbes enregistrements directs en studio, avec des gros plans très composés. Denise Glaser devient la reine de l’interview. Ses silences et sa finesse psychologique amènent les artistes à réfléchir sur leur propre travail et à se révéler dans un face à face intimiste. Engagée dans son époque, Denise Glaser a laissé avec ses invités, un des plus beaux trésors artistiques des années soixante. Le film brosse, grâce aux témoignages, aux extraits d’archives et à des scènes d’évocation, les destins liés de « Discorama » et de Denise Glaser, en tentant d’être à leur image, à la fois élitiste et populaire.

Centre audiovisuel Simone de Beauvoir

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :