INA productions

http://www.ina.fr/production/catalogue

 4, avenue de l’Europe  94366 BRY-SUR-MARNE  Tél : 01 49 83 26 90 / 01 44 23 11 22  Fax : 01 49 83 25 97  Mail : sdec@ina.fr

Films dans la base

Simone et André Schwarz-Bart, la mémoire en partage

Camille Clavel, 2018

Le nom de Simone Schwarz-Bart est pour toujours lié à celui de son mari, André Schwarz-Bart, lauréat en 1959 du prix Goncourt pour son roman Le dernier des Justes. Leur histoire est celle de la rencontre improbable entre le monde juif et le monde antillais. Ensemble, ils ont bâti une œuvre, tantôt à ­quatre mains, tantôt à deux. Assise dans la­ lumineuse maison antillaise qui fut la leur, Simone Schwarz-Bart fait le ­portrait de son mari, raconte leurs liens, les ­résonnances viscérales de ­leurs histoires, fait entendre leurs textes. La ­musique qui l’accompagne tout au long du ­film a été composée par leur fils, le saxophoniste Jacques Schwarz-Bart.

Delphine et Carole, insoumuses

Callisto Mc Nulty, 2018

La célèbre comédienne franco-suisse Delphine Seyrig avait plus d’une facette. Avec Carole Roussopoulos, sa compatriote et inséparable amie, l’actrice a traversé les années 1970 caméra au poing, célébrant le féminisme, l’insolence et l’humour. Callisto McNulty, la petite fille de Carole Roussopoulos, rend un vibrant hommage à deux insoumises libres, joyeuses et radicales, qui n’ont cessé de défendre leur liberté en tant que femmes et artistes.

Propaganda, la fabrique du consentement

Jimmy Leipold, 2017

Comment influencer les foules  ? À travers la figure d’Edward Bernays (1891-1995), l’un des inventeurs du marketing et l’auteur de «  Propaganda  », un passionnant décryptage des méthodes de la «  fabrique du consentement  ».

Passeuse des Aubrais (La)

Michael Prazan, 2016

Michaël Prazan éclaire les zones d’ombre d’un passé meurtri : l’histoire de son père, orphelin juif sous l’Occupation, sauvé par une inconnue qui le fait passer en zone libre.

Parole est au garde des sceaux (La)

Joseph Beauregard, 2015

Depuis 1981, 17 ministres de la Justice se sont succédé à la Chancellerie. De Robert Badinter à Christiane Taubira, de Jacques Toubon à Rachida Dati, tous racontent les difficultés et les contradictions de l’un des ministères les plus exposés de la République.

Syndicats, histoire d’un contre-pouvoir

Elizabeth Drévillon, 2014

Depuis plus d’un siècle, l’histoire des syndicats accompagne la grande Histoire de France. Forte de rebondissements sociaux, économiques et politiques souvent inattendus, ce documentaire en deux parties saisit les ressorts du face à face entre le monde salarié et le monde patronal. Elle rappelle les grandes conquêtes sociales : congés payés, journée de huit heures, retraite à 60 ans, assurance-chômage, sécurité sociale, autant d’avancées qui font partie de notre patrimoine historique.

Cinéma documentaire, Fragments d’une histoire

Jean-Louis Comolli, 2014

Une traversée subjective de l’histoire du cinéma documentaire, qui est aussi notre histoire, depuis Louis Lumière (1895) jusqu’à Yann Le Masson (1973).

Guerre d’Algérie : la déchirure

Gabriel le Bomin, 2012

50 ans après la signature des accords d’Évian, ce documentaire revient sur ces huit années de guerre.

Hénin-Beaumont, chronique d’une éléction

Petr Vaclav, 2012

Hénin-Beaumont est le symbole de la lutte entre extrême-droite et extrême-gauche. Un choix, porteur de présages quant à l’avenir du pays, suivi de près. La circonscription où s’affrontent Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon fait partie de l’ancien bassin minier, où beaucoup d’habitants sont touchés par le chômage. Dans ce contexte, les extrêmes imposent leurs convictions et tentent de s’imposer.

Jeunesse amoureuse (Une)

François Caillat, 2012

Le narrateur raconte sa jeunesse amoureuse dans le Paris des années 1970 : un récit d’éducation sentimentale, à cœur et corps perdus ; une histoire intime autant que l’aventure d’une génération ; un film sur la difficulté d’aimer.

Il est minuit, Paris s’éveille

Yves Jeuland, 2012

Gréco, Brel, Barbara, Ferré… le réalisateur rend vie aux cabarets de la rive gauche où tous ces artistes ont débuté leur carrière, juste après la guerre.

Siècle de Cartier-Bresson (Le)

Pierre Assouline, 2012

Une évocation thématique, subjective et sans commentaire du sicle de Cartier-Bresson, en ne puisant que dans ses images et des ses mots.

Cinéphiles de notre temps

Laurent Chollet, 2012

La cinéphilie : une histoire d’amitiés et de « bandes », d’influences et de filiations, racontée dans ce film par tous les « passeurs de cinéma » et autres « ciné-fils » qui en furent les artisans et les témoins privilégiés.

Liban, des guerres et des hommes

Frédéric Laffont, 2012

Près de quarante années après le début du conflit libanais, en avril 1975, l’histoire de cette guerre reste à raconter. Le fil rouge de ce film : le peuple libanais dans la guerre, son urgence de vivre, ses souffrances et ses rêves, son enracinement dans sa terre. Après plus de trois années de réalisation, les « sans-voix » du Liban, entremêlent leurs récits pour raconter l’histoire à hauteur d’homme.

France - Allemagne, une histoire presque commune

Bertrand Delais, 2012

Signé il y a bientôt cinquante ans, le traité de l’Elysée a entériné la réconciliation entre la France et l’Allemagne et a fait des ennemis d’hier le pilier de la construction européenne. En s’appuyant sur des images d’archives et des témoignages, ce documentaire retrace un demi-siècle de relations entre les deux pays.

Drieu la Rochelle, Aragon, Malraux : d’une guerre à l’autre

François Caillat, 2012

Vous voulez la paix pour éviter la guerre, et vous aurez les deux. L’entre-deux-guerres vit dans le dilemme : comment assurer la stabilité politique en Europe face à la menace allemande ? Devra-t-on refaire une nouvelle fois la guerre pour protéger la paix ? Nous suivrons ce dilemme en nous appuyant sur trois figures célèbres : Malraux, Drieu La Rochelle, et Aragon.Trois intellectuels qui sont aussi des hommes d’action. Trois écrivains qui mènent leur plume à la pointe du combat politique.

Raymond Aubrac, reconstruire

Pascal Convert, Fabien Béziat, 2012

La vie de Raymond Aubrac, à partir de la libération.

Smaïn, cité Pablo Picasso

Anna Pitoun, 2011

Smaïn est un jeune homme de Nanterre. De la cité provisoire, rue Gutenberg, à la cité Pablo Picasso, il raconte ses années d’adolescence. Le deal au pied des tours, l’école dont il s’éloigne, la violence de la drogue qui décime les grands frères, la prison. Et puis le déclic. La volonté de vivre autrement. Le monde du travail, les espoirs, les rêves. Les doutes aussi.

Ici on noie les algériens. 17 octobre 1961

Yasmina Adi, 2011

A l’appel du Front de Libération Nationale (F.L.N.), des milliers d’Algériens venus de Paris et de toute la région parisienne, défilent, le 17 octobre 1961, contre le couvre-feu qui leur est imposé. Cette manifestation pacifique sera très sévèrement réprimée par les forces de l’ordre. 50 ans après, la cinéaste met en lumière une vérité encore taboue.

UNEF et les frondes étudiantes (L’)

Jean-Michel Rodrigo, Georges Terrier, 2011

De la Résistance jusqu’aux mobilisations contre le CPE de Dominique de Villepin, en passant par celles contre la guerre d’Algérie, mai 68 ou encore les mobilisations à répétition des années 70, les colères étudiantes jouent périodiquement un rôle majeur dans l’histoire du pays. Au coeur de la contestation, l’UNEF, le syndicat étudiant centenaire.

Hentoù 70. La Bretagne des années 70

Mathieu Herry, Roland Michon, 2010

Le titre du film, que l’on pourrait traduire par " Routes 70 " est un clin d’œil aux itinéraires mythiques des routards des années 1960, décrits par Jack Kerouac, chantés par Bob Dylan… Dans ce film, les routes, les chemins sont ceux de femmes et d’hommes qui peu après ont construit leur vie et participé à un élan collectif en Bretagne, avec et autour de leur langue et de leur culture. Il s’agit de rendre compte, à partir de leurs témoignages et d’images de l’époque, de cette transformation incroyable qui a duré plusieurs années, mobilisé des foules entières, multiplié les actions illégales sans sombrer dans la violence et incarné une certaine vision de la démocratie et du pouvoir " régional «  .

Elle s’appelait Simone Signoret

Christian Lamet, Nicolas Maupied, 2010

Un documentaire qui rend hommage à Simone Signoret, abordant les trois grandes affaires de sa vie : le cinéma, Yves Montant, et l’engagement politique et citoyen.

Mon oncle de Kabylie

Chloé Hunzinger, 2010

La réalisatrice enquête sur son oncle, un kabyle venu, en 1948, étudier en France avec 3 de ses cousins. En 1962, alors que les trois cousins sont rentrés en Algérie, lui a fait le choix de rester en France.

Né sous Z

Frédérique Pollet Rouyer, 2010

Un film sur les enfants métis en Indochine «  rapatriés  » en France, arrachés à leur mère après la chute de Saigon.

Maurice Papon, itinéraire d’un homme d’ordre

Emmanuel Hamon, Marc-Olivier Baruch, 2010

« Un fonctionnaire, ça obéit. » De Vichy à Giscard, en passant par la guerre d’Algérie, Papon resta fidèle à ce principe. Ce documentaire retrace l’itinéraire d’un serviteur de l’État trop zélé.

Oulipo, mode d’emploi (L’)

Jean-Claude Guidicelli, 2010

L’esprit oulipien, rencontre facétieuse entre maths et littératur,e souffle sur ce documentaire qui évite l’écueil du cours magistral. Un beau voyage dans l’univers de ces explorateurs intrépides de la langue d’hier (Queneau, Pérec) et d’aujourd’hui (Le Tellier, Fournel)

Afriques (s), une autre histoire du 20ème siècle

Alain Ferrari, 2010

Jalonnée d’images d’archives inédites et de témoignages de personnalités africaines, cette série en quatre volets revient sur cent ans d’histoire du continent noir, à travers la voix de ceux qui, de près ou de loin, ont pris part à son réveil et l’ont fait entrer dans le XXIe siècle.

Raymond Aubrac, les années de guerre

Pascal Convert, Fabien Béziat, 2010

La parole est donnée à Raymond Samuel, dit Raymond Aubrac, qui a vu naître le vingtième siècle «  dans le linceul de la grande guerre  » avant de plonger dans l’aventure de la Résistance.

Sochaux cadences en chaîne

Laurence Jourdan, 2010

En mettant en parallèle le témoignage d’ouvriers de l’usine Peugeot de Sochaux et les stratégies des directions de PSA , ce film donne à comprendre combien en quelques décennies, l’univers de l’industrie automobile s’est métamorphosé. Combien le fonctionnement de notre économie, de notre société a changé.

Le cinéaste est un athlète, conversations avec Vittorio De Seta

Vittorio De Seta, Vincent Sorrel, Barbara Vey, 2010

Avec ce portrait d’un cinéaste à part, il s’agit de saisir l’essentiel du rapport de Vittorio de Seta à ceux qu’il a filmés, les plus humbles, qu’il a portés avec élégance et en couleurs, dès les années 1950, sur le grand écran du Cinémascope.

93 la belle rebelle

Jean-Pierre Thorn, 2010

Une épopée - du rock au slam en passant par le punk & le hip hop- incarnant un demi-siècle de résistance musicale flamboyante et se faisant porte-voix d’ une jeunesse et de territoires en perte d identité, sous les coups des mutations industrielles, des désillusions politiques et de l’ agression constante des pouvoirs successifs les stigmatisant comme «  voyous  »,«  sauvageons  » ou «  racailles  »

Notre poison quotidien

Marie-Monique Robin, 2010

Au cours des 30 dernières années, le cancer, les maladies neurologiques (Parkinson et Alzheimer) ou auto-immunes, le diabète et les dysfonctionnements de la reproduction n’ont cessé de progresser. Comment expliquer cette inquiétante épidémie, qui frappe particulièrement les pays dits «  développés  »  ? C’est à cette question que répond Notre poison quotidien, fruit d’une enquête de deux ans en Amérique du Nord, en Asie et en Europe.

Après les camps, la vie

Virginie Linhart, 2009

Pour la première fois, les survivants des camps d’Auschwitz racontent ce que fut leur vie après les camps. Ils le font à la première personne, accompagnés d’archives personnelles extraites des albums de famille qui égrènent 65 ans d’une vie reconstruite après le génocide.

Roumanie : une révolution dans l’œil des médias

Antonio Wagner, 2009

Effet domino de la chute du mur de Berlin : en décembre 1989, le régime de Ceausescu s’effondrait, dans un nuage d’intox (faux charnier, coup d’État déguisé…) percé à jour dans ce documentaire. Un précis de décryptage des manipulations médiatiques…

1946, automne allemand

Michael Gaumnitz, 2009

Les images d’actualités de 1946 montrent une Allemagne dévastée, des villes en ruines, une population affamée grelottant dans des caves. « Bien fait pour eux ! » disent les commentaires des vainqueurs. Stig Dagerman, antinazi de la première heure, rapporte de ce pays un tout autre récit, très accusateur pour les Alliés

Face aux fantômes

Jean-Louis Comolli, 2009

Sylvie Lindeperg interroge les influences complexes qui ont conduit à la réalisation de Nuit et brouillard et ont pesé sur son destin.

Robert Badinter : la justice et la vie

Joël Calmettes, 2008

Un documentaire sur la vie et les combats de Robert Badinter, alternant séquences tournés sur le vif, images d’archives et entretiens tournés dans l’intimité. Le film révèle la cohérence d’un homme dont les engagements trouvent en partie leurs origines dans le drame d’une jeunesse heureuse brisée par les horreurs de la guerre.

Sous le nom de Melville

Olivier Bohler, 2008

Ce documentaire montre comment l’œuvre de Jean-Pierre Melville reflète ses années au sein de l’armée française, durant la Seconde Guerre mondiale.

Clés de Marseille (Les)

Jean-Louis Comolli, Michel Samson, 2008

Une plongée dans le duel gauche-droite des municipales de 2008 à Marseille.

Mystères d’archives : 1969. En direct de la Lune

Serge Viallet, Julien Gaurichon, Alexandre Auque, 2008

Le 22 juillet 1969, un homme marche pour la première fois sur la Lune. Plus de 600 millions de téléspectateurs suivent en direct cette fabuleuse aventure sur les écrans. Ce documentaire revient sur cette séquence, et questionne les images.

Jacques Prévert, paroles d’un insoumis

Camille Clavel, 2008

Jacques Prévert était un subversif, un homme libre, terriblement pessimiste. Le documentaire de Camille Clavel ne cesse de rappeler son anticonformisme mais également la violence de son engagement contre toutes les injustices sociales.

Israël-Palestine : l’emprise des images

Antonio Wagner, Jérôme Bourdon, 2008

A l’occasion du 60ème anniversaire de la création de l’état d’Israël, un film sur le conflit le plus médiatique de l’histoire du XXè siècle, qui mobilise toujours autant d’émotion et de passion.

D’un mur l’autre

Patric Jean, 2008

Du nord au sud, Patric Jean part avec humour et tendresse à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont migré des quatre coins du monde et qui composent cette nouvelle société, y participant avec énergie et générosité.

Chine est encore loin (La)

Malek Bensmail, 2008

Le 1er novembre 1954, près de Ghassira, un petit village perdu dans les Aurès, un couple d’instituteurs français et un caïd algérien sont les premières victimes civiles d’une guerre de sept ans qui mènera à l’indépendance de l’Algérie. Plus de cinquante ans après, Malek Bensmaïl revient dans ce village

Auroville, histoire d’une utopie

Hélène Risser, 2008

La réalisatrice, avec les témoignages des premiers Aurovilliens, explore la réalité économique et sociétale de la ville d’aujourd’hui.

Mai 68, les images de la télévision

Hugues Nancy, 2008

Avec les images de la télévision, nous suivons au plus près les manifestations étudiantes, l’occupation de la Sorbonne puis des usines, l’intervention du gouvernement et enfin la lente reprise du travail jusqu’aux élections législatives du 30 juin. Pour mieux comprendre les enjeux de la révolte, quatre dossiers dressent un portrait de la société d’avant Mai 68.

Parole prise (La)

Marie-Claire Schaeffer, 2008

La réalisatrice replonge, quarante ans après, dans la matière filmée en Mai 68 et propose, à travers un montage de séquences inédites, une nouvelle série de situations conflictuelles exorcisées par une parole enfin libérée.

Discorama signé Glaser

Esther Hoffenberg, 2007

Un portrait de la productrice/présentatrice pionnière des émissions de télévision consacrées à la chanson de variétés.

Saga des immigrés (La)

Édouard Mills Affif, Anne Riegel, 2007

La Saga des immigrés raconte trente ans de présence des immigrés sur le petit écran. Pour relater les histoires croisées de la télévision de l’immigration, les auteurs explorent les archives audiovisuelles, tous genres confondus. Une immersion dans la mémoire qui nous en apprend autant sur les immigrés que sur la France.

Bienvenue à Bataville

François Caillat, 2007

Tomas Bata, l’homme qui voulait chausser l’humanité entière décida en 1930 de créer en Lorraine une usine à chaussures, une cité idéale et un modèle de vie : Bataville. Le film nous raconte l’âge d’or de cette utopie patronale : une aventure joyeuse et terrifiante, une mise en scène du bonheur obligatoire.

Rue Santa Fe - De défaite en défaite jusqu’à la victoire finale

Carmen Castillo, 2007

Le 5 octobre 1974, les militaires prennent d’assaut la rue Santa Fe, dans les faubourgs de Santiago du Chili. Leur cible est le chef de la résistance, Miguel Enriquez qui va mourir sur ces lieux. Carmen Castillo revient, 30 ans plus tard, à cette endroit où son mari est décédé et où elle a pu s’échapper, ce jour-là, de peu à la torture et à la dictature de Pinochet

Hair, Let The Sun Shine in

Philippe Garrel, Pola Rapaport, 2007

À l’occasion des 40 ans du « Summer of love », l’INA a édité un DVD comprenant : un documentaire de Pola Rapaport sur la comédie musicale Hair (Hair, Let the Sun Shine in, 54mn 2007) ; un film de Philippe Garrel conçu à partir de sujets tournés en 1966 et 1967 sur le Living Theatre.

Générations 68

Simon Brook, 2007

Générations 68 revient sur un événement qui a marqué l’Histoire, en bousculant bon nombre d’idées reçues. Exclusivement à base d’images d’archives revisitées aujourd’hui, le film montre l’apparition d’une génération nouvelle qui revendique une autre vision de la société.

Fernand Raynaud, comique des 30 glorieuses

Henri Herré, 2006

Fernand Raynaud et les 30 Glorieuses ont vécu en parallèle des débuts difficiles, une prospérité exceptionnelle, et une mort aussi soudaine que dramatique.Ce documentaire met en parallèle la succès de l’acteur et la société dans laquelle il a vécu.

Rome plutôt que vous

Tariq Teguia, 2006

Durant plus de dix années, l’Algérie a vécu une guerre lente, une guerre sans ligne de front mais ayant causé plus de 100 000 morts. C’est ce désert que Zina et Kamel – deux jeunes algérois tantôt hallucinés et joyeux, tantôt abattus et sereins – voudront sillonner une dernière fois avant de le quitter.

J’ai très mal au travail

Jean-Michel Carré, 2006

Le travail est le carrefour de valeurs contradictoires. Quels sont ses enjeux ? Pour répondre à quels objectifs opposés ? Au bénéfice de qui ? Quelles sont les nouvelles méthodes de management ?

Beau combat (Le)

Jean-François Pahun, 2006

Après le naufrage de l’Amoco, les communes Bretonnes se regroupent pour obtenir réparation des dégâts écologiques. Le récit d’ une longue bataille judiciaire et de ses rebondissements dans les prétoires de la justice américaine.

Brahmane du Komintern (Le)

Vladimir Léon, 2006

Du Mexique à la Russie, d’Allemagne en Inde, Vladimir Léon part à la recherche d’un formidable aventurier-révolutionnaire-philosophe du Bengale : M. N. Roy.

Dernière Utopie (La) - La Télévision selon Roberto Rossellini

Jean-Louis Comolli, 2006

Roberto Rossellini se détourne du grand écran pour se consacrer tout entier à un pharaonique projet pour la télévision. Il s’agit de mettre en image toute l’aventure humaine de la préhistoire à la conquête de l’espace. Extraits de films, conversations et rencontres avec des collaborateurs, des techniciens se répondent pour retracer l’histoire d’une idée humaniste et généreuse.

Grand jeu (Le)

Malek Bensmail, 2005

“Algérie, 2004 : Ali Benflis, ancien Premier ministre et secrétaire général du FLN, déterminé et sûr de lui, se lance dans la campagne présidentielle. Parmi les 5 candidats de l’opposition, il est le challenger du président sortant Abdelaziz Bouteflika. Sur fond de division au sein du FLN et d’hésitations de la hiérarchie militaire entre les deux candidats, Ali Benflis et son équipe de campagne tentent de re-mobiliser une population qui s’est massivement détournée de la scène électorale, épuisée par le chaos social.” Le système algérien autorise-t-il vraiment le changement  ?

Chili de mon père (Le)

Carmen Castillo, 2005

C’est l’histoire d’une espèce d’être humain en voix de disparition. L’histoire d’un « Caballero », un chevalier du Chili qui a aujourd’hui 83 ans

Artistes du théâtre brûlé (Les) - La Force libératrice de la non-violence

Rithy Panh, 2005

Dans un pays aux rêves brisés, où il n’y a plus ni théâtres ni salles de cinéma (ou si peu), les arts traditionnels et populaires disparaissent, remplacés par la télévision. Quelques artistes subsistent, condamnés à vivre dans la misère ou à jouer dans des spots télévisuels mensongers, faute de structures ou de soutien financier.

Chroniques d’un asile

Jean-Pierre Vedel, 2005

Fermeture du pavillon « Alsace » de l’hôpital psychiatrique de Ville-Evrard et emménagement dans un nouveau centre de taille plus réduite, dans la ville d’origine des patients

Au Louvre avec Miquel Barceló

Valeria Sarmiento, 2004

À sa table de travail ou déambulant dans les salles du musée du Louvre, l’artiste espagnol Miquel Barceló (né en 1957) évoque, par la parole et des croquis, son rapport avec les peintres qui l’ont précédé. Il commente les tableaux qu’il «  fréquente  » assidûment et dont quelques réminiscences s’invitent dans ses propres œuvres. Valeria Sarmiento pointe de la caméra les détails picturaux que Barceló dissèque goulûment.

Affaire Valérie (L’)

François Caillat, 2004

Qui se rappelle de Valérie, disparue dans les Alpes en 1983 ? Qu’est devenue cette jeune serveuse soupçonnée d’avoir assassiné un touriste canadien ? Le cinéaste revient sur les lieux où il avait séjourné vingt ans plus tôt. Comment disparaît-on ? Comment est-ce possible que cette jeune femme n’ait pas laissé la moindre trace ? Rien sur sa vie, aucun souvenir de son passage. A-t-elle même existé ?

Aliénations

Malek Bensmail, 2004

En s’attachant à suivre au quotidien médecins et malades de l’hôpital psychiatrique de Constantine, où son père exerçait, Malek Bensmaïl tente de comprendre les souffrances vécues par les Algériens, confrontés à une crise aux aspects multiples : religieux, économiques, familiaux, politiques…

Dans le jardin du monde

Maya Rosa, Christian Rouaud, 2004

Des paysans de l’Alejanto racontent leur passé dans cette vaste région au Sud du Portugal. Ils en disent les récits de la misère et de l’oppression : effets au quotidien, dans une province reculée, de la dictature de Salazar

Dérive

Vanessa Springora, Camila Mora-Scheihing, 2004

L’image d’un ami d’enfance devenu SDF plane sur notre histoire. Comment un garçon aussi brillant, issu d’un milieu privilégié, peut-il se retrouver à la rue ?

Gens d’Angkor (Les)

Rithy Panh, 2003

Défiant les siècles, Angkor apparaît comme un symbole de la résistance du peuple cambodgien aux ravages de la guerre.

Destin postal

Daniel Ropars, 2003

Le centre de tri postal de Paris-Landy dans le 18ème a fermé ses portes pour cause de restructuration des activités de la Poste. C’est là que travaillait l’auteur du film.

Chômage et Précarité, l’Europe vue d’en bas

, 2003

Pour tenter d’enrayer le chômage de masse, les gouvernements européens mettent en place diverses mesures dont aucune n’a fait preuve de son efficacité.

Autre guerre d’Algérie (Une)

Djamel Zaoui, 2003

Le réalisateur fils d’un militant messalien qui a dû fuir sa terre natale pour sombrer dans un mutisme amer, mène une enquête minutieuse auprès d’historiens et d’hommes politiques de tous bords afin de comprendre sa propre histoire et celle de la guerre dont on ne parle pas : « l’autre » guerre d’Algérie.

Jours de grève à Paris Nord

Jean-Louis Comolli, Ginette Lavigne, 2003

En décembre 95, il y avait des grèves. Sept ans ont passé. Les jours de décembre se sont éloignés à toute vitesse, point brillant au fond de quel tunnel ? Cinq cheminots sont au coeur du film tourné à l’antenne traction de Paris-Nord. Des luttes d’hier aux luttes d’aujourd’hui, le film sera-t-il passeur de la réflexion ? ;

Bleu, blanc, rose  :Trente années de vie homosexuelle en France

Yves Jeuland, 2002

Les Années Rouges et les Années Roses » et « Les Années Noires et les Années Rainbow » qui revient sur le débat sur le Pacs.

Mabrouk el Tahir

Dalia Fathallah, 2002

À partir d’un tournage étalé sur 18 mois, Dalia Fathallah, jeune réalisatrice libanaise, analyse les chances d’un retour à la paix dans une chronique villageoise où se distinguent de fortes personnalités et une manière d’art de vivre.

Futur de l’imparfait (Le)

Sylvie Ditmann, 2002

Au collège Jean-Baptiste Clément, dans le 20ème arrondissement, Zowie tente de réveiller la confiance en soi, la curiosité, et le désir d’apprendre chez ses élèves de cinquième SEGPA. Mais pour la plupart les difficultés ne sont pas seulement scolaires…

Nos deux marseillaise

Jean-Louis Comolli, 2002

C’est l’histoire de Nadia et Samia, femmes d’origine maghrébine, militantes associatives, qui incarnent une manière nouvelle de faire de la politique aux cantonales 2001.

Paysan et rebelle, un portrait de Bernard Lambert

Christian Rouaud, 2002

En retraçant la vie de Bernard Lambert, paysan de Loire Atlantique, figure mythique des luttes paysannes dans l’Ouest au cours des années 1970, fondateur du mouvement des «  Paysans travailleurs  » et père spirituel de José Bové, «  Paysan et rebelle  » remonte aux sources de la contestation paysanne d’aujourd’hui et parcourt un demi-siècle d’évolution de l’agriculture en France.

Ouvrier, c’est pas la classe

Patrick Jan, 2002

Ce film décrit les mutations du monde ouvrier observées depuis Sochaux- Montbéliard, où Peugeot et ses entreprises de sous-traitance sont en situation de mono employeurs. La logique individualiste et de concurrence prime désormais chez les jeunes ouvriers et prend la place des réflexes de solidarité.

Dor de Tine. Une histoire de 1944

Mireille Abramovici, 2001

La réalisatrice part sur les traces de son père, déporté 10 jours avant sa naissance et dont sa mère n’a jamais pu parler. La correspondance de ses parents nous plonge dans l’errance de ce couple de jeunes musiciens roumains, réfugiés en France jusqu’à l’arrestation du père en avril 1944.

Théorie du fantôme (La)

Pascal Kané, 2001

Découvrant dans le coffre-fort de l’appartement familial des lettres conservées par son père jusqu’à sa mort, Pascal Kané entreprend, de Paris à Varsovie, d’enquêter sur son histoire paternelle et de retrouver la trace de ses tantes et de sa grand-mère polonaise, mortes en déportation.

Jacques Lacan, la psychanalyse réinventée

Élisabeth Kapnist, 2001

Par le témoignage d’historiens, de psychanalystes et de philosophes, le documentaire parvient à donner une idée précise de ce que pouvaient être l’enseignement et la pratique de la psychanalyse de Jacques Lacan.

Athènes ou la question des limites

Sylvain Roumette, 2001

En 2004, Athènes accueille les Jeux olympiques. Trois ans avant le jour J, Yannis Tsiomis, l’architecte pédagogue s’interroge sur la manière de restaurer en continuité avec l’histoire de la ville.

Beyrouth, trois visages de la mémoire

François Caillat, 2001

Avec Jade Tabet, architecte et urbaniste, François Caillat parcourt trois quartiers de Beyrouth, proches par la distance mais d’apparence radicalement différente. Au-delà des contrastes visuels et à travers différents témoignages se dégage une réflexion sur la mémoire de la guerre au Liban.

Danièle Huillet, Jean-Marie Straub, cinéastes

Pedro Costa, 2001

C’est au Fresnoy que Pedro Costa a filmé Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, durant le montage de la troisième version de «  Sicilia  ».

Séparées

Myriam Aziza, Sophie Bredier, 2001

Vingt-cinq ans après son adoption, Sophie retourne pour la première fois en Corée du Sud. Mais cette histoire privée la renvoie à l’histoire collective d’un peuple divisé par une ligne de démarcation depuis 1953.

En construction

Jose Luis Guerin, 2001

La construction, pas à pas, d’un immeuble dans un quartier populaire de Barcelone. Une plongée sensuelle et intimiste au coeur du “barrio chino” en pleine transformation architecturale et sociale.

S21, la machine de mort khmère rouge

Rithy Panh, 2001

Vingt-cinq ans après la chute du régime khmer rouge, Rithy Panh réunit les victimes et les tortionnaires dans les lieux mêmes de l’horreur, le camp S-21 où 17 000 prisonniers ont été torturés et exécutés.

Chômage a une histoire (Le)

Gilles Balbastre, 2001

Le chômage a une histoire, retrace en deux volets les grandes étapes du phénomène de 1967 à 1981, puis de 1981 à 2001.

Johan van der Keuken

Thierry Nouel, 2000

D’Amsterdam à Paris, le cinéaste Johan van der Keuken retrace son parcours. 40 années d’un cinéma intime et social, entre engagement et épure. Dans les rues et au travers de rencontres avec d’anciens condisciples de l’IDHEC, le film glisse doucement des interrogations sur l’image aux souvenirs de jeunesse, de la théorie au portrait, de la force des formes à la présence acérée d’un regard.

Commune : Paris, 1871 (La)

Peter Watkins, 2000

La Commune de Paris 1871, événement majeur dans les annales du mouvement ouvrier, reste pourtant l’une des pages les plus singulièrement méconnue de l’histoire de France.

Mon premier French cancan

Valeria Sarmiento, 1999

Laurence a 20 ans. Elle a commencé ses études de danse à 4 ans et demi. Vie sans histoire dans une ville de Provence (Avignon). Un frère et une sœur. Elle aime la danse, mais elle croit savoir qu’elle ne sera jamais une  »grande danseuse  ». Après son bac, elle prend la décision de monter à Paris et malgré tout de gagner sa vie comme danseuse. Elle choisit le Moulin Rouge car, comme elle le dit, «  c’est un capital français  ».

Carlos Fuentes : Un voyage dans le temps

Valeria Sarmiento, 1999

Le 40e anniversaire de la publication du premier roman de Carlos Fuentes est l’occasion de suivre le célèbre auteur dans les lieux qui ont le plus marqué son œuvre.

Ma cousine lointaine

Litsa Boudalika, 1999

Israël-Palestine à l’heure d’un processus sans paix. Le film interroge les rapports interpersonnels entre individus issus des deux communautés.

Journée d’Andrei Arsenevitch (Une)

Chris Marker, 1999

Retrouvailles du réalisateur russe Andreï Tarkovski, exilé à Paris et en fin de vie, avec sa famille retenue depuis cinq ans en URSS. Cette scène éprouvante est entrelacée d’images, plus anciennes, du cinéaste au travail et d’extraits de ses films.

Boudiaf, un espoir assassiné

Noël Zuric, Malek Bensmail, 1999

Après 28 ans d’exil au Maroc, Mohamed Boudiaf, un des chefs historiques du FLN, est rappelé en Algérie pour remplacer le président Chadli, démissionnaire. Le film retrace ses six mois de pouvoir et son assassinat, en juin 1992.

Buenaventura Durruti, anarchiste

Jean-Louis Comolli, 1999

Une évocation de l’anarchiste espagnol, Buenaventura Durruti et des années 1931-1936 qui précédèrent la guerre civile en Espagne, à travers les répétitions d’un groupe théâtral catalan « El Joglars » dirigé par Albert Boadella.

Sud

Chantal Akerman, 1999

Sud est une évocation de la violence raciste qui fait le quotidien américain. Comment un crime peut s’inscrire dans un paysage, tant mental que physique.

Autocritique 68-98

Marie-Claire Schaeffer, 1998

La réalisatrice retrouve Martine et Annie, Blaise et Emmanuelle. Des mots aux actes, des paroles de 1968 à leurs positions de 1998, face à la résurgence provoquée du passé dans le petit écran, ils tentent de faire le point.

île (L’)

Sylvaine Dampierre, Bernard Gomez, 1998

Fernand est amoureux de son jardin ouvrier insulaire. Le lopin de terre qu’il affectionne est placé au pied de la « forteresse ouvrière », bâtiments désaffectés de l’usine Renault, dans lesquels il a travaillé toute sa vie.

Nos traces silencieuses

Myriam Aziza, Sophie Bredier, 1998

Sophie Bredier est une jeune Coréenne de 26 ans, adoptée à l’âge de quatre ans par un couple français. Elle remonte dans son passé asiatique à partir des cicatrices de brûlures qu’elle a sur le mollet, seuls témoins de sa vie d’avant.

Quatrième génération (La)

François Caillat, 1997

Un saga familiale lorraine emblématique parce qu’elle reflète l’aventure d’une région et les aléas de sa prospérité. Elle révèle aussi une étrange destinée nationale : celle de tous les Lorrains qui ont vécu cinq fois écartelés entre leur identité française et leur annexion à l’Allemagne.

Chahine and Co - Cinéma de notre temps -

Jean-Louis Comolli, 1997

Cinéaste phare de l’Égypte, esprit universel, démiurge et résistant : les qualificatifs ne manquent pas pour dire ce que représente Youssef Chahine à l’intérieur comme à l’extérieur de son pays. Le film de Jean-Louis Comolli rend bien compte de ce rôle multiple.

Concerto de Mozart (Le)

Jean-Louis Comolli, 1997

Michel Portal a fait le projet un peu fou de s’isoler pendant quinze jours dans un château, en compagnie de sept jeunes musiciens, pour prendre le temps et le plaisir de travailler en profondeur le célèbre concerto pour clarinette de Mozart. Jean-Louis Comolli est le témoin de ce défi.

Demain, et encore demain

Dominique Cabrera, 1997

Entre le je et le nous, entre l’amour et la psychanalyse, entre sa mère et son fils, une femme d’aujourd’hui. Avec un camescope, pendant presque un an, elle filme la naissance de l’amour, les élections et la dépression, le soleil par la fenêtre, les vacances et les gens dans le métro…

Julie, itinéraire d’une enfant du siècle

Dominique Gros, 1996

Julie participe à l’évocation de son itinéraire depuis le monde forain de son enfance au gouffre psychiatrique dans lequel elle a réussi à ne pas se perdre et porte un regard “ d’impatient ” sur les mondes dans lesquels elle vit : Laborde et le reste…

Maria et les siens

Isabelle Marina, 1996

À deux kilomètres de Paris la Défense, entre Nanterre et Carrières-sur-Seine, il y a sur la Seine une île oubliée : l’île Fleurie. Pendant longtemps, cette partie oubliée de l’île des impressionnistes a été un refuge pour ceux qui s’installaient à l’écart du monde. Aujourd’hui, Maria, arrivée du Portugal il y a trente ans, sa fille cadette Béatrice et José, leur ouvrier agricole, sont les seuls à être restés.

Flaca Alejandra (La)

Carmen Castillo, Guy Girard, 1994

Carmen Castillo revient au Chili vingt ans après l’arrestation et la disparition de son camarade Miguel Henrique, dirigeant du MIR (mouvement de résistance), et des aveux sous la torture de la militante Marcia Morino, qui ont provoqué la chute du réseau. Soumise à ses tortionnaires pendant dix-huit ans, Marcia rompt aujourd’hui le silence et demande publiquement pardon de cette trahison.

Jeune Fille au livre (La)

Jean-Louis Comolli, 1994

Spécialement conçu pour l’image, « La Jeune Fille au livre » est un opéra qui raconte la passion destructrice entre un peintre et son modèle. Autour d’une toile, dans les coulisses du marché de l’art, va se jouer un drame philosophico-policier.

Chaise, la vache et la charrue (La)

Jean Lefaux, 1993

Récit d’une vente aux enchères volontaire à la ferme. Au moment de prendre sa retraite, un couple d’agriculteur de la Sarthe vend aux enchères dans la cour même de la ferme, objets, meubles, outils et bétail. Fête, temps des bilans, rites de passage. Cette vente rassemble crieurs, voisins, acheteurs.

Réjane dans la tour

Dominique Cabrera, 1993

Réjane fait le ménage dans une tour du Val Fourré. En l’écoutant, en regardant ses gestes et en suivant ses pas, on voit ce que c’est qu’être aujourd’hui une femme de quarante-cinq ans sur un fil !

Semaine en cuisine (Une)

Jean-Louis Comolli, 1992

Jean-Louis Comolli montre le travail de l’un des chefs-cuisiniers les plus talentueux de sa génération, Alain Ducasse au restaurant « Louis XV » de l’hôtel de Paris à Monte Carlo.

En remontant la rue vilin

Robert Bober, 1992

Classée en 1863, une petite rue de Ménilmontant, à Paris, est déclarée insalubre et est détruite 100 ans plus tard. L’écrivain Georges Perec y a vécu enfant. À partir de ses écrits et de clichés pris par de grands photographes, Robert Bober fait revivre la rue.

Frères des frères (Les)

Richard Copans, 1992

Pendant la guerre d’Algérie, des Français aident l’organisation du FLN en France. Attachés aux idéaux de la République (Liberté, Égalité, Fraternité) ou révolutionnaires tiers mondistes, ils sont considérés comme des traîtres par la majorité de la population.

Rester là-bas

Dominique Cabrera, 1992

Retour en Algérie d’une fille de pied-noir. Elle va voir ceux de la tribu qui sont restés, qui ont pris la nationalité algérienne.

Chronique d’une banlieue ordinaire

Dominique Cabrera, 1992

Avant la destruction des tours HLM du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, certains habitants offrent à travers leurs témoignages, une réflexion sur l’habitat social en banlieue parisienne.

Souleymane Cissé

Rithy Panh, 1991

Révélé au Festival de Cannes en 1987 avec Yeelen, le cinéaste malien Souleymane Cissé a conquis depuis une reconnaissance internationale. Cissé livre devant la caméra du réalisateur sa passion du cinéma, de l’Afrique et du Monde.

Années algériennes (les)

Benjamin Stora, Philippe Alfonsi, Bernard Favre, Patrick Pesnot, 1991

Ce documentaire donne la parole à des acteurs anonymes ou peu connus de la Guerre d’Algérie, avec de nombreuses images d’archives.

Naissance d’un hôpital

Jean-Louis Comolli, 1991

En 1980, l’Assistance publique lance un appel d’offre pour la construction d’un hôpital pédiatrique dans le nord de Paris. Le film suit l’un des architectes retenus pour concourir, Pierre Riboulet, dans l’intimité du lent processus de création dont émergera le projet lauréat.

Et la vie

Denis Gheerbrant, 1991

Corps et décors, paroles et paysages tissent une cartographie sensible d’un pays ignoré des médias : la France telle qu’elle advient.

Toutes les couleurs

Abraham Ségal, 1990

Un portrait filmé de Gérard Fromanger, une des principales figures de la «  Nouvelle Figuration  », mouvement né dans les années 60. Ancien élève des Beaux-Arts de Paris, le peintre a beaucoup travaillé sur les couleurs. Il revient avec passion sur ses principales œuvres et livre sa conception de la peinture.

Paul-Emile Victor : un rêveur dans le siècle

Jean-Louis Comolli, Eliane Victor, 1990

Un portrait de Paul-Emile Victor, dont l’histoire se confond avec celle de l’étude ethnologique et géophysique des Pôles.

François Tosquelles, Une politique de la folie

François Pain, Jean-Claude Polack, Danielle Sivadon, 1989

Ce film, réalisé en 1989, est un entretien avec celui qui fût le fondateur de la psychothérapie institutionnelle : le psychiatre et psychanalyste d’origine catalane François Tosquelles (1912-1994).

Site 2

Rithy Panh, 1989

Après avoir fuit Pol Pot, Rithy Panh, jeune cambodgien de quinze ans est accueilli au camp de réfugiés de Mairut, en Thaïlande, en 1979. Dix ans après, devenu cinéaste, il retourne dans les camps filmer la vie quotidienne de cette collectivité en sursis.

Engagement (L’)

Gérard Follin, 1988

Au début des années 60, les étudiants découvrent le militantisme et l’engagement politique lors de la lutte contre la guerre d’Algérie.

Génération

Patrick Rotman, Daniel Edinger, Hervé Hamon, Jean Lassave, Françoise Prébois, Gilles Nadeau, 1988

Génération est le feuilleton d’une génération qui a grandi sous la Guerre froide puis la guerre d’Algérie et qui, débordant d’énergie, prête à exploser, fait son entrée dans les années soixante. Cette série de quinze épisodes fait le portrait de celles et ceux qui se sont impliqués dans les luttes d’hier, alternant images d’archives et interviews.

Kataev, la classe du maître

Jean-Louis Comolli, 1988

Le chef d’orchestre russe Vitali Kataev, professeur au conservatoire de Moscou, est venu au conservatoire de Paris offrir le fruit de son expérience. Jean-Louis Comolli a suivi ces quelques jours de travail.

Déchirures algériennes

Jean Labib, 1987

Avant-dernière partie d’une série de 6 documentaires sur le général de Gaulle. Réalisée pour la télévision d’après l’oeuvre de Jean Lacouture, ce film analyse la politique algérienne du général de Gaulle, de son arrivée au pouvoir en 1958, jusqu’aux accords d’Evian en 1962.

Classified people

Yolande Zauberman, 1987

En 1948, en Afrique du Sud, la vie de Robert bascule. Il est « classé » métis pour s’être engagé par erreur dans un bataillon métis pendant la guerre de 1914. Sa femme et ses enfants « restés blancs » le renient. Absurdité et cruauté d’un système qui brisa de nombreuses familles.

Sonia secrétaire en bureautique (Série Travailler à Domicile)

Monique Haicault, 1986

Un portrait de Sonia, secrétaire en bureautique à Aix en Provence, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Colette mécanicienne en maroquinerie (Série Travailler à domicile)

Monique Haicault, 1986

Un portrait de Colette, mécanicienne en maroquinerie dans le Tarn, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Jacqueline dessinatrice cartes IGN (Série Travailler à domicile)

Monique Haicault, 1986

Un portrait de Jacqueline, dessinatrice de cartes IGN à Paris, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Andrée ouvrière pochette surprise (Série Travailler à domicile)

Anna-Célia Kendall, 1986

Un portrait d’Andrée, ouvrière près d’Ambert en Auvergne, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Stéphanie professeure de Taï chi à Paris (Série Travailler à domicile)

Anna-Célia Kendall, 1986

Un portrait de Stéphanie, professeure de Taï chi à Paris, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Yvon traiteur à Paris (Série Travailler à domicile)

Anna-Célia Kendall, 1986

Un portrait d’Yvon, traiteur à Paris, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Cécile et Caroline travailleuses en cellule (Série Travailler à domicile)

Anna-Célia Kendall, 1986

Un portrait de Cécile et Caroline travailleuses en cellule, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Gérard scénariste à Paris (Série Travailler à domicile)

Anna-Célia Kendall, 1986

Un portrait de Gérard, scénariste pour le cinéma à Paris, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Marie-France lunetière (Série Travailler à domicile)

Dominique Gros, 1986

Un portrait de Marie-France, lunetière en Franche-Comté depuis 15 ans, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Dominique kinésithérapeute (Série Travailler à domicile)

Dominique Gros, 1986

Un portrait de Dominique, kinésithérapeute à domicile à Paris, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Patrick sculpteur (Série Travailler à domicile)

Dominique Gros, 1986

Un portrait de Patrick, sculpteur sur pierre, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Montage électronique (Série Travailler à domicile)

Dominique Gros, 1986

Un portrait de Martine et Michel, monteurs en électronique à Évreux, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Gabrielle nourrice (Série Travailler à domicile)

Dominique Gros, 1986

Un portrait de Gabrielle, nourrice, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Andrée tisserande (Série Travailler à domicile)

Dominique Gros, 1986

Un portrait d’Andrée, tisserande à Lyon, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Marcel inventeur-chercheur (Série Travailler à domicile)

Dominique Gros, 1986

Un portrait de Marcel, inventeur-chercheur à Marseille, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Michèle conditionneuse de pièces plastique (Série Travailler à domicile)

François Gonnet, 1986

Un portrait de Michèle, conditionneuse de pièces plastiques dans le Jura, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Joëlle ingénieur-conseil (Série Travailler à domicile)

François Gonnet, 1986

Un portrait de Joëlle, ingénieur-conseil à Marseille, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Thierry artisan du cuir itinérant (Série Travailler à domicile)

François Gonnet, 1986

Un portrait de Thierry, artisan du cuir itinérant, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Claire documentaliste (Série Travailler à domicile)

François Gonnet, 1986

Un portrait de Claire Mascolo, documentaliste à la vidéothèque de production à l’Ina, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Selcuk illustrateur (Série Travailler à domicile)

François Gonnet, 1986

Un portrait de Selcuk, illustrateur, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Annie ouvrière en articles de pêche (Série Travailler à domicile)

François Gonnet, 1986

Un portrait d’Annie, ouvrière en articles de pêche dans l’Allier, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Michel lapidaire (Série travailler à domicile)

François Gonnet, 1986

Un portrait de Michel, lapidaire dans le Jura, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Simone garde-barrière (Série Travailler à domicile)

François Caillat, 1986

Un portrait de Simone, garde-barrière à Tain-L’Hermitage (Drôme), issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Christiane cravatière (Série Travailler à domicile)

François Caillat, 1986

Un portrait de Christiane, cravatière à Saint-Jean-de-Bournay dans l’Isère, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Babette et Jackie mariniers (Série Travailler à domicile)

François Caillat, 1986

Un portrait de Babette et Jackie, mariniers sur la Seine, issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Josée assembleuse de voitures miniatures (Série Travailler à domicile)

François Caillat, 1986

Un portrait issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986. Josée assemble des voitures miniatures chez elle dans l’Isère.

Nancy professeur d’anglais (Série Travailler à domicile)

François Caillat, 1986

Un portrait issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986. Nancy est professeur d’anglais à Paris. Elle donne des cours d’anglais de 30 minutes depuis son domicile par téléphone.

Samy ouvrier à façon (Série Travailler à domicile)

François Caillat, 1986

Samy est ouvrier «  à façon  » à Paris. Dans son atelier, il explique qu’il a choisit de devenir ouvrier dans la confection après la guerre afin de gagner sa vie et d’éduquer ses enfants. Un portrait issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Josiane brodeuse sur machine (Série Travailler à domicile)

François Caillat, 1986

Portrait de Josiane, brodeuse sur machine dans l’Isère. Elle travaille à domicile et brode de la dentelle sur des pièces de tissu. Un portrait issu de la série «  Travailler à domicile  », initiée en 1986.

Appelez-moi Madame

Françoise Romand, 1986

Dans un petit village normand, un militant communiste, marié et père d’un adolescent, devient transsexuel à 55 ans, aidé par sa femme.

Fin de la guerre d’Algérie (Bloc-notes de François Mauriac)

Georges Ferraro, 1986

Sur des images d’archive rappelant les ultimes temps forts de la guerre d’Algérie, Henri VIRLOJEUX lit des articles du « Bloc-notes » consacrés à l’Algérie de 1961 à 1962. François MAURIAC dit son espoir dans les résultats du référendum sur l’autodétermination, il y dénonce la violence meurtrière de l’OAS.

Algérie (L’) (Bloc-notes de François Mauriac)

Georges Ferraro, 1986

Henri VIRLOJEUX lit des articles du « Bloc-notes » écrits en janvier et février 1960 au plus fort des évènements d’Alger avec les journées des barricades et les déclarations du Général de GAULLE. François MAURIAC exprime toute son admiration pour le Général de GAULLE et sa tristesse devant la déchirure de l’Algérie. Des images d’archives rappellent la violence des faits.

Bombardement de Sakiet (Bloc-notes de François Mauriac)

Marcel Teulade, 1986

Henri VIRLOJEUX lit des articles du « Bloc-notes » écrits entre février et mars 1958 consacrés à la politique menée par le président du conseil Félix GAILLARD en Afrique du Nord et plus particulièrement dans le conflit algérien.

Mort du boeuf (La)

Dominique Gros, 1986

Chronique de la vie quotidienne des éleveurs de boeufs dans un petit village du Nord Queensland en Australie.

Paris, 24 mai 1968 : le pouvoir est dans la rue

Maurice Dugowson, 1985

Philippe Alfonsi enquête, images d’archives à l’appui et à la manière d’un « Faites entrer l’accusé » d’aujourd’hui, sur les causes et le contexte qui ont amené l’ampleur des révoltes de mai. Premier des trois épisodes de ce magazine télévisé, clair et ludique, consacré aux événements.

Années déclic (1957-1977) (Les)

Raymond Depardon, 1984

À travers un montage réalisé à partir de documents s’étalant sur une période de vingt ans, 1957-1977, Depardon nous offre un témoignage d’une grande richesse sur ces années qui ont bouleversé notre société.

Simone et Jacqueline : une résolution

Dominique Gros, 1983

Dominique Gros a connu Simone et Jacqueline Huet en 1972, alors qu’elles faisaient une grève de la faim pour protester contre leur expulsion de leur atelier de couture. En 1983 les deux femmes évoquent cet évènement qui a bouleversé leur vie et leur regard sur le monde et les autres.

Nos mères de Méditerranée

Simone Bitton, 1982

Un hymne à quatre voix auxquelles s’ajoute celle de la réalisatrice pour célébrer la mère de Méditerranée, partout la même en dépit des déchirures d’une actualité trop violente.

Ma Première brasse

Luc Moullet, 1980

Face caméra, Luc Moullet s’interroge. À 43 ans, il va tenter d’apprendre à nager. L’idée du film est là et en parfait pataphysicien, il va la pousser jusqu’à l’absurde.

Odette Robert

Jean Eustache, 1980

En 1971, Jean Eustache eut l’idée de filmer sa grand-mère Odette Robert. Celle ci lui raconte sa vie : sa jeunesse malheureuse, son mariage avec un homme cavaleur, la mort tragique de ses parents, de ses enfants.

Récits d’Ellis Island (1978-1980)

Robert Bober, 1980

« Récits d’Ellis Island » est avant tout l’histoire d’une rencontre : celle d’un écrivain, Georges Perec, et d’un réalisateur, Robert Bober. Les deux hommes partagent une même passion pour les lieux : ceux de l’enfance ou des origines.

De grands évènements et des gens ordinaires

Raúl Ruiz, 1978

En 1978, l’Ina commande à Raúl Ruiz un documentaire sur les élections législatives dans le 11ème arrondissement de Paris. Entre les mains de Raúl Ruiz, exilé chilien à Paris, ce tournage devient également le prétexte d’une réflexion sur le documentaire, un reportage sur le reportage.

Voix de son maître (La)

Gérard Mordillat, Nicolas Philibert, 1978

Douze patrons de grandes entreprises parlent face à la caméra du pouvoir, de la hiérarchie, des syndicats, des grèves, de l’autogestion… Leurs voix se mêlent, se dispersent, se démultiplient dans la ville, les usines… Sous le discours patronal apparaît progressivement l’image d’un monde futur…

News from home

Chantal Akerman, 1977

Sur des travellings ou des longs plans fixes de New York (métro, rues, façades, passants) qui racontent en creux son quotidien, la cinéaste lit les tendres lettres envoyées de Belgique par sa mère. À la fois chronique familiale douce-amère et formidable portrait de ville, un film riche, puissant, bouleversant.

Fond de l’air est rouge (Le)

Chris Marker, 1977

Montage de documents pour la plupart inédits, couvrant dix années capitales de l’histoire mondiale : 1967-1977. Première partie, «  Les mains fragiles : du Vietnam à la mort du Che, Mai 68 et tout ça  ». Deuxième partie, «  Les mains coupées : du printemps de Prague au Programme commun  ».

Affiche rouge (L’)

Frank Cassenti, 1976

En nous faisant suivre une troupe de comédiens qui se sont rassemblés pour monter un spectacle sur le groupe Manouchian, le réalisateur nous raconte l’histoire des résistants de l’Affiche rouge

Sartre par lui-même (2ème partie)

Alexandre Astruc, Michel Contat, 1976

Dans ce film, tourné en 1972 et projeté en deux parties dans les salles de cinéma à partir de 1976, Sartre a accepté d’être filmé chez lui, dans son bureau, en compagnie de Simone de Beauvoir.

Autocritique 68-75

Marie-Claire Schaeffer, 1975

Trois émissions extraites de la série « Autocritique ».

Mais qu’est-ce qu’elles veulent ?

Coline Serreau, 1975

Une radiographie de la condition nouvelle des femmes. Mais qu’est-ce qu’elles veulent à la fin ?

Normale sup - 5 colonnes à la une -

Pierre Dumayet, 1968

Interviews d’élèves entre 20 et 25 ans. Ils envisagent leur avenir, leurs rapports avec les anciens, leurs modèles. Ils évoquent leur vie dans le cadre de l’école, regrettant parfois son aspect hermétique et élitiste. Chacun apporte, avec plus ou moins d’optimisme, sa vision du monde de demain.

De la mini à la micro. Série dim, dam, dom

Igor Gourine, 1967

Dans les rues de Paris, les femmes qui portent la mini-jupe attirent les regards et les commentaires des passants.

Matinales (Les)

Jacques Krier, 1967

Reportage sur les femmes de ménage qui, à l’aube, nettoient les bureaux, les cafés ou les grands magasins.

Jean Renoir le patron

Jacques Rivette, 1966

Sur les bords de la Marne, en 1966, Jean Renoir et Michel Simon dialoguent autour de la direction d’acteurs. Cette émission est la deuxième d’un tryptique consacré par Jacques Rivette au grand cinéaste.

Ouvriers noirs de Paris (Les)

Jacques Krier, 1964

Collection {Cinq colonnes à la Une} Du Sénégal à Paris en passant par Marseille, Jacques Krier suit le parcours des Africains voulant travailler en France

Une histoire d’amour

Jacques Krier, 1963

Jean et Anouk sont mariés depuis huit ans. Sentant la lassitude et les ressentiments s’accumuler dans leur couple, ils décident de partir en vacances afin de faire le point

Alerte à l’homme

Jean Lallier, 1962

Cette archive visionnaire interpelle l’Homme sur ses activités et son impact sur l’environnement. C’est une véritable alarme lancée dès 1962 pour une prise de conscience écologiste.

Budget d’un gréviste (Le)

Jacques Krier, 1962

Jacques Krier et Aimée Lemercier suivent la journée d’un chef aiguilleur à Saint-Lazare et de sa famille

Sarcelles, quarante mille voisins

Jacques Krier, 1960

Les grands ensembles de Sarcelles constituent ce que l’on commence à appeler les cités-dortoirs. Dans ces immeubles récents, construits à côté de villages traditionnels, la vie s’organise.

Rue du Moulin de la pointe

Jacques Krier, 1957

Jacques Krier nous entraîne au 10 rue du Moulin de la Pointe dans le 13e arrondissement de Paris. Un petit passage aboutit dans une courette pavée qui dessert plusieurs immeubles

Bophana, une tragédie cambodgienne

Rithy Panh

À travers le destin d’une jeune femme (Bophana) et de son mari, ce film revient sur les années sombres du Cambodge. Exécutés en 1976 au centre de détention S21, c’est à partir de leur correspondance que Rithy Panh fait le récit emblématique de l’histoire tragique de tout un peuple.

Terre des âmes errantes (La)

Rithy Panh

Survivants d’un immense génocide, des familles cambodgiennes creusent des tranchées au milieu des mines anti-personnelles pour faire passer un réseau de fibre optique d’Est en Ouest. De la frontière thaïlandaise à la frontière vietnamienne, ces individus vont traverser le pays mais aussi leur histoire.