Jours de grève à Paris Nord

Un film de Jean-Louis Comolli, Ginette Lavigne

 2003  France  Documentaire  90 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Image : Jean-Louis Porte, Clarisse Gatti  Son : Pierre Camus, Antoine Rigaud

Producteurs :
INA productions (4, avenue de l’Europe, 94366 BRY-SUR-MARNE, Tél : 01 49 83 26 90 / 01 44 23 11 22, Fax : 01 49 83 25 97, Mail : sdec@ina.fr)
Iskra (9 rue Pierre et Marie Curie, 94200 Ivry-sur-Seine, Tél : 01 58 46 12 07, @ : iskra@iskra.fr)
Distributeur :
Ina (4, avenue de l’Europe, 94366 BRY-SUR-MARNE, Tél : 01 49 83 20 00, Fax : 01 49 83 31 82, mail : dpcr@ina.fr)

En décembre 1995, la France entière est en grève et en manifestation (« Tous ensemble ! « ) pour s’opposer au plan Juppé de réforme des régimes de retraite et de Sécurité Sociale (déjà ! ). À Paris, gare du Nord, la grève se durcit.

Malgré la mobilisation des cheminots, la direction fait tout pour faire rouler les Eurostar. Les grévistes réagissent en occupant le poste qui contrôle l’ensemble du trafic. L’occupation durera dix jours, le temps de prendre conscience du sens de cette grève et de ce qu’elle révélait, forces et insuffisances, valeurs et manques.

Cinq cheminots sont au coeur du film tourné à l’antenne traction de Paris-Nord.

Une gare phare pour les cheminots, son contrôle sera l’un des enjeux de cette lutte. Aucune grève ne ressemble à une autre. Les cheminots ont occupé une place particulière dans celle-ci, ils en ont été les « fers de lance » . Est-ce un point majeur dans l’avenir d’une grève, le groupe social qui les porte en avant ?

Les cheminots ont un pouvoir de blocage économique. On les entend évoquer les grèves de 1953 et de 1986, il y a donc de la transmission, une « culture de la lutte » encore vivante parmi les ouvriers et les employés. Le motif de la violence parcourt la grève, les discussions, les évaluations. Beaucoup de ces éléments font ce que l’on a pu appeler « le mouvement ouvrier » . Que penser de nos luttes à venir, s’il se profile une société surtout de services ?

L’histoire se répète sans doute moins que ne le dit la légende, mais les formes de luttes, les obstacles, les tactiques, les mots d’ordre, de part et d’autre, sont eux pris dans un comique - ou un tragique - de répétition. Les termes « réforme » , « moderniser » , « mondial » sont déjà en usage et sont déjà usés. Des luttes d’hier aux luttes d’aujourd’hui, le film sera-t-il passeur de la réflexion ?;

Nous avions laissé de côté ce que nous avions tourné pendant ces journées et ces nuits de décembre 95. Plus de sept ans plus tard, en février 2003, nous avons entrepris le montage de ces rushes.

Ginette Lavigne et Jean-Louis Comolli

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :
Autres chemins :
Incontournable dans la période :