Les films repères dans l’histoire et le présent des mouvements sociaux

Le cinéma, quand il a rencontré l’Histoire en train de se faire, a inventé des films qui sont devenus témoins. Ces documents permettent parfois de regarder en face les engagements d’alors et de les questionner. Aujourd’hui continuent à se réaliser des films qui témoignent parfois de façon prémonitoire des interrogations qui traversent notre société.

Films dans la base

Cinéma novo

Eryk Rocha, 2016

Un essai filmique, politique et poétique qui évoque les grands films du Cinema Novo. De nombreuses interviews des réalisateurs Nelson Pereira dos Santos, Glauber Rocha, Leon Hirszman, Joaquim Pedro de Andrade, Ruy Guerra, Walter Lima Jr. ou encore Paulo César Saraceni.

Oka legacy (The)

Sonia Boileau, 2015

Sonia Bonspille-Boileau est originaire de Kanehsatake, une réserve mohawk près de Montréal. Elle n’avait que 12 ans quand le conflit d’Oka a éclaté, en 1990, mais elle se souvient parfaitement de cet été-là… Dans cet émouvant documentaire très personnel, elle nous fait voyager à travers le temps pour découvrir comment la crise d’Oka a déclenché la résurgence de l’identité autochtone et a, finalement, contribué à changer le cours de l’histoire canadienne, se faisant le terreau fertile d’initiatives victorieuses comme la création du réseau audiovisuel APTN, de mobilisations historiques comme Idle no More ou encore de processus aussi fondamentaux que celui de la récente Commission Vérité et Réconciliation.

Demonstration

Victor Kossakovsky, 32 étudiants de l’université de Pompeu Fabra (Barcelone), 2013

2012 : Une année de manifestations massives dans le monde entier. À Barcelone les manifestants se retrouvent à divers endroit de la ville, la police utilise les balles de caoutchouc. Pendant les deux jours de la grève générale, 32 étudiants de l’université de Pompeu Fabra caméras au point tournent les faits sous différents angles. Le résultat est «  ballet  »

Boy Saloum

Audrey Gallet, 2013

Ils ont trente ans, une énergie de feu et un charisme hors du commun. En 2011, ces jeunes Sénégalais créent le mouvement «  Y’en a marre  ». Ils ne savent pas encore qu’ils vont rejoindre la grande Histoire en prenant la tête de la contestation sociale contre le régime. Symboles d’une jeunesse africaine ancrée dans l’époque, ouverte sur le monde et avide de culture, ils sont attachés à la démocratie et ont le courage de se battre pour la faire valoir, bien loin des clichés occidentaux sur l’Afrique.

Ne vivons plus comme des esclaves

Yannis Youlountas, 2013

Venu des catacombes grecques de l’Europe, un murmure traverse le continent dévasté : « Ne vivons plus comme des esclaves » (prononcer « Na mi zisoumé san douli » en grec). Sur les murs des villes et sur les rochers des campagnes, sur les panneaux publicitaires vides ou détournés, dans les journaux alternatifs et sur les radios rebelles, dans les lieux d’occupation et d’autogestion qui se multiplient, tel est le slogan que la résistance grecque diffuse, jour après jour, et nous invite à reprendre en chœur sur les mélodies de ce film à ses côtés. Un grand bol d’air frais, d’enthousiasme et d’utopies en marche, venu de la mer Égée.

Portrait de lutte. Histoire du pouvoir populaire au Vénézuela

Benjamin Durand, 2012

Portrait de lutte de milliers de femmes et d’hommes qui ont réussi à révolutionner leur vie ainsi que tout un continent.

Entre deux feux

Aline Holcman, 2011

Par-delà les mésententes, les hommes et les femmes du Vercors ont constitué la matrice de la résistance. Entre soutien forcé et volontaire, ils ont rendu possible l’héroïsme des combattants avant que ne s’abattent sur eux les derniers soubresauts de la guerre ; ils ont apporté l’espoir, la nourriture, l’humaine chaleur…

De mémoires d’ouvriers

Gilles Perret, 2011

Ce film commence par une histoire locale et finit par raconter la grande histoire sociale française ! De la naissance de l’électrométallurgie, en passant par les grands travaux des Alpes et la mutation de l’industrie, jusqu’au déploiement de l’industrie touristique, c’est l’histoire ouvrière en général que racontent les hommes rencontrés par Gilles Perret.

Fragments d’une révolution

Anonyme, 2011

«  Un citoyen, un média  » : vues par des Iraniens à l’étranger, les vidéos amateur du soulèvement iranien de 2009 ont l’allure d’un puzzle dont certaines pièces manquent

Grandpuits et petites victoires

Olivier Azam, 2011

Un film autour du mouvement social d’octobre 2010, au moment de la réforme des retraites, à la raffinerie Total de Grandpuits. Ce film, qui raconte cette lutte de l’intérieur, pointe les petites victoires qui sont souvent minimisées et oubliées. Un outil de débat sur les luttes sociales et syndicales.

Au prix du gaz

Karel Pairemaure, 2011

Le matin du 15 juillet 2009, en écoutant les informations nationales à la radio, j’apprends l’ultimatum des ouvriers de l’usine New Fabris, dont je savais qu’elle se situait à quelques kilomètres de chez moi. J’ai décidé de passer les voir et j’ai découvert, sidéré, la situation.

Tahrir

Stefano Savona, 2011

Le Caire, février 2011. Sur la place Tahrir on résiste, on apprend à discuter et à lancer des pierres, à inventer des slogans et à soigner les blessés, à défier l’armée et à préserver le territoire conquis — un espace de liberté où l’on s’enivre de mots…

Goodbye Moubarak

Katia Jarjoura, 2011

Le 25 janvier 2011, l’Egypte se soulève. Trois mois plus tôt, la colère grondait déjà. Révoltée par l’illégitimité des élections législatives et ses fraudes avérées, la rue égyptienne attendait son heure…

Branleurs de la Havane (Les)

Cécile Patingre, 2010

Le film s’installe dans les grands cinémas de la ville et instaure un dialogue inattendu avec les Cubains. Apparaît alors une réflexion qui croise questions de sexualité et de politique. Comment cinquante années de Révolution ont-elles construit les rapports entre les hommes et les femmes ?

Rien à perdre

Jean Henri Meunier, 2009

Ce film est d’abord né d’une rencontre forte et fortuite, dans une rue toulousaine, avec un homme errant « aux semelles de vent », un vagabond gouailleur et lumineux : Phil le Fakir, clown et SDF de son état, lancé alors dans une grève de la faim contre le harcèlement de la police municipale et pour le combat quotidien des Enfants de don Quichotte toulousains.

Affaire Coca-Cola (L’)

Carmen Garcia, Germán Gutiérrez, 2009

L’empire Coca-Cola nage en eaux troubles. L’entreprise serait impliquée dans l’enlèvement, la torture et le meurtre de syndicalistes qui luttaient pour l’amélioration des conditions de travail en Colombie. Le documentaire nous entraîne sur les pas d’avocats en droit du travail et de militants de la campagne «  Stop Killer-Coke !", alors qu’ils mettent tout en œuvre pour obliger le géant américain de l’industrie des boissons à répondre de ses actes.

Qu’elle était belle mon usine…

Nicolas Dupuis, 2009

Juin 2005, le groupe Michelin annonce la fermeture de l’usine de Poitiers. Cette annonce arrive comme une bombe pour les employés et leurs familles. Leur usine, leur fierté, leur travail, leur repère, leur vie, tout d’un coup tout s’écroule …

Insurrection silencieuse (L’)

Paul Moreira, 2009

Une nouvelle forme d’action directe est née, souvent en marge des organisations syndicales, comme un constat de leur incapacité à canaliser ou à exprimer ce mouvement.

Remue-ménage dans la sous-traitance

Ivora Cusack, 2008

Tourné sur une période de plus de quatre ans, ce film brosse un tableau de luttes où avec peu de moyens mais une volonté tenace, des individus organisés collectivement bousculent la loi de la soumission qui règne dans le monde du travail et en particulier dans la sous-traitance.

Mélange théorie vaisselle

Anne-S. Robin, Anne-P. Thuillier, Tristan Percin, 2008

Le film retrace une expérience collective : l’organisation de rencontres du réseau Action Mondiale des Peuples. Mais pas n’importe comment :, en se basant sur des fonctionnements autogestionnaires, en essayant d’allier la théorie à la pratique…

Black music - Des chaînes de fer aux chaînes en or

Marc-Aurèle Vecchione, 2008

Funk, soul, rap, blues, jazz, swing : comment, durant près de deux siècles, des champs de coton du Sud aux ghettos du Bronx, la musique noire a rythmé le combat pour l’émancipation des Afro-Américains.

Révolution au-delà des mots (La)

Gaëtane Meurice, 2008

Depuis 1999, beaucoup de changements ont lieu au Vénézuela. Avec l’arrivée de Chavez à la présidence, le peuple vit ses heures de gloire. Mais qui sont les artisans de ce pouvoir populaire tant prôné par Chavez ? Et comment vivent-ils la « révolution bolivarienne » ?

Femmes de la Brukman (Les)

Isaac Isitan, 2008

L’usine Brukman est sans doute le plus bel exemple des nombreuses expériences d’autogestion en Argentine.

68

Patrick Rotman, 2008

De Washington à Saïgon, de Rome à Mexico, de Paris à Prague, une vague de révolte secoue le monde. 68 propose un travelling arrière dans le Vietnam en guerre, Prague en liberté et occupé, Paris en contestation, l’Amérique en rébellion.

RESF : un réseau de résistances

Agathe Dreyfus, Christine Gabory, Ivora Cusack, 2007

Série de cinq films d’actualités documentaires réalisés en 2006/2007 autour du Réseau Éducation Sans Frontières Bouches-du-Rhône (RESF13).

Avril 50

Bénédicte Pagnot, 2007

« Avril 50 » est consacré à la réalisation de l’album « Un homme est mort » de Kris et Étienne Davodeau, sur la grève de 1950 à Brest filmée par René Vautier

Rue Santa Fe - De défaite en défaite jusqu’à la victoire finale

Carmen Castillo, 2007

Le 5 octobre 1974, les militaires prennent d’assaut la rue Santa Fe, dans les faubourgs de Santiago du Chili. Leur cible est le chef de la résistance, Miguel Enriquez qui va mourir sur ces lieux. Carmen Castillo revient, 30 ans plus tard, à cette endroit où son mari est décédé et où elle a pu s’échapper, ce jour-là, de peu à la torture et à la dictature de Pinochet

Fils de lip

Thomas Faverjon, 2007

À trente ans, l’âge du conflit Lip, le réalisateur revient à Besançon pour tenter de faire le bilan de Lip aujourd’hui en donnant la parole à tous ceux qu’on n’a jamais entendus, « les sans voix », dont ses propres parents qui vécurent la fin du conflit comme un drame douloureux et déchirant.

Prix à payer (déblocage en chaîne) (Le)

Alban Cappello, 2006

La discrimination syndicale et le combat d’un groupe de salariés

Trace de luttes

Jérémy Forni, 2006

Juste avant les événements de 1968, de jeunes cinéastes et techniciens du cinéma, souvent parisiens, et des ouvriers forment un groupe qui, rendant hommage au cinéaste russe du « Bonheur », choisit le patronyme de Medvedkine. Ce groupe produit une série de films d’un genre nouveau sur la condition ouvrière. Nous voulons retrouver tous les protagonistes de cette aventure.

Héros fragiles

Emilio Pacull, 2006

Le 11 septembre 1973, le gouvernement socialiste Chilien était renversé par un coup d’Etat militaire. Après trente années d’exil en France, Emilio Pacull retourne sur les traces de sa famille qui a participé, aux côtés d’Allende, à la révolution socialiste, et propose un film où se côtoient sans s’opposer l’intime et l’événement Historique, le document d’archive et le sentiment personnel.

Passage des Andes (Le)

Thierry Deronne, 2006

Le Venezuela est en pleine révolution. Sa révolution, la révolution « bolivarienne », du nom de l’artisan de son indépendance (1811), Simon Bolivar. A la tête de ce processus de changement, un chef d’Etat aussi charismatique que controversé : Hugo Chavez.

Brahmane du Komintern (Le)

Vladimir Léon, 2006

Du Mexique à la Russie, d’Allemagne en Inde, Vladimir Léon part à la recherche d’un formidable aventurier-révolutionnaire-philosophe du Bengale : M. N. Roy.

H&M histoire d’une grève

David Futerman, 2005

Les salariés grévistes de l’entrepôt du Bourget passent les fêtes de fin d’année 2004 sous la tente à bloquer les portes de leur lieu de travail. Ils témoignent avec beaucoup de sincérité de cette expérience, nouvelle pour nombre d’entre eux.

Argentinazo

David Futerman, 2004

La crise économique argentine et l’organisation sociale qui suivit.

Voile de Berta (Le)

Esteban Larrain, 2004

Dans les montagnes du sud du Chili, un gigantesque barrage doit engloutir les terres des communautés indiennes. Le film retrace la lutte d’un groupe de femmes pour ne pas être expropriées et maintenir leur mode de vie millénaire

Au nom de Bolivar

Paco Peña, Agnès Denis, 2003

Au Venezuela, depuis quatre ans, se déroule un processus que son principal instigateur, le président Hugo Chavez, revendique comme étant une « révolution démocratique ».

Révolution ne sera pas télévisée (La)

Kim Bartley, Donnacha O’Briain, 2003

Drame en trois actes d’Hugo Chavez à la tête du Venezuela

Jours de grève à Paris Nord

Jean-Louis Comolli, Ginette Lavigne, 2003

En décembre 95, il y avait des grèves. Sept ans ont passé. Les jours de décembre se sont éloignés à toute vitesse, point brillant au fond de quel tunnel ? Cinq cheminots sont au coeur du film tourné à l’antenne traction de Paris-Nord. Des luttes d’hier aux luttes d’aujourd’hui, le film sera-t-il passeur de la réflexion ? ;

12 ans d’images du DAL

Michael Hoare, 2002

Cette trilogie suit l’évolution de l’association " Droit au logement " de sa création en 1989 à nos jours.

Eux et moi. Un ethnologue en Papouasie occidentale

Stéphane Breton, 2001

Stéphane Breton, ethnologue, se rend régulièrement chez les Wodani, en Nouvelle Guinée, depuis sept ans pour apprendre leur langue et leurs coutumes. Peu à peu les Wodani se sont accoutumés à sa présence et à ses questions, fort bizarres, mais ses intentions leur demeurent obscures.

Nadia et les hippopotames

Dominique Cabrera, 2000

Novembre 1995. La France est paralysée par la grève des transports. Serge, Claire, Jean-Paul et plusieurs autres employés de la SNCF se mobilisent contre le plan Juppé.

Republica, journal du peuple

Ginette Lavigne, 1998

Portugal, 1975. Depuis un an, la « révolution des Œillets » fait rêver. Au nom du pouvoir populaire, usines, terres et maisons sont occupées. En mai 1975, c’est un quotidien socialiste, le journal « Republica », qui est occupé par la commission des travailleurs.

Gel du printemps (Le) - Prague 1968

Patrick Rotman, Virginie Linhart, 1998

Pour la première fois, on voit les images du Printemps de Prague tel qu’il a éclos à partir de janvier 1968, date à laquelle Alexandre Dubcek est élu secrétaire général du parti communiste tchécoslovaque à l’unanimité.

Avenir ne tombera pas du ciel (L’)

Jean-Luc Cohen, 1998

Huit mois durant, la caméra de Jean-Luc Cohen s’est fait oublier pour restituer les petits moments ordinaires du quotidien d’Emmanuel Poirier, délégué syndical à la SCR, filiale troyenne du groupe Eiffage.

Vivre l’utopie

Juan Gamero, Francisco Rios, Mariano Roca, 1997

Documentaire sur l’Espagne libertaire de 1936 dans lequel une trentaine d’anciens militants témoignent de la réalisation concrète de l’anarchisme par plusieurs millions de personnes en Catalogne et en Aragon.

Têtes de papier

Dusan Hanák, 1996

Il était une fois la Tchécoslovaquie communiste : « Têtes de papier » dépeint les mécanismes et facettes d’un système idéologique qui s’effondra en 1989, alors que l’aspiration à la liberté des peuples tchèque et slovaque était devenue une force irrépressible.

Paroles ouvrières, paroles de Wonder

Richard Copans, 1996

Inspiré par « La Reprise du travail aux usines Wonder » et par « Reprise » d’Hervé Leroux, Richard Coppans a monté pour la télévision un film plus court, proposant une approche chronologique de la vie de l’entreprise, de 1917 à 1985.

Quinze jours en août, l’embellie

François Porcile, 1996

Août 1936, l’été des premiers congés payés : Madeleine, Raymonde, Joseph, Gilbert, Léandre, Marcel avaient entre huit et dix-huit ans, et n’avaient encore jamais vu la mer. Soixante ans plus tard, ils sont revenus sur les lieux de cette découverte.

Congés payés 1936 (Les)

Philippe Kohly, 1996

Le film montre l’évolution des pratiques collectives liées à l’allongement progressif des vacances légales et restitue la notion de travail dans notre société.

Reprise

Hervé Le Roux, 1996

Le 10 juin 1968, des étudiants en cinéma filment la reprise du travail aux usines Wonder de Saint-Ouen. Une jeune ouvrière dit qu’elle ne rentrera pas. De nos jours, la recherche de cette femme prend le tour d’une enquête quasi-obsessionnelle…

Chemins de traverse

Sabrina Malek, Arnaud Soulier, 1996

Décembre 95 : Réforme de la sécurité sociale, « le Plan Juppé ». Deux jeunes réalisateurs s’engouffrent dans les locaux de la gare d’Austerlitz et accompagnent les acteurs de la grève jusqu’au bout d’une expérience incertaine mais exaltante.

Lutte des cheminots de l’Aveyron et du Lot (La)

Michel Raynal, 1995

« Film souvenir » d’un cheminot immortalisant ses collègues et amis durant les différentes manifestations, assemblées générales et piquets de grève des mouvements sociaux de novembre et décembre 1995.

Rêve usurpé (Le)

Luc Decaster, 1994

Dans quelques années, que restera-t-il de la mémoire de ces « petites gens » qui ont sillonné usines et quartiers ? Ces militants de base du parti communiste français. Que sont devenus les mentalités mais aussi les désirs de ces oubliés de l’Histoire, hier forts de leurs arguments et soudainement fragilisés par l’effondrement de leur univers ? Une histoire collective, mais aujourd’hui surtout une histoire individuelle, intérieure.

Afrique, je te plumerai

Jean-Marie Teno, 1992

1991, une trentaine d’années après les indépendances en Afrique, quelques mois après la chute du mur de Berlin et l’effondrement du bloc communiste, de jeunes Africains, au péril de leur vie, descendent dans la rue pour réclamer la démocratie et de meilleures conditions de vie. Le choc entre les jeunes et les forces de l’ordre est terrible.

Dani, Michi, Renato und Max

Richard Dindo, 1987

En 1980-81, à la suite de la fermeture de la Maison des jeunes de Zürich, de graves affrontements ont lieu entre les jeunes du «  Mouvement des jeunes  » et la police. Dans les années suivantes se développe un climat de méfiance et de violence : quatre jeunes gens ayant participé à des manifestations meurent de «  bavures  » policières.

Travail au noir

Jerzy Skolimowski, 1983

Quatre ouvriers polonais arrivent à Londres pour faire des travaux chez un compatriote. Nowak, étant le seul à parler anglais, devient arrogant et se fait détester par ses camarades. En apprenant le coup d’Etat de Jaruzelski, il cache à ses copains la nouvelle.

Écoutez May Picqueray

Bernard Baissat, 1983

May Picqueray a laissé le souvenir d’une femme intrépide et généreuse. Ennemie de la guerre, elle milita contre l’armée et pour le statut des objecteurs de conscience. Dans ce documentaire de Bernard Baissat, elle raconte sa vie d’anarchiste et d’animatrice du journal «  Le réfractaire  ». Jusqu’au bout elle reste fidèle à son engagement pour la défense de la paix et des libertés individuelles.

Chambre en ville (Une)

Jacques Demy, 1982

Sur fond de grèves et de conflits sociaux, à Nantes, François, un ouvrier en lutte, et Edith, une fille d’aristocrate, mal mariée à un bourgeois, s’aiment éperdument sous l’œil désabusé et impuissant de la veuve d’un colonel, mère d’Edith, chez qui François a pris la chambre en ville du titre.

Homme de fer (L’)

Andrzej Wajda, 1981

Pologne, août 1980. Au moment où éclate la grève des chantiers navals de Gdansk, Winkel, un journaliste de radio-télévision, est chargé par les autorités de faire une enquête et un portrait d’un des leaders du mouvement, Maciek Tomczyk, afin de le compromettre.

Lorraine, coeur d’acier

Alban Poirier, Jean Serres, 1981

La CGT crée une radio libre « pirate » qui aborde les problèmes de la classe ouvrière dans la région.

Plogoff, des pierres contre des fusils

Nicole Le Garrec, Félix Le Garrec, 1980

Plogoff, février 1980. Toute une population refuse l’installation d’une centrale nucléaire à deux pas de la Pointe du Raz, face à l’Île de Sein.

Du beurre dans les tartines

Manu Bonmariage, 1980

Chronique d’un conflit dans une petite entreprise de mécanique de Wallonie : les ouvriers, le patron et ses fils, les employés de bureau.

Chronique des années tristes: ils ne vivront pas au pays

Alain Aubert, 1980

Film mettant en scène une fille de viticulteur languedocien et un fils d’agriculteur breton. Deux histoires parallèles, la première vit la crise viticole et la guerre du vin en occitanie quand le second subit de plein fouet la crise laitière en Bretagne. Deux histoires similaires qui se soldent par le même résultat : l’exode à Paris. C’est une chronique des luttes, des résistances, mais aussi de l’incompressible exode et de cette prolétarisation rampante qui couvre les années 1960-1970.

Dos au mur (Le)

Jean-Pierre Thorn, 1980

Six Semaines de grève avec les travailleurs de l’Alsthom Saint-Ouen en octobre 1979. Ce documentaire, qui a suivi la grève au jour le jour et donné la parole aux acteurs du conflit, est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs documentaire sur une grève ouvrière « filmée de l’intérieur ».

Lorsque le bâteau de Léon M descendit la Meuse pour le première fois

Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, 1979

Dans Le Bateau de Léon M, les frères Dardenne reviennent sur la grève mythique qui paralysa la Belgique durant l’hiver 1960.

Grands soirs et petits matins

William Klein, 1978

Le mois de mai 1968 à Paris par le cinéaste et photographe américain William Klein. La caméra se porte dans les rues du Quartier latin, de la Sorbonne à l’Odéon, tout près des manifestants, enregistrant les débats sur le vif et au jour le jour.

Manifestation contre la répression de l’homosexualité

Le Lézard du péril mauve, 1977

En juin 1977, une manifestation de lesbiennes et d’homosexuels en lutte contre les positions homophobes d’Anita Bryant, les réactions et « l’opinion du français moyen ».

Légende du siècle : 1936 ou la mémoire du peuple (La)

Claude Santelli, 1977

Emission en deux parties sur le Front populaire. A l’aide de documents d’archives, de textes et de témoignages de contemporains, Santelli fait revivre cette période et dresse le portrait des deux figures les plus marquantes du socialisme français : Jean Jaurès et Léon Blum.

Homme de marbre (L’)

Andrzej Wajda, 1976

Une jeune et efficace réalisatrice de la télévision part à la recherche, pour les besoins d’une enquête, d’un stakhanoviste des années cinquante.

Jacqueline et Marcel

Carole Roussopoulos, 1976

Un couple d’ouvriers chez Lip

Quand tu disais, Valéry

René Vautier, 1975

Ce film est avant tout une œuvre militante conçue comme telle et due à l’action des syndicats CGT et CFDT. Les travailleurs eux-même ont conçu et réalisé le film, basé sur des interviews. Il constitue un témoignage important des luttes ouvrières des années 1970.

Un simple exemple

Collectif Cinélutte, 1974

Histoire de la grève de l’imprimerie Darboy, à Montreuil

Avec le sang des autres

Groupe Medvekine de Sochaux, Bruno Muel, 1974

Une descente aux enfers : la chaîne chez Peugeot.

Monique (LIP 1)

Carole Roussopoulos, 1973

Besançon, août 1973 : des travailleurs et des intellectuels se battent farouchement pour sauver la fabrique de montres Lip

Société du spectacle (La)

Guy Debord, 1973

Ce film, selon la théorie du détournement développée par les situationnistes, se compose d’extraits d’autres œuvres mis en lien avec certains passages du livre du même nom, lus par Guy debord

Wattstax

Mel Stuart, 1972

Il y a 40 ans, le 11 Août 1965 à Watts, le ghetto noir de Los Angeles, des émeutes éclatent qui mettent en lumière les conditions de vie misérables des noirs aux USA. 7 ans plus tard, le dimanche 20 août 1972, en commémoration de cette date cruciale dans l’histoire de la communauté noire est organisé au cour du ghetto le concert WattStax.

F.H.A.R. (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire)

Carole Roussopoulos, 1971

En 1971, le Front Hhomosexuel d’action révolutionnaire (F.H.A.R.) participe pour la première fois au 1er mai à Paris. Suit une grande discussion, exubérante et tendue.

Trois-quarts de la vie (Les)

Groupe Medvekine de Sochaux, 1971

Les jeunes immigrés de Sochaux démontent le mécanisme de l’exploitation dans leur vie quotidienne telle qu’elle a été organisée par Peugeot

Traîneau-échelle (Le)

Jean-Pierre Thiébaud, 1971

Poème de Jean-Pierre Thiébaud, illustré par ses photos.

Week-end à Sochaux

Groupe Medvekine de Sochaux, Bruno Muel, 1971

Un film écrit, joué et rêvé par le Groupe Medvedkine de Sochaux, composé de jeunes ouvriers travaillant à la chaîne aux usines Peugeot et de techniciens du cinéma.

Sochaux 11 juin 68

Groupe Medvekine de Sochaux, 1970

En juin 1968, après vingt-deux jours de grève, la police investit les usines Peugeot de Sochaux. Une sanglante répression s’ensuit qui fait deux morts et cent cinquante blessés. Pour commémorer l’anniversaire du massacre, des témoins, réunis au Centre culturel du comité d’entreprise de Clermoulin, se souviennent.

Ice

Robert Kramer, 1969

Dans un avenir indéterminé. Dans une situation intérieure qui se détériore, avec une guerre à la frontière sud contre un mouvement révolutionnaire insurrectionnel mexicain, troubles et résistances se multiplient aux États-Unis.

Classe de lutte

Groupe Medvedkine de Besançon, 1969

Réponse des ouvriers de la Rhodiaceta de Besançon au film « A bientôt, j’espère ». Il suit la création d’une section syndicale CGT dans une usine d’horlogerie par une ouvrière dont c’est le premier travail militant en 1968. On y découvre comment Suzanne réussit à mobiliser les autres femmes de l’entreprise, malgré la méfiance des dirigeants syndicaux et les intimidations du patronat.

Ce n’est qu’un début

Michel Andrieu, 1968

Premier film réalisé au cœur des événements, «  Ce n’est qu’un début  » témoigne avec énergie de la première «  nuit des barricades  » au Quartier Latin et tente de relayer, dans l’instant, l’intensité et l’originalité du mouvement naissant de mai 68.

Esprit du temps (L’)

Johan Van der Keuken, 1968

1968 a été une année de bouleversements. La caméra du cinéaste capte « l’état d’esprit » de cette époque en pleine mutation.

Cléon

Réalisation collective, 1968

Cléon, l’une des premières usines à se mettre en grève en Mai 68. Les grévistes de l’usine Renault décrivent le quotidien de l’occupation et débattent de l’accès à la culture et de la reprise du travail.

Oser lutter, oser vaincre

Jean-Pierre Thorn, 1968

La lutte de classe et le révisionnisme dans l’usine de Renault Flins occupée par les ouvriers ». La grève à l’usine Renault de Flins du 15 mai au 18 juin 1968 : la spontanéité du mouvement ouvrier à l’intérieur de l’usine se heurte aux manœuvres syndicales de la CGT.

À bientôt, j’espère

Chris Marker, Mario Marret, 1968

En mars 1967, à Besançon, une grève éclate aux établissements Rhodiaceta. Les revendications mises en avant ne concernent plus seulement les salaires ou la sécurité de l’emploi, mais le mode de vie que la société impose à la classe ouvrière.

Manuela

Groupe Medvedkine de Besançon, 1967

Manuela est avant tout un divertissement, une façon de passer un dimanche de grève dans la bonne humeur avec un appareil photo et un magnétophone.

Soy Cuba

Mikhaïl Kalatozov, 1964

Soy Cuba nous fait découvrir l’évolution de Cuba, depuis la dictature de Batista jusqu’à la révolution menée par Fidel Castro et Ernesto Che Guevara, à travers quatre histoires teintées d’une certaine subjectivité quant à l’apport du communisme dans l’île des Caraïbes.

Main basse sur la ville

Francesco Rosi, 1963

Sous l’impulsion de l’entrepreneur Nottola, la municipalité de Naples transforme des terrains agricoles en terrains constructibles. Les spéculateurs construisent sans précaution et le chantier provoque l’écroulement d’une maison ancienne et des morts. Ce drame ayant lieu peu avant les élections municipales, les débats font rage dans la majorité qui cherche à évincer Nottola tandis que l’opposition, menée par le conseiller communiste De Vita, pousse à la création d’une commission d’enquête.

Germinal

Yves Allégret, 1963

Embauché comme mineur à Montsou, dans le Nord de la France, le jeune Etienne Lantier découvre la souffrance d’une population misérable et déshéritée. Gagné aux idées socialistes, il appelle les mécontents à faire la grève et à constituer une caisse de prévoyance. Le mouvement se durcit…

Un peuple en marche

René Vautier, Ahmed Rachedi, 1963

Ce premier documentaire collectif sur l’Algérie indépendante met l’accent sur l’avenir que doit se construire le peuple algérien

Joli mai (Le)

Chris Marker, Pierre Lhomme, 1963

Filmé en deux parties dans le Paris du mois de mai 1962, Chris Marker interroge des hommes et des femmes sur les problèmes politiques, sociaux et de leur vie quotidienne.

Combattre pour nos droits

Frans Buyens, 1962

Chronique de la grande grève 1960 - 1961 en Belgique, nommée à l’étranger « la grève du siècle ». Un document sur la lutte durant 5 semaines d’un million de grévistes manifestant contre la Loi Unique.

Budget d’un gréviste (Le)

Jacques Krier, 1962

Jacques Krier et Aimée Lemercier suivent la journée d’un chef aiguilleur à Saint-Lazare et de sa famille

Amis du plaisir (Les)

Luc de Heusch, 1961

Les Amis du Plaisir est une chronique villageoise. On y suit la vie, les travaux et les jours dans une commune rurale de Wallonie que soude la passion du théâtre, au début des années soixante.

Sel de la terre (Le)

Herbert Biberman, Michaël Wilson, 1954

Dans une mine du nouveau mexique, des mineurs se mettent en grève pour l’égalité entre mineurs mexicains et blancs.

Révolte des gueux (La)

Raymond Lamy, 1949

Evocation à l’aide de nombreuses scènes de reconstitutions historiques et de documents (photos, journaux, cartes postales…) de la révolte viticole de 1907.

Antoine et Antoinette

Jacques Becker, 1946

Antoine, ouvrier imprimeur, aime Antoinette, jolie et coquette vendeuse dans un grand magasin des Champs-Elysées. Leur vie réglée et heureuse, faite de petits riens, de gentillesse, d’un peu de jalousie et de rêve aussi, frôlera une fois le drame sous la forme d’un billet de loterie perdu mais finalement retrouvé.

Au Bonheur des dames

André Cayatte, 1943

Le drame économique et social du XIXe siècle. Le petit magasin triomphera-t-il du grand commerce ?

Jour se lève (Le)

Marcel Carné, 1939

François, ouvrier sableur sans histoire, a assassiné Valentin qui a séduit Françoise, la jeune fille dont il était amoureux. Alors que la police assiège l’immeuble, il se remémore les événements qui l’ont conduit à commettre ce meurtre, et se suicide avant d’être arrêté.

Métallos (Les)

Jacques Lemare, 1938

Un documentaire militant qui montre comment se déclenche et s’organise une grève. Il rappelle à l’image de l’ensemble des occupations d’usines qui se sont déroulées pendant le Front populaire.

Marseillaise (La)

Jean Renoir, 1938

En 1792, pendant la Révolution, le peuple marseillais forme un bataillon de volontaires qui part pour Paris où il participe à la prise du château des Tuileries, le 10 août. Ce grand classique est une exaltation de la liberté et un hymne à la gloire du peuple français.

Breiz nevez

Collectif & Anonyme, 1938

Reportage sur la fête organisée par le Parti communiste à Pont-Labbé, le 7 août 1938.

Magazine populaire

L’équipe technique de la société La Marseillaise, 1938

Durant l’été 1938, naquit l’idée de réaliser un magazine d’actualités populaires. Un seul numéro vit le jour.

Neuvième grand prix cycliste de l’humanité (le)

Collectif & Anonyme, 1937

Compte rendu du neuvième grand prix cycliste de l’Humanité Le Havre-Rouen-Paris en juin 1937. Ce reportage sportif et « touristique » au ton léger, témoigne de la mobilisation sociale sous le Front populaire, ainsi que de l’intérêt du Parti communiste pour le sport.

Garches 1936 - La Fête annuelle du Parti communiste et de « L’Humanité »

Collectif & Anonyme, 1936

Le 30 août 1936, un public nombreux se rend à Garches pour assister à la fête annuelle du Parti communiste et de « L’Humanité »

Vie est à nous (la)

Jean Renoir, 1936

Produit par le Parti Communiste Français en vue de la campagne pour les élections de mai 1936 - qui portèrent au pouvoir le Front Populaire - La Vie est à Nous fut tourné par une équipe de cinéastes et techniciens militants communistes ou sympathisants.

Grèves d’occupations d’usine

Collectif « La Marseillaise », 1936

Actualités réalisées par des ouvriers pour représenter les importants mouvements de grévistes de juin 1936, dans la région parisienne.

Défilé des 500 000 manifestants de la porte de vincennes, 14 juillet 1935 (Le)

Collectif & Anonyme, 1935

La journée du 14 juillet 1935, organisée au vélodrome de Buffalo à Montrouge constitue un moment clé dans la constitution du Front populaire.

Colonies de vacances

Collectif & Anonyme, 1932

La municipalité communiste de Bagnolet a commandé ce film de propagande pour présenter le combat mené afin de créer la première colonie de vacances de la ville et envoyer ses enfants à la mer.

Terre sans pain

Luis Buñuel, 1932

Ethnographie de l’une des région les plus pauvres d’Espagne : Las Hurdes. La province, située près de la frontière portugaise et encerclée de montagnes, abrite une population misérable qui, jour après jour, tente de survivre à sa pauvreté.

Grève (La)

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1924

Russie, 1912. Lassés de leurs conditions de travail difficiles et suite au suicide de l’un d’eux accusé de vol, des ouvriers se mettent en grève. A l’enthousiasme des premières journées se substitue le désœuvrement puis les difficultés à subsister. Suite à une provocation orchestrée par une bande recrutée par les patrons dans les bas-fonds, la répression sera impitoyable et sanglante.

A pas lentes

Collectif Cinélutte, 1977 - 1979

Quatre ans après le conflit à l’usine Lip de Besançon, fierté de l’industrie une équipe de Cinélutte donne la parole aux ouvrières

Croisière jaune (La)

Léon Poirier, André Sauvage, 1931-1934

Mêlant aventure, recherche et opération promotionnelle pour son commanditaire André Citroën, la Croisière jaune, expédition dirigée par Georges Marie Haardt et Louis Audouin-Dubreuil, allait faire se rejoindre entre mars 1931 et février 1932 deux équipes parties l’une de Beyrouth, l’autre de Pékin, en véhicules autochenilles.

Comment Yukong déplaca les montagnes

Joris Ivens, Marceline Loridan, 1973;1975

Série de 7 long métrages et 5 court-métrages réalisés sur la révolution culturelle en Chine qui a eu lieu entre 1966 et 1969.