Oka legacy (The)

Un film de Sonia Boileau

 2015  Canada  Documentaire  45 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VOSTF (anglais)

 Scénario : Sonia Bonspille-Boileau  Musique : Daniel Toussaint  Image : Patrick Kaplin  Montage : Howard Goldberg

Producteur :
Rezolution pictures (440 Villeneuve West, Outremount, Quebec H2V 2R5, CANADA)

Au cours de l’été 1990, tous les regards étaient portés sur la petite ville d’Oka, où un conflit opposait le peuple Mohawk de Kanehsatake à la police du Québec, voire à l’armée canadienne. Le projet de la ville de construire un parcours de golf sur des terres Mohawk a conduit à des affrontements violents. La crise d’Oka, qui a duré 78 jours, a attiré l’attention mondiale, mettant les revendications des peuples autochtones sous les feux des projecteurs. Les événements de cet été 1990 ont eu un profond impact sur les peuples autochtones du Canada. Ils ont donné le ton à la résistance autochtone durant les années 1990 et ont suscité l’envie pour plusieurs communautés de faire des actions. Oka représente une prise de conscience pour toute une génération et a aidé à changer le cours de l’histoire du Canada.

The Oka Legacy est un documentaire qui montre comment la crise d’Oka a transformé l’identité autochtone contemporaine au Canada. À travers le voyage personnel de la réalisatrice Mohawk Sonia Boileau, le film retrace les événements qui se sont déroulés dans sa ville en 1990 en discutant avec les personnes qui ont vécu directement cette histoire, comme Clifton Nicholas et Waneek Horn Miller, mais aussi avec ceux qui ont surmonté la douleur comme Francine Lemay, et ceux qui, comme Melissa Mollen Dupuis et Johnny Jones, même à des centaines de kilomètres d’Oka, se sont inspirés de ces événements pour faire des choses. Ces personnages fascinants racontent leur propre histoire de la crise d’Oka, et refléchissent à son héritage actuel, et ce qu’il devrait être.

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :
Festival Ciné Alter’natif (FCAN) (Paris-Nantes-La Turballe)