Soy Cuba (Ja-Kuba)

Un film de Mikhaïl Kalatozov

 1964  Cuba, Russie  Fiction  141 mn  Noir & Blanc  35 mm  Mode de production : Cinéma  VOSTF (espagnol)

 Scénario : Enrique Pineda Barnet, Ievgueni Ievtouchenko  Musique : Carlos Farinas  Image : Sergei Urusevsky, Boris Brozhovsky, Alexander Calzatti  Son : Vladlen Sharun  Montage : Nina Glagoleva

 Distribution : Luz María Collazo (Maria/Betty), José Gallardo (Pedro), Raúl García (Enrique), Sergio Corrieri, (Alberto), Jean Bouise (Jim), Celia Rodriguez (Gloria), Roberto García York (l’activiste américain), Luisa Maria Jimenez (Teresa), Mario González Broche (Pablo), Raquel Revuelta, (la voix-off)

Distributeur :
MK2 distribution (55 rue Traversière, 75012 PARIS, téléphone : 01 44 67 30 00, fax : 01 43 41 32 30, mail : mailto:distribution@mk2.com)
 Éditeur :
MK2 (55 rue Traversière, 75012 PARIS FRANCE, Tél : 01 44 67 30 00, Mail : boutique@mk2.com)

Pedro est un ouvrier agricole dans une zafra, un champs de cannes à sucre. La récolte s’annonce très bonne quand le propriétaire des champs vient lui annoncer que sa maison et la plupart des terres viennent d’être vendues à une société nord américaine.

Enrique est étudiant à l’université de la Havane. Il fait parti d’un groupe d’opposants au régime du dictateur Batista, et se trouve sur le point d’assassiner un policier. Mais il manque de courage…

Mario et sa famille vivent dans la pauvreté dans la Sierra Maestra, au moment de la révolution. Il recueille un soldat qui lutte aux côtés de Fidel Castro quand sa maison est bombardée par les forces aériennes de Batista.

Maria est une jeune cubaine qui, pour vivre, vend son corps aux touristes américains. L’un d’entre eux cherche à visiter le quartier où elle vit. Il découvre la misère.

Réalisé en 1964 par le réalisateur soviétique Mikhail Kalatozov, Soy Cuba était inédit en France en raison de la guerre froide. Il tomba dans l’oubli jusqu’à sa redécouverte en 1993 lors du San Francisco International Film Festival. Il est aujourd’hui considéré comme un des monuments du cinéma soviétique, notamment par la virtuosité et le caractère novateur de son traitement cinématographique.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :
Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :