MK2 distribution

http://www.mk2.com

 55 rue Traversière  75012 PARIS  téléphone : 01 44 67 30 00  fax : 01 43 41 32 30  mail : mailto:distribution@mk2.com

Films dans la base

Après la bataille

Yousry Nasrallah, 2012

Cette fiction observe les retombées des évènements survenus au Caire, au moment de la révolution démocrate. La vérité et la réconciliation ne sont pas encore à l’ordre du jour, et les rapports de classes toujours violents.

Chants de Mandrin (Les)

Rabah Ameur-Zaïmeche, 2011

Bélissard perpétue la geste de Mandrin après sa mort et débute une nouvelle campagne de contrebande… Sorte de manifeste mêlant histoire et politique, un récit poétique et actuel d’une grande beauté formelle…

Hunger

Steve McQueen, 2008

La grève de l’hygiène et de la faim des prisonniers de l’IRA pour obtenir le statut de prisonniers politiques

Crossing the bridge. The sounds of Istanbul

Fatih Akin, 2005

Fatih Akin suit dans ce documentaire la rencontre d’Alexandre Hacke, bassiste et guitariste rock mais aussi auteur-compositeur, avec les sons et les musiciens d’Istanbul, ville foisonnante coincée entre deux mondes. De la musique classique turque au hip hop en passant par le rock psychédélique, le punk, l’électro et la musique tzigane, ces stambouliotes se racontent, disent leur monde, leur histoire et leurs révoltes et nous voici happés par leurs mélopées et les images de Fatih Akin.

14 récits d’Auschwitz

Caroline Roulet, 2005

Cette série inédite de 14 témoignages de juifs arrêtés en France et déportés à Auschwitz retrace l’itinéraire de ces hommes et femmes, marqués à tout jamais et désireux de transmettre la mémoire de la Shoah.

Head on

Fatih Akin, 2004

Cahit sait ce que signifie « commencer une nouvelle vie ». Drogue et alcool endorment son mal de vivre. La jeune et jolie Sibel est, comme Cahit, turco-allemande et aime trop la vie pour une musulmane convenable.

Pianiste (La)

Michael Haneke, 2001

Erika Kohut, la quarantaine, est un honorable professeur de piano au Conservatoire de Vienne. Jusqu’au jour où Walter, un élève d’une vingtaine d’années, tombe amoureux d’elle.

À mi-mots : Erri De Luca

Robert Bober, 2001

Rencontre à Naples, et dans sa maison près de Rome, avec l’écrivain Erri De Luca.

Karnaval

Thomas Vincent, 1999

A Dunkerque, le carnaval bat son plein nuit et jour. Un soir, Larbi tombe sous le charme de Béa, mariée à Christian, et va tenter de la convaincre de tout larguer avec lui…

Voyages

Emmanuel Finkiel, 1998

Trois portraits de femmes juives marquées par leur emprisonnement dans des camps de concentration. Voyages plonge très loin dans l’intimité de l’âme, dans l’humanité, simplement. Une oeuvre poignante aux frontières de la fiction et du documentaire.

Select hôtel

Laurent Bouhnik, 1996

Premier long métrage de Laurent Bouhnik, ce film décrit un univers sordide, peuplé de marginaux et de désaxés

Riens du tout

Cédric Klapisch, 1992

Grand magasin vieillot et peu accueillant, où le personnel travaille en dilettante, les Grandes Galeries marchent mal. D’où la décision des dirigeants de nommer un nouveau P.D.G., qui aura pour mission de sortir l’établissement du marasme, faute de quoi celui-ci sera fermé. Méthodes de gestion modernes et motivation du personnel sont au programme du fringant directeur.

Histoire de vent (Une)

Joris Ivens, Marceline Loridan, 1988

Un vieil homme, seul sur une dune de sable, attend le vent. Cet homme n’est autre que Joris Ivens lui-même qui se met en scène pour filmer l’invisible.

Au revoir les enfants

Louis Malle, 1987

1944, Julien est pensionnaire dans un collège catholique. La Gestapo débarque un jour au collège et arrête le Père Jean et les trois enfants juifs qu’il avait caches parmi ses petits catholiques.

Histoire officielle (L’)

Luis Puenzo, 1985

La terrible prise de conscience d’une jeune bourgeoise argentine, professeur d’histoire, sur le drame de son pays.

Mourir à 30 ans

Romain Goupil, 1982

Après le suicide de son ami Michel Récanati, Romain Goupil s’interroge sur son passé militant d’extrême gauche, de membre des CAL (Comités d’action lycéens). Il insère au milieu d’images d’assemblées générales et de manifestations tournées en 1968, des documents intimes et des témoignages d’anciens camarades qui participent de ce portrait d’une génération.

Dernier métro (Le)

François Truffaut, 1980

En 1942, alors que Paris est occupé par les Allemands, Marion Steiner a pris la direction du théâtre de Montmartre à la place de son mari, juif, qu’elle cache à l’insu de tous dans la cave du théâtre. La troupe répète une nouvelle pièce. La vie des acteurs, le monde du théâtre, le Paris de l’Occupation, sont racontés par François Truffaut dans ce film hommage qui, dans sa pirouette finale, montre l’indissociabilité de la vie et du théâtre.

Argent de poche (L’)

François Truffaut, 1976

Le film met en scène des enfants à l’école, dans leur vie quotidienne à Thiers, ainsi qu’en colonie de vacances.

Noua

Abdelaziz Tolbi, 1972

La veille du 1er Novembre 1954 dans un village des Aurès où règne une misère insondable. Contre les pauvres, il y a les administrateurs coloniaux et les Algériens possédants. Noua, amoureuse du fils d’un vieux paysan dépossédé de ses terres, doit être vendue à un riche propriétaire.

Coup pour coup

Marin Karmitz, 1971

Pour protester contre les brimades et les cadences de travail, les ouvrières d’une usine de confection déclenchent une grève sauvage qui déborde bientôt les syndicats. Le patron, séquestré et humilié, capitule.

Domicile conjugal

François Truffaut, 1970

Antoine Doinel est marié. Il a en effet épousé Christine, la jeune fille qu’il courtisait dans ‘Baisers volés’.

Sept jours ailleurs

Marin Karmitz, 1969

Un jeune compositeur, Jacques, étouffe dans son milieu social et familial. Il voudrait partir, recommencer sa vie ailleurs… Avec une troupe de ballets, Jacques part en tournée en province. Il rencontre une danseuse, Catherine, avec qui il entrevoit une possibilité de retrouver le bonheur. Mais la tournée se termine… C’est une « brève rencontre ».

Camarades

Marin Karmitz, 1969

Yann, jeune prolétaire de Saint-Nazaire, refuse le confort petit-bourgeois que lui propose sa fiancée et monte à Paris. Il finit par accepter un travail dans une usine, prend conscience de la lutte révolutionnaire et milite dans un groupe d’extrême gauche.

Baisers volés

François Truffaut, 1968

Réformé, Antoine s’empresse d’aller revoir Christine, une jeune fille qu’il aime d’un amour presque sans espoir. Avec l’aide chaleureuse des parents de la jeune fille, il décide de trouver du travail. Tout d’abord veilleur de nuit, il est très vite engagé dans une agence de détectives… Une galerie de portraits piochés dans la France des années soixante.

Au feu les pompiers

Milos Forman, 1967

Dans une petite ville de Tchécoslovaquie le bal des pompiers se prépare mais tourne à la catastrophe. Farce provocante de Milos Forman qui utilise le registre de la comédie pour livrer un pamphlet politique et social virulent.

Amours d’une blonde (Les)

Milos Forman, 1965

Conte de fée cruel, le film est le reflet d’une jeunesse insouciante mais bien vivante.

Soy Cuba

Mikhaïl Kalatozov, 1964

Soy Cuba nous fait découvrir l’évolution de Cuba, depuis la dictature de Batista jusqu’à la révolution menée par Fidel Castro et Ernesto Che Guevara, à travers quatre histoires teintées d’une certaine subjectivité quant à l’apport du communisme dans l’île des Caraïbes.

Dictateur (Le)

Charles Chaplin, 1939

Dans le ghetto juif vit un petit barbier qui ressemble énormément à Adenoid Hynkel, le dictateur de Tomania qui a décidé l’extermination du peuple juif. Au cours d’une rafle, le barbier est arrêté en compagnie de Schultz, un farouche adversaire d’Hynkel…

A l’angle du monde

Michael Powell, 1937

Les habitants d’une petite île des Hébrides au large de l’Ecosse, assaillis par de multiples difficultés, envisagent d’abandonner les lieux pour chercher une vie meilleure sur le continent.

Temps modernes (Les)

Charles Chaplin, 1936

Les Temps modernes marque la dernière apparition de Charlot, le Petit Homme qui avait apporté une gloire mondiale à Charles Chaplin, et qui reste le personnage de fiction le plus universellement reconnu de l’histoire.

Les Lumières de la ville

Charles Chaplin, 1931

En errant dans la ville, un vagabond rencontre une jeune fleuriste aveugle qui, par une suite de quiproquos, le prend pour un riche promeneur. Epris de la jeune femme, Charlot se met en tête de réunir les fonds pour guérir l’infirmité de la jeune fleuriste…

Métropolis

Fritz Lang, 1927

Des ouvriers travaillent dans les souterrains d’une fabuleuse métropole de l’an 2026. Ils assurent le bonheur des nantis qui vivent dans les jardins suspendus de la ville. Un androïde mène les ouvriers vers la révolte.

Croisière du Navigator (La)

Buster Keaton, Donald Crisp, 1924

Les aventures d’une jeune milliardaire et sa promise sur un bateau à la dérive…