Baisers volés

Un film de François Truffaut

 1968  France  Fiction  90 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Distribution : Jean-Pierre Léaud, Marie-France Pisier, Claude Jade, Delphine Seyrig, Michael Lonsdale, Harry Max, André Falcon, Claire Duhamel, Daniel Ceccaldi, Paul Pavel

Producteurs :
Distributeur :
MK2 distribution (55 rue Traversière, 75012 PARIS, téléphone : 01 44 67 30 00, fax : 01 43 41 32 30, mail : mailto:distribution@mk2.com)
 Éditeur :
MK2 (55 rue Traversière, 75012 PARIS FRANCE, Tél : 01 44 67 30 00, Mail : boutique@mk2.com)

Réformé, Antoine s’empresse d’aller revoir Christine, une jeune fille qu’il aime d’un amour presque sans espoir. Avec l’aide chaleureuse des parents de la jeune fille, il décide de trouver du travail. Tout d’abord veilleur de nuit, il est très vite engagé dans une agence de détectives… Une galerie de portraits piochés dans la France des années soixante.

« (Baisers volés) constitue un énorme pas franchi, tant dans l’évolution de chaque personnage, dont un Jean-Pierre Léaud parvenu au stade des grands choix, que dans la vision du cinéaste qui mêle intimement ses souvenirs filtrés par le temps, ce qui les rend plus beaux encore, ses propres impulsions face à des situations tout à fait actuelles et aux tons multiples, et ses rêves, où le quotidien, comme il aime à le répéter, prend un aspect merveilleux. Ainsi, grâce à son personnage fétiche, Truffaut n’a pas vieilli ou plutôt il a su bien vieillir, ce qui est encore plus difficile. Les velléités qui avaient pu l’animer, dix ans auparavant, ont disparu pour laisser place à une plus grande réflexion, une douce nostalgie des choses sans fard, un esprit caustique cent fois plus percutant […] Une autre particularité des films de Truffaut réside dans l’utilisation de scènes secondaires où une allusion suffit à situer l’œuvre dans le temps. Ayant dédié Baisers volés à la Cinémathèque, dont on voit la grille fermée en pré-générique, il nous rappelle, par la bouche de Léaud, qu’il y a quelques mois encore nous nous trouvions à Courcelles, protestant face à des CRS, harnachés, contre l’éviction de son directeur. C’est encore la rencontre de Léaud et d’un jeune homme chevelu qui fouille dans les poubelles en attendant la réponse de la TV concernant ses projets d’émission. C’est enfin Marie-France Pisier, partenaire mélomane dans L’amour à vingt ans qu’on retrouve mariée et mère de famille… »

Gérard Langlois, Les Lettres françaises, 11 septembre 1968

 

Film programmé lors de la 3ème Décade Cinéma et Société 2008 sur les années 68 au cinéma

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :
Incontournable dans la période :