Au nom de Bolivar

Un film de Paco Peña, Agnès Denis

 2003  France  Documentaire  53 min  Couleur  Béta numérique  VOSTF (espagnol)

 Image : René Davila  Montage : Agnès Denis, Nano Chesnais

Producteur :
Films du Tamarin (Les) (11/17, rue de la Chine, 75020 Paris, Tel : 01.43.15.90.90, Mail : filmstamarin@filmstamarin.fr)
Distributeur :
Films du Tamarin (Les) (11/17, rue de la Chine, 75020 Paris, Tel : 01.43.15.90.90, Mail : filmstamarin@filmstamarin.fr)

Au Venezuela, depuis quatre ans, se déroule un processus que son principal instigateur, le président Hugo Chavez, revendique comme étant une « révolution démocratique ».

Ce militaire de 48 ans, impétueux et charismatique, mène tambour battant une rénovation des institutions de son pays et a pu se vanter d’avoir recueilli une côte de popularité supérieure à 60%. Le peuple vénézuélien a mis ses espoirs dans la volonté de Chavez de combattre la corruption, l’analphabétisme et la misère en instituant « un système démocratique participatif et de justice sociale ».

La tâche est titanesque : taux de chômage et de délinquance élevés, économie informelle hypertrophiée, importante dette extérieure, bureaucratie paralysante et services sociaux quasi inexistants. Dans ce contexte, les réformes qui seraient aptes à changer le futur du peuple vénézuélien se heurtent forcément aux intérêts des anciennes élites. Partis politiques traditionnels, groupes économiques, propriétaires terriens, grand médias commerciaux et hiérarchie de l’Église ont immédiatement crié à l’autoritarisme et au péril d’un « socialisme à la cubaine ».

Alors, Chavez socialiste ? Un nouvel Allende ou un caudillo de plus ? Un militaire démagogue et ambitieux que démasquera l’exercice du pouvoir ?

Rien de tout cela sans doute et faute de pouvoir le classer, on a longtemps préféré l’ignorer.

Putschiste en 1992 et élu démocratiquement en décembre 1998, cet homme qui rompt les schémas politiques traditionnels a impulsé un processus inédit en Amérique Latine. Profondément catholique mais allié aux partis de gauche, ses racines idéologiques sont bolivariennes. Justice sociale, défense des droits humains, développement économique national, anti-impérialisme et rêve latino-américaniste se mêlent dans ses discours et dans l’action de son gouvernement.

Pour découvrir ce film

Vidéo :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :