Chronique des années tristes: ils ne vivront pas au pays

Un film de Alain Aubert

 1980  France  Fiction  57 mn  Couleur  35 mm  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Alain Aubert  Musique : Gilles Servat, Claude Marti  Image : Dominique Lefebvre  Son : Pierre Excoffier

Producteur :

Film tourné sur deux ans mettant en scène une fille de viticulteur languedocien et un fils d’agriculteur breton. Deux histoires parallèles, la première vit la crise viticole et la guerre du vin en Occitanie quand le second subit de plein fouet la crise laitière en Bretagne. Deux histoires similaires qui se soldent par le même résultat : l’exode à Paris. C’est une chronique des luttes, des résistances, mais aussi de l’incompressible exode et de cette prolétarisation rampante qui couvre les années 1960-1970.

Alain Aubert souhaitait évoquer à travers ce film le destin de millions de jeunes ruraux poussés à s’installer à Paris, devenus de petits fonctionnaires faute de pouvoir vivre convenablement dans leur région d’origine. Chronique des années tristes reconstitue, avec les paysans et les viticulteurs l’ayant eux-mêmes vécu, certains épisodes de La Guerre du lait (1972) et de La Guerre du vin (1976) sur les lieux même des évènements. A l’origine, le projet mêlait quatre territoires : Bretagne/ Languedoc/ Maghreb/ Sahel. Tourné avec peu de moyens mais très documenté et avec beaucoup d’enthousiasme, ce film revient sur les raisons d’un exode inéluctable.

Film programmé lors des rencontres « Autour du 1er mai » 2007 sur le monde rural

Le film dans la base

Incontournable dans les chemins d’accès :
Autres chemins :