Films dans la base

Plage des shadoks (La)

Pierre Andrieux, Fabrice Marache, 2016

Cette fable documentaire reprend la tonalité absurde du dessin animé des années soixante «  Les Shadoks  » pour raconter l’évolution du Cap Ferret, banc de sable fatalement instable, devenu soudainement le lieu de villégiature de gens très aisés. Érosion océanique, traitement des déchets, extraction pétrolière et spéculation immobilière sont au menu de vacances qui risquent de s’avérer un peu salées…

Bataille de l’eau noire (La)

Benjamin Hennot, 2015

Ce documentaire raconte la lutte victorieuse des habitants d’une petite ville de Belgique contre un projet de barrage insensé en 1978. Un récit choral qui nous communique l’intensité d’un mouvement populaire exemplaire. Un fragment de l’Histoire de la société civile, raconté par ceux et celles qui l’ont faite.

Parole assassinée (La)

Alyson Cleret, 2014

Écho d’un espoir ou d’une disparition, trois générations se répondent, et questionnent leur langue, le breton, comme héritage.

Historias de la Sierra Madre

Omar Osiris, 2014

Au cœur des paysages à couper le souffle de la Sierra occidentale du Mexique, les Wixarika (Huichol) et les Nayeri (Cora) risquent de perdre leurs terres traditionnelles et les sources d’eau qui fondent l’essence même de leurs cérémonies. Avec ce documentaire, le réalisateur rend hommage, de l’intérieur, à leurs histoires et à leurs combats pour protéger la terre, en résonance avec les luttes contre le changement climatique du monde entier.

Eugène Gabana le pétrolier

Camille Plagnet, Jeanne Delafosse, 2014

Chronique de la débrouille, manuel de survie au Burkina-Faso, ce documentaire raconte une certaine jeunesse pauvre aujourd’hui à Ouagadougou, à travers le quotidien d’Eugène, petit «  affaire man  » de quartier, qui tente de se faire une vie entre petites embrouilles et grande débrouille.

Corde du diable (La)

Sophie Bruneau, 2014

«  La corde du diable  » est le nom donné par ses détracteurs au barbelé, ce fil de fer inventé à la fin du XIXe siècle aux États-Unis. C’est à travers le prisme du fil de fer barbelé que ce documentaire aborde l’épineuse question de la surveillance et du contrôle.

Je suis le peuple

Anna Roussillon, 2014

En janvier 2011 en Égypte les manifestations anti-gouvernementales rassemblent des dizaines de milliers de personnes dans les rues du Caire, tandis que les villageois des campagnes du Sud suivent les évènements de la Place Tahrir via leurs écrans de télévision et les journaux. Du renversement de Moubarak à l’élection de Mohamed Morsi, le film suit ces bouleversements politiques du point de vue d’un village de la vallée de Louxor. Entre espoirs et déceptions, le changement se fait attendre.

Espace

Éléonor Gilbert, 2014

À l’aide d’un croquis, une petite fille explique comment l’espace et les jeux se répartissent lors de la récréation, en particulier entre les garçons et les filles, et en quoi cela lui pose un problème au quotidien. Malgré ses différentes tentatives pour régler ce problème, elle ne trouve pas de solutions, ceci d’autant plus qu’il passe inaperçu pour les autres, enfants comme adultes, qui ne semblent pas être concernés. On découvre alors les subtilités d’une géopolitique de l’espace public à l’échelle d’une cour d’école.

Parcelles

Inès Compan, 2013

Portraits croisés de jardiniers de cultures contrastées, au cœur des jardins collectifs de l’espace urbain de Toulouse. Dans l’enclos de leurs parcelles, à travers gestes et paroles, ils expriment une part intime de leur identité et de leur relation au territoire. De singulières géographies s’y dessinent, entre eden et enfer…

Être vivant

Emmanuel Gras, 2013

Description implacable de l’itinéraire d’un homme qui se retrouve à la rue. Un court-métrage à la forme saisissante.

Welcome to Fukushima

Alain de Halleux, 2013

Durant deux ans, Alain de Halleux a suivi les habitants de Minamisoma, une petite ville située à 20 km de la centrale nucléaire. Entre révolte et résignation, ils s’interrogent : faut-il partir ou rester sur place, vivre avec la contamination et la peur de l’avenir  ?

Habitations Légèrement Modifiées

Guillaume Meigneux, 2013

Saluée depuis par la critique internationale, la rénovation de la tour Bois le Prêtre par les architectes Druot, Lacaton et Vassal a la particularité d’avoir été réalisée en site habité. Par la lente mutation de ces espaces chargés d’histoires, c’est l’attachement que nous entretenons tous avec nos intérieurs qui est rendu visible dans ce documentaire.

Ligne du partage des eaux (La)

Dominique Marchais, 2013

Ce documentaire s’intéresse aux mutations du paysage et à leurs conséquences sur l’écosystème. Urbanisme, écologie, politique, agriculture… Le réalisateur aborde de passionnantes questions contemporaines autour de la Ligne de partage des eaux, dans le périmètre du bassin versant de la Loire, de la source de la Vienne sur le plateau de Millevaches jusqu’à l’estuaire.

Sarajéviens

Damien Fritsch, 2013

Alors que toutes les caméras du monde ont détourné leurs objectifs, qui sont aujourd’hui les Sarajéviens  ? Comment se projeter dans le futur lorsque les fondements de ce qui crée une société ont éclaté  ? En explorant la mémoire des Sarajéviens, nous cheminons entre passé, présent et avenir en évoquant leurs espoirs et leurs doutes dans une ville en pleine mutation. Une quête cinématographique pour recréer une image contemporaine de Sarajevo.

Promesse de Franco (La)

Marc Weymuller, 2013

Au nord de l’Espagne, en plein cœur de l’Aragon : des maisons en ruine, des façades éventrées et des rues qui se perdent parmi les décombres. Ce sont les restes de l’ancien village de Belchite qui fut le théâtre, durant la guerre civile espagnole, de très violents combats. À quelques centaines de mètres de là, on trouve le «  nouveau  » village, construit dans les années cinquante, sur l’ordre de Franco. Les deux villages vivent ainsi, côte à côte, dans la coexistence énigmatique du passé et du présent.

In Sarmatien

Volker Koepp, 2013

Depuis 1972, Volker Koepp filme la Sarmatie, qui s’étend de la Baltique à la mer Noire. Il y interroge aujourd’hui la jeunesse de ce territoire transnational mythique violemment remodelé par l’Histoire.

Heritage fight

Eugénie Dumont, 2012

Au cœur de la dernière contrée sauvage d’Australie, une communauté aborigène, les Goolarabooloo, doit faire face au projet d’implantation de la plus grande usine à gaz au monde soutenu par le gouvernement. Aborigènes et citoyens solidaires décident alors de s’unir pour défendre ce qui n’a pas de prix : une terre, une vision du monde, et plus que tout, un héritage culturel. Commence alors un combat à l’issue inattendue…

Detropia

Heidi Ewing, Rachel Grady, 2012

Detropia crée une image onirique d’une ville magnifique au bord de la dissolution, Détroit. Ces pragmatistes émouvants et ces philosophes fidèles luttent pour joindre les deux bouts et donner un sens à leur vie en refusant de perdre espoir et d’arrêter de se battre. La détermination et le courage incarnent l’esprit de la ville de l’automobile qui se bat pour survivre à l’ère post-industrielle américaine et commencer à envisager un avenir radicalement différent.

Habiter/Construire

Clémence Ancelin, 2012

Au milieu du désert tchadien, une entreprise française construit une route bitumée. Cadres expatriés, conducteurs de travaux africains et ouvriers vivent le temps du chantier dans des campements contiguës, au contact de villageois des alentours, qui viennent chercher du travail ou installer des échoppes le long du chantier. Entre acculturation et espoir d’une vie meilleure, la route progresse inexorablement vers la ville, dans une brousse encore traversée par des bergers nomades.

Déconcertation

Béatrice Dubell, 2012

À la périphérie d’une grande agglomération, dans un ancien quartier ouvrier, organisé autour d’une usine en ruine, un projet de «  renouvellement urbain  » s’annonce. «  Puissance Publique  » et «  Puissance Privée  » présentent leur propre stratégie pour faire revivre le quartier à des habitants dubitatifs.

Peuple de la rivière Kattawapiskak (Le)

Alanis Obomsawin, 2011

Dans la réserve d’Attawapiskat, au nord de l’Ontario, la crise du logement touche les 1 700 personnes de la communauté des Cris. Entre demande de reconnaissance et appel à l’aide, la chef Teresa Spence déclenche l’état d’urgence. La réalisatrice dresse, ici, le portrait des conditions de vie misérables de la communauté autochtone des Cris.

Bakoroman

Simplice Ganou, 2011

Quitter sa famille à sept, douze, seize ans. Partir en terrain inconnu. Apprendre à se droguer, à mendier, à voler, à fuir, à se battre… Ce film fait, de l’intérieur, le portrait de cinq Bakoroman sur la route qui les mène de leur village à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, à la recherche d’une vie meilleure.

De l’autre côté de la route

Laurence Doumic, 2011

La cinéaste montreuilloise Laurence Doumic décide un jour de traverser sa rue pour aller à la rencontre d’une famille Rom de Roumanie et de filmer des tranches de leur quotidien… Au-delà des clichés et des polémiques, ce film humaniste nous fait découvrir la condition des Roms en France…

Dans mon quartier, je vis, je meurs

Marion Lary, 2011

Palente, berceau notamment du CCPPO puis des groupes Medvedkine (c’était il y a un demi-siècle) est-il toujours en 2010 un quartier clairement identifié, socialement et culturellement remarquable ?

Jardiniers clandestins

Mélanie Pitteloud, 2010

Agir plutôt que revendiquer : à Montréal, trois jardiniers clandestins se réapproprient leur ville en faisant du « guerrilla gardening ». Par désobéissance civile, ils cultivent des espaces publics afin de reverdir le béton, préserver la biodiversité urbaine et réinventer le visage de leur quartier et de leur ville.

Boischaut, si tu savais… Réflexions sur l’avenir du bocage en Boischaut sud

Philippe Henry, 2009

Ce film prouve que l’agriculture écocompatible existe. Il décrit les coins secrets d’un territoire où l’arbre est roi. L’homme règne sur la nature sans la brutaliser.

D’un patient à l’autre

Zhang Wenqing, 2009

Le quotidien d’un médecin dans les contrées désolées du grand Nord de la Chine.

Antillais d’ici

Mehdi Lallaoui, 2009

Caméra sur les Metro-Caribéens : les Antillais vivant en métropole.

Art en action (L’)

Magnus Isacsson, Simon Bujold, 2009

Fondée il y a dix ans par les artistes Annie Roy et Pierre Allard, l’Action terroriste socialement acceptable (ATSA) organise des happenings pour éveiller la conscience des citoyens. Le documentaire suit leurs interventions publiques, leur processus de création, leur quotidien et l’évolution de plusieurs projets de l’ATSA.

Laval de Cère, mémoire d’un territoire

Marc Guiochet, 2009

À partir de paroles d’anciens ouvriers de Péchiney, d’habitants du village de Laval-de-Cère (Lot) et d’images d’archives, le film raconte l’histoire d’une usine, de sa fermeture et des conséquences pour ce territoire à la frontière du Lot et du Cantal.

Terre d’usage

Marc-Antoine Roudil, Sophie Bruneau, 2009

Un territoire, l’Auvergne. Une ligne d’espace qui court de Vercingétorix à la mondialisation. Un personnage, ancien communiste, qui s’appelle Pierre Juquin. Des rencontres avec des gens qui pensent, agissent et sont. Des situations qui parlent République, religion, capitalisme et guerre. Un portrait en structure mosaïque qui suggère comme un état des lieux. L’hypothèse d’un autre monde.

To shoot an elephant

Alberto Arce, Mohammad Rujailah, 2009

Film documentaire qui offre un témoignage sur les attaques d’Israël de décembre 2008 dans la Bande de Gaza. Pendant les attaques, alors que l’armée israélienne interdisait aux journalistes étrangers d’entrer dans la Bande, Arce a réussi à rester à Gaza et a filmé comment les équipes médicales et les hôpitaux étaient pris pour cibles par les forces israéliennes alors qu’ils étaient en service.

Tarnac, un an après

Anthony Forestier, 2009

Plus d’un an après l’arrestation et l’incarcération de neuf militants à Tarnac (Corrèze), les inculpés sont toujours sous surveillance policière stricte et sont toujours interdits de séjour dans leur village où ils ont leur lieu de vie et leur travail. Mais après une année d’instruction leur implication dans la destruction des caténaires des lignes TGV ainsi que leur appartenance à un groupe terroriste n’ont pu être démontrées par l’enquête.

Tambogrande, mangues, meutre, mines

Ernesto Cabellos Damian, Stéphanie Boyd, 2009

Quelques pionniers aventureux ont transformé la région désertique du Nord du Pérou en terre fertile. Mais tout est menacé quand on y découvre de l’or.

Ceux de la colline

Berni Goldblat, 2009

Autour d’une mine d’or improvisée sur la colline de Diosso au Burkina Faso vivent des milliers de personnes : orpailleurs, dynamiteurs, marchands, prostituées, enfants, guérisseurs, coiffeurs et marabouts composent cette ville éphémère.

Pépinière du désert (La)

Laurent Chevallier, 2009

Deux Marocains tentent un pari fou : créer, en plein désert, une pépinière pour empêcher les jeunes paysans de leur région de céder aux mirages de l’émigration.

Quatre murs et le monde

Marc Weymuller, 2009

Une évocation des derniers jours de l’écrivain Açoréen José Dias de Melo dans son village natal, Calheta de Nesquim, sur l’île de Pico.

Sous les pavés, la terre !

Pablo Girault, Thierry Kruger, 2009

Navigant entre constats alarmants et propositions réalistes dans les domaines de l’agriculture, du transport et de l’habitat, Sous les pavés, la Terre traite des réalisations écologiques concrètes et incite à la réflexion pour une profonde re-fondation de nos modes de vie.

Terre du Sumud

Stéphane Valentin, 2009

Malgré l’occupation, la construction du mur, la colonisation permanente et les checkpoints, les producteurs palestiniens continuent de travailler afin de garantir une économie indépendante des aides internationales qui tentent de transformer le peuple palestinien en un peuple de mendiants.

A l’école du jardin

Isabelle Langerome, 2009

Au fil des saisons, 28 élèves de la classe de 6e Développement durable mettent en pratique les connaissances écologiques enseignées par leurs professeurs de Science de la Vie et de la Terre en s’initiant au jardinage.

Campesinos - Histoire(s) d’une résistance

Sarah Pick, Fabien Lacoudre, 2009

La Bolivie, les visages d’un mouvement paysan et indien qui a réussi, malgré le racisme et les inégalités, à conduire l’un des siens, Evo Morales, à la présidence du pays.

Ils ne partent point en mer

Pauline Savary, 2008

On arrache, on coupe, on plante. Des racines tournées vers le ciel… des greffons dans la terre. Des champs, des arbres : des paysages. pour qui  ? pour quoi  ? D’un paysan à l’autre, d’un souvenir à l’autre, du bon sens à la logique industrielle. Ce film tente de retracer le témoignage d’un paysage ardéchois marqué, modifié.

Villa el Salvador, les bâtisseurs du désert

Jean-Michel Rodrigo, 2008

Villa el Salvador a surgi il y a trente cinq ans au milieu d’un désert situé au sud de Lima. Tous ses habitants ont bâti la ville populaire dont ils rêvaient : un lieu où il fait bon vivre, même pauvre.

Un peu de vérité

Jill Irene Freidberg, 2008

État de Oaxaca, Mexique, été 2006. Suite à la violente répression d’une grève des enseignants, la population descend dans les rues et force le gouverneur à quitter la capitale. La ville sera dirigée pendant près de six mois par une assemblée populaire constituée pour l’occasion.

Biblioburro - L’instituteur et l’âne bibliothèque

Carlos Rendon Zipagauta, 2008

Biblioburro, l’âne bibliothèque, c’est Luis Soriano, instituteur colombien, qui en a eu l’idée. Chaque samedi, bénévolement, et avec la complicité de ses ânes Alpha et Beto, il a décidé de porter la culture écrite jusqu’aux communes les plus reculées du nord de la Colombie.

Sans lutte, pas de victoire possible

Jeanine Meerapfel, 2008

Face au chômage de masse, les habitants de Mosconi, en Argentine, ont refusé de se résigner. Ils ont filmé leur lutte et… leur victoire  !

Nulle part terre promise

Emmanuel Finkiel, 2008

Trois personnages sillonnent l’Europe d’aujourd’hui. Un jeune cadre. Une étudiante. Un kurde et son fils. Vers l’est ou vers l’ouest, en camion, en business class, en stop, en train, avec ou sans papier, à travers l’Europe contemporaine, chacun en quête de sa terre promise.

D’un mur l’autre

Patric Jean, 2008

Du nord au sud, Patric Jean part avec humour et tendresse à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont migré des quatre coins du monde et qui composent cette nouvelle société, y participant avec énergie et générosité.

Chine est encore loin (La)

Malek Bensmail, 2008

Le 1er novembre 1954, près de Ghassira, un petit village perdu dans les Aurès, un couple d’instituteurs français et un caïd algérien sont les premières victimes civiles d’une guerre de sept ans qui mènera à l’indépendance de l’Algérie. Plus de cinquante ans après, Malek Bensmaïl revient dans ce village

C’est par où la décroissance ?

Luca Casavola, Monica di Bari, 2008

La société actuelle tient pour acquis le principe de croissance économique, postulat sur lequel elle s’est construite et qui conditionne largement nos styles et nos conditions de vie. Or, on peut se demander si ce principe est vraiment pertinent et compatible avec d’autres exigences humaines et environnementales.

Demain, sur la place publique

Anne Galland, 2008

Comment vit-on ensemble aujourd’hui dans une petite commune rurale ?

Ce jardin-là

Raphaël Massi, 2008

Ce film raconte l’histoire du Jardin Solidaire, tel qu’elle s’est déroulée entre 2000 et 2005 sur une grande friche du XXème arrondissement de Paris.

Bienvenue chez Saverio

Daniel Jouanisson, 2007

Agé de 46 ans, Saverio vit avec son troupeau de chèvres et deux chevaux dans le sud de l’Italie au milieu des côtes escarpées et des paysages idylliques de Cilento. Les conditions de vie sont pourtant très dures mais Saverio est un battant et ne renonce devant rien.

Pratique d’utopie

Stéphanie Drelon, Sylvain La Porte des Vaux, 2007

En Argentine, une économie sociale appelée troc a trouvé un large écho auprès des populations depuis la crise économique de 2001.

Reviens demain

Eytan kapon, André Iteanu, 2007

Après « Lettre aux morts » en 2002, André Iteanu, ethnologue et Eytan Kapon, cinéaste, sont retournés en Papouasie Nouvelle-Guinée au village de Jajau, à l’occasion des élections parlementaires de 2007.

Art en rébellion (L’)

Réalisation collective, 2007

Réalisation d’une peinture murale communautaire zapatiste

Vers une nouvelle santé

Réalisation collective, 2007

La santé dans les communautés zapatistes

Algérie tours / détours

Oriane Brun-Moschetti, Leïla Morouche, 2007

Départ en Algérie en compagnie de René Vautier, cinéaste militant, considéré là-bas comme le papa du cinéma algérien.

Porteur d’eau (Le)

Pascal Gélinas, 2007

À travers la quête de l’eau potable, le documentaire Le Porteur d’eau raconte comment des villageois indonésiens - catholiques et musulmans - en arrivent à travailler ensemble.

Nécessaire(s) Territoire(s)

Benoît Perraud, 2007

À travers des rencontres à Limoges et à La Rochelle, des images et des sons glanés ici ou là, une recherche de ce qu’est et ce que peut être le squat, les alternatives, et par là même, l’utopie. Dans sa recherche, le réalisateur s’interroge aussi sur comment générer, au travers d’un film, cette utopie…

Route des prés (La)

Marc Rougerie, 2006

Témoignage rare d’une paysanne cinéaste sur la vie quotidienne de sa famille au début des années 70.

Personne n’est une île

Sonja Linden, 2006

Le père de la réalisatrice, Krister, vit seul sur son île. Il reste cependant en contact par téléphone avec sa femme hospitalisée.

Arts de la résistance (Les)

Alexandra Guité, 2006

Filmé à Buenos Aires, ce documentaire nous plonge dans l’univers intense des créateurs et artistes qui utilisent l’art à la fois comme outil de dénonciation sociale, d’expression délirante, de participation et de construction de nouveaux horizons.

VHS Kahloucha

Nejib Belkadhi, 2006

Dans un quartier déshérité de Sousse, en Tunisie, Moncef Kahloucha tourne sans moyens et sans scénario, des films d’action où il monopolise le premier rôle. Films de gangsters, remake pittoresque de Tarzan intitulé «  Tarzan des Arabes  », tous les genres sont sollicités, au même titre que ses voisins et amis, leur maison et leur mobilier.

Quelques kilos de dattes pour un enterrement

Saman Salour, 2006

Sadry et Yadi vivent dans un bus quelque part entre Téhéran et Boroujerd. La rudesse du paysage enneigé n’engage pas les automobilistes à s’arrêter dans leur station service. Les passages sont rares : un postier et le croque-mort du village voisin restent leur unique contact avec la civilisation.

News from home : Des nouvelles de la maison

Amos Gitaï, 2006

Les propriétaires palestiniens de la maison ont fui en 1948. C’est la maison d’un quartier de Jérusalem Ouest qui donna son nom en 1980 au premier volet d’une trilogie : « Bait (House)".

The Boys of Baraka

Heidi Ewing, Rachel Grady, 2005

Vingt jeunes en difficulté âgés de 12 ans, issus des quartiers défavorisés les plus difficiles de Baltimore, quittent leurs foyers pour passer deux ans de leur scolarité à Baraka, une école expérimentale située au Kenya, en Afrique de l’Est. Là-bas, confrontés à un programme académique et disciplinaire strict, mais également à la possibilité d’être enfin des adolescents normaux, ces jeunes plein de courage tentent de prendre un nouveau départ.

A l’Est du paradis

Lech Kowalski, 2005

À travers de larges extraits et les rushes inexploités de ses films de l’époque américaine (Gringo, DOA…) ainsi que des images tournées plus récemment, le cinéaste réfléchit à voix haute et revient sur son parcours, de ses débuts dans l’industrie du X à sa plongée dans l’underground new-yorkais des années 70 et 80.

Following Sean

Ralph Arlyck, 2005

En 1969, Ralph Arlyck filmait un petit garçon de 4 ans, enfant de «  beautiful people  » qui explorait San Francisco pieds nus. Retrouver Sean, ses parents, et revoir sa propre vie conduisent le cinéaste à s’interroger sur la liberté, les sentiments, et le devenir des utopies.

Filmeur (Le)

Alain Cavalier, 2005

À partir de son journal intime filmé en vidéo entre 1994 et 2005, Alain Cavalier nous invite avec humour et sensiblité à une méditation sur la vieillesse, la vie, la mort…

Citizen Manouche

Thomas Chansou, 2005

Citizen Manouche est un road movie qui nous mène de Corrèze en Italie en compagnie de trois jeunes cousins manouches Gary, Wesley et Sébastien.

Cette France qui file à l’anglaise

Xavier Gasselin, 2005

Les Anglais se plaisent à investir dans les vieilles pierres françaises, au point que certains villages ne sont aujourd’hui plus peuplés que de Britanniques.

Territory I, II, III

Marine Hugonnier, 2004

Un film en trois parties qui adopte un regard architectural sur les différentes lieux du conflit au Proche Orient : Tel Aviv, Cisjordanie, Ramallah

Home squat, le wagon des punks (L’)

Larbi Benchiha, 2004

En quoi la situation de squat constituerait parfois, le dernier maillon qui maintient actif le lien d’intégration dans la société des hommes.

Préservons nos semences

Véronica Léon-Burch, 2004

En Equateur, les « gardiens de semences » luttent pour la préservation des semences traditionnelles, patrimoine ancestral de l’humanité, menacées par l’industrialisation de l’agriculture.

Voile de Berta (Le)

Esteban Larrain, 2004

Dans les montagnes du sud du Chili, un gigantesque barrage doit engloutir les terres des communautés indiennes. Le film retrace la lutte d’un groupe de femmes pour ne pas être expropriées et maintenir leur mode de vie millénaire

Vie comme elle va (La)

Jean Henri Meunier, 2004

Dans un village de la campagne aveyronnaise vivent des personnages hauts en couleurs.

Odile en deux mille deux

Christine Bouteiller, 2003

Portrait d’une femme d’agriculteur, en Normandie.

Au pied du mur

Carole Garrapit, 2003

Cinq millions de personnes vivent une situation précaire en France. Cinq millions d’histoires différentes qui ont souvent un dénominateur commun : la perte d’un emploi. Comment peut-on, par la restauration d’un patrimoine collectif, ou par l’accompagnement dans des travaux effectués dans leur propre logement, donner ou redonner confiance à des personnes en difficulté ?

Grand littoral

Valérie Jouve, 2003

Photographe de renom, Valérie Jouve fait là son premier film, multicolore, multi-sons : elle interroge nos habitudes de perception, les résonances de tout ce qui nous entoure, le plus banal, l’autoroute et le supermarché, l’homme et la femme, à la recherche d’une autre sensualité.

Paysage

Sergeï Loznitsa, 2003

Un arrêt d’autobus dans un bourg de Russie. Les gens attendent le car. Des bribes de dialogues, des fragments de conversations laissent percevoir leur univers.

Cité 10, au bout du jardin

Christelle Sabarots, 2003

Des mineurs au chômage du Pas-de-Calais se retrouvent pour cultiver leurs jardins ouvriers

Et les arbres poussent en Kabylie

Djamila Sahraoui, 2003

Chronique du quotidien d’une petite ville d’Algérie avec, en toile de fond, l’aménagement et l’embellissement d’un des quartiers par ses habitants.

Astronome et l’Indien (L’)

Carmen Castillo, Sylvie Blum, 2002

Au cœur de l’Atacama, au Chili, des observatoires astronomiques ultraperfectionnés sont installés près de villages centenaires… Comment coexistent ces deux visions du ciel : celle, rationnelle, des scientifiques et celle, magique, des Indiens…

On Hitler’s highway

Lech Kowalski, 2002

Le long d’une autoroute construite par Hitler, en Pologne, des habitants pratiquent l’art de la survie. Où l’Est rencontre l’Ouest, où l’histoire est menacée d’effacement et où l’avenir se dessine au rouleau compresseur.

Jardin planétaire (Le) - Gilles Clément

Jean-Pierre Larcher, 2002

Ce documentaire est un portrait intime de la pensée de Gilles Clément, celle d’un philosophe jardinier, celle d’un homme engagé au côté de la nature pour un rééquilibrage et un dialogue retrouvé, d’être vivant à être vivant.

Enfants de Sam (Les)

Pascal Magontier, 2002

Portraits croisés entre Sam, ancien déporté d’Auschwitz, et ses enfants auxquels il n’a jamais parlé

Hugo et Rosa

Bengt Jägerskog, 2002

Frère et sœur, ils ont passé le siècle dans la maisonnette rouge à parements blancs, typique de la campagne suédoise, que leurs parents ont achetée en 1898.

Génération FLNC - 1 - Les Années romantiques 2 - Les Années de plomb

Samuel Lajus, 2002

Ils sont 50, hommes, femmes, militants, anciens militants du FLNC, le Front de libération nationale de la Corse, à avoir accepté de se livrer à visage découvert

Pôle de Lanaud (Le)

Patrick Séraudie, 2002

Une parfaite carte postale de campagne limousine : des grands espaces, des frises d’arbres successifs, une houle de lointain brumeux.

Gaza, l’enfermement

Ram Loevy, 2002

Gaza est une zone de 288 kilomètres carrés entourée d’une clôture électronique. Une prison d’un million de détenus. C’est ainsi que les habitants de Gaza voient leur territoire. D’autant que depuis 1991, quitter Gaza est en principe interdit…

Entre ici et là-bas, d’Angers à Beni Ayatt

Nathalie Marcault, 2001

Automne 2000. Des jeunes d’origine maghrébine habitant Angers créent une bibliothèque dans le village marocain de Beni Ayatt. Beni Ayatt : c’est de là, de cette région rurale du Moyen-Atlas, que certaines de leurs familles sont originaires.

Asnières-Cormeilles ou les communes traverses

Aurélien Bras, 2001

La ligne de train de banlieue Asnières-Cormeilles-en-Parisis. Pour des millions de personnes, le voyage en train rythme les allers-retours entre le domicile et le lieu de travail, entre la banlieue, minuscule village anonyme, et l’aimant mastodonte que représente la capitale.

Traversée des mots (La)

Sarah Franco-Ferrer, 2001

Suite du premier film « Citoyens d’une terre à l’autre ». J’interroge Jean Baudrillard, Jean-Paul Dollé, Danielle Mitterrand, des jeunes des cités, des personnes vivant au foyer Sonacotra, des étudiants… un flic… bref… sur les mots : territoire, désobéissance, résistance, Droits de l’homme, violence, liberté…

Bout du bout du monde (Le)

Stéphane Mercurio, 2001

Un jour, avec l’homme de ma vie nous avons décidé de partir au bout du monde. Le bout du bout du monde, c’est la Patagonie, le bout du continent sud-américain.

René Caillié, le livre des sables

Patrick Cazals, 2001

Ce film retrace le périple de René Caillié, enfant de Mauzé-sur-le-Mignon, petit village des Deux-Sèvres pour rejoindre Tombouctou et son retour vers Tanger à travers le désert.

Eux et moi. Un ethnologue en Papouasie occidentale

Stéphane Breton, 2001

Stéphane Breton, ethnologue, se rend régulièrement chez les Wodani, en Nouvelle Guinée, depuis sept ans pour apprendre leur langue et leurs coutumes. Peu à peu les Wodani se sont accoutumés à sa présence et à ses questions, fort bizarres, mais ses intentions leur demeurent obscures.

Orient à petit feu (L’)

Jacques Debs, 2001

En quatre étapes, dans quatre pays du Proche-Orient, le réalisateur vient dans les cuisines à la rencontre d’hommes et de femmes qui nous révèlent le rapport de l’Orient à l’art culinaire, et nous invitent à partager la recette d’un bonheur perdu, celui de la convivialité et de l’hospitalité…

Raiz forte

Aline Sasahara, Maria Luisa Mendonça, 2000

L’Amazonie brésilienne est le théâtre d’une violente compétition pour la conquête de nouveaux territoires. Ce film témoigne des conditions d’installation au cœur de la forêt vierge d’un groupe de colons pauvres alors que dans les régions voisines, déjà défrichées et colonisées, les grands propriétaires s’accaparent l’essentiel des terres.

Mout tania, Mourir deux fois

Ivan Boccara, 1999

Les travaux et les jours d’Hammadi et sa famille qui, isolés dans le Haut-Atlas, vivent pourtant en parfaite autarcie. Une philosophie de vie qu’Hammadi aime partager.

En quête d’Etat

Leonardo Di Costanzo, 1998

Rétablir l’État de droit à Ercolano, banlieue de Naples et l’une de villes symboles de la corruption en Italie, c’est la tache que s’est fixée Luisa Bossa, élue maire en décembre 1995.

Monte Verità - Utopie d’un nouvel âge

Henry Colomer, 1997

A la fin du siècle dernier, naît en Allemagne un mouvement tourné vers le passé, vers la pureté des origines, un idéal de liberté et de beauté : le mouvement de réforme de la vie

Maison à Jérusalem (Une)

Amos Gitaï, 1997

20 ans après « House » (La Maison), Amos Gitai retourne sur les lieux de son premier film pour y observer les changements chez les nouveaux habitants comme dans le voisinage.

Méditerranée, miroir du monde

Jean-Denis Bonan, 1997

Un grand périple dans les ports de la Méditerranée. Cette odyssée moderne permet de faire un état des lieux de cette région berceau de notre civilisation.

Des murs ou des oreilles

Valérie Vanhoutvinck, 1997

Rencontre exceptionnelle entre une réalisatrice et deux graffeurs belges, ce film en mouvement circule à travers une Europe en pleine évolution.

Azalai, la caravane de l’or blanc

Joël Calmettes, 1996

L’Azalaï est la dernière grande caravane saharienne du sel

Bouillon d’Awara (Le)

Cesar Paes, 1996

Le bouillon d’Awara est une sorte de pot-au-feu aux multiples ingrédients. À partir de la recette de cuisine, prise à la fois comme métaphore et comme pratique concrète, le film s’infiltre dans la réalité multiculturelle qui compose la Guyane et apporte un regard neuf sur les questions d’immigration, d’intégration et de métissage.

Imphy, capitale de la France

Luc Moullet, 1995

Pour résoudre les graves problèmes nés de la concentration de population autour de Paris, une équipe de cinéastes part à la recherche d’une nouvelle capitale…

Haine (La)

Mathieu Kassovitz, 1995

Après une bavure policière, une nuit d’émeutes éclate entre les jeunes de la cité des Muguets et la police. Parmi ces jeunes aveuglés par la haine, 3 amis vont vivre la journée la plus importante de leur vie. Aujourd’hui, ils ne sont plus 3… ils sont 4 avec le Smith & Wesson 44 chromé qu’un des policiers a perdu pendant les émeutes…

Hommes du port (Les)

Alain Tanner, 1994

Un long panoramique du port de Gênes et une voix-off ouvrent « Les hommes du port ». Le commentaire nous apprend le passage en ville en 1947 d’Alain Tanner. Il a 17 ans et assouvit son envie de connaître un pays dont les films néo-réalistes avaient éveillé en lui son intérêt pour le 7ème art. Nous sommes maintenant en 1995 et le cinéaste suisse revient avec sa caméra. Le documentaire dévoile une phase sociale et historique méconnue de l’Italie.

D’Est

Chantal Akerman, 1993

Chantal Akerman a fait un grand voyage à travers l’Europe de l’Est, la Russie, la Pologne, l’Ukraine filmant tout ce qui la touchait : des visages, des rues, des voitures, des bus, des gares, des paysages, des intérieurs, des queues, des portes, des fenêtres, des repas.

Madame L’Eau

Jean Rouch, 1993

« Madame L’Eau » est un film merveilleusement poétique sur la nécessité actuelle du rapprochement Nord-Sud.

Cabale des oursins (La)

Luc Moullet, 1991

Les «  oursins  » en question, ce sont les terrils, aberrations géographiques du Nord de la France dont Luc Moullet entreprend une visite guidée socio-pataphysique.

Paul-Emile Victor : un rêveur dans le siècle

Jean-Louis Comolli, Eliane Victor, 1990

Un portrait de Paul-Emile Victor, dont l’histoire se confond avec celle de l’étude ethnologique et géophysique des Pôles.

Terre (La)

Robert Bober, 1989

Comment se transmet la terre entre générations ? En Lozère et dans le Perche notamment, des familles témoignent de l’influence des pratiques successorales d’ancien régime sur la société rurale. Cette « histoire juridique des paysages » montre comment, par exemple, la disparité entre le nord et le sud a façonné jusqu’à nos jours les paysages, les modes de vie et l’économie…

Route One USA

Robert Kramer, 1989

Robert Kramer, cinéaste-voyageur, parcourt la route numéro 1, caméra à la main. Il dresse le portrait étrangement prophétique d’une société en décomposition.

God’s Country

Louis Malle, 1986

Courant 1979, Louis Malle, caméra au poing, fait étape à Glencoe, Minnesota, bourgade de 5000 habitants.

Mississippi Blues

Bertrand Tavernier, Robert Parrish, 1983

Mississippi Blues est une balade  ; une ballade dans un pays accroché à son histoire, à ses racines, à son passé… mais aussi, désireux de bouger, de changer, de bouleverser ses structures et ses préjugés. Un pays mythique pour nous Français : le vieux sud, Mississippi.

Wadi

Amos Gitaï, 1981

Wadi est une vallée située à l’est de Haïfa. C’est une sorte d’enclave où vivent, dans une co-existence fragile, des immigrants juifs d’Europe de l’Est rescapés des camps, mais aussi des Arabes expulsés de chez eux. En 1981, Amos Gitai y filme l’histoire intime de Yussuf et Isha, Iso et Salo, Miriam et Iskander, une famille arabe, une famille juive et un couple mixte.

House

Amos Gitaï, 1980

Histoire d’une maison dans Jérusalem-Est.

Chronique des années tristes: ils ne vivront pas au pays

Alain Aubert, 1980

Film mettant en scène une fille de viticulteur languedocien et un fils d’agriculteur breton. Deux histoires parallèles, la première vit la crise viticole et la guerre du vin en occitanie quand le second subit de plein fouet la crise laitière en Bretagne. Deux histoires similaires qui se soldent par le même résultat : l’exode à Paris. C’est une chronique des luttes, des résistances, mais aussi de l’incompressible exode et de cette prolétarisation rampante qui couvre les années 1960-1970.

Jungle plate (La)

Johan Van der Keuken, 1978

La Waddenzee, Mer des Terres humides, est une région naturelle unique, zone côtière des Pays-Bas, d’Allemagne et du Danemark qui, selon les marées, est tantôt mer, tantôt terre. Johan van der Keuken filme cette «  jungle plate  », sa faune, sa flore et ses habitants. Leur vie a été bouleversée par les développements économiques, techniques et industriels de la région.

Résistance du 2 septembre (La)

Isaac Isitan, 1977

Spéculateurs de terres : les travailleurs venus se construire des taudis à la périphérie d’Istanbul.

Debout les crabes la marée monte

Groupe des jeunes de Plabennec, 1976

Un témoignage sur le recul de la culture bretonne en milieu rural et sa folklorisation à des fins marchandes. Sur le recul de la langue également, avec un homme qui raconte sa honte à accompagner sa mère au marché où elle se ridiculise en parlant breton. Mais il y a également le renouveau de la culture bretonne avec la colère qui éclate de tous côtés sous forme de manifestations séparatistes, antinucléaires… et des descentes de police.

Bretonneries pour Kodachrome

Jean-Louis Le Tacon, 1974

Quand on ne peut s’offrir un safari photo au Kenya, rien de tel que de filmer en Super 8 les us et coutumes de la Bretagne. Une satire grinçante de la société du spectacle.

Un lion nommé l’Américain

Jean Rouch, 1972

Tourné à la frontière du Niger et du Mali, au «  pays de nulle part  », au pays du désert et de la brousse, où vivent les Gaos, chasseurs de lion à l’arc. Les chasseurs Songhay , une caste héréditaire, ont seuls le droit de tuer le lion

Mourir pour des images

René Vautier, 1971

Mourir pour des images retrace grâce à des entretiens le tournage d’un film réalisé en 1958 par Alain Kaminker et René Vogel, La Mer et les jours.

Fajoux (Les)

Jean-Dominique Lajoux, 1971

Portrait de Laurent Girbal et de sa soeur Joséphine, derniers habitants des Fajoux, un hameau isolé de l’Aubrac.

Calcutta

Louis Malle, 1969

Louis Malle a filmé des scènes de la vie quotidienne à Calcutta : les baigneurs du Gange, les rues surpeuplées, les marchés, la fête de la déesse des étudiants, des manifestations de femmes, les bidonvilles, les usines…

Inde fantôme - Réflexions sur un voyage (L’)

Louis Malle, 1968

En 1968, Louis Malle réalise L’Inde fantôme, réflexions sur un voyage.

Rotterdam Europoort

Joris Ivens, 1966

Un film sur le plus grand port du monde réalisé avec un format hybride.

Guépard (Le)

Luchino Visconti, 1963

1860, en Sicile. Tandis que son neveu Tancrède rejoint les troupes de Garibaldi, le prince Salina assiste à l’effondrement de l’aristocratie.

Carnet de voyage

Joris Ivens, Jorge Fraga, 1961

Joris Ivens a vu et vécu un moment important de la révolution Cubaine…

Jaguar

Jean Rouch, 1961

Le berger Lam, Illo le pêcheur et Damouré l’écrivain public décident de se rendre à Accra pour y trouver fortune car, au Niger, la coutume veut que les jeunes gens s’expatrient le temps de réunir le montant de la dot indispensable à leur mariage.

Bonheur est pour demain (Le)

Henri Fabiani, 1960

Alain, un jeune homme, vient de quitter ses parents et se retrouve perdu à Saint-Nazaire, dans l’environnement des chantiers navals, au moment de la construction du Paquebot France. Il y rencontre la solidarité et la camaraderie auprès d’un ouvrier caréneur et l’amour auprès d’une jeune employée des chantiers. Il rêve d’une vie où «  on ne perd pas sa vie à vouloir la gagner  ».

Lettres de Chine

Joris Ivens, 1958

« Lettres de Chine » est un poème visuel où chantent les couleurs…

Du côté de la côte

Agnès Varda, 1958

La Côte d’Azur vue en couleurs par Agnès Varda, qui cultive le mot d’auteur et l’image insolite. Film de commande transformé en un essai sur le tourisme, non sans un certain humour.

Mer et les jours (La)

Raymond Vogel, Alain Kaminker, 1958

Le film raconte la vie, telle qu’elle est, lente et morne, à l’ile de Sein.

Ô saisons, ô châteaux

Agnès Varda, 1957

Promenade autour des châteaux de la Loire montrés par ordre chronologique (de construction) avec commentaires incluant des poèmes du XVIème siècle et des réflexions de jardiniers.

Mammy water

Jean Rouch, 1956

La pêche et le culte de la mer à Shama (Ghana).

Dimanche à Pékin

Chris Marker, 1956

Un portrait de la chine moderne des années 50, à travers une ballade de Chris Marker dans les rues de Pékin.

Maîtres fous (Les)

Jean Rouch, 1955

Tourné en un seul jour, le film montre les pratiques rituelles d’une secte religieuse. Les pratiquants du culte Hauka, des travailleurs des régions du Niger venus à Accra, se réunissent à l’occasion de leur grande cérémonie annuelle.

Chant des fleuves (Le)

Joris Ivens, 1954

Ce documentaire prend pour thème six grands fleuves : Mississipi, Amazone, Gange, Nil, Yang Tsé, Volga et développe – par l’utilisation du montage parallèle – la problématique mondiale du travail des hommes, leur exploitation, colonisation, la nécessité pour eux de s’unir.

Miroir de Hollande

Bert Haanstra, 1951

Essai stylistique : au fil d’un canal entre Utrecht et Amsterdam, la caméra, tenue à l’envers, filme les reflets dans l’eau du paysage " typique " de la Hollande : arbres, moulins, maisons à pignons, écluses…

Assassins d’eau douce

Jean Painlevé, 1945

Découverte d’un monde parallèle au nôtre, dans les étangs où tout semble tranquille et donne, sous les nénuphars, l’apparence de la sérénité. Jean Painlevé donne une vision fantastique et cruelle d’un univers où chacun ne peut survivre qu’au détriment d’un autre.

Regain

Marcel Pagnol, 1937

Aubignane, un village perché sur un plateau de Haute Provence où seul habite Panturle. Tout autour, morte, la terre ne produit plus rien. D’après la Mamèche, si Panturle trouve une femme à marier, le village pourra renaître. Gedémus, un rémouleur itinérant, se dirige sur Aubignane accompagné d’une jeune femme misérable qu’il traite comme une bête de somme. Cette femme, Arsule, sera-t-elle la nouvelle Eve promise par la Mamèche ?

Karakoram

Marcel Ichac, 1936

Récit de la première expédition française dans l’Himalaya, en 1936, des préparatifs du voyage jusqu’au terme de l’ascension.

Nouvelle Terre

Joris Ivens, 1933

Un nouveau montage du film tourne en 1930 : « Zuiderzee » plus concentré, insistant plus sur la dimension sociale et politique.

Nature morte berlinoise

László Moholy-Nagy, 1931

Film d’un photographe réaliste qui est aussi sociologue.

Zuiderzee

Joris Ivens, 1930

Zuiderzee symbolise le combat séculaire du peuple hollandais contre la mer pour gagner de nouvelles terres. Le film montre la phase terminale de la construction de la grande digue qui isola définitivement le Zuiderzee de la mer du Nord.

Nous batissons

Joris Ivens, 1930

Plans d’ensemble de constructions modernes, Une oeuvre muette, simple et méthodique qui dévoile tout le talent de Joris Ivens.

Images d’Ostende

Henri Storck, 1929

Henri Storck a été proche de toute l’avant-garde européenne. Il est l’ami des peintres et écrivains d’Ostende, comme James Ensor et Fernand Crommelinck. Pour eux, il a créé avec Félix Labisse le premier ciné-club.

Grass : A Nation’s Battle for Life

Merian Cooper, Ernest Shoedsack, 1925

Au cours d’une expédition en Turquie et en Iran, les cinéastes Cooper et Schoedsack, futurs réalisateurs de Chang et King Kong, et la journaliste Marguerite Harrison suivent à travers déserts et montagnes d’Anatolie la transhumance annuelle de la tribu des Bakhtiari vers de nouveaux pâturages.

Flèche ardente (La) / hutte (La)

Joris Ivens, 1912

Mon premier film, c’est une histoire d’indiens, évidemment.

Gens du Pô

Michelangelo Antonioni, 1943-47

Rédacteur de la revue Cinéma, assistant de Marcel Carné pour Les Visiteurs du soir, auteur » proses d’art « , Antonioni vient d’avoir 30 ans quand l’Istituto Luce lui donne les moyens de réaliser son premier film, dans sa région natale : la basse vallée du Pô.

Croisière jaune (La)

Léon Poirier, André Sauvage, 1931-1934

Mêlant aventure, recherche et opération promotionnelle pour son commanditaire André Citroën, la Croisière jaune, expédition dirigée par Georges Marie Haardt et Louis Audouin-Dubreuil, allait faire se rejoindre entre mars 1931 et février 1932 deux équipes parties l’une de Beyrouth, l’autre de Pékin, en véhicules autochenilles.

Midi-Pyrénées TER d’avenir

Alain Hoger

Depuis 2002, la SNCF signe avec chaque région une convention définissant l’organisation et la gestion des services ferroviaires régionaux de voyageurs. Ce film, diffusé en première partie des divers colloques tenus dans toute la région Midi-Pyrénées, avait pour objectif de lancer le débat auprès des politiques, cheminots et usagers : Quels TER pour Midi-Pyrénées ?