A l’Est du paradis (East of Paradise)

Un film de Lech Kowalski

 2005  France  Documentaire  105 min  Couleur  DVCAM  Mode de production : Cinéma  VOSTF (anglais)

 Image : Lech Kowalski  Montage : Lech Kowalski

Producteurs :
Extinkt films (38 rue des Sept Arpents, 93500 Pantin, Tel. 01 42 06 02 26, Fax. 01 42 06 02 26, kingoutlaw@noos.fr)
Agat films et cie (52, rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris, Tél : 01 53 36 32 32, Fax : 01 43.57.00.22, @ : courrier@agatfilms.com)
Arte France (8, rue Marceau, 92785 Issy-les-Moulineaux cedex 9, Tél : 01.44.30.46.00)
Distributeur :
Extinkt films (38 rue des Sept Arpents, 93500 Pantin, Tel. 01 42 06 02 26, Fax. 01 42 06 02 26, kingoutlaw@noos.fr)

Pour le troisième et ultime volet de sa trilogie polonaise « Un fabuleux art de la survie », entamée avec « Boot Factory » (2000) et « On Hitler’s Highway » (2003), Lech Kowalski creuse sous sa propre biographie. À travers de larges extraits et les rushes inexploités de ses films de l’époque américaine (« Gringo », « DOA »…) ainsi que des images tournées plus récemment, le cinéaste réfléchit à voix haute et revient sur son parcours, de ses débuts dans l’industrie pornographique à sa plongée dans l’underground new-yorkais des années 70 et 80. Mais avant, il nous offre un petit bijou : le portrait intime de sa mère polonaise. Où celle-ci raconte, entre sourires distants et larmes insurmontables, comment, au début de la seconde guerre mondiale, elle a été envoyée au goulag puis condamnée à l’errance par les troupes soviétiques. Avec, en chemin, la faim, le froid, les poux mais aussi les solidarités inattendues…

Note d’intention

Au début de la seconde guerre mondiale, Maria Werla a été arrêtée en Pologne et envoyée dans un camp de travail soviétique dans le nord de la Russie. Elle n’était pas la seule. Il y avait des milliers d’autres Polonais dans ces camps. Je m’en souviens et pourtant, je n’étais pas encore né. Les épreuves que ma mère a dû surmonter m’ont marqué et rendu différent des autres. Contester et protester est devenu ma façon d’exister aux Etats-Unis. Je me suis forgé une identité d’outsider et dans tous mes films, je vais à la rencontre d’autres qui, comme moi, vivent en marge de la société. « Pourquoi veux-tu me filmer maintenant ? » m’a demandé ma mère. Je n’ai pas su quoi lui répondre, je ne le comprenais pas encore vraiment moi-même. Tout ce que je peux dire, c’est que je voulais explorer une réalité d’où je pourrais prendre une douce revanche. Je voulais jeter ma folie, comme un poing levé, à la face du monde, en hurlant que ma mère et moi avons réussi à survivre. À l’Est du Paradis est un diptyque où deux personnages racontent de multiples histoires, qui au bout du compte n’en font qu’une.

Lech Kowalski

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :
Films en lien :