Terre en morceaux (La)

Un film de Ariane Doublet

 2015  France  Documentaire  55 mn  Couleur  Mode de production : Télévision

 Montage : Sophie Brunet

Producteurs :
Quark Productions (22 rue du petit Musc, 75004 Paris, tél : 01 44 54 39 50, fax : 01 44 54 39 59, mail : quarkprod@wanadoo.fr)
Arte France (8, rue Marceau, 92785 Issy-les-Moulineaux cedex 9, Tél : 01.44.30.46.00)
Distributeur :
Quark Productions (22 rue du petit Musc, 75004 Paris, tél : 01 44 54 39 50, fax : 01 44 54 39 59, mail : quarkprod@wanadoo.fr)

La ville avance, la campagne recule. Les terres agricoles sont rayées de la carte à un rythme effarant : tous les sept ans, c’est une surface équivalente à un département qui est transformée en ronds-points, lotissements pavillonnaires ou galeries marchandes. Avec, pour conséquence, la disparition programmée des petites fermes familiales…

Ariane Doublet a enquêté sur ce phénomène depuis le petit coin de Normandie qu’elle arpente depuis vingt ans pour ses documentaires (Les Terriens, Les Bêtes…) (1) . Sans jamais utiliser de commentaire en voix off, son nouveau film, aussi dense que pédagogique, donne la parole à un promoteur immobilier qui invoque les nouvelles exigences des accédants à la propriété ; à un maire soucieux de développer sa commune quitte à construire, comme le lui reproche son adjoint, « là où n’y aurait jamais dû avoir de maisons » ; au président de la Safer locale (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural), qui déplore « la financiarisation de l’agriculture » (la terre, toujours plus chère, est devenue un « placement » recherché par les banques). La Terre en morceaux n’oublie pas les principales victimes de « l’artificialisation des paysages » : les paysans eux-mêmes. Un jeune salarié agricole se désespère de ne pouvoir diriger sa propre exploitation, un jeune cultivateur de lin pleure ses hectares de « terre fertile » dévastés par les bulldozers de la future zone d’activités. La réalisatrice accompagne leur détresse dans de longs plans élégiaques, bouleversants. — Samuel Douhaire

Télérama

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Film en lien :