Films dans la base

Temps des forêts (Le)

François-Xavier Drouet, 2018

Symbole aux yeux des urbains d’une nature authentique, la forêt française vit une phase d’industrialisation sans précédent. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, ce documentaire propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives.

Bois noirs (Des)

François-Xavier Drouet, 2017

Plateau de Millevaches, hier. Les brebis paissent dans la lande sous l’oeil attentif des bergères. Plateau de Millevaches, aujourd’hui. Les sylvicultures de résineux couvrent l’horizon. Le film Des Bois Noirs nous présente les tenants et les aboutissants du développement d’une industrie forestière dite «  verte  » ainsi que ses conséquences sur notre héritage économique, écologique et patrimonial.

Que ta volonté soit fête

Johanna Turpeau, 2015

Le charmant festival «  Musicalarue  », à Luxey, dans les Landes, est né en 1990. À travers les souvenirs des protagonistes, des années 50 à aujourd’hui, nous découvrirons la destinée de ce rassemblement atypique et la réussite durable d’un projet culturel en milieu rural.

Volta a terra

João Pedro Plácido, 2014

Ce documentaire raconte l’histoire d’une communauté en voie de disparition : celle de paysans qui pratiquent l’agriculture de subsistance dans un hameau montagnard du nord du Portugal, déserté du fait de l’immigration. Entre l’évocation du passé et celle de leur avenir incertain, les 49 habitants nous font traverser quatre saisons, depuis la jachère hivernale jusqu’à l’arrivée des fils prodigues au mois d’août.

Naoshima (dream on the tongue)

Claire Laborey, 2014

Naoshima (dream on the tongue) est la traversée d’une petite île japonaise de la mer intérieure de Seto. Depuis les années 90, elle est menacée d’exode, sa population décroît et vieillit, son industrie périclite. Sous l’impulsion d’un impressionnant projet de mécénat d’art contemporain, Naoshima se transforme, ce qui bouscule les représentations des habitants en les confrontant à cette obsédante question : qu’est-ce que la beauté  ?

J’ai pas fait l’ENA, j’ai fait la campagne

Christian Argentino, 2013

D’une saison à l’autre, le portrait d’un médecin de campagne exerçant dans une petite commune du centre de la France : son quotidien au cabinet, en visites, en institutions, et son rôle essentiel dans la communauté d’une campagne désertifiée.

Être sans avoir

Christophe Ferrux, 2013

Il y a 35 ans, Jean-Paul Grospélier abandonne son travail de dessinateur dans un cabinet d’architecte et, à 21 ans, se lance, comme beaucoup à cette époque, dans le rêve d’un retour à la terre. Il déniche dans le Haut-Jura la ferme idéale : isolée, sans eau ni électricité et surtout sans loyer. 35 ans après, Jean Paul habite toujours sans confort, cette presque ruine, alors que beaucoup des candidats à la vie nouvelle des années 70 ont remballé leurs rêves. Lui a tenu bon, toujours décidé à être pauvre et heureux à la fois.

Ligne du partage des eaux (La)

Dominique Marchais, 2013

Ce documentaire s’intéresse aux mutations du paysage et à leurs conséquences sur l’écosystème. Urbanisme, écologie, politique, agriculture… Le réalisateur aborde de passionnantes questions contemporaines autour de la Ligne de partage des eaux, dans le périmètre du bassin versant de la Loire, de la source de la Vienne sur le plateau de Millevaches jusqu’à l’estuaire.

Village sans dimanche (Un)

Corinne Jacob, Philippe Baron, 2012

Durant les années d’après guerre, le maire socialiste d’une commune bretonne est en conflit avec les autorités écclésiastiques. L’affrontement s’envenime et va déboucher sur une succession d’actes exceptionnels dont la fermeture de l’église. Le récit minutieux de cette lutte exemplaire entre la République et un Clergé encore très puissant nous replonge dans une époque, pas si lointaine, où les églises étaient pleines et les villages bretons divisés entre « blancs » et « rouges ».

Habiter/Construire

Clémence Ancelin, 2012

Au milieu du désert tchadien, une entreprise française construit une route bitumée. Cadres expatriés, conducteurs de travaux africains et ouvriers vivent le temps du chantier dans des campements contiguës, au contact de villageois des alentours, qui viennent chercher du travail ou installer des échoppes le long du chantier. Entre acculturation et espoir d’une vie meilleure, la route progresse inexorablement vers la ville, dans une brousse encore traversée par des bergers nomades.

Thé ou l’électricité (Le)

Jérôme le Maire, 2012

«  Le Thé ou l’Électricité  » est l’histoire épique de l’arrivée de l’électricité dans un village isolé et enclavé au cœur du Haut Atlas marocain.

Oyapock

Maël Cabaret, 2011

Au cœur de l’Amazonie vivent deux villes frontalières séparées par un fleuve : l’Oyapock. D’un côté le Brésil, de l’autre la Guyane. Prochainement, un pont reliera les deux pays. Seulement, les habitants restent sceptiques quant aux conséquences, bien conscients qu’il représente pour eux l’annonce d’une profonde mutation.

Tous au Larzac

Christian Rouaud, 2011

Un jour d’octobre 1971, Michel Debré, ministre de la Défense, prend, sans concertation préalable, la décision d’agrandir le camp militaire du Larzac, alors de 3 000 hectares, à 14 000 hectares. De son bureau parisien, il déclare : «  Nous choisissons le Larzac, c’est un pays déshérité.  » Il provoque ainsi une vague unanime de protestations en Aveyron, le début d’une incroyable lutte qui durera dix ans, jusqu’aux élections présidentielles de mai 1981…

Territoire perdu

Pierre-Yves Vandeweerd, 2010

A partir de récits de fuite et d’exil, d’interminables attentes, de vies arrêtées et persécutées, venus des deux côtés du mur du Sahara, ce film témoigne sur le peuple sahraoui, sur son territoire, sur son enfermement dans les rêves des uns et des autres.

Small is beautiful

Agnès Fouilleux, 2010

Les mécanismes et les enjeux de la mondialisation et de la financiarisation de l’agriculture, face auxquels des résistances commencent à apparaître

Boischaut, si tu savais… Réflexions sur l’avenir du bocage en Boischaut sud

Philippe Henry, 2009

Ce film prouve que l’agriculture écocompatible existe. Il décrit les coins secrets d’un territoire où l’arbre est roi. L’homme règne sur la nature sans la brutaliser.

Vague à l’âme paysanne

Jean-Jacques Rault, 2009

Trois paysans du Centre Bretagne livrent leur quotidien fait de travail, de plaisir, de contraintes, de doutes… entre dépendance à la manne européenne et fluctuations des cours. Le film explore ce « vague à l’âme », mais aussi la passion de ces hommes pour leur vie paysanne.

Tant que sifflera la mine danseront ses épis

Marie Devuyst, 2009

Au travers des souvenirs et projets de chacun, c’est l’histoire du bassin minier de l’Aveyron qui se raconte, son identité passée, présente et à venir.

Bernard, ni Dieu ni chaussettes

Pascal Boucher, 2009

A la frontière entre Beauce et Sologne, vit Bernard Gainier, 74 ans, agriculteur à la retraite. Il est anarchiste. Pas du genre à pratiquer la reprise individuelle ou l’action directe. Il accueille dans sa grange un groupe de musiciens, Café crème, qui a inscrit à son répertoire les chansons de Gaston Couté, chantre anarchiste du début du XXe siècle, mort à la veille de la première guerre mondiale.

Anges de la piste (Les)

Rémy Ricordeau, 2008

Après la Révolution culturelle chinoise qui avait interdit la plupart des divertissements publics, des troupes foraines campagnardes ont fleuri dans tout le pays. La compagnie «  Fei Fei  » qui sillonne le Shanxi est l’une d’entre elles. Mais les bouleversements socio-économiques et culturels se font sentir : le public rural, de plus en plus pauvre, se raréfie, et le matériel vétuste n’est pas remplacé. Nous assistons au quotidien de la troupe qui chemine sans relâche sur les sentiers de l’infortune pour le pire plutôt que le meilleur, avec une philosophie et une bonne humeur que rien ne semble entamer. Une métaphore de la Chine rurale contemporaine.

Ils ne partent point en mer

Pauline Savary, 2008

On arrache, on coupe, on plante. Des racines tournées vers le ciel… des greffons dans la terre. Des champs, des arbres : des paysages. pour qui  ? pour quoi  ? D’un paysan à l’autre, d’un souvenir à l’autre, du bon sens à la logique industrielle. Ce film tente de retracer le témoignage d’un paysage ardéchois marqué, modifié.

Vers une terre sans douleur

José Huerta, 2007

Un voyage au cœur de la société civile brésilienne, où les hommes et femmes rencontrent des problématiques essentielles et luttent pour construire une société plus équitable, plus juste et plus humaine.

Docs et médocs en campagne

Christophe Andrei, 2006

Ce documentaire s’attache aux pas de cinq médecins-propharmaciens que nous suivons pendant quelques jours s’articulant autour de leur activité ainsi que de leur quotidien, leur vie de famille. Ils ont été choisis pour leur diversité de pratique, de caractères et aussi géographiques.

Mongolian Ping pong

Ning Hao, 2006

Bilike n’a jamais vu de balle de ping-pong. Il vit avec sa famille dans une yourte sans eau courante ni électricité, au fin fond de la Mongolie. Pour un garçon de son âge le moindre détail peut se transformer en événement, et la mystérieuse petite balle blanche qu’il trouve dans une crique va apporter son lot d’interrogations et d’aventures.

Senekelaw ka kuma - Paroles de paysans

Idriss Diabaté, 2006

L’espace citoyen d’interpellation démocratique : jury citoyen en Afrique de l’ouest, sur les OGM.

Camping à la ferme

Jean-Pierre Sinapi, 2005

Six jeunes en difficulté de la banlieue parisienne débarquent au fin fond de la campagne française pour effectuer des travaux d’intérêts généraux…

Maison neuve (La)

Ariane Doublet, 2005

Ariane Doublet retrouve Philippe, le personnage central de son film Les Terriens, qui quitte sa ferme pour faire construire un pavillon juste à côté. Une chronique tendre et cocasse sur la disparition d’un vieux monde.

Au cul des bêtes

Olivier Plagnard, 2002

Vivre au cul des bêtes, c’est vivre contraint, voire soumis au rythme, aux aléas des nécessités du troupeau. Ce documentaire raconte la vie de ces « pays-ans » et pose la question de la transmission.

Nioro du Sahel, une ville sous tension

Christian Lallier, 1999

L’enjeu social et politique de la mise en place du réseau d’électricité dans une ville isolée du Mali.

Gouttes d’eau chargées d’espoir (Des)

Frédéric Girardet, 1998

Dans le Baol, une région sahélienne du Sénégal, les habitants de N’Dêm et des villages avoisinants se battent depuis plus de dix ans afin d’enrayer l’exode rural. Ensemble ils ont élaboré un vaste projet de développement qu’ils gèrent eux-mêmes. L’eau est à la base des cinq principaux volets de ce projet : le volet sanitaire, le volet éducatif, les ateliers arisanaux, le reboisement, et le volet hydroagricole. Ce vaste programme d’actions, les mènera à moyen terme, à l’équilibre écologique et à l’autosuffisance économique.

Jour où j’ai découvert Victor Hugo (Le)

Martine Lancelot, 1996

Sur la ligne Bamako/Dakar, dans la partie malienne, circule un « wagon-bibliothèque ». Cette opération de « lecture publique » est un projet franco-malien. Le film accompagne le quatrième voyage de ce train, à l’automne 1996. À chaque arrêt, la réalisatrice rencontre de nouveaux lecteurs : le maire, le bibliothécaire, l’ancien instituteur…

Foix

Luc Moullet, 1994

Sur un sujet très conventionnel - la description d’une petite ville française -, Luc Moullet propose un film extrêmement insolite : il a découvert la ville la plus ringarde de France. Sur un ton apparemment neutre, il décrit les caractéristiques de cette ville de l’Ariège.

Marcelle, parole

Patrick Cazals, 1986

Ce film avec l’écrivain Marcelle Delpastre tente de traduire en cinémascope son travail littéraire et ses émotions très liés à sa ruralité et à son environnement.