Martine Lancelot

Films dans la base

Rire de Marie (Le)

Dans le hameau de La Rougerie, en Limousin, habitent Marie et Alain Caillot, mère et fils. Ils vivent dans la collaboration et l’indépendance, au gré des saisons, en harmonie avec la nature. Ce film est l’occasion de partager un moment privilégié en leur compagnie, à travers des témoignages de vie, des traditions, une forme de sérénité. Un retour aux sources d’une vie essentielle à la fois simple et harmonieuse loin du bruit et de l’agitation de la ville.

Maladie silencieuse (La)

En rentrant d’un voyage de trois mois au Cameroun et au Bénin, je me suis sentie très fatiguée. J’attribuais cela au changement de climat. Cet état s’est prolongé.

Jour où j’ai découvert Victor Hugo (Le)

Sur la ligne Bamako/Dakar, dans la partie malienne, circule un « wagon-bibliothèque ». Cette opération de « lecture publique » est un projet franco-malien. Le film accompagne le quatrième voyage de ce train, à l’automne 1996. À chaque arrêt, la réalisatrice rencontre de nouveaux lecteurs : le maire, le bibliothécaire, l’ancien instituteur…