Sergeï Loznitsa

http://www.loznitsa.eu/

Sergeï Loznitsa, né en 1964, est un réalisateur ukrainien dont le travail documentaire est parfois à la lisière de l’expérimental. Après avoir travaillé en tant qu’ingénieur à la suite de ses études, Sergueï Loznitsa décide de changer de vie et part à Moscou se former à l’institut national de la cinématographie (VGIK). Ses deux longs métrages documentaires My Joy et Dans La Brume ont été sélectionnés au festival de Cannes.

(Tënk)

Films dans la base

Austerlitz

Comment sont exploités les camps de concentration nazis aujourd’hu  ? Devenus des lieux commémoratifs ouverts aux touristes en visite, l’on observe attentivement les foules de visiteurs venus dans les camps.

Event (The)

En août 1991, le putsch raté de la ligne dure du parti communiste contre Gorbatchev précipite la chute de l’URSS. De cet ébranlement fatal du régime soviétique, Sergei Loznitsa se fait le chroniqueur inactuel dans une puissante fresque en found footage. «  L’événement  » qui détermine le titre de son film désigne deux choses : d’une part, le fait historique, sa trace dans la mémoire collective et le récit national russes  ; d’autre part, le travail de re-montage d’images d’archives qui confère à ces actualités d’alors une saisissante lecture du présent.

Maïdan

Maïdan, c’est la place centrale de Kiev, capitale de l’Ukraine. Dès novembre 2013, c’est là que des citoyens de tous âges et de toutes les confessions se rassemblent pour protester contre le régime du président Ianoukovitch. Il sera contraint à la démission, fin mars. De novembre à mars, Sergeï Loznitsa a filmé Maïdan.

Revue

Film de montage à base d’actualités cinématographiques soviétiques (scènes de vie quotidienne et films de propagande mélangés), où l’endoctrinement du peuple devient une véritable expérience sensorielle.

Paysage

Un arrêt d’autobus dans un bourg de Russie. Les gens attendent le car. Des bribes de dialogues, des fragments de conversations laissent percevoir leur univers.

Portrait

Portraits de paysans et d’artisans dans des villages de l’ex-Union soviétique : à l’étable, avec leurs chiens, devant leur maison, dans leur jardin…